Vous êtes sur la page 1sur 11

Capacités de stockage et volume de rétention du gasoil

Cuve gasoil

Repère Capacité Capacité de Capacité Capacité Conformité


stockage aux normes
de Actuelle de Minimale
associé en vigueur
stockage la rétention Nécessaire

Cuve Gasoil 60 m3 60 m3 66 m3 33 m3 Conforme

Photo 9 : Cuve de gasoil avec cuvette de rétention

VIII.4.2.4. Quantités maximales susceptibles d’être présentes


Tableau 19 : Quantités maximales de produits dans la société

Produits Quantité maximale présente


Gazole 60 m3
Huiles, lubrifiants T/an
Acétylène kg
Oxygène kg
Pneus neufs m3
Pneus usagés m3

III.4.2.5. Règles de stockage des produits chimiques

VIII.4.2.5.1. Incompatibilité de stockage des produits chimiques

Les produits utilisés dans les différents locaux de travail sont stockés à des endroits distincts et
destinés à des utilisations indépendantes les uns des autres, il n’y a donc pas de risque
d’incompatibilité de produits sur le centre industriel de la mine.

Tableau 20 : Incompatibilité des produits

Huiles,
Acétylène Oxygène Pneus
Lubrifiants

Gasoil AI AI AI AI

Pneus AI AI AI
Oxygène AI V

Acétylène AI

V pour réaction Violente, AI pour aucune incompatibilité.


Notons que l’acétylène et l’oxygène sont utilisés simultanément pour les opérations de soudure
dans une réaction maîtrisée. Pour qu’ils soient en contact dans une réaction non maîtrisée, il
faudrait simultanément une fuite d’une bouteille d’acétylène et d’oxygène.

VIII.4.2.4.2. Règles de stockage


Selon la réglementation Française des installations classées, « Pour les stockages de récipients
de capacité unitaire inférieure ou égale à 250 litres, la capacité de rétention est au moins
égale à:
 Dans le cas de liquides inflammables, à l'exception des lubrifiants, 50% de la capacité totale des
fûts
 dans les autres cas, 20% de la capacité totale des fûts ;
Tous les produits chimiques cités sont stockés sur des rétentions adaptées.
Le tableau ci-après récapitule les lieux répartis sur le site et leurs caractéristiques .
NATURE DU LIEU DE
ETAT UTILISATION RISQUES Rétention associée
PRODUIT STOCKAGE
GASOIL Liquide Combustible Incendie, cuve Oui
explosion
ACETYLENE Gaz Soudure Explosion Atelier mécanique Non
dissous

VIII.4.2.5. Risques liés aux installations

Les principales installations de SOHATRAM sont les suivantes :


 Parc de stationnement des camions et engins de manutention
 Atelier mécanique
 Station de lavage
 Réservoir de stockage de Gasoil
 Locaux d’entretien
 Local pneumatique
 Local d’usinage
 Atelier de soudure

Les risques significatifs qui peuvent se produire et causer des dégâts potentiels sont les suivants :
1. Incendie au niveau du parc de stationnement des camions et engins
2. Explosion et incendie au niveau du réservoir de stockage et de distribution du gasoil
3. Explosion au niveau d’une bouteille d’acétylène
4. Incendie au niveau de l’atelier mécanique
5. Explosion au niveau local pneumatique
VIII.4.2.5.1. Risques associés au parc de stationnement des camions et engins
de manutention
Le risque principal identifié est le risque d’incendie dans le parc, Les causes d’un tel incendie
peuvent être les suivantes:
· travaux par point chaud (soudure,…)
· corps chaud
· cours circuit électrique (étincelle) au niveau d’un camion ou engin de manutention,
· agressions externes (foudre, rayonnement thermique par effet domino...),
· malveillance...
· Cigarette.
· Feu nus.
·

VIII.4.2.5.2. Risques associés au stockage du gasoil

Les accidents ont eu lieu exclusivement lors du remplissage de la cuve par les camions citerne
soit par imprudence, soit par défaillance du matériel tel que :
- Sur remplissage,
- Accident de camion-citerne d’approvisionnement en gasoil,
- Flexible arraché,
- Rupture d’une bride
- Rupture de la vanne de la citerne,
- Défaillance de la vanne de sécurité du camion,
Lors de ces accidents, des explosions et des incendies ont pu survenir et il en résulte souvent
qu’une très grande quantité de carburant se répand sur le sol et se consume

VIII.4.2.5.3. Dangers liés aux utilités


Les tableaux ci-après reprennent chacune des installations des utilités et listent pour chacune
d'elles les risques.
Tableau 21 : Dangers liés aux utilités

Utilité Caractéristiques Risques


Electricité postes de transformation Source d'inflammation
poste général potentielle (ex/ court-circuit,
étincelle,...)

Compresseur compresseur Eclatement/Explosion


Pompe 1 kW d’un débit maximal de 4,8 m3/h,
projection de fragments suite
à une rupture mécanique et
un épandage de produit.
Groupe électrogène Le groupe électrogène (27 KVA)  Rupture de canalisation de
permet d’assurer l’alimentation de la gasoil par choc,
société en toute sécurité en cas de  surpression, éclatement
coupure électrique STEG. Le groupe joint au niveau d'un
fonctionne au FOD. Un groupe compresseur
motopompe fonctionnant à l’essence  erreur lors de la
manipulation d’une vanne
- Atmosphère asphyxiante

Eau Eau sonède Pollution

Le groupe électrogène permet d’assurer l’alimentation de l’usine en électricité en cas de coupure de


l’électricité de la STEG.

VIII.4.2.5.3. Dangers liés aux facilités


Risques liés à l’approvisionnement du site
Les autres risques associés aux activités du site sont essentiellement des risques liés à la
circulation des engins sur le site même et aux phases de déchargement / manutention associées.
Les engins autorisés à circuler sur le site sont :
 Les camions et engins de manutention de SOHATRAM pour le stationnement 
 Les camions citernes pour l'approvisionnement du gasoil
 Les camions pour l’approvisionnement en produits : huiles, acétylène, oxygène…
 …
Les véhicules légers du personnel et des visiteurs ne pénètrent en aucun cas à l’intérieur du site
SOHATRAM. Un parking est aménagé à cet effet en dehors du périmètre de la société.
Les risques et les effets potentiels associés sont résumés ci-dessous :

Tableau 22 : Dangers liés aux facilités


Véhicules causes Risques et Effets sur les
installations
Camions et engins de - Perte de contrôle d'un - incendie sur un camion ou
manutention de SOHATRAM camions ou engin. engins.
-

Camion-citerne - Perte de contrôle d'un - incendie camion-citerne


d’approvisionnement en camion-citerne - flammes de grande ampleur
gasoil - - surpressions (explosion)
- Projectiles
- Epandage de produits lors des
actions de dépotage
- Echauffement du réservoir
- Endommagement des
installations
- Rupture des canalisations
- Liquides libérés en grande
quantité
- Dégâts humains.
camions pour - Perte de contrôle d'un - Endommagement des
l’approvisionnement en camion installations
produits : huiles, acétylène, - - incendie sur camion
oxygène… - flammes de grande ampleur
- surpressions (explosion)
- Rupture des canalisations
- Liquides libérés en grande
quantité
- Dégâts humains.

Les mesures de prévention de tels risques reposent sur :


 Un aménagement des voies de circulation interne à l'établissement de telle sorte qu'elles
ne sont pas à proximité des cuves de stockage gasoil et colle aqueuse
 Une vitesse limitée à 20 km/h,
 Les opérations de chargement et de déchargement se font selon un protocole de transport ou
bien un plan de prévention est établi entre le transporteur et le site. Ces accords permettent
de mettre en œuvre les meilleures conditions de sécurité pour les opérations de chargement et
de déchargement. Lors de ces phases de chargement/déchargement, des balisages sont mis en
place interdisant la circulation à proximité.

 Plan de circulation formalisé (mesures de prévention des voies de circulation).


Par ailleurs, le personnel externe à l'établissement est toujours accompagné par un membre du
service de sécurité, qui peut intervenir rapidement en situation accidentelle et donner l'alerte.
Enfin, des moyens de lutte incendie peuvent être rapidement mis en œuvre sur le lieu du
sinistre, pour éviter un sur accident.

VIII.4.2.6. Analyse accidentologie et retour d'expérience:

Les accidents issus de la base de données ARIA du Bureau d’Analyse des Risques et des Pollutions
Industrielles, rattaché au Service de l’Environnement industriel du "Ministère de l’écologie et du
développement durable DPPR / SEI / BARPI", sur les 20 dernières années, avec les équipements
ou opérations concernés, les causes et conséquences. Ces accidents sont choisis en relation avec :

- Les opérations de stockage et de distribution de gasoil :


- La réparation et le stockage des pneus
- Le Stockage d’acétylène
Analyse statistique :

L'analyse statistique des événements survenus permet d'en cibler les causes et les conséquences
récurrentes.
1 Analyse des causes des accidents

1 .1 Accidents impliquant des installations de stockage d’hydrocarbures


Sur les 50 accidents recensés sur ce type d’installation :

- 45 concernent des cuves ou des réservoirs d’hydrocarbures,

- 5 concernent des éléments de transfert (canalisations),


Sur les 45 accidents survenus sur des cuves ou des réservoirs d’hydrocarbures, les
principales causes sont présentées dans le tableau suivant.

Tableau 23 : Accidents impliquant des installations de stockage

Evènements par équipement


Analyse des causes
Nombre Pourcentage
Inconnue 11 24 %
Erreur humaine 12 26 %
Défaillance matérielle (corrosion, défaillance 13 29 %
Inondation/Affaissement
alarme...) de terrain 3 7%
Incendie/Explosion proche 3 7%
Collision véhicule 1 2%
Renversement de cuve 2 5%

Sur les 5 accidents survenus sur des éléments de transfert (canalisations), les principales causes
sont présentées dans le tableau suivant.

Evènements par équipement


Analyse des causes
Nombre Pourcentage
Inconnu 4 80%

Erreur humaine 1 20%

1.2 Accidents liés à des opérations de dépotage ou de chargement/déchargement

Sur les 86 accidents liés à des opérations de dépotage ou de chargement/déchargement, les

Evènements par équipement


Analyse des causes
Nombre Pourcentage

Erreur humaine (dépotage dans la mauvaise cuve, 47%


40
absence de surveillance, cigarette...)

Défaillance mécanique (citerne fissurée, problème


19 22 %
d’étanchéité...)

Malveillance 1 1%
Froid 2 2%
Défaut électrique 1 1%
Inconnue 23 27 %

1.3 Accidents liés au stockage et à la réparation de pneus

Sur les 30 accidents survenus, les principales causes sont présentées dans le tableau suivant.

Analyse des causes Evènements par équipement


Nombre Pourcentage

Inconnue 23

Malveillance 7 23,5 %

1.4 Accidents liés au stockage d’acétylène

Sur les 16 accidents survenus, les principales causes sont présentées dans le tableau suivant.

Analyse des causes Evènements par équipement

Causes génériques Causes Nombre Pourcentage


Inconnue 85 50 %
Fuite de la bouteille
Fuite du robinet, détendeur, 31 %
2
Incendie à proximité vanne d’ouverture 12,5 %

Inconnue 1 6,5 %

2. Analyse des conséquences des accidents

2.1 Accidents impliquant des installations de stockage d'hydrocarbures

Sur les 45 accidents impliquant les installations de stockage d'hydrocarbures, les


principales conséquences sont :

Nombre d'évènements par équipement


Analyse des conséquences
Nombre Pourcentage

Pollution aquatique/sols 24 53 %

Explosion/incendie sans conséquence 4 9%

Explosion/Incendie entrainant des


8 18 %
morts/blessés

Explosion entrainant une pollution 2 4,5 %

Epandage entrainant une


1 2%
hospitalisation

Sans conséquences 6 13,5 %

TOTAL 45 100%

2.2. Accidents liés à des opérations de dépotage ou de chargement/déchargement

Sur les 87 accidents liés à des opérations de dépotage ou chargement/déchargement, les


principales conséquences sont :
Nombre d'évènements
Analyse des conséquences par équipement
Nombre Pourcentage

Pollution aquatique/sols 45 52 %
Explosion/incendie sans conséquence 2 2,5 %
Explosion/Incendie entrainant des morts/blessés 8 9%
Formation d’un nuage explosible/toxique sans conséquence 6 7%
Formation d’un nuage explosible/toxique entrainant des blessés 3 3,5 %

Blessés (projection de fuite...) 5 6%

Sans conséquences 17 20 %

Feu d’une nappe de gasoil dans la cuvette de rétention.

L : 16.57m

l : 4 m

Pour le feu de cuvette, on considère la perte de confinement d’un réservoir par rupture d’un
piquage en pied de la cuve ou le débordement qui va générer une nappe de liquide en
extension. L’inflammation des vapeurs présentes en surface entraîne l’allumage de la
nappe liquide, occasionnant un feu de cuvette le cas échéant. Selon les statistiques
disponibles, le phénomène est susceptible de se produire une fois tous les 715 000 ans.

La cuvette de rétention doit être conçue de manière à avoir une capacité suffisante pour
contenir le volume maximal stocké dans le bac, et ce afin de réduire le risque de débordement
de liquide. Dans le cas contraire, l’incendie peut se propager à l’extérieur de la zone et
provoquer des dégâts à d’autres installations de la centrale. Il faut également s’assurer que les
merlons sont suffisamment résistants pour absorber le choc d'une vague provenant de la
rupture complète du réservoir.

La cuvette de rétention des bacs de stockage est de forme rectangulaire, à fond plat.

Si la zone à protéger considérée est le bâtiment central à l’est ou la limite ouest du site, il
faut calculer le rayonnement thermique en face du bord qui correspond à la longueur de la
cuvette d’environ 16.57 m. Les distances d’isolement sont, dans ce cas, les suivantes :

Stockage D1 (à 5 kW/m²) D2 (à 3 kW/m²)

Bac de 60 m3 30 m 40 m

Si la zone à protéger considérée est la limite nord ou la limite sud du site, il faut calculer le
rayonnement thermique en face du bord qui correspond à la largeur de la cuvette d’environ 4
m. Les distances d’isolement sont, dans ce cas, les suivantes :

D2 (à 3 kW/m²)
Stockage D1 (à 5 kW/m²)
Bac de 60 m3 9m 12 m
Tableau 29: Estimation des distances des effets thermiques et de surpression

(Conformément à la circulaire du 23 juillet 2007 modifiant l’instruction


technique IT 89 relative à l’évaluation des risques et des distances d’effets
autour des dépôts liquides inflammables et dépôts de gaz inflammables
liquéfiés)

Localisation Nature Paramètres Seuils des Distance des effets Seuils des
des effets de calcul effets thermiques effets de
(surface de thermiques Longueur Largeur surpression
la zone (valeurs (valeurs
impliquée / guide guide octobre
ou octobre 2004)
dimensions 2004)
équipement
s)
surpression Cvlindrique _ _ _ SELs=140mbar
clatement du réservoir du 3
V= 30 m SEIs= 50 mbar
amion citerne de gasoil de
0 m3

oil over du réservoir du surpression Cvlindrique _ _ _ SELs=140mbar


amion citerne de gasoil de V= 30 m 3
SEIs= 50 mbar
0 m3

xplosion d’une bouteille surpression Cvlindrique _ _ _ SELs=140mbar


acétylène. SEIs= 50 mbar

ncendie d’une nappe de Thermique Rectangulaire SELth=5KW/m² Z1= 30 m Z1= 9m SELs=140mbar


asoil dans la cuvette L : 16.57 m SEIth= 3KW/m² Z2= 40 m SEIs= 50mbar
Z2 :12 m
l : 4 m
 NA : Non atteint NP= Non pertinent

 SEIth=Seuil des effets thermiques irréversibles correspondant à la zone des


dangers significatifs pour la vie humaine

Vous aimerez peut-être aussi