Vous êtes sur la page 1sur 2

Retard temporel:

x( k  k0 ) : est un signal avec une retard de k0 périodes T


Z [ x ( k  k0 )]  z  k0 x ( z ) … (1)

Donc, maintenant pour k0  1 , on a :

x(k  1) : est un signal avec une retard de 1 période T .

On applique la propriété du retard temporel en remplaçant dans (1) k0  1 , on aura:

Z [ x(k  1)]  z 1 x( z ) …(2)

NB : Soient les signaux u(k ) et y(k ) qui sont des signaux sans retard (c.-à-d. k0 =0), alors leur
TZ est calculée en utilisant l’équation (1) comme suit :

Z[y(k  0)]  z 0 y (z)  y(z)


…(3)
Z[u(k  0)]  z 0 u(z)  u (z)

Exemple numérique: Soit l’équation de récurrence suivante :

y(k )  2 y (k  1)  u(k)  u(k  1) … (4)

y(z)
1- Retrouver la fonction de transfert G (z) 
u(z)
2- Quelle est la sortie du système y(z) pour une entrée échelon.
z
On donne : La transformée en Z du signal échelon u(k)  1 par la table des TZ est u(z) 
z 1

Solution :
y(z)
1- Retrouver la fonction de transfert G (z) 
u(z)

1ère étape : Mettre y(k ) d’un côté et u(k ) d’un autre côté pour l’équation (4)

y(k )  2 y (k  1)  u(k)  u(k  1) …(5)

2ème étape : Appliquer la propriété du retard temporel des équations (1-2-3) pour
l’équation (5)

Page 1 sur 2
y(z)  2 z 1 y (z)  u(z)  z 1 u( z ) …(6)

3ème étape : Prendre y(z) comme facteur et u(z) comme facteur pour l’équation (6)

(1  2 z 1 ) y (z)  (1  z 1 ) u( z ) … (7)
y(z)
4ème étape : Retrouver la fonction de transfert G (z) 
u(z)

y (z) (1  z 1 )
G(z)   … (8)
u( z ) (1  2 z 1 )
y(z)
5ème étape : Mettre G (z)  en puissance z positive comme suit :
u(z)

y (z) (1  z 1) z
G(z)  
u( z ) (1  2 z 1) z
… (9)
y (z) (z  1)
G(z)  
u( z ) (z  2)

2- Quelle est la sortie du système y(z) pour une entrée échelon.

À partir de l’équation (9), on a :


(z  1)
y (z)  u( z )
(z  2)
(z  1) z
y (z)  …(10)
(z  2) (z  1)
z
y (z) 
(z  2)

Page 2 sur 2

Vous aimerez peut-être aussi