Vous êtes sur la page 1sur 37

DEUST-BCG-S1-ModuleG211

LES ROCHES MAGMATIQUES


Pr. ZAHIDI
Les Roches Magmatiques

Sur l’écorce terrestre, on connait classiquement 3 Types de roches:

Roches magmatiques
Roches sédimentaires
Roches métamorphiques
Les Roches Magmatiques

Les roches magmatiques sont des roches qui se forment à la suite de


refroidissement et de cristallisation d’un magma.
Un magma étant une matière chaude d’origine profonde à l’état fluide ou
visqueux par un mélange formé de minéraux silicatés fondus et de substances
volatiles ou gaz (Eau, Fluor, Chlor…).
Ces roches sont qualifiées:

 Roches endogènes (origine profonde)


 Roches cristallines (cristallisation du magma)
 Roches ignées(origine du feu)
Les Roches Magmatiques

Selon la profondeur de formation, on distingue:

 Roches plutoniques: refroidissement en profondeur


 Roches volcaniques: refroidissement à la surface
 Roches hypovolcaniques ou de semi-profondeur ou
Intermediaire :(ni en profondeur ni à la surface)
LE MAGMA

Un magma est un mélange hétérogène, de substances partiellement fondues


et de gaz. Il est caractérisé par :

1.Une température élevée (120-1600°c)


2.Une composition chimique essentiellement silicatée
3.Une viscosité variable qui lui attribue une mobilité plus ou moins grande.
Propriétés du Magma

La Viscosité d’un magma dépend de sa température et de sa composition


chimique en particulier les teneurs en silice.

 Plus les concentrations en silice sont élevées plus le magma est visqueux
 plus le magma est pauvre en silice plus le magma est fluide

 lorsque la température augmente, la viscosité diminue. Un magma chaud


est donc un magma très fluide.

Un magma fluide a la propriété de s’écouler facilement sur une très grande


surface contrairement à un magma visqueux.
Origine du Magma

L’origine des magmas est toujours objet de controverses


Le volcanisme est la preuve de l’existence de températures élevées à
l’intérieur du globe (gradient géothermique). Cette chaleur provoquerait la
fusion partielle des roches de la croute terrestre.
1-Origine crustale: magma qui provient de la fusion partielle des roches
contenues dans la croute crustale. Le produit obtenu correspond au magma
(magma d’anatexie).
2- Origine mantellique: le magma provient directement du manteau
supérieur Le magma peut se former aussi avec des mécanismes complexes
(magma primaire).
3-Origine mantellique et/ou crustale: une combinaison des deux
phénomènes.
Roches acides-roches basiques

On distingue 2 grandes catégories de roches :

 Roches acides : roches riches en silice; il s’agit de


roches saturées à sursaturées:

 Roches basiques : roches pauvres en silice. Ce sont des roches sous


saturées en silice.
Magma acide

Le magma acide :

 Le magma acide ou saturé est riche en silice (SiO2).


 La composition chimique est voisine de celle de la moyenne des granites.
 Il a une forte viscosité donnant surtout des massifs plutoniques de granites.
 La composition minéralogique: quartz et feldspaths abondants (plagioclase,
feldspaths potassique) et minéraux ferromagnésiens en faible quantité tels que : la
biotite, muscovite, pyroxène, amphibole…
Magma basique

Magma basique :

 Le magma basique est sous-saturée et pauvre en SiO2,


 La composition chimique est voisine de celle de la moyenne des basaltes.
 Il est caractérisé par une faible viscosité.
 La composition minéralogiue: quartz rare ou absent; les minéraux
ferromagnésiens abondants (olivine; pyroxène; amphiboles, micas…). les
feldspathoïdes présents dans les roches ultrabasics.

Ce magma d’origine mantellique est généralement pauvre en Si, Na, K mais riche
en Fe, Mg, Ca, Ni, Cr…
Famille des Granites
Roches basiques
Ordre de Cristallisation

Au cours de la montée (ascension) du magma, par perte de chaleur à travers l’encaissant,


l’abaissement graduel de la température va provoquer la cristallisation progressive
des divers minéraux. Cette cristallisation se fait dans le sens inverse de la
température de fusion. Il s’agit d’un processus de cristallisation fractionnée.
Lors du refroidissement d’un magma, les minéraux (silicates) ne cristallisent pas en même
temps. Leur apparition s’échelonne sur un intervalle de température compris entre 500 et
1600°c. Chaque minéral ayant un point de fusion, cristallise lorsque la température du magma
atteint ce point de fusion.
A partir d’un magma riche en silice, vont cristalliser les suites réactionnelles
suivantes (Figure 2):
 Suite des ferromagnésiens qui comprend les péridots (olivines), pyroxènes, amphiboles et
les micas.
 Suite des plagioclases : feldspaths sodi-calciques comprenant : anorthite, bytownite,
labrador, andésine, oligoclase, albite.
 Suite des feldspaths potassique.
Ordre de cristallisation
 Le produit final de la cristallisation est donc bien le quartz qui représente la partie excédentaire de la
silice.
Roche acide-Roche basique

 Magma acide riche en silice cristallisation du quartz Roche acide


 Magma basique pauvre en silice Le quartz ne cristallise pas Roche basique
Mise du place du magma
 Les magmas vu leur état physique (liquide) ont une densité plus faible que celle
des matériaux solides qui les entourent (l’encaissant). Ils ne sont plus en
équilibre lithostatique. En raison de la pression exercé par l’encaissant, les
magmas ont tendance à migrer vers le haut. Cette ascension se fait par
l’intermédiaire des fractures (failles) pour s’accumuler dans des grandes cavités
appelées « chambres magmatiques », avant de continuer ou non leur
montée. La montée du magma dépend donc de l’existence ou non des voies
d’accès à la surface, de la composition chimique et de la teneur en eau. La
cristallisation des magmas commence la température s’abaisse au-dessous de
la température de fusion qui dépend elle aussi de la pression.
 C’est ainsi que la cristallisation de certain magmas se fait en profondeur pour
former des roches plutoniques et que d’autres arrivent en surface (l’air libre ou
au fond de la mer) pour donner des roches volcaniques. Une catégorie
intermédiaire se distingue aussi, il s’agit des roches hypovolcaniques ou roches
de semi-profondeur ou intermédiaires.
Modalités de cristallisation

La cristallisation des magmas s’accomplit selon diverses modalités, dans


lesquelles l’abaissement graduel de la température en fonction du temps joue
particulièrement un rôle important.

1- Le magma est piégé en profondeur, il se refroidit très lentement c’est à


vitesse très faible. La cristallisation est totale. La roche résultante est dite
holocristalline, elle a une texture grenue : elle est composée entièrement de
minéraux sensiblement égale imbriqués les uns dans les autres. Ces roches
sont dénommées roches plutoniques.
2- Si le magma est à mi-distance ni profond ni à la surface. Le refroidissement
est ni lent ni rapide, la cristallisation est totale donnant naissance à de petits
cristaux qui sont jointifs. La roche résultante a une texture microgrenue, elle
caractérise les roches de semi profondeur.
Texture Grenue et Microgrenue
Texture grenue-Texture microlithique
Modalités de cristallisation

3-Le magma arrive rapidement à la surface sous forme de laves volcaniques ;


le magma se refroidit très rapidement à cause de l’abaissement brutale de
température. La cristallisation est partielle. La texture obtenue est une texture
microlitique : les minéraux individualisés sont de très petite taille appelés
microlites baignant dans une pate non cristallisée (verre volcanique-pate
vitreuse). Elle caractérise les roches volcaniques.

4-Dans certains cas, l’éruption volcanique se fait au fond des mers


l’abaissement très brutal de la température ne laisse aucun minéral de se
former. Il n’y a pas de cristallisation. Il y a plutôt une solidification du magma.
La roche correspondante est formée uniquement de pate vitreuse (verre
volcanique). La texture est dite vitreuse ou hyaline. Elle caractérise les roches
volcaniques dites aussi vitreuses ou hyalines.
Texture Microlithique et Vitreuse
Composition minéralogique

On distingue 3 groupes de minéraux:


1- les minéraux cardinaux (minéraux clairs, légers) : Quartz(Sio2)+ Feldspaths
(Plagioclase :Na/Ca ; feldspaths potassique: K) qui expriment la teneur en silice. Ces
minéraux sont présents dans les roches acides (roches saturées à sursaturées).
2- les minéraux secondaires (sombres , denses): representés par les férromagnésiens tels
que :pyroxènes,olivines,amphiboles, biotites… Ces minéraux sont très abondants dans
les roches basiques ou sous-saturées
Roches sous saturées : roches très pauvres en silice renferme les feldspathoïdes seul qui
peuvent être associé à l’olivine, pyroxène…
Composition minéralogique

3-les minéraux accessoires tels que les minéraux lourds: zircon, rutile,
sphène…

REMARQUE

• Le quartz caractérise les roches sursaturées à saturées.


• Les feldspathoïdes caractérisent les roches sous-saturées(ultrabasiques)

par conséquence se sont deux minéraux incompatibles.


Composition minéralogique
Les minéraux clairs: Quartz-Feldspath

Quartz Feldspaths
Les minéraux ferromagnésiens

Micas Olivine Pyroxène


Micas: Muscovite(mica blanc)
Muscovite-Mica blanc
Biotite-Mica noir
Granite
Granite-Texture grenue
Granite-Microgranite
Granite-Rhyolite
Basalte-Gabbro
Basalte-Gabbro
Basalte-Gabbro
Méthodes d’étude des roches
magmatiques

 Déterminer la texture de la roche


 Déterminer la composition minéralogique de la roche
 Donner le nom de la roche
 Proposer une conclusion concernant la profondeur de cristallisation et le
type de mgma.
 Faire un de dessin

Vous aimerez peut-être aussi