Vous êtes sur la page 1sur 2

L’acquisition

Processus d'appropriation naturel d’une langue, sous la forme d'une construction langagière qui
se fait de manière inconsciente et implicite par le seul bain linguistique en se focalisant sur le
sens, processus non conscient qui conduit à une connaissance implicite de la langue. Mais aussi
il y a mentioner que L'acquisition d'une langue seconde est le processus d'apprentissage d'autres
langues en plus de la langue maternelle.
Ex: un enfant qui parle hindi comme langue maternelle commence à apprendre l'anglais lorsqu'il
commence à aller à l'école. L'anglais est appris par le processus d'acquisition de la langue
seconde.

L’apprentisage
L’apprentissage est le processus mental interne essentiellement contrôlé par les apprenants eux-
mêmes. L’apprentissage est un processus impliquant la perception, la compréhension,
l’organisation et le stockage des informations; puis la récupération en vue d’une production.
(Chastain, 1990)

Le difference entreux eux


L’apprentissage d’une langue est de connaitre la langue et d’avoir un savoir formel des règles de
grammaire. L’apprentissage est un procédé où l’individu est conscient de ce qu’il apprend.
L’apprentissage de la langue comprend un savoir explicite donc un savoir catégorique et
formulé. Alors que l’acquisition est un savoir implicite donc un savoir sous-entendu. Autrement
dit l'acquisition des compétences linguistiques résulte en des modèles du discours que l’individu
découvre.

La langue mattermelle
La langue maternelle dite aussi langue native ou langue première (versus langue étrangère) est la
première langue apprise à la personne dans la petite enfance, autrement dit, c’est la langue qui est
parlée à l’enfant à la maison même avant qu’il apprenne à parler. Il s’agit de la langue que
l’enfant comprend avant de commencer l’école. Par ailleurs, la langue maternelle est celle qui est
parlée par les natifs du pays où la personne habite.
La langue maternelle est surtout celle que l’individu assimile et comprend mieux, au sens d’une
valorisation subjective qu’il fait par rapport aux langues qu’il connait. Il s’agit aussi de la langue
acquise de manière tout à fait naturelle par le biais de l’interaction avec l’entourage immédiat,
sans intervention pédagogique et sans une réflexion linguistique consciente.
Ex : Indonésiens qui parlent l'indonésien, car la première langue introduite est cette langue

La langue etrangere
Une langue étrangère est une langue qui n'est pas la langue maternelle d'une personne, si bien
qu'elle doit en faire l'apprentissage pour pouvoir la maîtriser. Ceci peut se faire de différentes
manières : par la voie scolaire, par des cours, des stages ou des formations à l'âge adulte, par des
manuels ou des méthodes multimédia, par le bain linguistique, etc.
Ex: Indonésiens qui étudient le français à l'école
Le connaissance de la linguistique
La capacité d'une personne de soutenir une conversation en anglais, en français, dans les deux
langues, ou dans ni l'une ni l'autre.
Ex: Dans le cas d'un enfant qui n'a pas encore appris à parler, cela comprend les langues que
l'enfant apprend à parler à la maison.

La competences de la linguistiqu

Connaissance des règles qui régissent l’usage d’un code linguistique et capacité à les mettre en
application en contexte de communication. La compétence linguistique portant principalement
sur les éléments liés à la composition de phrases, elle s’avère insuffisante pour caractériser la
compétence à communiquer et à agir, càd accomplir des tâches, dans une langue.

Def. general :

CHOMSKY (1957) a défini la compétence d'une part, comme une possibilité illimitée de
construire ou de comprendre un nombre infini de phrases (par opposition aux actes qui
constituent la performance) et d'autre part, comme la possibilité de porter un jugement de
grammaticalité sur une phrase, de comparer des degrés de grammaticalité ou de déceler des
ambiguïtés. Il s'agit d'une structure de savoir linguistique qu'un individu maîtrise et connaît,
savoir qui le rend capable de parler, de comprendre et de juger de l'acceptabilité d'une phrase.

Ex:

Vous aimerez peut-être aussi