Vous êtes sur la page 1sur 2

Introduction

Le travail qui est soumis à notre réflexion est porté sur les devoirs d’un enseignant
envers des différents acteurs. C'est-à-dire que l’enseignant à des obligations qui lui
sont assignées d’abord par sa conscience professionnelle qui la lui recommande de
faire et de bien faire son travail ; car la société toute entière a le droit de regard sur
lui c'est-à-dire que la vocation de l’enseignement doit se fonder sur un attrait et un
idéal. Le dit attrait est l’amour des enfants. C’est à cet égard que le métier
d’enseignant loin « d’abaisser, de mécaniser, son homme l’oblige constamment au
contraire à faire des efforts pour atteindre un plus haut degré de puissance
éducative ». Quels sont les différentes obligations d’un enseignant pour les élèves,
l’Etat et sa famille (parents) ? Donc pour y répondre le travail soumis à notre analyse
sera donc articulé comme suis :

II) Les devoirs de l’enseignant envers l’élève

L’enseignant doit de part les savoirs qu’il dispense à l’élève, l’aider à se libérer de
l’ignorance et des maux tendant à l’asservir. Il doit dans l’exercice de sa fonction, connaitre
ses élèves aussi bien sur le plan physique, physiologique qu’intellectuel. L’éducateur doit
donc observer le comportement des élèves afin de mieux percevoir leurs désirs et leurs
craintes.il doit leur manifester de l’attachement. Cet attachement ne doit pas être seulement
dirigé à l’endroit des élèves bienveillants, mais aussi et surtout à l’endroit des élèves
manifestant des difficultés : ce sont ceux là même qui nécessitent l’aide de l’enseignant.cet
amour va au-delà du cadre de sa présence à l’école et se poursuit avec la disponibilité de
celui ci pour ses anciens élèves. Parce qu’un esprit sain doit être dans un corps sain,
l’enseignant doit se préoccuper du bien être physique de ses élèves en leur apprenant
l’hygiène corporelle ,en promouvant la pratique du sport et surtout en leur évitant des
sévices corporelles devenues anti pédagogiques .il doit développer chez lui l’esprit de
créativité, d’objectivité et de critique, susciter en lui la recherche de la beauté et de l’ordre
dans le idées. L’enseignant doit toujours susciter la réflexion morale de façon régulière et
lors de toutes les leçons de classe. L’éducation morale se fait aussi par l’exemple de
l’enseignant qui doit être, tout comme sa classe un modèle pour ses élèves .seulement,
l’enseignant ne doit pas s’ériger comme celui qui sait tout en matière ‘éducation au point de
heurter certaines valeurs fondamentales des élèves du fait de leurs origines sociales.
L’une des exigences attendue de l’enseignant est la maitrise de soi dans cette profession ou
les nerfs sont constamment mis à rude épreuve. Même si la tentation est toujours forte de
laisser libre cours à ses états d’âme, l’enseignant doit s’efforcer de se maitriser pour garder
la sérénité afin de ne pas regretter certains actes.

IV) Devoirs de l’enseignant envers l’Etat : le loyalisme

L’enseignant est le mandataire de l’Etat, c’est donc lui qui met en œuvre l’exécution des
textes et décisions pris sous forme de programme d’enseignement.

Il est soumis en tant que citoyen aux devoirs civiques reconnus à tous.il doit participer à la
bonne marche des projets publiques, il doit manifester un élan patriotique envers son
pays.et ne doit poser des actes pouvant entraver l’ordre et la sécurité publique.

Dans son contrat avec l’Etat, l’enseignant s’engage à mettre sa force et son énergie au
service de la nation.il le fait service personnellement et avec responsabilité c’est dire qu’il
doit enseigner et évaluer ses élèves par lui-même et ne doit pas se laisser aux maux qui
gangrènent la fonction publique actuelle telle que la paresse et la corruption. Il doit informer
les différents usagers le sollicitant tels que les parents ; mais ceci dans la limite admise par
la profession ; il ne peut donc donner par exemple des informations liées à la correction des
copies d’examen. L’enseignant doit respecter les ordres qu’il reçoit de son supérieur
hiérarchique à condition qu’ils soient légaux.il doit servir l’Etat de façon impartiale et sans
laisser transparaitre sa sensibilité ou son appartenance politique. Mais, en fonction de la
technicité de sa fonction, l’enseignant peut lors de l’exécution des programmes, y mettre sa
touche personnelle. Il lui est même reconnu la possibilité de mener une autre activité privée
lucrative à condition d’abord d’informer son ministre de tutelle, ensuite que cette activité ne
nuise ni à sa disponibilité, ni au secteur dans lequel il opère.les intérêts de son activités ne
doivent donc pas être en concurrence avec ceux de sa profession.