Vous êtes sur la page 1sur 2

TEE : Le texte explicatif

Application

Texte 01
Les relations dans un écosystème

Lorsque les biologistes étudient un milieu, ils utilisent le terme d’écosystème qui désigne d’une part toutes
les espèces animales et végétales qui habitent un même lieu, d’autre part les relations qu’elles établissent entre elles
et avec le milieu
Dans un milieu donné, il s’établit un véritable réseau de relations alimentaires, appelé réseau trophique (du
grec « trophos » qui signifie nourriture). Dans un réseau, tous les animaux se nourrissent d’autres animaux ou de
plantes .Un réseau est constitué de plusieurs chaines alimentaires ; une chaine alimentaire est relation simple entre
des êtres vivants dans laquelle chaque individu mange celui qui le précède et sert de nourriture à celui qui le suit ;
cette organisation permet un transfert de matière et d’énergie d’un être à un à un autre. Le nombre de maillons peut
varier d’une chaine alimentaire à une autre. Mais chaque chaine débute toujours par un végétal chlorophyllien .Ces
végétaux sont appelés producteurs parce qu’ils produisent de la matière organique à partir d’éléments inorganique.
Cette matière est consommée par les autres êtres vivants appelés pour cette raison des consommateurs.
Dans tous les milieux, toute une faune d’animaux de petite taille et une flore de bactéries et de champignons
se nourrissent de matière organique morte (cadavre d’animaux, restes de végétaux) dont ils provoquent la
décomposition. Ces décomposeurs procèdent à la minéralisation de cette matière organique, assurant ainsi son
recyclage en sels minéraux qui servent de nourriture aux plantes chlorophylliennes.

MANUEL DE BIOLOGIE. Bordas. Collection Tavernier, 5ème

Texte 02

C’est quoi le cancer ?

Le cancer est une prolifération incontrôlée de cellules se développant anormalement au sein de l’organisme.
On compte plus de cent types de cancers : cancer du foie, cancer du poumon, cancer du rein, cancer des os …
Presque tous les tissus de notre organisme peuvent être affectés par ce dérèglement dont les causes, les évolutions
et les conséquences sont très diverses.
Les cellules saines, qui sont l’élément de base des tissus, naissent, se divisent et se renouvellent d’une façon
ordonnée en suivant un programme précis défini par leur patrimoine génétique. Ce processus permet à l’organisme
de conserver son équilibre. Il arrive cependant que certaines cellules perdent leur capacité de croissance contrôlée :
elles se divisent trop rapidement et croissent de façon désordonnée, formant une grosseur appelée tumeur. Pour
autant, toutes les tumeurs ne sont pas cancéreuses. Si la prolifération s’arrête, ce n’est pas un cancer mais un
phénomène normal.
Mais dans un certain nombre de cas, la tumeur peut évoluer vers un carcinome in situ, c’est-à-dire un cancer
localisé. Quand les cellules continuent à se diviser de façon anarchique, la tumeur locale grossit au détriment des
tissus et des organes sains avoisinants. Pour se développer davantage la tumeur produit des substances amenant les
vaisseaux sanguins à l’alimenter en énergie. C’est ce qu’on appelle la néovascularisation des tumeurs. En passant
dans le sang ou dans le système lymphatique, les cellules tumorales peuvent diffuser dans d’autres parties de
l’organisme pour y former de nouvelles tumeurs. C’est ce qu’on appelle les métastases.
Ainsi, même si une tumeur cancéreuse initiale est enlevée, la maladie peut de ce fait récidiver. Cette capacité
de diffusion dans tout l’organisme fait qu’il est essentiel de détecter le plus tôt possible une tumeur et de savoir si
elle est bénigne ou maligne.

Brochure soins palliatifs ARC, 2009.


Consignes

1. Relevez les plans des textes proposés.

Plan du texte 01 :

Plan du texte 02 :

2. Complétez le tableau ci-dessous à partir des textes proposés :

Procédé explicatif Phrase du texte


identifié
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
TEXTE ……………………… ………………………………………………………………………………
01 ……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
TEXTE ……………………… ………………………………………………………………………………
02 ……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………
……………………… ………………………………………………………………………………