Vous êtes sur la page 1sur 5

Construction Métallique1 Assemblage Soudure AJAM.

L 2020

Assemblage par soudures

I- Introduction
Le soudage est un procédé qui permet d’assembler des pièces par liaison intime de la
matière, obtenue par fusion ou plastification. Le soudage présente, par rapport au boulonnage,
plusieurs avantages :
- Il assure la continuité de la matière et garantit une bonne transmission des
sollicitations.
- Il dispense des pièces secondaires (gousset, attache, …)
- Il est moins encombrant et plus esthétique que le boulonnage.
Il présente plusieurs inconvénients :
- Le métal de base doit être soudable.

- Le contrôle des soudures est nécessaire et onéreux.


- Le soudage exige une main-d’œuvre qualifiée et un matériel spécifique.
- Lorsque l’opération de soudage est exécutée à basse température ou que les
pièces à souder sont très épaisses, des fissures se forment dans la soudure.

II- Types de soudure


1/ Soudure bout à bout

Jusqu’à des épaisseurs de pièces t de 5 à 6mm les soudures peuvent être effectuées sur
des pièces non chanfreinées.
Les soudures bout à bout ne se calculent pas. On admet qu’il y a continuité de matière, donc
continuité des pièces.
Si t > 6mm. On exécute des chanfreins suivant les figures suivantes :

1
Construction Métallique1 Assemblage Soudure AJAM.L 2020

Il faut vérifier les deux conditions suivantes :


- L’épaisseur de la soudure soit au moins égale à l’épaisseur de la plus faible des pièces
assemblées.
- Le métal d’apport ait des caractéristiques au moins égales à celles du métal de base.
2/ Soudure à angle
Les cordons peuvent être plats et / ou bombés

III- Méthode de calcul


Les méthodes de calcul s’appliquent aux soudures d’angles.

1- Notation

a : épaisseur utile ou gorge, distance minimale de la racine à la surface du


cordon
l : longueur utile d’un cordon.
N : effort pondéré appliqué à chaque cordon, supposé centré au milieu de la
longueur du cordon.

σ,  ⊥ ,  // : composantes de la contrainte moyenne rapportée à la section de


gorge du cordon (a,l) soit :

2
Construction Métallique1 Assemblage Soudure AJAM.L 2020

σ : Composante perpendiculaire à la section

⊥ : Composante dans le plan de la section perpendiculaire à l’axe


longitudinal du cordon.

 // : Composante dans le plan de la section parallèle à l’axe


longitudinal du cordon.
2- Formule fondamentale

Les composantes de la contrainte moyenne doivent satisfaire à la condition suivante :

fu
 w ²+3( ⊥²+ //²) ≤
 nw

avec βw, γMw et fu variables selon la nuance d’acier

Nuance d’acier
γMW βW βW γMW
fy(MPa) fu(MPa)

235 360 1.25 0.8 1

275 430 1.30 0.85 1.1

355 510 1.35 0.90 1.2

3- Méthode de calcul

Nous allons établir ci-après des formules de calcul des cordons reliant :
- soit des pièces orthogonales
- soir des pièces obliques

a-Cordons reliant des pièces orthogonales


Les cordons peuvent être frontaux, latéraux, obliques.

3
Construction Métallique1 Assemblage Soudure AJAM.L 2020

• Cordons frontaux

Nn = N 2 , d’où  = Nn = N 2
2 a 2a

N⊥ = N 2 , d’où  ⊥ = N⊥ = N 2
2 a 2a
N // =0 , d’où  // =0
La formule fondamentale

W 2N² + 6N² fu a.  w. Mw N 2


4a²()² 4a²()² Mw soit : fu

* Cordons latéraux

 = ⊥ =0  // = N
et
a
d’où
a. w. Mw N 3
fu

4
Construction Métallique1 Assemblage Soudure AJAM.L 2020

* Cordons obliques

 = ⊥ = N.sin
2a

 // = N.cos
a
d’où

a. w. Mw N 3−sin²


fu

b-L’épaisseur utile du cordon de soudure s’écrit finalement :

 w. Mw 3 fu.dtw
a .
2dfu 3

Soit :

a w. Mw tw
2