Vous êtes sur la page 1sur 36

Université de Sousse

Faculté de Médecine IbnAlJazzar

Année Universitaire 2020-2021


DCEM 3

Santé Communautaire 2
Thème : Médecine Préventive

Lutte Anti-tabac
Pr. Jihene Maatoug
Objectifs éducationnels :
A la fin de ce cours, l’étudiant devra être capable
de :
– Décrire l’ampleur du phénomène du tabagisme
dans le monde et en Tunisie
– Citer les principaux facteurs de risque de
l’initiation tabagique
– Connaitre les principales mesures de prévention
du tabagisme
– Citer les principales actions de l’OMS en matière
de lutte anti tabac
Exercice
Pour proposer un programme de lutte contre le
tabagisme dans votre pays, il vous est demandé
de :
– Identifier les principales populations cibles pour ce
programme.
– Planifier des strategies et des actions d’intervention
pratiques.
– Identifier les décideurs et les acteurs les plus
importants à solliciter.
• Pensez aussi bien aux interventions individuelles,
qu’aux interventions structurelles.
Introduction
 Pandémie des temps modernes / Problème réel de santé
publique
1,9 million de personnes meurent chaque année de maladies
cardiaques provoquées par le tabac.
 Première cause évitable de mortalité
 Il tue actuellement un adulte sur dix
 tabac sans fumée =200 000 décès par an dus à des cardiopathies
coronariennes.
La cigarette électronique: augmentation de la tension artérielle
risque de maladies cardiovasculaires.
 Coût social très important
CONTEXTE HISTORIQUE

 1492 : découverte du tabac et de l’Amérique ;

 Rapidité de la propagation de la culture et de


l’usage du tabac
 1498 : arrivée du tabac à Barcelone ;
 1581 : arrivée en Turquie et passage en Asie ;
 1593 : arrivée au Maroc et passage en Afrique.
Épidémiologie descriptive
Dans le monde
A la fin de la première guerre mondiale

• Pays industrialisés ++
• Allure épidémique
•Les hommes et les couches sociales favorisées
puis les femmes et les couches sociales
défavorisées
Épidémiologie descriptive
Dans le monde
Au cours des années 70

• Régression de la consommation du tabac


• Création de nouveaux marchés
• Pays en voie de développement ++
-Globalement, les cigarettes sont la forme la

plus courante de tabac consommé


-Des différences régionales importantes dans
les formes de tabac
Par exemple, le tabac sans fumée est le
principal type utilisé en Asie du Sud;
l’utilisation de la Chicha est commune au
Moyen-Orient
- une attention à toutes les formes de tabac
est nécessaire
SMOKING PREVALENCE by GENDER
France
Russian Federation
33.3/26.5
60.4/15.5

China
66.0/3.1

UK/
USA Japan
Northern Ireland
23.9/18.0 43.3/12.0
27.0/25.0

Philippines
57.5/12.3

Iran
24.1/4.3
India
Brazil 32.7/1.4
20.3/12.8

South Africa
36.0/10.2

World Health Organization Report on the Global Tobacco Epidemic (2008).


Épidémiologie descriptive
En Tunisie

• Expansion du phénomène tabagique


• Age de début de plus en plus jeune
• 1.700.000 fumeurs et 7000 décès annuels dûs au
tabac soit 20 personnes qui décèdent chaque jour à
cause du tabac
TABAGISME ADULTES
Auteur Etude Population Date Prévalence Homme Femme
globale s s
%
Fakhfakh et al Tabagisme en 5696 adultes 1996 30,4 55,6 5,2
Tunisie : âgés de 25 ans
comportements et et plus
connaissances
Ghannem et al FRCV en milieu 957 adultes 1997 21 61 4
urbain dans la ville âgés de 20 ans
de Sousse et plus

Ben surveillance des 1837 adultes 2000 21,9 46,9 5,9


Romdhane et MCV : âgés de 40 à -
al cardiopathies 70 ans 2001
ischémiques et les
facteurs de risque
qui leur sont
associés

Office Etude tunisienne de 7000 2001 24 45,4 3,8


National de la la santé de la ménages ;
famille et de famille personnes
la population âgées de plus
de 12 ans
TABAGISME ENFANTS
Auteur Etude Population Date Prévalence Garçons Filles
globale
%

Ghannem et al Tabagisme en 1600 élèves 1999 7,6 14,7 1,1


milieu scolaire à scolarisés en
Sousse milieu urbain à
Sousse âgés de
13 à 19 ans

Direction de la Enquête Nationale 4172 jeunes 2000 12,1 21,3 3,3


Médecine sur la Santé tunisiens
Scolaire et AdolescentsTunisi scolarisés dans
Universitaire ens les secteurs
privé et public,
âgés de 12 à 20
ans

Global Youth Tunisia Global 4282 jeunes 2001 18 28,7 7,2


Tobacco Young Tobacco âgés de 13 à 15
Survey Survey ans
Collaboratrice
group
Mhamdi et al Monastir 900 élèves de 10 à 2011 16 30,2 4,6
19 ans
Tabagisme passif
Pathologie RA RR
Cancers Broncho-pulmonaires 90%
Voies aéro-digestifs 3
Vessie 2
MCV Risque coronarien 2à4
Mort subite 2à4
IDM 75%
L’artérite des membres inférieurs 4
AVC ischémique 2à7
Autres : HTA, risque thromboembolique
chez le femme sous contraception œstro-
progestative
Broncho-pulmonaire BPCO
Bronchite chronique 85%
Femme Enceinte : RCIU, avortement spontané et 2à3
grossesse extra-utérine, hémorragie de la
délivrance, décès néonatal, diminution de
poids de naissance, malformations
congénitales, prématurité
Autres : diminution de la fertilité,
ménopause précoce
Mortalité liée au tabac

Il est prévu que


les décès
Causés par
l'usage du tabac
Au cours du 21e
siècle
Total: 1 milliard
Proportion de
mortalité due au
tabagisme chez les
adultes

Tobacco Atlas 3rd Edition, 2009


• Globalement, 10% de tous les décès par
maladies cardiovasculaires sont attribuables à
la consommation de tabac pour des adultes
de plus de 30 ans

Ils varient selon les régions: Afrique: 4%,


Amériques: 15%, l'Asie du Sud-Est: 9%,
l'Europe 15%, de la Méditerranée orientale:
8%, du Pacifique occidental: 6%
Coût du tabac
la morbidité et la mortalité prématurées dues au
tabagisme engendrent des pertes économiques non
négligeables. Il s’agit de :

Coûts directs : perte de ressources nationales pour le


traitement des maladies liées au tabac et le traitement à
long terme est coûteux.

Coûts indirects : perte de la productivité, notamment


absentéisme dû à des incapacités et décès prématurés
liés au tabagisme.
les
dépenses
de soins

bénéfices
de la
Il faut savoir que les bénéfices du vente du
tabac dans les pays à revenu tabac
moyen représentent 4000 fois plus
que les dépenses nécessaires à la
lutte contre le tabagisme
et 9000 fois plus dans les pays à
revenu faible
Facteurs de risque
Prévention
Elle doit s’adresser particulièrement aux enfants et aux
adolescents pour prévenir l’acquisition du comportement
tabagique le plus tôt possible à un âge très jeune et ceci par
une action à plusieurs niveaux.

A- Education sanitaire
• Au niveau de la famille
• Au niveau des écoles
• Au niveau des professionnels de la santé
Prévention
B- Mesures d’ordre législatif
• l’interdiction de la publicité en faveur du tabac
• L’avertissement obligatoire, sur tous les paquets de
cigarettes
• limitation de la publicité en faveur du tabac
• La restriction du tabac dans les lieux publics
• La majoration des taxes sur les cigarettes
• La désintoxication

Le traitement curatif de ceux qui veulent arrêter de


fumer:
•Les substituts nicotiniques pour réduire la
dépendance tabagique.
•Des techniques non médicamenteuses …
Actions de l’OMS
Engagée dans la lutte contre l’épidémie mondiale
de tabagisme.
La Convention-cadre de l’OMS pour la lutte
antitabac est entrée en vigueur en février 2005.
Depuis lors, elle est devenue l’un des traités les plus
largement acceptés de l’histoire des Nations
Unies, avec 176 Parties représentant 88% de la
population mondiale.
La Tunisie a ratifié le 7 Juin 2010
La Convention-cadre:
 le principal instrument de l’OMS pour la lutte
antitabac
 marque une étape importante dans la promotion de
la santé publique.
 un traité fondé sur des bases factuelles qui réaffirme
le droit de tout être humain à bénéficier du meilleur
état de santé qu’il est capable d’atteindre, qui fournit
un cadre juridique pour la coopération sanitaire
internationale et fixe des normes exigeantes en
matière d’application.
• En 2008, l’OMS a lancé une démarche d’un bon
rapport coût/efficacité pour accélérer l’application
des dispositions de la Convention-cadre.

• MPOWER: une série de «bonnes pratiques» et de


«meilleures pratiques » destinées à réduire la
consommation de tabac.
• Chacune d’elles correspond à au moins une
disposition de la Convention-cadre de l’OMS pour la
lutte antitabac.
Les six mesures MPOWER sont les
suivantes:
• Monitor : Surveiller la consommation de tabac et les
politiques de prévention
• Protect : Protéger la population contre la fumée du
tabac
• Offer : Offrir une aide à ceux qui veulent renoncer au
tabac
• Warn : Mettre en garde contre les dangers du
tabagisme
• Enforce : Faire respecter l’interdiction de la publicité
en faveur du tabac, de la promotion et du parrainage
• Raise : Augmenter les taxes sur le tabac
Stratégie Tunisienne de lutte anti
tabac
Le comité national de lutte contre le tabagisme, présidé par
le ministère de la santé a instauré depuis 2008 une
stratégie nationale de lutte contre le tabagisme.
Axes stratégiques :
– La législation
– L’information, la sensibilisation et l’éducation
– L’aide au sevrage
– La recherche
– la célébration de la journée mondiale sans tabac le 31
Mai de chaque année.
Conclusion
• Prévalence, mortalité, coût élevés
• Importance de la prévention et du contrôle
• Rôle des professionnels de santé