Vous êtes sur la page 1sur 10

res Software // Whitepaper

o r t a n c e d e l a
L’imp ’ e s p a c e
n d e l
« virtualisatio r »
u t i l i s a t e u
de travail n d e s
a l i s a t i o
dans la virtu
e s d e t r a v a i l
post

Whitepaper

IT, the way you need it


2

Contenu :

Résumé.................................................................................................................................3

Qu’est-ce que la virtualisation des postes de travail ?................................................4

Pourquoi est-il important d’avoir une seule image disque (Master) ?....................4

Faire de l’image « maîtresse » une réalité : le concept de « couches »...................................5

Organiser Windows en système de couches.................................................................6

La virtualisation de l’espace de travail utilisateur : ne s’agit-il pas tout simplement de

profils itinérants ?.................................................................................................................7

Dans ce cas, qu’est-ce que la virtualisation de l’espace de travail utilisateur?...................8

Synthèse............................................................................................................................9
3

Résumé

Tout le monde veut réduire les coûts liés à l’assistance aux utilisateurs et l’une

des façons les plus prometteuses d’y parvenir est la virtualisation des postes de

travail. Administrer une image / un master Windows unique et partagé par tous les

utilisateurs, au lieu de gérer une installation propre à chaque utilisateur, permet de

réduire les coûts grâce à la virtualisation des postes de travail. Ceci est pertinent

au niveau du service informatique, mais pose cependant des problèmes aux

utilisateurs habitués à disposer d’un poste de travail personnalisé.

Dans cet article, l’expert indépendant Brian Madden met en lumière les défis

que pose la virtualisation des postes de travail au niveau de l’espace de travail

utilisateur et nous explique comment les utilisateurs peuvent continuer à disposer

d’un espace personnalisé, y compris lorsqu’ils partagent l’image « maîtresse » du

poste de travail virtuel.


4

Qu’est-ce que la virtualisation


De plus, il existe toute une catégorie supplémentaire de
des postes de travail ?
virtualisation des postes de travail, associant virtualisation
Bien que cet article traite de la mise à disposition et traditionnelle du matériel et virtualisation nouvelle des
de la gestion de l’espace de travail utilisateur, et de la postes de travail. Citrix, VMware, et les start-up comme
personnalisation des postes de travail virtuels, consacrons Virtual Computer et Neocleus ont tous prévu de lancer des
néanmoins quelques paragraphes à expliquer ce qu’on produits « d’hyperviseur client » cette année. Les hyperviseurs
entend ici par « virtualisation des postes de travail ». clients sont basés sur un concept similaire à VMware ESX
Par « virtualisation des postes de travail » beaucoup de gens ou Microsoft Hyper-V, hormis qu’ils fonctionnent sur des
entendent « VDI » (Virtual Desktop Infrastructure). Mais le VDI ordinateurs portables et non des serveurs. (L’idée est qu’un
n’en est qu’une partie. ordinateur portable peut facilement exécuter son système
d’exploitation dans une machine virtuelle, bénéficiant ainsi de
Au niveau le plus bas, la « virtualisation » sépare le physique la portabilité, de la gestion, de la sauvegarde et du contrôle
du logique. La « virtualisation des postes de travail » consiste de l’image, exactement comme les serveurs).
donc à séparer l’appareil, physique, qui sert de support au
poste de travail (ordinateur portable, PC de bureau, etc.) du Enfin, d’autres entreprises, comme RingCube et Mokafive,
logiciel, logique, du poste de travail (Windows). ont des produits qui permettent aux administrateurs de faire
fonctionner des machines virtuelles d’entreprise, commandées
Donc, s’il est vrai que le VDI est la virtualisation des postes de de façon centralisée, directement sur des machines clientes
travail, il ne s’agit en fait que d’un type de virtualisation. Le par-dessus les systèmes d’exploitation client existants (même
concept de virtualisation englobe bien plus que le VDI. Linux ou Mac), associant ainsi liberté de choix de l’utilisateur
Par exemple, Terminal Server (tout comme les solutions et le contrôle de l’administrateur.
basées sur Terminal Server comme Citrix XenApp) est bien
une solution de virtualisation de postes de travail, puisqu’il Ainsi, le VDI, Terminal Server, le streaming de système
fournit un poste de travail à un utilisateur (à partir d’un serveur d’exploitation, les hyperviseurs clients et les machines
distant) sur une plate-frome d’accès (comme un client léger) virtuelles basées sur le client sont toutes des formes de
sans que le système d’exploitation du poste de travail ne soit virtualisation de postes de travail.
installé sur ce dispositif. (Dans ce contexte, Terminal Server et
le VDI sont très semblables, la différence tenant au fait que
Pourquoi est-il important d’avoir une seule
Terminal Server est une solution multi-utilisateurs et que le
VDI est mono-utilisateur). image disque (Master) ?
Comme indiqué brièvement en début d’article, c’est
Mais la virtualisation des postes de travail peut aussi être essentiellement la réduction des coûts de gestion qui
plus qu’une solution d’informatique répartie. Par exemple, incite les entreprises à mettre en place différentes formes
le « streaming de système d’exploitation » décrit une de virtualisation de postes de travail. Partager un même
technologie où une copie de Windows s’exécute localement exemplaire de Windows entre plusieurs utilisateurs (des
sur un dispositif client. Il s’agit donc d’informatique basée centaines, voire des milliers) permet de réaliser cet objectif.
sur le client et non sur le serveur. Mais, avec le streaming de Ceci implique que toutes les tâches de maintenance Windows
système d’exploitation, l’image du système d’exploitation (correctifs à chaud ou à froid, modifications de configuration)
est « diffusée en continu » à partir d’un point central vers le sont réalisées une seule fois sur cette image maîtresse
client, et non installée localement. Cette diffusion en continu partagée, au lieu d’être répétées à l’infini pour chaque
du système d’exploitation peut être utilisée « en natif » sur utilisateur.
un système client (le seul véritable changement par rapport
à l’informatique traditionnelle est que Windows n’est pas D’ailleurs, il est sans doute intéressant de signaler que le
installé localement mais est plutôt un exemplaire partagé mis « partage » de Windows ne signifie pas littéralement que
à disposition à partir du réseau), ou utilisée en association des utilisateurs multiples se connectent et utilisent le même
avec un type de virtualisation du matériel fonctionnant sur le Windows VM ou la même image disque. Au contraire,
système client. cette capacité de « partage » est activée par des actions
comme la capture d’écran, le clonage, l’approvisionnement
5

dynamique ou d’autres fonctionnalités qui permettent à une


image disque unique (vhd, vmdk, etc.) d’être utilisée par de Cette « façon différente de penser » va au-delà de la
multiples machines simultanément. On aboutit donc à un seul personnalisation du poste de travail. Pour partager la même
exemplaire de Windows pour de multiples utilisateurs. image disque maîtresse, nous devons également tenir compte
Pour ceux qui n’ont jamais réfléchi à ce concept de partage, du fait que plusieurs utilisateurs voudront utiliser différents
de nombreux problèmes apparaissent. Par exemple, si tous types de matériels et qu’ils auront besoin d’applications
les postes de travail fonctionnant sous Windows partagent la différentes.
même image disque, comment gérer les noms d’ordinateurs
et les numéros de session dupliqués ? Par ailleurs, que se Cette réflexion nous permet de grouper de manière
passe-t-il si l’on essaie de faire démarrer les multiples postes schématique et en plusieurs grandes catégories les
de travail sous Windows à partir de la même image disque ? différents types de personnalisation nécessaires pour qu’un
Heureusement, les entreprises comme Citrix, VMware, même exemplaire de Windows soit partagé par différents
Microsoft, Virtual Computer et Mokafive ont résolu tous utilisateurs, notamment :
ces problèmes (nous n’en aborderons pas les détails ici). • L’espace de travail utilisateur
Cependant, les utilisateurs doivent toujours gérer beaucoup • Les applications
de spécificités et, si chaque utilisateur démarre avec la même • Le système d’exploitation
image disque de Windows, comment différencier chacun • Le matériel
des postes de travail ? Comment laisser les utilisateurs Nous pouvons représenter ces catégories comme un
personnaliser leur environnement ou modifier leurs propres ensemble de couches. Comme les autres modèles fondés sur
paramètres ? les couches, comme la pile OSI, nous pouvons imaginer des
couches hautes positionnées au-dessus des couches basses,
Ces difficultés ne doivent pas vous décourager, car nous formant une « pile de postes de travail » hiérarchisée comme
avons la chance d’avoir un précédent qui depuis 15 ans nous dans l’exemple suivant :
explique comment faire : Terminal Server ! (Après tout, dans
un environnement Terminal Server, plusieurs utilisateurs « User Workspace
partagent » la même image du Terminal Server Windows, à
la différence près qu’ils la partagent dans leur propre session Applications
plutôt que sur leur propre ordinateur).
Operating System
Ainsi, une virtualisation réussie des postes de travail
doit permettre à tous les utilisateurs de partager un seul
exemplaire maître de Windows sans compromettre les
Hardware
possibilités de personnalisation de leurs postes de travail. Figure 1. Pile de postes de travail idéale

Si l’on pouvait clairement délimiter ces quatre couches sur


Faire de l’image « maîtresse » une réalité : le
un poste de travail Windows, il serait relativement simple de
concept de « couches » partager cette image maîtresse entre tous les utilisateurs.
Comment mettre en œuvre une image disque unique Chaque utilisateur pourrait démarrer avec sa propre couche «
partagée ? Microsoft Windows (depuis l’époque de Windows matériel » (que ce soit sur un ordinateur portable local ou une
NT jusqu’à Windows 7 aujourd’hui) s’appuie sur une instance de VDI à distance). Il serait ensuite facile de « poser
architecture conçue pour un utilisateur unique exécutant le » la couche « système d’exploitation » (qui est également
système localement sur une machine cliente (le principe étant partagée par plusieurs centaines voire plusieurs milliers
que l’utilisateur a la possibilité d’installer des applications d’utilisateurs). Puis la couche « applications » pourrait être
et de personnaliser son poste de travail). Cela marche à posée selon les besoins de chaque utilisateur et, finalement,
condition d’utiliser Windows « à l’ancienne ». Mais, pour l’espace de travail utilisateur (ou « poste de travail utilisateur
partager un même exemplaire de Windows entre plusieurs », « personnalité », ou « session utilisateur », etc.) pourrait être
utilisateurs dans un environnement de virtualisation de postes posé par-dessus.
de travail, nous devons réfléchir à modifier le fonctionnement
de Windows.
6

Le résultat serait un poste de travail Windows entièrement impossible de simplement prélever une application sur un
personnalisé et créé de manière dynamique à partir de divers exemplaire de Windows et de la faire fonctionner sur un autre.
composants formant différentes couches. (Essayez, par exemple, de copier le dossier « Program Files
» d’un ordinateur à l’autre. Il y a de fortes chances pour que
Cette situation idéale (figure 1) ne relève malheureusement les logiciels d’application ne fonctionnent pas s’ils n’ont pas
pas tout à fait de la réalité, qui s’approcherait plutôt de la été correctement « installés » sur le nouvel ordinateur. Ce
figure 2 : processus d’installation est ce qui personnalise l’application
pour cet exemplaire spécifique de Windows).
Par ailleurs, ces couches se superposent. Par exemple, lorsque
User Workspace des utilisateurs personnalisent leur ordinateur de bureau, où
Applications ces paramètres sont-ils enregistrés ? Dans le registre ? Dans
Operating System les fichiers ? Dans les bases de données ? Encore faut-il le
Hardware savoir…

Figure 2. Pile de postes de travail Windows « réelle » Organiser Windows en système de couches
Ici, les quatre couches (matériel, système d’exploitation, Comme vous pouvez probablement l’imaginer, « organiser
applications et espace de travail utilisateur) sont bien » Windows en un système de couches bien délimitées nous
présentes. Cependant, ces couches ne sont pas clairement permettrait d’ouvrir de nombreuses perspectives en termes
délimitées. de gestion du poste de travail.

Qu’est-ce que cela signifie exactement ? Examinons la couche Par exemple, nous pourrions avoir différentes applications
« système d’exploitation » et la couche « matériel ». Beaucoup pour différents utilisateurs tout en partageant la même
d’éléments spécifiques aux matériels se retrouvent dans la installation de base du système d’exploitation. Nous pourrions
couche du système d’exploitation (pilotes, configurations, également avoir des paramètres capables de suivre leurs
paramètres de registre HKLM, etc.). Vous ne voyez pas où utilisateurs à chaque connexion ou déconnexion sur différents
est le problème ? Essayez donc de retirer un disque dur d’un types de matériels.
ordinateur de bureau, de le monter sur un ordinateur d’un
modèle différent et de le rallumer. L’exemplaire de Windows L’objectif de la « virtualisation » est bel et bien de délimiter
aura été personnalisé pour le système client à un point tel que clairement les différentes couches de la pile Windows et il
l’ordinateur ne démarrera pas. existe plusieurs produits et technologies qui en facilitent la
mise en œuvre.
Ceci vaut également pour les applications. Aujourd’hui, les
applications Windows sont intimement liées au système Par exemple, des produits de virtualisation de matériel
d’exploitation sur lequel elles sont installées. (Pensez aux comme VMware ESX, Citrix XenServer et Microsoft Hyper-V
paramètres de registre HKLM, aux DLL partagées, aux pilotes, créent déjà une séparation nette entre la couche « système
aux EXE en mode noyau, aux services, etc.). Là encore, il est d’exploitation » et la couche « matériel ». (Après tout, si vous

User Workspace User Workspace

Applications Other Applications

Operating System Operating System

Hardware Different Hardware

Figure 3. Une pile Windows correctement organisée qui ouvre des perspectives
7

User Workspace
User Workspace Virtualizaton
Applications
App Virtualizaton
Operating System
Hardware Virtualizaton
Hardware
Figure 4. Les différents types de produits de virtualisation établissent des séparations nettes entre les différentes couches

faites fonctionner votre machine Windows dans une machine du système d’exploitation, cela ne revient-il pas à créer des
virtuelle, alors, oui, vous pouvez facilement la déplacer d’un profils itinérants ?
type de matériel à l’autre et elle fonctionne toujours).
Par ailleurs, différentes solutions de virtualisation En effet, le concept de la virtualisation est, pour l’essentiel,
d’applications, comme Microsoft App-V, VMware ThinApp, identique au concept de profils itinérants. Mais en réalité, le
Symantec Workspace Virtualization et le streaming fonctionnement des profils itinérants ne correspond pas tout à
d’applications Citrix XenApp établissent toutes une séparation fait à nos objectifs.
nette entre les couches applicatives et celles du système
d’exploitation. En fait, ils ne capturent que certaines parties du poste de
travail utilisateur. (Plus précisément, ils capturent des fichiers
On peut donc facilement imaginer un produit similaire, enregistrés dans le dossier du profil utilisateur et des clés
capable de virtualiser les paramètres utilisateurs et de de registre enregistrées dans la zone de registre HKCU). En
délimiter clairement le poste de travail utilisateur des couches réalité, les paramètres utilisateurs sont décrits et enregistrés
« applications » et « système d’exploitation ». dans des espaces variés et différents de ceux réservés aux
profils prédéfinis. Dès lors, les profils itinérants ne capturent
L’organisation de Windows par couches offre un autre ni les fichiers enregistrés ailleurs que dans le dossier du profil
avantage : comme pour la pile OSI, nous pouvons permettre utilisateur, ni les paramètres enregistrés dans d’autres zones
aux couches supérieures d’ignorer les couches inférieures. En de registres.
théorie, si nos applications étaient correctement virtualisées,
la couche « système d’exploitation » importerait peu. (De De plus, au niveau des registres, les profils itinérants
toute évidence, aujourd’hui, c’est toujours Windows, mais il fonctionnent sur le mode du « tout ou rien ». En tant
est possible d’envisager un environnement de virtualisation qu’administrateur, vous pouvez activer des profils itinérants, ce
d’applications où un seul progiciel d’applications Windows qui signifie que le HKCU de chaque utilisateur sera enregistré
pourrait fonctionner sous Terminal Server, Windows 7 client ou et restauré. Mais vous perdrez alors la possibilité de modifier
Windows XP). le registre de l’utilisateur. En pratique, vous ne pouvez donc
pas choisir entre paramètres utilisateurs que vous aimeriez
Cela vaut également pour la couche « espace de travail forcer et les paramètres personnalisables par l’utilisateur lui-
utilisateur ». En isolant et en virtualisant correctement tous les même. Pour résumer, la fonctionnalité Windows des profils
paramètres du poste de travail, l’utilisateur obtient un poste itinérants permet soit la liberté totale des utilisateurs, soit le
de travail enrichi et entièrement personnalisé, quel que soit le verrouillage total.
type de virtualisation des postes de travail : Terminal Server,
VDI, hyperviseurs clients ou poste de travail traditionnel. Quant à ceux à qui les profils itinérants ou leur utilisation
exclusive ne posent pas problème, je les mets au défi de les
La virtualisation de l’espace de travail utiliser pendant une semaine sur leur propre ordinateur sous
Windows. Essayez de travailler comme un utilisateur « normal
utilisateur : ne s’agit-il pas tout simplement
». Alors, vous changez d’avis ?
de profils itinérants ?
Si la virtualisation de l’espace de travail utilisateur consiste à
séparer tous les paramètres utilisateurs des applications et
8

Dans ce cas, qu’est-ce que la virtualisation


de l’espace de travail utilisateur ?
Nous avons vu jusqu’ici que la virtualisation de l’espace de Par ailleurs, grâce à une console de gestion centralisée, les
travail utilisateur est importante pour un usage réussi de la administrateurs peuvent configurer ces solutions, sous forme
virtualisation des postes de travail et que les profils itinérants graphique, en fonction des différents groupes d’utilisateurs.
ne sont pas suffisants. Alors, en quoi consiste exactement Par exemple, les administrateurs peuvent imposer des
la virtualisation de l’espace de travail utilisateur, et en paramètres MAPI spécifiques pour assurer une configuration
quoi diffère-t-elle des fonctionnalités intégrées des profils correcte du logiciel Outlook, tout en permettant à l’utilisateur
itinérants ? de personnaliser ses propres paramètres d’absence du
bureau.
Tout comme les profils itinérants Windows, les solutions de
virtualisation de l’espace de travail utilisateur « surveillent Enfin, ces produits de virtualisation étant édités par des
» les modifications et les personnalisations apportées par entreprises autres que Microsoft et spécifiquement adaptés
un utilisateur sur son espace de travail. Le concept sous- à telle ou telle utilisation, ils offrent une compatibilité bien
jacent est de pouvoir enregistrer de façon centralisée ces plus étendue que les profils itinérants intégrés. Par exemple,
modifications, puis de les réappliquer en n’importe quel point si vous deviez fournir des applications via Windows Server
de connexion de l’utilisateur. On peut dès lors appliquer à la 2008 Terminal Services, des postes de travail locaux via
demande un environnement utilisateur « complet », même si Windows Vista, et des postes de travail VDI via Windows XP,
la session utilisateur est basée sur l’image disque maîtresse un profil itinérant ne « survivrait » pas dans un environnement
partagée. où chaque version différente de Windows risquerait de
corrompre et de modifier les systèmes existants. (Des
L’espace de travail utilisateur et la personnalisation du paramètres utilisateurs ou des personnalisations enregistrés
poste de travail étant totalement dissociés de Windows, les sur une plate-forme devront être à nouveau effectués sur telle
administrateurs peuvent mettre à jour ou cloner le poste de autre).
travail maître en toute liberté sans affecter les paramètres ou
les personnalisations apportées par l’utilisateur. Les solutions de virtualisation de l’espace de travail utilisateur
permettent de résoudre ce problème, car elles sauront quels
En quoi ces produits de virtualisation de l’espace de travail paramètres lire à partir de différents espaces sur différentes
diffèrent-ils des fonctionnalités intégrées de profils itinérants ? plates-formes.
Contrairement aux profils itinérants Windows, la plupart
des produits de virtualisation de l’espace de travail
utilisateur fonctionnent en continu. Toute modification
ou personnalisation effectuée par l’utilisateur est donc
instantanément capturée et transmise à l’espace de stockage
centralisé. Les personnalisations apportées par l’utilisateur
sont ainsi conservées, même en cas de déconnexion
incorrecte. Cette caractéristique constitue un avantage
indéniable par rapport aux profils itinérants, dans la mesure
où le processus de sauvegarde ne s’effectue pas uniquement
au moment de la déconnexion de l’utilisateur.

Plus important encore, les solutions de virtualisation de


l’espace de travail utilisateur sont capables de capturer tous
les changements faits au cours d’une session utilisateur,
y compris ceux enregistrés en dehors des espaces de
profils utilisateurs standard. Elles peuvent donc capturer et
conserver un nombre bien plus élevé de changements et de
personnalisations que les profils itinérants.
9

Synthèse
La virtualisation des postes de travail, que ce soit par VDI, Terminal Server, machine

virtuelle client ou streaming de système d’exploitation, est en marche, que vous

le vouliez ou non. Selon Gartner, 49 millions d’utilisateurs utiliseront le VDI pour

la virtualisation des postes de travail d’ici cinq ans (déjà plus de 100 millions

d’utilisateurs utilisent actuellement Terminal Server à travers le monde).

Pour réduire de manière significative les coûts d’exploitation de votre environnement

de postes de travail, il est indispensable d’accéder à une seule (ou quelques) image

disque maîtresse partagée. La virtualisation du matériel, du système d’exploitation

et des applications permettra de réaliser une bonne partie des économies. La

virtualisation de l’espace de travail utilisateur fera le reste.

Les solutions de virtualisation de l’espace de travail utilisateur sont déjà nombreuses

sur le marché. Utilisez-les dès aujourd’hui pour gérer ou pour permettre aux

utilisateurs de gérer les personnalités et configurations dans vos environnements

existants, voire partager les personnalisations entre des ordinateurs de bureau

classiques et des ordinateurs portables, des fermes Terminal Server et Citrix XenApp et

vos mises en place expérimentales de VDI.

Définir aujourd’hui votre stratégie de virtualisation de l’espace de travail utilisateur

vous permettra demain d’évoluer vers une solution entièrement intégrée de

virtualisation des postes de travail.


RES Software propose des solutions d’aide aux entreprises dans la gestion
de leur environnement Microsoft Windows®, quelle que soit la façon dont
cet environnement est fourni à l’utilisateur final. Les solutions de RES
Software permettent une réduction importante de la complexité et
du coût de gestion des environnements Windows et une productivité
accrue des utilisateurs et des services informatiques. Fondée en 1999, la
société RES Software développe des produits en étroite coopération avec
ses clients. Elle fournit actuellement ses solutions à plus de 2 500
entreprises à travers le monde. Citrix®, Microsoft® et VMware®
comptent parmi les partenaires stratégiques de RES Software. Les
solutions RES Software sont exclusivement fournies à travers
un réseau international de partenaires certifiés.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.ressoftware.com

Copyright © 1998-2009 RES Software.


V2300-01F

Vous aimerez peut-être aussi