Vous êtes sur la page 1sur 1

IA LOUGA/LAN LINGUERE/ Cellule de SP SECONDE S Année Scolaire : 2014-2015

Série C5 : REACTIONS CHIMIQUES EQUATIONS-BILAN


EXERCICE 1 Equilibrer les réactions suivantes :
a) Fe + H2O → Fe3O4 + H2 b) HNO3 → H2O + NO2 + O2 c) Fe2+ + OH- → Fe(OH)2 d) N2 + H2 → NH3
e) C6H12O6 → C2H6O + CO2 f) N205 → NO2 + O2 g) H2S O2→SO2 + S+ H2O h) C4H8O2 + O2 →CO2 + H2O
i) Na2O2 + H2O → Na+ + OH- + O2 ; j) H2O2 → H2O + O2 ; k) CnH2n + O2 → CO2 + H2O ;
l) CxHyO + O2 → CO2 + H2O ; m) CnH2n+2 + O2 → CO2 + H2O
EXERCICE 2
La nitroglycérine renferme du carbone, de l’hydrogène, de l’oxygène et de l’azote. Sa composition
centésimale massique est : C : 15,9% ; H: 2,20% ; N : 18,5%. Sa masse molaire est M= 227 g/mol.
1 Trouver la formule brute de la nitroglycérine.
2 La décomposition de la nitroglycérine donne du dioxyde de carbone gazeux, du diazote gazeux, du
dioxygène gazeux et de l’eau liquide. Dans les conditions expérimentales VM = 24 L.
2-1 Ecrire l’équation bilan de cette décomposition.
2-2 Déterminer le volume total gazeux libéré par la décomposition de 10 g de nitroglycérine.
EXERCICE 3
La préparation, industrielle du zinc par procédé thermique se fait en deux étapes :
1ère étape : grillage du sulfure de zinc ZnS contenu dans le minerai par le dioxygène ; il se forme de l’oxyde
de zinc ZnO et du dioxyde de soufre.
2ème étape : Réduction de l’oxyde de zinc formé par le carbone qui se transforme en monoxyde de carbone.
On obtient alors du zinc.
1) Ecrire les équations-bilan des deux réactions qui se produisent.
2) Calculer la masse de zinc que l’on peut théoriquement obtenir à partir de 900kg de sulfure de zinc.
3) En réalité le rendement de la première réaction est de 60% et celui de la deuxième 80%. Calculer la
masse de zinc effectivement obtenue avec cette masse de sulfure de zinc.
EXERCICE 4
On obtient 6L de dioxygène lorsque 58,5g d’oxylithe (Na2O2) sont attaqués par l’eau. Il se forme en plus de
l’hydroxyde sodium (Na+, OH-).
1- Ecrire l’équation-bilan de cette réaction.
2- Sachant que le volume molaire est de 20 L.mol-1 : Montrer que tout l’oxylithe n’a pas réagi et déterminer
l’excès. Déterminer la masse d’hydroxyde de sodium formée.
EXERCICE 5
La réaction en le magnésium et le dioxygène (réaction de combustion magnésium dans le dioxygène)
conduit à la formation de l’oxyde de magnésium MgO.
1- Après avoir rappelé la définition d’une réaction chimique, écrire l’équation-bilan de la réaction entre le
magnésium et le dioxygène.
2- On introduit 12 g de magnésium dans une bouteille contenant 10 L de dioxygène. Dans les conditions
de l’expérience le volume molaire est Vm= 24 L.mol-1.
a- Calculer les quantités de matières initiales de chacun des deux réactifs. En déduire le réactif limitant.
b- Déterminer la quantité de matière restante du réactif en excès.
c- Déterminer la masse d’oxyde de magnésium qui doit, théoriquement, se former.
d- En réalité, cette réaction a un rendement de 85%. Calculer alors la masse d’oxyde de magnésium
obtenu.
EXERCICE 6
L’acide butyrique ou acide butanoïque extrait du beurre rance n’est constitué que de carbone, d’oxygène
et d’hydrogène. La combustion complète d’un échantillon de masse m1= 1,35 g d’acide butyrique A fournit
une masse m2= 2,70 g de dioxyde de carbone et une masse m3= 1,10 g d’eau.
1- Déterminer la masse molaire de cet acide sachant que sa masse volumique de vapeur est ρA= 3,944g/L.
2- En écrivant CxHyOz, la formule de A, écrire l’équation-bilan de la combustion complète de A.
3- Déterminer la formule brute de A.
4- Quel volume minimal de dioxygène faut-il mettre en œuvre pour réaliser la combustion complète de A.
EXERCICE 7
On effectue la combustion complète d’un mélange de 0,4 mole de méthane CH4 et d’éthane C2H6 dans le
dioxygène. Il y a dans les deux cas formation de dioxyde de carbone et d’eau
1- Ecrire l’équation─ bilan de chacune des réactions
2- Déterminer le nombre de moles respectifs de méthane et d’éthane dans le mélange réactionnel initial
sachant que l’on recueille 0,5 mole de dioxyde de carbone.
3- Quel est dans les CNTP, le volume de dioxygène nécessaire à cette réaction. En déduire le volume d’air
AU TRAVAIL !

Vous aimerez peut-être aussi