Vous êtes sur la page 1sur 188

1

Sommaire
Message du Président P.5
Organisation de la compagnie P.6

ACTIVITES

01
Rapport de gestion sur les Etats Financiers personnels SYSCOHADA
du Conseil d’Administration à l’Assemblée Générale Ordinaire P.8

Faits marquants de l’exercice 2019 P.9

Chiffres clés au 31 decembre 2019 P.10

Bilan des activités 2019 P.18

ETATS FINANCIERS
SYSCOHADA

02
Rapport Général des Commissaires aux Comptes P.30

Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes


sur les conventions règlementées P.36

Etats Financiers P.50

Rapport du président du Conseil d’Administration


à l’Assemblée Générale P.54

Résumé des règles et méthodes comptables P.61

ETATS FINANCIERS
IFRS

03
Rapport de gestion du Conseil d’Administration à l’Assemblée
Générale Ordinaire sur l’ensemble consolidé P.68

Situation du groupe CIE au cours de l’exercice 2019 P.69

Perspectives 2020 P.75

Evènements posterieurs à la clôture P.76

Activités en matière de recherche et développement P.77


PROJET DE RESOLUTIONS

04
ASSEMBLEE GENERALE
ORDINAIRE
Projet de Résolutions
Assemblée Générale Ordinaire P.84

RAPPORT
DEVELOPPEMENT DURABLE 2019

05
Editorial P.4

Construire une Gouvernance forte P.16

Développer le capital humain P.28

Préserver l’environnement et intégrer


le changement climatique P.44

Rendre accessible les services essentiels de la vie


et contribuer au développement local P.54

Annexes P.76
MESSAGE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Dominique KAKOU
PCA CIE
Mesdames et messieurs,

Chers actionnaires,

Bénéficiant d’un environnement social toujours favorable, la Côte d’Ivoire continue d’enregistrer des
performances économiques appréciables et inclusives avec notamment la mise en œuvre du Programme
Social du Gouvernement (PSGouv) 2019-2020.

L’année 2019 a confirmé l’excellence des performances techniques et financières réalisées par notre
compagnie, malgré un contexte d’exigences croissantes de nos partenaires.
Je saisis ainsi cette occasion pour rendre hommage à la détermination et l’engagement de nos équipes,
des hommes et des femmes qui ne ménagent aucun effort pour améliorer le quotidien des populations.
Pour l’exercice clos le 31 décembre 2019, en plus des états financiers établis en SYSCOHADA, vous aurez
également à vous prononcer sur les états financiers établis selon les normes comptables internationales
IFRS.

Cette année 2020, est une année particulière à plus d’un titre. En effet, elle devra marquer la fin de
notre seconde période de concession et ouvrir une prochaine dont les contours sont à l’étude avec les
Autorités. Mais encore plus, elle marquera surtout l’histoire de l’humanité avec cette crise sans précédent
de la COVID-19 dont les conséquences humaines et surtout économiques désastreuses sont à peine
chiffrables à ce stade.

Avec votre confiance et votre engagement constant, notre compagnie saura encore relever les défis qui
s’annoncent et devenir encore plus forte et plus prospère.
ORGANISATION DE LA COMPAGNIE

CONSEIL D’ADMINISTRATION

ALBEROLA Marc Administrateur


AXA REIM SGP représenté par GAILLETON Julien Administrateur
BAKAYOKO Ahmadou Administrateur
BONI KONAN Claude Administrateur
ECP FII FINAGESTION representé par LE GUENNOU Vincent Administrateur
ETAT DE CÔTE D’IVOIRE representé par TRAORE Amidou Administrateur
KAKOU Dominique Administrateur
LODUGNON Brice Administrateur
PETERSCHMITT Louis Administrateur
TAUZIAC Eric Administrateur

DIRECTION GÉNÉRALE

BAKAYOKO Ahmadou Directeur Général


LAGO Sosthène Secrétaire Général
KACZMAREK André-Marie Conseiller Spécial du DG
KOUASSI Mathias Directeur Général Adjoint Pôle DC
BAKAYOKO Siaka Directeur Général Adjoint Pôle PTME
DAURIAC Stéphan Directeur Général Adjoint Pôle AGF
COULIBALY Lenzéni Directeur Général Adjoint Pôle Supply Chain

COMMISSAIRES AUX COMPTES

ERNST & YOUNG Commissaire aux Comptes titulaire


MAZARS COTE D’IVOIRE Commissaire aux Comptes titulaire

UNICONSEIL Commissaire aux Comptes suppléant


YAO KOFFI Noël Commissaire aux Comptes suppléant
01
ACTIVITES
01 ACTIVITES

RAPPORT DE GESTION SUR LES ETATS FINANCIERS PERSONNELS


SYSCOHADA DU CONSEIL D’ADMINISTRATION A L’ASSEMBLEE
GENERALE ORDINAIRE
Mesdames, Messieurs,
Chers Actionnaires,

Nous vous avons convoqués en Assemblée Générale Ordinaire, conformément aux Statuts, afin de vous
faire entendre la lecture du Rapport de Gestion du Conseil d’Administration, ainsi que des Rapports de
vos Commissaires aux Comptes, sur les Etats financiers personnels de l’exercice clos le 31 décembre 2019
et sur les opérations intervenues au cours de cette période.

Nous vous demanderons, après avoir lu et entendu ces rapports, de statuer sur les Etats financiers personnels
et de vous prononcer sur les résolutions qui vous seront soumises.

Nous rappelons que tous les Actionnaires ont eu la faculté de consulter, au siège de la société, les Etats
financiers personnels présentés sur les imprimés conformes au plan comptable et qui sont adressés à
la Direction Générale des Impôts (Directions des Grandes Entreprises), selon la législation en vigueur.

Votre Conseil d’Administration se tient également à votre disposition pour vous fournir en séance, tous
les éclaircissements que vous pourriez souhaiter.

8 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

FAITS MARQUANTS DE L’EXERCICE 2019

Contexte politique et social Dans le cadre du Programme Social du Gouvernement


(Ps-Gouv), plusieurs avancées ont été enregistrées
L’année 2019 s’est déroulée dans un environne-
notamment l’amélioration de l’accès à l’électricité
ment relativement calme et serein en dépit d’un
traduite par : la baisse du tarif social au profit
contexte sécuritaire de vigilance relatif au
de 922 284 ménages, l’électrification de 397
terrorisme qui sévit dans les pays frontaliers
localités rurales de plus de 500 habitants, la
sahéliens. L’indice de sécurité nationale, se situe
réalisation de plus de 200 000 branchements
toutefois à un niveau appréciable de 1,2 à la fin de
pour les ménages à faibles revenus, dans le cadre
l’année 2019 sur l’échelle des Nations Unies contre
du programme électricité pour tous ;
1,3 en 2018.
Le cours moyen du baril de pétrole WTI a connu sur
La stabilité politique et sociale continue de favoriser
les quatre premiers mois de l’année 2019 une
une dynamique de croissance économique forte et
tendance haussière avant de se déprécier , pour
soutenue avec laquelle la Côte d’Ivoire a renoué,
enfin s’établir à 58,2 USD/bbl à la fin de l’année ;
depuis la sortie de crise en 2011.
La mise en œuvre du Plan National de Développe-
Le cours moyen du baril de pétrole WTI s’est
ment (PND 2016-2020) se poursuit avec toujours
globalement déprécié de 5,5% à fin décembre
pour ambition de faire de la Côte d’Ivoire un pays
2019, par rapport à la même période l’année
émergent à l’horizon 2020 et de réduire par ailleurs
précédente.
le taux de pauvreté de moitié par la promotion d’une
croissance inclusive, la poursuite des réformes
Au 31 décembre 2019, le cours moyen du dollar
économiques et le renforcement de la compétitivité
a enregistré une variation d’une amplitude de
de l’économie ivoirienne (Doing Business).
21 FCFA, entre un minimum de 574 FCFA/USD
observé, en janvier 2019 et un maximum de 595
Environnement économique national FCFA/USD relevé, en septembre 2019.
L’activité économique nationale a bénéficié, en
2019, d’un climat des affaires favorable, marqué Toutefois par rapport à décembre 2018, le cours
par l’amélioration continue de la compétitivité, la moyen annuel s’est apprécié de 6,6 %, passant de
poursuite des grands projets structurants inscrits 549 FCFA/USD à 585 FCFA/USD, en glissement
dans le Plan National de Développement (PND) annuel 2019.
2016-2020, la structuration et le déploiement du
Programme Social du Gouvernement 2019-2020
(PS-Gouv).

Ainsi, la mise en œuvre de ces réformes a permis


à la Côte d’Ivoire de gagner 12 places au classement
du rapport Doing Business 2020, en passant de
la 122ème à la 110ème place, avec un score de 60,7
points contre 58 points, un an plus tôt.

RAPPORT ANNUEL 2019 9


01 ACTIVITES

CHIFFRES CLES AU 31 DECEMBRE 2019


A- DONNEES TECHNIQUES ET D’EXPLOITATION

1. Rendements et TMC

Libellés 2017 2018 2019 Variations


2019 / 2018
Rendement Distribution (%) 84,7% 85,0% 87,0% 2,00 points
Rendement Transport (%) 92,3% 94,0% 95,2% 1,20 points
TMC (heure) 23:50:00 22:20:01 18:34:00 -03:46:00 heures

Evolution des rendements distribution et transport

92,3% 94% 95,2%

84,7% 85% 87%

2016 2017 2019


Rendement Distribution (%) Rendement Transport (%)

Evolution du TMC en heures

23 : 50 22 : 20 18 : 43

2017 2018 2019


TMC (heure)

10 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

2- Evolution des ventes en volume


En GWh 2017 2018 2019 Variations
2019 / 2018
Ventes Nationales 6 636 6 695 7 640 +12,4%
Ventes Export 1 225 1 078 1 178 +8,5%
Ventes totales 7 861 7 773 8 818 +11,9%

Evolution du volume des ventes d’énergie (GWh)

1 225 1 178
1 078

6 636 6 695 7 640

2017 2018 2019


Ventes Export Ventes Nationales

3- Evolution de la production

En GWh 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
Consommation nationale brute 8 721 8 913 9 427 +5,5%
Production hydraulique 2 030 2 938 3 455 +15,0%
Production nette 9 796 9 830 10 433 +5,8%

RAPPORT ANNUEL 2019 11


01 ACTIVITES

Evolution de la Production et de la Consommation en GWh

10 433
9 830
9 796

2 938 3 455
2 030

8 721 8 913 9 427

2017 2018 2019


Consommation nationale brute Production hydraulique Production nette

4. Evolution du nombre de clients et branchements

Libellé 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
Nombre de clients BT 1 892 711 2 191 290 2 532 418 +13,5%
Nombre de clients HT 5 115 5 435 5 736 +5,2%
Nombre Total de clients 1 897 826 2 196 725 2 538 154 +13,5%
Total Branchements et raccordements 268 162 298 928 298 820 -0,0%
Branchements BT, dont : 267 837 298 608 298 488 -0,0%
- Branchements ordinaires 86 651 93 087 95 486 +2,5%
- Branchements PEPT 181 186 205 521 203 002 -1,2%
Raccordements HT 325 320 332 +3,6%

12 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

Evolution du nombre de clients BT

1 892 711 2 191 290 2 532 418

2017 2018 2019


Nombre de clients BT

Evolution du nombre de clients HT

5 115 5 435 5 736

2017 2018 2019


Nombre de clients HT

RAPPORT ANNUEL 2019 13


01 ACTIVITES

B- DONNEES FINANCIERES

1. Evolution des coûts d’achats et de production

Libellé 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
Prix moyen achat / cout de production 44,1 41,9 41,9 0%
(FCFA)
Cout d'achat + production (Mds de FCFA) 438,5 389,3 438,9 +11,3%
Cout d'achat + production + subvention 438,5 389,3 438,9 +11,3%
HVO

Evolution du prix moyen et du cout de production

438,5 389,3 438,9

2017 2018 2019


cout d’achat + production (Mds de F cfa)

2. Evolution des ventes en valeur

En Mds de FCFA 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
Chiffre d'affaires Nationales 462 463 531 +12,7%
Chiffre d'affaires Export 80 70 77 +9,4%
Chiffre d'affaires énergie 542 533 608 +12,3%

14 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

Evolution des ventes en Mds de FCFA

80 70 77

462 463 531

2017 2018 2019

Chiffres d’affaires Nationales Chiffres d’affaires Export

3. Evolution du résultat net

En Mds de FCFA 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
EBE 20,1 21,9 27,4 +20,1%
Résultat Net 2,0 4,9 6,5 +24,6%
Redevance -21,3 25,0 38,8 +35,6%

RAPPORT ANNUEL 2019 15


01 ACTIVITES

4. Evolution des investissements

En Mds de FCFA 2017 2018 2019 Variations %


2019 / 2018
Compteurs 12,3 14,4 14,7 +1,8%
Matériel et logiciels informatiques 2,3 2,0 1,8 -10,3%
Matériel et outillage d'exploitation 1,5 1,0 2,7 +60,9%
Matériel de transport 5,1 5,1 5,0 -2,9%
Aménagements et constructions 3,5 2,8 2,5 -12,8%
Total 24,7 25,4 26,6 +4,6%

16 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

5. Evolution des effectifs

RAPPORT ANNUEL 2019 17


01 ACTIVITES

BILAN DES ACTIVITES 2019

Nouvel Engagement Client Le Centre de Relation Client (CRC)


La Direction Générale a assigné à la Direction Générale 1 050 747 sollicitations reçues au CRC en
Commerciale Marketing et Relation Client (DCCMRC), 2019 contre 912 933 en 2018 ; dont 97,59%
la mission d’élaboration d’une stratégie s’articulant via les canaux voix et 2,41% sur le digital ;
autour de projets ayant un impact sur la satisfaction 53,27% des sollicitations, soit 559.733
de nos clients. enregistrées en 2019, ont porté sur les
C’est ainsi qu’un plan d’actions a été élaboré événements du réseau électrique. 25,46%
autour d’un nouvel axe stratégique dénommé de ces sollicitations sont des demandes de
« Nouvel Engagement Client (NEC) ». dépannage (142 508 demandes) ;
Le (NEC) se définit dès lors comme le nouveau la différence, soit 46,73% des sollicitations
contrat de confiance entre la CIE et ses clients, étant constituée de demandes d’informa-
basé sur des promesses, des engagements et des tions et de réclamations sur les prestations
preuves concrètes que nous nous engageons à clientèles.
honorer au quotidien. le taux d’efficacité 2019 du CRC est de
97,73% contre 90,4% en 2018 ;
Il est fondé sur 3 promesses fortes qui consti-
tuent les piliers stratégiques : Délai moyen de dépannage (DMD)
meilleure expérience client ; Le délai moyen de dépannage (DMD) est de
meilleure prise en charge de nos clients ; 3h58mn à fin décembre 2019 contre 4h35mn à
accompagnement de nos clients dans la fin décembre 2018. Nous observons une amé-
maîtrise de leur consommation d’énergie. lioration de 13,5% par rapport à l’année 2018
bien que des efforts restent encore à faire pour
Nouveaux modes de paiement atteindre l’objectif de 3h attendu.
des factures (NMPF)
Cette amélioration s’explique par les actions d’optimi-
Le taux d’utilisation des paiements digitaux par la sation du dépannage déployées au cours de l’année :
clientèle a connu une évolution sur l’année 2019 et
atteint 76% en décembre 2019, contre 73% enre-
gistré pour les dates limites de décembre 2018. Ventes d’énergies

18 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

Les ventes nationales à fin décembre 2019 s’éta- En Basse Tension (BT), le nombre de clients connaît
blissent à 7 640 GWh contre 6 695 GWh en 2018, en une progression de 15,6% et s’établit à 2 532 418
progression de 14,1% par rapport à 2018, résultant de clients au 31 décembre 2019, pour un taux de desserte
l’effet combiné d’une légère reprise de la croissance de 48% contre 44% en 2018, soit un gain de 4 points.
et de l’impact de l’émission d’un avoir de -254,4 GWh,
faisant suite au rejet de certaines factures de La dynamique de la BT tient principalement à l’in-
l’Administration et de l’Eclairage Public (EP) du tensification du PEPT (environ 202 991 nouveaux
District d’Abidjan, portant sur la période 2012-2016. branchements en 2019) et de la nouvelle politique
Hors impact de cet avoir, les ventes enregistrent une commerciale sur les branchements classiques
progression de +9,9%. (avec 95 818 nouveaux branchements classiques
en 2019).
Ventes HTA
Le nombre de clients HTA s’établit à 5 736, à fin Les ventes BT à fin décembre 2019 se sont améliorées
décembre 2019 contre 5 435 en 2018, soit une variation de 16,8%, par rapport à 2018, pour s’établir à 4 145 GWh.
nette de 301 clients, contribuant à entretenir la
dynamique de croissance de la consommation Les ventes BT sont réalisées par les consomma-
d’énergie de l’industrie. tions des clients domestiques. Avec l’accroissement
du nombre de clients, la contribution du PEPT à la
A fin décembre 2019, les ventes globales HTA croissance devient plus significative. En effet, les
progressent de 11,1% pour se situer à 3 495 GWh. ventes PEPT représentent environ 7% des ventes
Cette hausse des ventes HTA s’explique essentiel- BT en 2019 contre 5% en 2018. En outre, les ventes
lement par le dynamisme de l’activité économique d’énergie réalisées sur les clients domestiques PEPT
nationale, ressenti dans la plupart des secteurs correspondent à environ 10% des ventes des clients
d’activité. domestiques BT.

En outre, la forte croissance de la consommation Par ailleurs, sur l’Eclairage Public, la consommation
du secteur primaire (+26,5%) résulte de la reprise spécifique connaît un repli notable (-14%), lié d’une
de l’activité de la mine d’or de Tongon et de la part, à l’application des nouvelles procédures de
mise en service industrielle de la mine d’ITY. facturation des fraudes constatées sur les panneaux
EP (i.e. : branchements directs) et d’autre part, à la
fin du déploiement de la télégestion du parc EP en
2018 qui a permis de réduire fortement les allumages
Ventes BT
de jour et de détecter les soutirages des fraudeurs.

Rubriques Fin déc. 2018 Fin déc. Ecart Variation Contribution à


GWh 2019 GWh la croissance
GWh
BT (hors PEPT et Avoirs rejets ADM 2012- 3 623 3 863 241 6,6% 6,3%
2016)
PEPT 180 282 201 56,4% 2,7%
BT (hors Avoirs rejets ADM 2012-2016) 3 803 4 145 342 9,0% 9,0%
Avoirs rejets ADM 2012-2016 -254 7,8%
Total 3 548 4 145 597 16,8% 16,8%

RAPPORT ANNUEL 2019 19


01 ACTIVITES

Ventes Export

Les ventes d’énergie à l’exportation de 2019 sont de 1 178 GWh en hausse de 9% en comparaison aux
ventes à l’exportation de 2018 (1 077 GWh).

Evolution des ventes à l’exportation sur 2018-2019

Rendement global du système - la poursuite du programme Electricité Pour


Tous avec plus de 200 000 branchements
Le système électrique ivoirien affiche un supplémentaires en 2019 ;
rendement global de 83,1%, en 2019 contre - l’intensification et l’optimisation du disposi-
80,3% en 2018 gagnant ainsi 2,8 points, grâce à tif de répression de la fraude (utilisation de
l’amélioration des rendements de transport et de l’Intelligence Artificielle (IA) pour détecter
distribution. les clients aux consommations anormales) ;
Le Rendement de Transport s’affiche en effet à - le déploiement massif de compteurs
95,2%, en hausse de 1,2 point par rapport à 2018 intelligents et la redynamisation du pro-
(94%), tirant profit des travaux de renforcement cessus de facturation avec la télé-relève
du réseau de transport et de la mise en service de et le ticket consommation ;
la ligne Laboa-Ferké.
Ces travaux ont permis de réduire considérablement En particulier, l’impact de ces diverses actions
les pertes sur les lignes malgré l’accroissement des fortement déployées à Abidjan se fait ressentir
flux de transit sur le réseau Nord, lié à l’exportation sensiblement sur cette zone qui enregistre une
d’énergie. hausse de 3,4 points, par rapport à 2018, une per-
formance supérieure à celle réalisée en 2018.
De même, le rendement de distribution sur
le territoire national continue de s’améliorer Pour ce qui est des actions de lutte contre la
et gagne 2 points pour atteindre 87% en 2019, fraude, elles ont contribué à améliorer le rende-
contre 85% en 2018. Cette amélioration résulte ment de distribution de 2,08 points. Il est passé
de diverses actions menées, notamment : de 85% en 2018 à 87% à fin 2019.

20 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

Bilan social

L’effectif à fin 2019 est de 4 639 collaborateurs et se présente comme suit :

Rubrique 2017 2018 2019 Variation 2018 / 2019 en %


Cadres 500 551 574 +4%
Maitrises 2 635 2 555 2 539 -0,6%
EO 1 683 1 627 1 526 -6,6%
Total 4 818 4 733 4 639 -2%

A cet effectif s’ajoute 96 CDD, soit un effectif consolidé de 4 735 agents.

L’âge moyen des collaborateurs CIE est de 41 ans. 71,42 % de l’effectif se situe dans la tranche d’âges de
26 à 45 ans.

Bilan des activités de communication

La Direction de la Communication (DIRCOM) en s’appuyant sur la politique et stratégie de la CIE met


en œuvre depuis le début de l’année 2019, à travers un plan de communication, des actions visant à
valoriser l’image de marque de la société et à amplifier toutes les actions en faveur du développement
durable et de la satisfaction du client.

Des supports de communication ont été produits pour soutenir les actions visant à améliorer la cohésion,
à valoriser le professionnalisme des collaborateurs et à faire la promotion de la culture et des valeurs de
l’entreprise

RAPPORT ANNUEL 2019 21


01 ACTIVITES

22 RAPPORT ANNUEL 2019


ACTIVITES 01

02
ETATS
FINANCIERS
SYSCOHADA

RAPPORT ANNUEL 2019 23


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

Le chiffre d’affaires énergie Charges propres à la CIE


Le chiffre d’affaires énergie (hors pénalités sur les Les charges d’exploitation propres à la CIE sont
ventes BT) à fin décembre 2019 s’établit à 607,5 constituées de charges d’entretien de réseau et
Mds de FCFA contre un réalisé à fin décembre centrales, services extérieurs divers et charges du
2018 de 533,4 Mds de FCFA, soit une évolution à personnel.
la hausse de 74 Mds de FCFA. Cette croissance résulte
des effets conjugués suivants : Les charges d’exploitation s’établissent à 160,8
Mds de FCFA, affichant ainsi une hausse de 4%
Hausse de 67,5 Mds de FCFA du chiffre
par rapport à fin décembre 2018, elles sont ventilées
d’affaires des ventes nationales, conséquence
comme suit :
(i) des impacts des avoirs issus des rejets de
factures des clients Administration par le
Les charges d’entretien et travaux : 60,6
LBTP ( 25,1 Mds de FCFA) en 2018, et (ii) de
Mds de FCFA;
la hausse des volumes vendus du fait de la
Les services extérieurs : 50 Mds de FCFA;
croissance du volume d’énergie livrée de 7,1
Le personnel : 50,9 Mds de FCFA.
% et du rendement distribution de 2 points ;
Hausse de 6,9 Mds de FCFA du chiffre
d’affaires des ventes export, conséquence Résultat
de l’augmentation des volumes vendus à
EDM (+165 GWh) atténuée par le retrait L’excédent brut d’exploitation s’établit à 27,4 Mds
des ventes à VRA (-12 GWh) et SONABEL de FCFA, soit une hausse de 25% par rapport au
(-55 GWh) ; réalisé à fin décembre 2018. Ces variations résultent
Redevance excédentaire en 2019 établie principalement de la conjugaison des évolutions
à 38,8 Mds de FCFA, représente 6% du chiffre des produits d’exploitation et des charges
d’affaires. d’exploitation, comme décrits précédemment.
La redevance d’exploitation (Solde des Produits Les charges financières nettes et diverses
d’exploitation sur les dépenses de catégories A et s’établissent à 19,5 Mds de FCFA, en progression
B), ressort excédentaire de 38,8 Mds de FCFA en de 20% par rapport au réalisé de l’année 2018.
2019 contre 25 Mds de FCFA en 2018 Cette variation est principalement liée à la hausse
du niveau des dotations aux amortissements ,
corollaire de la mise en exploitation des investis-
Produits propres à la CIE sements réalisés durant l’exercice 2018 et l’immo-
bilisation ferme des prestations de MICROSOFT en
Les produits propres de la CIE affichent une hausse 2019.
de 9% par rapport à 2018 et s’établissent à 190,5
Mds de FCFA. En définitive, le résultat de l’exercice à fin
décembre 2019 s’établit à 6,5 Mds de FCFA, en
hausse de 33% par rapport au réalisé à fin
décembre 2018.

24 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

Ventilation du chiffre d’affaires

Réalisé 2018 Réalisé 2019


Excédent d’Exploitation = Excédent d’Exploitation =
Redevance positive Redevance positive
CA = 533,4 (25 Mds) (38,8 Mds)
Mds
IPP
IPP CA = 607,5 239,7 Mds
224,2 Mds
• Export 70,4 Mds Mds
GAZ et Combustibles
FCFA
liquides : 199,1 Mds
GAZ et Combustibles
• Ventes
liquides : 164,8 Mds
• Export 77,3 Mds (dont 2,1 de Gasoil,
nationales 488 FCFA HVO et DDO)
Mds FCFA
Dont part Etat • Ventes Dont part Etat
gaz, 73,5 Mds
• -25 Mds FCFA gaz, 61 Mds nationales 530,2
Mds FCFA
Avoirs sur
l’Administration
CIE Rénumeration CIE Rénumeration
Exploitation Exploitation
119,4 Mds 129,9 Mds

Produits Charges Produits


Produits Charges
Charges

(1)
Impact des avoirs sur l’Administration -2,2 Mds de FCFA

RAPPORT ANNUEL 2019 25


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

BILAN ACTIF

Le total du bilan à fin Décembre 2019 enregistre - La hausse des créances clients à l’export
une hausse de 13%. Il passe de 928 Mds de FCFA de 36,3 Mds de FCFA.
en 2018 à 1 049 Mds de FCFA à fin Décembre 2019. Les autres actifs circulants : +70,3 Mds de
Cette hausse découle des facteurs conjugués suivants : FCFA
L’actif immobilisé : +4,3 Mds de FCFA Les autres actifs circulants sont essentiel-
L’actif immobilisé est en hausse de 4,3 Mds de lement composés d’une part, des créances
FCFA par rapport à décembre 2018. Cette variation fiscales hors IS et parafiscales, et d’autre
résulte principalement de la hausse des immobi- part, des autres créances.
lisations corporelles +12,6 Mds de FCFA, compen- - La hausse des créances fiscales hors IS
sée par la baisse des immobilisations financières et parafiscales de 38,8 Mds de FCFA. Cette
de 8 Mds de FCFA. progression s’explique par les hausses de
+5,1 Mds sur la TVA et autres taxes (TVA
L’actif circulant : +117,5 Mds de FCFA récupérable sur achats et de la RER), de
L’actif circulant est en hausse de 117,5 Mds de FCFA +66,3 Mds sur la redevance exigible,
par rapport à décembre 2018. compensées par la baisse de -32,4 Mds
Les stocks : -1,5 Md de FCFA sur la redevance d’exploitation.
Le niveau de stock est en retrait par rapport - La hausse des autres créances de +47,6 Mds
à décembre 2018, impacté par la baisse des de FCFA. L’évolution de ce poste est prin-
stocks de compteurs fortement utilisés sur cipalement due à la variation des créances
l’année pour les branchements (ordinaires PEPT pour +30,1 et des comptes séquestres
et PEPT). et du service de la dette relatifs à l’opération
Les Clients : +48,7 Mds de FCFA de refinancement du Secteur de l’électricité
Les créances clients évoluent de 48,7 Mds pour 15,5 Mds;
de FCFA (12%), principalement du fait de : - La baisse des fournisseurs - Avances versées :
- La hausse des créances de l’Administration Les avances fournisseurs enregistrent une
de 0,7 Md de FCFA, baisse globale de 16,1 Mds de FCFA.
- La hausse des créances clients privés
nettes des provisions de 11,7 Mds de FCFA,

26 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

BILAN PASSIF

Le total du passif enregistre également une l’augmentation des avances sur consomma-
hausse de 13% à 1 049,5 Mds de FCFA en raison tion de 3,2 Mds de FCFA ;
de la progression (i) des capitaux permanents qui
passent de 88,1 Mds de FCFA à 93,2 Mds de FCFA, le remboursement des dernières échéances
(ii) du Passif circulant qui passe de 685,9 Mds de du prêt ORABANK pour 3,5 Mds de FCFA.
FCFA à 859,5 Mds de FCFA, soit une augmentation
de 173,6 Mds de FCFA (25%) atténuée par la baisse 2. Le passif circulant : + 173,6 Mds de FCFA
de la trésorerie passive de 57,6 Mds de FCFA (- 37%). La variation observée sur cette rubrique est fortement
imputable à l’obtention du refinancement du
1. Les capitaux permanents : +5 Mds de FCFA Secteur pour un montant de 292 Mds de FCFA,
Les capitaux permanents connaissent une hausse enregistrée dans le poste Dettes Etat et Autres
de 5 Mds de FCFA (+6%) du fait essentiellement Dettes. Ce refinancement a servi à apurer les arriérés
de l’amélioration du résultat de 1,6 Mds de FCFA, de dettes sur les IPP d’où la baisse observée sur le
de la hausse des provisions de 0,5 Mds de FCFA poste Dettes Fournisseurs de 116,6 Mds de FCFA.
et de la hausse des dettes financières de 2,9 Mds
de FCFA expliquée par les opérations principales Le refinancement Secteur a également permis de
ci-dessous : rembourser les concours bancaires et crédits de
trésorerie.
la poursuite du recours au crédit-bail pour
le financement des véhicules d’exploitation
entraînant la hausse nette des dettes de
location acquisition de 3,2 Mds de FCFA ;

RAPPORT ANNUEL 2019 27


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

Ratios et rentabilité

Les principaux ratios sont regroupés en 3 catégories :

Ratios de structure financière :

De façon générale, les ratios de structure financière connaissent une stabilité sur la période sous revue.

Ratios de gestion :

La durée du crédit clientèle nationale est en baisse sur 2019 du fait des règlements importants par
compensation enregistrés auprès de l’Administration tandis que la durée du crédit clientèle export se
dégrade en raison des nombreux impayés notamment sur EDM Mali.

28 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

Ratios de rentabilité :

Les principaux ratios de rentabilité ont connu une légère hausse en 2019. Le ratio de rentabilité des
fonds propres s’est amélioré par rapport à 2018 du fait de l’accroissement du résultat sur 2019.

Action CIE :

Le cours de l’action au 31 décembre 2019 s’établit à 1 600 FCFA, pour un cours moyen de l’année 2019 à
1 289 FCFA, et le dividende brut par action se situe à 117 FCFA. Le rendement de l’action est de 8,15%
soit une hausse de 3,44 points.

RAPPORT ANNUEL 2019 29


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

RAPPORT GÉNÉRAL DES COMMISSAIRES


AUX COMPTES

30 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 31


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

32 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 33


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

34 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 35


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

RAPPORT SPECIAL DES COMMISSAIRES AUX


COMPTES SUR LES CONVENTIONS
REGLEMENTEES

36 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 37


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

38 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 39


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

40 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 41


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

42 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 43


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

44 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 45


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

46 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 47


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

48 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 49


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

ETATS FINANCIERS

BILAN ACTIF

-9-
BILAN SYSTEME NORMAL
PAGE 1/2
Dénomination sociale de l'entité : COMPAGNIE IVOIRIENNE D'ELECTRICITE
Adresse : 1, AVENUE CHRISTIANI TREICHVILLE, BP 6923 ABIDJAN Sigle usuel : CIE-SA
N° de compte contribuable (NCC) : 9004996 S Exercice clos le : 31/12/2019 Durée (en mois) : 12
N° de télédéclarant (NTD):

BILAN
EXERCICE AU
EXERCICE au 31/12/ N
31/12/N-1
REF ACTIF NOTE
BRUT AMORT et DEPREC. NET NET

AD IMMOBILISATIONS INCORPORELLES 3 19 427 023 632 14 240 919 207 5 186 104 425 5 493 831 908

AE Frais de développement et de prospection

AF Brevets, licences, logiciels, et droits similaires 19 297 023 632 14 211 704 595 5 085 319 037 5 493 831 908

AG Fonds commercial et droit au bail 130 000 000 29 214 612 100 785 388

AH Autres immobilisations incorporelles

AI IMMOBILISATIONS CORPORELLES 3 213 638 181 066 109 541 517 587 104 096 663 479 90 944 959 152
Terrains (1)
AJ 3 084 093 014 3 084 093 014 3 084 093 014
dont Placement Net:
Bâtiments (1)
AK 5 423 281 226 3 475 806 654 1 947 474 572 1 924 987 446
dont Placement Net: 229 500 000 229 500 000
AL Aménagements, agencements et installations 24 421 859 892 14 585 294 255 9 836 565 637 9 956 344 884

AM Matériel, mobilier et actifs biologiques 141 650 381 185 62 514 323 879 79 136 057 306 66 026 635 952

AN Matériel de transport 39 058 565 749 28 966 092 799 10 092 472 950 9 952 897 856

AP AVANCES ET ACOMPTES VERSES SUR IMMOBILISATIONS 536 596 402 536 596 402 1 066 426 712

AQ IMMOBILISATIONS FINANCIERES 4 4 117 155 555 4 117 155 555 12 054 660 741

AR Titres de participation 2 632 190 120 2 632 190 120 1 272 190 120

AS Autres immobilisations financières 1 484 965 435 1 484 965 435 10 782 470 621

AZ TOTAL ACTIF IMMOBILISE 237 718 956 655 123 782 436 794 113 936 519 861 109 559 878 513

BA ACTIF CIRCULANT HAO 5

BB STOCKS ET ENCOURS 6 37 437 515 524 6 702 504 130 30 735 011 394 32 162 417 670

BG CREANCES ET EMPLOIS ASSIMILES 920 955 695 057 43 996 255 099 876 959 439 958 758 003 182 095

BH Fournisseurs avances versées 17 3 826 924 277 3 826 924 277 20 005 595 973

BI Clients 7 488 721 656 979 42 628 124 892 446 093 532 087 397 387 031 952

BJ Autres créances 8 428 407 113 801 1 368 130 207 427 038 983 594 340 610 554 170

BK TOTAL ACTIF CIRCULANT 958 393 210 581 50 698 759 229 907 694 451 352 790 165 599 765

BQ Titres de placement 9 158 844 160 158 844 160 158 844 160

BR Valeurs à encaisser 10 114 065 880 114 065 880 59 606 100

BS Banques, chèques postaux, caisse et assimilés 11 27 775 272 995 208 774 651 27 566 498 344 28 414 979 026

BT TOTAL TRESORERIE-ACTIF 28 048 183 035 208 774 651 27 839 408 384 28 633 429 286

BU Ecart de conversion-Actif 12

BZ TOTAL GENERAL 1 224 160 350 271 174 689 970 674 1 049 470 379 597 928 358 907 564

50 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

BILAN PASSIF
- 10 -
BILAN SYSTEME NORMAL
PAGE 2/2
Dénomination sociale de l'entité : COMPAGNIE IVOIRIENNE D'ELECTRICITE
Adresse : 1, AVENUE CHRISTIANI TREICHVILLE, BP 6923 ABIDJAN Sigle usuel : CIE-SA
N° de compte contribuable (NCC) : 9004996 S Exercice clos le : 31/12/2019 Durée (en mois) : 12
N° de télédéclarant (NTD):

BILAN
EXERCICE AU EXERCICE AU
REF PASSIF NOTE 31/12/N 31/12/N-1

NET NET

CA Capital 13 14 000 000 000 14 000 000 000

CB Apporteurs capital non appelé (-) 13

CD Primes liées au capital social 14

CE Ecarts de réévaluation

CF Réserves indisponibles 14 2 800 000 000 2 800 000 000

CG Réserves libres 14

CH Report à nouveau ( ou -) 14 3 005 287 3 304 675

CJ Résultat net de l'exercice (bénéfice ou perte -) 6 534 423 534 4 929 700 612

CL Subventions d'investissement 15

CM Provisions réglementées 15 546 063 319 117 860 082

CP TOTAL CAPITAU PROPRES ET RESSOURCES ASSIMILEES 23 883 492 140 21 850 865 369

DA Emprunts et dettes financières diverses 16 51 113 363 293 51 445 788 993

DB Dettes de location-acquisition 16 7 747 990 497 4 542 857 288

DC Provisions pour risques et charges 16 10 457 910 130 10 301 309 016

DD TOTAL DETTES FINANCIERES ET RESSOURCES ASSIMILEES 69 319 263 920 66 289 955 297

DF TOTAL RESSOURCES STABLES 93 202 756 060 88 140 820 666

DH Dettes circulantes HAO 5 1 185 757 903 1 101 961 414

DI Clients, avances re ues 7 11 253 677 317 13 096 070 119

DJ Fournisseurs d'exploitation 17 322 970 325 777 439 626 708 452

DK Dettes fiscales et sociales 18 185 644 003 904 175 022 423 977

DM Autres dettes 19 338 407 326 486 57 010 911 011

DN Provisions pour risques et charges à court terme 19

DP TOTAL PASSIF CIRCULANT 859 461 091 387 685 858 074 973

DQ Banques, crédits d'escompte 20 11 005 500 000

DR Banques, établissements financiers et crédits de trésorerie 20 85 801 032 150 154 360 011 925

DT TOTAL TRESORERIE-PASSIF 96 806 532 150 154 360 011 925

DV Ecart de conversion-Passif 12

DZ TOTAL GENERAL 1 049 470 379 597 928 358 907 564

RAPPORT ANNUEL 2019 51


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

COMPTE DE RESULTATS
- 11 -
COMPTE DE RESULTAT SYSTEME NORMAL
PAGE 1/1
Dénomination sociale de l'entité : COMPAGNIE IVOIRIENNE D'ELECTRICITE
Adresse : 1, AVENUE CHRISTIANI TREICHVILLE, BP 6923 ABIDJAN Sigle usuel : CIE-SA
N° de compte contribuable (NCC) : Exercice clos le : 31/12/2019 Durée (en mois) : 12
N° de télédéclarant (NTD):

COMPTE DE RESULTAT
EXERCICE AU EXERCICE AU
REF LIBELLES (2) NOTE 31/12/N 31/12/N-1
NET (1) NET (1)
TA Ventes de marchandises A 21 199 500 1 478 710
RA Achats de marchandises - 22
RB Variation de stoc s de marchandises -/ 6
A MARGE COMMERCIALE S TA RB 199 500 1 478 710
TB Ventes de produits fabriqués B 21 611 600 076 987 537 196 092 671
TC Travaux, services vendus C 21 45 595 352 767 42 121 151 854
TD Produits accessoires D 21 9 633 390 117 7 917 659 524
B CHIFFRE D'AFFAIRES A B C D 666 829 019 371 587 236 382 759
TE Production stoc ée (ou déstoc age) -/ 6
TF Production immobilisée 21 810 645 330 1 403 185 249
TG Subventions d exploitation 21
TH Autres produits 21 1 526 672 321 5 514 149 369
TI Transferts de charges d'exploitation 12 17 462 855 316 18 940 587 950
RC Achats de matières premières et fournitures liées - 22
RD Variation de stoc s de matières premières et fournitures liées -/ 6
RE Autres achats - 22 -493 773 201 947 -441 454 326 166
RF Variation de stoc s d autres approvisionnements -/ 6 -884 970 060 -1 889 659 404
RG Transports - 23 -1 218 063 909 -1 131 216 614
RH Services extérieurs - 24 -60 940 890 445 -60 452 925 555
RI Imp ts et taxes - 25 -46 177 447 846 -31 961 127 225
RJ Autres charges - 26 -5 264 928 449 -7 920 598 331
C VALEUR AJOUTEE B RA RB TE RJ 78 369 689 682 68 284 452 032
RK Charges de personnel - 27 -50 909 611 686 -46 378 815 797
D E CEDENT BRUT D'E PLOITATION C RK 28 27 460 077 996 21 905 636 235
TJ Reprises d amortissements, provisions et dépréciations 28 772 386 464 564 044 605
RL Dotations aux amortissements, aux provisions et dépréciations - -17 893 761 262 -15 493 631 706
E RESULTAT D'E PLOITATION D TJ RL 10 338 703 198 6 976 049 134
TK Revenus financiers et assimilés 29 1 284 033 305 836 273 682
TL Reprises de provisions et dépréciations financières 28
TM Transferts de charges financières 12 210 152 206 710
RM Frais financiers et charges assimilées - 29 -3 835 777 339 -2 356 849 866
RN Dotations aux provisions et aux dépréciations financières -
F RESULTAT FINANCIER TK RN -2 551 533 882 -1 520 369 474
G RESULTAT DES ACTIVITES ORDINAIRES E F 7 787 169 316 5 455 679 660
TN Produits des cessions d'immobilisations 203 110 337 105 073 608
TO Autres Produits HAO 30 51 000 000 155 000 000
RO Valeurs comptables des cessions d'immobilisations - -105 720 300 -27 134 454
RP Autres Charges HAO - 30
H RESULTAT HORS ACTIVITES ORDINAIRES TN RP 148 390 037 232 939 154
RQ Participation des travailleurs - 30
RS Imp ts sur le résultat - -1 401 135 819 -758 918 202
I RESULTAT NET G H RQ RS 6 534 423 534 4 929 700 612
(1): Les montants seront précédés de signes ( ) ou (-) en fonction de leurs soldes dans la balance générale:
( /-) : Solde débiteur (-) , solde créditeur ( )
(2): Les signes de cette colonne sont indicateurs du sens structurel des soldes, ils ne ouent pas le r le de signes opérateurs.

52 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

TABLEAUX DES FLUX DE TRESORERIE


- 12 -
FLUX DE TRESORERIE SYSTEME NORMAL
PAGE 1/1
Dénomination sociale de l'entité : COMPAGNIE IVOIRIENNE D'ELECTRICITE
Adresse : 1, AVENUE CHRISTIANI TREICHVILLE, BP 6923 ABIDJAN Sigle usuel : CIE-SA
N° de compte contribuable (NCC) : 9004996 S Exercice clos le : 31/12/2019 Durée (en mois) : 12
N° de télédéclarant (NTD):

TABLEAU DES FLU DE TRESORERIE

EXERCICE EXERCICE
REF LIBELLES NOTE
N N-1
T 1
ZA A -125 726 582 639 -83 236 592 080
(Trésorerie actif N-1 - Trésorerie passif N-1)
F
FA C 'A G CAFG 23 558 408 295 19 781 348 559
FB - Variation d'actif circulant HAO (1)
FC - Variation des stoc s 1 427 406 276 1 515 411 487
FD - Variation des créances -118 956 257 863 -53 726 607 858
FE Variation du passif circulant (1) 173 603 016 414 29 012 961 979
V BF
FB FC FD FE 56 074 164 827 -23 198 234 392
ZB F S FA FE B 79 632 573 122 -3 416 885 833
F
FF - Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations incorporelles -1 538 248 698 -1 314 703 775
FG - Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles -27 418 188 583 -28 770 696 073
FH - Décaissements liés aux acquisitions d'immobilisations financières -1 395 612 202 -9 545 615 211
FI Encaissements liés aux cessions d immobilisations incorporelles et corporelles 203 110 337 105 073 608
FJ Encaissements liés aux cessions d immobilisations financières 9 333 117 388 23 486 978
ZC F FF FJ C -20 815 821 758 -39 502 454 473
F
FK Augmentations de capital par apports nouveaux
FL Subventions d'investissement re ues
FM - Prélèvements sur le capital
FN - Dividendes versés -4 930 000 000 -1 988 000 000
ZD F FK FN D -4 930 000 000 -1 988 000 000
T
FO Emprunts (2) 5 384 909 810
FP Autres dettes financières diverses (3) 10 640 223 918 7 461 591 222
FQ - Remboursements des emprunts et autres dettes financières -13 152 426 219 -5 044 241 475
ZE F FO FQ E 2 872 707 509 2 417 349 747
ZF F D E F -2 057 292 491 429 349 747
ZG VARIATION DE LA TR SORERIE NETTE DE LA P RIODE B C F G 56 759 458 873 -42 489 990 559

ZH T 31 D G A H -68 967 123 766 -125 726 582 639


Contr le : Trésorerie actif N - Trésorerie passif N
A l exclusion des variations des créances et dettes liées aux activités d investissement (variation des créances sur cession d immobilisation et des dettes sur acquisition ou production d immobilisation) et de
(1)
financement (par exemple variation des créances sur subventions d investissements re ues).
(2) Comptes 161, 162, 1661, 1662
(3) Comptes 16 sauf Comptes (161, 162, 1661, 1662) et comptes 18

RAPPORT ANNUEL 2019 53


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL


D’ADMINISTRATION À L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

54 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 55


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

56 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 57


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

58 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RAPPORT ANNUEL 2019 59


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

60 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

RESUME DES REGLES ET METHODES COMPTABLES


(NB : Les états financiers complets sont tenus à la disposition
des actionnaires et présentent des notes annexes détaillées sur les comptes)

1. Incidence de la Convention de Concession Il est différent du revenu propre de la CIE qui


sur la Présentation des Comptes Annuels est égal aux composantes R1, R3 et R5 définies
contractuellement. Cette rémunération
La convention de concession de service public n’apparaît pas en lecture directe dans les
conclue le 25 octobre 1990 pour une durée de 15 comptes. Elle est obtenue par différence entre
années entre la CIE et l’Etat de Côte d’Ivoire a le chiffre d’affaires énergie et les éléments
enregistré son terme initial le 25 octobre 2005. suivants :
Les Parties ont dressé le bilan de leur relation
contractuelle et fait le point sur l’état du secteur • La redevance de l’Autorité Concédante qui
de l’Electricité et, à cette occasion, ont pris acte est inscrite dans les charges d’exploitation
des progrès notables réalisés depuis l’entrée en dans le poste « Impôts et Taxes » ;
vigueur de la convention de concession. • Les charges liées aux achats d’énergie et aux
combustibles liquides et gazeux comprises
Conscientes de l’importance du Secteur de dans les postes « Autres achats » et
l’Electricité pour le bien-être des populations et « variation de stocks ».
le développement économique de la Côte d’Ivoire,
et au vu des enseignements tirés de leur première Les produits de l’exercice incluent :
période de collaboration, les Parties ont manifesté • Les facturations émises du 1er janvier 2019
leur intention de poursuivre leur partenariat et de au 31 décembre 2019, comprenant les ventes
le renforcer. locales et les ventes à l’exportation ;
• La variation de l’énergie en compteurs sur
L’Etat et la CIE se sont rencontrés et ont décidé l’exercice 2019.
de conclure l’Avenant n°5 à la convention de
concession dont l’objet est notamment de renouveler - Les droits acquis antérieurement au 1er novembre
la Convention pour une période de quinze (15) ans. 1990, par le personnel au titre des congés et
Par application de la convention de service public des indemnités de départ à la retraite, sont dus
signée avec l’Etat de Côte d’Ivoire et du protocole par l’ex EECI et sont comptabilisés par la CIE
d’accord avec L’ex-EECI: en dettes vis-à-vis du personnel et en créances
sur l’ex EECI pour un montant identique ; Côte
- Les comptes de la CIE n’intègrent ni les biens d’Ivoire Energies (CI-Energies) se substituant
mis à disposition par l’Autorité Concédante, ni à l’ex EECI ;
leur dépréciation. Cependant, la CIE en supporte
les frais d’entretien, de réparation et d’assu- - Les travaux r éalisés dans le ca d r e d u
rance ; r enouvellement et des inspections majeures
des installations de production et d’exploitation
- Le chiffre d’affaires qui figure au compte de sont imputés sur la redevance à reverser à
résultat de la CIE correspond principalement l’Autorité Concédante.
aux produits de la vente de l’énergie électrique.

RAPPORT ANNUEL 2019 61


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

2. Règles et Méthodes Comptables Constructions 20


Matériels et outillage 10
Les comptes de l’exercice clos le 31 décembre Compteurs 10 et 15
2019 ont été établis conformément au référentiel Véhicules 4
SYSCOHADA révisé en vigueur en République de Mobylettes 3
Côte d’Ivoire et sont présentés selon les prescriptions Matériel et engins d’exploitation 10
du droit comptable de l’OHADA. Mobiliers 10
Matériels informatiques 3 et 5
Les discussions en cours pour un renouvellement Matériels divers (bureau, ménager...) 6
de la convention de concession actuelle sur le Aménagements et agencements 10
même périmètre qui ont démarré en septembre
2018, se poursuivent et devraient aboutir à une Les véhicules acquis par crédit-bail, sont amortis sur
contractualisation d’un accord sur le deuxième une durée de 4 ans. Un amortissement dérogatoire
trimestre 2020 selon le calendrier transmis par est comptabilisé afin de bénéficier de la possibilité
les autorités de Tutelle. de déduire fiscalement le coût des amortissements
sur une durée de 3 ans.
Le projet de révision de la convention est très
avancé et les discussions sur la rémunération 2.2. Immobilisations financières
sont engagées. Sur cette base, l’hypothèse d’une
continuité d’exploitation après le 31 octobre 2020 Les immobilisations financières enregistrent :
a été retenue dans le cadre de l’arrêté des comptes - La participation de CIE dans le capital de ses
2019 avec pour corollaire qu’aucune écriture n’a été filiales ;
enregistrée dans les comptes sur des opérations - Les dépôts et cautionnement sur l’opération
ou des risques de fin de contrat. d’affacturage ;
- Les dépôts et cautionnement sur les loyers,
Ces comptes sont comparables à ceux de l’exer- l’eau ;
cice précédent. - Les prêts accordés au personnel sur une durée
Les principales règles et méthodes comptables de plus de 12 mois.
retenues par la CIE pour l’établissement de ses
comptes annuels sont décrites ci-après. 2.3. Stocks

2.1. Immobilisations Incorporelles et Immobilisa- La gestion des stocks se fait suivant la méthode
tions Corporelles de l’inventaire permanent.

Les immobilisations incorporelles sont amorties Les stocks sont valorisés au coût unitaire moyen
sur une durée de trois ans ou 5 ans. pondéré (CUMP).
Les immobilisations sont comptabilisées à leur
coût d’acquisition ou de production. Elles sont Une provision pour dépréciation est constatée
amorties de façon linéaire sur les durées sui- sur les stocks de sécurité du transport d’énergie, des
vantes en années : turbines à gaz de la Centrale de Vridi 1 et des barrages
hydroélectriques. Une provision pour dépréciation
des stocks obsolètes et périmés est également
constituée.

62 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

A la clôture de chaque exercice, les stocks de 2.5 Énergie en Compteurs


consommation courante qui n’ont pas connu de
mouvement depuis 3 ans sont identifiés et L’énergie en compteurs correspondant à l’énergie
entièrement provisionnés. consommée et non encore facturée à la date de
clôture, constitue un produit à recevoir. Elle est
Sur l’exercice 2019, le stock de récupération valorisée au prix de vente moyen sur l’année TVA
« retour de chantier » fait l’objet d’une évaluation comprise.
d’expert. Cette valeur est inscrite au bilan
lorsqu’elle est jugée significative. La quantité d’énergie en compteurs est déter-
minée à partir des prévisions de facturations qui
2.4 Comptes Clients tiennent compte des facturations réalisées
antérieurement, du rendement du réseau, et
Les créances relatives aux exportations d’élec- des périodes de relèves théoriques.
tricité facturées en devises correspondent à la
contrevaleur en Francs CFA des devises utilisées 2.6. Autres Créances
à la clôture de l’exercice.
Les autres créances comprennent notamment :
Les créances douteuses se rapportent aux clients - Les créances sur l’ex EECI notamment la contre-
privés. Elles sont composées des soldes nets des partie des droits acquis par les agents au 25 octobre
résiliés et de la part des impayés des clients en 1990 au titre des départs en retraite ;
vigueur non couverte par les avances sur consom- - Les créances fiscales et parafiscales notamment
mations. la redevance d’exploitation, la redevance exigible
et les autres taxes ;
La part de la CIE correspond au produit du nombre - Les créances de l’opération de refinancement
de kWh compris dans les créances douteuses par du Secteur, notamment les comptes séquestres
la rémunération marginale de la CIE par kWh. et service de la dette ;
Seule la quote-part de la CIE dans les créances re- - Les créances – Fournisseurs avances versées ;
latives aux clients privés fait l’objet de déprécia- - La créance du Projet Electricité Pour Tous (PEPT)
tion. Toutes les créances nettes des avances sur sur le fond ;
consommation liées à des clients privés résiliés et - Les créances - débiteurs divers ; Les écarts
toutes les créances de clients privés de plus d’un constatés lors des arrêts et clôtures des caisses.
an nettes des avances sur consommation sont
entièrement dépréciées. Les écarts de caisse non dénoués et les risques
d’irrécouvrabilité des débiteurs divers de plus d’un
Les créances sur le secteur public et parapublic, an, font l’objet d’une provision pour dépréciation.
ne font pas l’objet de provisions pour dépréciation
; ces créances pouvant faire l’objet de compensa-
tion avec les dettes de la CIE envers l’Etat.

RAPPORT ANNUEL 2019 63


02 ETATS FINANCIERS SYSCOHADA

2.7. Traitement des Actifs dans les ex-zone CNO Le poste « Fournisseurs d’exploitation »
comprend essentiellement les dettes envers les
Créances clients et énergie en compteurs fournisseurs de combustibles gazeux et les
producteurs indépendants d’électricité.
Depuis le 19 septembre 2002 et jusqu’à novembre
2008, le chiffre d’affaires en zone CNO de
Les charges à payer provisionnées dans ce compte
l’Administration et des clients BT a été constaté à
résultent du traitement automatique des commandes
partir d’estimations et de forfaits.
opérées par J@de, le progiciel intégré de gestion
De novembre 2008 à janvier 2009, la CIE a pu
des achats, des stocks et de la comptabilité. En
effectuer la reprise de la facturation en zone CNO
effet, cette application détermine les charges à
par une opération de relève d’index.
payer par rapprochement commande par commande
Depuis lors, l’énergie consommée par les clients
des réceptions effectuées avec les factures
BT et l’Administration est relevée et facturée tous
comptabilisées.
les deux mois.
L’énergie consommée par les clients industriels
Les autres dettes comprennent principalement :
est relevée et facturée tous les mois.
- Les dettes du programme Electricité pour Tous
Les créances impayées sur ces facturations (hors
(PEPT) ;
Administration) ont été provisionnées sur
- Les produits constatés d’avance sur le PEPT ;
l’exercice clos le 31 décembre 2019 pour la part
- Les dettes secteur de l’opération de titrisation
CIE.
des créances Export sur l’exercice 2019 ;
Les consommations non relevées au 31 décembre - Les dettes fiscales et sociales.
2019 dans ces zones sont estimées à 72,7 GWh,
soit 9,1 GWh déduction faite de la part Administration 2.10. Engagements de retraite
qui sont provisionnées à hauteur du pourcentage de non
recouvrement de 14,92 %. Les droits acquis par le personnel à la clôture de
La provision constituée est évaluée en valorisant l’exercice 2019, ont été comptabilisés en provision
les kWh non encaissés au prix marginal. pour charges.
Cette provision a été évaluée selon la méthode
2.8. Dettes financières diverses rétrospective avec salaires de fin de période, telle
que préconisée par le droit comptable de l’OHADA,
Ce poste enregistre les avances sur consommations conformément à la norme IAS19.
versées par les abonnés à l’électricité. Les avances
sur consommations sont utilisées pour encaisser Les droits acquis par le personnel sont déterminés
partiellement les factures lors de la résiliation conformément aux dispositions de la Convention
de l’abonnement. Collective Interprofessionnelle applicable en Côte
Il enregistre aussi les dettes de location-acquisition, d’Ivoire.
notamment les dettes d’emprunts de crédit-bail Depuis 2019, la CIE enregistre une provision pour
utilisées pour l’acquisition des véhicules. médailles.

2.9. Passif circulant 2.11. Traitement comptable des revenus PEPT

Les soldes créditeurs des abonnés à l’électricité Pour accélérer l’accès à l’électricité des populations
obtenus à partir des portefeuilles clients basse vivant en Côte d’Ivoire, le Gouvernement a adopté
tension et clients haute tension sont enregistrés au cours du Conseil des Ministres du mardi 27 mai
dans le poste « Clients, avances reçues ». 2014, un programme Électricité pour tous.

64 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS SYSCOHADA 02

Ce programme vise donc à faciliter l’accès à Ces travaux peuvent être décalés entre la date de
l’électricité par le moyen d’un allègement des perception des dotations financières et la période
formalités de raccordement et de l’octroi de de leurs réalisations.
facilités de paiement, aux populations cibles.
Ainsi, les revenus liés au PEPT se décomposent
Ainsi, les offres sont structurées pour couvrir : comme suit:

I. Le coût des installations intérieures qui com - Travaux à effectuer financés par les clients ;
prend : - Branchements PEPT ;
• l’acquisition de kits d’installations intérieures ; - Frais de dossier PEPT.
• la rémunération des installateurs agréés ;
• le contrôle de conformité des installations En conséquence, la quote-part des produits
intérieures. relatifs aux travaux non encore réalisés à la clôture
de l’exercice 2019 sera différée dans nos livres.
II. Le coût du branchement qui comprend : Elle comprendra d’une part les travaux à
• la fourniture du matériel ; effectuer financés par les clients à savoir entre
• les travaux. autres, la construction de niches, la restructuration/
extension de réseau mineur, les frais de gestion
III.Le coût de l’abonnement. du programme, etc. et d’autre part le contrôle de
Ce projet se décline de la manière suivante : conformité.
• avec fourniture de kits d’installations intérieures :
offres A1, A2, A3 ; Cette analyse s’appuie sur les dispositions du
• sans fourniture de kits d’installations intérieures : système comptable de l’OHADA (SYSCOHADA),
offres A0, B0. selon lesquelles le chiffre d’affaires se définit
comme étant « le montant hors taxes récupérable
Les offres de type A sont destinées au milieu rural des ventes (…) de services liés aux activités
tandis que les offres de type B sont proposées ordinaires de l’entité ». En règle générale, les produits
pour le milieu urbain. découlant de la vente de biens ou de la prestation
P o u r l e s o f f r e s A 0 e t B 0 e n p a r t i c u l i e r, de services ne sont enregistrés en chiffre d’affaires
r e p r é s e n t a n t 90% des branchements réalisés que lorsqu’ils sont gagnés par l’entité c’est-à-dire
à ce jour, la quote-part du prix de vente des offres que lorsqu’ils correspondent à des entrées brutes
destinées aux installations intérieures, est d’avantages économiques reçus ou à recevoir par
allouée à des travaux permettant le raccordement l’entité pour son propre compte.
des populations cibles ainsi qu’à la couverture de
coûts annexes, notamment : A l’analyse des conventions PEPT, les travaux sont
• le contrôle de conformité ; certes financés par les clients, mais le choix de la
• la mise à niveau du réseau (restructurations, nature des travaux à effectuer, le timing de leur
renforcements mineurs) ; réalisation ainsi que la maitrise d’ouvrage sont
• la construction de niches ; assurés par la CIE.
• les extensions mineures (4 portées au maximum) ;
• l e s f ra i s de gestion du programme En substance, la CIE collecte les fonds nécessaires
( r e co u v r e ment du branchement, études au financement de ces travaux auprès de ces
d’impact économique et social, communication, clients dans le cadre du PEPT, à charge pour elle
promotion du PEPT). de réaliser ces travaux.

RAPPORT ANNUEL 2019 65


03
02 ETATS
ETATS FINANCIERS
FINANCIERS SYSCOHADA
IFRS

En conséquence, les revenus liés à cette composante 2.12. Situation fiscale latente
du PEPT doivent être comptabilisés dans les livres
de la CIE en dettes vis-à-vis des tiers et repris en La situation fiscale latente résulte des décalages
produits au fur et à mesure de l’exécution des temporaires entre le résultat fiscal et le résultat
travaux, étant entendu que les dépenses relatives comptable liés à la reconnaissance des charges et
à ces travaux sont enregistrées en charges au des produits. Conformément aux prescriptions du
moment de leur exécution. droit comptable de l’OHADA, les impôts différés
relatifs à ces différences temporaires ne sont pas
Il en résulte que les régularisations comptables comptabilisés, la charge d’impôt comptabilisée
suivantes doivent être opérées dans les livres de correspond à l’impôt exigible.
CIE pour traduire la substance économique du
PEPT : 2.13. Compte de résultat
• le montant total des produits relatifs à la
composante du prix de vente du PEPT portant Production immobilisée
sur les travaux financés par les clients du PEPT
doit être extourné des produits et enregistré en Suite aux constats d’un certain nombre de
produits différés (Produits constatés d’avance); dysfonctionnements dans la gestion du réseau
de l’éclairage public, la Direction Générale a décidé
• la quote-part des dépenses relatives aux d’initier le projet télégestion de l’Eclairage Public
fournitures de kits et de réalisation effective (EP) dénommé « TERE », pour améliorer les
des installations intérieures déjà comptabilisées performances d’exploitation et de maintenance
en charges dans les livres de la CIE doit être du réseau EP.
enregistrée en produits; L’assemblage des coffrets réalisé par la CIE elle-
même lors de la phase 2, afin de permettre la
• la quote-part des travaux de construction de communication entre le compteur INHEMETER et
niches, de restructuration/extension mineure le module de télégestion ; les charges du personnel
de réseau, de frais de gestion du programme, dédié et de fournitures ayant permis la production
etc. déjà comptabilisée en charges dans les de coffrets - télégestion ont été enregistrées en
livres de la CIE doit être enregistrée en Production immobilisée.
produits.

La quote-part de l’installation intérieure représente Transferts de charges


environ 2/3 du montant du prix du branchement.
Le montant total des produits relatifs à la Les transferts de charges enregistrent principalement :
composante des installations intérieures et - Les achats de compteurs immobilisés ;
destiné donc aux travaux financés par les clients et à - Les compteurs immobilisés en cours ;
imputer sur ces branchements est évalué à environ - Les refacturations à CI ENERGIES au titre du
12 876 MFCFA au 31 décembre 2019 (dont 5 979 Personnel ;
MFCFA sur 2019, et des reliquats des exercices - Les remboursements des assurances liées aux
antérieurs). sinistres ;
- Les autres charges diverses correspondant à la
régularisation charges du FDFP.

66 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS ETATS
FINANCIERS
FINANCIERS
SYSCOHADA
IFRS 03
02

03
ETATS
FINANCIERS
IFRS

RAPPORT ANNUEL 2019 67


03 ETATS FINANCIERS IFRS

RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION A


L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE SUR L’ENSEMBLE CONSOLIDE
Mesdames, Messieurs,
Chers Actionnaires,

La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) détient 67% (428,8 millions FCFA) du GIE dénommé Groupement
des Services Eau et Electricité (GS2E) créée en juillet 2006 avec la SODECI. CIE détient également 51,6%
(604,89 millions FCFA) du capital d’AWALE Corporation SA ainsi que de 77,56% (2 050 millions FCFA)
du capital de SMART ENERGY.

CIE et ses entités sont ensemble désignées « Groupe CIE» ou « Ensemble Consolidé » pour lequel le pré-
sent Rapport de Gestion du Conseil d’Administration sur cet ensemble consolidé est établi (« Rapport
de Gestion de l’Ensemble Consolidé »).

Nous vous avons convoqués en Assemblée Générale Ordinaire, conformément aux Statuts, afin de vous
faire entendre la lecture du Rapport de Gestion de l’Ensemble Consolidé, ainsi que des Rapports de
vos Commissaires aux Comptes, sur les états financiers annuels consolidés IFRS et les états financiers
annuels individuels de l’exercice clos le 31 décembre 2019 et sur les opérations intervenues au cours de
cette période.

Nous vous demanderons, après avoir lu et entendu ces rapports, de statuer sur ces états financiers et
de vous prononcer sur les résolutions qui vous seront soumises.

Nous rappelons que tous les Actionnaires ont eu la faculté de consulter, au siège de la société, les états
financiers annuels individuels IFRS et les états financiers annuels consolidés IFRS.

Votre Conseil d’Administration se tient également à votre disposition pour vous fournir en séance, tous
les éclaircissements que vous pourriez souhaiter.

68 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

SITUATION DU GROUPE CIE AU COURS DE L’EXERCICE 2019

Rappel des dispositions légales font l’objet, de la part de l’entité qui a établi les
relatives à la présentation des états comptes consolidés, d’une publicité effectuée selon
les modalités prévues par la loi.
financiers consolidés
Aux termes des dispositions de l’alinéa 1 de l’article Présentation de l’Ensemble Consolidé
74 de l’Acte uniforme de l’OHADA relatif au droit
comptable et à l’information financière (AUDCIF), L’Ensemble consolidé est constitué, outre l’entité
«toute entité, qui a son siège social ou son consolidante CIE, de GS2E, SMART ENERGY et
activité principale dans l’un des Etats parties et AWALE CORPORATION.
qui contrôle de manière exclusive ou conjointe
une ou plusieurs autres entités..., doit établir et publier GS2E
chaque année les états financiers consolidés de
l’ensemble constitué par toutes ces entités ainsi Le Groupement des Services Eau et Electricité («
qu’un rapport sur la gestion de cet ensemble.» GS2E » ou « Groupement ») est un groupement
d’intérêt économique constitué légalement le 09
Par la suite, l’article 75 de l’AUDCIF précise que Mai 2006 et rendu opérationnel le 01 Juillet 2006.
l’établissement et la publication des états Son domaine de prestation concerne l’externali-
financiers consolidés sont à la charge des sation des missions de Contrôle (Audit d’Exploi-
organes d’administration et de direction de tation) et l’externalisation et la mutualisation des
l’entité dominante de l’ensemble consolidé, dite services communs.
entité consolidante. Les états financiers
consolidés des entités dont les titres sont inscrits GS2E est détenu par la CIE (67%) et SODECI (33%).
à une bourse de valeurs et celles qui sollicitent Toutefois, CIE y exerce un contrôle conjoint avec
un financement dans le cadre d’un appel public à SODECI.
l’épargne, doivent être établis et présentés selon
les normes IFRS. GS2E constitue une activité commune aux termes
des normes comptables internationales IFRS. La
Par ailleurs, l’article 99 de l’AUDCIF dispose qu’un méthode de consolidation consiste à comptabiliser
rapport sur la gestion de l’ensemble consolidé les actifs, passifs, produits et charges qui
expose la situation de l’ensemble constitué par reviennent à CIE dans les états financiers conso-
les entités comprises dans la consolidation, son lidés.
évolution prévisible, les événements importants
survenus entre la date de clôture de l’exercice de SMART ENERGY
consolidation et la date à laquelle les comptes
consolidés sont établis, ainsi que ses activités en Filiale de la CIE et du groupe ERANOVE créée début
matière de recherche et de développement. 2017, SMART ENERGY a pour mission d’accompagner
les entreprises pour atteindre les niveaux de per-
Enfin, l’article 101 de l’AUDCIF indique que les formance énergétique les plus ambitieux avec
états financiers consolidés régulièrement approu- une approche personnalisée répondant aux besoins
vés, le rapport de gestion de l’ensemble consolidé, spécifiques de chaque client.
ainsi que le rapport du commissaire aux comptes

RAPPORT ANNUEL 2019 69


03 ETATS FINANCIERS IFRS

Pour cela, SMART ENERGY a développé une expertise Faits marquants de l’exercice 2019
autour de trois champs d’action : performance
énergétique pour réaliser des économies Le rapport de gestion sur les états financiers annuels
substantielles sur les consommations d’énergie personnels de CIE établis en application des
; énergie de sources renouvelables en proposant dispositions du SYSCOHADA dont lecture vous a
des solutions techniques adaptées ; vente été donnée plus tôt, expose les faits importants
d’équipements économiseurs d’énergie. La démarche ayant marqué l’exercice 2019 en ce qui concerne
de SMART ENERGY respecte le protocole IPVMP la CIE. Il a présenté successivement le contexte
(sur les mesures) et est conforme à la norme NF politique et social et l’environnement économique
EN 16247 (audits énergétiques). national.

Son capital initial de 350 millions de FCFA a été Ce rapport a également présenté le bilan des
porté, suite à une opération d’augmentation activités de CIE au titre de l’exercice 2019. Il
de capital intervenue en 2019, à 2.050 millions convient d’indiquer que les ventes nationales à fin
de FCFA et la part de CIE a été portée de 66% à décembre 2019 s’établissent à 7 640 GWh contre
77,56%. 6 695 GWh en 2018, en progression de 14,1% par
rapport à 2018, résultant de l’effet combiné d’une
La participation de la CIE est comptabilisée suivant légère reprise de la croissance et de l’impact de
la méthode de la mise en équivalence en application l’émission d’un avoir de -254,4 GWh, faisant suite
des dispositions des normes internationales au rejet de certaines factures de l’Administration
comptables IFRS. et de l’Eclairage Public du District d’Abidjan,
portant sur la période 2012-2016. Hors impact de
AWALE CORPORATION cet avoir, les ventes enregistrent une progression
de +9,9%.
AWALE CORPORATION, filiale de la CIE et du
groupe ERANOVE, est une entreprise dont le but En ce qui concerne les autres entités de l’Ensemble
est de fournir des capacités de transmission de Consolidé, il convient de retenir ce qui suit :
données à très haut débit via le réseau électrique
de la Côte d’Ivoire. 322 km de fibre optique ont GS2E
été installés à Abidjan.
Incident survenu à DSI en octobre 2019
En 2010, AWALE CORPORATION a signé avec
l’État de Côte d’Ivoire, une convention d’une durée En octobre 2019, suite à l’arrêt brutal de la clima-
de 20 ans qui lui octroie un accès exclusif au réseau tisation centrale en salle machines (surchauffe
électrique national de transport et de distribution en vue 41°C), plusieurs disques de stockage ont été
de la construction et de l’exploitation de réseaux endommagés (environ 100 To).
de communication par fibres optiques et par courants Tout l’espace perdu a été reconstitué en 72 heures
porteurs en ligne (CPL). après l’incident.
Les applications critiques ont été remontées sur
Son capital est de 882 millions de FCFA et est détenu le site de reprise 6 heures après l’incident.
par la CIE à hauteur de 51,6%. Les travaux de retour à une situation normale se
La participation de la CIE est comptabilisée suivant sont déroulés progressivement durant les mois
la méthode de la mise en équivalence en application d’octobre et novembre 2019 (93% à fin Octobre
des dispositions des normes comptables inter- 2019, 100% au 25 Novembre 2019).
nationales IFRS.

70 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

Plan d’actions d’urgence : AWALE CORPORATION

• mise en place du monitoring de la température • l’activité d’AWALE continue sa croissance


des salles principales et site de reprise ; notamment sur les activités Métro et Interco ;
• renforcement de la climatisation en attendant • au cours de l’exercice 2019, l’écosystème des
le remplacement du système actuel par appel télécommunications a connu quelques
d’offre ; changements de gouvernance ;
• revue des contrats de maintenance. • l’actualité d’AWALE est fortement marquée par
les diligences réalisées auprès de l’ARTCI pour
Plan d’actions à moyen terme (2020) l’obtention du cahier des charges attaché à la
L’audit de la production informatique commandé Licence C1 B. Cette actualité a également été
à ATOS en Novembre a conclu à : marquée par la saisine d’une agence de commu-
• un renforcement de capacité et de technologie nication pour accroitre la notoriété des produits et
des systèmes de stockage : (plan d’investissement services de la société AWALE Corporation. Il est
2020) ; à noter aussi, le recrutement de plusieurs col-
• la réorganisation de la production informatique laborateurs pour étoffer les équipes techniques
avec la création d’une entité de pré-production et opérationnelles.
(prévue dans la nouvelle organisation 2020) ;
• un renforcement du lien de la Fibre Optique
(FO) entre le site de Production et le site de SMART ENERGY :
Reprise (mai 2020) ;
• la mise en place d’un plan de continuité d’Activité • recapitalisation de SMART ENERGY décidée
(PCA) piloté par un risque manager. par son Conseil d’Administration (1 700 MFCFA,
réparti entre 1 360 MFCFA pour la CIE (77,56%)
Démarche RSE à GS2E et 340 MFCFA pour ERANOVE (20%)) ;
• nomination de M. Stéphan DAURIAC, en qualité
GS2E s’est engagé dans une démarche Responsabilité de Directeur Général par intérim de SMART ENERGY.
Sociétale des Entreprises (RSE) sur l’ensemble de
ses périmètres.
Un audit initial RSE a été réalisé en octobre 2019.
Il ressort de cet audit diagnostic que le système
RSE à GS2E a une maturité globale de 49,35%
avec des pratiques de responsabilité sociétale en
construction.
Un plan d’actions RSE sera conçu et présenté pour
validation et mis en œuvre en 2020-2021.

RAPPORT ANNUEL 2019 71


03 ETATS FINANCIERS IFRS

Résultats financiers Les états financiers annuels consolidés IFRS sou-


mis à votre examen font ressortir les principaux
ETATS FINANCIERS INDIVIDUELS IFRS chiffres ci-dessous, exprimés en FCFA :

Conformément aux normes comptables interna- • Total bilan : 1.337.032.938.956


tionales IFRS, les états financiers individuels sont • Situation nette : 28.299.621.847
les états financiers que présente une entité, et • Résultat net de l’exercice : 7.634.001.826
dans lesquels celle-ci peut choisir, sous réserve
des dispositions de la norme IAS 27 ‘‘Etats financiers Ces états financiers annuels consolidés IFRS ont
individuels’’, de comptabiliser ses participations été établis et arrêtés par le Conseil d’Administra-
dans des filiales, des coentreprises et des entreprises tion selon les normes comptables internationales
associées soit au coût, soit conformément à IFRS 9 IFRS.
‘‘Instruments financiers’’, soit selon la méthode de
la mise en équivalence, décrite dans IAS 28 RAPPROCHEMENTS RESULTATS
‘‘Participations dans des entreprises associées
et des coentreprises’’. Etats financiers personnels SYSCOHADA – Etats
financiers individuels IFRS
Les états financiers annuels individuels IFRS soumis à
votre examen font ressortir les principaux chiffres En dehors de l’entité consolidante CIE, les entités
ci-dessous, exprimés en FCFA : consolidées sont tenues de préparer et d’établir
leurs états financiers annuels (« Comptes person-
• Total bilan : 1.331.076.276.261 nels ») en application des dispositions de l’AUDCIF
• Situation nette : 27.923.280.946 et du système comptable de l’OHADA (ensemble
• Résultat net de l’exercice : 6.947.701.874 désigné « SYSCOHADA »).

Ces états financiers annuels individuels IFRS ont Par ailleurs, la CIE, pour les besoins d’établisse-
été établis et arrêtés par le Conseil d’Administra- ment et de paiement de son impôt sur les socié-
tion selon les normes comptables internationales tés, prépare également des états financiers per-
IFRS. sonnels conformément au SYSCOHADA. Dans les
Comptes personnels de CIE, sa participation dans
ETATS FINANCIERS CONSOLIDES IFRS ses filiales, dans les co-entreprises et les activités
communes est comptabilisée au coût.
Conformément aux normes comptables interna-
tionales IFRS, les états financiers consolidés sont Pour les besoins de l’établissement des états finan-
les états d’un groupe dont les actifs, les passifs, ciers individuels IFRS de la CIE, un processus de conver-
les capitaux propres, les produits, les charges et sion de la balance générale préparée selon les règles et
les flux de trésorerie de la société mère et de ses principes du SYSCOHADA a été mis en œuvre.
filiales sont présentés comme ceux d’une entité
économique unique.

72 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

Les tableaux ci-après donnent le rapprochement entre le résultat tel qu’il ressort des Comptes personnels
et le résultat des états financiers individuels IFRS, en milliers de FCFA sur les exercices 2018 et 2019 :

Libellé 2019 2018


Résultat comptes personnels CIE SYSCOHADA 6 534 423 534 4 929 700 612
Annulation provision réglementée 428 203 237 117 860 082
Incidence impôt différée (107 050 809) (29 465 021)
Constatation des impôts différés 383 477 301 (257 302 473)
Comptabilisation prov médaille de travail (17 059 000)
Incidence IFRS 16 Contrats de location (2 489 256) (30 750 393)
Incidence IFRS 9 Dépréciation des comptes clients (288 862 133) (142 195 104)
Autres (1) 0
Résultat global comptes individuels IFRS 6 947 701 874 4 570 788 703

Depuis le 1er janvier 2018, le SYSCOHADA révisé • dans les Comptes personnels, les impôts différés
s’applique dans les pays membres de l’espace ne sont pas reconnus. Les impôts différés cor-
OHADA pour la tenue de la comptabilité et l’établis- respondent aux décalages d’imposition des
sement des états financiers annuels de synthèse actifs et passifs et aux différences de retrai-
personnels ou consolidés. Cette révision du référentiel tement IFRS ;
converge vers les normes IFRS. A compter de • en 2018, la provision pour médaille de travail
cette date, les retraitements comptables relatives n’était pas comptabilisée dans les Comptes
au contrat de concession et autres exigences similaires personnels. En 2019, cette provision a été
des IFRS sont constatés directement dans les comptabilisée pour la première fois dans les
états financiers annuels de synthèse préparés Comptes personnels et dans les comptes individuels
conformément au SYSCOHADA. IFRS ;
• Dans les Comptes personnels, les dépréciations
Les principaux retraitements résiduels avec impact des créances clients sont évaluées sur la base
sur le résultat entre les états financiers annuels du risque de pertes subies à la date de clôture
arrêtés et approuvés par les entités ivoiriennes alors qu’en IFRS, c’est le risque de pertes de
et les présents états financiers individuels IFRS crédit attendues qui est apprécié ;
portent sur : • dans les Comptes personnels, seuls les contrats
de location où CIE agit en tant que preneur
• l’annulation de la provision réglementée qui ne avec une option de rachat font l’objet de retraite-
correspond pas à la définition d’un passif selon ment. Dans les comptes individuels IFRS, tous
les normes IFRS puisque constatée en application les contrats font l’objet de retraitement. Le retrai-
uniquement des dispositions comptables. Elle tement effectué correspond à l’incidence sur
correspond à la différence entre l’amortissement le résultat des contrats de location simple (à
fiscalement admis et l’amortissement écono- l’opposé des contrats de location acquisition).
mique des véhicules acquis par crédit-bail ;

RAPPORT ANNUEL 2019 73


03 ETATS FINANCIERS IFRS

Etats financiers personnels SYSCOHADA – Etats financiers consolidés IFRS

Pour les besoins de l’établissement des états financiers consolidés IFRS de l’Ensemble consolidé, un
processus de conversion des balances générales des entités consolidées préparées selon les règles et
principes du SYSCOHADA a été mis en œuvre. Les tableaux ci-après donnent le rapprochement entre les
résultats tels qu’ils ressortent des Comptes personnels d’abord à l’issue des opérations de consolidation à
proprement parler, et ensuite relativement aux divergences résiduelles entre les normes IFRS et SYSCOHADA,
en milliers de FCFA :

Libellé 2019 2018


Résultat comptes individuels CIE 6 534 423 534 4 929 700 612
Quote-part résultat individuel GS2E 36 917 578 61 046 282
Quote-part résultat entités mises en équivalence 811 746 926 446 677 907
Sous-total cumul résultat intégration 7 383 088 038 5 437 424 801
Annulation résultat intra-groupe (36 917 577) (61 046 282)
Annulation autre 300 676
Annulation provision réglementée 428 203 237 117 860 082
Incidence impôt différée (107 050 809) (29 465 021)
Variation impôt différé sur écritures de partages (125 446 969) (38 726 812)
Impôts différés sur différences temporelles 383 477 301 (257 302 473)
Sous-total imposition différée 150 979 523 (325 494 306)
Incidence IFRS 16 Contrats de location (2 489 262) (30 750 392)
Incidence IFRS 9 Dépréciation comptes clients (288 862 133) (142 195 104)
Comptabilisation prov médaille de travail (17 059 000)
Résultat net consolidé après conversion IFRS 7 634 001 826 4 979 040 475

• la contribution de GS2E dans l’Ensemble consolidé • les comptes consolidés représentent les comptes
s’élève à 37 millions de FCFA en 2019 contre de l’entité économique unique du Groupe CIE.
61 millions de FCFA en 2018. Celle des entités Les résultats réalisés à l’intérieur du Groupe
SMART ENERGY et AWALE CORPORATION s’élève sont éliminés ;
à 812 millions de FCFA en 2019 contre 447 millions • comme indiqué également ci-dessus, les im-
de FCFA en 2018 ; positions différées sont constatées dans les
• comme indiqué ci-dessus, les provisions régle- comptes consolidés. Elles correspondent aux
mentées correspondant à la différence entre décalages d’imposition des actifs et passifs et
l’amortissement fiscal et l’amortissement aux différences de retraitement de consolida-
économique des biens acquis en crédit-bail ne tion ;
sont pas non plus admises dans les comptes • Les principaux retraitements IFRS sont expliqués
consolidés ; ci-dessus. Ils concernent la comptabilisation de
• dans le processus de consolidation, les titres la provision pour médaille de travail, l’ajuste-
détenus par CIE sur ses filiales et entités mises ment des dépréciations des créances clients en
en équivalence et enregistrés au coût sont annulés application de la norme IFRS 9 et les incidences
et remplacés par leur quote-part dans la situation du retraitement des locations simples dans les
nette de ces entités, générant ainsi une imposition livres de la CIE.
différée ;

74 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

PERSPECTIVES 2020
CIE : SMART ENERGY :
Poursuite de la politique de branchements Poursuite du développement des activités
et du PEPT, en phase avec la politique du avec pour objectif de tripler le chiffre d’affaires.
Gouvernement,
Maintien de la progression de la consomma- AWALE CORPORATION :
tion nationale brute, Poursuite du développement des réseaux de
Poursuite de la politique de digitalisation fibre optique à l’intérieur du pays.
des processus. Densification des réseaux de fibre optique
sur Abidjan.
GS2E :
Les perspectives 2020 de GS2E s’inscrivent
dans la déclinaison des projets prioritaires
de CIE et de SODECI.

RAPPORT ANNUEL 2019 75


03 ETATS FINANCIERS IFRS

EVENEMENTS POSTERIEURS A LA CLOTURE

• La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est du bilan et du compte de résultat clôturés au


une maladie infectieuse provoquée par un nouveau 31 décembre 2019. Cependant, à cette date, le
virus qui n’avait encore jamais été identifié Groupe CIE est dans l’impossibilité de faire une
chez l’être humain. Elle a été signalée pour la évaluation des impacts du COVID 19 dans les
première fois à Wuhan, en Chine en décembre comptes 2020.
2019.
• Le contrat de concession de la CIE avec l’Etat
Le premier cas de coronavirus en Côte d’Ivoire a de Côte d’Ivoire prend fin en octobre 2020.
été détecté le mardi 10 mars 2020.
Les discussions sur le renouvellement du
En réaction à cette épidémie, le gouvernement Contrat de Concession de la CIE, démarrées en
ivoirien a décidé, le 16 mars 2020 à Abidjan, septembre 2018 se poursuivent et sont entrées
de la fermeture de tous les établissements dans leur phase finale. Pour rappel, un proto-
préscolaires, primaires, secondaires et supé- cole d’accord encadrant les négociations avait
rieurs pour une période de 30 jours à compter été signé le 30 octobre 2018.
de cette date, afin de lutter contre la maladie
à Coronavirus 2019 (COVID-19). Cette décision En date du 24 septembre 2019, le Ministère du
fait partie des 13 mesures fortes prises au Pétrole, de l’Energie et des Energies Renou-
cours d’une réunion du Conseil National de Sécurité velables a notifié, par courrier référencé 148/
(CNS). MPEER/MEF/MPMBPE/CAB, le prolongement
de la période de discussion pour le renouvel-
Avec 25 cas le 23 mars, le Président de la Répu- lement du Contrat de Concession en exclusi-
blique a annoncé, dans une adresse à la Nation 8 vité, jusqu’au 31 décembre 2019. Une nouvelle
mesures supplémentaires, après une réunion prorogation de la période de négociation au
du Conseil Présidentiel en vue de limiter la 30 mars 2020 est intervenue par un courrier
propagation du Coronavirus. Il s’agit entre du 07 février 2020 référencé 17/MPEER/MEF/
autres de l’instauration de l’état d’urgence, MPMBPE, cosigné par le Ministre du Pétrole,
d’un couvre-feu et de l’arrêt de l’activité écono- de l’Energie et des Energies Renouvelables,
mique de certains secteurs. le Ministre de l’Economie et des Finances et
le Ministre auprès du Premier Ministre chargé
Cette situation a entraîné un ralentissement du Budget et du Portefeuille de l’Etat ; lequel
de l’activité économique et un impact majeur courrier indique aussi le 30 juin 2020 comme
sur l’ensemble des entités ivoiriennes. Pour date de signature de l’avenant de renouvellement.
beaucoup d’entités, les impacts financiers de
cette crise résulteraient principalement, non Les échanges du mois de novembre 2019 ont
pas de la crise elle-même, mais des mesures permis de produire un projet de convention transmis
prises pour la contenir adoptées après la période à la Partie Etat le 12 décembre 2019 pour avis et
de clôture des comptes 2019. contre-propositions. Une version amendée a
été produite le 28 février 2020. Elle sert de
Pour le Groupe, il a été conclu que la crise du document de base qui conduit le cycle actuel
coronavirus ne constitue pas un événement de négociations entamées le jeudi 05 mars
postérieur à la clôture donnant lieu à ajustement 2020.

76 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

ACTIVITES EN MATIERE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT

Votre Compagnie n’a pour l’instant aucune activité en matière de recherche et développement.

RAPPORT ANNUEL 2019 77


03 ETATS FINANCIERS IFRS

BILAN ACTIF CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2019


BILAN ACTIF CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2019

ACTIFS Note Exercice 2019 Exercice 2018 1er janvier 2018

ACTIFS NON COURANTS Brut amort/Prov Net

Immobilisations Incorporelles 3 20 426 642 559 14 964 397 840 5 462 244 719 5 829 368 373 4 841 139 119
Immobilisations corporelles 4 220 755 951 365 117 223 405 649 103 532 545 716 89 896 562 524 80 096 227 180
Immeuble de placement 4 229 500 000 229 500 000 7 010 753
Participation dans les entités mises
5 2 696 677 996 2 696 677 996 989 797 368 543 119 461
en équivalence
Actifs financiers non courants 6 2 050 964 173 2 050 964 173 11 878 299 669 2 482 196 001
Autres Créances non courants 7 380
380 519
519 436 769 380 519 436 769 210 625 470 314 109 274 299 970
Actifs d'impots differés 8 4 529 952 560 4 529 952 560 3 972 667 944 4 245 413 083

Total actifs non courants 631 209 125 422 132 417 303 489 498 791 821 933 323 192 166 192 201 489 405 567
ACTIFS COURANTS
Stocks 9 36 915 722 141 3 314 641 116 33 601 081 025 36 645 411 671 33 680 088 089
Créances clients 10 478 540 210 002 42 916 987 025 435 623 222 977 384 545 841 228 488 981 812 093
Autres créances 7 178 808
808 536
536 242 1 368 130 207 177 440 406 035 223 354 036 212 192 086 393 120
Créances d'impots courants 11 108 451 096 308 108 451 096 308 122 750 656 062 171 204 497 963
Trésorerie et équivalents de
12 83 334 085 329 208 774 651 83 125 310 678 175 572 259 734 148 881 026 937
trésorerie
Total actifs courants 886 049 650 022 47 808 532 999 838 241 117 023 942 868 204 907 1 034 833 818 202
Total actifs 1 517 258 775 444 180 225 836 487 1 337 032 938 956 1 266 060 371 099 1 236 323 223 769

78 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

BILAN PASSIF CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2019

CAPITAUX PROPRES ET PASSIFS Note Exercice 2019 Exercice 2018 1er janvier 2018

CAPITAUX PROPRES
Capital social 13 14 000 000 000 14 000 000 000 14 000 000 000
Opérations enregistrées directement en capitaux propres 17 192 073 572 77 548 976 77 548 976
Réserves part du groupe 14 6 473 546 448 6 496 026 434 6 196 545 929
Résultat part du groupe 2 7 634 001 826 4 979 040 475 2 360 423 170
CAPITAUX PROPRES PART DU GROUPE 28 299 621 847 25 552 615 884 22 634 518 074
Total des capitaux propres 28 299 621 847 25 552 615 884 22 634 518 074
PASSIF NON COURANTS
Emprunts et dettes financières 15 56 657 306 658 52 528 445 376 48 458 455 921
Autres dettes non courantes 16 459 573 097 361 101 953 659 778 105 071 240 125
Provisions 17 10 346 221 778 10 495 674 273 10 280 980 558
Passif d'impôt différés 8 485 582 516 125 691 832
Total passif non courants 527 062 208 314 165 103 471 259 163 810 676 605
PASSIFS COURANTS
Découverts bancaires 12 149 769 425 996 302 284 179 401 231 713 502 017
Dettes fournisseurs 18 429 798 969 710 534 233 353 516 549 953 269 203
Emprunts et dettes financières 15 3 685 546 037 5 923 975 609 4 683 791 104
Dettes d'impôts exigibles 19 147 756 166 937 111 485 895 074 70 238 268 254
Autres dettes courantes 16 50 661 000 117 121 476 880 355 193 289 198 512
Total passif courants 781 671 108 796 1 075 404 283 955 1 049 878 029 090
Total capitaux propres et passifs 1 337 032 938 957 1 266 060 371 099 1 236 323 223 769

RAPPORT ANNUEL 2019 79


03 ETATS FINANCIERS IFRS

COMPTE DE RESULTATS CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2019


COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2019
Exercice Exercice
COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE Notes
2019 2018
Activités poursuivies
Chiffres d'affaires 21 186 937 572 274 170 896 420 791
Achats consommés 22 (50 013 154 460) (44 552 611 015)
Services extérieurs 23 (50 420 275 603) (50 664 123 506)
Impôts et taxes 24 (6 055 984 482) (5 807 083 399)
Charges de personnel 25 (47 380 567 076) (43 899 503 897)
Dotations aux amortissements et dépréciation 26 (18 252 944 914) (16 649 178 052)
Dotations nettes aux provisions 27 21 964 471 (137 144 739)
Autres produits opérationnels courants 28 1 811 246 150 5 619 222 977
Autres charges opérationnelles courantes 28 (5 589 131 886) (7 508 952 677)
Résultat opérationnel courant 11 058 724 475 7 297 046 482
Autres produits opérationnels 43 887 190 40 325 407
Autres charges opérationnelles (94 699 252) (44 826 006)
Résultat opérationnel 11 007 912 413 7 292 545 883
Produits financiers 29 1 245 629 969 776 421 940
Charges financières 29 (4 055 070 008) (2 529 643 772)
Résultat financier (2 809 440 039) (1 753 221 832)
Quote-part dans le resultat des entités mises en équivalence 5 826 759 327 446 677 907
Résultat avant impot 9 025 231 701 5 986 001 958
Charge d'impot sur le resultat 30 (1 199 156 303) (929 412 507)
Résultat après impôt des activités poursuivies 7 826 075 398 5 056 589 451
Résultat net de l'exercice 7 826 075 398 5 056 589 451
Résultat par action
• Résultat de base par action 139,75 90,30
• Résultat dilué par action 139,75 90,30

AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT GLOBAL Notes 2019 2018


Résultat net de l'exercice 2 7 826 075 398 5 056 589 451
Autres élements du résultat global 17 (192 073 572) (77 548 976)
Eléments qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat:
• écarts actuariels sur engagements sociaux à prestations
définies 17 (192 073 572) (77 548 976)
Eléments susceptibles d'être reclassés ultérieurement en
résultat 0 0

Autres éléments du résultat global, nets d'impôt (192 073 572) (77 548 976)
Résultat global de l'exercice 7 634 001 826 4 979 040 475

80 RAPPORT ANNUEL 2019


ETATS FINANCIERS IFRS 03

TABLEAU CONSOLIDE DES FLUX DE TRESORERIE


TABLEAU CONSOLIDE DES FLUX DE TRESORERIE
TABLEAU CONSOLIDE DES FLUX DE TRESORERIE Notes 2019 2018
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles
Résultat avant impôts des entités intégrées 9 025 231 701 5 986 001 958
Elimination des charges et produits sans incidence sur la trésorerie ou non liés à l'activité
• Amortissements et provisions 14 006 822 696 13 691 752 534
• Variation des impôts différés 902 048 707 381 605 950
• -/+ Autres produits et charges calculés (898 050 566) 551 930 955
Marge brute d'autofinancement des sociétés intégrées
- Variation des stocks 1 661 791 600 1 512 963 311
- Variation des créances et emplois assimilés (124 534 323 012) (55 448 312 442)
- Variation des dettes fournisseurs et ressources assimilées 182 479 870 663 29 654 576 385
Flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles 10 82 643 391 789 (3 669 481 348)
Flux de trésorerie provenant des activités d'investissements
- Décaissement liés aux acquisitions d'immobilisations incorporelles (1 648 288 469) (1 519 896 375)
- Décaissement liés aux acquisitions d'immobilisations corporelles (27 757 449 157) (29 728 956 519)
- Décaissement liés aux acquisitions d'immobilisations financières (1 395 612 202) (9 545 615 211)
+ Cessions d'immobilisations incorporelles et corporelles nettes d'impôts 297 809 589 149 899 614
+ Cessions d'immobilisations financières nettes d'impôts 9 333 117 388 23 486 978
Flux de trésorerie provenant des activités d'investissements 10 (21 170 422 851) (40 621 081 513)
Flux de trésorerie provenant des activités de financement
Augmentation de capital par apports nouveaux 0 0
- Dividendes versés aux actionnaires de l'entité mère (4 930 000 000) (1 988 000 000)
Emprunts 5 528 369 950 278 276 556
+ Autres dettes financières 10 640 223 918 7 461 591 222
- Remboursements des emprunts et autres dettes financières (12 643 758 457) (5 340 749 504)
Flux de trésorerie provenant des activités de financement 10 (1 405 164 589) 411 118 274
VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE (66 644 115 318) (126 711 919 667)
Trésorerie et équivalent de trésorerie au 1er janvier (126 711 919 667) (82 832 475 080)
Trésorerie et équivalent de trésorerie au 31 décembre (66 644 115 318) (126 711 919 667)
VARIATION DES SOLDES DES COMPTES DE TRESORERIE ET EQUIVALENTS
Contrôle (H=E) 60 067 804 349 (43 879 444 587)

RAPPORT ANNUEL 2019 81


03 ETATS FINANCIERS IFRS

TABLEAU CONSOLIDE DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES


TABLEAU CONSOLIDE DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES
Autres
TABLEAU DE VARIATION DES Réserves Résultats éléments Total des capitaux
Notes Capital
CAPITAUX PROPRES consolidées consolidés du résultat propres
global
Capitaux propres clôture 2017
Changement de méthodes comptables
et correction d'erreurs
Capitaux propres clôture 2017
corrigée 14 000 000 000 6 196 545 929 2 360 423 170 77 548 976 22 634 518 074
Dividendes (1 988 000 000)
Résultat net de l'exercice 4 979 040 475
Variation de périmètre
Capitaux propres cloture 2018 14 000 000 000 6 496 026 434 4 979 040 475 77 548 976 25 552 615 884
Changement de méthodes comptables
et correction d'erreurs
Capitaux propres clôture 2018
corrigée 14 14 000 000 000 6 496 026 434 4 979 040 475 77 548 976 25 552 615 884
Dividendes (4 930 000 000)
Résultat net de l'exercice 7 634 001 826
Capitaux propres clôture 2019 14 14 000 000 000 6 473 546 448 7 634 001 826 192 073 572 28 299 621 847

82 RAPPORT ANNUEL 2019


04
PROJETS DE
RESOLUTION
04 PROJET DE TEXTE DE RESOLUTIONS

PROJET DE RÉSOLUTIONS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE


DU 30 JUIN 2020
Première résolution à la distribution d’un dividende global pour :
L’Assemblée Générale, après avoir entendu la lecture 6 532 000 000 FCFA ;
du Rapport de Gestion du Conseil d’Administration et au report à nouveau pour : 5 428 822 FCFA.
du Rapport des Commissaires aux Comptes sur les
états financiers annuels établis selon le SYSCO- Ainsi, chacune des 56 000 000 actions formant le
HADA, les approuve ainsi que les états financiers capital, recevra un dividende brut de 116,64 FCFA.
annuels personnels établis selon le SYSCOHADA Le dividende sera mis en paiement à compter du
de l’exercice clos le 31 décembre 2019. 1er juillet 2020.

Deuxième résolution Sixième résolution


L’Assemblée Générale, après avoir entendu la lecture L’Assemblée Générale, décide d’allouer aux Admi-
du Rapport de Gestion du Conseil d’Administration nistrateurs, en rémunération de leurs activités, à
sur l’ensemble consolidé, et des rapports des Com- titre d’indemnité de fonction, une somme globale
missaires aux Comptes sur les états financiers indi- annuelle de 29 000 000 FCFA, dont la répartition
viduels et consolidés établis selon les normes comp- sera effectuée par le Conseil d’Administration.
tables internationales IFRS, approuve ledit rapport
de gestion ainsi que les états financiers annuels
individuels et consolidés établis selon les normes Septième résolution
comptables internationales IFRS de l’exercice clos le L’Assemblée Générale, décide de renouveler le
31 décembre 2019. mandat d’Administrateur de Monsieur Julien
GAILLETON, représentant la société AXA REIM
Troisième résolution SGP, pour une période de six exercices, soit jusqu’à
L’Assemblée Générale Ordinaire donne quitus entier l’issue de l’Assemblée Générale Ordinaire qui statuera
et sans réserve de leur gestion aux Administrateurs. sur les comptes de l’exercice 2025.

Quatrième résolution Huitième résolution


L’Assemblée Générale, après avoir entendu la lecture L’Assemblée Générale, décide de renouveler le mandat
du Rapport Spécial des Commissaires aux Comptes d’Administrateur de Monsieur Claude Konan BONI
concernant les conventions règlementées visées pour une période de six exercices, soit jusqu’à l’issue
aux articles 438 et suivants de l’Acte Uniforme de l’Assemblée Générale Ordinaire qui statuera sur
sur les Sociétés Commerciales et le GIE, approuve les comptes de l’exercice 2025.
les mentions y figurant.
Neuvième résolution
Cinquième résolution L’Assemblée Générale, donne tous pouvoirs au
L’Assemblée Générale, constatant l’existence d’un porteur d’un original, d’une copie ou d’un extrait
bénéfice net de 6 534 423 534 FCFA et compte du présent procès-verbal pour remplir, partout où
tenu du report à nouveau antérieur de 3 005 288 besoin sera, toutes les formalités de dépôt, publicité
de FCFA, décide d’affecter le bénéfice disponible ou autres qui seraient nécessaires
de 6 537 428 822 FCFA de la manière suivante :

84 RAPPORT ANNUEL 2019


CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Directeur de publication
Ahmadou BAKAYOKO
Directeur Général

Directeur de Publication Délégué


Sosthène LAGO
Sécrétaire Général

Coordination
Direction de la Documentation
RSE & Conformité

Photos
Direction de la Communication Externe
Direction de la Communication Interne

Page de Couverture
Océan Ogilvy

Design et mise en page


Océan Ogilvy

Copyright © 2019 CIE


www.cie.ci

2
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

EDITORIAL

1 CONSTRUIRE
UNE GOUVERNANCE FORTE
Sommaire
04

16

2 DÉVELOPPER LE CAPITAL
HUMAIN

3 PRÉSERVER
L’ENVIRONNEMENT
ET INTÉGRER LE CHANGEMENT
CLIMATIQUE

28

44

4 RENDRE ACCESSIBLE
LES SERVICES ESSENTIELS
DE LA VIE ET CONTRIBUER
AU DÉVELOPPEMENT
ANNEXES
LOCAL

54

76
3
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Éditorial Par Ahmadou BAKAYOKO


Directeur Général CIE

La CIE a ouvert de nouvelles perspectives


pour améliorer la prise en charge du client et
lui offrir une meilleure expérience.

L e secteur de l’électricité renferme à lui seul plusieurs


enjeux de durabilité. Chaque enjeu représente une
opportunité à saisir, pour le développement durable de
Le Programme Electricité Pour Tous, outil majeur
de l’accès à l’électricité, a franchi le seuil de 750
000 foyers sociaux raccordés au terme de sa 4ème
notre entreprise et celui de la Côte d’Ivoire. année de mise en œuvre. Le programme mis en
œuvre est un modèle innovant quasi unique sur
La croissance démographique et économique le continent africain. De plus, en autorisant la création
continue de notre pays, entrainent de fortes d’un Fond spécial public PEPT, les autorités ivoi-
attentes de la part de l’Etat, de nos clients et de riennes ont facilité la mobilisation des financements
nos actionnaires. Les plus pressantes sont : qui permettront d’atteindre l’ambitieux objectif d’un
(1) million de personnes raccordées en 2020.
l’amélioration de l’accès à l’électricité et de
la qualité de service et, Avec le lancement de « Ma CIE en ligne », la CIE a
l’équilibre économique et financier du ouvert de nouvelles perspectives pour améliorer la
secteur électrique, prise en charge du client et lui offrir une meilleure
la rentabilité des investissements. expérience. Nous offrons ainsi à notre clientèle, des
solutions novatrices pour exécuter efficacement le
De plus, pour faire face à l’enjeu du changement plus grand nombre d’opérations courantes et l’aider
climatique nous nous engageons dans un processus à mieux maîtriser sa consommation d’énergie.
transverse et permanent de mesure de l’empreinte
carbone de nos activités. Sur le volet social, la nouvelle orientation de modernisation
du réseau et de transformation digitale a conduit la CIE
En réponse à ces enjeux, la CIE s’engage dans un à revoir son organisation et à poursuivre la réflexion
programme de transformation durable incluant amélio- sur l’évolution des compétences de nos collaborateurs
ration et diversification des offres de service, digitali- en vue de répondre efficacement à ces enjeux.
sation, renforcement des compétences, recherche de
l’efficience. La recherche d’efficacité dans la gestion de l’énergie
est également au cœur de notre démarche environne-
C’est ainsi que la CIE agit pour mieux servir l’Etat, ses mentale. Les actions conduites avec notre filiale Smart
clients et ses actionnaires. Energy nous ont permis de déployer plus de solutions
pour réduire nos consommations d’électricité et celles
En 2019, la CIE a poursuivi l’optimisation des de nos clients. L’enjeu est maintenant pour nous de
processus de maintenance et d’exploitation des nous engager dans dynamique bas carbone. Notre
infrastructures concédées. Les innovations appor- certification ISO 14001, étendue à de nouveaux périmètres,
tées dans la digitalisation des infrastructures et la sera un atout pour se faire.
surveillance par drone des réseaux ont porté leurs
fruits. Les performances enregistrées sont bonnes Ces actions ne sont que quelques exemples parmi tant
: disponibilité des groupes de production (93,55%), d’autres de celles conduites en 2019 par la CIE.
rendement global du réseau (83,08%) et temps
moyen de coupure (18 h 34 mn). A ces performances Elles illustrent notre politique de développement
s’ajoutent l’extension du périmètre d’intervention durable et ses orientations principales que vous
grâce à d’importants investissements consentis pourrez découvrir tout au long de ce 6ème rapport.
par l’Etat de Côte d’Ivoire au service de l’électrifi-
cation des régions. Je vous en souhaite une bonne lecture !

4
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

NOTRE ACTIONNARIAT
La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) est une société anonyme de droit ivoirien créée en 1990. Sa raison
sociale ainsi que ses obligations sont définies par l’Etat de Côte d’Ivoire à travers une convention de concession
Ivoirienne d’Electricité
dont la renégociation est prévue en 2020.
Divers porteurs
représentant
Son capital social d’une valeur de 14 milliards de FCFA, est
ouvert au public depuis sa cotation à la Bourse Régionale ERANOVE 26
54
%

des Valeurs Mobilières d’Abidjan (BRVM - UMOA) en 1992. %

l’État de
Le cours de l’action au 31 décembre 2019 s’établit à 1600 FCFA, Côte d’Ivoire
pour un cours moyen annuel de 1286 FCFA.
15 %

Pour la 5ème année consécutive, la notation financière de


collaborateurs
la CIE, attribuée par l’Agence Bloomfield, est AA+ pour la de la CIE
catégorie long terme et A1+ pour la catégorie court terme,
avec une perspective stable dans les deux (2) cas. 5 %

NOS CHIFFRES CLES


• 4 735 collaborateurs • 6 barrages hydroélectriques
• 4 639 - CDI • 604 mégawatts (MW)
• 96 - CDD • 1 centrale thermique de 100 MW
• 1 224 collaboratrices.

• Siège social : • Réseau de transport de 6 061 km,


Treichville au 1 Avenue 31 décembre 2019 • Réseau de distribution de 47 953 km
Christiani à Abidjan. • 609 156 foyers télégérés.

• Production 1 943 GWh


• 14 Directions régionales
• Transport et distribution 8 751 GWh
• 7 Sites de production d’électricité, • Au bénéfice de 2 538 154 clients en RCI
• 118 Centres d’accueil clientèle • Exportation 1 178 GWh vers pays voisins.

• 3 points de service • 202 991


• 2 corners sur le territoire ivoirien. branchements sociaux réalisé .

NOS ENTITES JURIDIQUES ET FILIALES


67 %

GS2E (Groupements des Services de

77,56
l’Eau et de l’Electricité) créée en
juillet 2006 en partenariat avec la
% SODECI, la CIE détient 67% (428,8 M
FCFA) du capital du GIE.
SMART ENERGY créée en 2016,
la CIE détient 77,56%
(2 050 M FCFA) du capital de
SMART ENERGY

17 %
51,6 %

AWALE créée en 2018,


SGA2E (Société de Gestion pour les agents de la CIE détient 51,6%
l’eau et de l’Electricité) créée en 2001 en (604,89 M FCFA) du capital
partenariat avec la SODECI, pour la gestion des d'AWALE Corporation SA
Fonds Commun de Placement des salariés, la CIE
détient 17% (8,5 M CFA) du capital.
5
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

MODÈLE D’AFFAIRES
NOTRE ÉCOSYSTEME D’AFFAIRES NOS CLIENTS NOS RESSOURCES HUMAINES
Les principales parties prenantes de nos activités • Le grand public • Nos collaborateurs en exercice
• Les institutions • Les collaborateurs du GIE
NOS ACTIONNAIRES
(31 décembre 2019) • Les entreprises • Nos représentants du personnel
54% Eranove • Les étudiants du CME • Nos retraités
26% Actionnariat de petits porteurs
15% Etat de Côte d’ivoire
5% Fonds Commun de Placement (FCP)

NOS RESSOURCES NOS MÉTIERS ET ACTIVITÉS


CAPITAL HUMAIN CAPITAL FINANCIER
• Équipes formées et mobilisées • Cotée à la BRVM Valeur NOTRE STRATEGIE
Accélérer l’accès à l’électricité, améliorer et diversifier nos offres
• Emplois justes et durables de l’action au 31/12/2019 :
et services afin de satisfaire nos clients et maintenir notre position
• Protection sociale avancée 1 600 FCFA de leadership sur le marché.
• Notation financière : AA+
Chiffre d’affaires 2019 :
NOTRE AMBITION
190,2 MDS Être un partenaire incontournable de la population et de l’Etat Ivoirien
dans la fourniture de services énergétiques.
CAPITAL INDUSTRIEL

PRODUCTION : NOS MÉTIERS


Gestionnaire du service public d’électricité, éfficacité énergétique sur
604 MW 8 652 l’ensemble de la Côte d’Ivoire.
postes de distribution
6 barrages hydroélectriques
MOUVEMENT D’ÉNERGIE :
100 MW 38
1 centrale thermique
Unités de production
46 raccordées
centrales isolées
6 061 km
93,55% de réseaux électrique transport
Taux de disponibilité
des groupes : 3
interconnexions HTB
TRANSPORT transfrontalières
(Mali, Burkina Faso, Ghana) NOS MARCHÉS ET NOS CLIENTS
53 4
postes de livraison vers
interconnexions
les réseaux de distribution
HTA (Mali, Burkina, NOS MARCHES
Liberia, Ghana) La délégation de services publics d’électricité
La Côte d’Ivoire et les pays voisins interconnectés à son réseau national
DISTRIBUTION :
L’efficacité énergétique
47 953 km 118 3 La formation au métier de l’électricité
de réseaux électrique centres d’accueil points de service
clientèle,
de distribution
2
corners
NOS PERSPECTIVES
La hausse de la consommation des particuliers à faible revenu vs
CAPITAL ENVIRONNEMENT baisse de la consommation des gros clients (développement de
l’efficacité énergétique et de l’autoproduction)
L’ouverture du réseau national à la concurrence
21 124 m3 66,04 GWh Le renforcement du cadre d’échange avec les consommateurs
Réservoirs hydrauliques d’énergie électrique
volume d’eau turbinée (production + bureau)
Les objectifs de développement durable et le changement climatique
consommé La transformation digitale
678 994 m3
de gaz naturel consommé

6
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

NOS PARTENAIRES ET FOURNISSEURS LA SOCIETE CIVILE LES INSTITUTIONS


• Nos fournisseurs et sous-traitants • Les riverains des infrastructures exploitées • L’État concédant et ses sociétés d’Etat
• Nos organismes de protection sociale (SGA2E, MA2E) • Les associations des consommateurs CI-ENERGIE et ANARE
• Les bureaux d’étude et consultants • Les ONG • Autorités administratives et politiques
• Les organisations professionnelles • Les collectivités locales et territoriales
• Les médias et relais d’influence • Chefs de communauté (traditionnelle, locale…)
• Système d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest
Africain (WAPP)

NOTRE CHAÎNE DE VALEUR : NOS IMPACTS ET RESULTATS CLES

POUR NOS SALARIES


1,6 MDS FCFA Certifications
dépenses alloués de formation ISO 45001
Gestion de la relation Exploitation et Supervision
1,9 MDS FCFA 2,9 MDS FCFA
avec les autorités maintenance des des mouvements Gestion du réseau Fonds alloués aux dépenses volontaires en
concédantes ouvrages de production d’énergie de transport prêts internes avantages sociaux
inter-conneté

POUR LES COMMUNAUTÉS


Branchements sociaux PEPT : Management RSE autour des
202 991 bran- usines de production classé
chements réalisés exemplaire selon
Gestion de la Commercialisation Distribution
l’ISO 26000
relation client
131 millions
LES FACTEURS CLES DE PERFORMANCE consacrés aux actions RSE

ET DE RESILIENCE DE NOS ACTIVITES


Un actionnariat stable et une gouvernance forte POUR NOS ACTIONNAIRES
Une relation de confiance avec l’Etat concédant
• Rentabilité économique et financière des activités
La parfaite connaissance des infrastructures exploitées depuis 30 ans
• Ethique placée au centre de la gouvernance
Le développement continu des compétences de nos collaborateurs (engagement vers la certification ISO 37001)
La triple certification QSE du pôle Production, transport et mouvement d’énergie • Développement de nouveaux segments du marché
Un engagement RSE exemplaire autour des ouvrages de production (PEPT, Digitalisation)

POUR NOS CLIENTS


Augmentation clients raccordés :
• Nouvel engagement
2 538 154 clients BT et HT raccordés client : 1 agence en
(+13%) ligne et une application
•Qualité de service : TMC : 18 H 34 mn mobile
et taux de disponibilité groupe
93,55%

POUR L’ETAT
• Un partenaire innovant pour développer l’accès à l’électricité
• Un partenaire services performants par l’amélioration des rendements

NOS CLIENTS • Un partenaire stratégique pour le développement du secteur de l’électricité


• Un partenaire de confiance dans l’exécution du contrat de performance

2.538.154 POUR L’ENVIRONNEMENT


clients raccordés 96 % de la production électrique issue de l’hydroélectricité
49 tCO2e / GWh produit
Certification ISO 14001 des usines de production

7
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

NOS VALEURS
LA CONFORMITÉ
Concessionnaire d’un service public, la conformité
de nos activités aux lois et règlements de Côte
d’Ivoire, au contrat de performance qui nous lie à
l’État, aux règles, procédures et instructions de
travail, qui régissent nos activités quotidiennes
sont des facteurs déterminants de la stabilité et de
la performance de notre entreprise et ce faisant de
la qualité de service que nous délivrons aux populations
de Côte d’Ivoire.
L’INTÉGRITÉ
L’intégrité est une valeur morale que doivent
partager tous nos collaborateurs de la CIE afin
d’assurer la loyauté de nos pratiques au profit
de toutes nos parties prenantes. L’intégrité nous
appelle notamment à lutter contre la
LE PROFESSIONNALISME fraude, la corruption, contre toute
Le professionnalisme est la valeur fonda- pratique discriminante et discrimina-
mentale gouvernant les actes quotidiens de toire qui n’aurait d’autre effet que de
tous nos collaborateurs. Elle nous porter atteinte à la reconnaissance
enjoint à accomplir nos tâches des valeurs et de l’expertise de nos
avec rigueur, diligence et un collaborateurs.
sens élevé des responsabilités,
à garantir la satisfaction de
nos clients par des prestations
de qualité, dans le respect de la
personne humaine et de l’envi- LA PERFORMANCE
ronnement. La performance est seule garante
de la qualité et de la disponibilité du
service public d’électricité au profit de
nos clients. Cette exigencenous enjoint à
accomplir chacune de nos tâches avec
rigueur et diligence ; à assurer une qualité
élevée de formation initiale et continue de
nos collaborateurs, à promouvoir un sens
élevé des responsabilités pour garantir la
satisfaction de nos clients.
LA SOLIDARITÉ
La solidarité est une valeur traditionnelle
de la culture africaine que nous
érigeons au rang des principes de LA RESPONSABILITÉ
management de notre entreprise, La CIE est une entreprise
liant esprit d’entreprise et esprit citoyenne et responsable ; cette
de famille. Ce socle de notre valeur nous enjoint à prendre en
politique sociale permet à nos collaborateurs d’exercer compte et concilier les intérêts de toutes nos
pleinement leurs missions, en se sachant protégés des parties prenantes dans l’exercice de nos activités, en
vicissitudes de la vie quotidienne. prônant le respect des règles éthiques et déontolo-
giques de notre entreprise, en témoignant de la
bonne exécution de nos activités par la communication
8 de rapports d’activité et de résultats vérifiables.
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ANALYSE DE RISQUES RSE


Suite à l’identification et à l’analyse des risques extra-financiers par ERANOVE avec la participation active
des responsables de la CIE, les axes d’amélioration identifiés sont mis en œuvre et suivis à travers des
chantiers prioritaires.
Gouvernance – Politique RSE
Domaine Principaux facteurs d’impacts Indicateurs de moyens Axes d’amélioration
du risque risques et opportunité liés à nos (IM) engagés
activités, notre chaîne de valeurs et Indicateurs de
nos produits et services résultats (IR)

Risque de Le respect des meilleurs standards - Nombre de personnes Reporting des alertes et
non-conformité internationaux de gestion, des normes formées/ sensibili- des sanctions
aux standards et internationales de comportement et sées à l’éthique (IR)
réglementation la conformité aux règlementations - Dépenses effectuées
en matière de s’imposent à notre entreprise interna- dans la promotion de
lutte anti-corrup-tionale, pour sa pérennité et ses déve- l’éthique (IR)
tion loppements. La loyauté des pratiques - Taux de couverture
implique une intégrité sans faille évaluations ISO
indispensable à la confiance dans 19600 et certifica-
toutes nos relations d’affaires. tions ISO 37001 (IM)
- reporting des plaintes
internes et externes
(IR)
Risque La réputation de l’entreprise est un actif - Déploiement de Gestion des mises en
réputationnel lié précieux et la confiance en l’entreprise procéduresdegestion cause
à la mauvaise est une condition de maintien et d’accès de crise (maîtrise des
gestion des au marché. Ce faisant, toutes disposi- conséquences) (IM)
mises en cause tions doivent être prises en prévention - Déploiement de dis-
pour éviter les évènements qui pourraient positifs en place pour
survenir et mettre en cause l’entreprise. limiter les causes, par
Pour maintenir la confiance, la qualité de entité (IM)
dialogue, la transparence et le reporting
extra-financier sont autant de leviers. En
cas de survenance d’un évènement non
souhaité, la réactivité, la bonne gestion de
crise et la communication associée
permettent de préserver la réputation.

9
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Capital humain – Politique RSE – Ressources humaines


Domaine Principaux facteurs d’impacts Indicateurs de moyens Axes d’amélioration
du risque risques et opportunité liés à nos (IM) engagés
activités, notre chaîne de valeurs et Indicateurs de
nos produits et services résultats (IR)
Risque de La qualité et la disponibilité des com- - dépenses en forma- - Taux de déploiement des
dégradation de pétences sont des facteurs clés de tion interne et ex- référentiels des compé-
la performance performance. terne (IM) tences (cœur de métier)
pour cause de La transformation digitale amène des - % de la masse sala- (IR)
non adéquation évolutions fortes au sein de chaque riale (IM) - % de collaborateurs éva-
des compétences métier. - Nombre d’heures de lués par rapport au réfé-
L'inadéquation des compétences avec formation par colla- rentiel des compétences
l'évolution des besoins de compétences borateur (IR) (IR)
et le turn-over subi pourraient impacter - Programme de gestion
la performance. prévisionnelle des em-
plois et compétences
cœur de métier (IM)
Risque d'atteinte à Nos activités de production-trans- - Temps de travail et
la santé, la sécurité port-distribution et commercialisa- taux d'absentéisme
et la sureté des tion d'électricité et d'eau peuvent (IR)
collaborateurs exposer nos collaborateurs à des - Accidents de travail
conditions de travail exigeantes. (taux de fréquence
Elles peuvent être source d'accidents et gravité) (IR)
de travail (ex. électrocution) ou de - Nombre de maladies
maladies professionnelles (ex. TMS). professionnelles (IR)
Sur le terrain ou dans les projets, les - Taux de couverture ISO
collaborateurs sont parfois exposés 45001 / OHSAS 18001
à des atteintes à leur sécurité. Enfin, (IM)
les conditions sanitaires (hygiène,
pandémie) doivent être prises en
compte.

10
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Protection de l’environnement – Politique RSE – Environnement


Domaine du Principaux facteurs d’impacts risques Indicateurs de Axes d’amélioration
risque et opportunité liés à nos activités, moyens (IM) engagés
notre chaîne de valeurs et nos produits Indicateurs de
et services résultats (IR)
Risque de non Nos sites de production sont soumis à - Taux de couverture - Reporting des accidents
compétitivité des règlementations de protection de ISO 14001 (IM) et presqu’accidents
pour investisse- l’environnement et d’exploitation des ins- - Suivi des accidents - Consolidation du suivi des
ments de mise tallations classées et pourraient faire l’ob- et presque accidents rejets dans l’air Consolida-
en conformité / jet d’accidents (ex : explosion, rupture de (IM) tion d’audits des risques
risques d’accidents barrage) ou de retrait d’autorisation. Par - Suivi de la qualité des environnementaux,
générateurs de ailleurs, nos standards environnementaux rejets dans l’air (IR) - Recensement des actions
pollution et le renforcement constant des régle- - Provisions et garan- d’alerte et sensibilisation
mentations entrainent des dépenses de ties pour risques envi- des Autorités sur les
mises en conformité (investissement et ronnementaux (IR) situations à risque
exploitation) qui pourraient entrainer une
hausse des prix de revient et impacter la
compétitivité. Une attention particulière
doit être portée aux rejets dans l’eau et
l’air.
Risque de dégra- Nos installations concédées exigent - Rendement des - Recensement des
dation de perfor- une efficience maximale permettant usines et des ré- actions de réduction des
mance causé par d’éviter les pertes depuis la production seaux (IR) fuites et ruptures
des pertes jusqu’à la distribution de l’électricité. - Programmes d’ac- - Recensement des
L’optimisation des consommations tions actions d’alerte et de
(énergie, gaz, etc.) et la limitation d’amélioration de sensibilisation des Auto-
des gaspillages sont sources de perfor- l’efficacité des rités sur les capacités de
mance. La disponibilité et la volatilité des installations (IM) production et de
ressources non renouvelables sont à distribution
considérer.
Risque de baisse Le développement économique, la dé- Taux de couverture ISO - Engagement de réduction
de disponibilité mographie et le changement climatique 50001 (IM) relative des émissions de
des ressources lié entraînent une demande croissante des Suivi du rendement gaz à effet de serre à court,
au changement énergies renouvelables, parmi lesquelles électricité (IR) moyen et long terme (IM)
climatique l’énergie hydro-électrique. Dans le même Capacité de production - Recensement des actions
temps, les évènements climatiques ex- globale (IR) d’alerte et de sensibili-
trêmes (inondation, sécheresse, etc.) Electricité produite et sation des Autorités sur
pourraient dégrader nos infrastructures part des capacités de l’évolution des ressources
et peser sur la ressource en eau. production (GW (IR) en eau

11
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Relations avec la société – Politique RSE –Société


Domaine du Principaux facteurs d’impacts Indicateurs de moyens Axes d’amélioration
risque risques et opportunité liés à nos (IM) engagés
activités, notre chaîne de valeurs Indicateurs de
et nos produits et services résultats (IR)
Risque de Nos activités peuvent entraîner Programme de suivi et Consolidation des audits
dégradation de la des conséquences sur la santé, par de gestion des des risques santé /
santé des tiers exemple l’électrocution. Sur notre incidents des tiers (IM) sécurité,
périmètre de responsabilité, doivent Recensement des
être pris en compte les mauvais actions d’alerte et de
usages et raccordements, la qualité sensibilisation des Au-
des installations et des infrastructures. torités sur les situations
d’exposition aux risques
santé sécurité de tiers
Risque de non La qualité de service est due au -Indicateurs de satis- - Recensement des ac-
acceptation du client. C’est un élément clé de l’ap- faction clients (IR) tions de sensibilisation
prix / qualité de préciation du prix, de la fidélisation -Temps moyen de sur l’organisation du
service et du paiement effectif. Les pannes coupure (IR) secteur
sur toute la chaîne de la production à Taux de couverture - publication des indices
la distribution sont potentiellement ISO 9001 (IM) de satisfaction clients
pénalisantes et doivent être limitée. dans la limite des dis-
Le coût des services essentiels, sont positions contractuelles
des charges sensibles dans le budget et des autorisations de
des ménages et des entreprises. l’Etat.
Risque de Le contexte de nos activités expose - Actions de lutte Consolidation des pro-
dégradation de l’entreprise à des détournements in- contre la fraude (IM) grammes de surveillance
performance dus des services et des fraudes qui - Ratio de facturation de la fraude
pour fraude nécessitent une capacité de détec- (IR)
tion de lutte contre ces pratiques
Risque de La qualité des relations avec les ins- Reporting des actions Organisation E&S des
défiance des titutions et agences dans les pays RSE (publication des projets
investisseurs / où nous opérons est déterminante. rapports DD) (IM)
concessionnaires Nous fournissons des services essen- - programmes de plai-
pour manque de tiels. Ces relations exigent le respect doyer et communica-
communication de nos engagements contractuels, tion RSE (IM)
et de transparence professionnalisme et expertise, dia-
logue et transparence. Le renouvelle-
ment des concessions exige un haut
niveau de service et intégrité.
Risque de réduc- Les relations avec les communau- - Dépense d’actions - Cartographie des parties
tion de l’activité tés proches de nos infrastructures de soutien/mécénat prenantes clés (IM)
liée au refus par existantes et nos projets se doivent et partenariat (IR) - Actions mises en
les communau- d’être constructives. Les attentes - Taux de couverture œuvre (IM)
tés de nos projets et intérêts raisonnables sont pris en ISO 26000 (IM) - Plans d’Engagements
ou contestations compte par l’entreprise pour assurer des Parties Prenantes
sur nos sites un ancrage local de qualité. mis en place sur les
existant projets (IM)

12
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

POLITIQUE RSE
Notre vision
Les ambitions de la CIE sont de : progresser dans nos performances, d’améliorer en continu nos services et nos
activités au bénéfice de nos clients et de l’ensemble de nos parties prenantes. Elles se traduisent par :

l’innovation dans notre savoir-faire en vue de fournir des prestations de qualité tout en préservant la
santé des collaborateurs et en respectant l’environnement,
le renforcement des liens avec nos parties prenantes pour une anticipation de leurs attentes de plus
en plus fortes,
l’amélioration de nos performances contractuelles vis-à-vis de l’État de Côte d’Ivoire par une gouvernance
forte, transparente et exemplaire.

La démarche RSE de la CIE s’appuie sur ces ambitions et s’intègre pleinement à la politique du groupe
ERANOVE qui s’articule autour de quatre axes :

- Gouvernance éthique et conformité


- Développement du capital humain et employeur responsable
- Prévention et l’optimisation des ressources naturelles
- Accès aux services essentiels et développement des communautés
Nos Gouvernance Développement du capital Prévention, optimisation Accès aux services
orientations humain et employeur des ressources et des essentiels et développe-
stratégiques responsable solutions ment des communautés
Nos • Construire une entreprise • Fournir et maintenir des • Préserver l’environne- • Placer le client au centre
engagements citoyenne prenant en services essentiels à la ment et les ressources de nos activités
compte les attentes de santé et sécurité des col- naturelles • Intégrer l’innovation dans
ses parties prenantes. laborateurs et des parties • Adopter des systèmes nos services et activités
• Renforcer notre rôle de prenantes intelligents favorisant • Développer et nourrir des
partenaire de référence • Favoriser des emplois une production et une liens de proximité avec les
de l’État en contribuant durables consommation durable communautés
à l’équilibre du secteur de • Renforcer les compétences • Répondre de ses impacts
l’électricité et à sur la société, l’économie
l’accroissement de et l’environnement.
l’accès à l’électricité
• Développer nos règles
d’éthique et mise en
œuvre d’une démarche
de lutte anticorruption
Nos domaines • Mesure de la performance • Santé et sécurité • Prévention des pollutions • Accès aux services de base
d’actions extra-financière • Développement des (eau, air, sol) de qualité
• Conformité et lutte contre compétences et • Performances et optimi- • Dialogue constructif avec
la corruption management des talents sation des ressources, de les institutions et les parties
• Dialogue social la production à la distri- prenantes
• Protection sociale et bution • Entrainement de nos par-
rémunération équitable • Efficacité énergétique tenaires et fournisseurs
dans la démarche RSE
• Impact local positif de
nos activités (santé, édu-
cation, emplois, achats,
mécénat)

Le respect de ces engagements, les actions mises en œuvre et les résultats obtenus sont transcrits dans un
rapport de développement durable annuel disponible auprès de nos parties prenantes en vue de favoriser un
dialogue continu contributif à l’amélioration de nos performances et de notre mission de service public.

13
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

NOTRE CONTRIBUTION AUX OBJECTIFS


DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Notre contribution au développement durable de la société est significative sur 7 des 17 Objectifs
de Développement Durable de l’ONU. Nous amplifions chaque fois que possible notre impact positif sur :

Éliminer la pauvreté Veiller à ce que tous puissent


suivre une éducation de
sous toutes ses
qualité dans des conditions
formes et partout d’équité et promouvoir les
dans le monde possibilités d’apprentissage
tout au long de la vie

Garantir l’accès de Promouvoir une croissance


tous à des services économique soutenue,
énergétiques partagée et durable, le
fiables, durables plein emploi productif et
et modernes, à un un travail décent pour tous
coût abordable

Mettre en place une


infrastructure résiliente, Établir des modes
promouvoir une de consommation
industrialisation durable et de production
qui profite à tous et durables
encourager l’innovation

prendre des mesures


d’urgence pour lutter
contre les changements
climatiques et leurs
répercussions

14
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

15
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

16
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

17
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.DÉCIDER AVEC DES ORGANES STRUCTURÉS

1.1. LE CONSEIL D’ADMINISTRATION


Le premier organe de gouvernance de la CIE est son Conseil d’Administration. Il détermine les orientations
de ses activités, veille à leur mise en œuvre. Il agit sous réserve des pouvoirs attribués aux assemblées
d’actionnaires, dans la limite de l’objet social de la CIE et conformément aux dispositions de l’Acte
Uniforme de l’OHADA. Le Conseil d’Administration est composé de 10 membres qui nomment leur
Président. L’actuel Président est M. Dominique KAKOU.

Le Conseil d’Administration de la CIE

18
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.1.1. LES COMITÉS DÉPENDANTS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

• Le Comité de rémunération
Mis en place lors de la séance du 24 mai 2011 du Conseil d’Administration, il est composé de trois (3)
Administrateurs chargés d’examiner les rémunérations et avantages en nature des mandataires sociaux.

• Le Comité d’audit
Le Conseil d’Administration, lors de sa séance du 03 décembre 2015, conformément aux dispositions de l’article
829-1 de l’Acte Uniforme de l’OHADA relatif au droit des Sociétés Commerciales et du Groupement d’Intérêt
Economique et en application de
l’article 20-4 des statuts, s’est doté d’un comité d’audit composé de trois (3) Administrateurs non-salariés de
la société ou n’exerçant aucun mandat de directeur général ou directeur général adjoint au sein de la société. Le
comité d’audit a pour missions essentielles de :

Procéder à l’examen des comptes et s’assurer de la pertinence et de la permanence des méthodes


comptables adoptées pour l’établissement des comptes de l’entreprise ;
Assurer le suivi du processus d’élaboration de l’information financière ;
Assurer le suivi de l’efficacité des systèmes de contrôle interne et de gestion des risques ;
Emettre un avis sur les commissaires aux comptes proposés à la désignation par l’assemblée
générale.

Le comité d’audit rend compte régulièrement au conseil d’administration de l’exercice de ses missions
et l’informe sans délai de toute difficulté rencontrée.

• La Direction Générale
Le second organe de gouvernance de la CIE est la Direction Générale. Elle est assurée par le Directeur
Général désigné et nommé par le Conseil d’Administration. Il agit conformément aux dispositions
prévues par l’Acte Uniforme et les statuts de la CIE qui lui confèrent son mandat. La Direction Générale
reflète le modèle managérial de la CIE.

Le Directeur Général, les 5 Directeurs Généraux Adjoints forment le Comité de Direction Générale (CDG).

Depuis avril 2019, Monsieur Ahmadou BAKAYOKO est le nouveau Directeur Général de la CIE.

1.1.2. LES COMITÉS DÉPENDANTS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE


Les décisions stratégiques et les sujets évoqués en Comité de Direction Générale sont déclinés dans
les organes de direction par les Directeurs Généraux Adjoints des différents pôles. Un Comité de Direction
(CODIR) comprenant les membres du CDG, les Directeurs Centraux, les Directeurs, Directeurs adjoints est
organisé régulièrement pour évoquer les sujets concernant la vie de l’Entreprise.

Un comité de Direction élargi (CODIR Elargi) comprenant les membres du CODIR, les Directeurs Régionaux
du Transport, les Directeurs Régionaux de la Distribution, et les Directeurs d’Usines est organisé en
fonction des circonstances.

19
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2. PÉRENNISER UNE GOUVERNANCE RESPONSABLE

2.1. UN MANAGEMENT ADAPTÉ AUX RÉALITÉS


Le changement de gouvernance en avril 2019 marque le début d’une nouvelle vision et d’un
nouveau programme de transformation de la CIE pour la période 2020-2025. Il se décline en 10
programmes de transformation suivants :

1 2 3
Mise en place des briques Optimisation des processus Accélération de l’accès
technologiques d’une gestion de maintenance à l’électricité
moderne du réseau et d’exploitation

4 5 6
Evolution Développement
Amélioration de la relation de services innovants
client de l’infrastructure IT

7 8 9
Optimisation et fiabilisation Développement
d’une expertise locale Reconversion et optimisation
des autres processus internes des ressources humaines

10
Evolution de la culture
d’entreprise et du contrat
social

Par ailleurs, depuis quelques années, La CIE a fondamentalement intégré dans son mode de fonction-
nement, les questions de responsabilité sociétale, de bonne gouvernance et d’éthique. Comme toute
entreprise moderne, elle a ainsi pris le pari de s’ouvrir aux engagements de la société et du citoyen.

Aussi, depuis 2014, elle développe des démarches dans les domaines de la Documentation, de l’Éthique
et de la RSE. C’est pourquoi, en plus de ses seules performances financières, elle conduit plusieurs
actions sectorielles vis-à-vis d’acteurs sociaux de différents ordres.

Au regard de l’importance que prennent ces problématiques dans le positionnement global de l’entreprise
et compte tenu des intérêts en jeu, la Direction Générale de la CIE a décidé en octobre 2019, de faire
porter l’ensemble des activités évoquées plus-haut par une seule entité dénommée Direction Documentation,
RSE et Conformité, rattachée au Secrétariat Général. Les objectifs qui lui sont assignés sont :

• En interne, de rassembler l’ensemble de nos collaborateurs autour de valeurs, règles de travail et règles
de conduite communes ; tout comme de bénéficier d’une ambitieuse politique documentaire adaptée
aux besoins de la CIE ;
• En externe, de travailler à l’amélioration de l’image de l’entreprise par une meilleure politique de
développement durable qui impacte, autant que possible, le quotidien des populations.

20
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2.2. NOTRE MODÈLE MANAGÉRIAL


Le modèle managérial de la CIE inspiré par Marcel ZADY KESSY, premier Président Directeur Général de 1990
à 2002, est fondé sur la délégation, l’engagement et la responsabilisation de ses collaborateurs. Il repose
sur son capital humain, alliant les exigences modernes du management et les réalités culturelles africaines.

Il a été érigé en une culture de groupe par ERANOVE, qui prône un management interculturel et décentralisé.

Il facilite une direction participative des collaborateurs et des managers dans la réalisation des objectifs
qui leur sont assignés.

Il favorise également une politique de proximité qui rend la hiérarchie plus accessible aux collaborateurs,
développe un esprit de famille dans l’entreprise. Le dialogue social en est d’autant plus facilité entre les
représentants des salariés et la Direction Générale.

L’organisation méthodique des processus et des instructions de travail est complétée par le déploiement
d’un système d’audit interne et d’un système de management qualité sécurité environnement, tous
concourant à l’amélioration continue de nos performances d’exploitation.

3. PLACER L’ÉTHIQUE AU CENTRE


DE NOTRE GOUVERNANCE
3.1. DIFFUSION DES DIRECTIVES
ANTI-CORRUPTION
Un module sur les directives anti-corruption a été
délivré aux collaborateurs de certaines exploitations
et à nos fournisseurs. Ce plan de sensibilisation
annuel a été élaboré sur la base de notre cartographie
des risques de corruption.

Cette sensibilisation a été adaptée à l’exposition


aux risques de corruption des employés afin de
satisfaire les objectifs ci-dessous :

susciter une prise de conscience et entraîner


l’adhésion des collaborateurs (La lutte contre
la corruption est avant tout une affaire de
prévention) ;
diffuser une culture « conformité » dans
l’entreprise (L’environnement hard law, plus
complexe et contraignant, les comportements
doivent s’adapter) ;
constituer un socle commun de connaissances.

21
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

En 2019, 291 / 377 personnes ont été formées sur les directives anti-corruption soit un taux de 69%.
Par ailleurs, une séance de sensibilisation destinée à nos fournisseurs sur le thème « Directives
anti-corruption des Fournisseurs et la Due Diligence » a été organisée. Au programme de cette
journée, échanges et recommandations sur les bonnes pratiques éthiques, les risques de corruption
et les nouvelles dispositions prises par la CIE pour l’amélioration de leurs collaborations en matière de
compliance. Il est à souligner que conformément à la Loi Sapin 2, ces formations seront régulièrement
effectuées entre la CIE et ses fournisseurs.

3.2. EVALUATION DES PRINCIPAUX CLIENTS ET FOURNISSEURS


La due diligence est une analyse préalable du contexte d’une opération avec un tiers (clients, fournis-
seurs de premier rang et intermédiaires au sens de l’article 17 de la loi Sapin II) avec lequel l’entreprise
envisage de contracter. Elle permet une connaissance approfondie du partenaire potentiel et de ses
ressources pour remplir les services contractuels attendus. En identifiant les éléments d’alerte poten-
tiels, la due diligence permet de prendre les précautions nécessaires avant de s’engager dans une relation
d’affaires.

Le formulaire d’audit sur les mesures de conformité a été envoyé à certains de nos grands fournisseurs par
le biais des achats.

L’enjeu final de notre processus de Due diligence est d’introduire le formulaire d’audit renseigné dans le
dossier d’appel d’offres. Ces informations devraient pourvoir impacter les décisions finales dans le choix
de nos fournisseurs.

3.3. SYSTÈME DE MANAGEMENT ANTICORRUPTION


En fin d’exercice 2017, au vu des efforts consentis par l’entreprise en matière de sensibilisations, forma-
tions et de mise en œuvre de procédures pour la bonne gouvernance, il a été décidé d’évaluer le niveau
d’avancement dans la mise en œuvre du référentiel ISO 37001 à travers un pré-audit.

Ce pré-audit s’est déroulé du 12 au 13 septembre 2019 et a couvert la quasi-totalité des structures dites
« sensibles » à la corruption au sein de la CIE. Ces « structures sensibles » sont celles pour lesquelles des
facteurs plus importants de risque de corruption existent. Elles ont été identifiées à partir de la carto-
graphie des risques réalisée conformément à la loi Sapin 2.

A la suite de ce pré-audit, neuf non-conformités majeures ont été relevées dans les secteurs Achat et
Stock, Ressources Humaines, la gestion des donations et du mécénat, la planification et le monitoring,
la Revue de Direction.

Un plan d’actions est en cours d’élaboration. Ce dernier nous permettra d’ouvrir des chantiers opérationnels
avec les structures concernées afin de pouvoir d’une part, lever les points de non-conformité (majeurs et
mineurs) décelés pendant le pré-audit et d’autre part, de déployer encore plus notre système de mana-
gement anti-corruption dans nos différents processus.

22
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

TABLEAU DE BORD 2019

27%
73% EXERCICE 2019
(Novembre 2018 à Octobre 2019)
Nombre de plaintes : 30
Résolues : 22 soit 73%
En cours : 08 soit 27%
27% Clos En cours
73% EXERCICE 2019
(Novembre 2018 à Octobre 2019)

Analyse : Le taux de résolution des plaintes est en baisse de 10% par rapport à Nombre
celui dedel’année
plaintes : 30
dernière
Résolues : 22 soit 73%
(82% en 2018) due à la nature des plaintes en cours de traitement. En 2019, certaines plaintes internes
En cours : 08 soit 27%
nécessitent des délais de traitement plus longs du fait de leur caractère sensible.
Clos En cours
3% 3%

6%
PRINCIPES ET VALEURS LES PLUS IMPACTÉS
50%
% Professionnalisme
Respect de la personne humaine
3% 3% Respect du client
% 6% 50%
Respect des lois et reglements
Lutte contre la fraude
9% Professionnalisme
AutresRespect de la personne humaine
Conscience
Respectprofessionnelle
du client
17% Respect des lois et reglements
Lutte contre la fraude
Autres
Conscience professionnelle
12%

12%

Analyse : le Professionnalisme avec 50% des plaintes, reste la valeur la plus touchée par les plaintes.
Le volet «Autres» fait référence au rôle de facilitateur qu’a pu jouer le comité d’éthique dans certains dossiers
auprès de certaines exploitations.

23
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

4. EVALUER ET CERTIFIER LES SYSTÈMES DE MANAGEMENT

4.1. CERTIFIER NOS DÉMARCHES QSE – RSE


TAUX DE COUVERTURE CERTIFICATIONS ET EVALUATIONS ISO

En vue du suivi de ces certifications, de nouveaux indicateurs notamment ceux relatifs aux taux de
couverture des certifications / évaluations ont été intégrés et sont suivis dans le Reporting RSE 2019.
Ceux-ci précisent les taux de couverture des certifications au sein de la CIE global, autant d’outils de
management

Domaine Norme / Périmètre métier Assiette Taux de couverture


Référentiel certification/ évaluation 2019
Santé Sécurité au OHSAS 18001 / Tous métiers Effectif 14%
travail ISO 45001
Production Capacité de produc- 100%
d'électricité tion
Environnement ISO 14001 électricité
Transport km réseau 100%
d'électricité électricité
Qualité ISO 9001 Tous métiers Effectif 22%

Responsabilité ISO 26000 Production Capacité de 100%


sociétale d'électricité production électricité
ISO 19600 Tous métiers Effectif 100%
Compliance

PRINCIPES ET VALEURS LES PLUS IMPACTÉS

ISO 9001 ISO 45001 ISO 14001 ISO 26000


POLES DIRECTIONS Version 2015 Version 2018 Version 2015 Version 2017

Production d’électricité
Pôle PTME Mouvement d’énergie
Transport et Télécommunications
Patrimoine
Budget Contrôle de
Gestion et Contrôle Interne
Pôle AGF
Finance comptabilité
Centre des métiers
de l’Electricité
Médecine du travail
Pôle SG Documentation
et Archivage

24
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

CERTIFICATS QSE Pôle SG – Secrétariat Général


La Direction de la Médecine du Travail et la
Pôle PTME – Production Transport et Mouvement Sous-Direction Documentation et Archivage de la
d’Energie Direction Documentation, RSE et Conformité sont
L’audit de renouvellement QSE AFNOR du Pôle les seules entités du Pôle SG à être certifiées ISO
PTME s’est déroulé du 29 Avril au 10 Mai 2019 9001 v2015.
relativement aux normes Qualité ISO 9001 version
2015, Environnement ISO 14001 version 2015 avec
passage à la norme ISO 45001 version 2018 relative • L’audit de suivi N°1 de la DMT s’est déroulé
à la Santé & Sécurité au Travail. les 18 et 19 septembre 2019. A l’issue de
ces audits, les résultats obtenus par la DMT
A l’issue de ces audits, les résultats obtenus par le sont : 18 PF et 10 PP. Le comité AFNOR s’est
pôle PTME sont : 40 PF, 70 PP, 26 PS et 07 NC min. prononcé pour le maintien du certificat de la
Ces éléments ont permis au comité de Certification DMT.
AFNOR d’accorder le renouvellement des certificats • La Sous-Direction Documentation et Archivage
QSE au pôle PTME. a quant à elle, obtenu sa certification initiale
Qualité en 2018 en tant que membre du
N.B. : PF Point Fort / PS Point Sensible / PP Piste GS2E. Son Audit de Suivi N°1 s’est déroulé
de Progrès / NC Non-conformité en Septembre 2019 au travers de la Direction
Documentation et Archivage alors rattachée
Pôle AGF – Administration Gestion Finances au Pôle AGF. Les résultats obtenus sont :
Pour cette année 2019, les spécificités de l’audit 1 PF, 2 PP et 3 PS. Le comité AFNOR s’est
Qualité du pôle AGF étaient : prononcé pour le maintien du certificat de la
DDA.
• La fusion des certificats Qualité des différentes
Directions constituant le pôle AGF en un certi-
ficat unique pour le Pôle. DEMARCHE DE RESPONSABILITE
• L’extension du périmètre de certification du SOCIETALE (RSE)
Pôle AGF avec l’intégration de la Direction En Novembre 2019, la DPE a effectué un suivi de
Finance Comptabilité (DFC) en certification son évaluation RSE réalisée en décembre 2017. A
initiale au mois de Novembre 2019. l’issue de ce Suivi Evaluation, AFNOR Certification
a confirmé les acquis de la DPE en matière de RSE
Ainsi, les audits AFNOR du pôle AGF se sont avec le maintien de son niveau « EXEMPLARITE »
déroulés d’une part du 16 au 20 septembre 2019 soit 726 points sur 1000.
et ont concerné le Centre des Métiers de l’Electri-
cité (CME), la Direction du Budget du Contrôle de AUTRES CERTIFICATS
Gestion et du Contrôle Interne (DBCGCI), la Direc- Le CME est le seul centre de formation en Afrique
tion du Patrimoine (DP) et d’autre part, du 26 au subsaharienne à disposer des certificats d’agré-
28 novembre 2019 pour la DFC. ment SERECT BT et HTA. Il symbolise la reconnais-
sance de la qualité des réseaux écoles, des modes
A l’issue de ces audits, les résultats obtenus par le opératoires, du respect strict des consignes de
pôle AGF sont : 50 PF, 71 PP, 11PS et 02 NC min. sécurité et du professionnalisme des formateurs.
Ces éléments ont permis au comité de Certification Rappelons que :
AFNOR d’accorder le certificat Qualité au pôle AGF.
Le Pôle AGF devient ainsi, le 2nd Pôle de la CIE à être • L’agrément SERECT pour les formations
totalement certifié à la norme ISO 9001. relatives aux Travaux Sous Tension Basse
Il est à noter que suite à une réorganisation survenue Tension (TST BT) a été obtenu en janvier
le 04/11/2019, le Centre des Métiers de l’Electricité 2016. L’agrément est valable 4 ans ;
n’est plus rattaché au Pôle AGF.

25
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• L’agrément SERECT TST Haute Tension de Réduction de la consommation d’énergie de


type A (TST HTA) a été obtenu en décembre 0,67 GWh (6,18%) pour un objectif fixé à 6% ;
2017 et renouvelé en décembre 2018 pour Réduction de 19% des climatiseurs à réfrigérant
une durée de 03 ans ; non écologique (1 193 climatiseurs écologiques
• Une certification REA (RH Excellence installés sur un parc de 6 188), soit une évolution
Afrique) qui a pour but d’agréer l’adéquation de 4% par rapport à 2018 ;
emploi-formation des programmes du CME.
- Démarche Ethique : un Système de Management
Anticorruption (SMAC)
4.2. LES DÉMARCHES EN COURS OU Afin de répondre à l’objectif du groupe ERANOVE
RÉALISÉES de voir ses entités certifiées selon le référentiel
37001, en fin d’exercice 2017, la Direction Générale de
- Démarche Qualité, Sécurité et Environnement
la CIE a décidé d’initier une démarche de management
(SMQSE)
anticorruption (SMAC).
Au niveau du Pôle Secrétariat Général (SG), il est à
Dans cette optique, un pré-audit a été effectué du
noter, une volonté de voir l’ensemble des Directions
12 au 13 septembre 2019 pour un objectif de certi-
du pôle, s’engager dans une démarche de mana-
fication en 2021.
gement de la Qualité avec pour ambition, une
certification ISO 9001 v2015 à l’horizon 2021.
- Démarche RSE : une direction dédiée
Au sein de la Direction Documentation RSE &
- Démarche Energétique : un Système de
Conformité créée en octobre 2019, le service RSE a
Management Energie (SMé)
pour mission de structurer la démarche RSE de la
Dans le contexte actuel de l’épuisement des
CIE. Pour s’aider dans cette mission, le Comité de
ressources naturelles et du changement clima-
Développement Durable (CDD) ainsi que le réseau
tique, la CIE a décidé de développer une culture
de correspondants RSE mis en place depuis 2018
d’économie énergétique. C’est dans cet optique
doivent être redynamisés et ceux en vue :
que, depuis 2016, elle s’est engagée dans une
démarche d’efficacité énergétique qui a pour
- d’analyser la situation du développement
objectifs :
durable et de la responsabilité sociétale ;
- de participer à la définition du plan de dévelop-
la réduction des consommations d’énergie
pement durable ;
(électricité, eau et carburant) sur l’ensemble
- d’élaborer et mettre en œuvre un plan d’actions
de ses sites ;
annuel ;
la Réduction de l’empreinte carbone pour la
- de sensibiliser le personnel à l’adoption de
totalité de ces activités.
comportements conformes aux exigences du
développement durable ;
Après l’audit d’évaluation de juillet 2018, un audit
- de promouvoir la formation du personnel aux
à blanc du SMé doit être réalisé avant l’audit de
exigences du développement durable ;
certification au référentiel ISO 50001 : 2018 prévu
- d’intégrer les exigences du développement
pour 2020.
durable dans les plans, politiques et programmes
Depuis la mise en œuvre de cette démarche, les
développement durable.
résultats obtenus en 2019 sont :

26
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

27
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

28
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

29
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1. FAVORISER L’EMPLOI DURABLE

1.1. RESPECTER LE CADRE LÉGAL NATIONAL ET INTERNATIONAL


Application des décrets
- Décret numéro 2018-33 du 17 janvier 2018 relatif aux modalités pratiques de mise en œuvre du contrat
de stage de qualification ou d’expérience professionnelle qui stipule entre autres que l’employeur a
obligation de mettre en stage des demandeurs de stage sans que la durée totale n’excède 12 mois.
- Décret numéro 2018-383 du 04 Avril 2018 relatif aux modalités du contrat stage école qui stipule entre
autres que l’employeur doit accorder des stages écoles en respectant l’objectif de formation assigné au
stagiaire.
- Décret d’application relatif au licenciement qui stipule du paiement des indemnités de licenciement
tenant compte du nombre d’années de présence et du paiement d’allocations diverses en cas de
décès.

Gestion du temps de travail


En Côte d’Ivoire, la durée du temps de travail est en moyenne de 8 heures par jour, soit 40 heures par
semaine. Au-delà, toutes les heures travaillées en plus sont considérées comme supplémentaires pour les
agents de maîtrise et les employés/ouvriers, dans le respect des dispositions légales et internes, avec
validation de la hiérarchie. La CIE respecte les dispositions légales relatives à la gestion du temps.

Baisse de -0,98%

10 035 287
100 100 100
9 851 731
80 80 80
232 989
60 60 60

230 721 1,24 %


40 40 40

20 20 20 1,09 %

0 0 0

2018 2019 2018 2019 2018 2019

absentéisme heures de travail heures supplémentaires

Sensibilisation à la prise de congés


Le non-respect des plannings de congés a pour incidence de fortes augmentations sur l’ensemble des
charges d’exploitation de l’entreprise, une baisse de la performance des collaborateurs et surtout une
hausse des risques de maladie, de sécurité pour les collaborateurs. C’est pourquoi, la CIE a mis en place
un monitoring de gestion des congés par Direction et engagé une campagne de sensibilisation auprès
des collaborateurs pour les encourager à prendre leurs congés au moment opportun.

Ainsi, l’objectif du solde congé moyen par agent est de 2 jours depuis 2018. Le réalisé s’établit à un
solde moyen de 0,96 jour ouvrable de congé par agent au 31 décembre 2019.

30
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.2. RECRUTER LOCALEMENT ET FIDÉLISER LES COLLABORATEURS


En 2019, il y a eu 46 collaborateurs recrutés en CDI à la CIE. Néanmoins, l’effectif total de la CIE qui est de
4 726 collaborateurs a diminué de -1,75%. Ce qui confirme la volonté de la CIE de recourir à des emplois
stables, en offrant une visibilité à long terme à ses collaborateurs.

Avec 162 départs en retraite prévus sur la période 2020 à 2021, la CIE entend confirmer des collabora-
teurs CDD en CDI.

Evolution des effectifs CDI de la CIE Evolution du ratio CDD/CDI de la CIE

1,61%
4 629 Ratio CDD/CDI
1,80%
Collaborateurs
recrutés en CDI
2017
1,80% 1,61%
4 733 Ratio CDD/CDI
2018
Collaborateurs 4 818 4 733 4 629
2,09%
recrutés en CDI 2019
2,09%
4 818 Ratio CDD/CDI
Collaborateurs 2017 2018 2019
recrutés en CDI

En 2019, la tendance reste la même en matière de recrutement. Les collaborateurs de nationalité Ivoirienne
sont recrutés en priorité, ce qui démontre la volonté de la CIE de toujours faire appel aux compétences locales.

Sur 4 726 collaborateurs (97,9% de CDI et 2,1% de CDD (97 collaborateurs)), 99,99% sont de compétences
locales

97,9% de CDI

2,1% de CDD

31
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.3. LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS


Une charte de la diversité signée le 27 avril 2017 est en vigueur à la CIE. Cette charte est un texte
d’engagement proposé à la signature de toute entreprise, qui condamne les discriminations dans le
domaine de l’emploi et décide d’œuvrer en faveur de la diversité. Par son application, la CIE favorise
ainsi, la cohésion et l’équité sociale, et permet une augmentation de la performance de l’Entreprise.

Pour la CIE, le respect des Droits de l’Homme est un principe de Responsabilité Sociétale qui prône la
reconnaissance universelle des êtres humains et des travailleurs. Signer la charte de la Diversité, c’est donc :

• Réaffirmer notre engagement en faveur de la non-discrimination et de la diversité,


• Favoriser l’égalité des chances face à l’emploi,
• Améliorer la performance de l’Entreprise.

32
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.4. FAVORISER L’EMPLOI DES JEUNES


La CIE et L’Agence Emploi Jeune (AEJ) ont signé le 16 mai 2018 une convention pour un partenariat de
formation certifiante des « Agents Electricité de Réseau »

Le Centre des Métiers de l’électricité (CME), centre de formation de la CIE doit ainsi réaliser la formation de
149 Electriciens de Réseaux. L’AEJ assure l’appel à candidature et octroie une prime de 300 000 FCFA
par stagiaire pendant toute la période de la formation, y compris le stage. La durée de cette formation initia-
lement prévue pour 14 mois (8 mois de formation et 6 mois de stage) a été ramenée à 8 mois (4 mois
de formation et 4 mois de stage). Le recrutement s’est fait au niveau BAC au lieu du niveau BEPC.
A l’issue de cette formation, les 149 ER formés seront recrutés par la CIE.

Le CME est adjudicataire d’un marché de formation certifiante de type dual, d’une valeur de 135 MFCFA,
financé par la GIZ au profit de 75 jeunes. Ces formations portent sur les ENRs et l’efficacité énergétique
bâtiment et industrie.

Dans le cadre du PEJEDEC, programme appuyé par la Banque Mondiale, le CME en partenariat avec l’école
2IMPE exécute une série de formations pratiques sur les métiers du secteur de l’électricité (Production et
Distribution). Ces formations concernent 135 jeunes, pour un contrat de prestation de 45 MFCFA

Les journées entreprises du CME qui permettent d’assurer les stages et l’insertion professionnelle des
étudiants se sont tenues les 26 et 27 Mars 2019. Le taux de participations des entreprises va grandissant.
En effet une augmentation de 50,98% a été noté en 2019 (77 entreprises participantes en 2019 contre
51 en 2018).

Atélier des étudiants

33
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.5. ENCOURAGER LE DIALOGUE SOCIAL


Pour tenir compte des attentes légitimes des collaborateurs, la Direction générale de la CIE a manifesté
sa volonté profonde de construire avec les partenaires sociaux un contrat social gagnant – gagnant.
Le socle de cet engagement demeure la performance durable de notre Compagnie, dans un environnement
empreint de mutations profondes.
Dans le cadre de ce projet collectif, il était important que les représentants des collaborateurs jouissent
de la légitimité conséquente pour parler en leur nom. Tel est le sens des élections des délégués du
personnel qui se sont déroulés les 17 et 30 septembre 2019.

Le scrutin s’est déroulé dans un très bon climat et les résultats sont les suivants :

Sur un total de 286 sièges

43,36% 24,48% 20,98% 11,19% 00%

AXE FRATERNITE SYNACIE SYNASEC SYNADDA-CIE


124 sièges (43,36%), 70 sièges (24,48%), 60 sièges (20,98%), 32 sièges (11,19%) 00 siège (00%)

Ces résultats se traduisent en termes de représentativité comme suit :

AXE : 37,11% FRATERNITE : 25,83% SYNACIE : 20% SYNASEC : 15,81% SYNADDACIE : 1,22%

Les résultats de ces élections font de « AXE », le syndicat représentatif en application des dispositions règlementaires.

Le Directeur Général entouré des répresentants des syndicats

34
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2. PROTÉGER NOS COLLABORATEURS

1. MÉCANISME DE PRÉVOYANCE
La Médecine du Travail
Protéger nos collaborateurs
La CIE soucieuse du bien-être physique et moral de ses travailleurs mais également respectueuse des
exigences légales et réglementaires relatives à la santé et sécurité (loi n° 2015-532 du 20 Juillet 2015 du
code du travail Ivoirien à son TITRE IV en ces articles 43.1, 43.2, 43.3), a créé une Direction de la Médecine
du travail (DMT).
Les ressources dont dispose la DMT sont :

1 9 médecins statutaires,
23 médecins vacataires
3
6 centres médicaux spécialistes dans les domaines
et 17 infirmeries répartis selon de la pédiatrie, la gynécologie,
le découpage géostratégique la cardiologie, la gastro-entérologie,
de l’Entreprise ; la rhumatologie, la psychiatrie,
la diabétologie ;

2 4
7 ambulances médicalisées 28 infirmiers,
pour assurer les urgences 9 ambulanciers,
médicales et les évacuations. 13 agents administratifs ;

La Direction de la Medecine du Travail

35
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

La DMT assure au quotidien la prise en charge de 12 MFCFA qui a entraîné une majoration de 30%
médicale des travailleurs et de leurs ayant-droits, du budget prévisionnel 2019.
ainsi que des travailleurs et des ayant-droits des Cette majoration du budget prévisionnel 2019 s’est
autres sociétés du groupe ERANOVE en Côte justifiée par :
D’Ivoire. Ainsi, en 2019, 96 693 Patients ont été
reçus dans les infirmeries de la CIE. • les actions sociales relatives à l’aménagement
des garanties de la couverture maladie :
Au niveau de la réalisation des visites médicales Au 01 janvier 2019, une modification des conditions
préventives réglementaires : des garanties de la couverture maladie est intervenue
sur :
• 100% des travailleurs embauchés en 2019 ont • La prise en compte des époux des femmes
réalisé leur visite médicale d’embauche ; agents (273 époux incorporés)
• 98% des travailleurs ont réalisé la visite systé- • La prise en compte des enfants naturels des
matique annuelle (4 774 collaborateurs vus /4 hommes mariés (342).
867 convoqués) ; Soit un total de 615 nouveaux assurés au titre de
• 99% des collaborateurs exposés aux risques l’année 2019.
avérés (Travaux en hauteur, travaux sous
tension etc.) ont réalisé la visite médicale • l’augmentation des tarifs et barèmes médicaux
spéciale (1 908 ont été vus / 1 926 collaborateurs) ; au plan national
• 100% des collaborateurs éligibles à la visite Au 1er janvier 2019, sur le plan national, nous avons
de reprise de travail l’ont réalisée. Cette visite noté l’application effective des nouveaux tarifs et
est réalisée après un arrêt de travail suite à barèmes médicaux dans l’ensemble des structures
un accident de travail avec arrêt supérieur à sanitaires privées. Cependant, cette mesure n’a
8 jours, un arrêt de travail supérieur à 21 jours pas fortement impacté notre régime de santé qui
suite à une maladie et au retour de congé de fonctionnait déjà en Mutuelle de santé.
maternité.
• cotisations - Mutuelle Sociale Santé :
Au niveau des actions de santé publique (prévention Depuis le 01 novembre 2018, sur décision de l’As-
des cancers et lutte contre l’infection à VIH/SIDA) : semblée Générale du 31 Août 2018, les cotisations
au titre du Fonds de Solidarité Santé (FSS) ont été
• 99% des travailleurs ont réalisé de façon volon- définies comme représentant désormais les coti-
taire leur test de dépistage contre l’infection à sations de la Mutuelle Sociale Santé Mu2S. A fin
VIH /sida (4 644 dépistages réalisés / 4 701 vus) ; 2019, ces cotisations qui s’élèvent à 92 MFCFA ont
• 96 % des travailleurs ont réalisé des écho- été reversées sur le compte de la Mu2S.
graphies prostatiques et le dosage des PSA
(1 081 collaborateurs / 1 127 cibles). • cotisations CMU : Couverture Maladie Universelle
• 94% de collaboratrices ont réalisé des Frottis Depuis le 01 juillet 2019, en application du décret
cervico-utérins (550 collaboratrices / 598 n°2019-244 du 20 mars 2019 modifiant le décret
ciblées). n°2017-123 du 22 février 2017 fixant le montant
• 90% de collaboratrices ont réalisé des Mammo- et les modalités de recouvrement des cotisations
graphies (483 collaboratrices / 541 ciblées). dues au titre du régime général de base, la CIE
a procédé au prélèvement des cotisations de la
Lauréate du concours CNPS du meilleur service Couverture Maladie Universelle (CMU).
de santé au travail en 2019 en Côte d’Ivoire. La CMU étant le système national de couverture
maladie. Elle est obligatoire pour tous et a pour
Le Régime Maladie –Mutuelle Sociale Santé Objectif de garantir l’accès à des soins de santé à
Les règlements des factures fournisseurs santé se moindre coûts, à l’ensemble des populations rési-
sont élevés à 2 797 MFCFA en frais réels contre un dant en Côte d’Ivoire.
budget prévisionnel de 2 785 MFCFA, soit un déficit

36
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Les dossiers Prévoyance Sociale des Cadres collaborateurs) et les cotisations des retraités qui
La prévoyance cadre est une assurance retraite complé- couvrent 50% des sinistres)
mentaire destinée aux cadres de l’entreprise.
En 2019, la CIE compte 568 adhérents. 34 dossiers ont Nous notons :
été traités dont 24 dossiers de retraites, 7 démissions
et 3 décès des années antérieures. - une progression en moyenne de 43% de l’effectif
des assurés ;
L’Assurance Maladie à la Retraite (ASMAR) - une amélioration de la prise en charge des soins
L’ASMAR est l’assurance maladie qui prend en qui est passée de 70% à 80% ;
compte les retraités et leurs ayants droits des - l’augmentation du plafond annuel de prise en
sociétés CIE, SODECI, CIPREL, GS2E, SIVE. charge des soins du retraité jusqu’à concurrence
L’année 2019 marque les 10 ans d’existence de 5 000 000 FCFA contre 3 500 000 FCFA les
d’ASMAR avec un bilan positif qui se traduit années précédentes ;
en 2019 par le dépôt en placement DAT de 600 - l’augmentation des tarifs et barèmes des
MFCFA. Globalement, le montant des cotisations honoraires de santé ;
des actifs, constitué du prélèvement mensuel
de 1,3% sur le salaire de base de l’ensemble des
agents des différentes sociétés (près de 6500

EFFECTIFS ASSURES CIE DE 2017 A 2019

1000

816
737
500
449
401 481

280

Série 1
0

Retraités Assurés Retraités Assurés Retraités Assurés

2017 2018 2019

Série 1 280 401 449 816 481 737

2017 Retraités 2017Assurés 2018 Retraités 2018 Assurés 2019 Retraités 2019 Assurés

ASMAR 10 ans : BILAN 2009 -2019

COTISATIONS 4 405.5 MFCFA

DEPENSES 2 314 MFCFA

ECART - RESERVES 2 091.5 MFCFA

37
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2. MÉCANISME DE PROTECTION SOCIALE

Retraite complémentaire / ASMAR

SOCIETES 2017 2018 2019


Retraités Assurés Retraités Assurés Retraités Assurés
CIE 280 401 449 816 481 737

Commentaires :

A fin 2019, au niveau du groupe ERANOVE, nous enregistrons 684 retraités et 1157 ayants-droit, soit un total
de 1 841 bénéficiaires.

Notons que 2019 marque les 10 ans d’existence d’ASMAR.


Sur ces 10 années, nous avons constaté des adhésions massives, mais également des déperditions pour
des questions, soit de finances, soit de négligence de certains retraités dans le paiement assidu de leur
prime d’assurance.

Toutefois l’engagement réel et massif de la grande majorité des retraités est le signe qu’ils sont satis-
faits de ce régime de santé, et mieux qu’ils ont compris l’importance d’avoir une couverture médicale à
la retraite.

Fonds commun de placement (FCP)


Le FCP est un dispositif de constitution d’épargne pour l’ensemble des collaborateurs de la CIE. Il assure
leur présence au capital de l’entreprise à hauteur de 5,28% et les associe à la performance de sa valeur
boursière. L’épargne ainsi constituée est rendue disponible lors du départ du collaborateur de la société.
La constitution de l’épargne s’effectue par prélèvement obligatoire à la source sur le salaire, avec la
possibilité d’un prélèvement complémentaire pour ceux qui souhaitent augmenter leurs parts en sous-
crivant au régime facultatif dans la limite de la quotité cessible du salaire et au régime exceptionnel.
Le prélèvement du FCP se fait par catégorie :

• Employés et Ouvriers : 1 part équivalente à 5 300 FCFA ;


• Agents de maîtrise : 3 parts équivalentes à 15 900 FCFA ;
• Cadres : 6 parts équivalentes à 31 800 FCFA.

A fin décembre 2019, l’actif net du FCP s’élève à 32, 9 milliards de FCFA. 114 départs ont été enregistrés pour
un coût de 2 63 319 200 FCFA.

Mutuelle des Agents de l’eau et de l’électricité (MA2E)


Mise en place en 2006, la MA2E est une mutuelle des collaborateurs des sociétés CIE, SODECI, CIPREL,
GS2E et SIVE. Elle intervient dans le domaine de la microfinance et est régie par la loi règlementant les
systèmes financiers décentralisés (SFD) notamment l’ordonnance n° 2011-367 du 03 novembre 2011. Elle
a obtenu son agrément par arrêté n° 827 du 26 août 2009 sous le n°1-1.1.9/09.03.

Sa mission est de collecter l’épargne de ses adhérents et de leur accorder des crédits pour la réalisation de leurs
projets. Outil social, la MA2E consent des prêts à des taux de remboursement inférieurs (7 et 9%) aux
taux du marché. Le montant total de crédit accordé en 2019 est de plus de 2 700 000 000 FCFA avec
un encours de crédit de 7 284 880 541 FCFA.

38
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Fonds de solidarité
Le Fonds de solidarité est une caisse d’entraide alimentée par des cotisations mensuelles prélevées sur les
salaires des collaborateurs. Il sert à les soutenir lors d’évènements malheureux ou heureux de leur vie (nais-
sance, mariage, retraite, décès agents, décès ascendants, décès enfants, décès conjoints).

Le montant des cotisations salariales par catégorie se présente comme suit :


• Employés/ouvriers : 1 000 F CFA ;
• Agents de Maîtrise : 2 000 F CFA ;
• Cadres et assimilés : 3 000 F CFA ;
• Sous-Directeurs et assimilés : 4 000 F CFA ;
• Directeurs et Directeurs adjoints : 5 000 F CFA.
Le solde actuel du fond est de 203,9 MFCFA. En 2019, 786 évènements ont été enregistrés et ont occasionnés
un décaissement total de 137,1 MFCFA

3. RENFORCER LA SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL


La CIE vise la performance sur l’ensemble de ses activités. Ainsi, des actions ont été menées au niveau
de la sécurité pour accroître le professionnalisme des collaborateurs et améliorer l’image de l’entreprise.
Les actions s’articulent autour des axes majeurs suivants :

3.1. ERADIQUER LES ACCIDENTS DE TRAVAIL D’ORIGINE ÉLECTRIQUE


L’engagement de la CIE pour l’éradication des accidents de travail d’origine électriques date de 2011. Les
actions déjà mises en œuvre se poursuivent, à savoir :
- les formations périodiques sur les habilitations électriques, consignations / déconsignations pour le
travail hors tension, les travaux sur tensions (TST) haute et basse tension,
- la mise à disposition d’équipements de protection individuels (EPI) et collectifs (EPC) adaptés à l’ensemble
des collaborateurs concernés,
- la dotations en outils spécifiques à chaque activité
- l’analyse systématique de tous les accidents d’origine électrique avec un retour d’expérience communiqué
à l’ensemble des acteurs du métiers,
Pour pérenniser les acquis de toutes ces actions, les Ingénieurs Préventions sécurités (IPS) dans les
directions supervisent la réalisation périodique de « quart d’heure sécurité ».

Le quart d’heure de sécurité

Aussi, les hiérarchies sont-elles fortement impliquées dans l’éradication de ces accidents car les objectifs qui
leurs sont assignés comprennent pour la plupart la réalisation de Visite Hiérarchique Sécurité (VHSE). A titre
d’exemple, en 2019, 1237 VHS ont été réalisées à la distribution.
39
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

3.2. RÉDUIRE LES ACCIDENTS MOTO


Les dispositions déjà mises en place se poursuivent à savoir :

• La formation initiale à la sécurité routière et à la maitrise de la conduite moto pour tous les nouveaux
collaborateurs avant délivrance de leur permis de conduire
• Le recyclage périodique des conducteurs de moto
• Le contrôle périodique effectué par la hiérarchie sur l’état et l’entretien des motos.

Résultats obtenus : 7 accidents de moto en 2019 contre 9 en 2018.

3.3. RÉDUIRE LES ACCIDENTS VÉHICULES


Des sessions de recyclage sur le code de la route et la conduite des véhicules sont régulièrement organisées
pour permettre aux collaborateurs une bonne maitrise de la conduite.

En complément à ces formations, des dispositifs de contrôle et de surveillance sont déployés :

• Installation des balises de géolocalisation sur les véhicules d’exploitation en vue de surveiller les
excès de vitesse qui sont sources d’accident.
• Inspection périodique des véhicules par les hiérarchies en vue de s’assurer de leur entretien.

3.4. SÉCURITÉ DES TIERS


Les principaux risques impactant la sécurité des tiers sont les risques électriques et les risques routiers.
En vue de les réduire considérablement à l’horizon 2020, les différentes actions initiées ces dernières
années se poursuivent. Les actions initiées sont :

• Sensibiliser et former les collaborateurs pour un professionnalisme accru en vue d’éliminer les situations
à risque pour les tiers. Notamment par le maintien des agréments SERECT HTA et BTA ;
• Sensibiliser les populations sur les risques électriques par les médias (radio, télé, presse écrite) ou
l’élaboration de dépliants
• Faciliter l’accès au réseau par le développement de bureaux d’exploitation ;
• Développer une culture sécurité par l’élaboration et le déploiement d’instructions de travail sur la santé
et sécurité, par la réalisation des Visites Hiérarchiques de Sécurité (VHS) réalisée sur les chantiers ;
• Mettre en place un comité de prévention routière ;
• Poursuivre l’équipement en kits de sécurité de l’ensemble des véhicules de la CIE;
• Sensibiliser nos sous-traitants afin de les amener à appliquer les exiges sécuritaires adoptées à la
CIE. Aussi, les cas d’accidents d’origine électrique générés par les sous-traitants font-ils l’objet d’analyse
et les recommandations partagées aux exploitations.

3.5. LES ACTIONS PHARES


Prix CNPS
Afin de profiter des expériences d’autres entreprises, la CIE participe régulièrement et activement aux activités
organisées par la CNPS (Caisse Nationale de Prévoyance Sociale). La remise officielle de ces distinctions obtenues
en 2018 s’est faite en 2019 :

40
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• Lauréat du second prix du concours international de productions audiovisuelles en œuvres graphiques


et visuelles des institutions de SST lors du 9ème Symposium sur l’Audiovisuel et la Prévention des
Risques professionnels de Ouagadougou (SYAPRO) en 2018 au Burkina Faso.
• Lauréat de 8 prix en 2018 lors du concours national des Comités Sécurité et Santé au Travail (CSST)
pour les structures de moins de 200 salariés (les 3 premiers prix dans le domaine CSST, les 3 premiers
dans le domaine de la santé au travail ainsi que le deuxième et troisième prix dans le domaine de la
sécurité au travail). Ces différents prix ont été décernés le 23 mai 2019 par la CNPS à l’occasion de la
Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels.

Carnet de prescription
Dans l’optique de renforcer la santé et sécurité au travail, la Direction Générale de la CIE a décidé d’inculquer
une culture sécurité à l’ensemble de ces collaborateurs. Aussi, un Carnet de Prescriptions au Personnel sur
les Risques Généraux (CPP – RG) a été élaboré.
Ce carnet a été élaboré à la suite de l’analyse des différents accidents enregistrés ces dernières années
(de 2012 à 2018), qui nous montre une maîtrise progressive des accidents d’origine électrique, les accidents
routiers et une dégradation des accidents classés dans la famille « autres ».

Evolution du poids des AT par type de 2012 à 2019


80
70
60
50
40
30
20
10
0
2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019

Poids AT électrique Poids AT moto Poids AT véhicule Poids autreAT

Ce carnet est un recueil de consignes pour réduire


les accidents non spécifiques au métier électrique.
En effet, il décrit les situations auxquelles les
collaborateurs sont régulièrement exposés dans
l’accomplissement de leur mission de service
public et en donne les bonnes pratiques à mettre
en œuvre.

Afin de permettre une meilleure appropriation


des règles par l’ensemble des collaborateurs,
le carnet est remis aux collaborateurs qu’après
le déploiement. Le déploiement s’est fait en
commençant par le Comité de Direction Générale
puis les différents Comités Pôles et enfin au
reste des collaborateurs. Les différents accusés
de réception des carnets sont classés dans les
dossiers agents.

41
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

4. INVESTIR DANS LA FORMATION

4.1. D-1/ DÉMARCHE COMPÉTENCES


La mise en œuvre de la Démarche Compétences s’est étendue aux métiers techniques et commerciaux du
pôle distribution.
Sur la base des référentiels des compétences identifiés, l’étape essentielle de l’évaluation des compétences
a été réalisée. L’objectif étant de confirmer les informations recueillies lors de la phase pilote (réalisée en
2016) sur les compétences disponibles au niveau des métiers techniques et commerciaux.

Dès lors que la Démarche Compétences s’inscrit dans un processus d’amélioration continue. Sa mise en
œuvre a également rendu nécessaire l’harmonisation des systèmes de récompense des collaborateurs,
l’actualisation de notre système d’évaluation et la mise à jour du répertoire des métiers, des emplois et
des postes de la CIE.

La nouvelle orientation de modernisation du réseau et de transformation digitale a conduit la CIE à


poursuivre la réflexion sur l’évolution des compétences des collaborateurs en vue de répondre effica-
cement à ces enjeux.

4.2. FORMATIONS
La CIE investit depuis longtemps dans la formation de ses collaborateurs. Le CME se trouve au cœur de
cette stratégie. Dans un souci d’adéquation entre les ressources humaines et les postes, les actions du
CME sont avant tout centrées sur les compétences métiers.

En 2019, 57% des formations délivrées portent sur les formations métiers. Ainsi, ce sont, 4 270 formations
qui ont été suivies par les stagiaires pour un coût de 338 millions de FCFA.

REPARTITION PAR COLLEGE

CADRES

662 AGENTS DES MAITRISSES


1265 EMPLOYÉ ET ŒUVRIERS

1343

42
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

43
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

44
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

45
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1. AMÉLIORER LES PERFORMANCES DES INSTALLATIONS

1.1. AMÉLIORER LES RENDEMENTS (NB : AVEC LA LUTTE CONTRE LA FRAUDE)


Le système électrique ivoirien affiche un rendement global de 83,1%, en 2019 contre 80,3% en 2018
gagnant ainsi 2,8 points, grâce à la fois à l’amélioration du rendement de transport et du rendement de
distribution.

Rendement global 2017 2018 2019

Rendement global avec export 78,9 80,3 83,1

Rendement global (hors export) * 1 75,9 77,8 80,8

1
Le rendement global sans export a été évalué sur la base d’une perte de transport global et pourrait être plus fort compte tenu des pertes engendrées par les
exports en direction du nord.

Le Rendement du Transport est de 95,2% en Focus : renforcement de la lutte contre la fraude


2019 contre 94% en 2018, soit une hausse de 1,2
points. Les travaux de renforcement du réseau de Au regard de l’ampleur de la fraude à l’électricité, le
transport et la mise en service de la ligne Laboa- Gouvernement a pris des mesures fortes traduites
Ferké ont permis de réduire considérablement les dans la loi n°2014-132 du 24 mars 2014 portant code
pertes sur les lignes malgré l’accroissement des de l’électricité, qui prévoit des dispositions pour répri-
flux de transit sur le réseau Nord, lié à l’exporta- mander les fraudeurs.
tion d’énergie.
Le rendement de distribution continue de s’améliorer Forte de ces dispositions, deux structures agissent
et gagne 2 points pour atteindre 87% en 2019, contre activement dans la lutte contre la fraude à CIE :
85% en 2018. Cette amélioration résulte de diverses
actions menées, notamment : - Le Département Audit Exploitation CIE du GS2E
qui agit essentiellement sur la catégorie de
La poursuite du programme Electricité Pour clients consommateurs disposant d’un contrat
Tous avec plus de 200 000 branchements avec la CIE.
supplémentaires en 2019, - La Sous-Direction Rendement de Distribution
L’intensification et l’optimisation du dispositif du pôle Distribution et commercialisation qui
de répression de la fraude (utilisation de agit principalement sur les mafias (personnes
l’Intelligence Artificielle (IA) pour détecter se raccordant directement sur le réseau) et les
les clients aux consommations anormales, receleurs (clients des mafias)
application de loi n° 2014-132 du 24 mars 2014
portant sur le Code de l’Electricité) ; Et ce avec pour objectifs de :
Le déploiement massif de compteurs intel-
ligents et la redynamisation du processus • réduire la fraude
de facturation avec la télérelève et le ticket • contribuer à l’accroissement du ratio de facturation
consommation ; • accroitre les raccordements par la mise en œuvre
Les travaux d’extension et de renforcement du Programme Electricité Pour Tous (PEPT)
du réseau de distribution contribuant à
améliorer la qualité du produit et à la réduc- Les actions majeures menées pour l’atteinte de ces
tion des pertes techniques. objectifs :

46
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• Le remplacement des compteurs électroméca- • La sensibilisation de la population et des colla-


niques par des compteurs électroniques en vue borateurs sur les méfaits de la fraude, ses
de supprimer les fraudes internes au compteur ; conséquences et les dispositions prises dans
• Le déploiement du Programme Electricité Pour code de l’électricité ;
Tous (PEPT) afin de faciliter l’accès à l’électricité • La sécurisation des comptages HTA ;
en vue de réduire les actions des revendeurs
dans les quartiers péri-urbains ; La normalisation des comptages BT par l’introduc-
• Le démantèlement des réseaux frauduleux de jour tion massive de compteurs intelligents.
comme de nuit en présence des Forces de l’Ordre ;

Branchements illicites réalisés par les réseaux mafieux en quartier péri urbains Branchement direct sur réseau souterrain

Sensibilisation des populations

47
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1.2. RATIONALISER LES CONSOMMATIONS Pour le DDO, la quantité utilisée est de 128 m3 en
DE MATIÈRES PREMIÈRES 2019 contre 13,5 m3 en 2018.

Afin de rationaliser leur utilisation, la CIE suit • Les matières premières du transport de
la consommation des matières premières de la l’électricité : le SF6
production de l’électricité. Il s’agit : La consommation de gaz SF6 utilisé dans les
disjoncteurs, les transformateurs de puissance et
• L’eau les postes métalliques pour son pourvoir isolant et
Le volume des apports hydrauliques enregistrés refroidisseur est suivi au niveau de la Direction du
en 2019 est de 30 532 millions de mètres cubes transport et des télécommunication (DTET), est de
contre 31 714 millions de mètres cubes en 2018, 612, 86 kg pour l’année 2019, contre 1 022 kg pour
avec un indice global d’hydraulicité qui est passé l’année 2018 avec comme valeur référence 700 kg.
de 1,74 m3/kWh en 2018 à 1,52 m3/kWh en 2019. Cette baisse de quantité de gaz SF6 consommé
Ce qui correspond en apport énergétique net de est due aux nombreuses actions de maintenance
3 455 GWh en 2019 contre 3 394 GWh en 2018, réalisées pour réduire la consommation du Gaz SF6.
prenant en compte le barrage de Soubré.
• Le gasoil
• Les matières premières de la production La consommation du gasoil des groupes secours
thermique : gaz naturel, le HVO et le DDO des usines est passée de 11,30 m3 en 2018 à 3,52
La centrale thermique dispose de groupes utilisant m3 en 2019.
le gaz naturel, le HVO ou le DDO. Les groupes ther- Les essais en charge ont été reportés en 2020 en
miques n’étant utilisés qu’à la période de pointe raison de contraintes d’exploitation du réseau.
de consommation, lorsque la demande d’énergie
l’exige, la consommation de gaz naturel est passée • Les produits chimiques
de 51,53 Mm3 en 2018 à 34,68 Mm3 en 2019. Les produits chimiques utilisés dans les centrales
hydrauliques pour produire l’eau de refroidissement
Les quantités de combustible liquide (HVO et des machines sont l’hypochlorite de calcium, le sulfate
DDO) utilisées sont fonction du mode d’exploitation d’alumine et le carbonate de soude. Les consommations
des groupes de Vridi. De fait, la quantité de HVO de 2017 à 2019 se présentent comme suit :
utilisée est de 627 m3 en 2019 contre 77 m3 en 2018.

Produit chimique 2017 2018 2019

Hypo Chlorite de Calcium (T) 1,38 4,815 5,60

Sulfate d'alumine (T) 8,45 32,86 23,35

Carbonate de Calcium (T) 0 13,51 0

Carbonate de soude (T) 0,06 0,06 12,03

48
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Les quantités d’hypochlorites de calcium et de sulfate d’alumine sont relativement importantes en


raison de la prise en compte de la consommation d’eau dans la cité de Buyo qui n’était pas comptabilisé à ce
jour. Par ailleurs, les consommations d’eau de Buyo prennent en compte l’usine de Fayé.
La consommation du carbonate de soude et de calcium reste marginale.

• L’huile
En ce qui concerne l’huile, le volume d’huile perdu est de 43 710 litres en 2019 contre 25 659 litres en
2018. Cette hausse s’explique par le remplacement de la charge d’huile sur le G30 à Ayamé 2, les pertes
d’huile sur le G1 de Buyo et l’apparition de nouvelles fuites sur le servomoteur du G1 de Kossou.

2. MAITRISER NOS REJETS (ISO 14000)


La maitrise des impacts environnementaux de la CIE repose sur des systèmes de management envi-
ronnementaux encadrant notamment la gestion des déchets produits, les nuisances sonores issues des
usines et du suivi des émissions atmosphériques. Chaque direction certifiée détient un plan de gestion
qui est périodiquement mis à jour et garantit la maitrise de ces impacts.

Les ouvrages exploités par la CIE sont soumis à la réglementation des installations classées pour la
protection de l’environnement (ICPE). Ces ouvrages relevant du patrimoine de l’autorité concédante ont
été mis en service il y parfois plus de 60 ans au moment où les standards environnementaux et sociaux
n’étaient pas aussi développés. Aussi, la CIE s’attèle à prendre des mesures d’atténuation ou de correction
partielle pour en réduire les impacts.

Réduire les émissions dans l’air


Les émissions atmosphériques se concentrent surtout à l’occasion des rejets de gaz chaud lors du fonc-
tionnement des turbines à gaz, du fonctionnement des groupes diesels (de lancement ou de secours)
ou du fonctionnement des chaudières. Les mesures prises pour réduire les émissions dans l’air sont :

- La surveillance des rejets de gaz (SO2, NOx, CO2, CO, COV)


En 2019, les valeurs de rejets atmosphériques enregistrées sont :

• NOx (oxyde d’azote) : 198 mg/Nm3 contre 192.1 mg/Nm3 en 2018 ;


• SOx (oxyde de soufre) : 45,20 mg/Nm3 contre 0 mg/Nm3 en 2018 ;
• GES : 3.07 % (gaz sec) contre 3.08 % en 2018 (plage de 0 à 20 %, selon la règlementation ICPE).
Les valeurs des émissions sont contenues dans les plages définies par la réglementation.

- La correction par le réglage de la combustion des groupes. Des travaux ont été réalisés sur les injecteurs
pour optimiser la consommation spécifique des groupes
- La mise en œuvre du projet d’installation d’un système de mesure en continue (Control Emission Moni-
toring System) initié avec l’assistance d’EDF dans l’usine de Vridi, permettra d’assurer une surveillance
et une traçabilité des rejets et de garantir une bonne maîtrise environnementale.

Réduire les nuisances sonores


Le fonctionnement des groupes et des auxiliaires des centrales hydroélectrique et thermique occasionne des
nuisances sonores pour les collaborateurs et les riverains. Pour réduire l’impact, les mesures suivantes
sont mises en œuvre :

- La signalisation des zones dangereuses avec affichage de panneaux de port d’équipement de protec-
tion ;

49
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

- La distribution des bouchons d’oreilles (casque Optimiser la gestion des déchets


d’oreille pour les gardiens) ; La gestion des déchets s’inscrit dans les préoccupa-
- Le contrôle annuel par Bureau Véritas du niveau tions environnementales de la CIE. Des instructions
sonore sur les sites de production et dans le de travail sont mises en œuvre pour maitriser la
voisinage pour s’assurer que les mesures sont collecte, le tri et l’enlèvement.
inférieures à la limite réglementaire ; Pour l’optimisation de la gestion des déchets, les
- La réalisation de l’audiogramme pour agent principales actions menées visent essentiellement
travaillant sur ces sites et communication sur à leur réduction. La volonté de revalorisation des
le bruit au niveau du CSST ; déchets se heurte la plupart du temps à l’inexistence
- La réalisation des travaux d’insonorisation de de filières de recyclage.
bureau et de la salle de conférence.
- Le projet de réalisation de la cartographie Pour améliorer la gestion des déchets, tous les
sonore soumis à CI-ENERGIES pour avis ; parcs à déchets ont été clôturés et couverts, tous
les contenants sont posés sur des bacs de rétention,
Prévenir l’impact sur le sol et l’eau et un registre est mis en place pour le suivi des
La pollution du sol peut se faire par déversement enlèvements des déchets et leur traitement sous
d’huile / autres produits sur le sol ou par drainage la supervision du CIAPOL. Par ailleurs, chaque
des impuretés à travers les eaux de drainage. semestre, une déclaration des déchets est faite au
Les actions mises en œuvre pour prévenir ou atténuer CIAPOL, donnant le volume de déchets produits,
les impacts sont : enlevés et traités.

- La pose de film polyuréthane au sol à l’occasion Concernant les déchets industriels spéciaux qui
des travaux de maintenance proviennent de la maintenance ou de l’exploitation
- L’épandage de produits absorbants à l’occasion des groupes (chiffons souillés, des batteries, des
des travaux de maintenance lampes, du matériel électrique ou électronique,
- La dépollution du sol à travers des entreprises de des condensats de compresseur, des plastiques
dépollution agréées etc…), l’enlèvement se fait sous la supervision de
- La construction de fosse septique étanche pour la Sous-direction des installations classées (SDIIC),
réception des produits par un organisme agréé. En plus de la recherche de
- La mise en œuvre du projet « zéro fuite » filière de traitement ou de valorisation de ce type
de déchets, des études sont menées en vue de
Dans les centrales hydroélectrique, les rejets réduire ou d’éliminer ce type de déchets à l’achat
de polluants dans l’eau peuvent survenir lors du des équipements.
turbinage, du fonctionnement des puits exhaures,
du drainage des eaux fluviales, l’évacuation des Quant aux déchets dangereux, la réglementation
eaux de décantation des stations de traitement. impose qu’ils soient suivis avec une traçabilité jusqu’à
Les actions mises en œuvre sont : leur élimination finale par des sociétés agréées par
l’état. Les équipements PCB et les organes contenant
de l’amiante en sont les principaux au niveau de la CIE.
- L’installation de déshuileur dans les puits
exhaure Les équipements à PCB se trouvent à Kossou et
- L’analyse régulière des eaux amont, aval et à Buyo sur les transfos de soutirage, transfos
puits exhaure d’excitation et transfo du neutre. En attendant
- La mise en place de bouchons dans les regards leur remplacement, les dispositions prises actuelle-
menant aux collecteurs pour mesure avant rejet ment sont :
- La collecte des boues de décantation comme
déchets. - La mise en place de rétention
- La surveillance des fuites

50
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

- Un rince œil a été installé à Kossou près du local 3. LUTTER CONTRE LE


transformateur à PCB CHANGEMENT CLIMATIQUE
- Une grille des recommandations selon la régle-
mentation PCB a été élaborée pour un meilleur La CIE fait un suivi des émissions de gaz à effet de
suivi dans les usines concernées serre (GeS) depuis 2015.
- Un dossier de remplacement des Transformateurs
de Kossou et de Buyo a été établit et l’offre - réduire l’empreinte carbone liée à la production
financière est disponible. d’électricité
- Le remplacement des transformateurs au PCB
lors des travaux de réhabilitations. La quantité de gaz émis dans le processus de
Une Identification des locaux et des organes production d’électricité est fortement impactée par
contenant de l’amiante a été réalisée. Le Dossier le volume de gaz ou de combustible consommés.
Technique Amiante a été élaboré pour tous les sites. Avec l’arrivée du barrage de Soubré, le placement
Le remplacement des patins de freinage a été des groupes thermiques de Vridi se fait unique-
réalisé à Kossou sur le groupe1. La recherche de ment aux heures de pointe, lorsque la demande
présence d’amiante a été intégrée dans la réhabi- d’énergie l’impose.
litation du G3 de Buyo.
L’équivalent CO2, correspondant à ces émissions,
Depuis 2019, la quantité de déchets banals et
calculé sur la base des formules proposées par
spéciaux produits par les centrales sont suivis par
l’ADEME2 donne le résultat suivant :
des indicateurs dans le reporting RSE de la CIE.
Les quantités produites sont :
Teq CO2e (production électrique) : 96 046 en
2019 contre 135 956 en 2018. Soit 49 tCO2e/GWh
14,83 Tonnes de déchets industriels banals
produit en 2019 contre 78 tCO2e/GWh produit en
9,64 m3 de déchets spéciaux liquides
2018
0,34 Tonnes de déchets spéciaux solides
Les contrôles sont effectués annuellement à la
Par ailleurs, des actions sont menées en vue de la
centrale thermique de Vridi sur l’ensemble des
maitrise des déchets électroniques et informatiques.
groupes y compris le diesel de lancement, le diesel de
secours et la chaudière par un organisme spécialisé,
Depuis 2016, la CIE suit la consommation des
dans le cadre d’un contrat signé avec Bureau Veritas.
ressources produites par des activités tertiaires
Deux principaux leviers permettent de réduire les
(papier, cartouche d’encre, eau, électricité etc.)
émissions de GeS liées à la production d’électricité :
qui peuvent avoir un impact sur l’environnement.
• La surveillance du stock hydraulique des
Les mesures prises pour réduire la consommation
barrages
de ces ressources sont :
Le suivi du stock hydraulique des barrages se fait
- La surveillance de la consommation des ressources quotidiennement à travers les renseignements
- La sensibilisation aux éco gestes journaliers d’exploitation (RJE) transmis par les
- La contractualisation d’objectifs de non dépassement usines à la Direction des Mouvements d’Energie
de certaines ressources (eau, électricité, papier) (DME) qui est chargée de transmettre ces informa-
- La mise en place de photocopieurs avec possibilité tions à l’Autorité Concédante. Ces informations
de scanner et diffuser par messagerie concernent le niveau de stock sur chaque barrage
en fonction de la côte des lacs, les apports journaliers
ainsi que la production journalière de chaque
groupe.

2
Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie

51
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

La gestion des stocks hydrauliques reste très tributaire des aléas de l’hydraulicité dus au dérèglement
climatique constaté ces dernières années. Cette année a connu une hydraulicité exceptionnelle.

Le plan de production, élaboré sur la base des hypothèses économiques de croissance, tient compte de
la gestion des lacs assurée par DME ainsi que des plans de maintenance élaborés et mis en œuvre dans
les unités de productions. Son pilotage par la Direction des Mouvement d’Energie (DME) permet une
gestion optimisée de la capacité de production électrique en Côte d’Ivoire.

Photo barrage de Kossou

• La maintenance des ouvrages


Un plan de maintenance préventive mise en œuvre au sein des unités de production (DPE) et révisé
périodiquement permet de maintenir la capacité de production.
Le plan de production, élaboré sur la base des hypothèses économiques de croissance, tient compte de
la gestion des lacs assurée par DME ainsi que des plans de maintenance élaborés et mis en œuvre dans
les unités de productions. Son pilotage par la Direction des Mouvement d’Energie (DME) permet une
gestion optimisée de la capacité de production électrique en Côte d’Ivoire

- réduire l’empreinte carbone des autres activités


Pour en faire un véritable outil de management, la CIE a étendu ses actions de réduction de l’emprunte
carbone à toutes les activités de l’entreprise, notamment :

• Auprès de sa clientèle par


la création de la e-agence de la CIE et la promotion du paiement électronique de type mobile paiement
en vue de réduire les déplacements des clients vers les agences.
les formations « développement durable option efficacité énergétique, énergie de sources renouvelables et
domotique (3esrd) » et « Energy manager » dispensée au Centre des Métiers de l’électricité (CME).
Ces formations réalisées sur les installations pilotes permettent, d’acquérir les connaissances pour le
rôle de conseiller/Auditeur énergétique, la réalisation d’études thermiques des bâtiments et installations
industrielles.
• Auprès des collaborateurs par la promotion des Eco-gestes, la sensibilisation à l’éco-conduite et à la
réduction des vitesses de conduite
• une gestion optimisée de émission liés la flotte de véhicules qui se traduit par :
l’achat des véhicules à motorisation essence,
le renforcement du suivi de la maintenance des véhicules

52
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

le contrôle de la consommation de carburant


la réflexion sur la pose du dispositif EVOGAS sur les véhicules en vue de la réduction de la pollution
de l’air provenant des gaz d’échappement.
Le projet d’acquisition de de véhicules électriques
la réflexion pour l’acquisition de véhicules GNC (Gaz Naturel Compressé),
• L’optimisation des déplacements via une politique d’écomobilité (covoiturage, utilisation transport en
commun ou véhicules propres)
• L’engagement vers la certification ISO 50001 (management de l’énergie) qui a pour enjeux une
maîtrise des consommations d’énergie sur l’ensemble de nos bâtiments et de nos activités de conces-
sionnaire de service publique de l’électricité, et des consommations d’eau sur nos sites. Pour se faire, des
actions fortes ont été réalisées par l’intégration :

de critères d’efficacité énergétique dans les achats CIE ;


des lampes à basse consommation (LED) dans les cahiers de charge de réhabilitation des bâtiments
afin de réduire nos consommations relatives à l’usage de l’éclairage ;
de climatiseurs écologiques et moins énergivores sur nos sites pour le respect des normes environ-
nementales et la réduction de nos consommations relative à l’usage de la climatisation ;
des critères d’efficacité énergétique dans la réhabilitation et la construction de bâtiments ;

53
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

54
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

55
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1. SERVIR LES ÉTATS – DÉVELOPPER Deux sociétés d’Etat exercent une partie des préro-
LES PARTENARIATS PUBLICS- gatives régaliennes de l’Etat :
PRIVÉS • La Société des Energies de Côte d’Ivoire
(CI-ENERGIES), en charge notamment de la
1.1. RAPPEL DU CADRE INSTITUTIONNEL gestion du patrimoine de l’Etat dans le secteur
de l’électricité, du suivi des flux financiers et
La CIE est un opérateur privé lié à l’état de Côte flux énergétiques ainsi que la maîtrise d’œuvre
d’Ivoire par une convention de concession de 20 des travaux revenant à l’État en tant qu’Auto-
ans à partir 1990. L’année 2019 entre dans une rité Concédante ;
phase de négociation de la prochaine convention.
Le secteur de l’électricité Ivoirien est régi par un • L’Autorité Nationale de Régulation du
cadre institutionnel et réglementaire. Aussi, 2014, secteur de l’Electricité de Côte d’Ivoire
la loi N° 2014-132 du 24 Mars 2014 portant Code de (ANARE-CI), chargée du contrôle des opéra-
l’électricité remplace la précédente loi de 1985. Elle teurs du secteur, de l’arbitrage des conflits et
s’inscrit dans la dynamique d’une plus grande ouver- de la protection des intérêts du consommateur.
ture du marché national et régional de l’électricité.
Le nouveau Code de l’électricité entend dynamiser Les acteurs du Secteur Privé
le secteur, avec la participation de nouveaux acteurs. - Les fournisseurs du combustible gaz naturel
Il permet de présager le développement de réseaux liés à l’État de Côte d’Ivoire par des contrats
locaux, déconnectés du réseau national, auxquels d’achat/vente de gaz naturel :
seront associées des capacités de production locales.
• PETROCI-CI 11 : est depuis août 2013, l’opéra-
Les acteurs du Secteur Public teur des gisements Lion et Panthère du bloc
Le secteur public est représenté par l’État de Côte CI-11 en offshore, mis en exploitation en 1995 ;
d’Ivoire et ses démembrements. L’État décide,
régule, finance et fait réaliser les investissements • FOXTROT International (ex APACHE) : est
de développement et de renouvellement des un opérateur producteur de gaz naturel qui
ouvrages, assure l’approvisionnement en combus- exploite depuis 1999, le champ FOXTROT sur
tibles, et fixe les tarifs de l’électricité. le bloc CI-27 ;
Le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies • CANADIAN NATURAL RESOURCES (CNR Inter-
Renouvelables assure la tutelle technique. Il a pour national) : CNR exploite deux blocs en offshore
missions de définir la politique énergétique du : CI-26 - gisement Espoir et CI- 40 - gisement
gouvernement, d’en faire le suivi et d’en contrôler Baobab.
la mise en œuvre. La Direction Générale de l’Energie
assure l’interface entre le Cabinet du Ministre et - Les producteurs indépendants d’électricité
les structures sous tutelle du secteur. Elle oriente • Le premier producteur indépendant d’électri-
la stratégie de développement du secteur cité est la Compagnie Ivoirienne de Production
d’Electricité (CIPREL), avec qui l’État a conclu,
La gouvernance du secteur voit également intervenir le 20 juillet 1994, une convention pour la
le Ministère de l’Economie et des Finances, et construction, l’exploitation et le transfert
le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre de propriété d’une centrale thermique de
chargé du Budget et du Portefeuille de l’État, production d’électricité.
ceux-ci, en leurs qualités de tutelle économique et
financière du secteur.

56
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• La Société AZITO ENERGIE est le second que d’une bonne dynamique des branchements
producteur indépendant d’électricité avec PEPT.
qui l’État a conclu, le 5 septembre 1997, une
convention de concession pour le dévelop- La ventilation du chiffre d’affaires énergie 2019 se
pement d’une centrale thermique mise en répartit comme suit :
service en janvier 1999.
• La rémunération de CIE sur vente d’énergie :
• La Société AGGREKO, producteur indépendant 129,9 Mds de FCFA, en hausse de 9% ;
d’électricité avec lequel l’État a conclu une • Les achats de combustibles et d’énergie :
convention pour la location et l’exploitation 439,0 Mds de FCFA, en hausse de 13% ;
d’une centrale thermique en 2010, représente • La redevance sur vente d’énergie de : 38,8 Mds
210 MW de puissance installée depuis juillet de FCFA, en hausse de 56 %.
2013.
Le chiffre d’affaires en part propre de la CIE est
Le secteur de l’électricité fait aussi l’objet d’un passé de 174,4 Mds de FCFA en 2018 à 190,5 Mds
développement et d’une harmonisation à l’échelle de FCFA en 2019, affichant une hausse de 9%. Il est
de la CEDEAO. Les principales sociétés d’électricité principalement composé de :
de la région sont organisées au sein du Système
d’Échanges d’Énergie Électrique Ouest Africain • la rémunération de la CIE précitée sur les ventes
(EEEOA) ou le WAPP (en anglais). Organisation d’énergie (129,9 Mds de FCFA) en hausse de 9% ;
internationale d’intérêt public, le WAPP vise à • des travaux liés à l’exploitation et divers
assurer l’intégration du système régional d’énergie produits pour 52,9 Mds de FCFA (+9%) ;
et la réalisation d’un marché régional de l’électricité. • et des travaux d’entretien, de rénovation et
d’extension pour 7,8 Mds de FCFA (+23%).

1.2. PERFORMANCE FINANCIÈRE


Conformément à sa mission de service public, 2. SERVIR LES CONSOMMATEURS
la CIE est chargée de collecter l’ensemble des
produits et des charges du secteur de l’électricité. 2.1. PLACER LE CLIENT AU CENTRE DE NOS
Les recettes encaissées par le secteur de l’électricité ACTIVITÉS
sont affectées selon les modalités fixées par décret
n°2010-200 du 15 juillet 2010 portant définition des Plus proche de nos clients
règles de gestion des flux financiers du secteur de - Le Nouvel Engagement Client (NEC)
l’électricité en Côte d’Ivoire. Lancé par une campagne en interne en septembre
2019, le NEC est le nouveau contrat de confiance
Par ailleurs, le chiffre d’affaires énergie 2019 entre la CIE et ses clients, basé sur 3 promesses :
ressort à 607,7 Mds de FCFA contre 533,4 Mds de
FCFA en 2018, soit une évolution à la hausse de 1. Une meilleure prise en charge client (au
74,3 Mds de FCFA. téléphone, en agence et à domicile) par :
- La Simplification et harmonisation du parcours
L’année 2019 a été marquée par une reprise de client en agence
la consommation d’énergie brute qui affiche un - La Proximité : ouverture de points services
accroissement de +5,8%, par rapport à l’année - L’Amélioration du délai moyen de dépannage
précédente et +0,8% pour une croissance attendue - La Gestion du Sinistre
de 5% à l’Actu2 de +5%. La relance observée - La Réorganisation et professionnalisation du
est attribuable à l’impact positif des travaux de Centre de Relation Client (CRC)
renforcement du réseau de transport qui a favorisé - La Qualité du produit : Travaux d’optimisation
la reprise de l’activité minière et industrielle ainsi en cours.

57
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2. Une meilleure expérience client (Digitalisation et autonomisation du client) par :


- Le Lancement de la plateforme et de l’application mobile de l’agence en ligne : Ma CIE en Ligne
- L’Ouverture des canaux digitaux du CRC : WhatsApp, Facebook, email, chat
- La Dématérialisation de la facture
- L’installation du Compteur Electronique
- La Digitalisation du service de dépannage

3. Un accompagnement du client dans la maîtrise de sa facture (pour consommer mieux, contrôler


son budget, planifier les dépenses énergies) par le lancement :
- de solutions d’aide à l’efficacité énergétique (Smart Energy)
- du service prépayé (Pilote)
- de la mensualisation de la facture CIE

58
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Participation de la CIE au Salon Contact Expo Africa 2019


La CIE a participé à la 4ème édition de CONTACT EXPO AFRICA, le Salon international de l’Externa-
lisation des Services, de la Dématérialisation et de la Relation Client. Ce salon s’est déroulé du 26
au 27 Avril 2019 à CRRAE-UMOA Abidjan Plateau. La CIE a animé un stand dont la communication
s’est articulée autour de ses produits et services et a prononcé une conférence sur le thème : « Quel
parcours client pour répondre aux attentes des clients ? ». Le Grand Prix du Jury a été décerné à la
CIE, pour ses actions de proximité et de la nouvelle Agence DJIBI ».

Plus proche des clients industriels


La CIE rencontre ses clients industriels de Yamoussoukro
Le 19 juillet 2019, une rencontre CIE - CLIENTS INDUSTRIELS s’est tenue dans l’optique de présenter les
services développés par la Direction Clients Business (DCB) pour ses clients, les offres de services des
entités partenaires du groupe et enfin améliorer la relation clients du segment « Électron ».

Rencontre CIE-CLIENTS INDUSTRIELS

59
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

2.2. INTÉGRER L’INNOVATION


« MA CIE EN LIGNE ». Application mobile et E. Agence
Assurer une meilleure prise en charge du client, assurer une meilleure expérience client et accom-
pagner le client dans la maîtrise de sa consommation, tels sont les objectifs et engagements que la
CIE vient de prendre avec la mise en service le 21 novembre 2019 de son agence en ligne « MA CIE ».

En mettant en œuvre cette innovation, la CIE veut donner une réponse aux attentes de plus en plus
croissantes des plus de 2 538 154 clients tout en s’appuyant sur la digitalisation de ses services.

Il s’agit de l’amélioration de l’expérience client à travers la digitalisation de tous les services classiques, la qualité de
la prise en charge des sollicitations et demandes des clients et la compréhension de la facture.

Cette innovation présente de nombreuses opportunités au regard du taux de pénétration du téléphone


mobile et de l’internet en Côte d’Ivoire qui tourne autour de 7 téléphones par ménage de 10 personnes.

En effet, 40% des 2.500.000 clients de la CIE sont des abonnés au prépayé. 86% de ceux-ci utilisent
les paiements digitaux pour l’achat d’énergie et plus de 70% des clients au post-paiement règlent leurs
factures d’électricité par les canaux digitaux. De plus, le Centre de Relation Client (CRC) enregistre
1 million de sollicitations par an. 98% de ces sollicitations proviennent du téléphone. Autant de
raisons qui permettraient de faciliter encore plus la relation entre la CIE et ses clients.

L’application « MA CIE » est accessible sur ordinateur via l’internet et sur le téléphone mobile par une application
téléchargeable à partir de Google Play et d’Apple store.

60
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

TERE : Solution de télégestion de l’éclairage 2.3. ETENDRE L’ACCÈS AUX PLUS DÉMUNIS
public
Bien que la CIE ait réalisé des progrès importants PEPT : Programme Électricité Pour Tous
ces dernières années dans la gestion quotidienne L’accès à l’électricité est une condition sine qua non
de l’éclairage public, l’utilisation des systèmes de développement durable pour faciliter l’utilisation
intelligents notamment, la TELEGESTION apparaît des services essentiels à la vie tels : eau potable,
comme une innovation majeure. éducation, services de santé, sécurité, communication,
transport.
• La télégestion
La télégestion est un outil de contrôle et de Aussi, toute politique de stimulation de l’accès à
gestion à distance des réseaux pour l’optimisation l’électricité doit répondre à ces nécessités d’équité
du fonctionnement du réseau d’éclairage public sociale et d’amélioration de cadre de vie des
(commande de l’éclairage, contrôle et paramé- populations.
trage, surveillance du réseau, suivi et réponse en
temps réel, détection des anomalies) et contribuer C’est ainsi, que l’Etat de Côte d’Ivoire, en collaboration
ainsi à l’efficacité énergétique. Le système intel- avec la CIE, a initié le Programme Electricité Pour
ligent de détection des anomalies, installé dans Tous (PEPT) dont le but est d’assouplir à la fois
le coffret (panneau de comptage de l’éclairage les formalités nécessaires à l’accès à l’électricité
public), rapatrie en temps réel les informations sur et de permettre le paiement étalé du coût de ces
le fonctionnement du réseau Eclairage Public (EP) formalités.
vers une plate-forme de supervision dédiée au
suivi et au traitement des anomalies. Avec la mise Les populations ciblées par le PEPT disposent de
en place du projet de télégestion de l’éclairage revenus faibles. Elles parviennent difficilement à
public « TERE », la Compagnie Ivoirienne d’Elec- constituer une épargne pour financer le coût du
tricité et la Côte d’Ivoire amorcent un important raccordement au réseau électrique et une installation
processus d’amélioration de la qualité de service intérieure, ou à assurer le paiement des factures
et de vie dans nos cités. TERE permettra de valider bimestrielles. Rarement bancarisées, ces popula-
l’acquisition du savoir-faire et des technologies tions disposent de peu de garanties pour préfinancer
sur un projet concernant plus de 600 000 foyers l’électrification de leurs habitations. La conception
lumineux sur l’ensemble du pays. du PEPT intègre toutes ces réalités dans un modèle
économique innovant développé par la CIE.
• Mise en place de la solution de télégestion Ce programme ambitieux du gouvernement vise
Après la mise en route d’une première solution du à raccorder 1 million de ménages sur la période
projet à travers un automate à Abidjan dénommé 2015 à 2020, soit en moyenne 200 000 ménages
TERE 1, et fort de cette expérience, il est apparu à raccorder annuellement sur 5 ans. Il en résultera
nécessaire de rechercher une solution plus simple une demande additionnelle moyenne autour de
et moins onéreuse pour le déploiement global 60 MW par an, soit environ 300 MW de puissance
du projet de télégestion sur l’ensemble du pays à distribuer d’ici fin 2020.
dénommé TERE 2. Cette solution TERE 2 a été
conçue par la CIE avec un compteur intelligent. Le Il est essentiellement bâti sur quatre (04) axes à
compteur intelligent remplace plusieurs équipe- savoir :
ments du coffret classique, donc réduit le nombre
d’anomalies liées au coffret ; ce qui se traduit par 1) La simplification des conditions d’accès à
une amélioration de la réactivité d’où un meilleur l’électricité
éclairage pour les usagers. 2) La réduction et le financement du coût d’accès
3) La maîtrise des consommations grâce aux
Pour l’année 2019, 678 coffrets télégérés ont été compteurs électroniques
installés portant ainsi le nombre global de coffrets 4) La recherche d’une efficacité énergétique
télégérés sur l’ensemble du pays à 10 500.

61
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Au 31 Décembre 2019, le PEPT a enregistré 767 834 branchements abonnements induisant un taux
desserte de 48% en 2019 contre 44% réalisé en 2018. L’objectif de taux de desserte fixé en 2020 est de 52%.
Les impacts positifs ont été confirmés par le cabinet d’audit Deloitte dans son rapport « Etude d’impact
économique et social du Programme Electricité Pour Tous » présenté le 11/12/2019

SPECIFICITES DU CONTRAT PEPT

• technique : un kit standard d’installation intérieure est remis au client, les compteurs à prépaiement
sont télécommunicants et se rechargent à partir de 500 FCFA. Ainsi, le bénéficiaire peut ajuster sa
consommation à ses capacités financières. En plus, le client dispose d’une installation électrique sécurisée
fiable et conforme à la norme c 15100.
• règlementaire : l’État a pris un arrêté qui autorise un tarif linéaire prépayé, car le prix de l’électricité
relève de ses prérogatives.
• commerciale : le bénéficiaire adhère gratuitement au PEPT et rembourse le crédit branchement à
travers les opérations d’achat d’énergie ou par des paiements à tempérament hors achats d’énergie.
En fonction de l’offre choisie l’échéance de remboursement varie de 2 à 10 ans.
• financière : le mécanisme de financement est soutenu par un fonds spécial PEPT mis en place suite à
l’ordonnance N°201 8-809 du 24 OCTOBRE 2018 prise par l’Etat.

2.4. INCITER LES CLIENTS À UNE CONSOMMATION DURABLE


La création de SMART ENERGY répond à la vision globale de la CIE d’être un acteur majeur de la mise en
œuvre de la loi N° 2014-132 du 24 mars 2014 portant code de l’électricité, d’aider les entreprises à réduire
leur consommation d’électricité et développer l’utilisation des énergies de source renouvelable.

SMART ENERGY est une filiale de la Compagnie Ivoirienne d’Electricité et du Groupe ERANOVE, au capital
de 2 050 000 000 de FCFA.

SMART ENERGY a pour mission d’accompagner les entreprises pour atteindre les niveaux de performance
énergétique les plus ambitieux, avec une approche personnalisée répondant aux besoins spécifiques de
chaque client.

SMART ENERGY a donc développé son expertise autour de 2 champs d’actions :


• Performance énergétique pour réaliser des économies substantielles sur les consommations
d’énergie
• Energies de source renouvelable en proposant des solutions techniques d’autoproduction adaptées
aux besoins du client

SMART ENERGY se fixe comme ambition d’être l’entreprise de référence en efficacité énergétique et
Energie Renouvelable.
A cet effet, elle ne cesse de nouer des partenariats et de développer son expertise.

A travers SMART ENERGY, la CIE s’est engagée en 2019 dans une démarche d’efficacité énergétique pour
contribuer à satisfaire les besoins des clients en les aidant à réduire leur consommation en électricité.

62
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

L’objectif est de :

- promouvoir la maîtrise de l’énergie par la proposition de nouvelles solutions et services d’efficacité


énergétique personnalisés (produits économiseurs et lampes)
- promouvoir le développement des énergies renouvelables en proposant des produits et services à
l’endroit des clients et des communautés
- accompagner les clients dans la maîtrise et l’optimisation de leur consommation d’énergie

Solutions techniques pour l’optimisation des consommations d’énergie des entreprises

SMART ENERGY a développé des partenariats avec des fournisseurs de solutions techniques dans l’optique
de réduire la consommation énergétique de ses clients. Ainsi, depuis mai 2019, la CIE met à la disposition
de ses clients des produits d’efficacité énergétique afin de leur offrir une meilleure expérience. Ces produits
développés pour les aider à maîtriser leur consommation, sont classés en trois groupes :

• Des analyseurs capables de mesurer plusieurs grandeurs énergétiques, de les stocker sur un serveur
online ou en local. Ces analyseurs permettent de faire également la répartition des consommations par
usage et par zone, déterminer les sources énergivores et de mesurer la consommation par unité
de production ;
• Des stabilisateurs régulateurs économiseurs d’énergie sur la consommation générale et sur la
consommation par usage. HOMEC (32A monophasé et 63A triphasé) permet de stabiliser la tension,
de protéger les appareils et de réduire la consommation jusqu’à 18%.
• D’autres solutions techniques performantes : domotique, électricité industrielle ;

63
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

1. Les produits pour l’éclairage


Luminaires LED : ampoules, panneaux, tubes, spot, etc. Ils garantissent une efficacité lumineuse supérieure,
émettent moins de chaleur et permettent d’économiser jusqu’à 70% sur la consommation.

2. Les produits pour la climatisation


SMART CLIM qui s’’installent sur les climatiseurs. Ils entretiennent les climatiseurs, augmentent leur
durée de vie et permettent d’économiser jusqu’à 30% sur la consommation.

SMART ENERGY propose également des solutions en énergie de sources renouvelables spécialement
dans l’énergie solaire photovoltaïque et la biomasse, des solutions sur mesure pour les entreprises.
Plusieurs entreprises de divers domaines d’activité ont déjà fait appel à l’expertise de SMART ENERGY :
cosmétique, plasturgie, textile, aéroportuaire, transport logistique, meunerie, banques, grande distribution,
agroalimentaire, écoles, immeubles, hôtels …

SMART ENERGY est engagée dans la préservation de l’environnement. Ses actions d’efficacité énergétique
permettent d’éviter chaque année le rejet de quantités importantes de CO2 (Gaz à effet de serre) dans
l’atmosphère.

Power Sun Pilot


Dans le plan d’actions stratégiques 2020+, la CIE a inscrit la réalisation d’actions concrètes en vue d’afficher son
professionnalisme et son savoir-faire dans plusieurs domaines dont le développement des énergies renouve-
lables. Dans le but de matérialiser cette vision stratégique en action opérationnelle, le projet d’énergie solaire «
Power Sun Pilot » a été initié par la CIE.

Il s’agit d’un projet pilote de production d’énergie à partir de sources renouvelables. En termes d’objectifs,
ce projet servira de laboratoire pour comprendre la doctrine et le retour d’expérience pour concevoir des
offres sur mesure au profit de ses clients, d’afficher le savoir-faire de la CIE et développer les compé-
tences internes en matière d’énergies renouvelables.

Solutions techniques pour l’optimisation des consommations d’énergie des entreprises

64
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

3. NOURRIR LES LIENS DE PROXIMITÉ AVEC LES COMMUNAUTÉS D’ACCUEIL

1. SOUTENIR LES COMMUNAUTÉS

ACTIONS DE SPONSORING ET MÉCÉNAT


En 2019, la CIE a consacré 131.608.215 FCFA au soutien des actions sociétales dans les domaines de
l’éducation, la santé et le social, le sport et la culture.

• EDUCATION
Partenariat ADICOMDAYS 2019 – Prix de l’entrepreneur social Web
La CIE, entreprise innovante a participé aux ADICOMDAYS afin d’intégrer la dynamique de la transfor-
mation digitale de l’écosystème ivoirien. En effet, les 22 et 23 mars 2019 le CME, l’une des vitrines de
la formation aux nouveaux métiers de l’électricité a abrité l’Adicom Academy de cet évènement de portée
internationale. La CIE a parrainé le prix du meilleur entrepreneur social Web.

Photo cérémonie ADISCOMDAYS 2019

65
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Entreprise citoyenne : La CIE réhabilite des écoles dans le cadre du partenariat avec Foot Music Tour
Depuis la 1ère édition 2017 de Foot Music Tour, ce sont 11 écoles primaires qui ont été réhabilitées par la
CIE. Deux écoles primaires ont été réhabilitées en 2019 (l’EPP Konan N’zué Michel et l’EPP Aniassue) lors
de la caravane Foot Music Tour édition 2019 qui s’est déroulée les 20 avril 2019 à Diabo et 15 Juin 2019 à
Abengourou.

Photo réhabilitation Ecole

Promotion de l’Excellence : Prix


National d’Excellence CIE du Meilleur
Elève 2019
La compagnie ivoirienne d’électricité
(CIE), a récompensé le Samedi 5 Octobre
2019 les meilleurs élèves aux examens de
fin d’année session 2019 en Côte d’Ivoire,
lors de son traditionnel « Prix national
d’excellence CIE du meilleur élève » qui en
était à sa 5ème édition. Les 14 lauréats
ont reçu chacun un chèque de 500 000
Francs CFA, un ordinateur portable, une
médaille et un kit CIE. Depuis 2015, date
de démarrage de ce Prix d’excellence,
ce sont en tout 49 lauréats qui ont été Photo Prix National d’Excellence CIE du Meilleur Elève 2019
primés.

66
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Entreprise citoyenne / proximité : don de la CIE au centre de formation « Michel Yakice »


Le 08 novembre 2019La CIE, a offert au centre de formation « Michèle Yakice » du matériel informatique
composé de 10 ordinateurs fixes, 2 ordinateurs portables,1 imprimante laser et 1 photocopieur d’une valeur de
5 millions FCFA.

Photo Don de la CIE au centre de formation «Michel Yakice

• SANTÉ / SOCIAL
Sponsoring : la CIE partenaire de la 2ème édition de SOLUTHES AFRICA 2019
Du jeudi 28 Mars au samedi 30 Mars 2019, la CIE a participé à la 2ème édition du forum de maîtrise des
risques santé et sécurité SOLUTHES AFRICA organisé par QUALIVOIRE CONSEIL sous le thème « maîtrise
des risques santé et sécurité et transformation numérique, opportunités et menaces ». Rendez-vous
incontournable de l’écosystème de la santé et la sécurité au travail, la CIE a à cette occasion, instruit
les congressistes sous le thème : « la pratique de la santé et la sécurité au travail ». L’objectif était de
contribuer efficacement à la promotion des bonnes pratiques en matière de santé et sécurité au travail
et la protection des personnes et des biens en Côte d’Ivoire.

Photo cérémonie SOLUTHES AFRICA 2019

67
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Sponsoring : participation de la CIE à la 3ème édition de Handi Emploi


La CIE a participé à la journée de l’emploi pour les personnes en situation de handicap qui s’est tenue le
29 mai 2019 au palais de la culture de Treichville.

Entreprise citoyenne / proximité : la CIE fait un don au centre social de Tiapoum


Le Centre de loisirs pour enfants de Tiapoum a regroupé 55 enfants autour de plusieurs activités de
vacances. Pour les soutenir, la CIE leur a fait un don en vivres et non vivres. La cérémonie de remise a eu
lieu le vendredi 9 août 2019 dans les locaux du Centre, à Tiapoum.

Photo Prix National d’Excellence CIE du Meilleur Elève 2019

• ENVIRONNEMENT

Sponsoring : la CIE partenaire des Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements Climatiques
(JFAC)
La CIE a participé du 19 au 22 Mars 2019 aux Journées Africaines de l’Ecologie et des Changements
Climatiques, 1er forum d’échanges et de marché Ouest africain pour les bonnes pratiques écologiques
et technologies vertes. L’objectif général des JFAC 2019 est d’offrir, à l’ensemble des acteurs de l’éco-
logie africaine et au grand public, une plateforme de rencontres et d’échanges en vue d’une prise de
conscience de l’accroissement des actions citoyennes, de vulgarisation des bonnes pratiques pour
soutenir la transition écologique et la lutte contre le changement climatique en Afrique. L’édition 2019
avait pour thème « Comment réussir les transitions énergétiques et écologiques dans les pays d’Afrique ? ».
La CIE a reçu un prix spécial de l’écologie lors de la cérémonie de clôture.

Entreprise citoyenne / proximité : participation de la CIE à l’opération de planting d’arbres initiée par
l’Etat ivoirien
Au regard de la déforestation qui a fait perdre au pays la quasi-totalité de ses forêts en une cinquantaine
d’années engendrant aujourd’hui de nombreux problèmes environnementaux, une grande opération de
planting (Reboisement) d’arbres, a été lancée par l’Etat ivoirien sur l’ensemble du territoire national,
lors de la journée de la Paix, le vendredi 15 novembre 2019. La Direction des Usines d’Ayamé a donc saisi
cette occasion pour procéder au planting d’arbres dans la vallée située entre l’usine et la cité d’Ayamé 1.

68
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Photo opération de planting d’arbres initiée par l’Etat ivoirien

Entreprise citoyenne / proximité : sensibilisation des élèves du Lycée Moderne d’Angré sur la préservation
de l’environnement
A l’initiative des conseillers d’orientation du Lycée Moderne de Cocody-Angré, s’est tenue le jeudi 19
décembre 2019, une journée culturelle dans ledit établissement sur le thème central : « La préservation de
l’environnement et le développement ». La Direction en charge de la RSE et de la Conformité représentée
par son Chef de service y a pris une part active.

Photo sensibilisation des élèves du Lycée Moderne d’Angré sur la préservation de l’environnement

69
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• INNOVATION

Sponsoring : la CIE partenaire de la 2ème édition du Salon International des Inventions d’Abidjan
(INNOVA) 2019
La CIE a participé à la 2ème édition du Salon international des inventeurs d’Abidjan dénommé « Abidjan
Innova » les 28, 29 et 30 Mars 2019 au Palais de la Culture de Treichville. Ce salon dédié aux inventions
et aux innovations vise à mettre en lumière les inventeurs ivoiriens. C’est une plateforme qui leur est
dédiée pour leur permettre de s’exprimer, de montrer leur savoir-faire. Un stand CIE était disponible
pour présenter les innovations au niveau de la compagnie tel que la E-agence, l’application mobile CIE
et bien d’autres produits.

Photo Salon International des Inventions d’Abidjan (INNOVA) 2019

Entreprise citoyenne / proximité : organisation et médiatisation de la 1ère édition de Tech challenge


La première édition du Tech Challenge a réuni une dizaine d’équipes qui ont exposé leur savoir-faire face
à un jury. Ce concours d’innovation technologique a été organisé le mardi 17 septembre 2019 au Centre
des Métiers de l’Electricité (CME) et avait pour but de permettre aux étudiants du CME de montrer leur
savoir-faire dans le domaine de la technologie.

Photo Tech challenge


70
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

• SPORT ET CULTURE

Sponsoring- Action de proximité parties


prenantes : La CIE présente à la 15ème édition du
Festival International de la Culture et des Arts de
Daoukro (FICAD)
La CIE a participé à la 15ème édition du FICAD.
Cette foire s’est déroulée du 13 au 21 Avril 2019. La
CIE y a animé un stand et réalisé des promotions
commerciales.

Sponsoring : la CIE partenaire de la 12ème édition


du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo
(FEMUA)
Du 12 au 26 Avril 2019, la CIE a pris une part active à Photo 12ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA)
la 12ème édition du FEMUA. L’entreprise a associé
son image à cet évènement international en tant que partenaire, en plus de l’assistance technique et
la fourniture permanente du site en électricité. Cette édition a encore une fois de plus été l’occasion
pour la CIE de se rapprocher davantage de ses clients et d’échanger avec eux.

Promotion de l’excellence : Sponsoring de la 3ème édition du circuit ITF junior d’Abidjan


Du 23 Avril au 05 Mai 2019, la CIE a sponsorisé la 3ème édition du circuit ITF junior d’Abidjan, tournoi orga-
nisé par la Fédération Ivoirienne de Tennis. Cet évènement a été rehaussé par la remise du « Prix CIE du
Meilleur Joueur ».

Photo 3ème édition du circuit ITF junior d’Abidjan

71
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Entreprise citoyenne / Sponsoring : participation de la CIE à la 4éme édition du Happy Run


La CIE a sponsorisé la 4éme édition de HAPPY RUN qui s’est déroulée le Samedi 20 Juillet 2019 dans la
commune de Cocody. Cet évènement est une course à pied qui se fait en musique et en dansant sur un
parcours de 5 km.

Photo participation de la CIE à la 4éme édition du Happy Run

Promotion de l’excellence : Partenariat CIE-AFI – Challenge du meilleur joueur du mois de la ligue 1,


saison 2018-2019
La CIE a récompensé les meilleurs joueurs du mois de la ligue 1, saison 2018-2019 dans le cadre de son partenariat
avec l’Association des Footballeurs Ivoiriens (AFI). Au total, 4 joueurs ont été récompensés.

Photo Lauréat du meilleur joueur du mois de la ligue 1, saison 2018-2019

72
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Entreprise citoyenne / Sponsoring : Participation de la CIE à la 2ème Edition de la « Ben Badi Caravane Foot »
La CIE a associé son image à la 2ème édition de la ‘’Ben Badi Caravane Foot’’ qui a pour objectif de
détecter et recruter des jeunes talents de moins de 20 ans afin de leur donner l’opportunité d’exprimer
leurs savoir-faire au sein de clubs locaux ou internationaux. Cette caravane a sillonné dès le 21 avril 2019,
de nombreuses localités de l’intérieur du pays. Le 20 Décembre 2019, l’étape finale de ce périple a réuni
quatre formations issues des villes parcourues par ladite caravane : Tengrela, Bouaké, Vavoua et Assinie.

Photo 2ème Edition de la « Ben Badi Caravane Foot »

Sponsoring-Action de proximité parties prenantes : La CIE participe aux activités sportives de vacances
« Sport Vac »
Pour contribuer à offrir des vacances saines, éducatives et divertissantes aux adolescents, la CIE a sponsorisé
le projet « Sport Vac ». La finale s’est déroulée le Samedi 03 Août 2019, au Golf Hôtel.

Photo activités sportives de vacances « Sport Vac »

73
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Entreprise citoyenne / Sponsoring : participation de la CIE aux activités sportives de vacances « Mondialito »
La CIE a associé son image à la 13eme édition du Mondialito qui s’est déroulé du 27 Juillet au 07 Septembre
2019 au stade Awalé de Yopougon Saguidiba. L’objectif de ce tournoi des minimes est la détection de talents.

activités sportives de vacances « Mondialito »

2. PARTICIPER AU DÉVELOPPEMENT DES COMMUNAUTÉS RIVERAINES (ISO 26000)


Dès l’engagement de la CIE en matière de responsabilité sociétale, la DPE s’est engagée en 2014 dans
une démarche RSE selon le référentiel ISO 26000. En cohérence avec les orientations stratégiques de la
Direction Générale, le système de management mis en place est basé sur :

- la compréhension des enjeux et les impacts de l’activité dans un contexte Economique Sociale et Envi-
ronnementale,
- l’identification des parties prenantes et leurs attentes légitimes.

La mise en place d’un comité RSE qui a défini 9 engagements et 20 leviers d’actions sur les 4 axes :
Economique, Environnement, Social et Sociétal d’une part, la réalisation du dialogue avec les parties
prenantes sur l’ensemble des sites et de mettre en place des instances de gouvernance intégrant
les parties prenantes elles-mêmes d’autres parts ont contribué à une progression satisfaisante de la
Démarche RSE de la DPE. Aussi, la dernière évaluation de la démarche RSE de DPE en novembre 2017, a
classé le système au niveau « EXEMPLAIRE », avec 726 points sur 1000.
En 2019, suite à l’évaluation de suivi de la RSE à la Direction de la Production d’Electricité (DPE), le
rapport a conclu que les éléments d’information recueillis auprès des collaborateurs et des parties
prenantes rencontrées montrent que la démarche RSE de la DPE-CIE, reste bien ancrée et continue de
se déployer, dans l’ensemble de la structure et de ses implantations, même si le contexte économique
difficile du secteur a quelque peu ralenti ou conduit à différer certaines actions ou prises de décisions.

74
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Sur tous les volets de la RSE et pour toutes les d’actions RSE dénommé PARSE DPE 2017 – 2020
composantes de l’entreprise, la DPE-CIE a mené comportant 5 domaines et 15 actions en ligne
des actions concrètes reconnues et très appréciées avec les objectifs stratégiques et opérationnels
de toutes ses parties prenantes, justifiant pleine- de la DPE et conformes aux attentes des parties
ment le maintien du niveau « EXEMPLAIRE » du prenantes. Celles-ci ayant montré leur intérêt
modèle AFAQ 26000, en 2019. au projet, sont impliquées dans le processus de
mise en œuvre et de suivi des actions à travers les
gouvernances zones.
3. ENTRAINER NOS PARTENAIRES DANS LA Les actions menées afin de maintenir le niveau
DÉMARCHE RSE EXEMPLARITE consistent à prioriser les forma-
tions et sensibilisation, la contribution à l’accès à
Au niveau de la DPE, Le dialogue a été entamé
l’électricité, et les dons en matériels de santé et
avec les parties prenantes. Avant de capter leurs
scolaire. Les actions de développement écono-
besoins et attentes, une séance de sensibilisation
miques restent des attentes fortes des popu-
sur les orientations RSE a été réalisée à l’endroit
lations. Le tableau ci-dessous résume à fin 2019
des parties intéressées rencontrées.
l’avancement global du plan d’actions RSE 2017 -
Ce dialogue a permis d’élaborer un programme
2020.

Ayamé Kossou Taabo Buyo


Gouvernance 15% traitement du 32% Dons de 36% Dons de 15% partenariat
participative contentieux relatif mégaphones aux mégaphones aux avec radio locale
au paiement des populations, partena- populations, partena-
factures riats avec les radios riats avec les radios
d’électricité locales locales
Partager les bien- 53% électrification 43% Aide aux 36% Mise en œuvre 50% Mise en œuvre
faits de l’électricité des lieux publiques branchements du PEPT du programme PEPT
dans les villages et Branchements à Fayé
service de santé dans les villages et
service de santé
Protéger 33% installation 29% partage de 36% partage de 52% partage
l’environnement d’un centre d’inciné- l’expérience du l’expérience du expérience du trai-
ration pour l’hôpital, traitement des traitement des tement des déchets,
déchets avec les déchets avec les reboisement
centres hospitaliers centres hospitaliers
Résilience écono- 33% dons de 47% Mise en place 33% Mise en place 25% dons de
mique, médicaments, lutte d’un accréditif pour d’un accréditif pour médicaments,
sécuritaire et sani- contre les vecteurs les PP les PP vulnérables sensibilisation sur
taire de cécité, procédure vulnérables lutte contre les les maladies liées
de traitement des sensibilisation des moucherons, dons à l’eau, traitement
PP vulnérables pêcheurs aux liés à de médicaments des PP vulnérables
l’eau
Amélioration du 35% formation aux 45% réhabilitation 64% réhabilitation 25%
cadre de vie droits de l’homme, des logements des des logements Réhabilitation
réhabilitation des agents, des locaux des agents, et des des logements des
latrines du lycée sociaux, formation latrines publiques agents
BAD sur l’éthique
Avancement global 34% 39% 41% 33%

75
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

76
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

INDICATEURS DE PERFORMANCE
2017 À 2019

Annexe 1 Indicateurs sociaux.................................P70


Annexe 2 Indicateurs environnementaux..........P84
Annexe 3 Indicateurs sociétaux.............................P91

77
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Indicateurs sociaux
Indicateurs Définition Unité 2017 2018 2019
1 - EFFECTIF SOCIETE
SOC110 Effectif total 4 896 4 818 4 726
société
SOC111 Effectif total Nombre total des Cadres (CA) de la société # 514 556 587
Cadres (CA) composé de ceux ayant un contrat à durée personnes
indéterminée (CDI) valide et de ceux ayant un
contrat à durée déterminée (CDD) valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants,
intérimaires, journaliers, sous-traitants ne sont
pris en compte.
SOC112 Effectif total Nombre total des Agents de maîtrise (AM) de # 2 664 2 592 2 600
Agents de la société composé de ceux ayant un contrat personnes
Maitrise (AM) à durée indéterminée (CDI) valide et de ceux
ayant un contrat à durée déterminée (CDD)
valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC113 Effectif total Nombre total des Ouvriers Employés (OE) de # 1 718 1 670 1 539
Ouvriers la société composé de ceux ayant un contrat personnes
Employés (OE) à durée indéterminée (CDI) valide et de ceux
ayant un contrat à durée déterminée (CDD)
valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers, sous-trai-
tants ne sont pris en compte.
Pourcentage 26,31% 26,05% 25,90%
de femmes
dans l'effectif
SOC120 Effectifs 1 288 1 255 1 224
total femmes

SOC121 Effectif total Nombre total des femmes Cadres (CA) de la # personnes 151 167 177
Cadres (CA) société composé de celles ayant un contrat à
femmes durée indéterminée (CDI) valide et de celles
ayant un contrat à durée déterminée (CDD)
valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC122 Effectif total Nombre total cumul d’Agent de Maitrise (AM) # personnes 777 751 743
Agents de femmes de la société composé de celles ayant
maitrise (AM) un contrat à durée indéterminée (CDI) valide et
femmes de celles ayant un contrat à duré
déterminée (CDD) valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.

78
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC123 Effectif total Nombre total d’Employés-Ouvriers (EO) # personnes 360 337 304
Ouvriers- femmes de la société composé de celles ayant
Employés (OE) un contrat à durée
femmes indéterminée (CDI) valide et de celles ayant un
contrat à durée déterminée (CDD) valide.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC130 Effectif total 1 1 1
Expatriés
SOC131 Effectif total Nombre total de Cadres (CA) salariés de la # personnes 1 1 1
Cadres société sous contrat expatriés en CDI et CDD
expatriés valide. La notion d’expatrié n’a rien à voir avec
la nationalité. Il faut tenir compte de la nature
du contrat signé.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC132 Effectif total Nombre total d’Agents de maitrise (AM) # personnes 0 0 0
Agents salariés de la société sous contrat expatriés en
de maitrise CDI et CDD valide. La notion d’expatrié n’a rien à
expatriés voir avec la nationalité. Il faut tenir compte de
la nature du contrat signé.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC133 Effectif total Nombre total d’ouvriers-employés (OE) # personnes 0 0 0
Ouvriers - salariés de la société sous contrat expatriés en
Employés CDI et CDD valide. La notion d’expatrié n’a rien à
expatriés voir avec la nationalité. Il faut tenir compte de
la nature du contrat signé.

NB : les contrats des stagiaires, apprentis, VIE,


consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.
SOC140 Effectif total 4 896 4 818 4 726
par Tranche
d'age
SOC141 Effectif total Nombre total de salariés ayant à la date de fin # personnes 59 50 58
18-25 ans de la periode du reporting un âge supérieur ou
égal à 18 ans et strictement inférieur à 26 ans.

NB: jusqu’à la date anniversaire des 26 ans, le


collaborateur a toujours 25 ans.

SOC142 Effectif total Nombre total de salariés ayant à la date de fin # personnes 1 866 1 708 1 516
26-35 ans de la periode du reporting un âge supérieur ou
égal à 26 ans et strictement inférieur à 36 ans.

NB: jusqu’à la date anniversaire des 36 ans, le


collaborateur a toujours 35 ans.

79
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC143 Effectif total Nombre total de salariés ayant à la date de fin # personnes 1 603 1 719 1 827
36-45 ans de la période du reporting un âge supérieur ou
égal à 36 ans et strictement inférieur à 46 ans.

NB: jusqu’à la date anniversaire des 46 ans, le


collaborateur a toujours 45 ans.
SOC144 Effectif total Nombre total de salariés ayant à la date de fin # personnes 947 934 933
46-55 ans de la période du reporting un âge supérieur ou
égal à 46 ans et strictement inférieur à 56 ans.

NB: jusqu’à la date anniversaire des 56 ans, le


collaborateur a toujours 55 ans.
SOC145 Effectif total Nombre total de salariés ayant à la date de fin # personnes 421 407 392
+56 ans de la periode du reporting un âge superieur ou
égal à 56 ans.
SOC150 Effectif total 4 896 4 818 4 726
par Type
contrat
SOC151 Effectif total Nombre total de salariés en Contrat à Durée # personnes 78 85 97
CDD Déterminée (CDD) à la date de fin de reporting
2 - EFFECTIF HANDICAPES SOCIETE
SOC210 Effectif total Est considéré comme personne en situation de # personnes 56 72 68
souffrant de handicap «toute personnes physique dont
handicap l’intégrité physique ou mentale est passagère-
ment ou définitivement diminuée (,,), en sorte
que son autonomie, son aptitude à fréquenter
l’école ou à occuper un emploi s’en trouvent
compromises,» (extrait du Code du travail ivoi-
rien)

NB: La situation de handicap du salarié est


constatée par la médécine du travail,
SOC250 Nombre de Nombre total de personnes en situation de # personnes 0 0 0
personnes handicap ayant été intégrées en CDD ou CDI
en situation dans l’effectif de l’entreprise pendant la
de handicap période de reporting.
recrutées
NB Le handicap est évalué et certifié par le
medecin du travail de l’entreprise. Le recrute-
ment de personnes en situation de handicap
peut sous certaines conditions faire l’objet de
crédit d’impôts.
SOC260 Nombre de Nombre total de salariés en CDD ou CDI # personnes 56 72 68
personnes en souffrant d’une infirmité physique, que celle-ci
situation de ait été acquise ou non après l’embauche
handicap dans
l'effectif NB: Le handicap est évalué et certifié par le
médecin du travail de l’entreprise.
SOC260 Nombre de Nombre total de salariés en CDD ou CDI # personnes 56 72 68
personnes en souffrant d’une infirmité physique, que celle-ci
situation de ait été acquise ou non après l’embauche
handicap dans
l'effectif NB: Le handicap est évalué et certifié par le
médecin du travail de l’entreprise.

80
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

3 - FORMATION
SOC310 Nombre total 4 416 3 210 4 486
de formations
SOC311 Nombre de Nombre total de salariés Cadres ayant été # personnes 416 340 829
formations présents aux sessions de formations qui ont
suivies par les été organisées,
cadres NB : Un même salarié Cadre formé sur n
sessions est comptabilisé n fois,
Les formations des salariés sortis de l’entreprise
en cours d’exercice sont à comptabiliser,
SOC312 Nombre de Nombre total de salariés Agents de maitrise # personnes 2 356 2 002 2 391
formations ayant été présents aux sessions de formations
suivies par qui ont été organisées,
les agents de
maitrise NB : Un même salarié Agents de maitrise
formé sur n sessions est comptabilisé n fois,

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser,
SOC313 Nombre de Nombre total de salariés Employés - Ouvriers # personnes 1 644 868 1 266
formations ayant été présents aux sessions de formations
suivies par les qui ont été organisées,
employés
NB : Un même salarié Employé - Ouvrier formé
sur n sessions est comptabilisé n fois,

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser,
SOC340 Nombre total 0 3 067 4 270
de formations
internes (CME,
CMEAU)
SOC341 Nombre de Nombre total de salariés Cadres ayant été # personnes 243 662
formations présents aux sessions de formations dont les
internes coûts directs ont été facturées par les centres de
suivies par les formation du groupe (CME Bingerville, CME Dakar
cadres CMEAU, Abidjan). Le nombre de formation suivies
est lié au nombre de salariés présents lors des
différentes sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser.
SOC342 Nombre de Nombre total de salariés Agents de maitrise # personnes 1 962 2 343
formations ayant été présents aux sessions de formations
internes dont les coûts directs ont été facturées par les
suivies par centres de formation du groupe (CME Binger-
les agents de ville, CME Dakar CMEAU, Abidjan). Le nombre
maitrise de formation suivies est lié au nombre de sala-
riés présents lors des différentes sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser.

81
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC343 Nombre de Nombre total de salariés Agents de maitrise # personnes 862 1 265
formation ayant été présents aux sessions de formations
internes dont les coûts directs ont été facturées par les
suivies par les centres de formation du groupe (CME
ouvriers-em- Bingerville, CME Dakar CMEAU, Abidjan). Le
ployés nombre de formation suivies est lié au nombre
de salariés présents lors des différentes
sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser.
SOC350 Nombre total 0 143 216
de formations
externes
SOC351 Nombre de Nombre total de salariés Cadres ayant été # personnes 97 167
formations présents aux sessions de formations dont les
externes suivies coûts directs ont été facturés par des centres
par les cadres de formation externes au groupe (par des cabi-
nets ou prestataires locaux ou à l’étranger).
Le nombre de formations suivies est lié au
nombre de salariés présent lors des différentes
sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser.
SOC352 Nombre de Nombre total de salariés Agents de maitrise ayant # personnes 40 48
formations été présents aux sessions de formations dont les
externes suivies coûts directs ont été facturés par des centres de
par les agents formation externes au groupe (par des cabinets
de maitrise ou prestataires locaux ou à l’étranger). Le nombre
de formations suivies est lié au nombre de salariés
présent lors des différentes sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entreprise


en cours d’exercice sont à comptabiliser.
SOC353 Nombre de Nombre total de salariés Ouvriers- Employés # personnes 6 1
formations ayant été présents aux sessions de formations
externes suivies dont les coûts directs ont été facturés par
par les ouvriers- des centres de formation externes au groupe
employés (par des cabinets ou prestataires locaux ou à
l’étranger). Le nombre de formations suivies
est lié au nombre de salariés présent lors des
différentes sessions.

NB : Un même salarié Cadre formé sur «n»


sessions est comptabilisé «n» fois.

Les formations des salariés sortis de l’entre-


prise en cours d’exercice sont à comptabiliser.

82
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC320 Dépenses Ensemble des dépenses générées par les FCFA 2 035 930 1 677 788 1 603 178
totales de formations et les sensibilisations réalisées à 903 901 579
formations la date de fin de la période du reporting ; ces
dépenses concernent ici uniquement les coûts
directs des heures de formation réalisées dans
les centres de formation du Groupe ou dans
les centres et cabinets de formation externes,
dans le pays ou à
l’international.

NB: les dépenses de formation sont à comp-


tabiliser à partir des factures des organismes
prestataires reçues et des etats de paiement
des vacataires (freelance) le cas échéant.
SOC321 Dépenses de Ensemble des dépenses générées par les FCFA 627 471 655 493 338 501
formations formations internes réalisées à la date de 097 168 711
internes fin de la période du reporting ; ces dépenses
concernent ici uniquement les coûts directs
des heures de formation réalisées dans les
centres de formation du Groupe (CME Binger-
ville, CME Dakar CMEAU, Abidjan)

NB: les dépenses de formations internes sont


à comptabiliser à partir des factures émises
par les centres de formation du groupe.
SOC322 Dépenses de Ensemble des dépenses générées par les forma- FCFA 1 408 459 1 022 295 1 264 676
formations tions externes réalisées à la date de fin de la 806 733 868
externes période du reporting ; ces dépenses concernent
ici uniquement les coûts directs des heures de
formation réalisées dans les centres et cabinets
de formation externes, dans le pays ou à l’inter-
national.

NB: les dépenses de formations externes sont


à comptabiliser à partir des factures des orga-
nismes prestataires reçues et des états de paie-
ment des vacataires (freelance) le cas échéant.
SOC330 Nombre # heures 131 132 88 239 109 068
d'heures de
formations
SOC331 Nombre heures Somme totale des heures passées par l'en- # heures 104 748 79 576 99 212
de formations semble des effectifs de salariés CDI et CDD en
internes formations au sein des centres de formation
du Groupe Eranove durant la période concernée
par le reporting.
SOC332 Nombre heures Somme totale des heures passées par l'en- # heures 26 384 8 663 9 856
de formations semble des effectifs de salariés CDI et CDD
externes en formations dans des cabinets et centres
de formation externes (en dehors des centres
de formation du Groupe) durant la période
concernée par le reporting.
4 - SALAIRES
SOC400 Masse salariale Somme des rémunérations brutes versées à FCFA
totale l'ensemble des salariés de l'entreprise, hors
entreprise avantages en nature et cotisations patronales.
SOC410 Montant des FCFA
salaires annuels
bruts

83
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

4 - SALAIRES
SOC400 Masse salariale Somme des rémunérations brutes versées à FCFA
totale l'ensemble des salariés de l'entreprise, hors
entreprise avantages en nature et cotisations patronales.
SOC410 Montant des FCFA
salaires annuels
bruts
SOC411 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires de l'effectif FCFA
brut Cadres Cadres de l'entreprise avant déduction des
cotisations obligatoires. Les avantages en
nature sont pris en compte dans ce montant.
SOC412 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires de l'effectif FCFA
brut Agents de Agents de Maitrise de l'entreprise avant
Maitrise déduction des cotisations obligatoires. Les
avantages en nature sont pris en compte dans
ce montant.
SOC413 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires de l'effectif FCFA
brut Ouvriers- Ouvriers-Employés de l'entreprise avant
Employés déduction des cotisations obligatoires. Les
avantages en nature sont pris en compte dans
ce montant.
SOC420 Montant des FCFA
salaires annuels
bruts femmes
SOC421 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires bruts de l'effectif FCFA
brut Femmes FEMMES Cadres de l'entreprise avant déduction
Cadres des cotisations obligatoires. Les avantages en
nature sont pris en compte dans ce montant.
SOC422 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires bruts de FCFA
brut Femmes l'effectif FEMMES Agents de Maitrise de l'entre-
Agents de prise avant déduction des
Maitrise cotisations obligatoires. Les avantages en nature
sont pris en compte dans ce montant.
SOC423 Salaire annuel Total de l'ensemble des salaires bruts de FCFA
brut Femmes l'effectif FEMMES Employés Ouvriers de
Ouvriers- l'entreprise avant
Employés déduction des cotisations obligatoires. Les
avantages en nature sont pris en compte dans
ce montant.
SOC430 Montant du FCFA
salaire annuel
brut moyen
SOC431 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires de FCFA
brut Cadres l'effectif Cadres de l'entreprise avant déduction
Moyen des cotisations obligatoires. Les avantages en
nature sont pris en compte dans cette moyenne.
SOC432 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires de FCFA
brut Agents de l'effectif Agents de Maitrise de l'entreprise avant
Maitrise Moyen déduction des cotisations obligatoires. Les
avantages en nature sont pris en compte dans
cette moyenne.

84
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC432 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires de l'ef- FCFA


brut Agents de fectif Agents de Maitrise de l'entreprise avant
Maitrise Moyen déduction des cotisations obligatoires. Les
avantages en nature sont pris en compte dans
cette moyenne.
SOC433 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires de l'ef- FCFA
brut Ouvriers- fectif Ouvriers-Employés de l'entreprise avant
Employés déduction des
Moyen cotisations obligatoires. Les avantages en
nature sont pris en compte dans cette moyenne.
SOC440 Montant du FCFA
salaire annuel
brut femmes
moyen
SOC441 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires bruts de FCFA
brut Femmes l'effectif Femmes Cadres de l'entreprise avant
Cadres Moyen déduction des
cotisations obligatoires. Les avantages
en nature sont pris en compte dans cette
moyenne.
SOC442 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires bruts de l'ef- FCFA
brut Femmes fectif Femmes Agents de Maitrise de l'entreprise
Agents de avant déduction des cotisations obligatoires. Les
Maitrise Moyen avantages en nature sont pris en compte dans
cette moyenne.
SOC443 Salaire annuel Moyenne de l'ensemble des salaires bruts de FCFA
brut Femmes l'effectif Femmes Ouvriers-Employés de l'en-
Ouvriers- treprise avant déduction des cotisations obli-
Employés gatoires. Les avantages en nature sont pris en
Moyen compte dans cette moyenne.
5 - ACCIDENTS DU TRAVAIL
SOC500 Accident du
travail
SOC510 Accidents du Accidents survenus aux salariés avec et sans Nombre 107 95 86
travail avec et arrêt de travail, exclusion faite des accidents
sans arrêt hors du travail liés aux trajets entre la résidence et
trajets le lieu de travail, et entre le lieu de travail et le
lieu de la pause repas.

NB: l’accident de trajet est un accident qui


survient:
-Entre la résidence et le lieu de travail,
-Entre le lieu de travail et le lieu de restauration
où le salarié se rend pendant la pause repas.
SOC520 Accidents du Accidents survenus aux salariés avec arrêt de Nombre 104 93 81
travail avec travail sur prescription médicale donnant droit
arrêt hors à indemnité (allocation payée par l'organisme
trajets de sécurité sociale en compensation du salaire
suspendu par l'employeur), exclusion faite des
accidents du travail liés aux trajets entre la
résidence et le lieu de travail, et entre le lieu de
travail et le lieu de la pause repas, ainsi que des
accidents du travail avec décès.

85
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC525 Accidents de Accidents survenus aux salariés avec arrêt de Nombre 51 48 31


trajet travail sur prescription médicale donnant droit
à indemnité (allocation payée par l'organisme
de sécurité sociale en compensation du salaire
suspendu par l'employeur) survenus lors de
trajets entre la résidence et le lieu de travail, et
entre le lieu de travail et le lieu de la pause repas,
exclusion faite des accidents du travail avec
décès.
SOC530 Accidents du Accidents du travail pour accidents hors trajets Nombre 0 1 0
travail impliquant un décès immédiat ou différé du
occasionnant un salarié.
décès
SOC540 Nombre de jours Somme des jours d'arrêt du travail obtenus jours 2 359 2 272 1 848
d'arrêt du travail sur prescription médicale pour accidents hors
trajets et permettant aux salariés d’inter-
rompre leurs activités avec le paiement d'une
indemnité journalière compensatoire du
salaire
SOC550 Taux de gravité Le taux de gravité représente le nombre de jours 0,23 0,23 0,19
journées d'arrêt du travail indemnisées pour 1
000 heures travaillées, c'est à dire le nombre
de journées perdues par incapacité temporaire
pour 1 000 heures travaillées.
SOC560 Taux de Le taux de fréquence est le nombre d'accidents nombre 10,35 9,27 8,22
fréquence survenus hors trajets avec arrêt de travail supé-
rieur à un jour, survenus sur une période donnée
par million d'heures de travail.
6 - TEMPS DE TRAVAIL
SOC610 Temps Heures 10 044 10 035 9 851 731
théorique de 126 287
travail société
SOC611 Temps Temps de travail à effectuer par les Cadres (en Heures 1 042 753 1 121 965 1 197 017
théorique de CDD et CDI) selon la réglementation en vigueur.
travail Cadres
SOC612 Temps Temps de travail à effectuer par les Agents de Heures 5 434 762 5 389 5 342 551
théorique de maitrise (en CDD et CDI) selon la réglementation 350
travail Agent de en vigueur.
maitrise
SOC613 Temps Temps de travail à effectuer par les Ouvriers Heures 3 566 3 523 3 312 163
théorique de Employés (en CDD et CDI) selon la réglementation 611 € 972 € €
travail Ouvriers en vigueur.
Employés
SOC620 Temps de 0 Heures 281 802 232 989 230 721
travail
supplémentaire
société
SOC621 Temps de travail Temps de travail autorisé par accord écrit du Heures 0 0 0
supplémentaire management réalisé par les Cadres au-delà de
Cadres la durée légale des heures de travail en vigueur.
SOC622 Temps de travail Temps de travail autorisé par accord écrit du Heures 148 980 101 224 117 699
supplémentaire management réalisé par les Agent de Maitrise
Agent de au-delà de la durée légale des heures de travail
Maitrise en vigueur.

86
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC623 Temps de travail Temps de travail autorisé par accord écrit du Heures 132 822 € 131 765 € 113 022 €
supplémentaire management réalisé par les Ouvriers Employés
Ouvriers au-delà de la durée légale des heures de travail
Employés en vigueur.
7 - ABSENTEISME
SOC700 Temps total L’absentéisme est la durée des absences Heures 2 510 360 2 276 243 2 113 400
d'absence (TTA) légales ou non des salariés CDD et CDI à leur
lieu de travail sur une période donnée.

Absences légales (ALE) : congés légaux, congés


de maternité, congés sans solde, mises à pieds,
permissions exceptionnelles légales, arrêts
maladie, accidents du travail et trajet.

Durée totale des absences légales et des


absences
autorisées des salariés.
SOC710 Absences pour Durée des congés annuels légaux pris avec Heures 2 306 280 2 052 856 1 908 560
congés légaux rémunération par les salariés en CDD ou CDI de
(ACL) l'entreprise
SOC720 Absences Durée des congés de maternité ou paternité Heures 79 456 15 203 75 360
pour congés pris par les salariés en CDD ou CDI.
de maternité
(ACM)
SOC730 Absences pour Durée des congés annuels légaux pris sans Heures 1 832 70 656 5 568
congés sans rémunération pour convenance personnelle
solde (ACS) par les salariés en CDD ou CDI
SOC740 Absences pour Durée des absences des salariés en CDD ou CDI Heures 8 752 31 360 5 648
mise à pieds ayant écopés d'une suspension temporaire du
(AMP) contrat de travail par mesure disciplinaire.
SOC750 Absences pour Durée des absences autorisées au salarié en Heures 12 592 12 608 16 840
permission CDD ou CDI par l'employeur sur la base d'évène-
exceptionnelle ments familiaux dûment justifiés par l’employé
(APE) et non déductibles du congé règlementaire. Ces
absences sont définies par le code du travail, les
conventions collectives ou le règlement interne:
mariage, décès, naissance , etc.
SOC760 Absences pour Durée des interruptions de travail des salariés Heures 71 008 82 904 81 736
arrêts maladie en CDD ou CDI recommandées par un médecin
(AAM) (médecine du travail ou autre) au cours de la
période concernée par le reporting.
SOC770 Absences pour Durée des absences des salariés en CDD ou CDI Heures 28 392 10 616 19 272
accident du pour accident du travail et pour accident de
travail et trajet trajet.
(ATT)
SOC780 Absences non Durée des absences non légales et non justifiées Heures 2 048 40 416
autorisées des salariés en CDD ou CDI
(ANA)
SOC711 Taux Le quotient du nombre d'heures d'absence % 1,10% 1,24% 1,09%
absentéisme (hors ACL, ACM, ACS, APE) par rapport au
nombre d'heures théoriques de travail des
salariés sous contrats CDI et CDD valides à la
date de fin du reporting.

87
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC712 Taux d'assiduité Le ratio correspondant à l'écart entre le temps % 98,90% 98,76% 98,91%
de travail théorique des salariés sous contrats
CDI et CDD et la durée totale des absences
(hors ACL, ACM, ACS, APE) .
8 - RECRUTEMENTS
SOC810 Recrutements 439 167 104
effectif société
SOC811 Nombre de Ensemble des personnes ayant signé un # 65 34 58
recrutements contrat de travail CDD sur la période concernée personnes
CDD par le reporting.
SOC812 Nombre de Ensemble des personnes ayant signé un # 374 133 46
recrutements contrat de travail CDI sur la période concernée personnes
CDI par le reporting.
SOC815 Nombre de Nombre de femmes dans l'ensemble des # 42 30 13
femmes personnes recrutées en CDD et CDI sur la période personnes
recrutées concernée par le reporting
SOC816 Pourcentage de Pourcentage des femmes dans l'ensemble % 9,57% 17,96% 12,50%
femmes recru- des personnes recrutées en CDD et CDI sur la
tées période concernée par le reporting
SOC813 Nombre de Ensemble des personnes ayant signé un # 28 8 8
jeunes entre contrat de travail CDI ou CDD sur la période personnes
18 et 25 ans concernée par le reporting et ayant à la date
recrutés de signature du contrat un âge supérieur ou
égal à 18 ans et strictement inférieur à 26 ans

NB: jusqu’à la date anniversaire des 26 ans, le


collaborateur a toujours 25 ans.
SOC814 Nombre de Ensemble des personnes ayant signé un # personnes 992 1 518 1 227
stagiaires contrat de stage pendant la date de reporting
recrutés
9 - DEPARTS
SOC910 Départ effectif 136 283 156
société
SOC920 Licenciements 26 17 7
SOC921 Nombre de Nombre de salariés CDD licenciés. # personnes 0 0 0
licenciements
CDD NB: Les départs pendant la période d’essai du
salarié sont également pris en compte.
SOC922 Nombre de Nombre de salariés CDI licenciés. # 26 17 7
licenciements personnes
CDI NB: Les départs pendant la période d’essai du
salarié sont également pris en compte.
SOC930 Départs 56 88 39
volontaires
SOC931 Nombre de Nombre de salariés CDD ayant quitté de leur # 56 88 39
départs volon- propre gré la société qui les emploie sur la personnes
taires de sala- période concernée par le reporting
riés CDD
NB: Les départs pendant la période d’essai du
salarié sont également pris en compte.

88
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

SOC940 Départs liés aux 54 178 110


fins de contrats
SOC941 Nombre de Ensemble des salariés sortis de l'effectif pour # 10 81 4
départs des motif de contrat de travail CDD arrivé au terme personnes
salariés CDD de l'échéance prévue.
pour motif de
fin de contrat
SOC942 Nombre de Ensemble des salariés sortis de l'effectif pour # 44 97 106
départs des motif de contrat de travail CDI arrivé au terme personnes
salariés CDI pour de l'échéance prévue.
fin de contrat
SOC950 Taux de Taux de renouvellement des effectifs de l'en- % 6,03% 4,60% 2,70%
turnover tité suite à des départs volontaires ou non et
des recrutements de collaborateurs.
10 - MALADIES PROFESSIONNELLES
SOC101 Maladies Cumul du nombre des salariés CDD et CDI # personnes 0 0 0
professionnelles déclarés par le médecin du travail comme
étant atteints de maladies professionnelles
sur la période concernée par le
reporting.
11 - DEPENSES EN MATIERE DE POLITIQUE SOCIALE
SOC102 Dépenses en FCFA 4 516 6 254 4 878
matière de poli- 059 000 978 278 914 433
tique sociale
SOC103 Dépenses Contribution financière volontaire de l’entre- FCFA 2 010 2 055 2 975
volontaires de prise dans les fonds dédiés à la solidarité, à la 000 000 000 000 000 000
l'entreprise santé, et à la retraite des salariés (Fonds de
en avantages Solidarité, Fonds de Solidarité Santé, Assu-
sociaux rance Maladie pour Retraités: ASMAR, FCP
etc….)

NB: Les contributions obligatoires suivantes


sont exclues: dépenses de formation
SOC104 Fonds alloués Montant total des prêts accordés aux salariés FCFA 2 506 4 199 978 1 903 914
aux prêts notamment par l'intermédiaire des mutuelles, 059 000 278 433
internes pour les aider à mettre en œuvre des projets
personnels
d'acquisition de biens ou
d'investissements pour améliorer leurs revenus.

89
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

12 - PROMOTION DU GENRE
SOC171 Gouvernance
SOC172 Effectif du Nombre total (hommes et femmes) des # personnes 52 57 63
comité de membres du comité de direction
direction (CODIR)
SOC173 Nombre de Nombre de femmes membres du comité de # personnes 9 10 12
femmes direction
membres du
comité de
direction
SOC174 Part des Pourcentage des femmes membres du comité % 17,31% 17,54% 19,05%
femmes de
membres du direction.
comité de
direction
SOC175 Metiers
techniques
SOC176 Effectif des Cumul des salariés (homme et femmes) en CDI # personnes 1 818 1 738 1 692
salariés exercant et CDD exercant un métier technique (métiers
un métier caractéristiques des activités d’exploitation et
technique de maintenance) sur la période du reporting,

NB 1: La nomenclature des métiers techniques


est disponible pour chaque entité auprès des
services en charge des ressources humaines

NB 2 : les stagiaires, apprentis, VIE, consultants,


intérimaires, journaliers, sous-traitants ne sont
pris en compte,
SOC177 Nombre de «Cumul des salariées femmes en CDI et CDD # personnes 70 70 61
salariés femmes exercant un métier technique (métiers carac-
exercant un téristiques des activités d’exploitation et de
métier maintenance) sur la période du reporting,
technique
NB 1: La nomenclature des métiers techniques
est disponible pour chaque entité auprès des
services en charge des ressources humaines

NB 2 : les stagiaires, apprentis, VIE, consultants,


intérimaires, journaliers, sous-traitants ne sont
pris en compte,»
SOC178 Part des Pourcentage des femmes exercant un métier % 3,85% 4,03% 3,61%
femmes exercant technique (métiers caractéristiques des acti-
un métier vités d'exploitation et de maintenance) sur la
technique période du reporting,

90
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

13 - TAUX DE COUVERTURE DE CERTIFICATION


SOC1005 Effectif détaché
et certifiable
SOC1006 Effectif détaché Nombre total des salariés de la société # personnes 347 291 229
composé de ceux ayant un contrat à durée
indéterminée (CDI) valide et de ceux ayant un
contrat à durée déterminée (CDD) valide déta-
chés au groupement d'intéret économique
GS2E (Groupement des Services Eau et Elec-
tricité)
SOC1007 Effectif total Nombre total des salariés de la société # personnes 4 549 4 527 4 497
certifiable composé de ceux ayant un contrat à durée
indéterminée (CDI) valide et de ceux ayant un
contrat à durée déterminée (CDD) valide.

NB 1 : les contrats des stagiaires, apprentis,


VIE, consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pas pris en compte.

NB2 : les effectifs détachés à GS2E sont comp-


tabilisés dans l’effectif GS2E (et retirés de l’ef-
fectif CIE et SODECI)
SOC1010 Couverture
certification
Santé Sécurité
au travail
SOC1011 Effectif des Nombre total des salariés en CDD ou CDI des
services directions ou sous directions certifiées OHSAS
certifiés OHSAS 18001 / ISO 45001 à la fin de la période de
18001 / ISO reporting
45001
NB 1 : les contrats des stagiaires, apprentis,
VIE, consultants, intérimaires, journaliers,
sous-traitants ne sont pris en compte.

NB2 : les effecitfs détachés à GS2E sont comp-


tabilisés dans l’effectif GS2E
SOC1012 Taux de couver- Ratio du nombre de salariés des services certi- % 14,18% 14,40% 14,39%
ture fiés OHSAS 18001 / ISO 45001 sur l'effectif
certification total certifiable à la date de fin du reporting
OHSAS 18001 /
ISO 45000

91
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Indicateurs environnementaux
Indicateurs Définition Unité 2017 2018 2019
1 - PROVISIONS & GARANTIES RISQUES ENVIRONNEMENT
ENV110 Provisions et Montant planifié dans le budget pour FCFA 0 0 0
garanties pour assurer la gestion des risques en matiere
risques environ- d'environnement
nementaux
2 - CONSOMMATION D’EAU
ENV200 Consommation m3 193 677 142 239 144 922
d'eau
ENV210 Consommation La quantité d’eau potable consommée au m3 191 060 142 002 144 922
d'eau des sièges, sein des locaux administratifs et commer-
agences, bureaux ciaux, à savoir les sièges sociaux, les agences
commerciales et les bureaux, relevée aux
compteurs ou sur facture
ENV220 Conso. d'eau La quantité d’eau potable utilisée par les m3 2 617 237 0
des usines de usines pour la production thermique
production d'électricité .
thermique
d'électricité
4 - CONSOMMATION D’ENERGIE
ENV410 Consommation 748 822 464 431 312 605
d'énergie totale
ENV415 Consommation Quantité totale d'électricité consommée GWh 13,0 11,8 13,1
d’électricité des par l'ensemble des ouvrages de production
ouvrages de d'électricité au relevé de compteur.
production
d’électric
ENV420 Consommation Quantité totale d'électricité consommée GWh 50,75 57,04 52,91
d'énergie par l'ensemble des agences commerciales,
électrique des bureaux et autres centres administratifs au
sièges, agences, relevé de compteur.
bureaux
ENV440 Consommation de Quantité totale de gaz naturel utilisée par m3 83 094 51 531 34 678
gaz naturel des turbines à gaz au relevé machine. 070 830 994
ENV450 Consommation de Quantité totale d'Heavy Vacuum Oil (HVO) m3 0 77 627
HVO utilisée par les turbines à gaz au relevé
machine.
ENV460 Consommation de Quantité totale de Distalate Diesel Oil (DDO) m3 4 14 128
DDO utilisée par les turbines à gaz au relevé
machine.
ENV470 Consommation Quantité totale de Gazoil /Fuel utilisée par m3 2 492 2 500 2 827
Gasoil / Diesel les groupes électrogènes de secours
Oil des groupes
électrogènes de
secours
ENV475 Conso Gazoil/ Quantité totale de Gazoil /Fuel utilisée par m3 14 11 4
Diesel Oil des les groupes électrogènes pour la production
groupes électrique
électrogènes/prod
elec
ENV480 Consommation 3 515 387 3 073 812 3 325 879
totale de carbu-
rant véhicules

92
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ENV481 Consommation Quantité totale de Diesel utilisée par les l 3 049 2 551 730 2 332
Diesel des véhi- véhicules destinés à l'exploitation. 560 083
cules
ENV482 Consommation Quantité totale de Essence/Super utilisée par l 465 827 522 083 993 796
Essence/Super les véhicules destinés à l'exploitation.
des Véhicules
5 - PRODUCTION & DISTRIBUTION D’ELECTRICITE
ENV510 Capacité totale 704 704 704
opérée
interconnectée
ENV511 Capacité installée Capacité totale du parc de production ther- MW 100 100 100
interconnectée mique
THERMIQUE interconnecté opéré sur la base de la capa-
cité réelle.

C’est la somme totale des puissances maxi-


males (ou théoriques) de tous les groupes
de production installés sur le réseau.
ENV512 Capacité installée Capacité totale du parc de production MW 604 604 604
interconnectée hydroélectrique interconnecté opéré sur la
HYDROELEC- base de la capacité réelle.
TRIQUE
Part des capacités % 85,80% 85,80% 85,80%
de production
(MW) d'électricité
renouvelable
ENV520 Production 1 588 1 744 1 943
électrique totale
interconnectée
ENV521 Production totale Production totale d'électricité nette livrée GWh 184 111 80
des usines de du parc thermique interconnecté.
production
électrique
THERMIQUE
ENV522 Production Production totale d'électricité nette livrée GWh 1 404 1 633 1 863
totale des usines du parc hydroélectrique interconnecté.
de production
HYDROELEC-
TRIQUE
Part de la produc- % 88,41% 93,64% 95,88%
tion (GWh) d’élec-
tricité renouve-
lable
ENV530 Rendement Rapport de l’énergie évacuée sur le réseau % 99,20% 98,41% 99,34%
production élec- de transport (production nette) par l’énergie
tricité en sortie de l’alternateur (production brute)
d’un groupe. La différence entre les deux
énergies est consommée par les auxiliaires
du groupe (divers équipements annexes
nécessaires au fonctionnement du groupe
de production).

93
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ENV531 Rendement Rapport de l’énergie produite à Abidjan et % 99,7% 99,6% 99,5%


production élec- évacuée sur le réseau de transport (production
tricité Abidjan nette) par l’énergie en sortie de l’alternateur
(production brute) d’un groupe. La différence
entre les deux énergies est consommée par
les auxiliaires du groupe (divers équipements
annexes nécessaires au fonctionnement du
groupe de production).
ENV550 Energie 2 885 3 402 3 116
disponible
ENV551 Energie dispo- Energie productible du parc de production GWh 476 466 299
nible THER- thermique en fonction des conditions
MIQUE opérationnelles et techniques de l’installation.
ENV552 Energie dispo- Energie productible du parc de production GWh 2 409 2 936 2 817
nible HYDROE- hydroélectrique en fonction des conditions
LECTRIQUE opérationnelles et techniques de l’installation.
ENV560 Rendement C’est le rapport de la production brute % 78,95% 80,32% 83,08%
global électricité (énergie en sortie de l’alternateur) par
l’énergie effectivement consommée par le
client final. Ce rendement tient compte donc
des pertes production, transport et distribution.

Remarque : les clients alimentés directement


par le réseau de transport subissent seulement
les pertes production et transport.
6 - CONSOMMATION DES MATIERES PREMIERES & INTRANTS
ENV600 Consommation
des matières
premières et
intrants
ENV610 Huiles Quantité des huiles utilisées dans l'exploitation l 62 069 25 659 43 710
des ouvrages.
ENV620 Chlore Gazeux Quantité de chlore gazeux (utilisée dans t 0 0 0
l'exploitation.
ENV630 Chaux Quantité de chaux utilisée pour l'exploitation. t 0 0 0
ENV640 Hypo Chlorite de Quantité de HypoChlorite de Calcium utilisée t 1 5 6
Calcium pour l'exploitation.
ENV650 Sulfate Quantité de Sulfate d'alumine (Al2(SO4)3 t 8 33 23
d'alumine utilisée pour l'exploitation.
ENV660 Gaz SF6 Quantité de Gaz SF6 utilisée pour l'exploitation kg 1 053 1 022 613
et la maintenance des ouvrages.
ENV710 Emissions de gaz 257 455 178 813 138 927
à effet de serre
(GES)
ENV711 Emissions de GES Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée t CO2e 41 399 42 857 42 882
hors production à la consommation d'électricité des usines
électrique de production et de distribution d'eau, des
ouvrages d'assainissement et des agences
et bureaux, à la consommation de carburant
des véhicules et des groupes électrogènes de
secours, et aux déplacements professionnels
en avion

94
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ENV743 Emissions de Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée à t CO2e 22 584 25 383 23 545
GES liées à la la quantité totale d'électricité consommée par
consommation les sièges, agences et bureaux
d'électricité des
sièges, agences
et bureaux
ENV744 Emissions de Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée t CO2e 7 874 7 901 8 933
GES liées à la à la consommation de carburant des groupes
consommation électrogènes de secours (en cas de défaut
des groupes d'alimentation électrique)
électrogène de
secours
ENV745 Emissions de Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée t CO2e 10 941 9 525 10 152
GES liés à la à la consommation de carburant des véhicules
consommation
de carburant
des véhicules
ENV712 Emissions de Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée t CO2e 216 056 135 956 96 046
GES liées à uniquement à la production de l'électricité
prod. interconnectée (en dehors des groupes élec-
électrique trogènes de secours).
interconnectée
ENV761 Emissions de Quantité de GES rejetée dans l'atmosphère liée t CO2e 210 228 130 376 87 738
GES liées à la à la quantité totale de gaz naturel utilisée par
consommation des turbines à gaz au relevé machine.
de gaz naturel
ENV762 Emissions de Quantité de GES rejetée dans l'atmosphère t CO2e 0 250 2 038
GES liées à la liée à la quantité totale d'Heavy Vacuum Oil
consommation (HVO) utilisée par les turbines à gaz au relevé
de HVO machine.
ENV763 Emissions de Quantité de GES rejetée dans l'atmosphère liée t CO2e 11 44 416
GES liées à la à la quantité totale de Distalate Diesel Oil
consommation (DDO) utilisée par les turbines à gaz au relevé
de DDO machine.
ENV764 Emissions de Quantité totale de Gazoil /Fuel utilisée par les t CO2e 45 36 11
GES liées à la groupes électrogènes pour la production
consommation électrique
de Gazoil /
Diesel Oil
ENV765 Emissions de Quantité de GES émis dans l'atmosphère liée à t CO2e 5 772 5 251 5 843
GES liées à la la consommation d'électricité des ouvrages de
consommation production d'électricité (incluant la consommation
d'électricité des des bureaux des sites de productions si celle ci ne
ouvra peut être isolée).
ENV713 Rejet Gaz Effet Quantité d'équivalent de CO2 rejetée pour la Kg 136 78 49
de Serre / MWh production d'un MWh CO2e/
d'électricité MWh
produite
ENV714 Rejets de gaz à Quantité des gaz à effet de serre rejetés dans % gaz 3,90% 3,08% 3,07%
effet de serre l'atmosphère au cours de la production de sec
pendant l'électricité.
production
électrique

95
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ENV770 Emissions
GES liées aux
déplacements
professionnels
en avion
ENV771 Emissions de 48 252
GES liés aux
déplacements
professionnels
en avion
ENV720 Rejets de NOx Rejets d'oxydes d'azote (Nox) au cours de la mg/Nm3 195 192 198
production production électrique (résultat d'analyses le
électrique plus élevé).
ENV730 Rejets de SOx Rejets d'oxydes de soufre (SOx) dans la mg/Nm3 0 0 45
production production électrique (résultat d'analyses le
électrique plus élevé).
8 - APPAREILS CONTENANT DES PCB
ENV800 Nombre total de 0 359
transformateurs
contenant du
PCB
ENV830 Nombre total de Nombre total de transformateurs utilisés en Nombre 10 593 13 290 13 555
transformateurs fin de période de reporting
utilisés
ENV810 Nombre de Nombre total de transformateurs Nombre 295 295 295
transformateurs identifiés en fin de période dont le fluide (huile),
contaminés aux utilisé comme fluide diélectrique ou lubrifiant,
PCB à contient une teneur en PCB comprise entre 50
décontaminer et 500 ppm qui peut être traitée et réduite par
une structure spécialisée aux fins d'une remise
en service de ces appareils, en fin de période
ENV820 Nombre de Nombre total de transformaterus Nombre 31 31 64
transformateurs identifiés en fin de période dont le fluide
contaminés aux (huile), utilisé comme fluide diélectrique ou
PCB à éliminer lubrifiant, contient une teneur en PCB
supérieure à 500 ppm de sorte que ces
appareils doivent obligatoirement être retirés
et isolés de l'exploitation, puis mis à la
disposition d'une structure spécialisée en
élimination de PCB, en fin de période
ENV840 Taux de Rapport du nombre de transformateurs % 3,1% 2,5% 2,6%
transformateurs contaminés au PCB à décontaminer et à
contenant du éliminer, sur le nombre total de
PCB transformateurs utilisés
ENV850 Nombre Nombre de transformateurs souillés au PCB Nombre 36 0 0
transforma- expédiés dans des centres autorisés pendant
teurs avec PCB la période de reporting.
expédiés pour
élimination

96
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

9 - CONSOMMATION PAPIER & PRODUITS INFORMATIQUES, DECHETS PRODUITS


ENV900 Consommation
de papier &
produits
informatiques
ENV910 Consommation Quantité de papier rame acheté et/ou utilisée Kg 86 732 89 828 89 974
de papier pour soit pour des impressions à l'imprimante, soit
la bureautique pour des prises de notes durant la période du
reporting
ENV911 Consommation Quantité de papier utilisée pour l'édition des Kg 44 438 47 315 47 043
de papier pour factures clients (service externalisé)
l'édition des
factures
ENV920 Consommation Quantité de cartouches d'encre (toner) utilisée Kg 2 260 1 661 1 885
de toners (encres) pour des impressions par l'ensemble des
d'imprimante imprimantes de l'entreprise, qu'elles soient de
location et à usage collectif ou affectées
spécifiquement à des personnes.
ENV950 Déchets
produits par les
entités
industrielles
ENV951 Déchets Quantité de dechets industriels assimilés aux t 14,83
industriels ordures ménagères produits par les entités
banals industrielles (usine de production d’eau
potable, centrale thermique et
hydroelectrique) pendant la période
de reporting.

NB: Les quantités sont retracées sur la base


des déclarations effectuées auprès des
autorités compétentes (Côte d’Ivoire: Centre
Ivoirien Anti-Pollution (CIAPOL) / Sénégal:
Direction de l’Environnement et des
Etablissements Classés (DEEC))
ENV952 Déchets Quantité de déchets liquides (huile usagée, m3 9,64
spéciaux HVO/DDO usagé, eaux usées …) presentant
liquides un risque pour l’environnement et la santé
humaine produits par les entités industrielles
(usine de production d’eau potable, centrale
thermique et hydroelectrique) pendant la
periode de reporting.

NB: Les quantités sont retracées sur la base


des déclarations effectuées auprès des auto-
rités compétentes (Côte d’Ivoire: Centre
Ivoirien Anti-Pollution (CIAPOL) / Sénégal:
Direction de l’Environnement et des
Etablissements Classés (DEEC))
ENV953 Dechets Quantité de déchets solides (filtres usagés, t 0,34
spéciaux solides chiffons et graviers souillés, produits
chimiques, baterries usagées…) presentant
un risque pour l’environnement et la santé
humaine produits par les entités industrielles
(usine de production d’eau potable, centrale
thermique et hydroelectrique) pendant la
période de reporting.

NB: Les quantités sont retracées sur la base


des déclarations effectuées auprès des 97
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

ENV953 Dechets Quantité de déchets solides (filtres usagés, t 0,34


spéciaux solides chiffons et graviers souillés, produits
chimiques, baterries usagées…) presentant
un risque pour l’environnement et la santé
humaine produits par les entités industrielles
(usine de production d’eau potable, centrale
thermique et hydroelectrique) pendant la
période de reporting.

NB: Les quantités sont retracées sur la base


des déclarations effectuées auprès des
autorités compétentes (Côte d’Ivoire: Centre
Ivoirien Anti-Pollution (CIAPOL) / Sénégal:
Direction de l’Environnement et des
Etablissements Classés (DEEC))
10 - TAUX DE COUVERTURE DE CERTIFICATION
ENV1040 ISO 14001 -
production
d'électricité
ENV1041 Capacité de Capacité totale du parc de production hydroé- MW 704,00 704,00 704,00
production lectrique et thermique interconnecté opéré
d'électricité des sur la base de la capacité réelle, des ouvrages
entités certifiées couverts par une certification ISO 14001 valide
ISO à la date de fin de reporting
ENV1042 Taux de couver- Ratio de la capacité de production d'électricité % 100% 100% 100%
ture des entités certifiées ISO 14001 sur la capacité
certification ISO de production d'électricité à la date de fin du
14001 - produc- reporting
tion d'élect
ENV1050 ISO 14001 -
transport
d'électricité
ENV1051 Réseaux de Nombre de kilomètres de lignes et câbles km 5 133 5 453 6 022
transport Haute Tension (HTB et THT) utilisés pour
certifié ISO l’acheminement de l’électricité exploités
14001 couverts par une certification ISO 14001 valide
à la date de fin de reporting
ENV1052 Taux de couver- Ratio des reseaux de transport exploités par % 100,0% 100,0% 100,0%
ture certifica- les entités certifiées ISO 14001 sur les reseaux
tion ISO14001- totales de transport exploités à la date de fin
transport du reporting
d'électricité

98
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Indicateurs sociétaux

Indicateurs Définition Unité 2017 2018 2019


1 - EFFECTIFS CLIENTS
SOT100 Effectif Clients 1 897 2 196 725 2 538 154
826
SOT101 Effectif Clients Personnes physiques ou morales ayant sous- Nombre 1 897 826 2 196 725 2 538 154
Electricité crit un contrat d'abonnement de consomma-
tion d'électricité, contrat valide à la date ou
période du reporting.
SOT105 Branchements Nombre d’opérations de branchements Nombre 0 0 0
sociaux subventionnés (branchements sociaux exis-
subventionnés tant avant le PEPT) réalisés pendant la période
Electricité de reporting
SOT107 Branchements Nombre d’opérations de branchements Nombre 183 947 205 531 202 991
sociaux PEPT réalisés pendant la période de reporting dans
Electricité le cadre du Programme Electricité pour Tous
(PEPT) réalisés pendant la période de repor-
ting.

NB: Les branchements comptabilisés sont ceux


renseignés dans le SI.
2 - QUALITE DE SERVICE
SOT200 Disponibilité du
service
électricité
SOT201 Temps moyen Durée annuelle moyenne de rupture d’alimen- Heure 24 22 18
de coupure tation électrique pendant la période de repor-
électricité ting, hors incidents exceptionnels et coupures
programmées pour travaux
SOT202 Taux de Mesure de performance des groupes de produc- % 94,00% 96,60% 93,55%
disponibilité tion électrique définie par le rapport entre
des groupes de la durée pendant laquelle les groupes sont
production opérationnelles et la durée pendant laquelle
électrique hors ces groupes auraient dû idéalement fonctionner,
c’est-à-dire 100% du temps, si l’on excepte les
énergies intermittentes.

NB : il s’agit ici de la disponibilité en dehors des


arrêts programmés.
SOT230 Réseaux
exploités
SOT236 Réseaux Nombre total de kilomètres de lignes et câbles km 50 392 51 638 53 977
électriques de transport et de distribution de l’électricité
total exploités exploités à la fin de la période de reporting
SOT231 Réseaux Nombre de kilomètres de lignes et câbles km 5 132 5 453 6 022
électriques Haute Tension (HTB et THT) utilisés pour
de transport l’acheminement de l’électricité exploités à la
exploités fin de la période de reporting
SOT232 Réseaux Nombre de kilomètres de lignes et câbles km 45 260 46 185 47 955
électriques de Basse et Moyenne Tension (BT et HTA) utilisés
distribution pour l’acheminement de l’électricité, exploités
exploités à la fin de la période de reporting

99
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

3 - ACTIONS DE SOUTIEN, MECENAT, PARTENARIAT


SOT120 Action de
soutien, de
mécénat, de
partenariat
SOT121 Dépenses Sommes dégagées et investies dans des Monnaie 322 672 283 000 131 608
d'actions de actions de soutien, de mécénat et de partena- locale 514 000 215
soutien, de riat dans le cadre du sport, de la culture, de la
mécénat et de santé et de l’éducation. (FCFA ou €)
partenariat
NB: Ne retenir que les dépenses externes
4 - ETHIQUE
SOT130 Promotion de
l'éthique
SOT131 Dépenses Sommes dépensées pour la mise en place de Monnaie 37 534 21 954 16 009
effectuées dans stratégie, de projets ou de démarches visant locale 382 249 500
la promotion de à promouvoir l'éthique et à lutter contre la
l'éthique corruption, (FCFA ou €)
SOT132 Personnes Nombre de personnes formées / sensibilisées Nombre 131 130 291
formées/ à la lutte contre la corruption.
sensibilisées à
l'éthique
SOT135 Dispositif
d'alerte éthique
SOT136 Nombre de Nombre de plaintes et signalements internes Nombre 2 0 4
plaintes (issus de collaborateurs) reçues et suivies
internes reçues pour traitement par les responsables éthiques
SOT137 Nombre de Nombre de plaintes et signalements internes Nombre 2 0 1
plaintes (issus de collaborateurs) résolues par les
internes responsables éthiques
résolues
SOT138 Nombre de Nombre de plaintes et signalements externes Nombre 110 49 26
plaintes (issus de clients, fournisseurs....) reçues et
externes reçues suivies pour traitement par les responsables
éthiques
SOT139 Nombre de Nombre de plaintes et signalements internes Nombre 93 37 21
plaintes (issus de collaborateurs) et externes (issus de
externes clients, fournisseurs) résolues par les respon-
résolues sables éthiques
5 - ACCORDS COLLECTIFS
SOT141 Nombre total Nombre total d'accord collectifs signés dans Nombre 6 0 0
d'accords la période de reporting avec les organisations
collectifs signés syndicales
SOT142 Nombre Nombre d'accords collectifs touchant à la santé Nombre 1 0 0
d'accords et la sécurité signés dans la période de reporting
collectifs sur avec les organisations syndicales
aspects santé et
sécurité signés

100
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

6 -TAUX DE COUVERTURE DE CERTIFICATION


SOT150 Couverture
certification
Qualité (ISO
9001)
SOT151 Effectif des Nombre total des salariés (composé de ceux # personnes 697 848 993
services ayant un contrat à durée indéterminée valide
certifiés ISO et de ceux ayant un contrat à durée déter-
9001 minée valide) des directions ou sous directions
certifiées ISO 9001 à la fin de la période de
reporting

NB1 : Les stagiaires, apprentis, VIE, consultants,


intérimaires, journaliers, sous-traitants ne sont
pris en compte.

NB2 : les effectifs détachés à GS2E sont


comptabilisés dans l’effectif GS2E
SOT152 Taux de couver- Ratio du nombre de salariés des services certi- % 15,32% 18,73% 22,08%
ture certifica- fiés ISO 9001 sur l'effectif total certificable à la
tion ISO 9001 date de fin du reporting
SOT155 Couverture
certification
management de
la conformité
(ISO 19600)
SOT156 Effectif des Nombre total des salariés en CDD ou CDI des # personnes 4 549 4 527 4 506
services évalués directions ou sous directions évaluées ISO
ISO 19600 19600 à la fin de la période de reporting

NB1 : Les stagiaires, apprentis, VIE, consultants,


intérimaires, journaliers, sous-traitants ne sont
pris en compte.

NB2 : les effectifs détachés à GS2E sont comp-


tabilisés dans l’effectif GS2E
SOT157 Taux de couver- Ratio du nombre de salariés des services % 100% 100% 100%
ture évaluation évalués ISO 19600 sur l'effectif total certi-
ISO 19600 fiable à la date de fin du reporting
SOT170 Couverture
évaluation RSE
(ISO 26000)
SOT175 ISO 26000 -
production
d'électricité
SOT176 Capacité de Capacité totale du parc de production hydroélec- MW 704 704 704
production trique et thermique interconnecté opéré sur la
d'électricité base de la capacité réelle, des ouvrages couverts
des entités par une évaluation ISO 26000 valide à la date de
évaluées ISO 2 fin de reporting
SOT177 Taux de couver- Ratio de la capacité de production d'élèctricité % 100% 100% 100%
ture évaluation exploités par des entités évaluées ISO 26000
ISO 2600O sur le nombre total de la capacité de produc-
- production tion d'élèctricité à la date de fin du reporting
d'élèctricité

101
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

102
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

103
CIE - RAPPORT DÉVELOPPEMENT DURABLE 2019

Siège social : 1 Avenue Christiani Treichville


01 BP 6923 Abidjan 01 ( Côte d’Ivoire )
Tél : +225 21 23 33 40 - Fax : +225 21 23 35 88
Email : info@cie.ci - www.cie.ci

104

Vous aimerez peut-être aussi