Vous êtes sur la page 1sur 14

Axe 6 / Le procès pénal

Le procès pénal est celui qui concerne les comportements que la loi ou les règlements
sanctionnent par des peines. Ces comportements sont appelés infractions.

A) Les types d’infractions

*- L’infraction est qualifiée «contravention» ‫ المخالفة‬lorsque sa peine est

1- l’emprisonnement d’un (1) jour au moins à deux (2) mois au plus.

2- l’amende de deux mille (2000) à vingt mille (20.000) DA.

*- L’infraction est qualifiée « délit » ‫ الجنحة‬lorsque sa peine est

1- l’emprisonnement de plus de deux (2) mois à cinq (5) ans, sauf dans le cas ou la loi
détermine d’autres limites.

2- l’amende de plus de vingt mille (20.000) DA.

*- L’infraction est qualifiée « crime» ‫ الجناية‬lorsque sa peine est

1- la mort

2- la réclusion criminelle à perpétuité

3- la réclusion criminelle à temps de 5 ans à vingt (20)ans

Vr art 5 CP

B) les différents acteurs du procès pénal

1*- Le procureur de la république : art 29 et suivants du CPP

Le procureur de la République représente le Ministère Public auprès du tribunal. Il


exerce au nom de la société l’action publique et requiert l’application de la loi. Il est
représenté auprès de chaque juridiction. Il assiste aux débats des juridictions de
jugement. Les décisions doivent être prononcées en sa présence.

Les représentants du ministère public sont tenus de prendre des réquisitions écrites
conformément aux instructions qui leur sont hiérarchiquement données.

Ils développent librement à l’audience les observations orales qu’ils croient utiles.

1
2*- L’inculpé ( le Prévenu - l’accusé )

C’est la personne à qui un crime puni par la loi a été imputé et contre lequel une
poursuite judiciaire a été entamée.

3- La partie civile : c’est la partie qui subi le préjudice , elle peut être :

* la victime

* les ayants droit,

* le parent ou tuteur de la victime si celle-ci est mineure ou incapable

* la personne morale

Le rôle de la partie civile se limite à la demande de l'indemnisation de son préjudice.


Voir art 239 et suiv du CPP

4- le responsable civil ( le civilement responsable) : la partie qui assumera le


dédommagement du à un crime commis par une personne affiliée

5-Les avocats : ils représentent les parties qui les ont mandatés

6- Les témoins : Le juge peut convoquer toute personne dont la

déposition lui parait utile pour être entendue comme témoin.

7- L’expert judiciaire : le magistrat désigne l’expert afin d’apporter des


éclaircissements sur des questions techniques.

art 143 et suiv du CPP .

C) Les règles de compétence

1-la compétence territoriale du tribunal : art 37, 40 et 329 CPP

La compétence territoriale du tribunal est définie par :

*- Le lieu de l’infraction,

*- Le lieu de résidence de l’une des personnes présumées avoir participé à


l’infraction,

*- Le lieu de l’arrestation d’une de ces personnes, même lorsque l’arrestation a été


opérée pour une autre cause.

2-la compétence d’attribution du tribunal :


2
*- Les tribunaux sont compétents pour juger des délits et contraventions, art 328
CPP

*- Le tribunal criminel a plénitude de juridiction pour juger les individus majeurs, art
249 CPP

*- Le tribunal des mineurs est compétent pour connaitre des affaires liées à des
mineurs (délits) , quand aux crimes , ils rentrent dans les compétences de la section
des mineurs du tribunal siégeant au chef -lieu de la cour.

Exceptionnellement, le tribunal criminel connait des crimes liés aux actes de


terrorismes dont l’auteur est un mineur de 16 ans art 249/2

3-Les juridictions à compétence territoriale étendue : art 40 et 40 bis du CPP

La compétence territoriale des procureurs de la République, des juges d’instruction


et des juges du siège de certains tribunaux (Alger –Oran – Constantine - Ouargla)
sont étendues au ressort d’autres tribunaux en matière de :

* trafic de drogue,

* crime transnational organisé,

* atteinte au système de traitement automatisé de données,

* blanchiment d’argent,

* terrorisme,

* infractions relatives à la législation des changes .

D) Déroulement du procès pénal

Le procès pénal se déroule suivant les règles de la procédure pénale , il comporte


quatre phases :

1- la constatation de l'infraction

La constatation de l'infraction est faite par les membres de la police judiciaire

2- la poursuite

* La poursuite est le résultat de l'action publique, conduite par le ministère


public ,appelé aussi parquet, représenté par Le procureur de la République au niveau
du tribunal .

3
* le ministère public est informé par la police judiciaire des infractions constatées. Il
reçoit aussi les plaintes des victimes.

une fois informé de l’infraction, le procureur de la République décide soit :

- le classement sans suite,

- la médiation (art 37 bis de l’ord 15-02 du 23/7/2015)

- la poursuite. ou

- requérir une instruction (dite aussi information) qui sera confiée au juge
d'instruction obligatoire s’il s’agit d’un crime , facultative s’il s’agit d’un délit,
exceptionnelle s’il s’agit d’une contravention. Art 66 du CPP

* Le juge d’instruction est saisi en vertu d’un réquisitoire introductif du Procureur


de la République Art 67 du CPP ou d’une plainte avec constitution en partie civile
Art 72 du CPP. Il accomplit tous les actes nécessaires à la manifestation de la vérité.

* Saisine du tribunal : art 333 CPP

Le tribunal est saisi des infractions de sa compétence soit :

- par le renvoi qui lui est fait par la juridiction d’instruction

- par la comparution volontaire des parties prévues par l’article 334

- par la citation délivrée directement au prévenu et aux personnes civilement


responsables de l’infraction

- soit par l’application de la procédure de comparution immédiate

- soit par la procédure de l’ordonnance pénale

3- le jugement

le procès pénal est régi par des règles strictes d'organisation

la convocation :

la convocation doit contenir les éléments suivants :

- le tribunal,

- la section ,

- la date et l’heure de la tenue de l’audience ainsi que le numéro du dossier


4
- la qualité du concerné , accusé , victime, partie civile, témoin, expert…

- l’accusation et le texte juridique applicable pour l’accusé

- la signature de l’huissier

l’audience

* Le tribunal est constitué d’un juge comme président , du procureur de la


République et d'un greffier

* les débats sont dirigés par le président

* la présence du prévenu en personne est obligatoire dans le procès pénal.

* la présence du témoin est obligatoire

* le président interroge le prévenu qui se présente à la barre sur son identité et les
charges retenues contre lui, puis le ou les victimes, et enfin les témoins et les experts

* le président donne la parole aux parties

il donne d'abord la parole à la partie civile qui demande réparation du préjudice subi

il donne ensuite la parole au parquet ou ministère public qui est représenté par le
procureur de la République ou son substitut

il donne enfin la parole au prévenu (ou à son avocat). Le prévenu a toujours la parole
en dernier pour présenter sa défense

la décision

* Le tribunal peut rendre son jugement sur le siège, dès la fin des débats,
éventuellement après une suspension d'audience, ou le mettre en délibéré. Il indique
la date de l'audience au cours de laquelle le jugement sera rendu.

* La délibération est secrète.

* La sentence est rendue publiquement.

* Le Tribunal statue d'abord sur la culpabilité, puis si celle-ci est retenue, sur la peine
et les dommages et intérêts.

* Le jugement pénal peut aboutir à une peine ou à un acquittement,

5
pour les objets saisis par la restitution ou leur confiscation, et statuer sur les
demandes de la partie civile en lui accordant ou en lui refusant les dédommagements
demandés avec motivation.

L’exécution des peines

Le ministère public assure l’exécution des décisions de justice. Dans l’exercice de ses
fonctions, il a le droit de requérir la force publique et les officiers et agents de la
police judiciaire.

Il existe au niveau de chaque juridiction, un service de l’exécution des peines géré par
un greffier.

Le greffier procède à l’enregistrement des dossiers qui lui sont parvenus dans le
registre général d’exécution des peines et dans l’application judiciaire. Et là on
distingue deux catégories de jugements :

1-les jugements par défaut et les jugements réputés contradictoires

Le greffier procède à la notification du jugement à la partie défaillante art 411


CPP et suiv

la notification est soit faite :

*-à la personne du prévenu

*- à son domicile

*- à l’APC

*- à parquet

s’il n’y a pas d’opposition ou appel dans les délais légaux , le greffier continue les
procédures d’exécution.

2-les jugements contradictoires définitifs :

Le greffier procède comme suit :

- Il établi le bulletin N°1 (B1) art 624 du CPP

*- Parquet général du lieu de naissance


6
*- Fichier central du Ministère de la Justice (pour les personnes nées à
l’étranger)

*- Fichier central du Ministère de l’Intérieur ( pour les peines privatives de


liberté)

- Il établi l’extrait de jugement pour les peines d’emprisonnement ferme

*- Etablissement pénitentiaire (personnes détenues même pour d’autres


motifs )

*- Police judiciaire pour exécution (personnes libres )

- Il établi l’extrait de finances (art 597 CPP) qu’il transmet au service du


recouvrement auprès de la juridiction

7
The criminal trial
The criminal trial is that which concerns the conducts that the law or the regulations
sanction by punishments. These conducts are called offenses.

Types of offenses

* The offense is qualified as a "contravention" ‫ مخالفة‬when its sentence is :

1- Imprisonment for one (1) day at least two (2) months at most.

2- the fine of two thousand (2000) to twenty thousand (20,000) DA.

* The offense is qualified " misdemeanor " ‫ الجنحة‬when its sentence is

1- imprisonment of more than two (2) months to five (5) years, except in cases
where the law determines other limits.

2- the fine of more than twenty thousand (20,000) DA.

* The offense is qualified "crime" ‫ الجناية‬when its sentence is :

1- Death

2- Life imprisonment

3-The criminal imprisonment in time of 5 years to twenty (20) years

The different actors of the criminal trial

1- The public prosecutor: art 29 and following of the CPC

The Republic prosecutor represents the public prosecutor at the court. He carries
out public action in the name of the society and requires the application of the law.
He is represented in each jurisdiction. He attends the debates of the trial courts.
Decisions must be pronounced in his presence.

8
Republic prosecutors are required to make written requisitions in accordance with
the instructions given to them hierarchically.

They develop freely at the hearing the oral observations that they think are useful.

2- The accused

He is the person to whom a crime punishable by law has been imputed and against
which a lawsuit has been started.

3- The civil party: He is the party who suffered the damage, he can be:

* the victim

* rightholders,

* the parent or guardian of the victim if the victim is a minor or incapable

* the legal person

The role of the plaintiff is limited to the claim for compensation for his injury. See art
239 and following of the CPC

4- The civil responsible: the party who will assume the compensation due to a crime
committed by an affiliated person

5-The lawyers: they represent the parties who have mandated them

6- Witnesses: The judge may summon any person whose

deposition seems useful to him to be heard as a witness.

7- The Judicial Expert: The Magistrate Appoints the Expert to Provide Clarification
on Technical Issues

C) The rules of jurisdiction

1-The territorial jurisdiction of the court: art 37, 40 and 329 CPC

The territorial jurisdiction of the court is defined by:

* - The place of the offense,

* - The place of residence of one of the persons presumed to have participated in the
offense,

9
* - The place of arrest of one of these persons, even when the arrest was made for
another cause.

2-the jurisdiction of attribution of the court:

* - The courts are competent to judge misdemeanors and contraventions, art 328
CPC

* - The criminal court has full jurisdiction to try adult persons, art 249 CPC

* - The juvenile (minor) court is competent to try cases related to minors


(misdemeanors), regarding to crimes, they fall within the jurisdiction of the minors
section of the court sitting at the chief-place of the court of appeal.

Exceptionally, the criminal court tries crimes related to the acts of terrorism whose
author is a minor of 16 art 249/2

3-The courts with extended jurisdiction: art 40 and 40 bis of the CPC

The territorial jurisdiction of public prosecutors, investigating judges and judges of


certain courts (Algiers -Oran - Constantine - Ouargla) is extended to other courts in
the following areas:

* drug traffic,

* organized transnational crime,

* breach of the automated data processing system,

* money laundering,

* terrorism,

* offenses relating to foreign exchange legislation.

D) Conduct of the criminal trial

The criminal trial is conducted according to the rules of the criminal procedure, it
has four phases (stages) :

1- The constatation of the offense

The constatation of the offense is made by the members of the judicial police

2- The pursuit

10
The prosecution is the result of the public action, conducted by the public
prosecutor's office, also called prosecutor's office, represented by the Republic
Prosecutor at the level of the court.

The republic prosecutor is informed by the judicial police of the offenses observed.
He also receives complaints from victims.

Once informed of the offense, the Republic Prosecutor decides either:

* the classification without continuation,

* mediation (art 37 bis of ordin 15-02 of 23/7/2015)

* the pursuit. or

* require an instruction (also known information) which will be entrusted to the


investigating judge , It is compulsory if it is a crime, optional if it is a misdemeanor
exceptional if it is a contravention. Art 66 of the CPP

The investigating judge seized pursuant to an introductory submission of the Public


Prosecutor Art 67 of the CPP or a complaint with constitution as a civil party Art 72
of the CPP. He performs all the acts necessary for the manifestation of the truth.

Seisin of the court: art 333 CPP

The court is seised of the offenses of its jurisdiction:

* by reference to it by the investigating judge office

* by the voluntary appearance of the parties , provided in Article 334

* by summons (citation) delivered directly to the accused and to the persons


civilly responsible for the offense

* either by the application of the procedure of immediate appearance

* either by the procedure of the penal order

3- The judgment

the criminal trial is governed by strict rules of organization

the convocation :

the convocation must contain the following elements:

* the court,
11
* the section,

* the date and time of the hearing and the file number

* the quality of the person concerned, accused, victim, civil party, witness, expert ...

* the charge and the applicable legal text for the accused

* the signature of the bailiff

The hearing

* The court consists of a judge as president, the public prosecutor and a clerk

* debates are led by the president

* the presence of the accused in person is mandatory in the criminal trial.

* the presence of the witness is obligatory

* the president questions the accused who comes to the bar on his identity and the
charges against him, then the victim (s), and finally witnesses and experts

* the chairman gives the floor to the parties

* he first gives the floor to the civil party claiming compensation for the damage
suffered

* he then gives the floor to the prosecutor or public prosecutor who is represented
by the public prosecutor or his substitute

Finally, he gives the floor to the defendant (or his lawyer). The defendant always has
the last word to present his defense

Decision

* The court may render its judgment on the seat, at the end of the hearing, possibly
after a suspension of hearing, or put it under advisement. It indicates the date of the
hearing during which the judgment will be rendered.

* Deliberation is secret.

* The award is made publicly.

* The Tribunal rules first on the guilt, then if it is retained, on the sentence and the
damages.

12
* The penal judgment can lead to a sentence or an acquittal,

for the objects seized by the restitution or their confiscation, and to rule on the
claims of the civil party by granting him or by refusing him the compensations
requested with motivation.

The enforcement of the sentences


The public prosecutor ensures the enforcement of court decisions. In the
exercise of his functions, he has the right to request the public force and the officers
and agents of the judicial police.

At the level of each jurisdiction, there is a sentences execution service run by a court
clerk.

The clerk proceeds to the registration of the files which have reached to him in the
general register of enforcement of sentences and in the judicial application.

And here we distinguish two categories of judgments:

1- Default judgments and judgments deemed contradictory

The registrar proceeds to the notification of the judgment to the defaulting party.

The notification is made

*-to the person of the accused


*-at his home
*- at the “APC”
*- by the prosecutor’s office ( parquet)
if there is no opposition or appeal within the legal time limit, the registrar continues
the enforcement proceedings.

2-The final contradictory judgments:

The clerk proceeds as follows:

- He establishes the bulletin N°1 (B1)

*-To the General Prosecutor of the place of birth

*-To the Central file of the Ministry of Justice (for persons born abroad)

*- To the Central file of the Ministry of the Interior (for custodial sentences)
13
- He establishes the judgment extract for the prison sentences

*- Penitentiary establishment (persons detained even for other reasons)

*- Judicial Police for execution (free persons)

- He establishes the extract of finances which he transmits to the service of recovery


within the jurisdiction.

14