Vous êtes sur la page 1sur 11

L’OTR a été créé par la loi du 14 décembre 2012 votée à l’unanimité des

représentants du peuple mais devenu opérationnelle en 2014. Il intègre les


directions générales des Douanes et des Impôts et plus récemment le service du
cadastre au sein d’une structure unique.

Bref OTR = DOUANES + IMPOTS + CADASTRE

C’est un établissement public à caractère administratif, doté d’une


autonomie de gestion administrative et financière.

Il est chargé de recouvrer les impôts, taxes et droits de douanes pour le compte
de l’Etat et des collectivités territoriales.

Il a également en charge :
1) de conseiller ou représenter le gouvernement en matières fiscales et
douanières ;
2) promouvoir le consentement volontaire à l’impôt ;
3) combattre la fraude, l’évasion fiscale et la corruption ;
4) produire des statistiques sur les recettes collectées.

QUELLES INNOVATIONS AVEC L'OTR ?

L’OTR, est aussi un modèle d’innovations et de modernisation des procédures et


outils de travail en matière de collecte des taxes et impôts. Il a ainsi mis en place
plusieurs outils innovants depuis son démarrage :

o ► Le recouvrement des taxes par les banques, gage d’un gain de temps
pour les opérateurs économiques, de transparence et de sécurité pour les
recettes de l’Etat.
o ► Les déclarations en ligne, grâce au SYDONIA WORLD, gage de
modernité et de facilité pour les opérateurs économiques ;
o ► La lutte contre la corruption et l’évasion fiscale avec des outils innovants
comme le numéro vert 8280, une adresse électronique
anticorruption@otr.tg pour signaler toute attitude douteuse;
o ► L’amélioration de la procédure de sélectivité pour accélérer les
procédures de sortie des marchandises ;
o ► L’éducation du contribuable pour un consentement à l’impôt à travers
des émissions télé et radio éducatives, des forums de contribuables et
d’autres actions de terrain.

Vision

L’OTR se propose d'être un office moderne et efficient de mobilisation des


recettes, capables d’assurer l’autofinancement des besoins nationaux.
Missions

L’Office Togolais des Recettes (OTR) a pour mission notamment :

 ► d’asseoir, d’administrer et de recouvrer les impôts, taxes et droits de


douanes et de recouvrer les impôts locaux pour le compte des collectivités
territoriales ;
 ► de combattre la fraude, l’évasion fiscale et la corruption ;
 ► assurer un service de qualité aux contribuables/usagers ;
 ► de conseiller le Gouvernement sur toutes les questions portant sur la
politique fiscale, de produire et publier les statistiques sur les recettes
fiscales et douanières collectées.

Valeurs

L’OTR se propose de conduire ses activités autour des valeurs fondamentales ci-
après :

- Equité fiscale
- Professionnalisme
- Qualité de service aux contribuables
- Transparence
- Intégrité et tolérance zéro à la corruption
- Responsabilité
- Motivation
- Courtoisie
- Esprit d’équipe

ORGANIGRAMME

L’OTR est dirigé par le commissaire général, qui définit la stratégie générale
de l’Office. Il est assisté de trois commissaires : le commissaire des douanes,
le commissaire des impôts, et le commissaire des services généraux. Ils
l’aident dans la définition des politiques fiscales et douanières, et dans la gestion
opérationnelle de l’OTR. Ensemble, le commissaire général et les trois
commissaires constituent le comité de direction de l’OTR.

 1er Commissaire général de l’OTR HENRY GAPPERI


 2èm Commissaire général de l’OTR (intérim) Sévon T. Kodjo ADEDZE
 3èm et actuel CG de l’OTR (intérim) Philippe Kokou TCHODIE

Il est également l’actuel commissaire des services généraux de l’office togolais


des recettes.
 Ancien Commissaire des douanes, Sévon T. Kodjo ADEDZE
 Nouveau commissaire des douanes ESSIEN Atta Kakra Kwawo
 Commissaire des impôts ADOYI Essowavana

L’OTR comporte donc 04 commissariats

TELECHARGER L'ORGANIGRAMME EN PDF

COMMISSARIAT DES IMPOTS

Historiques des impôts

La notion d’impôt était connue des Togolais depuis l’époque coloniale. L’impôt
au sens réel du terme est une prestation pécuniaire requise des personnes
physiques ou morales en fonction de leurs capacités contributives par voie
d’autorité, à titre définitif et sans contrepartie déterminée. Cette participation
obligatoire des contribuables permet à l’Etat de faire face aux dépenses
publiques.

Le précurseur de la Direction Générale des Impôts fût l’Arrêté du 09 Janvier 1943


modifié en Février de la même année portant création du Service
des contributions Directes. Suivra ensuite le Décret n°68-33 du 19 février 1968
portant la mise sur pied de l’Administration des Impôts.
Dans le souci de coordonner les activités relatives aux impôts sur le plan national,
il a été créé sous l’autorité du Ministère de l’Économie et des Finances, la
Direction Générale des Impôts. Ceci à travers le décret N°85-2 du 10 Janvier
1985 portant création, attribution et organisation de la DGI. Depuis 2006, le
Ministère de l’Economie et des Finances a procédé à plusieurs aménagements
dans le fonctionnement de la Direction Générale des impôts et ceci, dans le cadre
général des réformes des finances publiques au Togo. Le décret N°2006-122/PR
du 20 Septembre 2006 relatif à la mise en place du projet de réforme et de
modernisation de l’administration des impôts a posé les bases de la nouvelle
organisation. C’est le décret n°2007-011/PR du 28 février 2007 portant
attributions et organisation de la Direction Générale des impôts qui fixera la
nouvelle organisation de l’administration des impôts dans sa phase avant
l’avènement de la réforme de l’OTR.

L’administration fiscale togolaise a donc connu d’importantes réformes depuis la


période des indépendances jusqu’ à ce jour qui ont influencé ses structures et son
organisation. L’organisation actuelle du commissariat des impôts est héritée des
dispositions du décret n°2007-011/PR du 28 février 2007 portant attributions et
organisation de la Direction Générale des impôts.
Ce texte définissait les différentes structures de l’ancienne direction générale des
impôts ainsi que leurs compétences et missions respectives. Avec l’avènement de
l’Office Togolais des Recettes (OTR), nouvelle structure qui intègre les impôts et
les douanes en une administration unique, certaines directions ont été supprimées
et d’autres rattachées au commissariat des services généraux conformément au
nouvel organigramme du management mis en place.

Cadre juridique

 Décret n°2007-011/PR du 28 février 2007 portant attributions et


organisation de la Direction Générale des impôts

 Loi N° 2012-016 du 14 décembre 2012 portant création de l’Office


Togolais des Recettes (OTR)

Ainsi, la direction de l’administration, de l’organisation et des services d’appui et


la direction de l’informatique ont été rattachées au commissariat des services
généraux alors que la direction de la conservation foncière et des domaines est
placé désormais sous le ministère de l’Economie et des finances.

L’OTR est un établissement public à caractère administratif doté d’une autonomie


de gestion administrative et financière et comprend quatre (04) commissariats : le
commissariat général, le commissariat des services généraux, le commissariat des
impôts et le commissariat des douanes et droits indirects.

Principales missions du Commissariat des Impôts

Le Commissariat des impôts est la structure de l’OTR chargée de la gestion de la


fiscalité intérieure. A ce titre, il a principalement pour mission :

 ► Proposer des projets des lois fiscales ou de décrets pour la modification


de la législation fiscale ;
 ► Coordonner l’élaboration et/ou la mise à jour des manuels de procédures
du Commissariat des Impôts ;
 ► Coordonner et superviser la planification stratégique et opérationnelle
des activités du Commissariat des impôts ;
 ► Coordonner et superviser l’élaboration des prévisions mensuelles,
trimestrielles et annuelles des recettes des impôts ;
 ► S’assurer que les plans de vérification et du contrôle fiscal ont été
préparés sur la base d’une analyse des risques et superviser la mise en
œuvre de ces plans ;
 ► Coordonner et superviser l’identification, l’immatriculation des
contribuables et maintenir la base des données afférentes ;
 ► Assurer une gestion efficace des comptes courants fiscaux des
contribuables et coordonner le recouvrement des impôts et taxes sur toute
l’étendue du territoire ;
 ► Fournir des données statistiques au Commissaire Général sur les recettes
fiscales sur une base mensuelle et annuelle ;
 ► Evaluer et améliorer les performances du Commissariat matière de :
o → collecte des droits et taxes fiscales ;
o → collecte des arriérés dus à l’État ;
o → éradication des opérations frauduleuses et la corruption.

Au-delà de tout ceci, les missions phares du commissariat des Impôts sont entre
autres :

1.Mieux servir l'usager


2. Rechercher la matière imposable, relancer et imposer les défaillants
3. La gestion des déclarations

TELECHARGER L'ORGANIGRAMME PDF

COMMISSARIAT DES DOUANES ET DROITS INDIRECTS

Missions du Commissariat des Douanes et Droits Indirects

Le Commissariat des Douanes et Droits Indirects a pour mission de :

- Faire appliquer le Code des Douanes et la législation tarifaire de l’UEMOA et


tenir informé le Comité de Direction sur leurs conséquences au niveau des
opérations du commerce extérieur ;
- Coordonner l’élaboration et/ou la mise à jour des manuels de procédures du
Commissariat ;
- Coordonner et superviser la planification stratégique et opérationnelle des
activités du Commissariat, ainsi que l’élaboration des prévisions mensuelles,
trimestrielles et annuelles des recettes des douanières;
- Coordonner et superviser les activités de transit douanier et
s’assurer que le plan de vérification post-dédouanement est préparé et mis
en œuvre sur la base d’une analyse des risques ;
- Assurer les tâches quotidiennes de gestion et d’administration des directions
relevant du commissariat ;
- Veiller à ce que les Directeurs soient informés sur les questions de politique ou
stratégie susceptible d’affecter leurs procédures opérationnelles normales ;
- Evaluer et améliorer les performances du Commissariat matière de:
- collecte des droits et taxes de douanes ;
- collecte des arriérés dus à l’État ;
- éradication des opérations frauduleuses et pratiques malhonnêtes.
- Préparer et transmettre au Commissaire Général les rapports hebdomadaires,
mensuels, trimestriels et annuels sur les recettes collectées et sur toutes les
activités opérationnelles du Commissariat .

TELECHARGER L'ORGANIGRAMME PDF


DIRECTION DU CADASTRE, DE LA CONCERVATION FONCIERE
ET DE L’ENREGISTREMENT (DCCFE)
Organigramme de la Division du Cadastre et de la Conservation Foncière
Afficher l'organigramme

Vision et Missions de la Division du Cadastre

1. 1.Généralités

Le cadastre est le système unitaire informatisé des archives techniques, fiscales


et juridiques de toutes les terres du territoire national. (Article 34 du code foncier
domanial).

Dans sa forme fiscale, le Cadastre est l’inventaire exhaustif et permanent,


descriptif et évaluatif de la propriété foncière, qu’il s’agisse des parcelles de
terrain, ou des locaux (missions individuelles, appartements, commerce, usines,
…).
En d’autres termes, le Cadastre peut être regardé comme l’état civil de la propriété
bâtie et non bâtie sur un territoire.

Avant les années 80, le service du Cadastre appelé service topographique, était
partie intégrante du Ministère de l’Économie et des Finances, mais après les
années 80, le Cadastre fut successivement rattaché au Ministère des Travaux
Publics, au Ministère de la Ville, puis au Ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Pour relever le défi et surtout dans le cadre des nouvelles réformes et innovations
entreprises par les hautes autorités du pays, le service du Cadastre est désormais
ramené au Ministère de l’Économie et des Finances par décret « N°2010-
027bis/PR » du 30 mars 2010 modifiant et complétant le décret « N° 2007-011/PR
» du 28 février 2007 portant attributions et organisation de la Direction Générale
des Impôts.

Avec l’Office Togolais des Recettes (OTR), par l’arrêté ministériel N°


011/MEF/SG du 02 Février 2018, les services du cadastre et de la
conservation foncière désormais érigés respectivement en Direction du
Cadastre et en Direction de la Conservation Foncière et des Hypothèques ont
rejoint l’OTR précisément le Commissariat des impôts.

1. 2. Missions

Dans la conception la plus générale de ses missions, le cadastre est


chargé du recensement des propriétés foncières, de leur description et
de leur évaluation, de la recherche de leurs propriétaires apparents
ou réels, de la reconnaissance et de la représentation des limites
cadastrales.

Le cadastre a quatre (04) principales missions :

a. Mission technique

La mission technique du cadastre est assurée par l’identification de la propriété et


les attributs techniques notamment, la surface, les coordonnées et les
constructions existantes.

Il s’agit entre autres de :

 → L’exécution des travaux de bornage contradictoire ;


 → L’établissement et la mise à jour du plan cadastral ;
 → L’exécution des expertises foncières ;
 → L’élaboration du canevas cadastral ;
 → Levé topographique des réserves administratives en vue de leur
immatriculation ;
 → Contrôle et homologation des plans parcellaires déposés par les
contribuables ;
 → L’exécution des travaux topographiques demandés par les
contribuables.

b. Mission fiscale

La mission fiscale du cadastre consiste à établir l’assiette des impôts directs


locaux, c’est-à-dire à déterminer les bases d’impositions relatives aux taxes
foncières et le débiteur de l’impôt concerné.

Les opérations à réaliser pour établir l’assiette des taxes foncières peuvent se
résumer en trois points :

 Recensement des immeubles imposables à la taxe foncière sur les


propriétés bâties et à la taxe foncière sur les propriétés non bâties.
 Identification du débiteur de l’impôt correspondant.
 Attribution d’une valeur à chacun de ces immeubles afin de déterminer la
base d’imposition.

c. Mission juridico-foncière

Cette mission du cadastre est assurée par l’identification du propriétaire et le statut


juridique de l’immeuble. Bref, l’établissement de la matrice cadastrale.

d. Mission documentaire

Le cadastre est une source d’information fiscale, foncière et économique d’une


richesse exceptionnelle.la documentation cadastrale est mise à la disposition des
usagers qui peuvent demander des informations simples ou des copies.

Les principaux documents délivrés par le cadastre sont : le plan parcellaire, le titre
foncier (en collaboration avec le service de conservation), les archives des plans
parcellaires et le plan de duplicata de titre foncier.

Les activités du cadastre

Levés sollicités ;

Expertises foncières ;

Reconstitution de bornes ;

Homologation des plans parcellaires ;

Bornage contradictoire, Première et deuxième immatriculation ;

Sécurisation foncière ;

Duplicata des titres fonciers perdus ;

Contrôle et homologation des plans de titre foncier ;

Contrôle des plans de lotissement ;

Visite de terrains ;

Levé des Réserves Administratives en vue de leur immatriculation ;

Renseignements divers ;
Renseignement au public sur le fond du plan cadastral ;

Renseignement sur les procédures d’immatriculation ;

Calcule de la valeur locative des immeubles pour l’assiette de l’impôt fiscal ;

Calcul des valeurs vénales ;

Mise à jour du plan cadastral ;

Vérification des déclarations ;

Géo référencement au GPS des anciens titres fonciers en vue de leur sécurisation
dans le fichier numérique du cadastre ;

Enquête foncière ;

NB : Le Cadastre est rattaché à l’OTR par l’arrêté ministériel N° 011/MEF/SG


du 02 Février 2018.

Avant les années 80, le service du Cadastre appelé service topographique, était
partie intégrante du Ministère de l’Economie et des Finances, mais après les
années 80, le Cadastre fut successivement rattaché au Ministère des Travaux
Publics, au Ministère de la Ville, puis au Ministère de l’Urbanisme et de
l’Habitat.
Pour relever le défi et surtout dans le cadre des nouvelles réformes et
innovations entreprises par les hautes autorités du pays, le service du Cadastre
est désormais ramené au Ministère de l’Economie et des Finances par décret «
N°2010-027bis/PR» du 30 mars 2010 modifiant et complétant le décret «N°
2007-011/PR » du 28 février 2007 portant attributions et organisation de la
Direction Générale des Impôts. Dès lors, le service du cadastre a connu
successivement trois positions :

 → Au 30 Mars 2010 il est rattaché à la Direction Générale des Impôts


 → Après création de l’Office Togolais des Recettes en 2012 et son
opérationnalisation en 2014, il est rattaché au secrétariat général du
ministère de l’économie et des finances
 → Depuis le 02 Février 2018, il est rattaché au commissariat des impôts
de l’Office Togolais des Recettes par arrêté N° 011/MEF/SG du 02
Février 2018 portant rattachement du cadastre et de la conservation
foncière à l’Office Togolais des Recettes.

MKD
NB : Ce document n’est qu’un regroupement des informations
recherchées sur le net. Il doit être mis à jour.
Tout lecteur doit s’informer de plus afin d’enrichir et
actualiser ses connaissances.

MKD