Vous êtes sur la page 1sur 4

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

****
Université de Monastir
****
Ecole Nationale des Ingénieurs de Monastir
****
Département Génie Energétique

TPE

Moteurs thermiques
Réalisé par :
LAABIDI Meriem
Niveau :
2ème Génie Energétique G1
Encadré par :
M. BECHIKH Maher
Introduction
Les moteurs thermiques ont pour rôle de transformer l'énergie thermique à l'énergie
mécanique. Ils sont encore appelés les moteurs à combustion qui sont généralement distingués
en deux types :

• Les moteurs à combustion interne où le système est renouvelé à chaque cycle. Le système
est en contact avec une seule source de chaleur (I' atmosphère).

• Les moteurs à combustion externe où le système (air) est recyclé, sans renouvellement, ce
qui nécessite alors 2 sources de chaleur

Les exigences de la nouvelle norme Euro 6d


Les normes européennes d'émission, dites normes Euro sont des règlements de l'Union
européenne qui fixent les limites maximales de rejets polluants pour les véhicules roulants. Il
s'agit d'un ensemble de normes de plus en plus strictes s'appliquant aux véhicules neufs. Leur
objectif est de réduire la pollution atmosphérique due au transport routier.

Depuis l'introduction de la première norme européenne sur les émissions des véhicules
à moteurs à explosion en 1992, la législation européenne est rendue plus sévère tous les 5 ans
environ. Les normes d'émissions « Euro » se succèdent donc, dûment numérotées. La mise en
œuvre se fait à des dates décalées pour les automobiles, les véhicules utilitaires légers,
les motocyclettes et les poids lourds. Les normes diffèrent entre les différents types de
moteurs et de véhicules,

La norme Euro 6 est entrée en vigueur en Septembre 2014, concernant l’homologation des
nouveaux moteurs. Depuis, diverses contraintes et évolutions ont été établies, conduisant à la
mise en service en 2020 de la norme Euro 6d pour les nouveaux modèles et 2021 pour les
modèles déjà en vente sur le marché du neuf. Toutefois, il est primordial de noter que les
seuils sont différents selon qu’il s’agisse d’un moteur type diesel ou essence.

La norme Euro 6 d prévoit de nouvelles procédures (WLTP) associées à des relevés en


conditions de conduite réelles Néanmoins, un facteur de conformité sera applicable sur les
mesures d’émissions lors des phases RDE. Tout d’abord de 2,1 avec la norme Euro 6d
temp pour les émissions Nox, il sera de 1,5 en 2020 avec la norme Euro 6d pour les particules
en nombre (PN). Enfin, en plus de ces normes concernant les polluants, les constructeurs sont
toujours soumis à l’objectif de 95 g/km de CO 2. Cet objectif étant obtenu par une moyenne
effectuée sur l’ensemble des véhicules neufs vendus à partir de 2021 tous types confondus (c.-
à-d. sans distinction de modèles : sport, off-road, routière, citadine voir hybride et même
électrique).
Les solutions techniques pour améliorer les performances CO2

Les émissions de CO2 proviennent essentiellement de la combustion d'énergie et la


consommation représente la part la plus importante des gaz à effet de serre (GES). C’est donc
le premier domaine d'intervention pour réduire les émissions de CO 2. En amont, les choix de
production de l'électricité et la recherche pour capturer le dioxyde de carbone constituent un
autre domaine d'intervention pour réduire ces émissions.

Pour cela, il s'agit de jouer sur le levier de l'éco-efficacité par la maîtrise de la demande et la
réduction du contenu carbone de la consommation d'énergie dans les secteurs les plus
énergivores : bâtiments, transports, industrie.

L’efficacité énergétique peut être améliorée au niveau des modes de production centralisés et
dans les choix énergétiques des différents pays :

 En augmentant le rendement énergétique des installations et en limitant les pertes lors de la


production, du transport et de la distribution, grâce à des technologies plus performantes. Par
exemple le remplacement de vieilles centrales thermiques au charbon par des centrales à
vapeur supercritique ou par des cycles combinés gaz, le développement de la production
combinée de chaleur et d'électricité (cogénération) ;
 En utilisant les énergies non émettrices de CO2 comme moyen de production d’énergie :
 Non renouvelables, comme le nucléaire ;
 Renouvelables : hydraulique, éolien, solaire photovoltaïque, géothermie, biomasse,
énergies marines.
Les solutions de mobilité durables envisageables à long terme.

Les différents moyens de transport qui ont recours à des énergies fossiles nuisent
considérablement à l’environnement. Ils émettent du CO2 : responsable de la dégradation de
la couche d’ozone. En alternative à cette possibilité de déplacement, il existe une large
sélection de solutions écologiques.
Parler de mobilité durable revient à discuter des différentes solutions pour éviter le
réchauffement climatique. Ce principe consiste à choisir des alternatives plus sûres : des
moyens de transport plus écologiques dont l’émission de gaz à effet de serre sont nettement
réduits.
Pour réduire les effets indésirables causés par l’émission de CO2 :
 Le covoiturage permet au propriétaire de la voiture de conduire une ou plusieurs
personnes à la même destination. Il permet non seulement d’économiser dans les frais liés au
déplacement, mais il se voit également comme la meilleure alternative pour réduire le nombre
de véhicules en circulation.
 Par la suite, adopter un moyen de transport en commun permet de minimiser les effets
des gaz nocifs à l’environnement. Mettre à disposition de tout un moyen de transport
commun gratuit permettra de diminuer l’utilisation de voitures émettant du CO2.
 Adopter des moyens de transport qui n’émettent pas des gaz carboniques s’avère être
l'idéale. La voiture électrique compte parmi les meilleures alternatives pour lutter contre la
dégradation de l’environnement.
 Choisir un véhicule combinant l’énergie thermique et l’énergie électrique. Elle permet
à la fois d’économiser sur l’achat de carburant et de réduire l’émission de CO2 de la voiture.
 En minimisant les déplacements. Une solution de plus en plus prisée par les
travailleurs, le télétravail permet d’exercer son activité sans avoir à se déplacer de chez soi.
 À part cela, l’idéal serait de s’installer dans les alentours du local de travail. Le
déménagement compte parmi les plus importantes possibilités pour une solution durable.

Vous aimerez peut-être aussi