Vous êtes sur la page 1sur 1

EPI

La chanson engagée et contestataire en France de 1945 à nos jours


Attention : Une « Chanson qui revendique » n’est pas une définition suffisante.
Le chanteur engagé prend des risques, s’oppose au système établi, chante parfois en marge des grandes maisons de
disque ; c’est ce qui le distingue de Yannick Noah ou Florent Pagny (plutôt des chanteurs qui revendiquent !)

I. Les trente glorieuses


1 Brassens
Autodidacte, connaît par cœur les règles de la versification, unit une grande exigence sur la langue avec des familiarités de
langage. Pas affilié à une idéologie précise. Assez indépendant, un peu anarchiste, mais pas violemment. souvent censuré à
la radio (le gorille). Ex : « Hécatombe » http://www.deezer.com/fr/#music/result/all/hecatombe%20brassens
Chercher pendant l’écoute ce qui peut déranger, choquer : Dans la violence du propos et la verdeur du langage

2 Léo Ferré
Anarchiste militant.
Version concert des anarchistes ; se questionner aussi sur le physique imparfait de Léo Ferré. vs « stars » propres et lissées
par les exigences de la télé http://www.youtube.com/watch?v=_1PcOsbJbLI

3 Jean Ferrat
Communiste (sans avoir jamais eu sa carte du parti) mort en 2010
« Nuit et brouillard » http://www.youtube.com/watch?v=dey3HRTJKEM

II. Les années 1980


1 Renaud
Plutôt socialiste. A fait campagne pour Mitterrand : a permis de le faire réélire en 1988 = Mitterrand s’en est servi pour
attirer les voix des contestataires. Morceau d’écoute : Miss Maggie
Contexte à expliquer d’abord : Le drame du Heysel, survenu le 29 mai 1985 à Bruxelles en Belgique, est l'une des
tragédies les plus marquantes liées à une manifestation sportive, et due au hooliganisme. Il eut lieu à l'occasion de la
finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club.
Des grilles de séparation et un muret s'effondrèrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de
600 blessés. « Miss Maggie”: http://www.youtube.com/watch?v=LohnbmgLSb0

2 Le courant punk
Venu d’Angleterre fin des années 1970. Le rock n’était pas vraiment engagé.
Avec le courant PUNK, il y a la volonté de créer une musique contestataire, pas belle et avec un gros son, peu de technique
(vs led zeppelin + hard rock qui commençait à devenir trop virtuose).
Berrurier noir : Influencé par Orange mécanique, film de Stanley Kubrick. Dernier concert à l’Olympia. Ils ont arrêté parce
que ça commençait à marcher ! 1989. Volonté de ne pas être intégré dans le système : les meubles de l’Olympia s’en
souviennent… Pour comprendre la chanson : aux précédentes élections Le Pen avait fait 20 pour cent…
« Porcherie » : http://www.youtube.com/watch?v=ce1RseAVOog

III. Les années 90 à nos jours


1 le courant rap
Musique pour les pauvres qui n’ont pas d’instrument de musique
Utiliser des extraits de musique : des samples et dire des paroles par-dessus
NTM « Laisse pas traîner ton fils » 1998 http://www.youtube.com/watch?v=TEPdH_cqNRQ
(filiation avec Brassens : pour son album solo, Joey Starr voulait titrer son album solo « gare au gorille »)

2 Depuis années 2000 : le slam


Poésie populaire
Au départ performance publique de poésie née dans les quartiers populaire américains, issu de la rue
Grand corps malade, « Education nationale »
http://www.youtube.com/watch?v=Oi05d9sb6h8

3 Tendance actuelle : retour vers les vieux groupes, parce que beaucoup de jeunes d’aujourd’hui ont compris que les
« stars » que la télé leur propose ne sont que des coquilles vides, qui ne répondent pas à leur envie de révolte, inhérente à
la jeunesse.

Ex : succès des tournées des « papys » : ACDC, Metallica, etc. ou Groupe qui reprend Brassens en punk…
https://musiqueengagee.wordpress.com/2012/03/09/60/

Vous aimerez peut-être aussi