Vous êtes sur la page 1sur 5

LA GUERRE DE CENT ANS

Deux querelles sont a l’origine de la guerre de cent ans. En realite, la guerre de cent ans
s’inscrit dans une longue rivalite franco-anglaise (la France (des Valois) à l'Angleterre (des
Plantagenêt puis des Lancastre).

 L’origines de la guerre de Cent Ans


a. La grande dépression médiévale, crise démographique et économique du fait de
l'alourdissement de la pression fiscal.
b. Les constants affrontements entre Plantagenêts et Capétiens pour la souveraineté et le
contrôle des fiefs de Guyenne.
c. Le conflit dynastique pour la couronne de France après la mort de Charles IV, dernier
fils de Philippe IV.

Au début du quatorzième siècle, en 1337, le roi d'Angleterre, Édouard III, un Plantagenêt,


revendique le trône de France à son cousin, Philippe VI, un capétien. C'est le début d'un conflit
qui opposa la France à l'Angleterre pendant 116 ans, et que l'on appellera la guerre de Cent Ans.
Cette guerre a été entrecoupée de trêves et de traités de paix.

 La chronologie

 Le
conflict
sur le
trône
 La phase de la guerre, il y a deux grands mouvements qui répondent à
une même structure:
1. La première période (1337-1389), l'effondrement du pouvoir de la monarchie
française mais récupérée.
2. La deuxième période (1415-1453), l'effondrement de la France s'accompagne
d'une crise et se rétablit.

Ces deux périodes sont séparées par une longue trêve provoquée et un traité de paix par
des conflits de pouvoir dans les deux pays.

 l'intrigue de la guerre:
 Intro:
 1328, Philippe VI (de Valois) accède au trône de France (période 1328-1350),
gagnant avec grandes difficultés l'honneur du roi Édouard III d'Angleterre
(période 1337-1377) pour la Guyenne (Aquitaine).
 Edouard III est le petit-fils de philippe IV le bel par sa mère Isabelle, est
le neveu de Charles le bel (IV).
 Édouard III peut en effet revendiquer des droits sur la trône de France, (de sa
mère qui était française) mais les Français et les aristocrates ont préféré
Philippe de Valois VI (un autre neveu de Charles IV), prince plus expérimenté
qui était purement français. Puis la rivalité franco-anglais en Flandre et le
soutien accordé par les Français à l'Écosse, que l’Angleterre veut soumettre,
exacerbé le conflit.

1. 1337 à 1389 la première période de la guerre,


 1336 à 1337, Édouard III entre en rébellion et se déclare l'héritier du trône de
France le 7 octobre 1337. L'année suivante, Philippe VI prononce la
confiscation de la Guyenne et Édouard III riposte en faisant porter son défi à
Paris.
 1338, Édouard III forge de nombreuses alliances aux Pays-Bas et en
Allemagne pour assiéger la France. Puis les défaites françaises se succedent.
 1340 à 1341, la victoire navale anglaise de l'Écluse. Puis, en 1341, le
déclenchement de la guerre de succession en Bretagne permet à Édouard III de
disposer d’un nouveau point d’aooui sur le continent.
 1346 à 1347, Édouard III écrase les Français à la bataille de Crécy (26
août 1346), puis en août 1347 Édouard III s'empare de Calais.
 1348, Il y a eu une longue trêve pendant laquelle sévit la terrible épidémie
de peste noir, puis le prince noir (fils aîné d'Édouard III) porte la guerre
aux frontières de la Guyenne.
 1356 (19 septembre), La France subit une défaite lors de la guerre
Poitiers, car le roi de France Jean II Le Bon est fait prisonnier (1350-1364
captivité). Cet incident provoque une explosion de haine contre
l'incompétence du pouvoir royal et une rébellion du Dauphin Charles.
 1358 (août), La Victoire finale du Dauphin.
 1359 à 1360, l'échec d'Édouard III devant Reims et Paris en décembre
1359. Puis en mai 1360, le traité de Brétigny survient: Jean le bon
abandonne à Édouard III.
 1364, Charles V monte sur le trône pour devenir roi de France.
 1368 à 1369, le comte Armagnac et le sire d'albert en appellent à Charles V de
la décision du Prince Noir de lever une taxe nouvelle. Puis le 13 novembre
1369, le roi saisit l’occasion et annonce la confiscation de l'Aquitaine, et
reperendre le contrôle du territoire abandonné au traité de Brétigny.
 1380, A la mort de Charles V, l'Anglais ne possède plus
que Calais, Cherbourg, quelques places fortes en Bretagne et la Guyenne. Puis
il y a eu une lutte de pouvoir en France et l'Anglais a également fait face à des
problèmes intérieurs.
 1389 à 1411, Les deux pays achèvent un trêve général.

 Intro
 1392, Le roi de France Charles VI est attaint de folie, et il y a un conflit de
pouvoir.
 1407, En France une guerre civile éclate entre la Bourgogne et l'Armagnac.
 1413, Un jeune roi plein d’ambition, Henri V de Lancastre monte sur le trône
(règne 1413-1422).

2. 1415 à 1453 deuxième phase de la guerre,


 1415 (25 octobre) à 1417, Henri V inflige à la chevalerie française à Agincourt
puis conquiert la Normandie.
 1419, L'assassinat du duc de Bourgogne à savoir Jean sans Peur.
 1420, Philippe le Bon pousse la reine Isabeau de Bavarie à accepter le
traité de Troyes (21 mai) qui reconnaît Henri V pour héritier du trône de
France.
 1422, La mort d'Henri V et de Charles VI. Henri VI monta sur le trône et il est
devenu le seul dirigeant des royaumes d'Anglais et de France, tandis que le
Dauphin, réfugié à Bourges, se proclame sous le nom de Charles VII (période
1422-1461).
 1424 à 1428, Les Anglais résistent à l'hostilité de la population française sauf
en Guyenne, Charles VII poursuit ses actions offensives mais est repoussé au
sud de la Loire par le duc de Bedford et les Anglais siege Orléans.
 1429 (mai), L'apparition de Jeanne d'arc à Chinon. le convainc de lui donner
des armes pour arrêter le siège d'Orléans et le faire sacrer à Reims (18 juillet).
 1430 à 1431, Jeanne d'arc est faite prisonnière à Compiègne le 13 mai
1430, puis le 30 mai 1431, Jeanne d'arc est brûlée vive par les Anglais à
Rouen.
 1435, Finalement, par le traité d'Arras, Philippe le Bon, duc de Bourgogne, se
rallie à Charles VII.
 1436, Renouvellement du conseil qui est dominé par des représentants de la
bourgeoisie et de la petite noblesse, puis le roi poursuit l'attaque pour prendre
Paris.
 1437 à 1441, Reprendre les territoires de Montereau et de Meaux, en 1441 la
guerre éclate à Bordeaux.
 1449 à 1450, Ses grandes réformes administratives, financières et surtout
militaires (creation d'une armée permanente) qui conduisirent à la prise de
contrôle de la Normandie, puis marche en Guyenne.
 1453, La bataille de Castillon, dernière bataille remportée par les
Français.
 1475, Le traité de paix Picquigny le 29 août 1475, alors que le traité était
signée, sous les règnes de Louis XI et d'Édouard IV.

 Les grands malheurs pendant la guerre


 Les populations souffrent malgré des périodes de trêves. La survenue de pillards
et de massacres dans les campagnes.
 Aux XIVème (14ème) et XVème (15ème) siècles, des malheurs supplémentaires
accablent encore plus les habitants.
 La famine, due à de mauvaises récoltes, a affecté la région.
 Les hommes, mal nourris, affaiblis, sont sans défense face aux maladies, en
particulier la Peste noire venue d’Orient.
 Les paysans, accablés d’impôts, s’en prennent aux seigneurs qui ne les
protègent plus.

 L'impact de la guerre
 Occupée par la guerre des Deux-Roses, l'Angleterre, qui ne défend que Calais, ne
peut reprendre l'offensive.
 Quant à la France, elle doit désormais reconstruire ses institutions centralisées du
pouvoir en France et son économie, Presque entièrement ruinée.
 Si la première phase de la guerre a laissé peu de cicatrices, la seconde phase a été
marquée par un conflit acharné, de nombreuses villes et châteaux ont été détruits,
les brigandages ont fait cesser le commerce et certaines zones du territoire n'ont
pas pu être cultivées pendant 30 ans.
 Mais surtout, la guerre de Cent Ans, qui a commencé comme un différend
féodale, s'est terminée par une guerre nationale entre deux monarchies ennemies.
 La fin des problèmes économiques et déclin démographique.
 L’Anglais qui a perdu son territoire sur le continent européen, est plus focalisée
sur les problème internes.
 Les Anglo-Français ont commencé à se considérer comme une nation distincte et
non sous une seule règle féodale.
 L’évoque un sentiment national très fort qui n'existait pas auparavant.
 L'histoire de Jeanne d'arc

Jeanne d'Arc est née le 6 janvier 1412 à Domrémy, en Lorraine, dans une famille
de paysans assez aisée. À douze ou treize ans, Jeanne déclare avoir entendu des voix. Ces
voix célestes lui auraient donné l’ordre de ramener le Dauphin sur le trône et de libérer la
France de la présence anglaise.
Jeanne d'Arc part à Chinon pour rencontrer Charles VII.  Elle lui fait part des voix
qu’elle a entendues. Le roi ne l'a pas cru, Charles l'interrogea par les autorités religieuses
de Poitiers.
Elle leur fait quatre prédictions: les Anglais lèveront le siège d'Orléans, le roi sera
sacré à Reims, Paris rentrera dans le domaine royal de Charles et le duc d'Orléans
reviendra de sa captivité en Angleterre. Charles accepte de lui confier une armée pour
libérer Orléans des mains des Anglais.
Jeanne est partie pour Orléans en armure et en épée. Elle a envoyé une lettre aux
Anglais pour les prévenir de sa venue et leur demander de quitter Orléans. Les Anglais
refusent.  Ils déclarent qu’elle est une sorcière. Dans les nuits du 7 au 8 mai 1429, Jeanne
remporte la victoire contre les Anglais. Il revient à Reims, libérant chaque ville sur son
passage. Le 17 juillet 1429, Charles est couronné roi de France à la cathédrale de Reims
en présence de Jeanne et il prend le nom de Charles VII.
Jeanne d’Arc tente ensuite de libérer Paris avec l’accord du roi. Mais cette
tentative se solde par un échec. Elle est faite prisonnière à Compiègne le 23 mai 1430 par
les Bourguignons. Vendue aux Anglais, elle est emmenée à Rouen pour être jugée, elle
est accusé d'hérésie. Elle est brûlée vive sur la place du Vieux-Marché à Rouen, le 30 mai
1431.

Vous aimerez peut-être aussi