Vous êtes sur la page 1sur 4

REPUBLIQUE DU BENIN

-------------------
MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT
-------------------
Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique

Synthèse des principaux résultats du RGPH-4 de l’ATACORA


1- Etat et structure de la population de l’Atacora
Evolution de la population de l’Atacora de 2002 à 2013
DIVISIONS RGPH4-2013 RGPH3-2002 Taux Poids
ADMINISTRATIVES d'accroissement démographique
intercensitaire en % en 2013
en % (2002-
Total Masculin Féminin Total Masculin Féminin 2013)
BENIN 10 008 749 4 887 820 5 120 929 6 769 914 3 284 119 3 485 795 3,52
ATACORA 772 262 380 448 391 814 549 417 270 504 278 913 3,06 7,7
Boukoumbé 82 450 40 479 41 971 60 568 29 523 31 045 2,77 10,7
Cobly 67 603 32 784 34 819 46 660 22 421 24 239 3,34 8,8
Kérou 100 197 49 963 50 234 62 632 31 397 31 235 4,25 13,0
Kouandé 111 540 55 558 55 982 80 261 40 132 40 129 2,96 14,4
Matéri 113 958 55 676 58 282 83 721 40 255 43 466 2,77 14,8
Natitingou 103 843 50 968 52 875 75 620 37 388 38 232 2,85 13,4
Péhunco 78 217 39 147 39 070 55 082 27 546 27 536 3,15 10,1
Tanguiéta 74 675 36 431 38 244 54 719 27 120 27 599 2,79 9,7
Toucountouna 39 779 19 442 20 337 30 154 14 722 15 432 2,48 5,2

En 2013, le département de l’Atacora


compte 772 262 habitants soit 7,7% de la Evolution de la structure par âge de la population de l'Atacora aux RGPH-1992, RGPH-
population béninoise. Le taux 2002 et RGPH-2013
25
d’accroissement intercensitaire de 3,06% On constate depuis 1992 une
1992 2002 2013
est inférieur à la moyenne nationale. 20 augmentation de la proportion de la
Quatre communes d’importances population des groupes d’âges 10-14
démographiques : Matéri (14,8%), 15
ans, 15-19 ans et 20-24 ans dans la
Kouandé (14,4%), Natitingou (13,4%) et population de l’Atacora.
10
Kérou (13,0%) de la population du
département. 5
Depuis 1992, on constate une baisse de
la proportion de la population des 0
groupes d’âges 0-4 ans et 5-9 ans dans la
population de l’Atacora.

2- Population étrangère dans l’AtacoraLa proportion de la population étrangère


120 Répartition de la population étrangère du département de l'Atacora dans l’Atacora est de 1,3%. Les
99 selon le pays d'origine en 2013
100 communes de Péhunco (2,8%), de
80 Natitingou (2,6%), de Kérou (1,5%) et de
60 Tanguiéta (1,5%) présentent les
38,6
40 27,7 proportions les plus élevées d’étrangers
17,3
20 8,8 6,0 dans la population de la commune.
0,6 0,9 0,3 0,2 0,4
0 La quasi-totalité de la population
étrangère dans le département de
l’Atacora provient de l’Afrique. Les trois
principaux pays de provenance des
étrangers sont : Niger (38,6%), Burkina-
Faso (27,7%) et le Togo (17,3%).
3- Dynamique de la population
Fécondité

Baisse (en %) de la fécondité dans le


département de l'Atacora entre 2002 et 2013

0,0

-5,0
-5
-10,0

-15,0 -13 -13

-20,0
-19 -18 -18 -20
-18

-25,0 -22
-23
-26 -26
-30,0
-28

Le nombre moyen d’enfants qu’une femme espère avoir à la fin de sa vie féconde (Indice synthétique de la
fécondité-ISF) en 2013 est de 5,6 enfants par femme, avec des niveaux élevés dans toutes les communes du
département (niveau supérieur ou égal à 5,4 enfants par femme), sauf dans la commune de Natitingou où le
plus faible niveau est enregistré avec 4,3 enfants par femme.
Le niveau de la fécondité est en baisse dans le département de l’Atacora. Entre 2002 et 2013, l’indice
synthétique de la fécondité a baissé de 19%. Des efforts ont été plus perceptibles dans les communes de
Tanguiéta (-28%), Cobly (-26%) et Toucountouna (-26%).

Mortalité

Dans le département de l’Atacora, sur 1000 enfants nés


vivants 120 décèdent avant d’atteindre leur cinquième
anniversaire en 2013. La mortalité des enfants de moins de
cinq ans est plus élevée dans la commune de Cobly (143
pour mille) et Matéri (140 pour mille). Quant à la mortalité
avant le premier anniversaire, elle touche 76 enfants sur
1000 dans le département de l’Atacora.
Le quotient de mortalité des enfants de moins de cinq ans
est de 122 pour mille en milieu urbain et 119 pour mille en
milieu rural.
Migration
Le solde migratoire est négatif dans
Solde migratoire interne par Commune dans l'Atacora
toutes les communes de l’Atacora sauf
en 2013 Toucountouna 121 dans les communes de Toucountouna,
-2 404 Tanguiéta
Péhunco et Natitingou. Ainsi, toutes les
Péhunco 466 communes de l’Atacora sont des zones
Natitingou 77 d’émigration sauf les communes de
-3 246 Matéri Toucountouna, Péhunco et Natitingou.
-1 575 Kouandé Les communes de Matéri (-3246),
-176 Kérou Tanguiéta (-2404) et Cobly (-2319) sont
-2 319 Cobly les communes de forte émigration dans
-2 053 Boukoumbé l’Atacora.
-4 000 -3 000 -2 000 -1 000 0 1 000

4- Alphabétisation et fréquentation scolaire


Alphabétisation des 15 ans et plus

L’Atacora affiche un taux d’alphabétisation


Taux d'alphabétisation des 15 ans et plus au RGPH-2002 et au RGPH-
de 26%. Ce qui traduit une hausse d’environ 2013 du département de l'Atacora
50 44
12 points par rapport à 2002 dans l’Atacora. 43

Le taux d’alphabétisation de l’Atacora en 40


33
2013 est inférieur à la moyenne nationale. 30 30
30 26 28
Le taux d’alphabétisation est supérieur à 20% 23 24
22 22
20
dans toutes les communes de l’Atacora sauf 20 15 16
14 13 13
dans la commune de Kérou, où il est très 12 11 11
8 8
10
faible (14,8%). Le niveau le plus élevé
s’observe dans la commune de Natitingou où 0
44,2% de la population de 15 ans et plus
savent lire et écrire dans une langue 2002 2013
quelconque.

Taux nets de scolarisation

Evolution du taux net de scolarisation au primaire des 6-11 ans En 2013, 51,7% des enfants de 6-11 ans sont à
au RGPH1992, RGPH2002 et RGPH2013 du département de
l'Atacora par commune l’école dans l’Atacora. Le taux net de
80
67,7 scolarisation dans l’Atacora est inférieur de celui
70 65
58,2 57,2 du niveau national de 13 points (65%). La
60 54,6 54,7
51,7 50,5
46,8 46,4 commune de Natitingou (67,7%) a le taux net de
50 55 57,8
scolarisation au primaire le plus élevé et la
40 32,7
41,2 39,0 commune de Kérou (32,7%) présente le niveau
30 37,6 39,2 40,7
33 35,4 35,8 36,9 le plus faible du département.
32,2
20
23,2 Des progrès importants ont été réalisés entre
10 17,2 19,4 18,5
13,7 11,2 11,2 16,3 12,4 12,0 1992 et 2002 en matière de scolarisation au
0
primaire qu’entre 2002 et 2013 au niveau de
1992 2002 2013
l’Atacora et des communes du département.

Les efforts ont été moins perceptibles dans les communes de Boukoumbé et Natitingou entre 2002 et 2013. Le
taux net de scolarisation au secondaire est de 25,8% en 2013 dans l’Atacora. Le taux net de scolarisation au
secondaire le plus faible est observé dans la commune de Kérou (16,1%).
5- Activités économiques
L’Atacora compte 170 333 actifs de 15-64 Proportion d'actifs occupés dans le secteur informel et rapport de
dépendance économique réelle du département de l'Atacora selon les
ans et 98,2% de cette population active est communes
occupée. Le secteur primaire occupe 79%
105 3
de la population active occupée dans ce 100 2,6 2,5
95 2
département et 94% des actifs occupés 90 1,2 1,1 1,3 1,2 1,2 1,3 0,9 1,2 1,2 1,2 1,5
85 1
travaillent dans le secteur informel. Le 80 90 94 96 95 97 97 96 86 96 93 96
0,5
secteur formel (public et privé) ne 75 0

représente que 6% des actifs occupés. Le


rapport de dépendance économique réelle
qui rend compte du nombre de personnes
Proportion d'actifs de 15-64 ans occupés dans le secteur formel (Public+Privé)
en charge par actif occupé est de 3,6
Proportion d'actifs de 15-64 ans occupés dans le secteur informel
personnes par actif occupé de 15-64 ans.
Rapport de dépendance économique réelle (Population active = 15-64 ans)

6- Pauvreté
La pauvreté non monétaire (basée sur les caractéristiques
de l’habitat et les actifs du ménage) touche 39,5% de la
population de l’Atacora en 2013. Cette forme de pauvreté
touche plus les communes de Boukoumbé (56,4%),
Toucountouna (51,5%), Tanguiéta (51,3%) et de Cobly
(49,1%).

L’indice de pauvreté humaine calculé en 2013 touche 48%


de la population de l’Atacora. Il touche plus la commune
de Kérou (59%). Entre 2002 et 2013, la pauvreté humaine a
très peu baissé dans l’Atacora. Elle est passée de 53% en
2002 à 48% de la population en 2013.
Dans toutes les communes de l’Atacora, l’indice de
pauvreté humaine a baissé sauf dans les communes de
Kérou et de Kouandé.

7- Quelques années de projections de population de l’Atacora


2013 2014 2015 2016 2017 2018
En 2018, la population de l’Atacora va Atacora 772 262 794 929 818 256 842 125 866 518 891 432
atteindre 891 432 habitants. Seules les Boukoumbé 82 450 84 883 87 374 89 923 92 527 95 188
communes de Matéri, Kérou, Kouandé Cobly 67 603 69 595 71 637 73 727 75 862 78 043
Kérou 100 197 103 143 106 170 109 267 112 432 115 665
et Natitingou qui avaient déjà atteint le
Kouandé 111 540 114 830 118 200 121 648 125 172 128 771
cap de 100 000 habitants sont restées Matéri 113 958 117 321 120 764 124 286 127 886 131 563
dans la course en 2018. La commune de Natitingou 103 843 106 801 109 935 113 142 116 419 119 767
Péhunco 78 217 80 524 82 887 85 305 87 776 90 299
Toucountouna avec 45 924 habitants
Tanguiéta 74 675 76 879 79 135 81 443 83 802 86 211
en 2018 est encore très loin de cet
Toucountouna 39 779 40 953 42 155 43 384 44 641 45 924
objectif.
Seul Contact
Institut National de la Statistique et de l’Analyse Économique (INSAE)
01 B.P. : 323 Cotonou Bénin
Tél. (229) 21-30-82-44/45 Télécopieur : (229) 21-30-82-46
E-mail : insae@insae-bj.org Site Web : www.insae-bj.org