Vous êtes sur la page 1sur 3

CHAP 1 : GENERALITES SUR LES COMMUNICATIONS OPTIQUES

Les fibres optiques ont d'abord été utilisées pour faire de l'imagerie essentiellement dans le
domaine médical (endoscopie). L'idée d'utiliser des fibres optiques pour transmettre de
l'information est apparue au début des années 60 avec l'apparition du LASER. Néanmoins, un
effort considérable devrait être fait pour réduire les pertes des fibres qui ne permettaient qu'une
propagation d'un signal sur une distance très réduite, typiquement quelques mètres. La fibre
optique est non seulement une évolution quant aux systèmes de câblage mais également une
révolution quant aux moyens d’échanges d'informations possibles entre divers éléments
électroniques. A un point tel que dans certains cas, les processeurs des machines ne sont plus
assez puissants pour émettre la quantité d'informations possible au travers d'un même câble
optique.

Toutefois, cette évolution (et révolution) ne s'est pas faite en un jour. Les recherches menées
dans les années 70 ont permis de conclure qu'une fibre pour le transport de l'énergie lumineuse et
une gaine optique allait devenir un nouveau moyen de transmission d'informations en grande
quantité. Le principe de ce nouveau type de câble composé de silice, soit d'oxyde de silicium
(SiO2), présent dans nombre de tels que le quartz, la calcédoine et l'opale, est de transporter des
longueurs d'ondes de 850, 1300 et 1500 nanomètres. Le cœur est entouré de silice de moindre
qualité formant la gaine optique. Le principe de fabrication d'une fibre optique repose sur
l'étirage d'une préforme de verre. C'est ainsi qu'un tube de verre d'une longueur d'un mètre sur 10
cm de diamètre permet d'obtenir une fibre d'une longueur d'environ 150 kilomètres.

Il existe deux types de fibres optiques :

o la fibre multimode, composée d'un cœur important allant de 50 à 85 microns, et


o la fibre monomode, composée d'un cœur de 9 microns.

I- EVOLUTION ET CAPACITE DE TRANSMISSION


L’augmentation de la capacité de transmission des fibres optiques a été rendu possible grâce à
des avancées technologiques marquantes telle que :

- La fibre unimodale faibles pertes


- Les fibres à dispersion décalée
- Les diodes laser fonctionnant à 1.55µm
- L’amplificateur à fibre
- La technique du WDM

On a réussi à faire coïncider le minimum d'atténuation et le minimum de dispersion des


fibre (grâce aux fibres à dispersion décalées) autour de 1.55µm et il se trouve que cette valeur
correspond approximativement au milieu de la bande de gain de l'amplificateur à fibre dopée à
l'Erbium.
Capacité
Années (Gbit/s.km)
1978 10
1983 100
1989 500
2002 100 000

A l'heure actuelle, pour des liaisons transatlantiques par exemple, des solutions commerciales
proposent des débits de l'ordre de 1.26 Tb/s ce qui correspond à la possibilité d'acheminer
simultanément presque 20 millions de conversations téléphoniques !

Quatre générations de systèmes de télécommunications optiques basés sur des technologies


distinctes se sont succédés jusqu'à aujourd'hui.

1- Système de première génération (1975-1978)

Il s’agit des fibres multimodes et diodes lasers à 0.9µm avec des problèmes de dispersion
modale. Leur Débit va jusqu’à quelques Gb/s.km

2- Système de seconde génération (1978-1983)

Il s’agit des fibres unimodales et diodes laser à 1.3µm sans problèmes de dispersion modale avec
une amplification électronique en ligne. Leur Débit va jusqu’à 100 Gb/s.km
3- Système de troisième génération (1983-1989)

Il s’agit des fibres à dispersion décalée et diodes lasers à 1.5µm avec minimisation de
l'atténuation. Leurs Débit va jusqu’à 500 Gb/s.km

4- Système de quatrième génération (1989-2002)

C’est l’avènement des amplificateurs à fibre (élimination du problème de l'atténuation) et la


possibilité d'utiliser simultanément plusieurs longueurs d'ondes sur la même fibre : système
WDM. Leur débit va jusqu’à 100 000 Gb/s.km.

II- AVANTAGES DES FIBRES OPTIQUES

FFF

Vous aimerez peut-être aussi