Vous êtes sur la page 1sur 10

TD 

: Réseau de transport et de distribution d’énergie électrique

Exercice N°01 : Une ligne électrique de longue distance à une impédance non négligeable Z l  Zl  l alimente une
charge monophasée d’impédance Z ch  Z ch  ch .
La tension délivrée par la source est alternative de la forme Val(t)=Vm.sin(ω.t+φs) avec, Vm : est sa valeur max, ω : est la
pulsation électrique (f=50Hz). Le courant consommé par la charge est Ich_m=4.1337A. La tension aux bornes charge est
choisie comme référence Vch  Vchm  0 .
1. Nous supposons que la puissance instantanée transmise à la charge est de la forme :
pch (t )  512.6357. 1  cos(2..t  73.72 0 )   384.4768.sin(2..t  73.720 )
- Déterminer la forme complexe de l’impédance Z ch . Is Ligne électrique I ch
- Calculer le facteur de puissance de la charge.
- Calculer la valeur efficace de la tension aux bornes charge. Zl Z ch
- Donner les expressions instantanées du courant et de la tension aux Val
bornes charge.
2. Nous supposons que la puissance instantanée délivrée par la source est de
la forme :
ps (t )  529.7236. 1  cos(2..t  73.720 )   418.6525.sin(2..t  73.720 )
- Déterminer la forme complexe de l’impédance totale ZT .
- Calculer le facteur de puissance de l’ensemble (charge+ligne)
- Calculer la valeur efficace de la tension générée par la source.
- Donner l’expression instantanée de tension aux bornes source.
- Déterminer la chute de tension dans la ligne.
- Donner l’expression instantanée de la chute engendrée par la ligne.
- Déterminer la forme complexe de l’impédance de la ligne.

Exercice N°02 : Une ligne électrique de longue distance à une impédance Is Ligne électrique I ch
considérable Z l  Zl  l alimente une charge inductive monophasée à une

impédance Z ch  Z ch  ch .
Zl Z ch
Vs
Nous supposons, que la tension appliquée aux bornes charge est de la forme
Vch(t)=Vm.cos(ω.t) avec f=50Hz, cette tension est choisie comme référence
Vch  Vchm  0 .
La forme de la tension et du courant de charge est représentée par les graphes de la figure (1). La puissance instantanée
demandée par la charge est représentée dans la figure (2).
1- A partir des graphes :
a). Déterminer les expressions instantanées et complexes de la tension et du courant de charge.
b). Donner une expression littérale de la puissance instantanée consommée par la charge.
c). Tracer la variation des deux puissances active et réactive instantanées.
d). Calculer l’impédance de la charge en forme complexe.
2- Nous supposons que l’impédance de la ligne est Z l  0.1491 (1.1071rad ) .
a). Déterminer les expressions instantanée et complexe de la chute de tension engendrée par la ligne.
b). Donner une expression littérale de la puissance instantanée délivrée par la source.
c). Déterminer les pertes en puissances active et réactive engendrées par la ligne
d). Déterminer les expressions instantanée et complexe de la tension délivrée par la source
e). Calculer l’impédance de l’ensemble (ligne + charge) en forme complexe.
3- Tracer le diagramme vectoriel des tensions (source, ligne, charge) et du courant de charge.

1
10000 15E6

Vch 12.55E6
6824
Ich
10E6

Vch [V] & Ich [A]


4 000

Pch [watts]
1970
5.82E6
0
-1970
-4 000
0
-0.9E6
-6824

-10000 -5E6
0 0,0033 0,0066 0,0099 0,0132 0,0165 0,0198 0,0231 0,0264 0,0297 0,033 0,0363 0,04 0 0,0033 0,0066 0,0099 0,0132 0,0165 0,0198 0,0231 0,0264 0,0297 0,033 0,0363 0,04
Temps [sec] Temps [sec]

Figure (1) Figure (2)


Exercice N°03 : Nous considérons deux sources (S1 & S2) reliés par une ligne à une longueur importante L et d’une
impédance Z L  RL  jX L . I12 I 21
Nous supposons que l’effet capacitif de cette ligne est
( P12 , Q12 ) Ligne : Z  R  jX ( P21 , Q21 )
négligeable, la tension aux bornes source (1) est
+ +
V 1  V11 et la tension aux bornes source (2) est Source (1) V1 V2 Source (2)
- -
V 2  V2  2 .

Figure : Deux sources de tension interconnectées


a-Pour f=50Hz, L=100Km, r=0.2568/Km, l=2mH/Km et nous supposons que V 1  1.7293.105  7.2 et
V 2  1.7411.105 5.4
1- Déterminer les puissances (active, réactive & apparente) des deux sources.
2- Déterminer l’intensité du courant pour les deux sens (1-2 & 2-1).
3- Déterminer les facteurs de puissances des deux sources.
b-Pour f=50Hz, L=100Km, r=0.2568/Km, l=2mH/Km et nous supposons que V 1  1.7411.105  5.4 et
V 2  1.7293.105  7.2
1- Déterminer les puissances (active, réactive & apparente) des deux sources.
2- Déterminer l’intensité du courant pour les deux sens (1-2 & 2-1).
3- Déterminer les facteurs de puissances des deux sources.

1
Corrigé des exercices

Exercice N°01 :
Partie 1 : Is Ligne électrique I ch
L’expression de la puissance instantanée est donnée par l’équation suivante :
pch (t )  512.6357. 1  cos(2..t  73.72 0 )   384.4768.sin(2..t  73.720 ) Zl Z ch
Val
- La forme complexe de l’impédance Z ch
Z ch  Rch  j. X ch  Z ch ch
A partir de l’équation de la puissance instantanée, on a :
Pch  512.6357W et Qch  384.4768Var  S  Pch  j.Qch  S  ch
S  ( Pch ) 2  (Qch ) 2  640.7946VA
Pch 512.6357 Qch 384.4768
Alors : Rch  2
  60  et X ch    45 
I cheff 2.9232 2
I cheff 2.9232
D’où : Z ch  60  45. j  7536.8699
- Le facteur de puissance (coté charge) :
P   512.6357 
 ch  arc cos  ch   arc cos   36.8699 alors FPch  cos(ch )  cos(36.8699)  0.8
 Sch   640.7946 
- La valeur efficace de la tension aux bornes charge :
Pch 512.6357
Pch  Vcheff .I cheff .cos  ch  Vcheff    219.2250V
I cheff .cos  ch 2.923*0.8
- Les expressions instantanées du courant et de la tension aux bornes charge.
- La tension aux bornes charge est choisie comme référence, d’où :
Vch (t )  Vchm .sin(t  0)  Vcheff 2.sin(t )  219.225 2.sin(t )
et la forme complexe est : Vch  Vchm  0  219.225 2 0
- Le courant absorbé par charge :
I ch (t )  I ch m sin(t  i )  I cheff 2.sin(t  i )  2.923 2.sin(t  i )

Tel que :  ch  Vch   Ich  0   Ich   Ich   I   Ich  ch  36.8699


Donc : I ch (t )  2.923 2.sin(t  36.8699)
La forme complexe du courant de charge est : I ch  2.923 2  36.8699
Partie 2 :
La puissance instantanée délivrée par la source est de la forme :
ps (t )  529.7236. 1  cos(2..t  73.72 0 )   418.6525.sin(2..t  73.720 )

- La forme complexe de l’impédance ZT


ZT  Z ch  Z L  RT  j.Ls  ( Rch  RL )  j.( X ch  X L )  Z s  s
A partir de l’équation de la puissance instantanée, on a :
Ps  529.7236W et Qs  418.6525Var  S s  Ps  j.Qs  S s  s
S s  ( Ps ) 2  (Qs ) 2  675.1866VA
Ps 529.7236 Qs 418.6525
Alors : Rs  2
  62  et Xs    49 
I cheff 2.9232 2
I cheff 2.9232
D’où : Z s  62  49. j  79.023538.3201

- Le facteur de puissance de l’ensemble (charge+ligne) (coté source) :

1
P   529.7236 
 s  ar cos  s   ar cos   38.3201 alors FPs  cos( s )  cos(38.3201)  0.7846
 Ss   675.1866 
- La valeur efficace de la tension générée par la source :
Ps 529.7236
Ps  Vseff .I seff .cos  s  Vseff    230.9788V
I seff .cos  s 2.923*0.7846
- L’expression instantanée de tension aux bornes source :
La tension générée par la source :
Vs (t )  Vsm .sin(t  Vs )  230.9788 2.sin(t  Vs )
 s  Vs   Ich  Vs   s   Ich  38.3201  36.8699  1.4502
Tel que : Ich   I  36.8699 et  s  38.3201
Alors : Vs (t )  230.9788 2.sin(t  1.4502)
et la forme complexe est : Vs  Vsm  s  230.9788 21.4502
- Le courant délivré par la source : I s (t )  I ch (t )
La forme complexe du courant de source est : I s  I ch
- Déterminer la chute de tension dans la ligne :
V  VL  Vs  Vch  Vs  230.9788 21.4502  219.225 2 0
Alors : V  16.2633  8.2605 j  12.8983 2 26.9271
- Donner l’expression instantanée de la chute engendrée par la ligne :
V  2.8983 2 26.9271  V (t )  2.8983 2 sin(t  26.9271)
- Déterminer la forme complexe de ‘impédance de la ligne :
Z s  ZT  Z ch  Z L
Z L  ZT  Z ch  (62  49 j )  (60  45 j )  2  4 j  4.472163.4349  Rl  2 et X L  4

Exercice N°02 :
Partie 1 :
a). Les expressions instantanées et complexes de la tension et du courant de charge.
 La tension aux bornes charge est choisie comme référence, alors :
Is Ligne électrique I ch
Vch (t )  Vchm .cos(t  0)  4825.2967 2.cos(t )
Alors : Vch  Vchm  0  4825.2967 2 0 Zl Z ch
 Le courant absorbé par charge. Val
I ch (t )  I ch m cos(t  i )
Graphiquement :
Vchm 4825.2967 2 I chm 1970
I ch m  1970 A , Vcheff    4825.2967 V , I cheff    1393 A
2 2 2 2
et Pchactive  5.82*10 W
6

Pchactive 5.82*106
On a : cos(ch )    0.8659   ch  30
Vcheff .I cheff 4825.2967 *1393

On a :  ch  Vch   Ich   Ich  Vch  ch  0  30  30


d’où : I ch (t )  1393 2.cos(t  30) la charge est inductive, alors le courant est en retard par rapport à
la tension.
La forme complexe du courant de charge est : I ch  1393 2  30

b). L’expression littérale de la puissance instantanée consommée par la charge.


pch (t )  Vch (t ).I ch (t )  Vchm cos(t ).I chm cos(t  30)  Pchactive .  1  cos(2.(t  30))   Qchréactive .sin(2.(t  30))

1
Pchactive  5.82*106 W est déterminée graphiquement.
Pour la puissance réactive : Qchréactive  Vcheff .I cheff .sin(30)  3.36*10 Var
6

c). La variation des deux puissances active et réactive instantanées.


 pch _ a (t )  Pchactive . 1  cos(2.(t  30)) 
Nous avons : 
Qch _ r (t )  Qchréactive .sin(2.(t  30))
Pactive [W] & Qréactive [Var]

15 000 000
11640000

5 000 000
3361000.0
0
-3361000.0
-5 000 000
0 0.005 0.01 0.015 0.02 0.025 0.03 0.035 0.04
Temps [sec]

d). Calcul de l’impédance de la charge en forme complexe.


Vchm  0
Z ch  Z ch  ch   3.4639 30  3  1.732 j
I chm   30
Partie 2 : Zl  0.1491 (1.1071rad )  0.1491 (63.432)  0.0667  0.13336 j
a). Déterminer les expressions instantanée et complexe de la chute de tension engendrée par la ligne.
Vl  Z l .I l  Z l l * I seff 2 I  Z l * I seff 2 (l   I )  0.1491*1393 2(63.432  30)
Alors : Vl  293.727 (33.432)  207.6964 2(33.432)  245.127  161.828 j
Donc, l’expression instantanée de la chute de tension est : Vl (t )  207.6964 2 sin(t  33.432)
b). Donner une expression littérale de la puissance instantanée délivrée par la source.
La puissance instantanée donnée par la source est de la forme :
ps (t )  Vs (t ).I s (t )  Vs .I s .cos(t  Vs ).cos(t   I )  Ps _ active . 1  cos(2.(t   I ))   Qs _ réactive .sin(2.(t   I ))

Calcul de Vs
On a :
Vs  Vl  Vch  293.727 (33.432)  6824 0  245.127  161.828 j  6824  7069.127  161.828 j
Alors : Vs  Vl  Vch  70711.3114  5000 21.3114
Donc : Vs  1.3114
Calcul de Ps _ active et Qs _ré active
Ps _ active  RT .I seff
2
 ( Rl  Rch ).I seff
2
 (0.0667  3).13932  5.9508*106W
Qs _ active  X T .I seff
2
 ( X l  X ch ).I seff
2
 (0.1334  1.732).13932  3.6197 *106Var
 
 Ps _ active 
Alors :  s  ar cos    31.3114
P  Q 
2 2
 
 s _ active s _ active

c). Calcul des pertes en puissances active et réactive engendrées par la ligne
Pactive  Ps _ active  Pch _ active  5.9508*106  5.82*106  0.1308*106W
Qactive  Qs _ active  Qch _ active  3.6197 *106  3.36*106  0.2597 *106Var
d). Déterminer les expressions instantanée et complexe de la tension délivrée par la source
Vs  Vl  Vch  293.727 (33.432)  6824 0  245.127  161.828 j  6824  7069.127  161.828 j
Alors : Vs  Vl  Vch  70711.3114  5000 21.3114
et L’expression instantanée est : Vs (t )  5000 2.cos(t  1.3114)

1
e). Calculer l’impédance de l’ensemble (ligne + charge) en forme complexe.
Z s  Z ch  Zl  ( Rch  Rl )  j.( X ch  X l )  (0.0667  3)  j.(0.1334  1.732)  3.0667  1.8654 j
Alors : Rs  3.0667 et X s  1.8654

Exercice N°03 : I12 I 21


Considérons deux sources de tensions idéales
reliées entre elles par une ligne d’impédance ( P12 , Q12 ) Ligne : Z  R  jX ( P21 , Q21 )
+ +
Z  R  jX comme indiqué sur la figure
Source (1) V1 V2 Source (2)
(1).
- -

Figure (1) : Deux sources de tension interconnectées


Considérons les tensions des deux sources pour la forme complexe suivante : V 1  V11 et V 2  V2  2 .
a- Pour f=50Hz, L=100Km, r=0.2568/Km, l=2mH/Km et nous supposons que V 1  1.7293.105  7.2 et
V 2  1.7411.105 5.4
Z L  RL  jX L  0.2568  j (2.103 * 2*  *50)  *100  25.68  j 62.8318  67.8771 67.7697
1- Déterminer les puissances (active, réactive & apparente) des deux sources.
Pour le sens (1-2) :
V11  V2  2 V1 V
I 12    (1   )  2  ( 2   )
Z  Z Z
La puissance apparente S12 est donnée par la relation suivante :
* V V 
S 12  V 1 I 12  V11.  1  (  1 )  2  (   2 ) 
Z Z 
2 2
V VV V VV
 1   1 2  (  1   2 )  1   1 2  (   )
Z Z Z Z
5 2
(1.7293.10 ) 1.7293.10 *1.7411.05
5
  (67.7697)   (67.7697  7.2  5.4)
67.8771 67.8771
 4405.7251.105  (67.7697)  4435.7879.105  (69.5697)
 (1666.8195  j 4078.2503)*105  (1548.3901  j 4156.7658)*105
 118.4294.105  j 78.5155.105  14.20923.106  (33.5433)  P12  jQ12
Alors les puissances active et réactive à l’extrémité source sont :
P12  11.84294MW et Q12  7.85155MVar
La puissance apprente : S 12  14.20923.106  (33.5433)
Ou par calcul de la puissance active puis la puissance réactive :
V12 VV
P12  cos   1 2 cos(   )
Z Z
5 2
(1.7293.10 ) 1.7293.105 *1.7411.05
 cos(67.7697)  cos(67.7697  7.2  5.4)
67.8771 67.8771
 4405.7251.105 cos(67.7697)  4435.7879.105 cos(69.5697)
 1666.8195.105  1548.3901.105  11.84294.106  11.84294MW

1
V12 VV
Q12  sin   1 2 sin(   )
Z Z
5 2
(1.7293.10 ) 1.7293.105 *1.7411.05
 sin(67.7697)  sin(67.7697  7.2  5.4)
67.8771 67.8771
 4405.7251.105 sin(67.7697)  4435.7879.105 sin(69.5697)
 4078.2503*105  4156.7658*105  7.85155.106  7.85155MVar
Pour le sens (2-1) :
V2  2  V11 V2 V
I 21    ( 2   )  1  (1   )
Z  Z Z
* V V 
S 21  V 2 I 21  V2  2 .  2  (   2 )  1  (  1 ) 
Z Z 
2 2
V VV V VV
 2   1 2  (  1   2 )  2   1 2  (   )
Z Z Z Z
5 2
(1.7411.10 ) 1.7411.0 *1.7293.105
5
  (67.7697)   (67.7697  7.2  5.4)
67.8771 67.8771
 4466.0558.105  (67.7697)  4435.7879.105  (65.9697)
 (1689.6445  j 4134.0967)*105  (1806.3402  j 4051.3391) *105
 116.6957.105  j82.7576.105  14.30618.106  (144.6567)  P21  jQ 21
Alors les puissances active et réactive à l’extrémité source sont :
P21  11.66957 MW et Q21  8.27576 MVar
La puissance apprente : S 21  14.30618.106  (144.6567)
2- Déterminer l’intensité du courant pour les deux sens (1-2 & 2-1).
Pour le sens (1-2) :
V11  V2 2 V1 V
I 12    (1   )  2  ( 2   )
Z  Z Z
1.7293.105 1.7411.105
  (7.2  67.7697)   (5.4  67.7697)
67.8771 67.8771
 2547.6928 (60.5697)  2565.0771 (62.3697)
 (1251.8455  j 2218.9234)  (1189.5920  j 2272.5517)  62.2535  j 53.6283  82.1674 (40.7432)
Pour le sens (2-1) :
V2  2  V11 V2 V
I 21    ( 2   )  1  (1   )
Z  Z Z
1.7411.105 1.7293.105
  (5.4  67.7697)   (7.2  67.7697)
67.8771 67.8771
 2565.0771 (62.3697)  2547.6928 (60.5697)
 (1189.5920  j 2272.5517)  (1251.8455  j 2218.9234)  62.2535  j 53.6283
 82.1674(220.7432)   I 12
3- Déterminer les facteurs de puissances des deux sources.
P12 11.84294MW
FP12    0.8334 avec  ch  V 12   I 12  7.2  40.7432  33.5433
S12 14.20923MVar
P21 11.66957 MW
FP21    0.8157
S 21 14.30618MVar
avec  ch  V 21   I 21  5.4  220.7432  215.3432  144.6567

1
a- Pour f=50Hz, L=100Km, r=0.2568/Km, l=2mH/Km et nous supposons que: V 1  1.7411.105  5.4 et
V 2  1.7293.105  7.2
1- Déterminer les puissances (active, réactive & apparente) des deux sources.
Pour le sens (1-2) :
V11  V2  2 V1 V
I 12    (1   )  2  ( 2   )
Z  Z Z
La puissance apparente S12 est donnée par la relation suivante :
* V V 
S 12  V 1 I 12  V11.  1  (  1 )  2  (   2 ) 
Z Z 
2 2
V VV V VV
 1   1 2  (  1   2 )  1   1 2  (   )
Z Z Z Z
5 2
(1.7411.0 ) 1.7411.0 *1.7293.105
5
  (67.7697)   (67.7697  5.4  7.2)
67.8771 67.8771
 4466.0558.105  (67.7697)  4435.7879.105  (65.9697)
 (1689.6445  j 4134.0967)*105  (1806.3402  j 4051.3391) *105
 116.6957.105  j82.7576.105  14.30618.106  (144.6567)  P12  jQ12
Alors les puissances active et réactive à l’extrémité source sont :
P12  11.66957 MW et Q12  8.27576 MVar
La puissance apprente : S 12  14.30618.106  (144.6567)
Pour le sens (2-1) :
V2  2  V11 V2 V
I 21    ( 2   )  1  (1   )
Z  Z Z
* V V 
S 21  V 2 I 21  V2  2 .  2  (   2 )  1  (  1 ) 
Z Z 
2 2
V VV V VV
 2   1 2  (  1   2 )  2   1 2  (   )
Z Z Z Z
5 2
(1.7293.10 ) 1.7411.0 *1.7293.105
5
  (67.7697)   (67.7697  5.4  7.2)
67.8771 67.8771
 4405.7251.105  (67.7697)  4435.7879.105  (69.5697)
 (1666.8195  j 4078.2503)*105  (1548.3901  j 4156.7658)*105
 118.4294.105  j 78.5155.105  14.20923.106  (33.5433)  P21  jQ 21
Alors les puissances active et réactive à l’extrémité source sont :
P12  11.84294MW et Q12  7.85155MVar
La puissance apprente : S 21  14.20923.106  (33.5433)
2- Déterminer l’intensité du courant pour les deux sens (1-2 & 2-1).
Pour le sens (1-2) :
V11  V2 2 V1 V
I 12    (1   )  2  ( 2   )
Z  Z Z
1.7411.105 1.7293.105
  (5.4  67.7697)   (7.2  67.7697)
67.8771 67.8771
 2565.0771 (62.3697)  2547.6928 (60.5697)
 (1189.5920  j 2272.5517)  (1251.8455  j 2218.9234)
 62.2535  j 53.6283  82.1674 (220.7432)
Pour le sens (2-1) :
1
V2  2  V11 V2 V
I 21    ( 2   )  1  (1   )
Z  Z Z
1.7293.105 1.7411.105
  (7.2  67.7697)   (5.4  67.7697)
67.8771 67.8771
 2547.6928 (60.5697)  2565.0771 (62.3697)
 (1251.8455  j 2218.9234)  (1189.5920  j 2272.5517)
 62.2535  j 53.6283  82.1674(40.7432)   I 12
3- Déterminer les facteurs de puissances des deux sources.
P12 11.66957 MW
FP12    0.8157
S12 14.30618MVar
avec  ch  V 12   I 12  5.4  220.7432  215.3432  144.6567
P21 11.84294MW
FP21    0.8334 avec  ch  V 21   I 21  7.2  40.7432  33.5433
S 21 14.20923MVar

Exercice N°03 Programme en fichier.m

f=50;
L=100;
rL=0.2568;
lL=2*1e-3;
RL=rL*L;
L_L=lL*L;
XL=2*pi*f*L_L;

ZL=RL+j*XL; a=abs(ZL); gama=angle(ZL);

Vg1=1.7293e5 ; Vg2=1.7411e5 ;
delta1=7.2 ; delta2=5.4 ;

V1=Vg1*(cos(delta1*pi/180)+j*sin(delta1*pi/180));
V2=Vg2*(cos(delta2*pi/180)+j*sin(delta2*pi/180));

a1=abs(V1); a2=abs(V2);
theta=(delta1-delta2)*pi/180;

P12=(Vg1^2/a)*cos(gama)-(Vg1*Vg2/a)*cos(gama+theta);
Q12=(Vg1^2/a)*sin(gama)-(Vg1*Vg2/a)*sin(gama+theta);
s12=P12+j*Q12;
S12=sqrt(P12^2+Q12^2);
Fp12=P12/S12;
I12=S12/a1;

P21=(Vg2^2/a)*cos(gama)-(Vg1*Vg2/a)*cos(gama-theta);
Q21=(Vg2^2/a)*sin(gama)-(Vg1*Vg2/a)*sin(gama-theta);
s21=P21+j*Q21;
S21=sqrt(P21^2+Q21^2);
Fp21=P21/S21;
I21=S21/a2;

Pmax=Vg1*Vg2/XL;

DV1=Vg1-Vg2*(cos(delta2*pi/180)+j*sin(delta2*pi/180));
DV2=Vg2*(cos(delta2*pi/180)+j*sin(delta2*pi/180))-Vg1;

1
Y1=[a, gama, Vg1, Vg2, V1, V2, I12, I21]
Y2=[P12, P21, Q12, Q21, s12, s21, S12, S21, Fp12, Fp21]

Y1 =[1.0e+005 *
0.0007 0.0000 1.7293 1.7411 1.7157 + 0.2167i 1.7334 + 0.1639i
0.0008 0.0008 ]

Y2 =[ 1.0e+007 *
1.1843 -1.1670 -0.7852 0.8276 1.1843 - 0.7852i -1.1670 + 0.8276i
1.4209 1.4306 0.0000 -0.0000 ]