Vous êtes sur la page 1sur 10

Le Codage

Présenté par :

 Abdelmajid Alibouche
 Oumaima N'cila
 Salah Eddine Naim
 Oumaima Idlamouden
 Reda Lakbir
Plan

• Introduction
• Vocabulaire Et Histoire du Codage

• Définition de codage
• Les quantités numériques et analogiques

• Le binaire

• Les opérations en binaire


Introduction
Le terme numérique est dérivé de la
façon avec laquelle les ordinateurs
effectuent les opérations en comptant les
numéros. Pour plusieurs années, les
applications de l’électronique numérique
sont limitées aux systèmes informatiques.
Aujourd’hui, la technologie numérique est
appliquée dans plusieurs domaines en plus
que le domaine des ordinateurs (télévision,
militaire, médical , industrie). Au cours des
années, la technologie numérique s’est
progressé des circuits en tubes aux circuits
intégrés contenant des millions de
transistors.
Vocabulaire
• Un bit : Il s'agit de la plus petite unité d'information manipulable
par une machine numérique.

• Le poids : C'est la valeur d'un bit. Cette valeur dépend de la


position du bit en partant de la droite, du plus faible au plus
fort.

• Un octet : c’est une unité d'information composée de 8 bits. Il


permet par exemple de stocker un caractère, tel qu'une lettre
ou un chiffre.

• Une base : C'est une décomposition, qui permet l'écriture d'un


chiffre d'un façon particulière suivant le numéro de la base
Histoire du binaire
Dans la fin des années 30, Claude Shannon,
mathématicien, démontra qu'avec des
interrupteurs, on pouvait effectuer des opérations
logiques en associant le nombre 1 au vrai (fermés)
et 0 au faux (ouvert). Il s'est aidé des travaux de
Boole. A eux deux, ils ont posé les prémices de
l'informatique. En effet, à l'heure actuelle nos
ordinateurs ne sont fait que de "transitors » qui
gèrent l'état 0 ou 1.
Définition de codage
Le codage de l’information concerne les moyens de formaliser l'information
afin de pouvoir la manipuler, la stocker ou la transmettre. Il ne s'intéresse pas au
contenu mais seulement à la forme et à la taille des informations à coder.

La transformation d'un signal analogique en signal numérique est appelée numérisation.


La numérisation comporte deux activités parallèles : l'échantillonnage (en anglais
sampling ) et la quantification.
Les quantités numériques et analogiques
Une quantité analogique est une quantité ayant des valeurs continues, par contre,

une quantité numérique est une quantité ayant des valeurs discrétes. La plupart des

choses qu'on peut mesurer quantitativement se produit en une forme analogique

dans la nature (température, temps, pression, distance, voix). Et si on suppose qu'on

mesure chaque heure la température ambiante, on va avoir des valeurs discrétes

dans une une période de 24 heures. Nous avons effectivement converti une quantité

analogique en une forme qui peut étre numérisée en représentant chaque échantillon

de valeur par un code numérique


Les quantités numériques et analogiques (SUITE)
. La représentation numérique a certains avantages par apport la représentation

analogique dans les applications électroniques. Premiérement, les données

numériques (caractéres, nombres, images, vidéos, audios peuvent étre traitées et

transmises d'une fagon plus effcace et rassurante que les données analogiques.

Deuxiémement, les données numériques ont un grand avantage qu'on on a besoin de

les enregistrer.
Le binaire
Le codage de l'information est
nommé base binaire. C'est avec ce
codage que fonctionnent les
ordinateurs. Il consiste à utiliser
deux états (représentés par les
chiffres 0 et 1) pour coder les
informations. 1 signifie « vrai » et 0
signifie « faux ».
C'est l'application des travaux de
Shannon

Les informations codées


peuvent être des chiffres, mais
aussi des lettres, et même des
phrases.
Opérations dans le binaire
• Addition binaire : L'addition en binaire se fait avec les mêmes règles
qu'en décimale :
On commence à additionner les bits de poids faible (les bits de
droite)
puis on a des retenues lorsque la somme de deux bits de même
poids dépasse la valeur de l'unité la plus grande (dans le cas du
binaire : 1)
cette retenue est alors reportée sur le bit de poids plus fort
suivant...

• Multiplication : La table de multiplication en binaire est très simple :


0*0=0, 0*1=0, 1*0=0, 1*1=1.
• Il faut, pour visualiser simplement, poser les différentes opérations.
Cela permet une meilleure compréhension.

Vous aimerez peut-être aussi