Vous êtes sur la page 1sur 38

Chapitre IV

Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Chapitre IV
Eléments secondaires

Promotion Structures 2018-2019


51
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

I. Etude de l’acrotère :
1) Introduction :
L’acrotère est un élément en console encastré dans le plancher terrasse, il est soumis à son
poids propre, et à une charge horizontale dite « la main courante », cette dernière est estimé
à 1KN/ml
2) Schéma de calcul :

100 cm
60 cm

40 cm
Fig IV.1: Schéma de l’acrotère sous combinaisons fondamentales
10 cm

10 cm

8 cm
2 cm

P
Wp
M

Promotion Structures 2018-2019


52
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

100 cm

40 cm
60 cm
Fig IV.2: Schéma de l’acrotère sous combinaisons accidentelles
10 cm

10 cm

8 cm
2 cm
H/2

Fp
Wp
M

3) Méthode de calcul :
L’acrotère sera calculé en flexion composée sous l’effet d’un effort normal Wp dû à son
propre poids et un moment de flexion dû à une force horizontal Fp.
Le calcul se fait pour une bande de 1m linéaire et une épaisseur de 10cm.
Le ferraillage obtenu sera généralisé sur toute la longueur de l’élément.
4) Evaluation de la charge :
 Poids propre de l’acrotère :
G 1=γ béton × S acrotère

béton : poids volumique du béton [kN/m3].


Sacrotère : la surface latérale de l’acrotère.
0,1 ×0,02
(
G 1=25 × 1 ×0,1+0,1 ×0,08+
2 ) =25 ×0,109=2,73 kN /ml

 Enduit en ciments (ep=2cm) :

Promotion Structures 2018-2019


53
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

G2=γ ciment × U
2
ciment : poids volumique d’enduit en ciment par cm  γ ciment =0,18 kn/m
U : périmètre de l’acrotère.

G2=( 0,18 × 2 ) × ( 0,1+ 1+ 0,1+ 0,9+0,1+0,08+0,02+ 0,102 )

G2=0,36 × 2,402=0,86 kN /ml

 Force horizontale due à la main courante :


Exigence d’une valeur : P = 1 kN

 Force horizontale accidentelle :


Exigences des règles RPA99 v2003 :
Le règlement impose l’application de la force horizontale Fp pour le calcul des éléments de
structure secondaire et les équipements ancrés à la structure suivant la formule :

F p=4. A . C p .W p

Avec :

A : coefficient d’accélération de zone  A = 0,10 « zone I ; groupe d’usage 2 ».


Cp : facteur de force horizontal  Cp = 0.8 (élément en console), tableau 6.1

Wp : poids des éléments considéré  Wp = G1+ G2 = 2,73 + 0,86= 3,59 KN/ml
F p=4 ×0,10 ×0,8 × 3,59=1,15 kN /ml

5) Calcul des sollicitations sous combinaisons fondamentales :


L’acrotère sera calculé comme une section rectangulaire de H = 100cm et h=10 cm (10010)
en flexion composé.

h=10 cm Acrotère

H=100 cm
Fig IV.3 : Section de l’acrotère

 A l’état limite ultime


(E.L.U) :
Le calcul sera fait sur une bande de 1m linéaire :
Effort normal : N u=1,35 × W p=1,35 ×3,59=4,85 kN
Moment fléchissant : M u=1,5 × P × H =1,5× 1× 1=1,5 kN . m
 Calcul des excentricités :
 Excentricité du 1er ordre :

Promotion Structures 2018-2019


54
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Mu
e 1= +e
Nu a
Avec :
ea : excentricité additionnelle traduisant les imperfections géométriques initiales après
exécution.

2 cm 2 cm

{ {
e a=max H ⟹ e a=max 100 ⟹ e a=2 cm=0,02m
250 250

H : la longueur libre de la pièce.


1,50
e 1= +0,02=0,33 m
4,85
 Elancement géométrique :
l f =2 × H=2 ×1=2m
lf : la longueur de flambement
lf 2 20 e 1 l l
=
h 0,1
=20<max 15 ;
h ( h )
⟹ f <max ( 15 ; 66 ) ⟹ f <66 … … … C . V
h
Donc le calcul sera mené à la flexion composée en tenant compte de l’excentricité du second
ordre.
 Excentricité du 2eme ordre :
3l 2f
e 2= .(2+ α . ϕ)
104 . h
e2 : L’excentricité due aux effets de second ordre lié à la déformation de la structure.
MG Wp 3,59
α= = = =0,78
M G + M Q W p+ P 3,59+1
ϕ  : Le rapport de déformation finale dû au fluage de la déformation instantanée ( ϕ
Généralement égale à : 2).
h : La hauteur totale de la section dans la direction du flambement ( h =10 cm)
3 ×22 (
e 2= . 2+0,78 × 2 )=0,043 m
104 ×0,1
 Sollicitations ultimes corrigée pour le calcul en flexion composée :
M u=N u ( e 1+ e2 ) =4,85 ( 0,33+0,043 )=1,81 kN . m

e 0=e1 +e 2=0,33+0,043=0,373 m

 Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus :

Promotion Structures 2018-2019


55
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

e A =e 0+ d −( h2 )=0,373+(0,09− 0,12 )=0,413 m


M u A=N u . e A=4,85 ×0,413=2 kN .m

 A l’état limite de service (E.L.S) :


Effort normal : N ser =W p =3,59 kN / ml

Moment fléchissant : M ser =P× H=1 ×1=1 kN . m


M ser 1 h 0,1
e 0 ser = = =0,28m> −d 1= −0,01=0,04 m⟹ Section partiellment tendu
N ser 3,59 2 2

 Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus :

( h2 )=0,28+( 0,09− 0,12 )=0,32m


e A =e 0 ser + d−

M ser A =N ser . e A =3,59× 0,32=1,15 kN . m

6) Calcul des armatures :


Moment réduit de référence à l’E.L.U :
h h 0,1 0,1
μbc =0,8
d (
1−0,4 =0,8
d 0,09 )
1−0,4
0,09 (
=0,494 )
Moment réduit agissant :
MuA 2.103
μbu= = =0,015
b 0 . d 2 . f bu 100 ×9 2 ×17

μbu = 0,015 < µbc = 0,494  section partiellement tendue

Donc le calcul se fait en flexion simple.

 Calcul des aciers en flexion simple :


M uA 2
γ= = =1,74
M ser A 1,15

Promotion Structures 2018-2019


56
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

fc28
(
μlu = 3440.θ . γ +49.
θ
−3050 . 10−4)
30
(
μlu = 3440 ×1× 1,74+ 49×
1 )
−3050 . 10−4 =0,441

bu = 0,015  lu = 0,441  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Le béton résiste seul à la compression (les armatures comprimées ne sont pas nécessaires).

bu = 0,015  0,275  Z b=d ( 1−0,6 μbu ) … … … formule simplifier

Z b=0,09 ( 1−0,6 × 0,015 )=0,089 m


MuA 2.10−3
A FS= ( =
z b . f ed 0,09× 348 )
.10 4=0,64 cm2 /ml

 Armatures en flexion composée :


Nu 4,85. 10−3
A=A FS −
f ed
=0,64− (348 )
. 104 =0,50 cm2 /ml

 Section minimale :
ft 28
Au ≥ A min =0,23. .b . d
fe 0
2,4
Amin =0,23. × 100× 9
400
ft 28
Amin =0,23. . b . d=4,97 cm²
fe 0
On adopte A = 4,97 cm2  (A  Amin)

7) Calcul des sollicitations sous combinaisons accidentelles :

 A l’état limite ultime (E.L.U) :


Le calcul sera fait sur une bande de 1m linéaire :

Effort normal : N u=1,35 × W p=1,35 ×3,59=4,85 kN


H 1,15
Moment fléchissant : M u=1,5 × F p × =1,5 × × 1=0,86 kN . m
2 2

 Calcul des excentricités :


 Excentricité du 1er ordre :

Promotion Structures 2018-2019


57
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

0,86
e 1= +0,02=0,20 m
4,85
 Elancement géométrique :
lf 2 20 e 1 l l
=
h 0,1
=20<max 15 ;
h ( h )
⟹ f <max ( 15 ; 40 ) ⟹ f < 40 … … …C .V
h

Donc le calcul sera mené à la flexion composée en tenant compte de l’excentricité du second
ordre.

 Excentricité du 2eme ordre :

3 ×22 (
e 2= . 2+0,81 ×2 ) =0,043 m
104 ×0,1
 Sollicitations ultimes corrigée pour le calcul en flexion composée :
M u=N u ( e 0 )=4,85 ( 0,20+0,043 )=1,18 kN .m

 Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus :

e A =e 0+ d −( h2 )=0,243+(0,09− 0,12 )=0,283 m


M u A=N u . e A=4,85 ×0,283=1,37 kN . m

 A l’état limite de service (E.L.S) :


Effort normal : N ser =W p =3,59 kN / ml

Moment fléchissant : M ser =0 kN . m


0
e 0 ser = =0 m
3,59
 Sollicitations ramenées au centre de gravité des aciers tendus :

( h2 )=0+( 0,09− 0,12 )=0,04 m


e A =e 0 ser + d−

M ser A =N ser . e A =3,59× 0,04=0,14 kN . m

8) Calcul des armatures :


μbu = 0,008 < µbc = 0,494  section partiellement tendue
Donc le calcul se fait en flexion simple.

 Calcul des aciers en flexion simple :

Promotion Structures 2018-2019


58
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

M u A 1,37
γ= = =9,79
M ser A 0,14
bu = 0,008  lu = 3,210  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

1,37.10−3
A FS= (
0,09× 400 )
. 104 =0,38 cm2 /ml

 Armatures en flexion composée :


Nu 4,85.10−3
A=A FS −
f ed
=0,38− ( 400 )
. 104 =0,26 cm2 /ml

 Section minimal :
On adopte A = 4,97 cm2  (A  Amin)
 Ferraillage adopté :
Les armatures principales :
Choix des barres : 7T10 = 5,53cm2/ml (soit T10 espacé de 15cm).
Les armatures de répartition :
A 4,40
Ar = = =1,10 cm 2
4 4
Choix des barres : 5T8 = 2,51cm2/ml (soit T8 espacé de 20cm).
 Vérification des contraintes à l’ELS :

y 3c + p . y c +q=0
90 A 90 ×5 , 5 3
p=−3C 2 + ( d−C )=−3 (−23 )2+ ( 9+ 23 )=−1427 , 74 cm ²
b0 100

90 A 90 ×5 ,5 3
q=−2 C3 − ( d−C )2=−2 (−23 )3− ( 9+ 23 )2=19237 , 55 cm3
b0 100

Avec : C=d−e A =9−32=−23 cm

2 4 p3
Δ=q + =−61081777 , 86<0 ⟹ Ona 03 solutionde ( y c )
27
φ 1 57 , 89 °
y c 1=a . cos =43 ,63 × cos =26 , 48 cm
3 3

−p 3 q −3
Avec : a=2
√ 3
=4 3 ,63 et φ=cos−1 ( √ )
2p
.
p
=157 , 89 °

y 1= y c 1 +C=26 , 48−23=3 , 48 cm

y c 2=a . cos ( φ3 +120 ° )=4 3 , 63× cos( 1 573, 89 +120 ° )=−4 3 , 27 cm⟹ exclure ( y c2 < 0)

Promotion Structures 2018-2019


59
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Donc on prend : y 1=3,48 cm

b0 . y 31 ' 2 2
I 1= +15 A ( y 1−d ' ) + 15 A (d− y 1 )
3

100 × 3 , 483 2 4
I 1= + 0+ 15× 5 ,5 3(9−3 , 48) =3932, 33 cm
3
N ser A × y c 3 ,59 . 10−3 ×26 , 48 . 10−2 3
K= = =24 , 17 MN /m
I1 3932, 33 .10 −8

σ bc=K . y 1=24 ,1 7 ×3 , 48 . 10−2=0 ,84 MPa

Donc : σ bc=0 ,84 MPa< σ´bc =0,6 fc 28=18 MPa ⟹ condition vérifié

{
f =266,66 MPa
3 e
σ s < σ́ s=min ⟹ σ́ s=215,56 MPa
0,5 f e =200 MPa
max
{
110. √ 1,6. ft 28=215,56 MPa

σ s=15 K .(d− y1 )
M ser A 1,15.10−3
K= = 3
=13,8 MN /m3
I 100 ×10
. 10−8
12

y 1=−E+ √ E 2+ F

15( A+ A ' )

Avec :
F={ E=
b0
' '
30( A d + Ad )
b0

Pour : A = 8,80 cm2 ; A’ = 0 ; d = 9 cm et b0 = 100 cm


E=1,32 cm

F=23,76 cm2

y 1=−1,32+ √ 1,322 +23,76=3,73 cm

σ s=15 ×13,8 × ( 0,09−0,0373 ) =10,91 MPa


σ s=10,91 MPa< σ´ s=215,56 MPa ⟹ condition vérifié

 Vérification de l’effort tranchant sous combinaisons fondamentales :


V max =P=1 kN

Promotion Structures 2018-2019


60
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

V max 1×10−3
τu= = =0,011 MPa
b0 × d 1× 0,09

La contrainte limite (fissuration peu préjudiciable) :


τ fc28
lim ¿=min ⁡(0,2 ;5 MPa)¿
γb

τ 30
(
lim ¿=min 0,2
1,5 )
;5 MPa =min ( 4 MPa ;5 MPa ) ¿

⟹ τ lim ¿=5 MPa ¿

τ u =0,011 MPa< τ lim ¿= 4 MPa ⟹ conditionvérifié ¿

Donc les armatures transversales ne sont pas nécessaires.


 Vérification de l’effort tranchant sous combinaisons accidentelles :
V max =F p=1,15 kN

1,15 ×10−3
τu= =0,013 MPa
1× 0,09

τ 30
(
lim ¿=min 0,2
1,15 )
;5 MPa =min (5,22 MPa;5 MPa ) ⟹ τ lim ¿=5MPa ¿ ¿

τ u =0,013 MPa<τ lim ¿=5 MPa ⟹ condition vérifié ¿

Donc les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

Les armatures principales Les armatures de répartition


H (m) Choix des A adopté A calculé Choix des A adopté
Amin (cm2) 2
barres (cm²) (cm ) barres (cm²)
4,40 par 7T10 5T8
1,00 5,53 1,10 2,51
nappe Esp=15cm Esp=20cm
Tableau IV.1 : Ferraillage de l’acrotère

Promotion Structures 2018-2019


61
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Fig IV.4 : Schéma de ferraillage de l’acrotère


II. Etude des parties en saillies :
a) Introduction :

Les parties en saillie sont constituées de dalle pleine rectangulaire de ( 15 cm ) d’épaisseur.


Elles seront étudiées comme des consoles encastrées soumises à leurs poids propre, aux
charges permanentes "G", à la surcharge d’exploitation "Q" et au poids propre du mur ou de
l'acrotère pour le plancher terrasse "P".
Ce bâtiment comporte trois types de console comme représenté sur les figures suivantes :

e=0,15 m

L=1,65 m

Fig IV.5 : Schéma statique du balcon (type 01)

Promotion Structures 2018-2019


62
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

e=0,15 m

L=1,15 m

Fig IV.6 : Schéma statique du balcon (type 02)

e=0,15 m

L=0,75 m

Fig IV.7 : Schéma statique du balcon (type 03)

b) L’épaisseur des dalles :


D’après le BAEL 91 :
Lx max 165
e≥ ⟹e≥ ⟹ e ≥ 8,25 cm
20 20
On adopte : e = 15 cm
Remarque :

On prend comme exemple de calcul un seul type de balcon (type 01), le ferraillage des autres
balcons sera illustré dans un tableau récapitulatif.

c) Etude du balcon type 01 pour les étages courants (Exemple de calcul) :


 La décente des charges :
 Charge permanente : Ge = 6,27 kN/m2
 Charge d’exploitation : Qe = 3,50 kN/m2
 Calcul de la charge concentré (P) :
 Poids propre du mur (ep=30 cm) : Gmur = 2,76 kN/m2
 La hauteur du mur : h = 1,20 m
Donc la charge concentrée du mur pour une bande de 1m :
F=2,76 ×1,2 ×1=3,31kN
 Les sollicitations :

Promotion Structures 2018-2019


63
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

ELU : Pu=1,35 G+1,5 Q=( 1,35 ×6,27+ 1,5× 3,5 ) × 1 m=13,71 kN /ml

ELS : Pser =G+Q=( 6,27 +3,5 ) × 1 m=9,77 kN /ml


 Calcul des moments :

P u . L2 13,71× 1,652
ELU : M u= +1,35 × F × L= +1,35 ×3,31 ×1,65=26,04 kN . m
2 2

P ser . L2 9,77 ×1,65 2


ELS : M ser = + F × L= +3,31 ×1,65=18,76 kN .m
2 2
d) Ferraillage du balcon type 01 :
Fissuration peu préjudiciable :
Mu 26,04.103
μbu= = =0,048
b 0 . d 2 . f bu 100 ×13,52 ×17
M u 26,04
γ= = =1,39
M ser 18,76

bu = 0,048  lu = 0,320  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Z b=0,135 ( 1−0,6 × 0,048 )=0,13 m

Mu 26,04. 10−3
A=
z b . f ed
= (
0,13 ×348 )
.10 4=5,76 cm2 /ml

 Condition de non fragilité :


ft 28
Au ≥ A min =0,23. .b . d
fe 0
bu=0,048>0,030 ⟹ Pas de vérification de A min
 Ferraillage adopté :
Les armatures principales :
On adopte : A=5,76 cm2 /ml

Choix des barres : 7T12 = 7,92cm2/ml (soit T12 espacé de 15cm).


Les armatures de répartition :
A 5,76
Ar = = ≈ 1,44 cm 2
4 4
Choix des barres : 5T10 = 3,93 cm2/ml (soit T10 espacé de 20cm).

 Vérification des contraintes à l’ELS :

Promotion Structures 2018-2019


64
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

γ −1 fc 28
Il faut que : + >α
2 100
1,39−1 30
+ =0,495> α=1,25 ( 1−√ 1−2 ×0,048 ) =0,062
2 100
Donc : σ bc < σ´bc ⟹ condition vérifié

 Vérification de l’effort tranchant :


V u max =Pu . L+1,35 F=13,71× 1,65+ 1,35× 3,31=27,09 kN

V u max 27,09× 10−3


τu= = =0,20 MPa
b0 × d 1× 0,135

τ fc 28 30
lim ¿=0,07 =0,07 =1,400 MPa¿
γb 1,5

τ u =0,2 MPa<τ lim ¿=1,4 MPa⟹ condition vérifié ¿

Donc les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

 Calcul du contre poids :


Le calcul du contre poids se fait comme suit :
G balcon =G contre poids

Gi : poids propre.


G balcon =G contre poids ⟹25 ×(1,65 ×0,15 ×1)=25 ×(0,21 ×l ×1)
⟹ l=1,18 m⟹ On prend l=1,20 m
Les résultats des autres types des parties en saillie pour les différents niveaux sont classés
dans le tableau suivant :

Mser Longueur
G Q L Mu V
Type Niveau F(KN) (KN.m du contre
(kN/m2) (kN/m2) (m) (KN.m) (KN)
) poids (m)
Terrass
7,55 1,00 3,59 23,91 17,56 24,14
e
01 1,65 1,20
Etage
6,27 3,50 3,31 26,04 18,76 27,09
courant
Terrass
7,55 1,00 3,59 13,30 9,78 18,29
e
02 1,15 0,85
Etage
6,27 3,50 3,31 14,20 10,27 20,24
courant
03 Terrass 7,55 1,00 0,75 3,59 6,92 5,10 13,61 0,55
e

Promotion Structures 2018-2019


65
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Etage
6,27 3,50 3,31 7,21 5,23 14,75
courant
Tableau IV.2 : Sollicitations et contre poids des parties en saillie.

Armatures principales Armatures de répartition


Section Choix Section
Type Niveau A Choix des Esp Ar Esp
adopté des adopté
(cm2) barres/ml (cm) (cm2) (cm)
(cm2) barres (cm2)
Terrasse 5,29 7T12 15 7,92 1,32 5T10 20 3,93
01 Etage
courant
5,76 7T12 15 7,92 1,44 5T10 20 3,93
Terrasse 2,94 7T10 15 5,50 0,74 5T10 20 3,93
02 Etage
courant
3,14 7T10 15 5,50 0,79 5T10 20 3,93
Terrasse 1,53 7T10 15 5,50 0,38 5T10 20 3,93
03 Etage
courant
1,59 7T10 15 5,50 0,40 5T10 20 3,93
Tableau IV.3 : Ferraillage des parties en saillie

Fig IV.8 : Schéma de ferraillage du balcon (type 01)

III. Etude des escaliers :


1) Introduction :

Un escalier est constitué d’une succession de marches, il sert à relier deux niveaux différents
de construction. On appelle « emmarchement » la longueur de ses marches ; et le « giron » sa
largeur.

Promotion Structures 2018-2019


66
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Garde de corps

Marche Palier d’arrivé

Contre marche
g
h
Palier de repos
Paillasse

Poutre palière
Volée

Fig IV.9 : Terminologie des escaliers

2) Conception :
Dans notre cas les escaliers sont à marches droites, ils seront constitués de deux volées
parallèles liées par une autre volée intermédiaire pour le R.D.C (Fig IV.10), et par un palier
intermédiaire pour les étages courants (Fig IV.11).

Pour le Sous-sol on a un escalier droit constitué de deux volées liées par un petit palier (voir
Fig IV.12).

La cage d’escalier est située à l’intérieur du bâtiment et l’escalier adopté est du type coulé sur
place dont la paillasse viendra s’appuyer sur les paliers.

3) Les types d’escaliers :


Dans notre construction, on 03 types d’escaliers :
(Voir les figures d’escaliers sur la page qui suit)

 Type 01 :
R.D.C vers 1er étage :

Promotion Structures 2018-2019


67
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Volée 3
Volée 2

Volée 1

Fig IV.10 : Schéma d’escalier type 01

 Type 02 :
Etage courant :

Palier

Volée 3

Volée 1

Fig IV.11 : Schéma d’escalier type 02

 Type 03 :
Sous-sol vers R.D.C :

Volée 2

Volée 1

Fig IV.12 : Schéma d’escalier type 03

4) Exemple de calcul :
Nous prenons l’escalier type 01 comme exemples de calcul.

Promotion Structures 2018-2019


68
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Volée 01 Volée 02

2,5 1,7 1,7


5 8 8
Fig IV.13 : Différents types des volées pour l’escalier 01

a) Prédimensionnement :
Les dimensions des marches et contre marches seront déterminées par la formule de
BLONDEL : 60 cm ≤2 h+ g ≤ 64 cm ou h est hauteur de contre marche, elle varie entre 16 et 18
cm, on prend h = 17 cm.
 La hauteur du R.D.C : H = 4,25 m
H 425
 Le nombre de contre marche : n= = =12,5 marches ⟹ alors on opte de 9
h 2 ×17
contre marche pour les volées 01 et 03, et 7 contre marche pour la volée 02.
L 240
 Le giron : g= H = =30 cm  
n−1 8
Avec : LH : la largeur de la projection horizontale de la volée.
On a donc : 60 cm ≤2 ×17+30 ≤ 66 cm ⟹60 cm ≤64 ≤66 cm⟹ C .V

 L’angle de l’inclinaison () :


17
tgα= =0,57 ⟹ α =29,68 ° ⟹ cosα =0,87
30
255 255
L= = =293,10 cm
cosα 0,87
L : la longueur de la paillasse.
 L’épaisseur de la paillasse :
On considère que le palier et la paillasse comme une dalle portant dans les deux sens.
L L 293,10+178 293,10+178
≤e≤ ⟹ ≤e ≤ ⟹ 15,70 cm≤ e ≤ 18,84 cm
30 25 30 25
On prend : e = 17 cm (épaisseur de la paillasse et le palier).
L’emmarchement égale à 1,55 m

b) La décente des charges :

Promotion Structures 2018-2019


69
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

 La volée :
N Désignation La valeur
01 Poids de la marche 25 h 25 × 0,17
= =2,13 kN /m2
2 2
02 Poids propre de la paillasse 25 e 25 × 0,17
= =4,89 kN /m2
ep=15 cm cosα 0,87
03 Carrelage + mortier de pose
(20 ×0,02)+(20× 0,02)=0,80 kN /m2
horizontal ep =2cm
04 Carrelage + mortier de pose 0,17
(20 ×0,02)+(20× 0,02) × =0,45 kN /m 2
vertical ep=2 cm 0,30
05 Enduit en ciment ep = 1 cm 0,01
18 × =0,21 kN /m2
0,87
Charge permanente (Total) G = 8,48 kN/m2
Charge d’exploitation Q = 2,50 kN/m2
Tableau IV.4 : La descente de charge de la volée
 Le palier :
N Désignation La valeur
01 Carrelage ep = 2cm 20 ×0,02=0,40 kN /m2
02 Mortier de pose 20 ×0,02=0,40 kN /m 2
03 Poids propre du palier 25 e=25 ×0,17=4,25 kN /m2
04 Enduit en ciment ep = 1 cm 18 ×0,01=0,18 kN /m 2
Charge permanente (Total) G = 5,23 kN/m2
Charge d’exploitation Q = 2,50 kN/m2
Tableau IV.5 : La descente de charge du palier
c) Les combinaisons d’actions :
 Volée :
 ELU : Pu V =( 1,35G+1,5 Q ) ×1=( 1,35 × 8,48+ 1,5× 2,5 ) × 1=15,20 kN /ml
 ELS : Pser V =( G+Q ) ×1= ( 8,48+2,5 ) × 1=10,98 kN /ml
 Palier :
 ELU : Pu P =( 1,35 G+ 1,5Q ) ×1=( 1,35× 5,23+1,5× 2,5 ) ×1=10,81 kN /ml
 ELS : Pser P= (G+Q ) ×1=( 5,23+2,5 ) ×1=7,73 kN /ml

d) Calcul des sollicitations pour la volée 01 :


 à l’E.L.U :
 Détermination des réactions :

Pu V = 15,20 kN/ml Pu P = 10,81 kN/ml

RA RB

2,93 m 1,78 m
Fig IV.14 : Schéma statique d’escalier type 01 (E.L.U)

Promotion Structures 2018-2019


70
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

F
∑ =0⟹ R A + RB −Pu V ( 2,93 )−Pu P ( 1,78 ) =0
y
⟹ R A + R B=( 15,20 ×2,93 )+ (10,81 ×1,78 )=63,78 kN /ml
M
∑ B
=0

(
⟹ R A (2,93+1,78)− Pu V ( 2,93 ) × ( 2,932 +1,78))−( P uP (1,78 ) × ( 1,782 ))=0

⟹ RA=
( 15,20 ×2,93 × ( 2,932 +1,78))+(10,81× 1,78 ×( 1,782 )) = 161,64 =34,32 kN
2,93+ 1,78 4,71
⟹ RB =63,78−33,32=29,46 kN Donc on a :
R A =34,32 kN

R B=29,46 kN

 Calcul des moments isostatiques et les efforts tranchants :


0 ≤ x ≤ 2,93:

x2 x2 M ( 0 ) =0 kN . m
M x =R A . x−P uV . =34,32. x−15,20. ⟹
( )
2 2 {
M ( 2,93 )=35,31 kN . m

V ( 0 )=34,32 kN
V ( x )=R A −Pu V . x=34,32−15,20. x ⟹
{
V 2,93 )=−10,22 kN
(

2,93 ≤ x ≤ 4,71:
2
2,93 ( x−2,93 )
M ( x )=R A . x−P uV × 2,93. x−( 2 )
−Pu P .
2
2
2,93 ( x−2,93 )
⟹ M ( 2,93 )=35,31 kN .m
M ( x )=34,32 x−15,20 ×2,93 x− ( 2 )
−10,81.
2 {
M ( 4,71 ) =0 kN . m

V ( x )=R A −Pu V × 2,93−Pu P × ( x−2,93 )=34,32−15,20 ×2,93−10,81. ( x−2,93 ) ⟹ V ( 2,93 ) =−10,22 kN


{
V ( 4,71 ) =−29,46 kN

Le point du moment maximal coïncide avec le point d’effort tranchant nul.


0 ≤ x ≤ 2,93:
V ( x )=R A −Pu V . x=34,32−15,20. x=0 ⟹ x=2,26 m
D’où :
2
2,26
M max =M ( 2,26 )=34,32× 2,26−15,20. =38,75 kN .m
2
On doit considérer un encastrement partiel au niveau des appuis :

Promotion Structures 2018-2019


71
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Moment en appuis : M a=0,3 M max =0,3 ×38,75=11,63 kN . m


Moment en travée : M t =0,8 M max =0,8 × 38,75=31 kN . m

11,63 kN.m 11,63 kN.m


(-) (-)
(+) (+)

31 kN.m
Fig IV.15 : Diagramme des moments (ELU)

 à l’E.L.S :
 Détermination des réactions :
Pser V = 10,98 kN/ml Pser P = 7,73 kN/ml

RA RB

2,93 m 1,78 m
Fig IV.16 : Schéma statique d’escalier type 01 (E.L.S)

∑ F / y=0 ⟹ R A =24,76 kN
∑ M /B=0 } R B =21,17 kN

 Calcul des moments isostatiques et les efforts tranchants :


0 ≤ x ≤ 2,93:

M ( 0 )=0 kN . m ; V ( 0 ) =24,76 kN
[ M 2,93 =25,42kN . m V ( 2,93 )=−7,41 kN
( ) ]
2,93 ≤ x ≤ 4,71:

M ( 2,93 ) =25,42kN . m ; V ( 2,93 )=−7,41 kN


[ M ( 4,71 )=0 kN . m V ( 4,71 )=−21,17 kN ]
Le point du moment maximal coïncide avec le point d’effort tranchant nul.
0 ≤ x ≤ 2,93:
V ( x )=R A −Pser V . x=24,76−10,98. x=0 ⟹ x=2,26 m

2,262
D’où : M max =M ( 2,26 )=24,76 ×2,26−10,98. =27,92 kN . m
2
On doit considérer un encastrement partiel au niveau des appuis :
Moment en appuis : M a=0,3 M max =0,3 ×27,92=8,38 kN . m
Moment en travée : M t =0,8 M max =0,8 × 27,92=22,34 kN . m

Promotion Structures 2018-2019


72
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

8,38 kN.m 8,38 kN.m

(-) (-)
(+) (+)

22,34 kN.m
Fig IV.17 : Diagramme des moments (ELS)

e) Ferraillage de la volée 01 (ELU) :


 En travée :
Mtu = 31 kN.m

Le calcul se fait en flexion simple pour une bande de 1m de largeur, section rectangulaire
(10020)cm en fissuration peu nuisible.
Mu 31. 103
μbu= = =0,078
b 0 . d 2 . f bu 100 ×15,32 ×17

Mu 31
γ= = =1,39
M ser 22,34
30
(
μlu = 3440 ×1× 1,39+49 ×
1 )
−3050 .10−4=0,320

bu = 0,078  lu = 0,320  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au


Z b=0,153 ( 1−0,6 × 0,078 )=0,15 m
Mu 31.10−3
Atravée = = (
z b . f ed 0,15 × 348 )
.10 4=5,94 cm2 / ml

Condition de non fragilité :


bu=0,078>0,030 ⟹ Pas de vérification de A min

On adopte : Atravée =5,94 cm2 / ml

Ferraillage adopté en travée :


Les armatures principales :
Choix des barres : 7T12 = 7,92 cm2/ml (soit T12 espacé de 15cm).
Les armatures de répartition :
A 5,94
Ar = = =1,49 cm2
4 4
Choix des barres : 5T8 = 2,51cm2/ml (soit T8 espacé de 20cm).

Promotion Structures 2018-2019


73
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

 En appui :

11,63. 103
μbu= =0,029
100 ×15,32 ×17
bu = 0,029  lu = 0,320  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Mu 11,63. 10−3
Aappui = (
z b . f ed
=
0,15× 348 )
. 104 =2,23 cm2 /ml

Condition de non fragilité :


ft 28
bu=0,029<0,030 ⟹ Il faut vérifier que : Au ≥ A min =0,23. .b . d
fe 0
2,4
⟹ A min =0,23 × ×100 ×18=2,48 cm 2 /ml
400

⟹ A min ≥ A u ⟹On adopte A appui=2,48 cm2 /ml

Ferraillage adopté en appui :


Les armatures principales :
Choix des barres : 7T8 = 3,52 cm2/ml (soit T8 espacé de 15cm).
Les armatures de répartition :
A 2,48
Ar = = =0,62 cm2
4 4
Choix des barres : 5T8 = 2,51cm2/ml (soit T8 espacé de 20cm).
Vérification de l’effort tranchant :
V u max 34,32×10−3
τu= = =0,224 MPa
b0 × d 1× 0,153

τ u =0,224 MPa< τ lim ¿=4 MPa ⟹ condition vérifié ¿

Vérification des contraintes à l’ELS :

γ −1 fc 28
Il faut que :  + >α
2 100
En travée :
γ −1 fc 28 1,38−1 30
+ = + =0,490>α =1,25 ( 1−√ 1−2 ×0,061 ) =0,079
2 100 2 100
Donc : σ bc < σ´bc ⟹ condition vérifié
En appui :

γ −1 fc 28 1,38−1 30
+ = + =0,490>α =1,25 ( 1−√ 1−2 ×0,023 )=0,029
2 100 2 100

Promotion Structures 2018-2019


74
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Donc : σ bc < σ´bc ⟹ condition vérifié

f) Calcul des sollicitations pour la volée 02 :

Pu V = 15,20 kN/ml

e=0,17 m

L=1,78 m

Fig IV.18 : Schéma statique de la volée 02 à l’ELU (type 01)

 à l’ELU :
 Calcul des moments isostatiques et les efforts tranchants :
0 ≤ x ≤ 1,78:
x2 x2 M ( 0 ) =0 kN . m
M ( x )=−Pu V .
2
=−15,20. ⟹
2 {
M ( 1,78 )=−24,08 kN . m

V ( 0 )=0 kN
V ( x )=−Pu V . x=−15,20. x ⟹
{V 1,78 )=−27,06 kN
(
 à l’ELS :
 Calcul des moments isostatiques et les efforts tranchants :
0 ≤ x ≤ 1,78:
M ( 0 ) =0 kN . m V ( 0 )=0 kN
[ ;
M ( 1,78 )=−17,39 kN . m V (1,78 )=−19,54 kN ]
g) Ferraillage de la volée 02 :
Mu 24,08.103
μbu= = =0,061
b 0 . d 2 . f bu 100 ×15,32 ×17

bu = 0,061  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Z b=0,153 ( 1−0,6 × 0,061 )=0,15 m

Mu 24,08. 10−3
A=
z b . f ed
= (
0,15 ×348 )
.10 4=4,61 cm2 /ml

 Condition de non fragilité :

Promotion Structures 2018-2019


75
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

ft 28
Au ≥ A min =0,23. .b . d
fe 0
bu=0,061>0,030 ⟹ Pas de vérification de Amin
 Ferraillage adopté :
Les armatures principales :
On adopte : A=4,61 cm 2 /ml

Choix des barres : 7T10 = 5,50cm2/ml soit un espacement de 15cm.


Les armatures de répartition :
A 4,61
Ar = = ≈ 1,15 cm 2
4 4
Choix des barres : 5T8 = 2,51cm2/ml (soit T8 espacé de 20cm).
 Vérification des contraintes à l’ELS :

γ −1 fc 28 1,38−1 30
+ = + =0,490>α =1,25 ( 1−√ 1−2 ×0,047 )=0,060
2 100 2 100
Donc : σ bc < σ´bc ⟹ condition vérifié
 Vérification de l’effort tranchant :
V u max 29,10× 10−3
τu= = =0,16 MPa
b0 × d 1× 0,18
τ u =0,16 MPa< τ lim ¿=4 MPa ⟹ conditionvérifié ¿

h) Etude de la poutre palière :


 Les sollicitations :

1,78 1,80 1,78

Fig IV.19 : Schéma de la poutre palière

Promotion Structures 2018-2019


76
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

L L
≤ hp ≤ Avec L = 5,43 m
15 10
543 543
≤ hp ≤ ⟹ 36,2≤ hp ≤ 54,3
15 10
L : la longueur développé entre nu de la poutre palière.
Donc : hp = 45cm
La section de la poutre est (3045) cm2

La charge maximale supportée par la poutre palière est :


Palier :

G= ( 0,3× 0,45 ×25 ) +5,23 ×1,78+8,48 × 0,575=17,56 kN /ml


Q=2,5× 2,355 m=5,89 kN /ml
ELU : Pu=1,35 ×17,56+ 1,5× 5,89=32,54 kN /ml

ELS : Pser =17,56+5,89=23,45 kN /ml

Volée :

G= ( 0,3× 0,45 ×25 ) +8,48 ×1,78=18,47 kN /ml


Q=2,5× 1,78 m=4,45 kN /ml
ELU : Pu=1,35 ×18,47 +1,5× 4,45=31,61 kN /ml

ELS : Pser =18,47+ 4,45=22,92 kN /ml

31,61 kN/ml
32,54 kN/ml 32,54 kN/ml

1,78 2,17 1,78

RA Fig IV.20 : Schéma de la poutre palière à l’ELU RB

∑ F / y=0
∑ M /B=0 }
⟹ R A =R B=92,22 kN

Promotion Structures 2018-2019


77
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

 Calcul des moments isostatiques et les efforts tranchants :


0 ≤ x ≤ 1,78:
M ( 0 )=0 kN .m ; V ( 0 )=92,22kN
[ M 1,78 =112,60 kN . m V ( 1,78 )=34,30 kN
( ) ]
1,78 ≤ x ≤3,95 :
M ( 1,78 )=112,60 kN . m ; V ( 1,78 )=34,30 kN
[ M ( 3,95 )=112,60 kN . m V ( 3,95 )=−34,30 kN ]
3,95 ≤ x ≤5,73 :
M ( 3,95 )=112,60 kN . m ; V ( 3,95 )=−34,30 kN
[ M ( 5,73 )=0 kN . m V ( 5,73 )=−92,22kN ]
Le point du moment maximal coïncide avec le point d’effort tranchant nul.
1,78 ≤ x ≤3,95 :
V ( x )=92,22−32,54 x −31,61 ( x−1,78 ) =0 ⟹ x=2,31m
D’où : M max =M ( 2,31 )=126,34 kN . m
On doit considérer un encastrement partiel au niveau des appuis :
Moment en appuis : M a=0,3 M max =0,3 ×126,34=37,90 kN . m
Moment en travée : M t =0,8 M max =0,8 × 126,34=101,07 kN .m
 Le ferraillage de la poutre palière :
En travée :
Le calcul se fait en flexion simple pour section rectangulaire de (30 45)cm en fissuration peu
nuisible.
M t =101,07 kN . m⟹ μ bu=0,121

bu = 0,121  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au


Mu 101,07. 10−3
Atravée = (
z b . f ed
=
0,38 ×348) . 104=7,64 cm2

bu = 0,121  0,030  pas de vérification de Amin


Choix des barres : 3T14fil + 3T12chap = 8,01 cm2

En appui :
Ma = 37,90 kN.m
bu = 0,045  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Promotion Structures 2018-2019


78
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

37,90. 10−3
Aappui = (
0,39 ×348 )
.10 4=2,79 cm2

bu = 0,045  0,030  pas de vérification de Amin


Choix des barres : 3T12 = 3,39 cm2

 Les armatures transversales :


ϕ L =12 mm
=

{
H 450
ϕt ≤ min 35 35
b0 300
=
10 10
=12,86 mm

=30 mm

Soit : cadre en ϕ 8 mm=0,50 cm2

 Espacement :

St ≤ min 0,9. h=0,9× 45=40,50 cm


{ 40 cm

On prend : St = 15 cm Fig IV.21 : Ferraillage de la poutre palière

 Vérification de l’effort tranchant :

V u max =92,22 kN

V u max 92,22× 10−3


τu= = =0,76 MPa
b0 × d 0,30× 0,405

τ u =0,76 MPa< τ lim ¿=4 MPa ⟹ conditionvérifié ¿

Remarque  :
On peut adopter le ferraillage de l’escalier type 01 pour l’escalier type 02, puis qu’ils ont
presque identique, ainsi que le type 01 est le plus défavorable.

Pour le ferraillage de l’escalier type 03, on suit la même démarche de calcul effectuée
précédemment, les résultats sont récapitulés dans le tableau suivant :

Armatures principales Armatures de répartition


Sectio
Choix Choix Section
Escalier Volée A Esp n Ar Esp
2 des des adopté
(cm ) (cm) adopté (cm2) (cm)
barres/ml barres (cm2)
(cm2)
Type 01 01 et 03 5,94 7T12 15 7,92 1,49 5T8 20 2,51

Promotion Structures 2018-2019


79
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

02 4,61 7T10 15 5,50 1,15 5T8 20 2,51


01et 03 5,94 7T12 15 7,92 1,49 5T8 20 2,51
Type 02
Palier 4,61 7T10 15 5,50 1,15 5T8 20 2,51
01 2,56 7T10 15 5,50 0,64 5T8 20 2,51
Type 03
02 10,02 7T14 15 14,07 2,51 5T10 20 3,93
Tableau IV.6 : tableau récapitulatif des résultats du ferraillage des escaliers

Promotion Structures 2018-2019


80
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Fig IV.22 : Schéma de ferraillage de l’escalier type 01 et type 02

Promotion Structures 2018-2019


81
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

IV. Etude de la dalle d’ascenseur :


1) Introduction :
L’ascenseur est un appareil servant de déplacer verticalement
des personnes ou des charges vers les étages de l’immeuble.
C’est souvent un matériel muni de dispositifs de sécurité.
Il est constitué d’une plateforme ou d’une cabine qui se
déplace le long de glissière verticale dans une cage, appelée
cage d’ascenseur ou gaine d’ascenseur.
La machinerie et le local dans lequel se trouve l’ensemble
des organes moteurs assurant le mouvement et l’arrêt de
l’ascenseur, en général, se trouve au-dessus de la gaine. Dans
ce cas le plancher est calculé pour supporter la charge
amenée par les organes moteurs, la cabine le contrepoids, les
câbles et les divers accessoires.
La dalle qui supporte les machines est en béton armé avec
une épaisseur de 20 cm. Fig IV.23 : Schéma de l’ascenseur
Notre dalle d'ascenseur est située entre l'axe 3 et 4 et elle est
appuyée sur trois voiles c'est pour cela on a tiré les moments du logiciel ETABS (voir Fig
IV.24).

Dalle
d’ascenseur

Fig IV.24 : Emplacement de la dalle d’ascenseur

Promotion Structures 2018-2019


82
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

2) Décente des charges :

Poids de la cabine = 600 kg

Poids du contre poids = 600 + (8  80 kg/personne) = 1240 kg

N Désignation La valeur
01 Poids propre de la dalle 0,20 ×25=5 kN /m 2
Poids de la cabine (8 personnes)
02 6+(6+8 × 0,80)=18,40 kN /m2
+ machinerie + contre poids
Charge permanente (Total) G = 23,40 kN/m2
Charge d’exploitation Q = 5 kN/m2
Tableau IV.7 : La décente des charges de la dalle d’ascenseur

0,20

4,33 x

5,36
Fig IV.25 : Dimensions de la dalle d’ascenseur

3) Les combinaisons d’actions :


Pu=( 1,35 G+1,5 Q ) × 1=( 1,35 ×23,40+1,5 ×5 ) ×1=39,09 kN /ml

Pser =( G+Q ) ×1=( 23,40+5 ) ×1=28,40 kN /ml

4) Les sollicitations :
Calcul de l’épaisseur de la dalle :
l 536
α= x = =1,24
l y 433
lx
Siα >0,4 ( dalle isolée ) ⟹ e ≥
30
536
⟹e≥ ⟹ e ≥ 17,87 cm
30
On adopte e = 20cm

Promotion Structures 2018-2019


83
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Calcul des moments fléchissant :


On a(α > 0,4)⟹ Dalle portes sur les deux sens ( l x ) et ( l y )

Au centre de la dalle, pour une bande de 1m :

M 0 x =μ x . p .l 2x ⟹ Sens l x ( bande paralléleà l x ) .

M 0 y =μ y . M 0 x ⟹ Sens l y ( bande paralléle à l y ) .

Pour les valeurs de x et y, on peut les dédier du tableau ci-dessous :

Etat x y
1 1
Sollicitations à l’ELU et à l’ELS 3 α 3 (1,9−0,9 α )≥
8(1+2,4 α ) 4
1 3 1
Déformation à l’ELS 3 α 2 (1+ (1−α )2)≥
8(1+2 α ) 2 4
Tableau IV.8 : les valeurs de x et y
Pour les sollicitations à l’ELU et à l’ELS :
1
μx= =0,02
8(1+2,4 ×1,24 3)
1
μ y =1,24 3 (1,9−0,9 ×1,24 ) ≥ ⟹ μ y =1,49
4
à l’ELU :

M 0 x =0,02× 39,09× 5,362=22,46 kN . m


M 0 y =1,49 ×22,46=33,47 kN . m

à l’ELS :

M 0 x =0,02× 28,40× 5,362=16,32 kN . m


M 0 y =1,49 ×16,32=24,32kN . m

Pour une dalle partiellement encastrée :


à l’ELU :
Moment en appuis :
Suivant x : M a x =0,50. M 0 x =0,50 ×22,46=11,23 kN . m

Suivant y : M a y =0,50. M 0 x =0,50× 22,46=11,23 kN . m


Moment en travée :
Suivant x : M t x =0,85. M 0 x =0,85 ×22,46=19,09 kN . m

Suivant y : M t y =0,85. M 0 y =0,85 × 33,47=28,45 kN . m

Promotion Structures 2018-2019


84
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

à l’ELS :
Moment en appuis :
Suivant x : M a x =0,50. M 0 x =0,50 ×16,32=8,16 kN .m

Suivant y : M a y =0,50. M 0 x =0,50× 16,32=8,16 kN . m


Moment en travée :
Suivant x : M t x =0,85. M 0 x =0,85 ×16,32=13,87 kN .m

Suivant y : M t y =0,85. M 0 y =0,85 × 24,32=20,67 kN . m


Calcul des efforts tranchants :

lx 1

{
V x =P
.
2 α
α ≥ 0,4 ⟹ 1+
2
lx
V y =P ≤V x
3

Alors :
5,36 1
V x =39,09 . =64,67 kN /m
2 1,24
1+
2
5,36
V y =39,09 =69,84 kN /m≤ V x ⟹On prend :V y =V x =64,67 kN /m
3
5) Le ferraillage :
La dalle est ferraillée dans les deux sens en fonction de Mx et My.
Le calcul se fait en flexion simple pour une section rectangulaire (100 x 20)cm.
Fissuration peu préjudiciable :
 En travée :
 Selon (x) :
M t x =19,09 kN . m⟹ μ bu =0,035
M u 19,09
γ= = =1,38
M ser 13,87
bu = 0,035  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au
Mu 19,09. 10−3
A=
z b . f ed
=(0,18 ×348 ).10 4=3,05 cm2 /ml

 Selon (y) :
M t y =28,45 kN .m ⟹ μ bu=0,052
bu = 0,052  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au

Promotion Structures 2018-2019


85
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Mu 28,45. 10−3
A=
z b . f ed(=
0,17 ×348 )
.10 4=4,81 cm2 /ml

 En appui :
 Selon (x) et (y) :

M a x =M a y =11,23 kN . m⟹ μbu=0,020

bu = 0,020  lu = 0,317  pas d’armature comprimé (A’=0) ; A=Au


Mu 11,23. 10−3
A=
z b . f ed(=
0,18× 348 )
. 104 =1,79 cm2 /ml

 Condition de non fragilité :


ft 28
Au ≥ A min =0,23. .b . d
fe 0
2,4
Amin =0,23. .100 .18=2,48 cm2 /ml
400
On adopte Au =A min =2,48 cm2 /mlpour les appuis dans les deux sens (x et y).
 Section minimal des armatures :
Suivant y :

Aadopté ≥ A y min =0,8. e=0,8 ×0,20=0,16 cm2 /ml


Aadopté > A y min ⟹Condition vérifié
Suivant x :
3−α 3−1,24
Aadopté ≥ A x min = . A y min = .0,16=0,14 cm2 /ml
2 2
Aadopté > A x min ⟹ Condition vérifié
 Choix des aciers :
e 200
ϕ≤ ⟹ϕ≤ ⟹ ϕ ≤ 20 mm
10 10
 Espacement maximum des armatures :
En travée (sens x) :

St ≤ min {333cme ⟹ S ≤ min {6033 cm


t
cm
⟹ S ≤33 cm
t

On adopte : St = 20 cm
En travée (sens y) :

St ≤ min {454cme ⟹ S ≤ min{8045 cm


t
cm
⟹ S ≤ 45 cm
t

On adopte : St = 20 cm

Promotion Structures 2018-2019


86
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

 Ferraillage adopté :
Les armatures suivant (x) :
On adopte : A=3,05 cm2 /ml
Choix des barres : 5T10 = 3,93 cm2/ml (soit T10 espacé de 20 cm).
Les armatures suivant (y) :
On adopte : A=4,81 cm2 /ml
Choix des barres : 5T12 = 5,65 cm2/ml (soit T12 espacé de 20 cm).
Vérification de l’effort tranchant :
V u max
Il faut comparer : τ u= [ d ] avec ¿

V u max =64,67 kN /m
V u max 64,67× 10−3
τu= = =0,36 MPa
d 0,18
τ fc28 30
lim ¿=0,07. =0,07 =1,4 MPa ¿
γb 1,5

τ u =0,36 MPa< τ lim ¿=1,4 MPa ⟹ Pas d armatured ' â me ¿


'

Remarque :
Le moment max obtenu par le logiciel ETABS M=42,30kN.m est supérieur au moment
obtenu par le calcul manuel à cause de la distribution des charges sur la dalle (voir Fig IV.26),
dans ce cas-là on va adopter le ferraillage du moment M=42,30kN.m

Charges (G) Charges (Q)


Fig IV.26 : Les charges G et Q appliquées sur la dalle d’ascenseur

Les résultats de ferraillage du tableau suivant sont obtenus par la calculette BAEL R :

Promotion Structures 2018-2019


87
Chapitre IV
Etude d’une tour en R+9+Sous-sol Eléments secondaires

Armatures suivant (x) Armatures suivant (y)


Mmax
A Choix des Esp Aadopté A Choix des Esp Aadopté
(kN.m)
(cm²) barres / ml (cm) (cm²) (cm²) barres / ml (cm) (cm²)
42,30 7,50 7T12 15 7,92 7,50 7T12 15 7,92
Tableau IV.9 : Ferraillage de la dalle d’ascenseur

Promotion Structures 2018-2019


88

Vous aimerez peut-être aussi