Vous êtes sur la page 1sur 6

FICHE TECHNIQUE D’APPLICATION

L’INCERTITUDE D’UN RESULTAT D’ESSAI

Comment estimer l’incertitude de mesure d’un résultat d’analyse par l’utilisation de la fidélité et de la
justesse ?

L’incertitude de mesure donne une indication quantitative de la qualité du résultat ou de la capacité du


laboratoire à mettre en œuvre un processus analytique. C’est un indicateur du niveau de confiance sur le
résultat. Elle peut aussi permettre d’appréhender le risque par rapport à un seuil décisionnel.
L’incertitude d’un résultat d’essai

SOMMAIRE

INTRODUCTION ............................................................................................................................................... 3

TERMES USUELS ET LEUR DEFINITION .......................................................................................................4

Incertitude ...........................................................................................................................................................4

Biais ....................................................................................................................................................................4

Quantifier un biais ...............................................................................................................................................4

Incertitude-type composée .................................................................................................................................4

Facteur d’élargissement .....................................................................................................................................4

EVALUER SES INCERTITUDES .......................................................................................................................5

Modèle d’équation de l’incertitude-type composée ............................................................................................5

Erreur aléatoire : fidélité intermédiaire ou reproductibilité ..................................................................................5

Erreur systématique : biais .................................................................................................................................5

Nombre d’observations .......................................................................................................................................6

REPRESENTATION DE L’INCERTITUDE (U) ET REGLES D’ECRITURES ....................................................6

REFERENCES NORMATIVES ..........................................................................................................................6

2/6
L’incertitude d’un résultat d’essai

L’INCERTITUDE S’APPLIQUE A UN RESULTAT ET NON A UNE METHODE

INTRODUCTION

De par son estimation, l’incertitude donne une indication quantitative de la qualité du résultat de mesure. C’est
un indicateur du niveau de confiance sur l’exactitude du résultat, elle permet d’appréhender le risque par
rapport à un seuil décisionnel.

Le terme incertitude signifie doute, l’incertitude du résultat reflète donc la difficulté de connaître de façon exacte
la valeur de la caractéristique mesurée. En adoptant sa définition on admet qu’elle caractérise une dispersion
une fois prise en compte toutes les causes d’erreur. Il est alors possible d’indiquer l’intervalle dans lequel la
valeur réelle se trouve et avec quelle probabilité.

L’incertitude doit permettre à l’utilisateur de savoir si les résultats de la mesure sont aptes à la prise de décision
dans le contexte où l’on veut les utiliser.
Au laboratoire de toute évidence la qualité du résultat impactera sur la pertinence de la décision qui sera prise.
L’incertitude devient alors une aide à l’interprétation lorsqu’il faudra :
 Déclarer la conformité à une spécification,
 Contribuer à l’établissement des règles contractuelles,
 Décider si les différences observées entre des résultats sont supérieures à la variabilité expérimentale,
 Estimer la capabilité d’un moyen de mesure,
 Comparer des méthodes, des instruments.

Cette fiche explique comment estimer une incertitude composée en utilisant :


 Les données issues d’essais menés conformément aux normes NF ISO 5725 comme l’écart-type de
reproductibilité ou de fidélité intermédiaire,
 Les données de justesse comme les valeurs de biais issues des essais d’aptitude ou d’utilisation de
MRE.

3/6
L’incertitude d’un résultat d’essai

TERMES USUELS ET LEUR DEFINITION

Incertitude
Paramètre associé au résultat d’une analyse qui caractérise la dispersion des valeurs pouvant être
raisonnablement attribuées à la caractéristique mesurée.
Dispersion des valeurs : quantifiée par un écart-type mesurant la variabilité maximale des résultats lors de
la mise en œuvre de la méthode = fidélité.
Raisonnablement : positionnement par rapport à une valeur « vraie » = justesse.

Biais
Différence entre le résultat d’un essai et la valeur de référence acceptée.

Quantifier un biais
Le terme « quantifier » souvent utilisé signifie attribuer une valeur au biais afin de le rendre utilisable dans un
traitement statistique.

Incertitude-type composée
Racine carrée d’une somme de variances (issues des différentes sources d’incertitudes).

Facteur d’élargissement
Facteur numérique utilisé comme multiplicateur de l’incertitude-type composée pour obtenir l’incertitude. Les
valeurs les plus fréquemment utilisées sont k=2 pour une probabilité à 95% et k=3 pour une probabilité à
99.8%.

4/6
L’incertitude d’un résultat d’essai

EVALUER SES INCERTITUDES

D’un point de vue pratique l’incertitude est estimée à partir d’écarts-types.

Le calcul peut s’effectuer :


 par la décomposition complète du processus (diagramme des 5M) et l’identification des facteurs
influents (modèle du GUM),
ou,
 par l’utilisation de la fidélité et de la justesse comme estimateur de l’incertitude (cf les normes NF
ISO 21748 et NF ISO 11352)

Cette fiche décrit le mode de calcul des incertitudes par l’utilisation de la fidélité et de la justesse

Modèle d’équation de l’incertitude-type composée

Le modèle proposé pour estimer l’incertitude est la combinaison de la variance de la fidélité et de la variance
de la justesse qui sont des paramètres connus ou/et quantifiables par le laboratoire. Néanmoins, leur validité
devra avoir été démontrée.
Mathématiquement, on dispose de : u²C = S²Fi + u²B

Le principe de base repose donc sur la combinaison de deux types d’erreurs : L’erreur aléatoire (fidélité) et
l’erreur systématique (justesse)

Dans l’exemple ci-dessous la variance de fidélité S2Fi associée à la variance du biais U2(B) forment l’incertitude
type composée.

La racine carrée de l’incertitude type composée représente l’incertitude type


uC = Racine (S²Fi + u²B)

uc (essai) = √0.094 = 0,31

L’incertitude du résultat (U) s’obtient en multipliant l’incertitude type par le facteur d’élargissement K=2

U (essai) = 0,31*2 = 0,62

Erreur aléatoire : fidélité intermédiaire ou reproductibilité

L’erreur aléatoire est disponible sous 2 formes :


 Les données de dispersion calculées lors d’une étude de fidélité interne au laboratoire (voir la fiche
Fidélité) et exprimée par :

SFi = écart-type de fidélité intermédiaire

 Les données de dispersion issues de la norme appliquée en l’absence de fidélité interne et exprimée
par :
SR = écart-type de reproductibilité

Erreur systématique : biais

Le biais est une erreur systématique, en opposition à l’erreur aléatoire (non prévisible). Il pourra être qualifié
d’erreur de justesse.

5/6
L’incertitude d’un résultat d’essai

Le biais est disponible sous plusieurs formes :


 L’exploitation des résultats aux participations à des essais d’aptitude comme le BIPEA,
 L’utilisation de matériaux de référence externes (MRE) ou d’ajouts dosés,
 La comparaison de méthode alternative à une méthode de référence.

u²B = variance des biais observés


Nombre d’observations

Il conviendra de déterminer les estimateurs du biais et de vérifier qu’il est sous contrôle.
Statistiquement, la quantification du biais (3) devra être associée à des tests permettant de statuer sur sa
significativité :
 Un test de pente via une régression linéaire suivi d’un test de Student 1 ,
 Un rapport d’égalité des moyennes suivi d’un test de Student.

REPRESENTATION DE L’INCERTITUDE (U) ET REGLES D’ECRITURES

L’incertitude (U) associée à un résultat (R) est le résultat du produit de l’incertitude-type


composée (4) (uc) par le facteur d’élargissement (5) (k). La valeur de k utilisée devra être spécifiée.
R ± U avec k=2
L’incertitude est exprimée avec au plus 2 chiffres significatifs. On conserve pour le résultat (R) le format de
chiffre qui intervient dans (U).
Rappel : 0 est considéré comme un chiffre significatif s’il est positionné entre d’autres chiffres ou à leur droite.

On pourra trouver On ne pourra pas trouver


12.578 ± 0.013 V avec k = 2 12.578 ± 0.113 V avec k = 2

REFERENCES NORMATIVES

 NF ISO 11352 Qualité de l'eau - Estimation de l'incertitude de mesure basée sur des données de
validation et de contrôle qualité

 NF ISO 21748 Lignes directrices relatives à l'utilisation d'estimations de la répétabilité, de la


reproductibilité et de la justesse dans l'évaluation de l'incertitude de mesure

 NF V 03-110 Protocole de caractérisation en vue de la validation d'une méthode d'analyse quantitative


par construction du profil d'exactitude

 FD V 03-116 Analyse des produits agricoles et alimentaires - Guide d'application des données
métrologiques

 FD X07-021 Normes fondamentales - Métrologie et applications de la statistique - Aide à la démarche


pour l'estimation et l'utilisation de l'incertitude des mesures et des résultats d'essais

 EURACHEM/CITAC Guide, Quantifying Uncertainty in Analytical Measurement (2012) Third Edition

1
Test de Student : Test paramétrique qui repose sur des comparaisons de moyennes ; il est utilisé pour comparer deux échantillons
indépendants et/ou appariés

6/6

Vous aimerez peut-être aussi