Vous êtes sur la page 1sur 8

PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

Méthodes de production écrite

1. Le plan thématique (plan simple)


Le plan thématique est le plan le plus simple, il permet d’exposer un thème et
de le développer selon différents points de vue.
Il est généralement utilisé lorsque le thème représente un fait positif comme :
Le sport ; la lecture ; le bonheur ; la liberté ; l’éducation, la famille, la femme, le
rôle du père, l’amitié ….

Exemple de sujets
Que représente pour vous la lecture ?

Exemple d’introduction :
Il est communément admis que la lecture occupe une place -très importante dans
la vie de chaque individu. Voilà pourquoi on se demande sur les bienfaits que peut
apporter cette activité.

2. Le plan dialectique
Quand utilise-t-on le plan dialectique ?
→ Lorsque le sujet présente une opinion discutable. Sujet sous forme
d’une question fermée : La question doit être fermée, c’est-à-dire doit pouvoir y
répondre par oui ou par non.
C’est le cas des sujets qui contiennent, dans leurs libellés, les interrogations
suivantes :
 « Pensez-vous que… »,
 « Dans quelle mesure peut-on dire que… »,
 « Suffit-il de… »,
 « Peut-on considérer que… »,

1
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

 « Dans quelle mesure peut-on adhérer à ce jugement ? »,


 « Partagez-vous ce point de vue ? »
 « est-ce que … ? »
 «Êtes-vous d’accord avec… ? »
Plan :
I- introduction
II- Développement :
1ère partie : OUI ou NON (thèse)
2ème partie : MAIS (antithèse)
III- Conclusion : synthèse
C’est le fameux plan « thèse/antithèse/synthèse« .
Exemple de sujets :
Faut-il, à votre avis, accorder une grande liberté aux jeunes, ou au contraire doit-
on la limiter ?
→ Thèse : il faut accorder une grande liberté aux jeunes,
Antithèse : on doit limiter cette liberté
Exemple d’introduction
Certains pensent qu’il faut accorder une grande liberté aux jeunes, .D’autres
au contraire estiment qu’on doit limiter cette liberté. Voilà pourquoi les avis
demeurent contrastés à cet égard.
Le plan dialectique peut également être utilisé lorsque le sujet propose de mesurer
les avantages et les inconvénients de tel ou tel phénomène.

2
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

3. Le plan analytique
Le plan analytique répond aux sujets qui demandent de décrire une situation,
d’en analyser les causes, les conséquences, les manifestations et de proposer
d’éventuelles solutions.
– les sujets qui présentent une seule thèse
Ce plan fonctionne lorsque la question posée correspond à une question ouverte :
vous ne pouvez pas y répondre par oui ou non
Le plan analytique est généralement utilisé lorsque le thème représente un fait
négatif comme : la superstition, la drogue ; la violence contre la femme ; la
délinquance, l’abandon scolaire, la médisance, l’analphabétisme, l’ignorance,
l’absence permanent du père …
Exemple de sujets :
Que pensez-vous des problèmes posés par la violence aux lycées ?
Plan
I. Les formes et les manifestations de la délinquance juvénile.
II. Les causes du phénomène.
III. Les remèdes. (Solutions)
Exemple d’introduction :
La violence aux lycées constitue un phénomène qui ne cesse de se répandre de
plus en plus dans la société. Ainsi on se demande au sujet de ses causes de même
que les solutions pour remédier à ce problème.

3
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

PRODUCTIONS ECRITES
Sujets en relation avec les thèmes d’Antigone

 Êtes-vous pour l’attitude de Créon ou celle d’Antigone?


 Antigone vous parait-elle vraiment consciente de son acte?
 L’obstination est-elle une qualité ou un défaut?
 Quelle est votre représentation du bonheur?
 Pensez-vous que les jeunes n’ont rien à apprendre des adultes?
 Confier ses secrets à quelqu’un est-il dangereux ?

1. PRODUCTION ECRITE N.1

SUJET : Êtes-vous pour l’attitude de Créon ou celle d’Antigone?

Les partisans de l’attitude de Créon (adversaires d’Antigone)


– Créon est sage et réaliste : donner l’exemple
– Créon est un homme de pouvoir ; faire respecter la loi.
– son argument est solide : la trahison deux frères qui complotent contre les intérêts
de la patrie.
– Créon a une responsabilité lourde : assurer l’ordre.
– Antigone est jeune ; elle manque d’expérience, son acte est irréfléchi.
– Antigone est pessimiste ; elle s’autodétruit.
Les arguments d’Antigone (contre l’attitude de Créon)
-Antigone a le sens de la responsabilité : le devoir familial.
– Elle s’attache aux rites ancestraux : assurer le repos éternel à l’âme de Polynice.
– Antigone se dresse contre le mensonge
– Antigone est un personnage assoiffé de liberté
– Antigone est l’incarnation du courage : personnalité forte.

4
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

2. PRODUCTION ECRITE N.2

Sujet : « Je n’ai plus rien apprendre de vous » dit Antigone à Créon.


Pensez-vous que les jeunes n’ont rien à apprendre des adultes ? Justifiez votre
réponse par des arguments et des exemples tirés de votre entourage.
Les jeunes n’ont rien à apprendre des adultes :
-les adultes sont ignorants, non instruits.
– le jeune est capable de se prendre en charge sans le soutien de l’adulte. (Se
débrouiller seul).
– les idées personnelles, philosophiques, idéologiques… de l’adulte ne
correspondent aux aspirations des jeunes.
Les jeunes ont des choses à apprendre des adultes :
-l’adulte est expérimenté, transmetteur de savoir
– Il est détenteur de valeurs exemplaires. (Tolérance, indulgence, générosité,
altruisme …)

3. PRODUCTION ECRITE N.3

SUJET : Confier ses secrets à quelqu’un est-il dangereux ?

INTRODUCTION :L’homme est un être social, il vit en groupe, il a besoin de


communiquer, il se trouve dans la nécessité de communique ses secrets à autrui, de
leur faire part de ses problèmes. Dans quelle mesure cette attitude parait-elle
pertinente?
Confier ses problèmes à quelqu’un est-il dangereux ?
 Rendre ses secrets publics.
 Menace pour la vie intime.
 Avoir des problèmes à cause de certains secrets divulgués.
 Détruire les relations familiales, amicales…

5
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

 Se retrouver dans une position de faiblesse devant une personne qui utilise nos
secrets comme arme dirigée contre nous.
Se confier est un besoin
 Se confier est un soulagement.
 Se confier permet de se libérer des problèmes.
 C’est sentir qu’il y a des amis qui nous écoutent, qui sont solidaires avec nous.
Il faut bien choisir ses amis intimes. Se confier est dangereux mais nécessaire.

4. PRODUCTION ECRITE 4

Sujet : à la lumière de votre lecture d’Antigone, l’héroïne vous parait-elle vraiment


consciente de son acte ?

CORRECTION :
Le vif du sujet d’Antigone est essentiellement ce duel entre Créon et sa nièce à propos
de l’enterrement de Polynice. Chacun tient à ses principes et campe sur sa décision.
Certes, « il est bon pour les hommes de croire aux idées et de mourir pour elles »
Mais Antigone croit-elle vraiment à son projet ? En est-elle vraiment consciente?
D’après ma propre lecture de la pièce, Antigone me parait, effectivement, un
personnage bien décidé à assumer ses responsabilités mais conçoit mal les raisons de
son projet.
Au premier lieu, elle justifie sa décision par principe et devoir moral. Et à la
question de Créon «Pourquoi as-tu tenté d’enterrer ton frère?» elle répond
froidement: «je le devais» Un peu plus loin, elle ajoute dans un air sur et défiant: «Je
le devais tout de même». Ainsi, Antigone explique son acte par le sens du devoir
moral.
Au second lieu, et à la question de Créon «Pourquoi fais tu ce geste alors…?»,
Antigone affirme fiévreusement: «C’est pour personne. Pour moi». Il parait alors que

6
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

notre héroïne agit pour des raisons personnelles qui ne sont autres que se confirmer
et accéder à la liberté. «Polynice n’est qu’un prétexte» comme le rappelle Créon.
Vers la fin de la pièce notamment dans sa solitude cuisante avec le garde, Antigone
n’arrive plus à comprendre les motifs de sa décision.
Dans la lettre adressée à son fiancé, elle craque : «…je ne sais plus pourquoi je
meurs. J’ai peur.» Expression qui va être répétée trois fois concessives. Pire que cela,
Antigone demande «Pardon» pour les ennuis qu’elle a causé à sa famille. Par
conséquent, ôte à son geste tout héroïsme et l’entache d’absurdité.
En somme, et quoique Antigone soit un personnage de principe, il me parait qu’elle
n’est sure que de mourir car, dès le début, elle a renoncé à sa famille, sa chienne
Douce, son enfance et au petit garçon qu’elle aurait pu avoir.

5. PRODUCTION ECRITE N.5

SUJET : L’obstination est-elle une qualité ou un défaut?

CORRECTION :
Notre existence est pareille à une aventure tantôt paisible et tantôt parsemée
d’obstacles. Voilà pourquoi on se trouve, parfois, de prendre des décisions et de les
défendre jusqu’au bout. Ainsi une question s’impose concernant les motifs qui
poussent à ce type d’attitude.
Nul ne peut nier que défendre nos choix et nos décisions consolide et renforce notre
personnalité car il nous oblige à défier tous les obstacles et à s’armer de volonté.
Outre cela, notre entourage sera contraint d’admettre notre point de vue et partant il
va avoir de l’estime pour notre obstination. C’est par ailleurs, une occasion pour
affirmer notre personnalité et de nous imposer dans notre contexte comme c’était le
cas de l’héroïne, de l’œuvre de Jean Anouilh, Antigone, qui a résisté à toutes les
tentatives de la dissuader et elle est allée jusqu’au bout de son projet.
7
PROF : BADR RACHIDI LYCEE MOULAY YOUSSEF

Ainsi l’obstination est un atout et une vertu qui forge l’esprit et développe la
personnalité.

6. PRODUCTION ECRITE 6

SUJET : Quelle est votre représentation du bonheur?

CORRECTION :
Le bonheur est un sentiment de félicité et de satisfaction morale. Il est également
une sensation de joie et de bien-être. Cependant, sa conception est relative et elle
varie d’une personne à l’autre.
Personnellement, je l’associe à une représentation particulière. Celle-ci consiste
à le considérer telles des valeurs humaine nobles. Il est aussi l’amour et le respect
mutuel. Il se rapporte, d’autre part, à la possibilité de vivre entouré de personnes
chères à nos cœurs ainsi que des amis fidèles sur qui on peut compter. En outre,
le bonheur signifie avoir confiance en soi et pouvoir réaliser ses rêves. Il est par
ailleurs, synonyme de sécurité matérielle qui nous met à l’abri de la misère. Et
enfin sa manifestation la plus significative, est la possibilité de fonder un foyer ou
règne une atmosphère de sécurité, de joie et notamment de tendresse !
En guise de conclusion, on peut dire que la représentation du bonheur est
variable. Mais une question s’impose à savoir si tous les gens ont la possibilité de
profiter de cette sensation agréable ?