Vous êtes sur la page 1sur 19

Notions de phénomènes de transfert

Programme
01 Introduction aux phénomènes de transfert

02 Transfert de chaleur

03 Transfert de quantité de mouvement

04 Transfert de matière
Introduction
aux
phénomènes de
transfert
04 Transfert de matière

Le transfert de matière (ou transfert de masse) joue un role très important dans les
opérations unitaires de base mises en œuvre au cours de la transformation des alime
nts ou de produits biologiques (séchage, salage, sucrage, absorption, cristallisation,
extraction, distillation,…)

Au cours de ces opérations, le transfert de matière est classiquement le facteur limitant


la vitesse du procédé, même si le transfert de chaleur et le flux du produit peuvent
aussi être en cause

Le transfert de matière a aussi un rôle très important lors de l’emballage des produits
et de leur entreposage: transfert d’humidité, de gaz, de composés de saveur à travers
le matériau d’emballage
04 Transfert de matière

Le transfert de matière consiste en la migration de composés à l’intérieur d’une


phase ou entre phases.
Cette migration résulte d’un changement dans l’équilibre d’un système causé par
une/des différences de potentiel(s): différence de concentration d’une espèce d’un
point à un autre, différence de température et/ou différence de pression.

Toute différence de potentiel entraine une évolution spontanée vers l’uniformité: une
différence de concentration d’un composé entre deux points d’un système entraine
donc un transfert de matière jusqu’à atteindre l’uniformité de concentration,

De manière analogue, une différence de température entraine un transfert de chaleur


jusqu’à uniformité des températures,
04 Transfert de matière

Modes de transfert de matière


Il existe deux modes principaux de transfert de matière: diffusion et convection

Diffusion
La diffusion est un processus lent: les molécules
migrent dans un solide ou dans un fluide
considéré comme immobile (écoulement laminaire
), exemple: diffusion des molécules de sucre
Convection
La convection est un processus rapide: les molécules
sont entrainées dans un courant de fluide naturel ou
forcée (convection naturelle ou forcée), exemple: l’agitation
avec une cuillère est une convection forcée

Densité de flux de matière

En tout point d’un fluide, chaque espèce peut être caractérisée par:
• Sa concentration locale
• Sa vitesse absolue locale
Grandeurs principales
On considère un constituant j
𝑛𝑗
1- concentration molaire 𝐶𝑗 =
𝑉
𝑚𝑗
2- concentration massique 𝐶𝑗 =
𝑉
𝑛𝑗 𝑛𝑗
3- fraction molaire 𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒: 𝑥𝑗 = 𝑔𝑎𝑧: 𝑦𝑗 =
𝑛𝑗 𝑛𝑗
𝑚𝑗 𝑚𝑗
4- fraction massique 𝑙𝑖𝑞𝑢𝑖𝑑𝑒: 𝑥𝑗 = 𝑔𝑎𝑧: 𝑦𝑗 =
𝑚𝑗 𝑚𝑗
Vitesse
La détermination dans un mélange de la vitesse absolue locale d’un constituant j est
très difficile. Par contre, on peut mesurer la vitesse moyenne locale du mélange en
écoulement qui s’exprime comme suit en fonction de la vitesse absolue locale du
constituant j
1- Vitesse moyenne locale
𝐶𝑗 𝑣𝑗 𝐶𝑗 𝑣𝑗
𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒: 𝑣 = 𝑚𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒: 𝑣 =
𝐶 𝐶

2- Vitesse absolue locale

𝑣𝑗 = 𝑣 + 𝑣𝑑𝑗 𝑣𝑗 = 𝑣 + 𝑣𝑑𝑗
3- Vitesse relative locale ou vitesse de diffusion
𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒: 𝑣𝑑𝑗 = 𝑣𝑗 − 𝑣 𝑚𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒: 𝑣𝑑𝑗 = 𝑣𝑗 − 𝑣
𝑣𝑑𝑗 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑣𝑖𝑡𝑒𝑠𝑠𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑛𝑒 𝑑é𝑝𝑒𝑛𝑑 𝑞𝑢𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑛𝑎𝑡𝑢𝑟𝑒 𝑑𝑢 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑖𝑡𝑢𝑎𝑛𝑡 𝑗 𝑒𝑡 𝑑𝑒
𝑙𝑎 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑜𝑠𝑖𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑢 𝑚é𝑙𝑎𝑛𝑔𝑒
Densité de flux de transfert
C’est la quantité de matière totale (massique ou molaire) qui traverse l’unité de surface
perpendiculaire par unité de temps.

𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑓𝑓𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒


𝑀𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒: 𝑁𝑗 = 𝐶𝑗 𝑣𝑗 = 𝐶𝑗 𝑣 + 𝐶𝑗 𝑣𝑑𝑗 = 𝐽 + 𝑇
𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒
𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑒𝑟𝑡 𝑚𝑜𝑙𝑎𝑖𝑟𝑒
𝑈𝑛𝑖𝑡é: 𝑚𝑜𝑙𝑒/𝑚2 𝑠

𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑝𝑜𝑟𝑡 𝑚𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒

𝑀𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒: 𝑁𝑗 = 𝜌𝑗 𝑣𝑗 = 𝜌𝑗 𝑣 + 𝜌𝑗 𝑣𝑑𝑗 = 𝐽 + 𝑇

𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑡𝑟𝑎𝑛𝑠𝑓𝑒𝑟𝑡 𝑚𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒 𝐷𝑒𝑛𝑠𝑖𝑡é 𝑑𝑒 𝑓𝑙𝑢𝑥 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑓𝑓𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑚𝑎𝑠𝑠𝑖𝑞𝑢𝑒

𝑈𝑛𝑖𝑡é: 𝑔/𝑚2 𝑠
Loi de Fick (de diffusion moléculaire)
A température et pression constante, elle exprime la densité de flux de diffusion de j da
ns un mélange binaire j k:

𝐽𝑗 = −𝐷𝑗𝑘 𝑔𝑟𝑎𝑑(𝐶𝑗 )

𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑓𝑓𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑙 ′ 𝑒𝑠𝑝è𝑐𝑒 𝑗 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑚é𝑙𝑎𝑛𝑔𝑒 𝑗𝑘 𝑈𝑛𝑖𝑡é: 𝑚2 /𝑠

Cette loi est étendue au transfert par diffusion de j dans un mélange complexe:

𝐽𝑗 = −𝐷𝑗𝑚 𝑔𝑟𝑎𝑑(𝐶𝑗 )

𝑐𝑜𝑒𝑓𝑓𝑖𝑐𝑖𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑑𝑖𝑓𝑓𝑢𝑠𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑒 𝑙 ′ 𝑒𝑠𝑝è𝑐𝑒 𝑗 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑚é𝑙𝑎𝑛𝑔𝑒 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑙𝑒𝑥𝑒

Le signe (-) met en évidence le fait que la direction de déplacement de l’espèce


j est dans le sens de faibles concentrations
Equation généralisée
Objectif
Obtenir une équation décrivant l’évolution de la concentration d’un composé dans l’esp
ace et avec le temps.
Faire un bilan de matière sur un élément de volume microscopique
Exemple: prenons comme volume un plan parallélépipède (coordonnées cartésiennes)

(Entrée – sortie) pour les 3 faces ± Réaction = Accumulation


Variation dans l’espace=Variation dans le temps
(Entrée-Sortie) pour les 3 faces
𝜕𝑁𝑗
𝑂𝑋: 𝑁𝑗𝑥 𝑑𝑦𝑑𝑧 − 𝑁𝑗𝑥+𝑑𝑥 𝑑𝑦𝑑𝑧 = − 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑥
𝜕𝑁𝑗
𝑂𝑌: 𝑁𝑗𝑦 𝑑𝑥𝑑𝑧 − 𝑁𝑗𝑦+𝑑𝑦 𝑑𝑥𝑑𝑧 = − 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑦
𝜕𝑁𝑗
𝑂𝑍: 𝑁𝑗𝑧 𝑑𝑥𝑑𝑦 − 𝑁𝑗𝑧+𝑑𝑧 𝑑𝑥𝑑𝑦 = − 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑧

𝜕𝑁𝑗
𝐴𝑣𝑒𝑐: 𝑁𝑗𝑥+𝑑𝑥 𝑑𝑦𝑑𝑧 = 𝑁𝑗𝑥 𝑑𝑥𝑑𝑧 + 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑦

(Entrée-Sortie) pour les 3 faces

𝜕𝑁𝑗 𝜕𝑁𝑗 𝜕𝑁𝑗


− + + 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧 = −𝑑𝑖𝑣(𝑁𝑗 )𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
±𝑅é𝑎𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛: ±𝑟𝑗 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝐶𝑗
𝐴𝑐𝑐𝑢𝑚𝑢𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛: 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑡
Bilan de matière ou équation de continuité
𝜕𝐶𝑗
−𝑑𝑖𝑣 𝑁𝑗 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧 + 𝑟𝑗 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧 = 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧
𝜕𝑡

𝜕𝐶𝑗
−𝑑𝑖𝑣 𝑁𝑗 + 𝑟𝑗 =
𝜕𝑡
1 𝜕 2
1 𝜕 1 𝜕𝑁𝑗𝜑 𝜕𝐶𝑗
𝐶𝑜𝑜𝑟𝑑𝑜𝑛𝑛é𝑒𝑠 𝑠𝑝ℎé𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒𝑠 𝑟, 𝜃, 𝜑 : − 𝑁 𝑟 + 𝑁 𝑠𝑖𝑛𝜃 + ± 𝑟 =
𝑟 2 𝜕𝑟 𝑗𝑟 𝑟𝑠𝑖𝑛𝜃 𝜕𝜃 𝑗𝜃 𝑟𝑠𝑖𝑛𝜑 𝜕𝜑 𝑗
𝜕𝑡

1𝜕 1 𝜕 𝜕𝑁𝑗𝑧 𝜕𝐶𝑗
𝐶𝑜𝑜𝑟𝑑𝑜𝑛𝑛é𝑒𝑠 𝑐𝑦𝑙𝑖𝑛𝑑𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑟, 𝜃, 𝑧 : − 𝑁 𝑟 + 𝑁 + ± 𝑟𝑗 =
𝑟 𝜕𝑟 𝑗𝑟 𝑟 𝜕𝜃 𝑗𝜃 𝜕𝑧 𝜕𝑡
Diffusion moléculaire stationnaire
1) Diffusion d’un actif A dans un inerte B:
Le cas de la diffusion de A à travers une phase B inerte stagnante lorsque la frontière de
séparation des fluides (interface) n’est perméable qu’a un seul constituant.

Exemple :
concerne l’évaporation du benzène contenu dans un petit tube capillaire, au dessus duquel une
grande quantité de l’air inerte s’écoule, ces vapeurs de benzene diffusent dans l’air et on va
considérer le cas ou le niveau du liquide dans le tube puisse être maintenu constant et égal à 𝑧𝑖

Hypothèses de l’étude :
1. Régime stationnaire ou permanent ( d/dt = 0)
2. Niveau du liquide dans le tube est maintenu constant 𝑧1 . B: L’air
3. La solubilité de l’air dans le benzène est négligeable 𝑁𝐵 =0 inerte Diffusion
𝑁𝑟 =0
4. Transfert unidirectionnel : 𝑁𝐴 𝑁𝜃 =0 𝑧𝑖
𝑁𝑧 =𝑁𝐴 (z)
A: Benzène
5. 𝐷𝐴𝐵 Constant
Régime stationnaire ou permanent
Bilan de matière Transfert unidirectionnel suivant z
1𝜕 1 𝜕 𝜕𝑁𝑗𝑧 𝜕𝐶𝑗
𝐶𝑜𝑜𝑟𝑑𝑜𝑛𝑛é𝑒𝑠 𝑐𝑦𝑙𝑖𝑛𝑑𝑟𝑖𝑞𝑢𝑒 𝑟, 𝜃, 𝑧 : − 𝑁 𝑟 + 𝑁 + ± 𝑟𝑗 =
𝑟 𝜕𝑟 𝑗𝑟 𝑟 𝜕𝜃 𝑗𝜃 𝜕𝑧 𝜕𝑡
Pas de reaction chimique
−𝑑𝑖𝑣 𝑁𝐴 = 0

𝜕𝑁𝐴
=0
𝜕𝑧

𝑁𝐴 𝑧 = 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒

𝐷′ 𝑎𝑢𝑡𝑟𝑒 𝑝𝑎𝑟𝑡 𝑜𝑛 𝑎: 𝑁𝐴 = 𝐽𝐴 + 𝑇𝐴 (1)

𝑑𝐶𝐴
D’après la 1ere loi de fick : 𝐽𝐴 = −𝐷𝐴𝐵 𝑑𝑧
𝑁𝐴 𝑁𝐵
𝐶𝐴 𝑣𝐴 + 𝐶𝐵 𝑣𝐵
𝑇𝐴 = 𝐶𝐴 𝑣 = 𝐶𝐴
𝐶
𝑇𝐴 = 𝑦𝐴 (𝑁𝐴 + 𝑁𝐵 )
𝐿′ 𝑎𝑖𝑟 𝑖𝑛𝑠𝑜𝑙𝑢𝑏𝑙𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙𝑒 𝑏𝑒𝑛𝑧è𝑛𝑒 → 𝑁𝐵 = 0

𝑇𝐴 = 𝑦𝐴 𝑁𝐴

𝑑𝐶𝐴
On remplace 𝐽𝐴 𝑒𝑡 𝑇𝐴 dans 𝑁𝐴 : 1 : 𝑁𝐴 = −𝐷𝐴𝐵 𝑑𝑧
+ 𝑦𝐴 𝑁𝐴

𝐶𝐴
𝑜𝑛 𝑎: 𝑦𝐴 = → 𝐶𝐴 = 𝐶𝑦𝐴 , 𝐶 = 𝐶𝑠𝑡𝑒
𝐶
𝑑𝑦𝐴
𝑁𝐴 (1 − 𝑦𝐴 ) = −𝐷𝐴𝐵 𝐶
𝑑𝑧
−𝐷𝐴𝐵 𝐶𝑑𝑦𝐴
𝑁𝐴 𝑑𝑧 =
(1 − 𝑦𝐴 )
𝑑𝑦𝐴
𝑁𝐴 𝑑𝑧 = −𝐷𝐴𝐵 𝐶
(1 − 𝑦𝐴 )

𝑧2 𝑦𝐴2
−𝑑𝑦𝐴
𝑁𝐴 𝑑𝑧 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶
(1 − 𝑦𝐴 )
𝑧1 𝑦𝐴1

𝑁𝐴 𝑧2 − 𝑧1 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶[ ln 1 − 𝑦𝐴2 − ln 1 − 𝑦𝐴1 ]

1 − 𝑦𝐴2
𝑁𝐴 𝑧2 − 𝑧1 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶 ln
1 − 𝑦𝐴1

1 − 𝑦𝐴2 𝐷𝐴𝐵 𝐶 1 − 𝑦𝐴2


𝑁𝐴 𝐿 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶 ln → 𝑁𝐴 = ln Densité de flux de
1 − 𝑦𝐴1 𝐿 1 − 𝑦𝐴1 transfert
𝑫é𝒕𝒆𝒓𝒎𝒊𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒖 𝒑𝒓𝒐𝒇𝒊𝒍 𝒅𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒄𝒆𝒏𝒕𝒓𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒚𝑨 = 𝒇(𝒛)

𝑍 𝑦𝐴(𝑍)
−𝑑𝑦𝐴
𝑁𝐴 𝑑𝑧 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶
(1 − 𝑦𝐴 )
𝑧1 𝑦𝐴1

1 − 𝑦𝐴 (𝑧)
𝑁𝐴 𝑧 − 𝑧1 = 𝐷𝐴𝐵 𝐶 ln
1 − 𝑦𝐴1

1 − 𝑦𝐴 (𝑧) 𝑁𝐴 𝑧−𝑧1
= 𝑒𝑥𝑝 𝐷𝐴𝐵 𝐶
1 − 𝑦𝐴1

𝑁𝐴 𝑧−𝑧1
𝑦𝐴 𝑧 = 1 − (1 − 𝑦𝐴1 )𝑒𝑥𝑝 𝐷𝐴𝐵 𝐶 Profil de
concentration

Vous aimerez peut-être aussi