Vous êtes sur la page 1sur 1

- Terrain : neuropathie et/ou artériopathie (IPS <0,9 voire 0,5 si ischémie critique)

- Signes d’infection locale : écoulement, odeur, aspect inflammatoire


- Signes locaux de diffusion : lymphangite, œdème, « fusée » plantaire, érysipèle…
- Signes de gangrène humide : décollements cutanés + flaques hémorragiques + pus
C - Signes généraux
à Avis ortho : si drainage de pus ou gangrène gazeuse
à Avis chirurgien vasculaire : doute sur ischémie (discuter revascularisation)
RADIOS DU PIED CENTRÉES SUR LA ZONE - BILATÉRALES
PC
En cas d’infection clinique : NFS, iono, créat, CRP, hémocultures
- Mise en décharge systématique +++
o suppression totale de l’appui sur la plaie : mise au lit
o chaussure de décharge (Barouk®)
o arrêt de travail si prise en charge ambulatoire
CAT devant une plaie de pied diabétique

- Si plaie de neuropathie non infectée :


o Excision de l’hyperkératose par un IDE à domicile
o prise en charge ambulatoire
o Cicatrisation en 1 mois ½
- Cicatrisation dirigée de la plaie
- Si infection clinique (= avec signes systémiques)
o prélèvement en profondeur + recherche de contact osseux avec un stylet
o parage - ± drainage si besoin - débridement chirurgical, voire amputation
o Surveillance (dans ce cas)
§ Pouls – PA – Diurèse
§ Température toute les 8h
TTT
§ Glycémie « horaire »
- Participation artériopathique : revascularisation par angioplastie ou pontage
- Mesures associées :
o anticoagulation préventive
o antalgique
o réhydratation, normalisation glycémie
o SAT/VAT
- Non systématique : seulement en cas d’infection clinique
- Couvrant les CGP en cas de plaie récente
ATB
± BGN en cas de plaie ancienne,
- durée = 15 jours