Vous êtes sur la page 1sur 3

L’innovation demeure parmi les facteurs clés de succès des entreprises vu qu'elle a un rôle

primordial dans la performance des entreprisse et leurs compétitivités dans une économie donnée.
Elle est non seulement la forte source de compétitivité mais également un moteur de croissance
des entreprises ainsi reste un élément important et majeur de la réussite des entreprises en
assurant leurs survies et un facteur de bénéfices organisationnels, économiques et sociaux.
Or les questions légitimes qui se posent sont :
 Qu’elles sont les impacts d’innovation sur les petites et moyennes entreprises ?
 Quelle sont les barrières qui entravent l’innovation au sein des pme ?
 Quelle sont les moyens pour encourager l’innovation au sein des pme ?
1. L’impact de l’innovation dans les PME
Certes L’innovation permet à les entreprisse et surtout a les pme de :
 Augmenter le chiffre d’affaires et / ou la marge commerciale.
 Fidéliser les clients, attirer autre cible de clients, trouver un nouveau marché. 
 Rester compétitifs, devancer ses concurrents et s’imposer sur un marché par la proposition
des nouveaux produits adaptés aux besoins des clients.
 Agrandir la liste des partenaires et les fournisseurs grâce l’engagement socialement vers
un management plus harmonieux,
 Développer La notoriété des entreprisse 
 Bénéficier des crédits de fournisseur pour des durées raisonnable.
 Augmentation de la productivité des entreprisse et la réduction des coûts
2. Les solutions qui peuvent encourager l’innovation dans les pme.
Les pouvoirs publics peuvent encourager l’innovation dans les PME établies, en coopération avec
les autres principaux acteurs de l’écosystème national de l’innovation, en créant les conditions
d’un environnement économique propice à la croissance par les moyennes suivantes :
 Mettre à niveau les compétences professionnelles de la main-d’œuvre dans les PME.
L’amélioration des compétences de la main-d’œuvre permet à la fois la génération de nouvelles
innovations internes et l’intégration de nouvelles connaissances provenant de collaborations avec
des partenaires extérieurs.
 Aider les PME de prendre le virage numérique. Il importe non seulement d’aider les PME à
adopter et à exploiter effectivement l’équipement matériel et logiciel de TIC susceptible de
professionnaliser leur gestion, mais aussi d’ouvrir les PME aux possibilités de la révolution
numérique en marche (informatique en nuage, analyse de données massives, etc.).
 Promouvoir la propriété intellectuelle dans les PME. Il importe également d’encourager les
PME à faire usage de la propriété intellectuelle, en les sensibilisant aux différents types de droits
de la propriété intellectuelle, en développant leurs compétences dans ce domaine par
l’enseignement et la formation, et en rendant l’ensemble du système de la propriété intellectuelle
plus convivial pour elles par une rationalisation des procédures, une structuration adéquate des
redevances et des coûts et une amélioration des mécanismes de recours et d’application du droit.
 Etablir des conventions de partenariat national et international au profit des PME innovant.
 Fournir les informations nécessaires aux dirigeants des PME.

3. Les actions menées pour encourager l’innovation dans les pme.


L’Initiative de Maroc au terme de l’innovation vise à insérer le Maroc dans l’économie du savoir
et de le positionner en tant que créateur de technologies et non pas seulement de consommateur
de technologies. Pour cela le Maroc a mené plusieurs mécanismes et programme d’aide pour
encourager l’innovation ont été mis en place au Maroc Elle s’articule autour :
o Fonds d’amorçage SINDIBAD : Ce Fonds a pour objectif le financement et
l’accompagnement des entreprises marocaines nouvellement créées porteuses de projets
innovants dans les domaines des nouvelles technologies de l’information et la
communication, des sciences du vivant, des sciences de l’ingénieur et plus généralement
des produits et services innovants. Ce Fonds est alimenté de 50 millions de DH, Le niveau
de la participation du Fonds dans une même entreprise peut donc atteindre 4 millions de
dirhams. Les interventions financières du Fonds se concentrent sur les phases initiales de
la création d’entreprises. Les entreprises éligibles à ce programme sont celles qui
bénéficient d’un fort potentiel de développement.
o Fonds privé d’investissement TIC : Ce Fonds d’investissement, mis en place par des
opérateurs privés, est destiné à financer et à accompagner les sociétés à fort potentiel de
croissance dans les secteurs des technologies de l’information et télécommunications au
Maroc. Il intervient pour un horizon d’investissement à moyen terme «2 à 5 ans », avec
des prises de participation essentiellement minoritaires et en tant que partenaire financier
« actif » apportant conseil et assistance en matière financière, organisationnelle, etc. Il est
orienté vers le financement des sociétés possédant une technologie à forte valeur ajoutée
ou s’appuyant sur une stratégie d’export et un potentiel de gain à long terme.
o Le Programme IMTIAZ, pour but d’accompagner de manière volontariste les entreprises
sélectionnées, sur la base d’un Contrat de Croissance, à travers l’octroi d’une prime à
l’investissement matériel et immatériel correspondant à 20% de l’investissement total et
plafonnée à 5 millions de DH. La sélection se fera dans le cadre d’une compétition
nationale d’investissement. »
o INTILAK : Ce programme vise à financer le projet de start-up innovante par la
Couverture à hauteur de 90% des dépenses liées au projet de développement dans la phase
post création, dans la limite de 1 million de DH TTC. La cible d’INTILAK sont les start-
ups à fort potentiel de développement porteuses de projets de valorisation des résultats de
recherche et projets innovants, orientés marché, et exerçant dans le secteur industriel, des
TIC ou des technologies avancées.
o TATWIR : Ce programme vise à financer les projets d’innovation des entreprises par la
contribution à hauteur de 50% des dépenses engagées dans le cadre d’un projet de
développement de R&D, dans la limite de 4 millions de DH TTC. La cible est les
entreprises porteuses d’un projet innovant de recherche et développement exerçant dans le
secteur industriel, des TIC ou des technologies avancées.
o Le programme INNOVACT est géré par l’Association Marocaine pour la Recherche et le
Développement. Il permet d’accompagner les TPE jusqu’à 200.000 DH et les PME
jusqu’à 400.000 DH dans leur effort de R&D et d’Innovation. De même, un groupement
d’entreprises dans lequel figure une PME peut bénéficier jusqu’à 700.000 DH de
subventions. Le programme apporte un appui technique, administratif ou financier aux
projets d’Innovation.
o MOROCCON Association for Scientific Innovation and RESEARCH (MASIR) est
considéré comme un projet phare participant à la mise en place d’un écosystème favorable
à l’innovation. Il s’agit d’une fondation ayant pour mission de promouvoir la R&D
orientée vers le marché et des plateformes technologiques.
o Aux matières de la fiscalité, la loi de finance de 2019 octroie à les grande entreprisses des
réductions au matière de l’impôt sur la société en cas de participation au capital d’une
startup « jeune entreprisse innovante en nouvelle technologie ».