Vous êtes sur la page 1sur 89

Université Sultan Moulay Slimane

======
Faculté polydisciplinaire Béni Mellal
======
DPF-S5

Les obligations formées par contrat: principes


généraux

Préparé et présenté par:


Pr. H. ECHCHARYF

Année Universitaire :2019-2020


Classification des obligations selon
leur source
Classification légale des
obligations

Les obligations Les obligations Les obligations Les obligations


issues des issues des autres issues des quasi- issues des délits
conventions déclarations de contrats et quasi-délits
volonté

Gestion d’affaire
ou
enrichissement R.C.D
Contrat et Acte juridique
sans cause S3
convention unilatéral
Les axes à traiter

La notion du contrat
La classification du contrat
Les conditions de validité de contrat

La nullité de contrat
La structure type des contrats
La forme de contrat
Disposition la loi 32.09 en matière de
réception et d’établissement des actes
notariés
Qu’est-ce qu’un
contrat?
Notion du contrat

Tout document qui permet de constater par écrit les


engagement, les obligations et les droits des
signataires. Toutefois, ce document peut porter divers
noms: entente, contrat, accord, convention, pour n’en
nommer que quelques uns. C’est la nature des
engagements, des obligations et des droits qui définira
le type de contrat à être signé. Exemple: contrat de bail,
contrat de société, procuration, cession de fonds de
commerce…. etc
Notion du contrat

Le contrat est une convention par laquelle un ou


plusieurs personne s’engage vers un ou plusieurs autres à
donner à faire quelque chose.

Le contrat est une convention génératrice d’obligations,


c à d un accord de volontés entre deux personnes au
moins.
Notion du contrat

Le contrat s’oppose à l’acte juridique unilatéral, qui n’est


l’œuvre que d’une seule volonté ( exemple: le testament)

il s’oppose à l’acte juridique collectif qui susceptible de


s’imposer à des personnes qui n’y ont pas participé
(exemple : le vote majoritaire des actionnaires au sein SA)
Notion de la convention

La convention désigne un accord de volontés qui produit des effets


de droit.

La convention peut créer des obligations(vente, location , contrat


de mariage…) , transmettre des obligations (le transfert des
obligation fiscales et obligations comptable par le fait d’une
convention de la vente du fonds de commerce) ou éteindre des
obligations ( le divorce conventionnel)

La notion de convention est plus large que la notion de contrat qui


se limite à créer des obligations alors que la convention peut
produire d’autre effets (transmettre ou éteindre des obligations)
Art 340 et 343 du
D.O.C.

Art 340: « L'obligation est éteinte par la remise volontaire


qu'en fait le créancier capable de faire une libéralité.
La remise de l'obligation a effet tant qu'elle n'a pas été
refusée expressément par le débiteur. »
Art 343: « La remise de l'obligation n'a aucun effet lorsque le
débiteur refuse expressément de l'accepter. Il ne peut refuser
: 1° Lorsqu'il l'a déjà acceptée ; 2° Lorsqu'elle a été donnée à
la suite de sa demande. »
La remise de dette apparait comme une convention parce qu’elle
suppose le concours de deux volontés ( la volonté du créancier de
renoncer à sa créance et l’acceptation du débiteur ou du moins
l’absence de refus de sa part); mais elle n’est pas un contrat parce
qu’elle a pour effet , non pas de créer une obligation, mais de la
faire disparaitre.
Notion du contrat

Tout contrat est une


convention, mais que toute
convention n’est pas un contrat
Quelles sont les
classifications de
contrat?
Classification du contrat

1
la classification des contrats d’après leur mode
de formation

2
La classification des contrats d’après leur
contenu
la classification des contrats d’après leur mode
de formation

Contrat consensuel Contrat solennel Contrat réel Contrat de grè à Contrat d’adhésion
grè

L’échange des La validité du La formation exige Les termes du L’une des parties,
consentements contrat est soumise la remise d’une contrat sont économiquement plus
suffit à former le à une formalité, chose. librement discutés forte, impose ses
contrat. souvent un écrit. Ex. un contrat de par les parties. Ex. conditions à l’autre.
Ex. le contrat de Ex. un contrat de prêt revente d’un livre à Ex. contrat de
vente d’un bien mariage est un acte ( art 833 DOC) un ami transport ONCF
meuble authentique
( art 488 DOC) ( art 987 DOC)

Portée de la distinction:
Les contrats d’adhésion trouvent fréquemment leur origine
dans un déséquilibre de puissance économique qui suscite
une intervention législative: par voie de réglementation
impérative, le législateur se préoccupe d’assurer la
protection de la partie placée en position d’infériorité.
La classification des contrats d’après leur contenu

Contrat unilatéral Contrat bilatéral ou Contrat à titre onéreux Contrat à titre gratuit
synallagmatique

Une seule personne a des Les parties ont des Chacune des parties doit Une seule partie a des
obligations envers l’autre. obligations réciproques. donner ou faire quelque avantages. L’autre partie
Ex. une donation ou la Ex. Un contrat de vente chose. Les avantages sont s’appauvrit.
promesse de contracter réciproques. Ex. une donation
Ex. un prêt à intérêt
La différence
entre contrat
unilatéral et acte
unilatéral
Portée de la distinction Portée de la distinction
Contrat commutatif Contrat aléatoire Contrat à exécution Contrat a exécution
instantanée successive

Les avantages et les L’obligation est soumise à Les obligations du contrat L’exécution des
obligations réciproques un évènement incertain. sont exécutées, à un obligations du contrat
sont connus dès la Ex. contrat d’assurance, moment donné en une s’échelonne dans le temps.
conclusion du contrat. l’assureur n’est obligé seule fois. Ex bail du fond de
Ex. contrat de travail. qu’en cas de survenance Ex. vente au comptant. commerce, contrat de
d’un sinistre. location d’un appartement.

Portée de la distinction Portée de la distinction


L’acte juridique
Le contrat unilatéral
unilatéral est unilatéral
suppose l’accord de
dans sa formation: la
volontés: il n’est
volonté d’une seule
unilatéral que dans son
personne produit un
exécution.
effet juridique.
L’exception d’inexécution: à supposer
que l’une de parties n’exécute pas les
obligations dont elle est tenue, le
cocontractant peut refuser d’exécuter
les siennes. (art 235 DOC)

La résolution pour inexécution: si


l’une de parties n’exécute pas ses
Quant au obligations, le cocontractant peut ou
fond bien tenter de l’y contraindre ou bien
demander en justice la résolution du
contrat (art 259 DOC)

La charge des risques: qu’un


événement de force majeure
empêche l’une des parties d’exécuter
Portée de la ses obligations, l’autre est par la
distinction même dégagée des siennes.
Créances et dettes sont en effet
indissociables (art 338)

Un contrat synallagmatique doit être


Quant à la rédigé en autant d’exemplaires qu’il y
a de parties. Au contraire, un contrat
forme unilatéral pourra n’être constaté que
dans un acte unique.
Portée de la distinction

• La considération de la personne du • La responsabilité de celui qui a


cocontractant, généralement conclu un contrat à titre onéreux
indifférente dans le contrat à titre est appréciée plus sévèrement que
onéreux, est essentielle dans le s’il a fourni une prestation sans
contrat à titre gratuit: peu importe à contrepartie. Ainsi, alors que le
qui l’on vend, on ne donne pas à donateur ne doit pas de garantie
n’importe qui, d’où une admission pour les vices cachés qui pourraient
plus large dans le second cas de la affecter le bien donné , le vendeur
nullité pour erreur sur la personne. est tenu d’en répondre à l’égard de
l’acquéreur.
• L’intérêt de cette distinction
apparait en matière de lésion. Le
déséquilibre entre les prestations
réciproques des parties devant
s’apprécier au jour de la conclusion
du contrat. La lésion suppose que
les avantages résultant de l’accord,
pour chacune des parties, soient
connues dès ce moment.

Portée de la
distinction
• En cas d’annulation ou de
résolution du contrat,
l’effacement rétroactif du
contrat successif, en
pratique, souvent
impossible s’agissant d’une
convention à exécution
successive.

Portée de la
distinction
Quelles sont les
conditions de
formation du
contrat?
Les conditions de validité des contrats

En principe les parties aux contrats sont libres :


- De signer ou non (contracter ou on)
- De déterminer le contenu de leurs engagements
(sauf contrat d’adhésion). Elles peuvent aménager les
effets du contrat, y insérer les clauses qui leurs
conviennent, quelles soient prévues ou non par la loi.
Néanmoins, pour qu’un contrat soit valable, il faut
certaines conditions :
- L’objet
- la capacité
- La cause
- le consentement des parties
L’objet

Dans l’objet chacune des parties peut s’engager à donner à faire


ou non quelque chose.
L’objet doit répondre à certaines conditions :
- La chose qui accompagne l’objet doit exister ou être
déterminable ou déterminé et la chose doit être dans le
commerce
- Elle doit également être licite et conforme aux bonnes mœurs
La capacité

La loi ne reconnaît pas un incapable (mineur ou majeur sous


tutelle ou curatelle) pour passer un contrat. Cette incapacité est
dite spéciale lorsque la loi interdit à certaines personnes de
passer certains contrats avec telles ou telles autres personnes.
La capacité
Art: 3
La capacité obéit aux règles du statut
DOC personnel

Régie par l’article 206 à l’article 219 du code de


statut personnel

Aptitude à être titulaire de droits et à les exercer par soi


même

La capacité est la règle et l’incapacité c’est l’exception: Résultat d’une


disposition légale (articles 3 et 6 D.O.C)

Elaboré par Mr ECHCHARYF 24


La capacité

Attribut de la
• Tient à la personne • Se référer au statut
personnalité du personnel du
• Trancher la
contractant et non contractant.
question de la
à la structure du
capacité ou
contrat
l’incapacité
Elément
Article 3 D.O.C
subjectif

Elaboré par Mr ECHCHARYF 25


Elaboré par Mr ECHCHARYF 26
Incapacité grave : inaptitude à être sujet de droit et
à en jouir

Elaboré par Mr ECHCHARYF 27


Perte de la personnalité Amputation de la
juridique personnalité juridique

Exemple:
Dégradation civique
(l’interdiction
Exemple: Esclavage d’exercer une
activité
commerciale)

Elaboré par Mr ECHCHARYF 28


Aptitude à exercer des droits dont on est titulaires

Elaboré par Mr ECHCHARYF 29


Incapacité d’exercice

Recours au Moins grave/plus


mécanisme de la fréquente
représentation

Conservation de
la personnalité
juridique
Elaboré par Mr ECHCHARYF 30
Incapacité pour
minorité

Agir par personne


Personne majeure peut
représentant, ne peut
exercer elle même ses
exercer lui-même ses
droits
droits
Majeur
Mineur

Elaboré par Mr ECHCHARYF 31


Incapacité pour
minorité

Age infér 12 Age de 13 à 15 Age de 16 à 18 A partir 18 ans


ans ans ans

• Mineur dépourvu • L’incapable est • Le mineur qui • Le mineur est


de discernement pourvu de présente des signes relevé de plein
discernement mais de maturité peut droit de sa
ses actes sont être relevé de son minorité sauf s’il
subordonnés à incapacité présente d’autres
l’autorisation de son signes
représentant d’incapacité

Art: 218

Loi 03-70
Elaboré par Mr ECHCHARYF 32
La capacité
d’exercer le
commerce par un
étranger au Maroc

18
ans
Même s’il est réputé
Est réputé majeur majeur par sa loi
par la loi marocaine nationale, il ne peut
même si sa loi exercer le commerce
nationale prévoit un au Maroc qu’après
âge de majorité autorisation du
supérieur à celui-ci président du tribunal
compétent

Art: 15 Art: 16
Loi 15-95 Loi 15-95
Elaboré par Mr ECHCHARYF 33
Incapacité tenant à
la prodigalité

Qui dissipe ses


biens

Soumission aux Notion


mécanismes de Qui dilapide sa
la du fortune
représentation prodigue

Nécessite un
jugement pour
établir l’état de
prodigalité

Elaboré par Mr ECHCHARYF 34


Incapacité tenant à
l’altération des
facultés mentales

Majeur mais privé de la raison et de ses facultés mentales

Perte Perte
contenue entrecoupée

Nécessite un
jugement
d’incapacité
d’exercer le
commerce
Elaboré par Mr ECHCHARYF 35
Le consentement des parties

C’est la manifestation de volonté des contractants. Les


consentements doivent se rencontrer et être exempte de vices :
- L’erreur comme une idée fausse et inexacte que se fait le
contractant.
- Le dol, un des contractants a été trompé par l’autre.
- La violence, morale et physique (harcèlement)
- La lésion, c’est un préjudice subit par un des contractants en
raison du défaut d’équivalence des prestations réciproques
dues par les parties
La cause

La cause du contrat correspond à la raison pour


laquelle chacune des partie a accepté de conclure le
contrat.
Quelles sont les
causes de la nullité
du contrat?
La sanction des conditions de validité des contrats : la nullité

Si une des conditions nécessaires à la formation d’un contrat n’est


pas remplit, le contrat est nul.
On distingue deux types de nullité :
- La nullité absolue( voir les articles 306 et 310 du DOC ): invoqué
par tout intéressé ; la cause d’absence de consentement, d’objet,
de cause ; l’objet impossible.
- la nullité relative (voir art. 300 à 318 du DOC) : de protection qui
peut être demandé que par la personne que la loi protège
(victime), il y a nullité relative lorsqu’il y a vice de consentement,
incapacité ou lésion.

L’effet rétroactif de la nullité : en annulant un contrat, le juge fait


disparaître tout ce que les parties pouvaient accomplir, tout doit
être normalement rétablit dans l’état ou les contractants se
trouvaient avant le contrat
Est ce que la clause abusive est une cause parmi les causes de la
nullité de contrat?

Tout ce qui est


contractuel n’est pas
nécessairement juste
Les obligations/Les
droits du contractant Les droits /Les
n°1 obligations du
contractant n°2

Le caractère abusif d'une clause s'apprécie en se référant, au moment de la


conclusion du contrat, à toutes les circonstances qui entourent sa conclusion,
de même qu'à toutes les autres clauses du contrat
Contrat

les clauses non


les clauses
clauses abusives entre
abusives entre
les contractants
les contractants

Le contrat restera
applicable dans
toutes ses autres
dispositions s’il peut
subsister sans la
Elles Sont
clause abusive
nulles et de
nul effet
Qui peut demander la nullité?

La nullité La nullité
relative absolue

La règle inobservée lors de la


Elle est au contraire encourue
formation du contrat était
quand la règle méconnue était
destinée à protéger des intérêts
prescrite dans l’intérêt général
privés

La partie lésée ou partie faible Tout intéressé


Quelle est la
structure type des
contrats?
La structure-type des contrats

• On entend par structure-type: le


classement et les intitulés usuels
des dispositions fondamentales
des principaux contrats. Ça,
commence généralement par un
titre (indicatif) et se termine par
une signature (obligatoire), en
passant par l’identification des
parties, l’objet, la durée,…. etc

Structure-type
des contrats
La structure-type des contrats

Identification
Le titre préambule
des parties

définitions objets contrepartie


La structure-type des contrats

Dispositions Dispositions Entrée en


particulières générales vigueur

Terminaison
durée annexes
du contrat

signatures
La structure-type des contrats

Titre

Identification
des parties
Il est mentionné à titre indicatif puisque c’est la
nature des engagements, des obligations et des droits
Préambule qui définira le type de contrat à être signé.
Il doit être significatif et doit refléter les dispositions
du contrat c.à.d. le contenu réel du contrat.
Il doit être résumé, en peu de mots, c’est pourquoi il
Définitions
est important de le choisir avec soin. (procuration,
cession de fonds de commerce, acte de partage,….. etc

Objets

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification des
parties Pour les actes sous seing privé:
Les signataires doivent être identifiées suffisamment
pour éviter toute contestation ( nom, prénom, adresse,
Préambule date et lieu de naissance, numéro et date de validité de
la pièce d’identité.

Définitions La loi impose d’autres mentions en matière de droit


des affaires comme la dénomination sociale, la forme
juridique de la société, l’adresse de leur siège sociale,
le numéro d’immatriculation au RC
Objets

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification des
parties
Pour les actes notariés:
Il faut mentionner les noms et prénom des parties, y
Préambule compris ceux du père et de la mère et des autres
signataires de l’acte ainsi que leur domicile, date et lieu
de naissance, leur nationalité, profession, le type de
Définitions document officiel attestant de leur identité et ses
références, leur situation de famille et le régime
matrimonial du mariage des parties.

Objets

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification
des parties
Il s’agit d’une petite introduction
et l’exposé préliminaire des
Préambule
intentions, motifs ou principes qui
ont guidé et orienté les
Définitions
contractants à contracter l’une
avec l’autre
Objets

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification
des parties
Il est primordial d’avoir un article dans le
contrat où on retrouve la définitions des mots
clés spécifiques au contrat.
Préambule Cette définition permet de s’assurer que le
contractants ont bien la même
compréhension des mots clés.
Définitions
En cas d’absence de la clause de définitions,
il faut s’assurer que les mots clés sont définis
Objets ailleurs dans le contrat.

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification
des parties
Il faut indiquer dans cette partie
de contrat les éléments et les
Préambule clauses de l’acte de manière
complète concernant l’objet de
Définitions contrat c à d pour quoi les parties
sont engagées ( vente, location,
Objets
reconnaissance de dette,…etc)

Contrepartie
La structure-type des contrats

Titre

Identification
des parties
A tout objet ou droit muté à titre
onéreux, il y a une contrepartie,
Préambule
laquelle est souvent sous forme
monétaire. Cette contrepartie (prix,
Définitions loyer, etc.) ou considération ( salaire)
doit être (en lettres et en chiffres), de
Objets
même que les modalités de paiement.

Contrepartie
La structure-type des contrats

Lorsque le prix réel est supérieur au prix


mentionné dans le contrat de vente,
les dispositions du code général de
l’impôts, qui interdisent l’hypothèse des
« dessous de table », autorisent
l’administration fiscale à appliquer la
procédure de redressement du prix
insuffisant ou la procédure répressive
de dissimulation, le cas échéant.
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions  Ces dispositions regroupent les droits t obligations


générales de chacune des parties nommément désignées.
Elles sont plus précises et souvent plus courtes que
Entrée en les dispositions générales.
vigueur et Exemples:
durée
 interdiction d’effectuer des percements dans les
chapes par le locataire lorsque le logement dispose
Terminaison d’un chauffage par le sol ( contrat de bail)
du contrat
 la confidentialité qui engage le salarié à ne pas
divulguer certains informations relatives à l’entreprise,
y compris après cessation de son contrat de travail.
Annexes

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

On retrouve dans cette partie de contrat:


Dispositions générales
 les lois applicables
Les juridictions compétentes territorialement en cas
Entrée en de contentieux
vigueur et L’obligation de l’arbitrage comme phase prioritaire
durée
N.B/ il faut faire la distinction entre les dispositions
Terminaison générales et les conditions générales des contrats de
du contrat
certains organismes (banques, compagnies d’assurance)
qui expliquent les conditions communes applicables à
leurs clients, comme: termes de contrat, garanties,
Annexes
délai de rétractation,
procédures, recours ,…etc

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions
générales

Entrée en vigueur
et durée Entrée en vigueur: les parties conviennent dans cette
partie de contrat du moment auquel le contrat entre en
Terminaison vigueur
du contrat Durée: lorsque cela est applicable, les dates de début
et de fin de contrat doit être clairement mentionnées
dans le contrat.
Annexes

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions
générales

Entrée en
vigueur et
durée
les motifs permettant de mettre un terme au contrat
doivent être précisés, de même que les détails
Terminaison du applicables (terminaison automatique, ou sur avis
contrat
écrit,..etc )

Annexes

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions
générales

Entrée en
vigueur et
durée les annexes sont identifiées tout au long du contrat
et doivent se retrouver à la fin de celui-ci , dans l'ordre
Terminaison selon lequel elles ont été présentées (ex: annexes1.2.3
du contrat ou A. B. C., etc)

Annexes

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions
générales
Tout juste après que soit préciser le nombre
Entrée en d'exemplaires , de même que le lieu et la date de
vigueur et signature, les parties ou leurs représentants autorisés
durée
signent chacun des exemplaires.
par précaution, il est recommandé aux parties de
Terminaison signer le contrat (sous seing privé) en dernière page et
du contrat
de parapher toutes les pages y compris celles des
annexes , et ce, même si le paraphe n'est pas une
condition de validité du contrat sous seing privé.
Annexes

Signatures
La structure-type des contrats

Dispositions
particulières

Dispositions Qui peut signer au nom d’une


générales
société?
Entrée en Cela dépend des règles internes de la société (statuts
vigueur et et autres documents ).En règle général, il s'agira de la
durée personne ayant reçu les pouvoirs de gestion journalière
(directeur, administrateur-délégué, gérant).
Terminaison Pour certaines opérations plus exceptionnelles, la
du contrat
signature de 2 personnes est parfois requises. Cela
dépend des règles internes. Il est donc important de
mentionner le nom et la qualité du signataire pour
Annexes permettre d'éventuelles vérifications.

Signatures
La structure-type des contrats

L’acte doit comprendre les références


complètes des documents qui justifient
la qualité du signataire en tant que
gérant, directeur ou administrateur
délégué.
Quelles sont les
formes de contrats?
Les formes des contrats

Contrat

Soit la forme d’un acte


Soit la forme d’un acte authentique
sous seing privé (S.S.P) (adoulaire, rabbinique,
judicaire ou notarié)
Qu’est ce qu’un acte S.S.P?

Acte rédigé par les parties contractantes ou par un tiers


(agent immobilier, comptable, expert comptable…),
dès lors que celui-ci n’agit pas en tant qu’officier public.

En principe, un acte S.S.P. n’est soumis à aucun


formalisme sauf la signature. Il peut être un acte
électronique depuis 2007.

Cependant certains actes sous seing privé sont soumis


à quelques règles de formalités pour faciliter
l’aménagement de la preuve et garantir une meilleures
sécurité juridique.
Qu’est ce qu’un acte S.S.P?

L’acte S.S.P reconnu par celui auquel on l’oppose, ou


légalement tenu pour reconnu, fait la même foi que
l’acte authentique, envers toutes personnes, des
dispositions et énonciations qu’il renferme, dans les
conditions énoncés aux articles 419 et 420 du DOC,
sauf en ce qui concerne la date contre les tiers..

L’acte S.S.P fait foi de sa date entre les parties, leurs


héritiers et leurs ayants cause à titre particulier,
agissant au nom de leur débiteur.

Dans quel cas , on a date


contre les tiers?
Il n’ont de date contre les
tiers que:
Art: 425

D.O.C
Du jour où ils ont été enregistrés, soit au Maroc, soit à l'étranger

Du jour où l'acte a été déposé dans les mains d'un officier public

Si l'acte est souscrit, soit comme partie, soit comme témoin, par une
personnalité décédée ou réduite à l'impossibilité physique d'écrire, du jour
du décès ou de l'impossibilité reconnue

De la date du visa ou de la légalisation apposée sur l'acte par un officier à ce


autorisé ou par un magistrat, soit au Maroc, soit à l'étranger

Lorsque la date résulte d'autres preuves équivalentes et absolument


certaines

lorsque la date résulte de la signature électronique sécurisée authentifiant


l'acte et son signataire conformément à la législation en vigueur. (la loi 53-05)
Qu’est ce qu’un acte S.S.P d’avocat ?

Acte S.S.P ( signé par les contractants) et recontresigné


par un avocat agrée auprès de la cour de cassation.

Cet acte a été institué pour une finalité de renforcer la


sécurité juridique des actes S.S.P dont la fragilité résulte
des contestations qui peuvent être élevées sur le fond, par
les parties soutenant devant les tribunaux qu’elles s e
sont engagées en méconnaissance de cause, mais aussi
sur la forme en contestant leur signature ou leur capacité

Acte qui est contrôlé par l’avocat, en respectant les


conditions de la forme (identité des contractant,
capacité …) et les conditions de fonds.
Qu’est ce qu’un acte S.S.P d’avocat ?

La signature de l’avocat attestera des


conseils formulés aux parties et
engagera sa responsabilité civile.
Qu’est ce qu’un acte authentique?

Les actes notariés

Les décisions rendues par les


juridictions

Les actes adoulaires

Les actes de sofrim


Qu’est ce qu’un acte authentique?

L’acte authentique fait pleine de foi,


même à l’égard des tiers et jusqu’à
l’inscription de faux
Qu’est ce qu’un acte authentique?

L’incompétence ou de
l’incapacité de l’officier
public ou d’un défaut
de forme + signature
des parties

Acte
Acte S.S.P
authentique

Art 425 DOC


Que prévoit la loi
32-09 en matière de
réception et
d’établissement des
actes notariés?
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Le notaire s’assure, sous sa responsabilité, de l'identité


et de la qualité des parties , de leur capacité de
disposer et de la conformité à la loi des documents
produits.

Le notaire doit donner son conseil aux parties, leur


révéler ce qu'il a appris relativement à l'objet de leurs
actes et les éclairer sur la portée et les conséquences des
actes qu'il reçoit.

Le notaire se fait assister d'un interprète agréé près les


juridictions en cas de difficulté dans la réception d'un
acte..(art 38 de la loi 32-09)
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Le témoin dans un acte doit avoir atteint la


majorité ou avoir été émancipé et jouir de ses
droits civils.

Le conjoint ne peut être témoin dans un acte


en même temps que son époux ou son
enfant.

L'acte doit faire mention que les parties l'ont lu


ou que son contenu leur a été communiqué par
le notaire.(art 38 de la loi 32-09)
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

L'acte est établi sous la responsabilité du notaire sans


interruption, grattage, correction, insertion, interligne,
addition, rature ou blanc, sauf ce qui sépare les paragraphes
et les clauses, et dans ce cas un trait est mis sur le blanc.

Toutes les pages sont numérotées et mention de leur


nombre est faite à la fin de l'acte.

Les erreurs et les omissions doivent être corrigées par des


renvois soit en marge, soit en bas de page.
Les mesures de la sécurité juridique des
actes

Il doit être mentionné en dernière page les


mots et les chiffres annulés, le nombre des
renvois ainsi que les blancs en indiquant le
nombre des traits mis dessus. Ces mentions
doivent être signées et cachetées par le
notaire, avec signature des autres parties après
avoir pris connaissance du contenu de la
rectification.
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Sont nuls tous les mots ou chiffres ayant fait l'objet de


grattage, correction, radiation, insertion, addition ou
interlignage, en cas de non respect des dispositions de s
aliénas 1,2,3 de l’art 41 de la loi 32-09

Les actes et écritures sont obligatoirement rédigés en


langue arabe sauf si les parties optent pour une autre
langue

Les minutes et les copies des actes sont établies de façon


lisible et indélébile sur un papier offrant une garantie
totale de conservation.
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Art: 43

32-09
Les minutes des actes sont revêtues, sous peine de
nullité, des noms, prénoms et signatures des parties et
le cas échéant, de l'interprète et des témoins, ainsi
que de la signature et du sceau du notaire.

Les parties signent chaque page de l'acte avec mention


de la date de signature de chaque partie. Le notaire
appose son visa sur chaque page.

La date et l'heure de signature des parties et du


notaire sont indiquées en lettres et en chiffres.
Les mesures de la sécurité juridique des
actes

Si l'une des parties ne peut signer, elle appose


son empreinte digitale sur l'acte et le notaire
en fait mention. Si elle ne peut ni signer, ni
apposer son empreinte digitale, le notaire en
fait également mention en présence de deux
témoins
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Art: 43

32-09
Les visas et les signatures sont toujours transcrits à la
main avec une encre indélébile.(la nullité n'entachera
que les pages non signées)
Art: 44

Le notaire doit signer l'acte immédiatement après la 32-09


dernière signature des parties. L'acte acquiert son
caractère authentique à compter de la date de
signature du notaire.

Art: 46
Doivent être annexés à l'acte les documents ayant
32-09
servi au notaire pour son établissement
Les mesures de la sécurité juridique des
actes

Si le notaire décède avant de signer l'acte qu'il


a reçu, après signature des parties et le cas
échéant, de l'interprète et des témoins, le
président du tribunal de première instance,
dans le ressort duquel est situé le lieu de
travail du notaire concerné, peut, à la
demande des parties à l'acte, faire émarger
celui-ci de la signature d'un autre notaire en
leur présence et après leur approbation de son
contenu à la suite d'une nouvelle lecture.
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Art: 47

32-09
Le notaire doit soumettre, à la formalité
d'enregistrement, des copies des écritures et des actes
certifiées conformes à l'original par lui, au bureau
d'enregistrement compétent)
Art: 48

32-09
Les actes et écritures dressés par le notaire, conformément
aux dispositions de la présente loi, acquièrent le caractère
authentique prévu dans le code des obligations et contrats

Art: 49
Le tribunal prononce la nullité à la demande de toute
personne intéressée ou du ministère public. 32-09
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Art: 50

32-09
Le notaire est tenu de conserver, sous sa responsabilité, les
minutes des actes et des documents y annexés, ainsi que les
photocopies des documents établissant l'identité des parties

Art: 51

Le notaire tient un registre de consignation . Le président du 32-09


tribunal de première instance dans le ressort duquel exerce le
notaire ou son suppléant en vise toutes les pages, en y apposant
sa signature et le cachet dudit tribunal

Art: 51
Le notaire porte sur ce registre des mentions très resumées des
actes qu'il reçoit, selon leur numéro de série, au jour le jour, 32-09
sans laisser de blanc ni d'espace entre les lignes.
Les mesures de la sécurité juridique des
actes

Tout article concernant un acte doit contenir :


- le numéro de série de l'acte ; sa date ; son
objet ; les noms et prénoms des parties, leur
nationalité et leur domicile ; indication des
biens, leur situations et leur prix s'il s'agit d'un
droit de propriété, de jouissance ou
d'exploitation ; les références
d'enregistrement
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

• Le notaire doit présenter ledit


registre à l'inspecteur des
impôts chargé de
l'enregistrement compétent,
dans les dix jours suivant la fin
de chaque mois, aux fins de
visa et en vue d'arrêter le
nombre des actes qui y sont
portés.

Art 51 de
la loi 32-09
Quelles sont les mesures adoptées par le notaire afin de renforcer le principe de la
sécurité juridique?

Art: 53

32-09
La délivrance des exemplaires, des copies des minutes et des
exemplaires des originaux des documents qui leur sont annexés
est assurée par le notaire titulaire de l'étude ou son suppléant
ou par le notaire gérant l'étude.
Art: 54

32-09
L'ordre des paragraphes doit être respecté tels qu'ils figurent
dans l'original. Les pages de la copie doivent être numérotées et
leur nombre doit être indiqué en dernière page.

Art: 54
Le notaire signe chaque page de la copie, y appose son sceau,
certifie sa conformité à l'original et y porte la date. 32-09
Merci pour votre attention