Vous êtes sur la page 1sur 56

DEPARTEMENT SÉCURITÉ, STRUCTURE ET FEU

Études et Essais Mécaniques

RAPPORT D'ESSAIS N° EEM 10 26028667/C


Concernant des essais de caractérisation et les essais de
compression sur trumeaux en béton léger

L'accréditation de la section Laboratoires du COFRAC


atteste de la compétence des laboratoires pour les seuls
essais couverts par l'accréditation.

Seuls les essais identifiés par le symbole sont


effectués sous le couvert de l’accréditation.
Ce rapport d'essais atteste uniquement des
caractéristiques de l’objet soumis aux essais et ne
préjuge pas des caractéristiques de produits similaires. Il
ne constitue pas une certification de produits au sens de
l'article L 115-27 à L 115-32 et R115-1 à R115-3 du code
de la consommation modifié par la loi n° 2008-776 du 04
août 2008 article 113.
En cas d'émission du présent rapport par voie électronique et/ou
sur support physique électronique, seul le rapport sous forme de
support papier signé par le CSTB fait foi en cas de litige. Ce rapport
sous forme de support papier est conservé au CSTB pendant une
durée minimale de 10 ans.
La reproduction de ce rapport d'essais n'est autorisée que sous sa
forme intégrale.
Il comporte 21 pages.

A LA DEMANDE DE : SYSCERA France


17 rue Irène Carré
08 000 CHARLEVILLE MEZIERES
2/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

TABLE DES MATIÈRES

1. OBJET ........................................................................................................................................................... 3

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE ........................................................................................................................... 3

3. ÉCHANTILLONS .......................................................................................................................................... 3

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES ESSAIS .............................................. 4

5. CONSTITUTION DES CORPS D’ÉPREUVES ........................................................................................... 5

5.1 Pour les essais de compression sur trumeau ..................................................................................... 5

5.2 Pour les essais de comportement aux chocs sur mur ...................................................................... 6

6. MODALITÉS ET RÉSULTATS DES ESSAIS ............................................................................................ 7

6.1 Formulation et caractérisation du béton durcis ................................................................................. 7

6.2 Caractérisation de la résistance en compression sur trumeaux ................................................... 8


6.2.1 Modalités des essais ...................................................................................................................... 8
6.2.2 Mise en place des corps d’épreuves et dispositif de mise en charge ........................ 10
6.2.3 Chargement ................................................................................................................................... 10
6.2.4 Résultats des essais de compression centrée sur trumeaux .............................................. 11

6.3 Essais de comportement aux chocs du mur .................................................................................. 16


6.3.1 Mise en place du corps d'épreuve ............................................................................................. 16
6.3.2 Modalités des essais .................................................................................................................... 16
6.3.3 Résultats des essais ..................................................................................................................... 16

6.4 Caractérisation des matériaux du procédé de structure métallique SYSCERA ............ 18

6.3.1 Résistance en compression du béton allégé ................................................................. 18


6.3.2 Module d’élasticité du béton allégé par essai de résistance en compression.................. 19
6.3.3 Résistance en traction par flexion du béton allégé sur prisme 10x10x40 cm ................ 20
6.3.4 Masse volumique apparente, résistance à la traction par flexion et résistance à la

compression sur éprouvettes 4x4x16 cm .................................................................................... 20


6.3.5 Essai de fluage en compression sur éprouvette sèche ........................................................21
3/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

1. OBJET
A la demande de la société SYSCERA France, des essais de caractérisation de plancher et de mur en béton léger
ont été réalisés afin de déterminer leurs caractéristiques.

Ce présent document est divisé en trois parties réparties comme suit :

• Rapport EEM 10 26028667/A : les essais de flexion sur plancher de 4,75 m.


• Rapport EEM 10 26028667/B : les essais d’effort tranchant sur plancher de 2 m.
• Rapport EEM 10 26028667/C : les essais de caractérisation et de compression sur trumeaux.

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE
[1] NF EN 1052-1 (octobre 1999) : méthodes d’essai de la maçonnerie – Détermination de la résistance à la
compression.
[2] NF EN 12390-2 (octobre 2001) : Essais pour béton durci – Confection et conservation des éprouvettes pour
essais de résistance.
[3] NF EN 12390-3 (février 2003) : Essai pour béton durci – Résistance à la compression des éprouvettes.
[4] NF EN 12390-5 (octobre 2001) : Essai pour béton durci. Partie 5 : résistance à la flexion sur éprouvettes
[5] NF EN 12390-7 (septembre 2001) : Essai pour béton durci - Masse volumique du béton.
[6] NF EN 12350-6 (décembre 1999) : Essai pour béton frais - Partie 6 : masse volumique
[7] NF P08-302 (octobre 1990) : Murs extérieurs des bâtiments – résistance aux chocs – méthodes d’essais et
critères
[8] NF EN 1015-11+A1 (mai 2007) : méthodes d’essai des mortiers pour maçonnerie – détermination de la
résistance à la traction par flexion et à la compression
[9] NF EN 1015-10+A1 (mai 2007) : méthodes d’essai des mortiers pour maçonnerie – détermination de la
masse volumique apparente sèche du mortier durci
[10] NF EN 13584 (mars 2004) : Produits et systèmes pour la protection et la réparation des structures en
béton – Méthodes d’essai – Détermination du fluage en compression des produits de réparation.

3. ÉCHANTILLONS
Mise en oeuvre : SYSCERA France SAS
Date de fabrication : 18 et 19 août 2010
Date de réception : xxx
Observations : -

Fait à Marne-la-Vallée, le 17 novembre 2010

Les techniciens L'ingénieur Le chef adjoint de la division


chargés des essais responsable des essais « Etudes et essais mécaniques »

F. VIVIEN V. BONDON François BOUTIN Pierre PIMIENTA


4/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES


ESSAIS
Les essais ont eu lieu du 18 août 2010 au (en cours) dans le Laboratoire Matériau du DEPARTEMENT
SECURITE,STRUCTURES et FEU, au Centre de Recherche du CSTB de MARNE LA VALLÉE.

Le programme des essais est consigné dans le tableau 4.1

Tableau 4.1 : Programme des essais et nombre d’essais réalisés

Produit ESSAIS Nb essais Référence


Compression sur trumeaux non instrumentés
Chargement centré 3 essais [1]
(dimensions : H x L x e=202 x 100 x 13.5 cm)
Béton léger et Caractérisation du béton léger
structure métallique • Résistance en compression sur cylindre ∅16L32 cm 3 essais [3]
• Mesure du module en compression sur cylindre ∅10,4L20 cm 3 essais [3]
SYSCERA France
• Résistance en traction par fendage sur prisme 10x10x40 cm 3 essais [4]
• Essai de fluage en compression sur éprouvette 4x4x16 cm 1 essai [9]
Comportement aux chocs sur mur comportant une reprise de [7]
1 maquette
bétonnage à mi hauteur
5/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

5. CONSTITUTION DES CORPS D’ÉPREUVES

5.1 Pour les essais de compression sur trumeau


Les corps d’épreuve sont des trumeaux de 2,0 m de hauteur et de 1,0 m de largeur, ils sont constitués de :
- Béton allégé et fibré injecté (réalisé au sein du CSTB),
- Poutre à fil BEKAERT H80mm,
- TD8 SYSCERA tôle déployée
- Filant diamètre 10
- Grillage

Schéma 5.1 : Photo de l’armature

La structure métallique SYSCERA est autoportante et auto-coffrante.


Les structures TD SYSCERA sont réalisées par découpage et déployage d’une feuille de tôle galvanisée à haute limite
élastique.

Constitution du béton:
- Ciment : CEM II/A 32,5R CE CP2
- Sable : 0/4 (valeur à corriger si on part d'un sable humide)
- Billes (Styrobéton – société COBIL) : 1.2 à 2 mm (densité de 12 à 14 Kg/m3)
- Fibres (320 N – société EUROFIBRES) : longueur 20 mm , dosage 1 kg/m3
- Eau : (valeur à corriger si on part d'un sable humide)

Masse volumique attendue : 1100 kg/m3 environ


6/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

5.2 Pour les essais de comportement aux chocs sur mur


Il s'agit d’un mur de 2,6 m de hauteur et 2,6 m de longueur, monté dans un portique de chocs prévu à cet
effet. (voir figure 5.2).
L’épaisseur totale du mur est de 14 cm.
Il est constitué des mêmes matériaux que ceux utilisés pour la fabrication des trumeaux présenté au chapitre
5.1 :
- Béton allégé et fibré injecté (réalisé au sein du CSTB),
- Poutre à fil BEKAERT H80mm,
- TD8 SYSCERA tôle déployée
- Filant diamètre 10
- Grillage

Le mur est coulé en deux fois (à 7 heures d’intervalles) afin d’obtenir une reprise de bétonnage à mi hauteur.
Les chocs seront effectués au droit de la reprise de bétonnage.

Le montage du mur est effectué avec les particularités suivantes :


• L’un des bord latéraux est bloqué par la disposition d’un bastaing bois sur lequel est fixé l’armature
métallique ;
• Le second bord est libre ;
• La tête et la base du mur sont intégrés dans un profilé en acier dans lesquels ont été ultérieurement
coulés du béton afin rendre solidaire le mur du bati métallique.

Figure 5.2 : Mur destiné aux essais de comportement aux chocs

Bord libre
Bord bloqué

Point de choc

Reprise de bétonnage

133 cm

263 cm
131 cm

266 cm
7/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6. MODALITÉS ET RÉSULTATS DES ESSAIS

6.1 Formulation et caractérisation du béton durcis


Les caractéristiques des constituants du béton, le mode de conservation des échantillons prélevés répondent
aux conditions de la norme française NF EN 12390-2 [2].
Le tableau 6.1 qui suit donne la nature des constituants, la composition du béton et la caractérisation du béton
durci.

Tableau 6.1 : composition et caractérisation du béton léger


Quantités
Constituants Origine
(kg/m3)
Sable 0/4 silico-calcaire semi concassé lavé CEMEX – carrière de Bouafles 450

Ciment CEM II/A 32,5 R CE CP2 NF CALCIA – usine de Airvault 500

Styrobéton COBIL 600

Fibre polypropylène réf : 320 N EUROFIBRES 1

Eau ajout 230 puis 210 *


* Remarque :
Lors de la première gachée du 18/8/10, a été effectué un prélévement pour mesure de la masse volumique à l’état
frais et une vérification de la consistance à la mise en œuvre. Suite à ce constat, le dosage en eau à été réduit de
230 à 210 l/m3.
La première gachée du 18/08/10 a été utilisée pour la fabrication de la base d’une partie du trumeau n°1 destiné
aux essais de compression.
Caractéristiques du béton durci
Coulage du 18/08/2010 (prélèvement gachée n°1) :
• Densité apparente sur béton frais (en s’inspirant de NF EN 12350-6 [5]) 1118 kg/m3
• Densité apparente sur béton durci (en s’inspirant de NF EN 12390-7 [5]) 1061 kg/m3
• Résistance en compression à 29 jours (selon NF EN 12390-3 [3]) 4,5 MPa
avec conservation à l’air (hall de stockage)
• Résistance en traction par flexion à 33 jours (selon NF EN 12390-5 [4]) 0,9 MPa
avec conservation à l’air (hall de stockage)

Coulage du 19/08/2010 (correspondant également aux gachées n°2 à 13 du


18/08/10) :
• Densité apparente (en s’inspirant de NF EN 12350-6 [5]) Non mesurée
• Densité apparente sur béton durci (en s’inspirant de NF EN 12390-7 [5]) 1179 kg/m3
• Résistance en compression à 29 jours (selon NF EN 12390-3 [3]) 6,5 MPa
avec conservation à l’air (hall de stockage)

Mode de mise en œuvre :


L’introduction des différents constituants et les durées de malaxage sont les suivantes :
• Introduction du sable et de la moitié des fibres – malaxage 2 minutes
• Introduction du ciment – malaxage 2 minutes
• Introduction de l’eau – malaxage 2 minutes
• Introduction de la moitié restante des fibres et du Styrobéton – malaxage 5 minutes
8/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.2 Caractérisation de la résistance en compression sur trumeaux

6.2.1 Modalités des essais


Les essais sont réalisés conformément aux modalités définies dans la norme NF EN 1052-1 [1].
Les caractéristiques des trumeaux sont définies dans le tableau 6.2.
Le montage des corps d’épreuve a été effectué par le demandeur le 18/08/2010.
Tableau 6.2 : Montage des corps d'épreuves

Désignation Trumeau

1. Caractéristiques
géométriques

Hauteur de la maçonnerie H (mm) 2000


Longueur totale L (mm) 1000
Épaisseur t (mm) 140
Surface brute A = L x t (mm²) 140 000

2. Caractéristiques de montage
Support Semelle en béton
Nombre d'éléments par rang Néant
Nombre de rangs Néant
Nombre total d'éléments Néant
Joints horizontaux (mm) Néant
er
Assise du 1 lit Mortier
Assemblage des autres rangs Néant
Chaînage vertical Néant
Chaînage horizontal supérieur Néant
Plan de montage Figures 6.1 à 6.3

Tableau 6.3 : Tableau récapitulatif des essais sur trumeaux

Nature du Dimensions de la maquette (mm)


N° Nature Éléments de Nature du
corps
essai des essais maçonnerie joint hauteur largeur épaisseur
d'épreuve
Essais sur trumeaux

1 Béton allégé Néant Trumeau 2005 1003 140


Résistance en
compression (centré) sur structure
2 métallique Néant Trumeau 2005 1003 140
Trumeau non TD
instrumenté Structure™
3 Néant Trumeau 1997 1011 140
9/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Figures 6.1 à 6.3: Préparation de la confection des trumeaux


10/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.2.2 Mise en place des corps d’épreuves et dispositif de mise en charge


L'essai est réalisé dans une presse à colonne de marque LOSENHAUSEN - ZWICK de capacité 5 000 kN.
Les conditions climatiques du laboratoire sont les suivantes :
température : 20° C ± 2° C humidité : 50%HR ± 10%HR
Le corps d'épreuve est placé entre les plateaux inférieur et supérieur de la presse.

L'axe géométrique du corps d'épreuve est mis initialement en coïncidence avec l'axe géométrique de la presse.

6.2.3 Chargement
Durée totale de l'essai : Cf. tableau des essais
La vitesse de chargement est égale :
• à 0,13 N/(mm².min) soit 0,3 kN/s Le vérin de la presse est asservi en charge.

Figure 6.4 : vue de la maquette dans la machine d'essais.


11/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.2.4 Résultats des essais de compression centrée sur trumeaux


Les résultats des essais sont consignés sur :
- le tableau 6.4 donnant, pour chaque essai, la charge de rupture (notée Fmax), la contrainte apparente à la
rupture et le mode de rupture :
Fmax : charge totale, appliquée au corps d'épreuve, exprimée en kN

q : contrainte apparente moyenne, exprimée en MPa (1 MPa = 1 N/mm²)


q = F/A
A est donné dans le tableau 6.4
- la figure 6.5 représentant les désordres apparus sur les trumeaux après essais.
- les photographies donnant des vues des corps d'épreuve en cours d'essai ou après rupture.

Tableau 6.4 : résistance à la compression centrée sur trumeaux en béton léger avec une structure
métallique SYSCERA

E A Charge Fmax en Résistance


N° et date de Nature des
essais kN provoquant en N/mm² Observations
l’essai (mm) (mm²)
la rupture à la rupture

Apparition de fissures à 430 kN


1
(vitesse 0,13 N/(mm².min) – temps d’essais :
140 140420 430 3,1
(22/09/2010) 21 min)
Rupture en tête du trumeau
Résistance en
compression Apparition de fissures à 507 kN
2
(vitesse 0,13 N/(mm².min) – temps d’essais :
centrée sur 140 140420 507 3,6
(23/09/2010) 30 min)
trumeaux non Rupture en pied du trumeau
intsrumenté
Apparition de fissures à 582 kN
3
(vitesse 0,13 N/(mm².min) – temps d’essais :
140 141540 582 4,1
(24/09/2010) 34 min)
Rupture en tête du trumeau

Moyenne 3,6
Coefficient de variation (%) 14,6
12/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Figure 6.5 : représentation des désordres apparus lors des essais de compression sur murets

N° essai : 1
H = 2005 mm

Vue G Vue de face Vue de dos Vue D

e = 140 mm L = 1003 mm

N° essai : 2
H = 2005 mm

Vue G Vue de face Vue de dos Vue D

e = 140 mm L = 1003 mm

N° essai : 3
H = 1997 mm

Vue G Vue de face Vue de dos Vue D

e = 140 mm L = 1011 mm
13/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Figure 6.6 : Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°1)

Figure 6.7: Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°1)
14/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Figure 6.8 : Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°2)

Figure 6.9: Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°2)
15/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Figure 6.10 : Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°3)

Figure 6.11 : Détail de la rupture lors de l’essai de résistance à la compression centrée sur trumeau
après essai (trumeau n°3)
16/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.3 Essais de comportement aux chocs du mur

6.3.1 Mise en place du corps d'épreuve


Les essais sont réalisés dans le Laboratoire Matériaux, dans le portique spécialement conçu pour les essais de
chocs mécaniques sur cloisons.
Le corps d'épreuve est décrit au chapitre 5.2.

6.3.2 Modalités des essais


Les essais sont effectués conformément à la norme NF P 08-302 [7].

Chocs de conservation des performances :


- Essais de chocs de corps durs D0,5 (bille de 0,5 kg, énergie appliquée de 3 joules)
- Essais de chocs de corps mous M3 (balle de 3 kg, énergie appliquée de 30 joules) appliqué au centre
géométrique du mur (au droit de la reprise de bétonnage), défini sur la figure 5.2.
- Essais de chocs de corps mous M50 (sac de 50 kg, énergie appliquée de 300 joules) appliqué au centre
géométrique du mur (au droit de la reprise de bétonnage), défini sur la figure 5.2.
- Essais de chocs de corps mous M50 (sac de 50 kg, énergie appliquée de 400 joules) appliqué au centre
géométrique du mur (au droit de la reprise de bétonnage), défini sur la figure 5.2.

Chocs de sécurité :
- Essais de chocs de corps durs D1 (bille de 1 kg, énergie appliquée de 10 joules)
- Essais de chocs de corps mous M50 (sac de 50 kg, énergie appliquée de 900 joules) appliqué au centre
géométrique du mur (au droit de la reprise de bétonnage), défini sur la figure 5.2.

6.3.3 Résultats des essais


Les essais ont été effectués le 11/10/2010.

Les résultats des essais sont consignés dans :


- Les tableaux 6.5 et 6.6 et sur les figures 6.12 à 6.13.

- Les photographies en annexe, donnant des vues sur le montage des corps d'épreuve après essai.
Les conditions environnementales lors de l’essais sont les suivantes :
température : 16,6°C et humidité relative : 41 %HR
Tableau 6.5 : Résultats des essais de chocs de petit corps dur D0,5 et D1
Énergie
Corps de choc Zone de choc Diamètre de l'empreinte en mm Observations
de choc
Bille de 500 g Partie courante
3 joules 13 – 11 – 11 Moyenne : 12 Pas de désordres apparents
(choc D0,5) du mur
Bille de 1 kg Partie courante
10 joules 25 – 25 - 25 Moyenne : 25 Pas de désordres apparents
(choc D1) du mur
17/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

Tableau 6.6 : Résultats des essais de chocs mous M3 et M50


Énergie de choc
Corps de choc Observations
(joules)

30 Pas de désordres apparents constatés


Balle de 3 kg
60 Pas de désordres apparents constatés

300 Pas de désordres apparents constatés

Sac de 50 kg 400 Pas de désordres apparents constatés

900 Pas de désordres apparents constatés

Figure 6.12 : Essais de chocs M50 – dispositif d’essai

Figure 6.13 : Essais de chocs D0,5 et D1

Corps de choc D0,5


Empreintes après
chocs D0,5 Corps de choc D1
18/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.4 Caractérisation des matériaux du procédé de structure


m€tallique SYSCERA.
6.3.1 Résistance en compression du béton allégé
Les essais de compression ont été réalisés conformément aux modalités définies dans la norme NF EN 12390-3
[4].
Des précisions concernant ces modalités sont données ci-dessous :
− nombre d’éprouvettes par série : 3 éprouvettes de format ∅16 x 32 cm
− conditions de conservation : dans hall de stockage (même conditions que corps
d’épreuve)
− méthode de préparation des surfaces : Lapidaire
− machine d’essais : Zwick BZ100 de capacité 100 kN de classe 0,5 (de 0,4 kN à 100 kN).
Les résultats des essais sont consignés dans le tableau 6.7 ci-dessous.

Tableau 6.7: Résistance en compression des éprouvettes de béton conservées dans l’air
Date de fabrication : 18/08/2010 (gachée n°1)
Age matériau : 29 jours
Date de l’essai : 16/09/2010
Charge
N° Masse Mva Rc Etat humidité surface
3 maximale
essai (g) (kg/m ) (MPa) Type de rupture
(kN)
Surface sèche
M10074-1 6682 1045 103,4 5,0
Rupture correcte
Surface sèche
M10074-2 6896 1065 76,4 4,0
Rupture correcte
Surface sèche
M10074-3 6866 1074 95,7 5,0
Rupture correcte
Moyenne 1061 91,8 4,5
Ecart-type 12 13,9 0,6
Date de fabrication : 19/08/2010
Age matériau : 29 jours
Date de l’essai : 17/09/2010
Charge
N° Masse Mva Rc Etat humidité surface
maximale
essai (g) (kg/m3) (MPa) Type de rupture
(kN)
Surface sèche
M10074-4 7 507 1 178 130,5 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
M10074-5 7 443 1 171 126,2 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
M10074-6 7 490 1 186 138,7 7,0
Rupture correcte
Moyenne 1 179 131,8 6,5
Ecart-type 7 6,4 0,3
19/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.3.2 Module d’élasticité du béton allégé par essai de résistance en compression


La mesure du module d’élasticité a été effectuée lors d’un essais de compression réalisés conformément aux
modalités définies dans la norme NF EN 12390-3 [3], en effectuant des cyclages de montants en charges entre
0,2 et 2,4 MPa.
Des précisions concernant ces modalités sont données ci-dessous :
- nombre d’éprouvettes par série : 3 éprouvettes de format ∅10,4 x 30 cm
- conditions de conservation : dans hall de stockage (même conditions que corps d’épreuve)
- méthode de préparation des surfaces : Lapidaire
- machine d’essais : Zwick BZ100 de capacité 100 kN de classe 0,5 (de 0,4 kN à 100 kN).
- Vitesse d’essai : 0.2 kN/s soit 0.05 MPa/s
Les résultats des essais sont consignés dans le tableau 6.8 ci-dessous.

Tableau 6.8: Mesure du module d’élasticité par essai de résistance en compression des éprouvettes
de béton conservées dans l’air
Date de fabrication : 19/08/2010
Age matériau : 28 jours
Date de l’essai : 16/09/2010
Module
N° Diamètre Masse Mva
d’élasticité E
d’essai (mm) (g) (kg/m3)
(GPa)
M10072-1 104 2932 1174 5,10
M10072-2 104 2947 1180 5,23
M10072-3 104 2947 1176 5,21
Moyenne 1177 5,18
Ecart-type 3 0,07
20/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.3.3 Résistance en traction par flexion du béton allégé sur prisme 10x10x40 cm
Les essais de traction par flexion 4 points ont été réalisés conformément aux modalités définies dans la norme
NF EN 12390-5 [4].

Des précisions concernant ces modalités sont données ci-dessous :


- nombre d’éprouvettes par série : 3 prismes de format (l x e x L) 10 X 10 X 40 cm
- conditions de conservation : dans hall de stockage (même conditions que corps d’épreuve)
- machine d’essais : Zwick BZ100 de capacité 100 kN de classe 0,5 (de 0,4 kN à 100 kN) .
Les résultats des essais sont consignés dans le tableau 6.9 ci-dessous.

Tableau 6.9: Résistance en traction par flexion 4 points des éprouvettes de béton conservées dans
l’air
Date de fabrication : 18/08/2010
Age matériau : 33 jours
Date de l’essai : 20/09/2010
Charge
N° Masse Mva Rtf
maximale Type de rupture
d’ép. (g) (kg/m3) (MPa)
(kN)
1 4338 990 3,4 0,9 Rupture correcte

2 4434 1037 3,4 0,9 Rupture correcte

3 4417 1039 3,2 0,9 Rupture correcte


Moyenne 1 022 3,5 0,9
Ecart-type 28 0,1 0,0

6.3.4 Masse volumique apparente, résistance à la traction par flexion et


résistance à la compression sur éprouvettes 4x4x16 cm
Cet essai est destiné notamment à déterminer la résistance en compression de l’éprouvette utilisée pour l’essai
de fluage en compression décrit dans le prochain chapitre 6.3.4.
Les essais ont été réalisés sur une des 3 éprouvettes 4x4x16 cm confectionnées le 18/08/2010 lors du montage
des corps d’épreuve et elle est caractérisée selon des modalités aux normes NF EN 1015-10 [8] et NF EN 1015-
11 [9].
Les essais ont été effectués sur des éprouvettes de dimension 4 cm × 4 cm × 16 cm. Les conditions de
conservation sont décrites dans les tableaux des résultats.
La résistance à la compression a été déterminée sur les demi-prismes provenant des éprouvettes après essais
de flexion.
Les résultats des essais sont consignés dans le tableau 6.10.

Tableau 6.10 : résultats des essais mécaniques sur le béton allégé


Résistance en traction
Résistance en compression
Temps et mode de Masse volumique par flexion
Rc
conservation Rt
3
kg/m (N/mm²) (N/mm²)
Age : 50 jours
7,85 7,80
Conservation : 1070 2,10
2 jours en sac étanche à (20±2)°C Moyenne : 7,80
puis 48 j à (20±2)°C et (65±)% HR
21/21
RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/C

6.3.5 Essai de fluage en compression sur éprouvette sèche


Les essais ont été réalisés sur une éprouvette prismatique de 40 mm x 4O mm x 160 mm, en s’inspirant des
modalités décrites dans la norme NF EN 13584 [10].
L’éprouvette a été conservée en chambre climatique pendant 2 jours en sac étanche à (20±2)°C puis pendant
48 jours puis 48 j à (20±2)°C et (65±)% HR.

Elle est ensuite été soumise à un chargement en compression constant de 5,5 MPa, correspondant à 70% de la
contrainte de rupture en compression de 7,8 MPa (déterminée dans le chapitre 6.3.3) durant XX jours.

La figure 6.14 présente la déformation de l’éprouvette au cours du temps, mesurée sur 2 faces opposées.

Figure 6.14 : fluage d’une éprouvette humide

Fluage en compression
0,00

-0,20
capteur n°1
-0,40 Capteur n°2
Déformation (mm/m)

Moyenne
-0,60

-0,80

-1,00

-1,20

-1,40
0 100 200 300 400 500 600 700 800 900

Temps (heures)

Fin de rapport
DEPARTEMENT SÉCURITÉ, STRUCTURE ET FEU

Études et Essais Mécaniques

RAPPORT D'ESSAIS N° EEM 10 26028667/A


Concernant des essais de flexion
sur plancher de 4,75 m en béton léger

L'accréditation de la section Laboratoires du COFRAC


atteste de la compétence des laboratoires pour les seuls
essais couverts par l'accréditation.

Seuls les essais identifiés par le symbole sont


effectués sous le couvert de l’accréditation.
Ce rapport d'essais atteste uniquement des
caractéristiques de l’objet soumis aux essais et ne
préjuge pas des caractéristiques de produits similaires. Il
ne constitue pas une certification de produits au sens de
l'article L 115-27 à L 115-32 et R115-1 à R115-3 du code
de la consommation modifié par la loi n° 2008-776 du 04
août 2008 article 113.
En cas d'émission du présent rapport par voie électronique
et/ou sur support physique électronique, seul le rapport
sous forme de support papier signé par le CSTB fait foi en
cas de litige. Ce rapport sous forme de support papier est
conservé au CSTB pendant une durée minimale de 10 ans.
La reproduction de ce rapport d'essais n'est autorisée que
sous sa forme intégrale.
Il comporte 13 pages et 5 pages d’annexe.

A LA DEMANDE DE :
SYSCERA
17 rue Irène Carré
08 000 CHARLEVILLE MEZIERES
2/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

TABLE DES MATIÈRES

1. OBJET .......................................................................................................................... 3

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE .................................................................................................. 3

3. ÉCHANTILLONS ............................................................................................................. 3

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES ESSAIS ....................................... 4

5. CONSTITUTION ET DESCRIPTION DU CORPS D’ÉPREUVES .................................................. 5

5.1 Description de la maquette ......................................................................................... 5

5.2 Identification du béton ...................................................................................... 10

6. MODALITÉS DES ESSAIS .............................................................................................. 11

6.1 Mise en place du corps d’épreuve .............................................................................. 11

6.2 Dispositif de chargement .......................................................................................... 11

6.3 Mode de chargement ............................................................................................... 11

7. DISPOSITIF DE MESURE ............................................................................................... 12

8. RESULTATS DES ESSAIS............................................................................................... 13


3/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

1. OBJET
A la demande de la société SYSCERA, des essais de flexion sur des planchers en béton léger ont été
réalisés afin de déterminer leurs caractéristiques.

Ce présent document est divisé en quatre parties réparties comme suit :


Rapport EEM 10 26028667/A : les essais de flexion sur plancher de 4,75 m.
Rapport EEM 10 26028667/B : les essais d’effort tranchant sur plancher de 2 m.
Rapport EEM 10 26028667/C : les essais de caractérisation et les essais de compression sur trumeaux
en béton léger.
Rapport EEM 10 26028667/D : essai de fatigue sur plancher de 4,75 m.

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE
[1] Lettre de commande DSSF/EEM 10/258 du 12 août 2010 définissant le programme et les modalités
d’essais

[2] NF EN 10002-2 : Matériaux métalliques – Essais de traction – Partie 2 : Vérification du système de


mesure de charge de la machine d’essai de traction

[3] NF E11-063 : Capteurs de déplacement linéaires. Spécifications. Méthodes d’essais.

[4] NF EN 12390-3 : Essais pour béton durci – résistance à la compression des éprouvettes (février 2003)

[5] NF EN 12390-6 : Essais pour béton durci – résistance en traction par fendage d'éprouvettes (octobre
2001)

3. ÉCHANTILLONS

Mise en œuvre : SYSCERA


Fabricant : SYSCERA
Dates de fabrication : 18 et 19 août 2010
Date de livraison : 9 août 2010
Observations : --

Fait à Marne-la-Vallée, le 18 novembre 2010

Le technicien L'ingénieur Le chef de la division


chargé des essais responsable des essais « Etudes et essais mécaniques »

Pierre-Jean DEGIOVANNI Cécile THIRIET Philippe RIVILLON


4/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES


ESSAIS
Les essais ont eu lieu du 1er au 4 octobre 2010 dans le Laboratoire STRUCTURES du DEPARTEMENT SECURITE,
STRUCTURES et FEU, au Centre de Recherche du CSTB de MARNE LA VALLÉE.
Le programme des essais est résumé dans le tableau 4.1.

Tableau 4.1 : Programme des essais réalisés

N° Nature de Type de Observations –


Corps d’épreuve
d’essai l’essai chargement Mesures

1
Plancher de 4,75 m de portée
Essai de flexion Chargement Mesures de la charge et
2 et de 1,20 m de largeur avec
monotone croissant des déformations
murs en extrémité
3
5/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

5. CONSTITUTION ET DESCRIPTION DU CORPS D’ÉPREUVES


5.1 Description de la maquette
Le procédé étudié est le procédé de structure métallique SYSCERA qui sert à réaliser des planchers et des
murs en béton léger.
Cette structure métallique (cf. schéma 5.1) est autoportante et auto-coffrant.
Elle est réalisée par découpage et déployage d’une feuille de tôle galvanisée (épaisseur 1,6 mm) à haute limite
élastique.

Schéma 5.1 : Plan de la structure TD8 SYSCERA (tôle déployée)

Le corps d’épreuve réalisé à partir de ce procédé est un plancher de 4,75 m de portée et de 1,2 m de large
avec des murs à ses extrémités.

La description du corps d’épreuve est donnée sur le schéma 5.2.


6/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Schéma 5.2 : Description du corps d’épreuve

130

160

140
1 500 1 060
160

1 200 4 750

Les schémas 5.3, 5.4 et 5.5 décrivent les armatures utilisées et leurs positions.

L’armature du plancher est constituée de :

- de 2 structures métalliques TD8 SYSCERA positionnées horizontalement, de longueur


3 000 mm  zone de recouvrement au centre du plancher de 1 250 mm. Les structures sont mises
de telle sorte qu’il y ait une flèche de 2,5 mm à mi-portée.

- de 1 poutre à fil BEKAERT H70mm de 1 200 mm de long positionnée transversalement par rapport
au plancher située à mi-portée du plancher.

- de 7 poutres à fil BEKAERT H80mm de 2 200 mm de long positionnées longitudinalement à chaque


extrémité du plancher servant à faire la liaison avec le mur (soit un total de 14 poutres). Les
extrémités des poutres côté mur sont crossées afin de faire une liaison avec les éléments du mur.

- de 1 filant de 10 mm de diamètre positionné dans la largeur du plancher en extrémité des poutres à


fil BEKAERT H80mm de 2 200 mm (soit un total de 2 filants dans le plancher).

L’armature de chaque mur est constituée de :

- d’une structure métallique TD8 syscera positionnée verticalement, de longueur


1 500 mm.

- de 2 poutres à fil BEKAERT H80mm de 1 200 mm de long :


o une positionnée au droit du plancher en partie inférieure. Cette poutre est prise dans les
crosses des poutres à fil BEKAERT H80mm situées dans le plancher.
o l’autre placée dans le mur à 800 mm de la première.

- d’un grillage pour la projection du béton.


7/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Schéma 5.3 : Schéma des armatures du corps d’épreuve – Vue de face

Schéma 5.4 : Schéma des armatures du corps d’épreuve – Vue de face – Zoom sur la
liaison plancher/mur
8/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Schéma 5.5 : Schéma des armatures du corps d’épreuve – Vue de dessus

Schéma 5.6 : Schéma d’une poutre à fil BEKAERT

a = 12 mm
b = 70 ou 80 mm
d = 4,5 mm
Matière : acier doux galvanisé

Photographie 5.1 : Armature d’un plancher


9/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Photographie 5.2 : Détail au niveau de la liaison avec le mur

Photographie 5.3 : Vue de la mise en place du béton

Pour le coulage, seul le plancher est coffré.

Un béton léger est projeté dans la structure SYSCERA. Sa composition est donnée dans le tableau 5.1.
Le béton a été fabriqué par le CSTB.

Le montage des armatures et la projection du béton ont été réalisés par le demandeur, SYSCERA
10/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Tableau 5.1 : Composition du béton

Dosage
Composants
pour 1 m3
Ciment CEM II/B-LL 32,5 R CP2 500 kg

Sable 0/2 450 kg

Bille de polystyrène Styrobéton adhuventées (1.2 à 2


600 L
mm (densité de 12 Å 14 kg/m3))

Eau 210 L

Fibres polypropylène (réf 320 N de 20 mm) 1 kg

5.2 Identification du béton


Les essais de compression ont été réalisés conformément aux modalités définies dans la norme NF EN 12390-3
[4].

Des précisions concernant ces modalités sont données ci-dessous :


nombre d’éprouvettes par série : 3
conditions de conservation dans l’eau : (20 ± 2) °C
méthode de préparation des surfaces : Lapidaire
machine d’essais : LOS BP3000 de capacité 3000 kN
de classe 2 (de 60 kN à 300 kN) selon la norme EN 12390-4.
de classe 1 (de 300 kN à 3000 kN) selon la norme EN 12390-4.

Les résultats des essais sont consignés dans le tableau ci-dessous.

Tableau 5.2 : Résistance en compression des éprouvettes de béton conservées dans l’air

Date de fabrication : 19/08/2010


Age matériau : 28 jours
Date de l’essai : 17/09/2010
Charge
N° Masse Mva Rc Etat humidité surface
3 maximale
d’éprouvette (g) (kg/m ) (MPa) Type de rupture
(kN)
Surface sèche
1 7 507 1 178 130,5 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
2 7 443 1 171 126,2 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
3 7 490 1 186 138,7 7,0
Rupture correcte
Moyenne 1 179 131,8 6,5
Ecart-type 7 6,4 0,3

Le paragraphe 6.4 du rapport EEM 10 26028667/C comporte les résultats de caractérisation du béton.
11/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

6. MODALITÉS DES ESSAIS


6.1 Mise en place du corps d’épreuve
Les essais sont réalisés dans le Laboratoire Structures, équipé de portiques et de chariots mobiles. Les
portiques reçoivent les vérins hydrauliques permettant de transmettre la charge au corps d'épreuve.

Le corps d'épreuve est posé directement sur la dalle d’essais.

Un dispositif permet de buter :


les pieds des murs.
les murs au droit des planchers.

6.2 Dispositif de chargement


Le dispositif de transmission des charges est décrit la figure 6.1.

Figure 6.1 : Description de l’essai

Bridage du haut du F
mur

L/4 L/2 L/4

Bridage du pied L = 4 750


du mur

Le poids total du dispositif de chargement appliqué à la maquette de façon permanente est égal à
0,50 kN.
Le poids propre du dispositif d’essai n’est pas pris en compte dans les tableaux résultats.

6.3 Mode de chargement


Un chargement monotone croissant est appliqué sur le plancher.
12/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

7. DISPOSITIF DE MESURE

Il est constitué de :

- un capteur de force de marque BÊTA de type N 1370, de 50 kN d'étendue de mesure, placé à


l’extrémité du vérin permet de contrôler la charge appliquée au corps d'épreuve. Le dispositif de
mesure de la charge est de classe 2 selon la norme NF EN 10002-2 [2].

- un ensemble de 5 capteurs de déplacement de marque SOLARTRON, de type L12 de


6 mm d'étendue de mesure, de type L20 de 10 mm d'étendue de mesure et de type L100 de
50 mm d'étendue de mesure, mesurant les déplacements horizontaux du corps d'épreuve. Les
capteurs de déplacement sont de classe 0.2 selon la norme NF E 11-063 [3].

Figure 7.1 : Emplacement des capteurs de déplacement

C(2) C(1)

C(4) C(5) C(3)

L/4 L/2 L/4

L = 4 750

Capteur de déplacement

C(1) et C(2) mesurent l’ouverture de la fissure en le mur et le plancher.


La référence des capteurs C(3), C(4) et C(5) est le sol de la dalle d’essais.
13/13

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

8. RESULTATS DES ESSAIS

Les résultats des essais sont consignés dans :

8.1 Le tableau récapitulatif 8.1 donnant, pour les différents essais, la valeur de la charge de ruine et le mode
de rupture.

8.2 Les courbes, en annexe, déduites des enregistrements réalisés au cours des essais, donnant une
représentation graphique de la charge appliquée F en fonction de la flèche f. Cette dernière est calculée
C (3) C (4)
par : f C (5) .
2
8.3 Les courbes, en annexe, déduites des enregistrements réalisés au cours des essais, donnant une
représentation graphique de la charge appliquée F en fonction de l’ouverture des liaisons mur/plancher.

8.4 Les photographies, en annexe, donnant des vues des corps d'épreuve après rupture.

Tableau récapitulatif des essais

Nature de Flèche à
Portée Effort max
N° N° d’ordre l’essai l’effort max Mode de rupture
(mm) (kN)
(mm)

1 10182A 26,92 43,8


Rupture en flexion : fissures
Essai de entre les points de chargement
2 10182B 4 750 27,34 38,7
flexion + fissure au niveau de la
jonction plancher/mur
3 10182C 25,48 46,2

Remarque :
Le poids propre du dispositif de chargement n’est pas pris en compte dans les tableaux Ppd = 0,5 kN.

Fin de rapport
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

ANNEXE
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Graphique n° 1 : Evolution de la charge appliquée en fonction de la flèche pour les trois


essais

Graphique n° 2 : Evolution de la charge appliquée en fonction des ouvertures de la liaison


mur/plancher pour l’essai n°10182A
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Graphique n° 3 : Evolution de la charge appliquée en fonction des ouvertures de la liaison


mur/plancher pour l’essai n°10182B

Graphique n° 4 : Evolution de la charge appliquée en fonction des ouvertures de la liaison


mur/plancher pour l’essai n°10182C
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Photographie n° 1 : Vue du dispositif d’essais

Photographie n° 2 : Vue des fissures sur le plancher Essai n°10182A – 1ères fissures
apparues à 26 kN
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/A

Photographie n° 3 : Vue de l’ouverture de la liaison mur/plancher

Photographie n° 4 : Vue de la rupture par flexion


DEPARTEMENT SÉCURITÉ, STRUCTURE ET FEU

Études et Essais Mécaniques

RAPPORT D'ESSAIS N° EEM 10 26028667/B


Concernant des essais d’effort tranchant
sur plancher de 2 m en béton léger

L'accréditation de la section Laboratoires du COFRAC


atteste de la compétence des laboratoires pour les seuls
essais couverts par l'accréditation.

Seuls les essais identifiés par le symbole sont


effectués sous le couvert de l’accréditation.
Ce rapport d'essais atteste uniquement des
caractéristiques de l’objet soumis aux essais et ne
préjuge pas des caractéristiques de produits similaires. Il
ne constitue pas une certification de produits au sens de
l'article L 115-27 à L 115-32 et R115-1 à R115-3 du code
de la consommation modifié par la loi n° 2008-776 du 04
août 2008 article 113.
En cas d'émission du présent rapport par voie électronique
et/ou sur support physique électronique, seul le rapport
sous forme de support papier signé par le CSTB fait foi en
cas de litige. Ce rapport sous forme de support papier est
conservé au CSTB pendant une durée minimale de 10 ans.
La reproduction de ce rapport d'essais n'est autorisée que
sous sa forme intégrale.
Il comporte 12 pages et 5 pages d’annexe.

A LA DEMANDE DE :
SYSCERA
17 rue Irène Carré
08 000 CHARLEVILLE MEZIERES
2/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

TABLE DES MATIÈRES

1. OBJET .......................................................................................................................... 3

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE .................................................................................................. 3

3. ÉCHANTILLONS ............................................................................................................. 3

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES ESSAIS ....................................... 4

5. CONSTITUTION ET DESCRIPTION DU CORPS D’ÉPREUVES .................................................. 4

5.1 Description de la maquette ......................................................................................... 4

5.2 Identification du béton ........................................................................................ 9

6. MODALITÉS DES ESSAIS .............................................................................................. 10

6.1 Mise en place du corps d’épreuve .............................................................................. 10

6.2 Dispositif de chargement .......................................................................................... 10

6.3 Mode de chargement ............................................................................................... 10

7. DISPOSITIF DE MESURE ............................................................................................... 11

8. RESULTATS DES ESSAIS............................................................................................... 12


3/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

1. OBJET
A la demande de la société SYSCERA, des essais d’effort tranchant sur des planchers en béton léger ont
été réalisés afin de déterminer leurs caractéristiques.

Ce présent document est divisé en quatre parties réparties comme suit :


Rapport EEM 10 26028667/A : les essais de flexion sur plancher de 4,75 m.
Rapport EEM 10 26028667/B : les essais d’effort tranchant sur plancher de 2 m.
Rapport EEM 10 26028667/C : les essais de caractérisation et les essais de compression sur trumeaux
en béton léger.
Rapport EEM 10 26028667/D : essai de fatigue sur plancher de 4,75 m.

2. TEXTES DE RÉFÉRENCE
[1] Lettre de commande DSSF/EEM 10/258 du 12 août 2010 définissant le programme et les modalités
d’essais

[2] NF EN 10002-2 : Matériaux métalliques – Essais de traction – Partie 2 : Vérification du système de


mesure de charge de la machine d’essai de traction

[3] NF E11-063 : Capteurs de déplacement linéaires. Spécifications. Méthodes d’essais.

[4] NF EN 12390-3 : Essais pour béton durci – résistance à la compression des éprouvettes (février 2003)

[5] NF EN 12390-6 : Essais pour béton durci – résistance en traction par fendage d'éprouvettes (octobre
2001)

3. ÉCHANTILLONS

Mise en œuvre : SYSCERA


Fabricant : SYSCERA
Dates de fabrication : 18 et 19 août 2010
Date de livraison : 9 août 2010
Observations : --

Fait à Marne-la-Vallée, le 18 novembre 2010

Le technicien L'ingénieur Le chef de la division


chargé des essais responsable des essais « Etudes et essais mécaniques »

Pierre-Jean DEGIOVANNI Cécile THIRIET Philippe RIVILLON


4/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

4. IDENTIFICATION DU LABORATOIRE ET PROGRAMME DES


ESSAIS

Les essais ont eu lieu du 29 au 30 septembre 2010 dans le Laboratoire STRUCTURES du DEPARTEMENT
SECURITE, STRUCTURES et FEU, au Centre de Recherche du CSTB de MARNE LA VALLÉE.
Le programme des essais est résumé dans le tableau 4.1.

Tableau 4.1 : Programme des essais réalisés

N° Nature de Type de Observations –


Corps d’épreuve
d’essai l’essai chargement Mesures

1
Plancher de 2 m de portée et
Essai d’effort Chargement Mesures de la charge et
2 de 1,20 m de largeur avec
tranchant monotone croissant des déformations
murs en extrémité
3

5. CONSTITUTION ET DESCRIPTION DU CORPS D’ÉPREUVES

5.1 Description de la maquette


Le procédé étudié est le procédé de structure métallique SYSCERA qui sert à réaliser des planchers et des
murs en béton léger.
Cette structure métallique (cf. schéma 5.1) est autoportante et auto-coffrant.
Elle est réalisée par découpage et déployage d’une feuille de tôle galvanisée (épaisseur 1,6 mm) à haute limite
élastique.

Schéma 5.1 : Plan de la structure TD8 SYSCERA (tôle déployée)

Le corps d’épreuve réalisé à partir de ce procédé est un plancher de 2 m de portée et de 1,2 m de large avec
des murs à ses extrémités.

La description du corps d’épreuve est donnée sur le schéma 5.2.


5/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Schéma 5.2 : Description du corps d’épreuve

130

140
1 500
1 060

1 200 2 000

Les schémas 5.3, 5.4 et 5.5 décrivent les armatures utilisées et leurs positions.

L’armature du plancher est constituée de :

- de 1 structure métallique TD8 SYSCERA positionnée horizontalement, de longueur 2 040 mm.

- de 7 poutres à fil BEKAERT H80mm de 1 500 mm de long positionnées longitudinalement à chaque


extrémité du plancher servant à faire la liaison avec le mur (soit un total de 14 poutres). Les
extrémités des poutres côté mur sont crossées afin de faire une liaison avec les éléments du mur.

- de 2 filants de 10 mm de diamètre et de 1 200 mm de long positionnés dans la largeur du plancher


en extrémité des poutres à fil BEKAERT H80mm de 2 200 mm (soit un total de 2 filants dans le
plancher).

L’armature de chaque mur est constituée de :

- d’une structure métallique TD8 SYSCERA positionnée verticalement, de longueur


1 500 mm.

- de 2 poutres à fil BEKAERT H80mm de 1 200 mm de long :


o une positionnée au droit du plancher en partie inférieure, cette poutre est prise dans les
crosses des poutres à fil BEKAERT H80mm situées dans le plancher.
o l’autre placée dans le mur à 800 mm de la première.

- d’un grillage pour la projection du béton.


6/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Schéma 5.3 : Schéma des armatures du corps d’épreuve – Vue de face

Schéma 5.4 : Schéma des armatures du corps d’épreuve – Vue de dessus


7/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Schéma 5.5 : Schéma d’une poutre à fil BEKAERT

a = 12 mm
b = 70 ou 80 mm
d = 4,5 mm
Matière : acier doux galvanisé

Photographie 5.1 : Armature d’un plancher

Photographie 5.2 : Détail au niveau de la liaison avec le mur


8/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Photographie 5.3 : Vue de la mise en place du béton

Pour le coulage, seul le plancher est coffré (cf. photographie 5.1).

Un béton léger est projeté dans la structure. Sa composition est donnée dans le tableau 5.1.
Le béton a été fabriqué par le CSTB.

Le montage des armatures et la projection du béton ont été réalisés par le demandeur.

Tableau 5.1 : Composition du béton

Dosage
Composants
pour 1 m3
Ciment CEM II/B-LL 32,5 R CP2 500 kg

Sable 0/2 450 kg

Bille de polystyrène Styrobéton adhuventées (1.2 à 2


600 L
mm (densité de 12 Å 14 kg/m3))

Eau 210 L

Fibres polypropylène (réf 320 N de 20 mm) 1 kg


9/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

5.2 Identification du béton


Les essais de compression ont été réalisés conformément aux modalités définies dans la norme NF EN 12390-3
[4].

Des précisions concernant ces modalités sont données ci-dessous :


nombre d’éprouvettes par série : 3
conditions de conservation dans l’eau : (20 ± 2) °C
méthode de préparation des surfaces : Lapidaire
machine d’essais : LOS BP3000 de capacité 3000 kN
de classe 2 (de 60 kN à 300 kN) selon la norme EN 12390-4.
de classe 1 (de 300 kN à 3000 kN) selon la norme EN 12390-4.

Les résultats des essais sont consignés dans le tableau ci-dessous.

Tableau 5.2 : Résistance en compression des éprouvettes de béton conservées dans l’air

Date de fabrication : 19/08/2010


Age matériau : 28 jours
Date de l’essai : 17/09/2010
Charge
N° Masse Mva Rc Etat humidité surface
3 maximale
d’éprouvette (g) (kg/m ) (MPa) Type de rupture
(kN)
Surface sèche
1 7 507 1 178 130,5 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
2 7 443 1 171 126,2 6,5
Rupture correcte
Surface sèche
3 7 490 1 186 138,7 7,0
Rupture correcte
Moyenne 1 179 131,8 6,5
Ecart-type 7 6,4 0,3

Le paragraphe 6.4 du rapport EEM 10 26028667/C comporte les résultats de caractérisation du béton.
10/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

6. MODALITÉS DES ESSAIS


6.1 Mise en place du corps d’épreuve
Les essais sont réalisés dans le Laboratoire Structures, équipé de portiques et de chariots mobiles. Les
portiques reçoivent les vérins hydrauliques permettant de transmettre la charge au corps d'épreuve.

Le corps d'épreuve est posé directement sur la dalle d’essais.

Un dispositif permet de buter :


les pieds des murs.
les parties hautes des murs (lors de l’essai 10181a, la maquette était butée en tête et non bridée).

6.2 Dispositif de chargement


Le dispositif de transmission des charges est décrit la figure 6.1.

Figure 6.1 : Description de l’essai

Bridage du haut du
mur
F

260

Bridage du pied L = 2000


du mur

Le poids total du dispositif de chargement appliqué à la maquette de façon permanente est égal à :
0,91 kN pour les essais 10181A et 10181B
1,29 kN pour l’essai 10181C

Le poids propre du dispositif d’essai n’est pas pris en compte dans les tableaux résultats.

6.3 Mode de chargement


Un chargement monotone croissant est appliqué sur le plancher.
11/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

7. DISPOSITIF DE MESURE

Il est constitué de :

- un capteur de force de marque BÊTA de type N 1370, de 50 kN d'étendue de mesure, placé à


l’extrémité du vérin permet de contrôler la charge appliquée au corps d'épreuve. Le dispositif de
mesure de la charge est de classe 2 selon la norme NF EN 10002-2 [2].

- un ensemble de 8 capteurs de déplacement de marque SOLARTRON, de type L12 de


6 mm d'étendue de mesure, de type L20 de 10 mm d'étendue de mesure et de type L100 de
50 mm d'étendue de mesure, mesurant les déplacements horizontaux du corps d'épreuve. Les
capteurs de déplacement sont de classe 0.2 selon la norme NF E 11-063 [3].

Figure 7.1 : Emplacement des capteurs de déplacement

1000

D(2) 260
Point de fixation du
T sur le mur D(3)
D(1)
D4)

D(7) D(8)

D(5) D(6)
T fixé en deux points sur le mur
du plancher, pièce servant de
mire au capteur D(5) et D(6)
100 150

Capteur de déplacement

D(1) et D(2) sont fixés sur le mur et mirent le plancher. Ils mesurent le déplacement vertical du plancher par
rapport au mur au niveau de la liaison mur/plancher.

D(5) et D(6) sont fixés sur la face inférieure du plancher et mirent le T. Capteurs servant à mesurer la rotation
du plancher (idem pour D(3) et D(4) mais de l’autre côté du plancher).

D(7) et D(8) mesurent la flèche du plancher, D(7) sous le point de chargement et D(8) à mi-portée.
12/12

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

8. RESULTATS DES ESSAIS

Les résultats des essais sont consignés dans :

8.1 Le tableau récapitulatif 8.1 donnant, pour les différents essais, la valeur de la charge de ruine et le mode
de rupture.

8.2 Les courbes, en annexe, déduites des enregistrements réalisés au cours des essais, donnant une
représentation graphique de la charge appliquée F en fonction :
de la flèche sous le point de chargement D(7).
de la flèche à mi-portée D(8).
de la rotation du plancher par rapport au mur. Cette rotation est calculée par :
1 2 D(4) D(3)
avec 1 Arc tan
2 150
D(6) D(5)
2 Arc tan
150

du déplacement vertical entre le plancher et le mur au niveau de la liaison mur/plancher. Le


déplacement est calculé par :
D(1) D(2)
D
2

8.3 Les photographies, en annexe, donnant des vues des corps d'épreuve après rupture.

Tableau récapitulatif des essais

Nature de Portée Effort max


N° N° d’ordre Observations
l’essai (mm) (kN)
Fissure sous le point de chargement mise en
parallélogramme de la maquette => butée en
1 10181A 132,63
tête pas suffisante (bridage en tête pour les
essais suivants)
1ere fissure vers 120 kN arrêt de l’essai car
10181B Essai --
saturation du vérin à 149,90 kN
d’effort 2 000
2 Reprise de l’essai 10181B avec deux vérins
10181B tranchant
153,56 Fissuration sous le point de chargement et
(reprise)
liaison mur/plancher
1ere fissure vers 130 kN
3 10181C 154,22 Fissuration sous le point de chargement et
liaison mur/plancher

Remarque :
Le poids propre du dispositif de chargement n’est pas pris en compte dans les tableaux et les courbes:
Ppd = 0,91 kN pour les essais 10181A et 10181B.
Ppd = 1,29 kN pour les essais 10181B (reprise) et 10181C.

Fin de rapport
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

ANNEXE
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Graphique n° 1 : Charge en fonction de la flèche sous le point de chargement pour les 3


essais

Graphique n° 2 : Charge en fonction de la flèche à mi-portée pour les 3 essais


ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Graphique n° 3 : Charge en fonction de la rotation du plancher par rapport au mur

Graphique n° 4 : Charge en fonction du déplacement vertical entre le plancher et le mur


au niveau de la liaison mur/plancher
ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Photographie n° 1 : Vue du dispositif d’essais

Photographie n° 2 : Vue des fissures sous le point de chargement


ANNEXE

RAPPORT D’ESSAIS
N°EEM 10 26028667/B

Photographie n° 3 : Vue de la rupture – Fissure sous le point de chargement

Photographie n° 4 : Vue de l’ouverture de la liaison mur/plancher

Vous aimerez peut-être aussi