Vous êtes sur la page 1sur 2

Modèle élastique linéaire

Ce modèle représente le matériau dans l’élasticité linéaire. Il se base sur la loi Hooke, de ce fait deux
paramètres de rigidité sont inclus: E (Module d’Young) et ν (Coefficient de Poisson).

Ce modèle est utilisé pour les structures (Acier, Béton) afin d’effectuer des calculs
d’état limite de service.
Modèle de Mohr-Coulomb
C’est un modèle élastique parfaitement plastique sans écrouissage de premier ordre. Il
convient parfaitement pour les sols sous fondation et la stabilité des talus.
Dans le plan de Mohr la droite intrinsèque est représentée par :τ=σ tanϕ+c.
n
Ce modèle exige deux paramètres d’élasticité (E et ν) et trois paramètres (c, ϕ et ) qui peuvent

être obtenus au laboratoire .

Modèle de sol avec écrouissage (Hardening Soil Model)


C’est un modèle de comportement élastoplastique hyperbolique de deuxième ordre, il permet de
tenir compte de l’écrouissage en compression et en cisaillement. Ce modèle convient pour le cas
d’excavation des fouilles et des tunnels

1
Modèle pour les sols mous (Soft Soil Model)
C’est un modèle de type Cam-Clay, il est applicable pour les sols mous comme les argiles. Il
considère l’effet d’écrouissage dans les sols argileux. Ce modèle considère aussi une surface de
charge, sous cette surface le sol se comporte comme étant élastique.

Modèle
pour les sols
mous avec
l’effet de
temps
(Soft Soil Creep
Model)
C’est un modèle
de
comportement viscoplastique. Ce modèle considère l’écrouissage avec l’évolution du temps dans
les sols mous tel que les argiles ou les tourbes normalement consolidées
Modèle pour les roches fracturées (Jointed Rock Model)
C’est un modèle de comportement élastoplastique qui considère l’anisotropie, dont le cisaillement
permanent se manifeste dans certaines directions de cisaillement (Restreint). Ce modèle convient
pour les roches fracturées et fissurées.

Vous aimerez peut-être aussi