Vous êtes sur la page 1sur 11

Chapitre IV

CONVERTISSEURS DC/AC
Les onduleurs
1-Définition : Les onduleurs sont les convertisseurs statiques continu-alternatif permettant de fabriquer une
source de tension alternative à partir d’une source de tension continu

« Symbole d’un Onduleur »


Autonome : Impose sa propre fréquence à la charge
Assisté : Par opposition, un onduleur assisté (redresseur avec transfert d’énergie du continu vers l’alternatif)
voit sa fréquence imposée par celle du réseau sur lequel il est branché.
Les onduleurs autonomes sont constitués par des interrupteurs de puissance (MOSFET, IGBT, thyristors…)
qui sont pilotés par des différents types de commande en vue d’obtenir des formes des tensions et des courants
qui sont proches de la forme sinusoïdale.
Dans ce chapitre on va étudier les différentes stratégies de commande d’un onduleur monophasé et triphasé et
d’analyser les formes d’ondes de sortie pour chaque type de commande.
Applications des onduleurs
Nous citons quelques domaines d’application :
 Alimentations alternatives de secours fonctionnant sur batteries d’accumulateurs.
 Alimentation de dispositif de chauffage par induction.

 Alimenter des moteurs synchrones ou asynchrones


2-LES ONDULEURS MONOPHASÉS
2-1- Les différents types d’un onduleur autonome
2-1-1- Onduleur en demi-pont (Onduleur à deux interrupteurs électroniques): a)- Charge résistive:

Schéma d’un onduleur en demi-pont Chronogrammes de la tension et du courant pour une charge R.
 La valeur moyenne de Uc est =0V de même pour le courant
 La valeur efficace de Uc est Uc = E. et pour le courant est Ic=E/R.
b-Charge résistive et inductive:

Onduleur en demi-pont R-L Chronogrammes de la tension et du courant pour une charge R-L.
c- Principe de fonctionnement
0 < t < T/2 0 < t < t1 : - Le courant ic est négatif, H2 est ouvert, c’est donc D1 qui conduit.
H1 commandé ic < 0 - D1 reste passante tant que l’intensité du courant iD1 = -ic qui la traverse reste
H2 ouvert positive.
Uc = E - Pendant cet intervalle de temps, on a p = Uc.ic = E.ic négative : il y a donc
transfert d’énergie de la charge vers la source, on parle alors de phase de
récupération.
t1 < t <T/2 A l’instant t1, ic s’annule et devient positif, ce qui impose la conduction de H1
ic > 0 - Pendant cet intervalle de temps, on a p = Uc.ic = E.ic positive : il y a donc
transfert d’énergie de la source vers la charge, on parle alors de phase active.
T/2 < t < T T/2 < t <t2 Le courant ic est positif, H1 est ouvert, c’est donc D2 qui conduit.
H2 commandé ic > 0 - Il y a eu commutation de H1 à D2 à l’instant T/2.
H1 ouvert - D2 reste passante tant que l’intensité du courant iD2 = ic qui la traverse reste
Uc = E positive.
- Pendant cet intervalle de temps, on a p = Uc.ic = -E.ic négative : il y a donc
transfert d’énergie de la charge vers la source, on est alors en phase de
récupération.
t2 < t < T : A l’instant t2, ic s’annule et devient négatif, ce qui impose la conduction de
ic <0 H2. Il y a commutation de la diode D2 au transistor H2.
- Pendant cet intervalle de temps, on a p = Uc.ic = -E.ic i positive : il y a donc
transfert d’énergie de la source vers la charge, on est alors en phase active.
2-1-2- L’onduleur en pont
a)- Schéma de principe

Schéma d’un onduleur en pont


b)- Principe de fonctionnement
Nous supposons que les interrupteurs T1et T’2 sont fermés pendant la première demi-période rendant la
tension u égale +E, les interrupteurs T’1et T2 sont fermés pendant l’autre demi- période rendant u égale à –E.
cette commande s’appelle la commande symétrique. Il existe d’autres types de commande tels que, la
commande décalée et la commande MLI.
2-1-3- Onduleur avec transformateur à point milieux ou onduleurs PUSH-PULL
a)1-Schéma de principe

Schéma d’un onduleur PUSH-PULL


b)- Principe de fonctionnement
Le principe de base de cette configuration, est que chaque enroulement est sollicité alternativement par la
tension E. lorsque le transistor 1 ou la diode 1conduit, le transistor 2 voit une tension 2 E à ses bornes. Si le
rapport de transformateur est 1, la tension alternative apparaissant au secondaire est une tension rectangulaire
de valeur ± E.
3-L’onduleur à quatre interrupteurs (pont) :
Soit le montage suivant :

Remarque : Les interrupteurs électroniques sont supposés parfaits.


 Principe général de fonctionnement
Il a été dit précédemment que le but de cette commande est de créer aux bornes de la charge une tension
alternative. Pour cela, il suffit de commander les interrupteurs deux à deux. Nous verrons les types de
commandes suivants:
- Commande symétrique.
- Commande décalée.
- Commande MLI (Modulation de largeur d’impulsion)
3.1- La commande symétrique
a) charge résistive R :
Cette commande se résume à commander les interrupteurs K1 et K3 à la fermeture pendant une demi-période
puis de commander K2 et K4 durant la deuxième demi-période. (Nous sous-entendons que les interrupteurs
non commandés à la fermeture sont en fait commandés à l’ouverture).
Stratégie de commande :
A chaque période T : α =0.5
- 1ère phase : pour 0 tT/2
On commande la fermeture de K1 et K3, durant cette durée K2 et K4 sont ouverts. Nous obtenons donc le
schéma équivalent très simple suivant :

La tension aux bornes de la charge aura donc la valeur uc = E.


- 2ème phase : pour T/2tT
On commande la fermeture de K2 et K4, durant cette durée K1 et K3 sont ouverts. Nous obtenons donc le
schéma équivalent très simple suivant :

La tension aux bornes de la charge durant cette phase uc = -E


Il suffit donc de dessiner des oscillogrammes suivant la charge choisie:

La valeur efficace de la tension aux bornes de la charge est fixée par la tension d’alimentation.
Nous obtenons donc les valeurs suivantes : Uceff =E
b) charge résistive R-L :

Onduleur à quatre interrupteurs alimentant une charge inductive

 Principe de fonctionnement

La commande du pont est symétrique H1 et H3 sont fermés simultanément pendant la moitié de la période.
Le reste de la période voit la fermeture des interrupteurs H2 et H4. Lorsque H1 et H3 sont fermés, les deux
autres interrupteurs sont nécessairement ouverts.

0 < t < t1 t1< t <T/2

t2< t <T T/2< t < t2


Chronogrammes de la tension et du courant pour une Commande symétrique.
3-2 La Commande Décalée (Commande Asymétrique):

a)-Principe : Cette commande, plus améliorée dans sa conception, est une première étape vers l’obtention
d’un courant sinusoïdal. Avec la commande symétrique, nous avons vu que la tension, ainsi que le courant
sont riches en harmoniques ce qui pose des problèmes pour une utilisation avec des charges.
La commande décalée permet d’éliminer en partie ces harmoniques. Au niveau de la commande, il suffit de
décaler la fermeture de différents interrupteurs dans un ordre précis.
b)-Formes d’ondes de sortie
La structure électrique est identique à celle de l’onduleur en pont à commande symétrique. La commande des
transistors présente un décalage de durée t0.
La simulation de la commande décalée est faite avec PSIM.

Onduleur monophasé en pont.


État des interrupteurs.
3.2.1 Régimes de fonctionnement
La commande des transistors présente un décalage de durée t0.
 De 0 à t0 : les interrupteurs T1 et T3 sont commandés et U c = 0 V donc ic tend vers zéro, mais il est
encore négatif. Le courant passe donc par D1 et T3. C’est la phase de roue libre (l’énergie est
dissipée dans la résistance).
 De t0 à t1 : T1 et T4 sont commandés et U c = + E donc ic augmente, mais il est encore négatif. Le
courant passe donc par les diodes D1 et D4. C’est la phase de récupération (l’énergie est renvoyée
vers la source).
 De t1 à T/2 : T1et T4 sont toujours commandés et U c = +E, Le courant ic est devenu positif, Les
transistors T1et T4 sont conducteurs (D1 et D4 se bloquent). C’est la phase d’alimentation
(l’énergie est fournie par la source).
 De T/2 à (T/2) +t0 : T2 et T4 sont commandés et U c = 0 V donc ic tend vers 0, mais il est encore
positif. Le courant passe donc par D2 et T4. C’est la phase de roue libre (l’énergie est dissipée dans
la résistance).
 De (T/2) +t0 à (T/2) +t1 : T2 et T3 sont commandés, U c = -E donc ic diminue, mais il est encore positif.
Le courant passe donc par les diodes D2 et D3. C’est la phase de récupération (l’énergie est
renvoyée vers la source).
 De (T/2) + t1 à T : T2 et T3 sont toujours commandés, Le courant ic est devenu négatif. Les transistors
T2 et T3 sont conducteurs (D2 et D3 se bloquent).C’est la phase d’alimentation (l’énergie est fournie
par la source).
Chronogrammes de la tension et du courant pour une Commande décalée.

3.2.2 Calcul de la valeur efficace de la tension

Si on note : t0

3.3 Commande M.L.I.:


Commande par Modulation de Largeur d’Impulsion MLI ou PWM (Pulse Width Modulation) en
anglais
Ici, il y a modulation par un signal modulant sinusoïdal. Pour obtenir la tension de commande des transistors,
on compare un signal triangulaire appelé porteuse au signal modulant sinusoïdal de fréquence beaucoup plus
faible.
La tension aux bornes de la charge est fragmentée en plusieurs impulsions de tension (négative et positive).
Cette fragmentation permet si elle est savamment calculée d’éliminer les harmoniques gênants. L’allure de la
tension MLI permet de se rendre compte du principe de cette commande.
Principe de commande MLI du bras K1 – K2 :
L'onde modulante, est comparée à l'onde porteuse et à la sortie du comparateur on obtient la tension de
commande Us.
4- LES ONDULEURS TRIPHASÉS

Le montage est constitué d’une source de tension continue E réversible en courant. La charge est généralement
une machine à champ tournant et, de ce fait, se comporte comme une source triphasée de courants alternatifs
(éventuellement supposés sinusoïdaux).
L’onduleur de triphasé de tension permet le transfert de puissance entre une source de tension continue et une
source de courant alternatif, triphasé.
L’onduleur triphasé en constitué de 3 branches d’onduleur comportant deux interrupteurs commandables à
l’ouverture et à la fermeture et de deux diodes branchées en antiparallèle de ces interrupteurs permettant la
bidirectionnalité du courant.
Pour un système équilibré :
Si le système est équilibré on a v1(t) + v2(t) + v3(t) = 0 quelque soit t. En conséquence, il n’y a jamais
d’harmonique 3 et multiple de 3 dans les tensions.
De plus,

Calculons
Soit, en remplaçant :

Vous aimerez peut-être aussi