Vous êtes sur la page 1sur 25

Estimation des propriétés

thermiques du sol à partir des


mesures du réseau SMOSMANIA

Jean-Christophe Calvet

AMA, Toulouse, 19 janvier 2015


2

Conductivité thermique des sols

Introduction
– Capacité thermique volumique (pas de difficulté théorique à condition
de connaître la porosité, la texture, la matière organique, …) :

– Conductivité thermique (… modèles semi-empiriques uniquement) :

( ) avec Dh = diffusivité thermique (m2/s)

• Dépend de l’humidité du sol, de la fraction de quartz (q), de la température


• Peters-Lidard et al. 1998 : q = Fsand mais c’est une hypothèse forte (!)
• q : Mesure très difficile et très onéreuse
• λ : Mesure difficile (surtout in situ) et onéreuse

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


3

Conductivité thermique des sols

Questions

– Observation :
• Peut-on utiliser des données de routine température/humidité du sol pour
caractériser in situ les propriétés thermiques des sols ?
• Peut-on retrouver la fraction de quartz par modélisation inverse ?

– Modélisation :
• q = Fsand?
• Quel est l’impact de la fraction de matière organique du sol ?
• Quel est l’impact des graviers ?
• Comment λ répond-il aux variations de l’humidité du sol ?

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


4

Utilisation des données SMOSMANIA

FRANCE

21 stations dans le sud de la 50 km

France (Calvet et al. 2007)


SPAIN
– Humidité et température du sol
à 5, 10, 20 et 30 cm

Peyrusse-Grande

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


5

Utilisation des données SMOSMANIA

21 stations dans le sud de la


France (Calvet et al. 2007)

– Texture, densité sèche,


graviers, matière organique ont
été mesurés

– Très grande variété de sols

– Sols relativement homogènes


verticalement de 5 à 20 cm

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


6

Utilisation des données SMOSMANIA

Estimation de la diffusivité thermique Dh à 10cm

– Equation de Fourier 1D :

– Hypothèse : sol homogène verticalement


– Utilisation de 3 températures (5,10,20 cm)

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


7

Utilisation des données SMOSMANIA

Estimation de la diffusivité thermique Dh à 10cm

– Schéma implicite Crank-Nicholson :

avec

avec

et ∆t = 48 min, zi = 10 cm, ∆zi = 5 cm , ∆zi = 10 cm

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


8

Utilisation des données SMOSMANIA

Bilan d’erreur


Filtrage des effets pluie, évaporation et transpiration
– − 0.005 m3m-3 ≤ ∆θ ≤ 0.005 m3m-3 sur tout le profil

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


9

Modèle de conductivité thermique

A saturation :
– λsat estimé à partir des λ(θ ) = Ch × Dh à 10cm (minimisation du
RMSE)
– Modélisation inverse : q estimé à partir de
Log(λsat) = q Log(λq) + Fsom Log(λsom) + θsat Log(λw) + Fo Log(λo)
avec F = fraction volumique en m3m-3, « o » = other minerals, Fo = 1−θsat−Fsom−q,
et λq = 7.7 Wm-1K-1, λsom = 0.25 Wm-1K-1, λw = 0.594 Wm-1K-1, λo = 2 Wm-1K-1

En conditions sèches :
– Nombre de Kersten Ke (Yang et al. 2005) :
λ = λdry + Ke (λsat − λdry)
Ke = exp{{ kT (1-1/(θ /θsat)) }, kT = 0.36

– λdry estimé à partir de Lu et al. 2007: λdry = 0.51 – 0.56×


×θsat

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


10

Résultats

Exemple de relation λ(θ) vs. θ /θsat à 10cm

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


11

Résultats

18 stations exploitables sur 21

q = 0 pour 3 stations (CRD, NBN, PRD)


– Pour ces 3 stations, λsat est très faible (0.37 Wm-1K-1 pour NBN).
– Causes : racines (Yang et al. 2005) ?

Pour les 15 stations avec q > 0 :

qmod = 1.042 + 0.536 Fsand – 2.013 θsat,mod


(F-test p-value < 0.01, R 2 = 0.60, RMSD = 0.098 m3m-3)
avec (porosité estimée à partir des mesures de densité sèche à 10 cm) :
θsat,mod = 0.456 – 0.0735 %CLAY / %SILT + 2.238 %SOM / 100
(F-test p-value < 0.01 , R 2 = 0.48, RMSD=0.036 m3m-3)

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


12

Résultats

Impact de la matière organique

qmod = 1.042 + 0.536 Fsand – 2.013 θsat,mod

θsat,mod = 0.456 – 0.0735 %CLAY / %SILT + 2.238 %SOM / 100

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


13

Résultats : estimation de λsat

A partir de qmod (hors CRD, NBN, PRD)

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


14

Résultats : estimation de λsat

Impact SOM = 0

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


15

Résultats : estimation de λsat

Impact GRAVEL = 0

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


16

Résultats : estimation de λsat

Impact GRAVEL = 0 et SOM = 0

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


17

Résultats : estimation de λsat

Impact GRAVEL = 0 et q = Fsand

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


18

Résultats : estimation de λsat

Impact GRAVEL = 0, SOM = 0, et q = Fsand

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


19

Conductivité thermique des sols

Conclusion

• Les profils de température du sol près de la surface permettent


d’estimer la diffusivité thermique du sol (Dh) à 10 cm en condition
d’évolution rapide du profil (en général vers midi)
• Une précision de 0.1°C de la mesure de la température permet d’estimer Dh
et la conductivité thermique à environ 20%
• Recommandation : mesurer la température avec une meilleure précision
• La relation entre conductivité thermique et humidité du sol permet
d’estimer λsat
• Pour 3 stations, de très faibles valeurs de λsat sont obtenues, probablement
en relation avec une forte densité de racines
• Une fonction de pédotransfert est proposée pour q, faisant intervenir la
fraction volumique de sable et la porosité du sol
• λsat est surestimé si on ne prend pas en compte la matière organique du sol

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


20

Merci de votre attention

• Contact : jean-christophe.calvet@meteo.fr

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


21

autres résultats ...

Estimation de la porosité à 10cm :


– Wsat,obs estimé à partir des mesures de densité sèche à 10cm
– Corrélé à %SOM à 10cm et au rapport %CLAY/%SILT (% massique) à 10cm

θsat,mod = 0.456 – 0.0735 %CLAY/%SILT + 2.238 %SOM/100


(F-test p-value < 0.01 , R2 = 0.48, RMSD=0.036m3m-3)

Estimation de la capacité au champ à 10cm :


– Wfc,obs = 95% percentile des mesures d’humidité du sol à 10cm
– Corrélé à %SOM à 10cm et à %SAND et %GRAVEL à 10cm

θfc,mod = 0.450 – 0.296 %SAND/100 – 0.277 %GRAVEL/100 + 2.173 %SOM/100


(F-test p-value < 0.001, R2 = 0.66, RMSD=0.048m3m-3)

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


22

autres résultats ...

θsat et θfc observés

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


23

autres résultats ...

Fonction de pédo-transfert (qmod) pour q > 0

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


24

autres résultats ...

q vs. sable pour q > 0

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015


25

autres résultats ...

Ke = exp{ kT (1-1/(θ/θsat)) }, kT = 0.36 ?

Ateliers de Modélisation de l'Atmosphère - Janvier 2015