Vous êtes sur la page 1sur 2

LA CLASSE A COURS MULTIPLES.

Avantages et inconvénients

Du point de vue de l’enseignant, c’est une grosse charge de travail avant, pendant et après
la classe et cela nécessite une très bonne connaissance des programmes de chaque niveau.
Par contre, à condition de rester dans cette même classe plusieurs années, les habitudes de
travail s’installent une fois pour toute puisque l’effectif se renouvelle partiellement chaque
année et que les nouveaux élèves entrent dans une classe qui fonctionne déjà. La gestion
des apprentissages est plus facile à programmer sur plusieurs années et la très grande
connaissance des élèves permet une meilleure prise en compte de chacun

Du point de vue de l’élève, à condition de réussir à devenir autonome, ce type de classe est
tout à fait intéressant. L’entraide et la coopération y sont favorisées, le rythme de chacun est
mieux respecté et les élèves peuvent plus facilement se mettre en projet d’apprentissage.

Efficacité des cours multiples

Les derniers éléments observables datent maintenant de quelques années puisqu'il s'agit
des évaluations de CE2 et de 6ème qui ne sont actuellement plus pratiquées. La
comparaison des acquis des élèves montrait les aspects particulièrement positifs des classes
à cours double et des classes uniques, les cours triples montrent, quand à eux, une efficacité
semblable à celle des cours simples. D’autre part, conserver le même enseignant pendant
plusieurs années ne paraît pas pédagogiquement efficace. Enfin, un effectif très petit <15
élèves en cours multiple, ne constitue pas un environnement favorable aux acquisitions.

Analyse des carrières scolaires dans le primaire et au collège : Les élèves scolarisés en
classe à cours multiples ont des résultats en 6ème qui sont sensiblement meilleurs et
s’intègrent mieux que les élèves de cours simples. « Cela peut sans doute être rattaché à
l’entraînement qu’ils ont eu dans les classes à plusieurs cours à être plus autonomes, à
travailler d’avantage seuls et finalement à mieux s’organiser.

La gestion du temps

La bonne conduite de la classe passe par une bonne gestion du temps. Dans une classe à
cours multiples, le maître doit savoir répartir les différentes séances proposées aux groupes,
minuter et respecter son temps d’activité, équilibrer sa présence au sein de chaque cours.
Cela commence par la mise en place de l'emploi du temps. Celui-ci peut présenter des temps
communs aux différents cours notamment en EPS, en musique et en Arts visuels mais de
manière différenciée, en s’adaptant aux capacités, compétences et objectifs de chaque cours
et en réservant des temps d’apprentissage spécifiques à chaque groupe. Les matières sont
volontairement abordées simultanément ; le maître peut travailler avec un groupe tandis
que l’autre est en autonomie. On peut aussi retrouver un temps de recherche commun dans
d'autres disciplines (histoire, géographie, sciences) mais aussi sur des projets communs en
littérature par exemple.
L’enseignant peut aussi concevoir l’emploi du temps de manière à ce que chaque groupe
travaille, à un moment donné, dans une discipline différente de celle de l’autre.
Il est important, dans la préparation de classe, que l'enseignant note où il se trouve, avec
quel cours. Cela sous-entend, bien entendu aussi, que les élèves soient capables d'être
autonomes car leur travail fini, il faut qu'ils sachent ce qu'ils doivent faire puisque
l'enseignant est occupé. Cela peut être une autocorrection ou toutes activités prévues mais
sans déranger le reste de la classe.

Il est donc nécessaire pour chaque groupe d'alterner le travail oral et le travail écrit, le travail
collectif et le travail individuel, les moments de recherche (individuelle, collective ou de
groupe) et les moments de bilan et de synthèse, le travail autonome et le travail en présence
du maître. Enfin, l’enseignant doit lui-même alterner sa présence auprès des différents
niveaux afin d’équilibrer ses moments d’enseignement sans délaisser un groupe.

L’autonomie

Lorsque le maître s’occupe d’une partie de la classe, il est nécessaire que les autres élèves
soient autonomes, d'où la nécessité de laisser à la disposition des élèves un maximum de
matériel et d'affichages facilement consultables. Les élèves travaillant seuls doivent pouvoir
disposer de repères aisément identifiables, pouvoir accéder à des référents qui les aideront
dans leur travail et dans leur capacité à agir seuls.
Ainsi, manuels, fournitures scolaires, outils de référence (comme les cahiers de règles, les
lexiques), dictionnaires, matériel destiné à l’expérimentation doivent être classés
rigoureusement pour en faciliter l’accès ; ils seront disposés intelligemment de façon à ce
que chaque cours de la classe puisse les trouver et les utiliser rapidement et efficacement.
Des étagères, des armoires mais aussi les bords des fenêtres doivent être utilisés à bon
escient et être différents pour chaque groupe afin que chacun s’y retrouve. Bien rangé et
correctement indiqué (par des gommettes et un code couleur choisi pour chaque cours et
chaque discipline). La difficulté doit être aussi graduée pour tenir compte de l'hétérogénéité
des élèves (niveau1, niveau 2...)
En début d'année, il est ainsi judicieux de demander aux élèves de réaliser l’inventaire du
matériel et de le ranger pour que le contenu, la localisation et la disposition soient
cohérents, connus et utilisables par tous. Un mode d'emploi sera collé à proximité pour
rappeler les différents usages. Il est préférable qu'il soit rédigé par les élèves pour qu'ils se
l'approprient plus aisément.