Vous êtes sur la page 1sur 7

ENTREPRENEURIAT

CULTUREL Prof.coord: Segal-Livada Tatiana

Etudiante: Iordache Carmen Alexandra

ROUMANIE BUCAREST
SOMMAIRE

Introduction...............................................................................................................................................1

Entrepreneuriat culturel...........................................................................................................................1

Profil d'un entrepreneur culturel.............................................................................................................1

Etudes de cas..............................................................................................................................................1

Bibliographie..............................................................................................................................................1
Introduction
De nos jours, l'art, la culture et la créativité sont définis dans le sens suivant ils
contribuent à la génération et à la production de connaissances. Ce sont des produits qui sont
créés, qui ont besoin d'un marché et qui prospèrent grâce à clients. De plus, la culture et la
créativité ont une esthétique, valeur sociale, politique, économique et idéaliste. Pourtant, la
culture, l'art et la créativité se perdent s'ils n'ont pas de marché, s'ils n'ont pas de marché, s'ils ne
sont pas reçus. Pourtant, pour que cet accueil soit possible, il faut l'entreprenariat culturel ou
d'une culture et d'une créativité efficacies d'affaires.En 2008, cette soi-disant économie de la
culture et de la créativité s'est transformée en sur EUR132b en Allemagne. Elle comprenait 210
000 entreprises et plus d'un million d'employés. Aux alentours de 25 %, la proportion de Le
nombre de travailleurs autonomes est extrêmement élevé.
L'économie de la culture et la créativité est un monde des affaires à part entière, et une
pionnier dans une société axée sur la connaissance. Pourtant, beaucoup de ceux qui produisent de
la culture et qui sont créatifs ne trouvent pas leur chemin vers le travail indépendant. Lorsqu'ils le
font, c'est généralement pas volontairement et plutôt en raison de la nécessité existentielle de
l'existence d'une garder la tête hors de l'eau. Pour de nombreux créateurs culturels les préalables
formels et les conditions pour franchir le pas vers l'adhésion à le travail indépendant sont un
point noir. Termes tels que profits et pertes l'analyse de marché, le réseautage, le positionnement
sur le marché et la gestion de la relation client. La maximisation du profit les fait souvent courir
pour se mettre à l'abri. Ils craignent l'atteinte à leur travail indépendant et, ce faisant alors oublie
que c'est en fait eux-même qui sont contribuant à cette situation. S'ils finissent par le faire, ou
s'ils finissent par faire le grand saut. l'indépendance, c'est de réaliser leur propre perspective de
l'art et de la culture. la culture et les visions qui y sont associées.
Pourtant, et c'est souvent le cas... oubliés dans ce contexte et la discussion, orientée vers
le profit la créativité doit et peut générer de l'innovation et conduire à la liberté. Néanmoins, les
conditions préalables et la comprehension du processus entrepreneurial font souvent défaut. La
pensée et le comportement entrepreneuriaux sont motivés par: une focalisation sur le problème,
innovation, créativité, qualité, initiative personnelle,communications efficacies, efficacité,
cmpétence sociale, professionnelle et méthodologique.
Entrepreneuriat culturel

Le concept d’entrepreneuriat culturel s’inscrit dans la lignée d’un intérêt croissant pour la
dimension économique de la culture. Cette attention débute en France dans lesannées 1980 avec
le ministère de Jack Lang et s’intensifie à la fin des années 1990. Aussi bien dans
l’hexagonequ’au niveau européen, se multiplient alors les rapports et les études statistiques afin
de définir les contours du champ culturel ainsi que son poids économique. Désormais,
l’inscription du secteur culturel dans l’économiene semble plus questionnée.Cependant, avec
l’apparition au seindes politiques publiques du concept d’économie créative, le champculturel
n’est plus seulement considérécomme faisant partie de l’économie: il est également un vecteur
essentielde son développement.

Profil d'un entrepreneur culturel


Etudes de cas

Total Global Services Bucarest est un Centre de Services Partagés qui fournit des
services pour 3 principaux processus comptable: analist comptables pour les fournisseur (P2P),
analist completables pour enregistrer des factures (O2C) et d’analist du grand livre generale
(R2R) de aux filiales du Groupe Total dans 3 métiers (Exploration et Production, Raffinage et
Chimie, Marketing et Services) dans plus de 50 pays répartis sur 3 continents.
Le Groupe Total est le quatrième groupe pétrolier et gazier mondial et l'un des principaux
acteurs intégrés de l'industrie solaire mondiale. Forts de près d'un siècle d'histoire, nous
découvrons, produisons, transformons, commercialisons et distribuons de l'énergie sous diverses
formes, pour servir le client final.
Je fait partie de l’equipe R2R du Cameroun ca signifie que je suis une analiste du grand
livre generale et je travaille avec une equipe locale de Cameroun.
Le Cameroun est un pays d'Afrique centrale, situé entre le Nigéria au nord-ouest,
la République centrafricaine à l'est, le Gabon et la Guinée équatoriale au sud, la république du
Congo au sud-est et le golfe de Guinée au sud-ouest. La langue officielle est le français. La
culture camerounaise est caractérisée par une très grande diversité ethnique, linguistique,
religieuse et culinaire liée à son histoire et sa géographie. Cette diversité permet le
développement d'une créativité d'une grande richesse dans tous les domaines artistiques.
Conferment au PNUD (Programme des Nations unies pour le développement), le
indicateur de developpement humain est 0.5% qui situe le Cameroun, en 2014, au 153 e rang au
niveau mondial sur 188 pays et le indicateur de pauvrete humaine est 35.6% qui situee le
Camerun sur le 47e range sur 88 pays. Ce dernier classement est établi sur les données socio-
économiques telles que l'éducation, la santé ou encore le revenu par habitant. Il donne une
estimation du niveau de vie général d'un pays.
La pauvreté est beaucoup plus présente dans les campagnes (70 %), tandis que la
pauvreté urbaine touche près de 2 millions de personnes, essentiellement à Yaoundé et à Douala.
Ceci est dû aux ressources financières qui s'avèrent limitées, mais aussi et surtout aux mentalités
rétrogrades des populations qui peinent à coopérer avec les autorités pour l'évolution de la
salubrité dans les quartiers. Toutefois, on observe une amélioration du système collectif
d'assainissement et des conditions d'hygiène des familles. En outre, on assiste au développement
de l'insécurité et de la délinquance des enfants de la rue. Le taux de sous-emplois quant à lui
dépasse le seuil des 35 % dans les grandes villes, ce qui pousse plusieurs personnes à se rabattre
sur des petits boulots.
En tentant compte de ceux deux indices, leur niveau d’education est tres bas. Ils n’ont pas
acces au information, ils n’ont pas acces pour aprendre une autre langue etrangers, ils n’ont pas
beneficier d’une technologie avanse, etc.
Nous travaillons avec eux journalier et nous analysons ensemble avec l’equipe locale
toutes les données financières. Mais, en raison du manque de technologie et d’éducation, ils
s’adaptent très mal aux programmes que nous utilisons, parce que sont en anglais, ils répondent
très difficile aux courriels, etc.
Dans ces conditions, Total Global Services Bucarest a organisé un programme appelé
"Transfer des connaisses" dans lequel l’équipe locale viennent en Roumanie pendant deux
semaines pour nous aider d’aprrendre mieux les proccesus de comtablisation, le transaction
utilise, pour faciliter le travail d’équipe et biensur, pour leur apprendre à utiliser facilement les
programmes où nous travaillons.
Bibliographie

1. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cameroun
2. https://www.academia.edu/31127906/L_entrepreneur_culturel_
3. https://www.researchgate.net/publication/270174981_Cultural_Entrepreneurship_-
_A_Chance_For_The_Creative_Student/link/595c0f9daca272f3c08893e4/download
4. https://www.artfactories.net/IMG/pdf/MicroEntrepreneuriatCulturel_PHenry2018.pdf
5. https://cariera.ejobs.ro/profilul-unui-antreprenor-cultural/

Vous aimerez peut-être aussi