Vous êtes sur la page 1sur 2

La consolidation du serveur est l'une des principales raisons qui justifient l'utilisation de

machines virtuelles. La plupart des systèmes d'exploitation et des applications n'utilisent


qu'une petite partie des ressources physiques disponibles lorsqu'ils sont déployés sur un
système nu. Grâce à la virtualisation de vos serveurs, vous disposez de nombreux serveurs
virtuels sur chaque serveur physique, ce qui permet d'optimiser l'utilisation du matériel. 

Vous n'avez pas besoin d'acheter des ressources physiques supplémentaires, notamment des
disques durs, et vous réduisez les besoins en matière d'alimentation, d'espace et de
refroidissement dans le datacenter. Les machines virtuelles offrent des fonctions de
récupération après sinistre supplémentaires parce qu'elles disposent de capacités de
basculement et de redondance qu'il n'était auparavant possible d'obtenir qu'avec du matériel
supplémentaire.

Une machine virtuelle fournit un environnement isolé du reste du système, donc il ne peut y
avoir aucune interférence entre les programmes exécutés au sein d'une machine virtuelle et
sur le matériel hôte.

KVM est un hyperviseur de type 1. Elle a été intégrée au noyau Linux® en 2007. Si vous
utilisez une version récente de Linux, vous bénéficiez donc déjà d'un accès à KVM. 

Type 2

Un hyperviseur de type 2 est hébergé. Les ressources des machines virtuelles sont planifiées
au niveau d'un système d'exploitation hôte, lui-même exécuté sur le matériel.
VMware Workstation et Oracle VirtualBox sont des exemples d'hyperviseurs de type 2. 

En informatique, une machine virtuelle (anglais virtual machine, abr. VM) est une illusion
d'un appareil informatique créée par un logiciel d'émulation ou instanciée sur un hyperviseur.
Le logiciel d'émulation simule la présence de ressources matérielles et logicielles telles que la
mémoire, le processeur, le disque dur, voire le système d'exploitation et les pilotes, permettant
d'exécuter des programmes dans les mêmes conditions que celles de la machine simulée1.

Un des intérêts des machines virtuelles est de pouvoir s'abstraire des caractéristiques de la
machine physique utilisée (matérielles et logicielles — notamment système d'exploitation),
permettant une forte portabilité des logiciels et la gestion de systèmes hérités étant parfois
conçus pour des machines ou des environnements logiciels anciens et plus disponibles.

Les machines virtuelles sont également utilisées pour isoler des applications pour des raisons
de sécurité, pour augmenter la robustesse d'un serveur en limitant l'impact des erreurs système
ou pour émuler plusieurs machines sur une seule machine physique (virtualisation).

Les inconvénients des machines virtuelles sont d'

Le développement de l’informatique est lié à la recherche fondamentale en mathématiques et


plus précisément à la logique et aux algorithmes mathématiques, apparus au début du 9ème
siècle avec les travaux du mathématicien arabe Abu Jaffar Al Khawarizmi.
L’informatique a bénéficié en outre de l’introduction du calcul binaire en Europe vers 1697,
grâce aux travaux  Gottfried Wilhelm Leibniz , à la formalisation du principe des machines à
calculer par Ada Lovelace en 1840 et à la théorisation de la logique binaire par George
Boole en 1854.

Conférences dans les cégeps


Le Département d'informatique et de recherche opérationnelle de l'Université de Montréal est
composé d'une quarantaine de professeurs dynamiques et passionnés travaillant dans
différents domaines de l'informatique allant de l'informatique théorique et quantique au génie
logiciel en passant par la recherche opérationnelle, la bio-informatique, l'infographie, la vision
3D, le traitement de l'image, la linguistique informatique et plus encore.

Dans le but de briser les stéréotypes par rapport à l'informatique et d'intensifier nos contacts
avec les étudiants et les professeurs des différents cégeps du Québec, nous vous proposons ici
une liste de conférenciers, tous professeurs au Département, qui seront enchantés de se
déplacer pour venir vous rencontrer et échanger avec vous de leur passion pour les sciences.

Les conférences touchent différents domaines de l'informatique et sont d'une durée d'environ
45 minutes.

CONFÉRENCES – CÉGEPS

L’informatique est une discipline intérissante a lire il regroupe becoup de technologie et


actuellement on voi qu’il est lées a maching learning et deep learning