Vous êtes sur la page 1sur 18

Sommaire

Introduction 2
I- Présentation d’un système ERP 3

1- Définition 3
2- Caractéristiques 5
II- L’architecture des ERP : une architecture modulaire 6
1- Le module finance 7
2- Le module logistique 7
3- Le module e-commerce 7
III- L’implantation d’un projet ERP 7

1- Avantages 9
2- Inconvénients 10
3- Facteurs clés de réussite pour la mise en œuvre d’un système ERP 11
4- La conduite du changement 12
IV- Etude de cas 14

1- Présentation de SAP Business One 14


2- Cas d’étude d’une entreprise dans l’industrie alimentaire : « Nutra Bien » 15
Conclusion 17
Bibliographie 18

Introduction

Comme une brève explication de la façon dont ce concept a émergé, nous pouvons
dire que dans le monde des affaires des gestionnaires et des administrateurs de différents
secteurs industriels, ces acteurs ont été contraints d'utiliser une méthode pour organiser,
analyser et rapporter les actions et les chiffres développés au sein de leur entreprise. C'est
pourquoi le système ERP a émergé afin de faciliter ces tâches et optimiser leur exécution.

1
Ce document traite, en effet, l’environnement des ERP (Enterprise Resource
Planning), sa définition, son application, ses limites ainsi que les clefs de la réussite de sa
mise en œuvre.

Nous commencerons par définir ce qu’est un ERP, une méthode pour la gestion des
différents modules d’une entreprise, afin d'introduire le lecteur sur le sujet. Nous
développerons, par la suite, ses diverses caractéristiques, ses avantages et inconvénients, ainsi
que la mise en œuvre de cette méthode. Et nous conclurons par l’étude de cas d’une entreprise
qui a eu recourt à un ERP.

Aujourd'hui nous pouvons trouver une multitude d'applications d’information d’ERP,


tels que les logiciels SAP, Oracle People Soft, Sage Accpac ERP, Le Groupe Sage, etc. Il
existe aussi différentes architectures (langues de base de données et programmation) et divers
formulaires de demande.

Etant donné que l’application d’un ERP est très riche et qu’il existe de nombreuses
applications dans différents secteurs, nous avons décidé de l’aborder dans sa globalité en
mettant en valeurs ses caractéristiques ainsi que la façon la plus adéquate de l’introduire dans
l’entreprise.

I- Présentation d’un système ERP

1- Définition

« Entreprise Ressource Planning », qui signifie en français « Progiciel de Gestion


Intégré » ou PGI, est un sous-ensemble du système d’information qui assure une gestion
complète et cohérente de l’ensemble des fonctions d’une entreprise. Ce système de données
devra être au préalable étudié et respecter le cahier des charges de l’entreprise concernée.
2
Ce progiciel paramétrable permet le management et la modélisation des différents
processus d’une entreprise ainsi que le suivi de ses activités fondamentales. Il intègre, en
effet, l’ensemble de ses fonctions et processus autour d’un seul et même référentiel de
données. Un ERP permettra ainsi à l’entreprise d’optimiser son fonctionnement en gérant ses
différents modules, indépendants entre eux, tels que la gestion financière et comptable, la
logistique, le stockage, la vente, la distribution, la production, etc… mais qui seront reliés à
travers une unique base de données. Cependant, l’accès à ces informations, compatibles avec
le pack office, sera prédéfini et partagé automatiquement pour les individus concernés.

Illustration 1: Les différents modules gérés par un ERP

Multilingues, multi-sociétés, multi-législations et multidevises, les ERP ont été mis en


place de façon à pouvoir s’adapter au marché mondial et aux multinationales afin de
synchroniser les traitements. Ce qui permettra une réduction des coûts, une coopération entre
les filiales d’une même entreprise et ainsi l’apparition d’une « e-communauté collaborative ».

3
Illustration2 : « Vers les communautés collaboratives »

Les principaux ERP présents sur le marché sont :

- SAP (leader mondial)

- Oracle/Peaplesoft

- SAGE ADONIX

- Microsoft

- SSA Global

- GEAC

- Intential/Lawson

- Infor Global Solution

Majoritairement voués aux grands groupes, du fait de leur coût élevé, certains éditeurs
d’ERP se lancent sur le marché des PME/PMI afin d’offrir leurs services à une cible plus
diversifiées.

Leur positionnement se présente comme suit :


4
Illustration 3 : Positionnement des ERP

2- Caractéristiques:

Les systèmes ERP ont un certain nombre de caractéristiques qui, prises ensemble, les
distinguent nettement des systèmes développés en interne dans les entreprises et d'autres
logiciels commerciaux. Ces caractéristiques sont importantes pour analyser les avantages
potentiels et les difficultés liées à leur utilisation et aux aspects liés à la réussite de leur mise
en œuvre sont:

Les systèmes ERP sont des logiciels commerciaux. Il existe aujourd’hui sur le marché
différentes entreprises spécialisées sur les systèmes ERP, comme par exemple SAP, Oracle,
JD Edwards, Intentia, Sage, Microsoft, SSA Global, GEAC et Infor Global Solutions.
L’entreprise SAP c’est le leader sur le marché, avec son systhèmes R/3 que será utilise
comme un exemple d’une étude de cas ci-dessous.

Les systèmes ERP intégrant des modèles standards de processus d’affaires. Les
processus d’affaires sont un ensemble de tâches et de procédures interdépendantes mises en
œuvre pour atteindre un résultat d’entreprise spécifique, comme par exemple le
développement d’un nouveau produit. Ces derniers ne sont pas fabriqués pour des clients
spécifiques, parce qu’ils visent à se conformer aux exigences générales d’autant d’entreprises

5
que possible. Ils fournissent un catalogue de processus d’affaires créé à partir d’une recherche
approfondie et d’expérimentations.

Les systèmes ERP sont intégrés. Ils sont construits comme un système unique qui
répond aux divers ministères. Cette fonctionnalité permet le partage d’informations entre les
modules communs. Ainsi, l'information circule à travers les modules en temps réel, c'est à
dire un ordre de vente déclenche le processus de fabrication par l'envoi des informations aux
bases de données multiples, les stocks d'intrants à la logistique du produit. Un autre exemple
est la vérification des factures d’entrée, la réception, en les comparant avec les données des
bons de commande et d’assurer la réception que les prix et les quantités.

Ils utilisent une base de données d’entreprise. Ils ont une base de données unique et
centralisée, appelée base de données d’entreprise. L’accès à l'information est réalisée dans les
menus à l'utilisation de mots de passe, permettant de contrôler quels utilisateurs ont accès à ce
genre d'information. En outre, les menus sont personnalisés afin que chaque utilisateur
d'afficher et de l'accès aux seules opérations qui répondent aux objectifs spécifiques d'intérêt.

Ont de grandes portées fonctionnelles. Les systèmes ERP ont un large éventail de
fonctions d’entreprise. Normalement un système ERP s’applique à divers domaines tels que
gestion commerciale, production, logistique, finance, ressources humaines et services après
ventes.

Nécessitent des procédures d’ajustement. Les systèmes ERP sont généralement


fabriqués pour toutes les entreprises, il est donc nécessaire de faire un paramétrage du
système, qui n'est rien moins qu'une adaptation. Cette étape permet à l'entreprise de
sélectionner les points important pour elle ainsi que de paramétrer leurs processus particulier.

II- L’architecture des ERP : une architecture modulaire

L’ERP, grâce à son architecture modulaire, permet à ses utilisateurs d’accéder à une ou
plusieurs applications en même temps et compatibles entre elles à travers un
fonctionnement réciproque, dont résulte la cohérence de ce système d’information.

Ce type d’architecture incorpore en effet trois principaux modules qui permettent de gérer
la totalité du fonctionnement de l’entreprise et qui se présentent comme suit : le module
finance, le module logistique et le module e-commerce.
6
1- Le module finance : divisé principalement en quatre parfois cinq sous modules, il
regroupe les données relatives à la comptabilité qui permettront d’établir les comptes
annuels ainsi que les prévisions relatives aux objectifs de la firme. En plus de la
comptabilité tiers, la comptabilité analytique et générale ainsi que la gestion des
immobilisations, ce module intègre les ressources humaines.

2- Le module logistique : permet de diriger, de façon directe et précise, toutes les


opérations relatives à la vente/achat effectué au sein de l’entreprise, essentiellement la
gestion du stock. La bonne gestion de ce module présente un élément quintessentiel
pour le bon déroulement des activités de la firme. Il permet, en effet, de ménager les
commandes clients et les livraisons ainsi que la maintenance du matériel, de façon à
gérer l’ensemble de ces processus.

3- Le module e-commerce : permet tout d’abord de gérer la relation client à travers le


logiciel Customer Relationship Management (CRM) grâce à des statistiques analysées
suivant les besoins de l’entreprise, et qui seront effectuées et obtenues sous tous types
de formats. Ce module permet aussi par la suite d’effectuer du « e-mailing » et des
offres marketing. Pour ce faire, un Modèle Conceptuel de Données (MCD) doit être
connus par les utilisateurs, et qui sera mis à disposition par les éditeurs, mais sans pour
autant nécessairement connaitre le modèle SQL pour accéder à ce processus.

III- L’implantation d’un projet ERP

La mise en œuvre d'un système ERP peut être définie comme le processus par lequel
les modules du système sont mis en service dans une entreprise. Cela signifie commencer à
utiliser le système pour traiter les transactions commerciales, être certain que le système ERP
a été correctement paramétré, personnalisé (si nécessaire), les données initiales ont été
introduites dans le système (généralement transférés de l'ancien système), que les processus
d'affaires ont évolué pour s'adapter à l'utilisation du système (si nécessaire), que les
équipements et logiciels utilisés pour le traitement (serveurs, systèmes d'exploitation, bases de
données, réseaux, ordinateurs personnels) ont été convenablement installé et configuré, que
les employés qui feront fonctionner le système et que les superviseurs et les gestionnaires qui
les supervisent et extraient des informations du système sont correctement formés et que les
conditions pour obtenir de l'aide ou une assistance si nécessaire ont été adéquatement.
7
L’implantation d’un logiciel ERP est un processus très délicat parce que il envolve
differents acteurs (les intégrateurs, agent de changement, les consultants, direction
fonctionelle, le service informatique, partenaire technique et les utilisateurs) et différents
langages en un seul projet. La mise en ouvre d’un progiciel peut-être partagée en quatre
étapes : cadrage, conception, paramétrage et mise en production que seront décrit ensuite.

Cadrage est la première étape dans la mise en œuvre d’un progiciel ERP, il s’agit de
définir tout les objectifs, budge et organiser le projet. C’est le processus par lequel les
problèmes de l'organisation et les possibilités du progeciel ERP sont examinées jusqu'à ce
qu'ils trouvent une possibilité pour le progiciel comme une solution à un problème
d'organisation. Dans l’étape cadrage, il y a des missions comme les définitions des objectifs,
du périmètre du projet, validation de plannings, vérifications et validation de la disponibilité
des ressources externes et internes, construction de l’équipe de projet, estimation et validation
du budge, mise en place de l’assurance qualité et lancement de projet.

Ensuite il y a l’étape de conception et modelisation, dans cette partie c’est fait la


modelisation de l’organisation de l’entreprise et de ses processus. Sont tous les processus par
lesquels le progiciel d'application est développé, installé et à entretenir. Cette étape, les
modalités d'organisation sont examinées et les utilisateurs sont formés aux nouvelles
procédures de manière à utiliser le progiciel.

La mise en œuvre d'un système ERP vise à réduire les différences entre les
fonctionnalités du paquet et les exigences du système, où le paquet est présenté comme une
solution aux exigences du système généré à partir d'une combinaison d'exigences imposées
par l'environnement de l'organisation et les besoins et les attentes des utilisateurs. Cette
mission serait conclue dans le paramétrage. Pendant le processus de mise en œuvre, ces
différences devraient être réglés de deux façons: soit les mouvements paquet par paramétrage
ou de personnalisation, ou déplacer des procédures de l'organisation.

L’option de changer de procédures est la moins chère alternative en termes


d'investissements à court terme et a été une excellente option. Toutefois, il est le changement
organisationnel, et, comme tout changement organisationnel, ce changement a un avantage et
un coût. Bien que ce coût est difficile à mesurer, il existe et peut se produire, par exemple, par
la perte de clients habitués à un certain type de procédure qui ne doit pas être possible ou la
création de contrôles manuels lents et imprécis qui a fini par diminuer l'efficacité.

8
La modification du paquet, lorsqu'elle est effectuée par l'adaptation, peut conduire à
une série de coûts supplémentaires qui seront répétées en utilisant le paquet, comme déjà
mentionné. Ce coût n'est généralement pas calculés sur la base d'un projet de mise en œuvre
ERP peut être très élevé, plus le temps consacré au dépannage, assistance aux utilisateurs et la
correction des données. L'option pour modifier le package et la compagnie peut fournir un
moindre coût, car il peut chercher un point où le changement dans le paquet est le plus bas
possible, à condition que tout changement prenne place dans la société.

Le paramétrage est un processus par lequel les utilisateurs sont amenés à s'engager à
utiliser l'application, et elle devient un employé dans les processus organisationnels.
L'utilisation de l'application anticipée est encouragée comme une activité de jour en jour plus
et cesse d’être une responsabilité du secteur d’informatique. Il y a des missions comme
développement spécifique et tests unitaires.

Enfin, la mise en production est un processus par lequel l'efficacité et l'efficience de


l'organisation sont finalement amplifié par l'utilisation du progiciel. À travers ce processus,
nous obtenons le potentiel total de la technologie mise en œuvre. Il y a aussi la vigilance sur
les caractéristiques techniques.

1- Avantages :

En prenant la décision d'utiliser les systèmes ERP, les entreprises espèrent gagner
plusieurs avantages principalement l'intégration de système qui permet un contrôle de la
société dans son ensemble, les améliorations technologiques, la réduction des coûts de
l'informatique et la disponibilité d'informations de qualité en temps réel pour prendre des
décisions sur tous les chaîne.

Nous pouvons trouver dans un progiciel ERP des avantages comme :

• Éliminer l'utilisation des interfaces manuelles

• Réduire les coûts

• Efficacité

• Simplification du processus de prise de décision

9
• Éliminer les activités redondantes

• Réduction des temps de réponse sur le marché

• Réduire l'incertitude des délais

• Intégration des meilleures pratiques (codé dans l'ERP) pour les processus internes de
l'entreprise

• Réduire le temps de la gestion des processus

2- Inconvénients :

Comme tout autre développement des systèmes d'information, l'utilisation de l'ERP


apporte des inconvénients et des problèmes potentiels, et (en outre) les bénéfices attendus.
Plus précisément, cette solution fait que les entreprises et leurs départements informatiques
s'engagent dans un nouveau modèle pour la fourniture de systèmes d'information qu’apporte
une foule de nouveaux défis.

Le principal inconvénient des systèmes ERP est la difficulté majeure pour sa mise en
œuvre, qui se produit souvent à travers des processus de longue marche qui peut prendre
jusqu'à trois ans. Cette difficulté provient de la nécessité d'introduire de profonds
changements organisationnels, parce que les entreprises, visent souvent à une vue
hiérarchique et départementales, sont contraints de s'adapter à une plus axée sur les processus.
En outre, les entreprises sont souvent contraintes de modifier ses procédures pour s'adapter
aux caractéristiques des paquets. En raison de la complexité de processus sont cités comme
des facteurs essentiels à la mise en œuvre des systèmes ERP de l'engagement total de la haute
direction, vue la gestion de projet comme étant critique, l'engagement des gestionnaires pour
les résultats, la transition des responsabilités en cas de succès du projet dans les zones
d'utilisation, formation et de communication.

Nous pouvons trouver dans un progeciel ERP des incovénients comme :

• L'utilisation de l'ERP par lui-même ne rend pas une société véritablement intégrée;
• Les coûts élevés souvent ne montrent pas l'analyse coûts / avantages;
• Dépendance du fournisseur de l'emballage;
• Devenir des modules dépendent les uns des autres, parce que chaque département dépend de
10
l'information à partir du module précédent, par exemple. Par conséquent, l'information doit
être continuellement mis à jour, puisque l'information est en temps réel, ce qui provoque plus
de travail;
• L'augmentation de la charge de travail des serveurs de l'entreprise et l'extrême dépendance à
leur égard;

3- Facteurs clés de réussite pour la mise en œuvre d’un système ERP

La principale difficulté de cette étape est le fait qu'il s'agit d'un processus de
changement organisationnel, ce qui implique en même temps, les changements dans les tâches
des personnes, les tâches et les responsabilités des départements et les relations entre les
différents départements. C'est un changement qui se produit simultanément sur trois niveaux:
individuel, départemental et d'organisation. La taille et la complexité de ce changement et il
sera certainement provoquer des conflits entre les parties prenantes, et suit toute nécessité
d'une forte participation et l'engagement de la haute direction comme crucial par de nombreux
auteurs.

D'autres aspects critiques sont les nombreux processus de décision qui se produisent
pour éliminer les différences et leur communication à tous les participants. Parce que ces
décisions se produisent souvent dans des équipes différentes, et qui traitent est intégré, il est
important qu'ils soient communiqués à d'autres équipes avant de prendre des mesures d'effet.
Sinon, on court le risque que la décision prise au niveau local, compte tenu d'un seul module
ou le processus d'interférer indûment dans les autres modules.

Dans le cadre de ce grand nombre de décisions prises simultanément lors de


l'adaptation pour la scène des modules, il est important de prendre en vue des objectifs
globaux du projet. Sans ce sens, il est possible que les décisions prises par une équipe en
conflit avec les décisions prises par d'autres équipes n'ont tout simplement pas suivre les
mêmes directives et se préoccuper de résoudre les problèmes locaux. Beaucoup de ces
décisions transcendent les ministères, créer des relations entièrement nouvelles erreurs liées et
les licenciements dans les processus. Souvent, lorsque la décision implique le transfert de
responsabilités d'un département à l'autre, la décision doit être prise conjointement par la
direction du projet et les ministères.

11
En bref, les facteurs clés de réussite pour la mise en œuvre d’un système ERP sont :

• l'implication des usagers


• Soutenir la direction
• Une définition claire des besoins
• Une bonne planification
• Des attentes réalistes
• Mark intermédiaires
• Personnel compétent
• Engagement
• Vision et des objectifs clairs
• Dédié équipe
• une infrastructure adéquate

4- La conduite du changement

Intégrer un ERP au sein de l’entreprise signifie aussi qu’il devra y avoir un changement de
comportements et d’habitudes qui feront au fur et à mesure partie intégrante du quotidien des
employés. De ce fait, dans un projet ERP, « la conduite du changement » est un volet
important à prendre en considération. Mais pour que ce changement soit une évolution réussie
pour tous, un accompagnement devra être pris en charge, qu’il soit en interne ou en externe.

En effet, d’une gestion inappropriée de la conduite du changement émanera l’échec de la


mise en place d’un ERP au sein de la firme. Les principales causes seraient : une organisation
inadéquate, une résistance au changement, la culture existante dans l’entreprise, le manque
d’implication des employés, la peur, des changements trop importants…

Par conséquent, afin d’exploiter au mieux le potentiel d’un ERP, cet accompagnement doit
être adopté et pris en considération parallèlement à la mise en place technique du progiciel car
cela va agir sur son application future.

Pour ce faire, il faudra tout d’abord inclure la dimension humaine lors de la mise en œuvre
de l’outil, afin de limiter les risques de non acceptation et une mauvaise mise en œuvre ainsi
que pour mieux appuyer cette « innovation ». Il est vrai qu’il existe un risque de « rejet »

12
lorsqu’il y a un important changement entre les pratiques actuelles de l’entreprise et celles qui
seront entreprises, mais afin de les restreindre il faudrait :

- Introduire de façon adéquate l’importance du progiciel

- Opter pour des formations spécifiques afin de développer les compétences

- Réorganiser le fonctionnement de l’entreprise

- Adopter un management et une communication plus efficaces

- Développer une stratégie de co-production au sein de l’équipe

Illustration : Etapes permettant l’acceptation d’un projet ERP

IV- Etude de cas

1- Présentation de SAP Business One

13
Nous allons d'abord commencer par donner une brève explication de SAP Business
One. Ce logiciel est une application de mise en œuvre d'ERP destinée aux petites et grandes
entreprises. Dans ce logiciel, on trouve les applications suivantes:

- Module de gestion.

- Module Finance, qui exécutent diverses tâches de comptabilité financière.

- Module Opportunités de vente, où les clients existants et potentiels des


comptes sont tenus.

- Module de vente, où les commandes sont saisies, expédiées et facturées.

- Module d'achat, où les ordres d'achat émises et reçues dans l'inventaire des biens.

- Module de Partenaires d'affaires, où les partenaires commerciaux


(clients, fournisseurs et clients potentiels) sont maintenus.

- Module bancaire, où l'argent est reçu et payé.

- Module Inventaire.

- Module de production, qui définit la liste des matériaux et le suivi de fabrication.

- Module MRP, où la planification des achats et la production a lieu.

- Module de services, où, après les produits de services sont gérés.

- Module des ressources humaines, où elle conserve l'information des employés.

- Rapports du module, où les rapports définis par l'utilisateur et le système vont


générer (comme les tableaux qui apparaissent à l'écran, imprimés ou de
fichiers Excel).

2- Cas d’étude d’une entreprise dans l’industrie alimentaire : « Nutra Bien »


14
Nutra Bien est un leader dans le marché des snacks au Chili depuis 1986. Ses produits
sont distribués depuis son usine située à Talagante, d’Arica à Puerto Montt, en utilisant les
toutes dernières technologies. Dans ce contexte, la forte croissance enregistrée par la société
ces dernières années revient à son système d'information. En effet, Nutra Bien avait décidé de
mettre en place le logiciel SAP Business One en tant qu’outil principal, afin de devenir plus
compétitive et améliorer sa position parmi les leaders du marché dans l'excellence du service
ainsi qu’apporter une force de vente plus importante.

"Il y a deux ans nous avons commencé à avoir des problèmes avec la plate-forme que nous
avions, comme il a été limité en termes de gestion et d'information que vous avez donné. La
société a dû relever des défis: toutes les informations sont saisies dans le système en retard,
et cela me permet pas d'enquêter sur des données partielles ou promotions conduite des
différents produits au cours du mois », explique Paul Jaras, Chief Operating Officer de Nutra
Bien.

Ceci, est lié à un changement dans la stratégie de l'entreprise impliquant une attaque
directe et rapide du réseau de distribution et de vente « informelle » au Chili (kiosques, mini-
marchés) et l’obtention de volumes de production plus élevés. Ce qui les a amenés à envisager
l'option de la mise en place du SAP Business One en tant qu’outil qui leur permettra de
regrouper l’ensemble des modules.

Le projet portait sur le développement, l'intégration et la mise en œuvre de SAP


Business One, comme un soutien au processus d'achat, de la vente, de la comptabilité, du
stockage et de la production. Le processus a commencé à fonctionner entre Novembre 2004 et
Janvier 2005.

Unifier les critères d’automatisation de différents secteurs d'activité, a amélioré


l'efficacité administrative et commerciale, les conditions des échanges, le contrôle de la force
de vente et a augmenté les recettes ainsi que les volumes de ventes.

15
« Nous avions besoin d'une solution pour organiser toute l'information et fournir des données
précises. Le changement de stratégie impliquerait un volume encore plus important du chiffre
d'affaires et le doigté donc la complexité de la traçabilité du produit. Si nous voulions
continuer à croître, il nous fallait une solution comme SAP », explique Jaras.

Avec la nouvelle solution mise en œuvre, Nutra Bien peut évaluer la performance d'un
vendeur, en prenant immédiatement des décisions de correction ou des procédés qui
permettent une meilleure gestion.

« Maintenant, nous savons tous les jours comment est notre force de vente, comment, quels
sont les produits, à qui et à quel prix se vend», explique Paula Jaras. Aujourd'hui, les secteurs
d'activité sont interdépendants et ne peuvent donc être à la fois plus efficace en termes de
gestion.

Grâce à la mise en œuvre réussie de SAP Business One, une facture mobile et
électronique, nous pouvons ajouter le Mobile One, développé par le partenaire Iuno. Mobile
One, entièrement intégrée à SAP Business One, permet de prendre les commandes des clients,
gérer les stocks des camions et enregistrer les notes de frais des employés.

De même, la mise en œuvre de la facturation électronique, développée par le Sud


Consulting (Solution Partner de SAP), permet de convertir des documents créés par SAP
Business One en documents électroniques qui facilitent le processus d'affaires de l'entreprise.
Ceci permet d’éliminer les gros volumes de données d'entrée par des factures et des
réclamations.

« Aujourd'hui, avec SAP, tous les domaines sont reliés à l'information actuelle. Ce qui
permet une gestion transparente qui fournit des informations non seulement quantitative mais
aussi qualitative du rendement du personnel. SAP permet cela permet d’avoir un flux
d’information et donc de détecter les besoins d’amélioration des processus et de la formation
pour atteindre les objectifs »

Jaras Paul, chef de l'exploitation Nutra Bien.

Conclusion

Le phénomène des systèmes ERP a apporté une excellente occasion d'étudier pour le
domaine de la technologie de l'information de gestion, depuis sa portée et la complexité de
permettre l'analyse simultanée de plusieurs aspects liés à l'utilisation des systèmes
16
d'information dans les entreprises. Ce travail a permis aux chercheurs d'élargir l'approche des
processus de mise en œuvre et l'utilisation des systèmes d'information en général.

L'étude de cas a permis la réponse à une question qui a été soulevée à plusieurs
reprises au début de ce travail: «pourquoi les entreprises dépensent tellement sur de tels
projets à long et à haut risque, à mettre en œuvre un système qui a ses limites en ce qui
concerne développés à l'interne? Dans ces cas, nous avons réalisé que les systèmes ERP
portent l’effective manière pour gagner une grande efficacité de l'entreprise.

Dans certains cas, les réponses des répondants ont également indiqué l'amélioration de
gains d'efficacité et de la concurrence. En fait ces gains ont été obtenus grâce à l'extension des
systèmes ERP, soit par son intégration avec d'autres systèmes ou d'étendre leurs
fonctionnalités en « modules satellite », c’est-à-dire des petits modules. Les réponses
indiquaient également que les systèmes ERP ont permis la réduction des coûts sur les
informatiques affaires. Il convient de noter cependant que cette réduction des coûts située
dans l'ordinateur ou dans certaines zones de l'entreprise, n’a pas forcément abouti à une
réduction des coûts pour comptabilité à la société (entreprise).

En ce qui concerne l'intégration de la chaîne d'approvisionnement des ERP, de tels


outils se distinguent telles que le CRM (relation client Management), SCM (gestion de la
chaîne d'approvisionnement) et la mise en œuvre des systèmes de e-business, l'effet étant à la
fois la possibilité de gains d'efficience et d'efficacité.

La deuxième question, les systèmes ERP tels qu'ils sont aujourd'hui, si souple lors de
la mise en œuvre, s'est révélée difficile à changer une fois l'opération commencée. Cela peut
être le «talon d'Achille » de ce modèle. Parmi les alternatives disponibles pour résoudre ce
problème ou l'évolution du modèle, sont l'amélioration des techniques et des outils de
modélisation des processus (de préférence par les fournisseurs traditionnels) et l'utilisation des
objets et des composants.

Bibliographie

Les ERP (Enterprise Resource Planning) Gérard Baglin – 2005

17
Ecole des mines- Douai- 2008- Cours ERP/PGI

Présentation générale des ERP et leur architecture modulaire- Fleur-Anne Blain-2006

ERP : méthode pratique de mise en œuvre pour PME et PMI- JOUFFROY Philippe- Eyrolles

Piloter un projet ERP : Transformer et dynamiser l'entreprise par un système d'information


intégré et orienté métier 2e édition- Jean-Luc Deixonne- Dunod

Marc BEGUIGNEAU – DASS QUASI – L ‘ERP SAP R/3 – Promotion 2002/2003

Frédéric CHARLES – Cours ERP/PGI - Ecole de Mines – Douai – 2008

Cesar Alexandre de Souza – Sistemas Integrados de Gestão Empresarial – USP - 2000

http://doc.ubuntu-fr.org/erp

http://www.entreprise-erp.com/articles/monde-erp.html

http://sites.google.com/site/erppgi/bibliotheque

http://www.gestiopolis.com/recursos2/documentos/fulldocs/ger/erpjoel.htm

http://www.gestiopolis.com/canales2/gerencia/erpfabiola.htm

http://www.sap.com/chile/solutions/business-suite/erp/software-erp.epx

http://www.mundosap.com/foro/showthread.php?t=424

http://www.aplicacionesempresariales.com/aplicaciones-erp-sistema-de-gestion-
integrado.html

18