Vous êtes sur la page 1sur 65

Retour sur les matériaux et l’histoire

-2Ma -1Ma -4000 -2000 -1000


av JC av JC Aujourd’hui
av JC

Nécessité d’une évolution technologique de la mise en forme…

Taille du silex Fonte Au, Ag, Cu


Martelage
Bois… à froid Haut fourneau
Réduction de minerai
Bas fourneau Moulage …
Martelage à chaud
Questions…

Quelles sont les principales familles de matériaux ?

Quelles sont les principales familles de procédés ?


II – PROCEDES DE MISE EN FORME

 par enlèvement de matière


 par moulage À mettre en relation avec la
 par déformation classe de matériaux
 nouveaux procédés

http://www2.cslaval.qc.ca/cdp/UserFiles/File/previews/procindus/
www.designInSite.dk
http://s2i.pinault-bigeard.com/
1. Procédés à partir de l’étape de fusion
1.1. Techniques de moulage
Type de moulage

Moule non permanent Moule permanent

gravité Faible pression Forte pression


Modèles permanent Modèles non permanent

Plaques Boite à … Modèle


modèle noyau éliminé
avant la
coulé

Plus adapté aux métaux

Moulage sable (1min) https://www.youtube.com/watch?v=3DesU9GqtWU


Cas du verre et « floating »

Une ligne float :


- 500 à 1000t de verre par jour
- 30m² de verre par minute
- 1 terrain de foot toutes les 6h
-Un ruban de verre de plusieurs millions de
mètres de long / année
Cas du verre
1.2. Techniques d’extrusion

Plus adapté aux polymère


 Cas des composites

 Pultrusion

https://www.youtube.com/watch?v=1sH9rIGWNvc

 Enroulement filamentaire
1.3. Techniques d’injection
1.4. Techniques de soufflage
 verre
 polymère
(blown film extrusion line)

La bulle de gonflage Enrouleur de gaine

Vitesse max : 60m/min http://www.youtube.com/watch?v=uw9FYnBp5C8


 fabrication des corps creux qui présentent de bonnes propriétés mécaniques. Technique
essentiellement réservée aux thermoplastiques. Le cycle de fabrication se compose de étapes :
1.5. Techniques filamentaires (fabrication additive)
2. Procédés à partir de l’état solide
2.1. Techniques par déformation
Utilisation de la propriété de ductilité
(a) Tréfilage
(b) Extrusion
(c) Forgeage
(d) Laminage
(e) Pliage, Cintrage,
Emboutissage
(a) Thermoformage

Plus adapté aux métaux et polymères


Calandrage
2.2. Techniques par enlèvement de matière

Utilisation de la propriété de dureté

(a) Tournage
(b) Fraisage
(c) Découpe laser,
(d) Découpe jet d’eau

Plus adapté aux métaux et polymères


3. Procédés à partir de l’état poudre
3.1. Techniques de projection

Projection
thermique

PVD, CVD

Plus adapté aux céramiques


https://www.pvd-coatings.co.uk/coatings/ceramic-coatings/
https://www.ceramicindustry.com/articles/96455-understanding-physical-vapor-deposition-coatings
4. Nouveaux procédés

4.1. fabrication additive


 Mise en forme d’une pièce par ajout de
matière.

 Phase de prototypage ou de production.

Pas d’assemblage (pièce monobloc).

 Possibilité d’alléger les structures.

 pour les métaux


4.2. des évolutions dans tous les secteurs

Impression 3D dans la fonderie

http://www.fonderie-sag.com/produits/prototypage-rapide

https://www.youtube.com/watch?v=7kBPTgiqNY8

Lab du MIT :
http://www.selfassemblylab.net
/4DPrinting.php

https://www.youtube.com/watch?v=MyK4BzbxcdU
https://journalducomposite.com/category/applications/ https://www.youtube.com/watch?v=SpqHwtdRdCI
4.3. vers l’impression 4D
La matière, au contact d’un signal (thermique, électrique… ) change de forme ou de consistance

https://www.youtube.com/watch?v=Z4doQpUtVgU
Tolérance des procédés de fabrication
Exemples de mise en forme

Drapage

https://www.youtube.com/watch?v=B3SwpNtAOqI

Scott sport : https://www.youtube.com/watch?v=W7wdes1DM5Y

Moulage par compression

https://www.youtube.com/watch?v=e4Nm0jzpu7o
5. Bilan

Materials Processing : A Unified Approach to Processing of Metals,


Ceramics and Polymers, F. Lorraine, Elsevier Science (2015)
http://unistra.scholarvox.com.scd-rproxy.u-
strasbg.fr/reader/docid/88832004
5.1. Métaux
5.2. Céramiques, verres
5.3. Polymères
5.4. Alliages / composites
III – DEMARCHE de CHOIX
Matériaux - Procédés

Fonctions

Forme /
Matériaux
Géométrie

Procédés
1.1. Attributs d’un procédé

Familles Classes Membres Attributs

Déformation Cire perdue Sable 1 Taille


Moulage Moule fermé Sable 2 Forme
Poudre Coquille Sable 3 Section mini
Procédés Usinage Sable … Rugosité
Fonderie … Tolérance
Composite Impact environnemt
… Coût

Fiche d’un procédé

 Considérer tous les procédés comme candidats potentiels


 Les passer en revue et éliminer ceux dont les attributs ne satisfont pas le design
METHODE
 Classer ceux qui restent en utilisant le coût comme critère
 Chercher des informations sur les candidats du haut de la liste.
2. Les diagrammes de sélection
2.1. Compatibilité avec le matériau choisi

Propriétés d’aptitudes à la mise en œuvre du matériau à travailler


 La température de fusion ou de transition vitreuse maximale techniquement possible pour la
mise en œuvre du procédé ;
 La dureté du matériau :
effort à appliquer si procédé d’usinage
ou par déformation (taille et puissance
des machines, usure et durée de vie
des outils).
2.2. Compatibilité avec la conception de la pièce
 Liée aux paramètres de conception :
 Niveau de complexité de la pièce
 l  n : dimensions indépendantes [ex sphère = 1, cylindre = 2 ;
critère C  n  log 
 l 
 
tube = 3…]
<l> : moyenne des cotes et <Δl> : moyenne des tolérances
2.2. Compatibilité avec la conception de la pièce
 Liée aux paramètres de conception :
 Niveau de complexité de la pièce

 l  n : dimensions indépendantes [ex sphère = 1, cylindre = 2 ;


critère C  n  log  tube = 3…]
 l 
  <l> : moyenne des cotes et <Δl> : moyenne des tolérances

 Rapport d’aspect [slenderness : finesse]

t : section minimum
critère S t
L
 t
A L: dimension maximum
Cas géométrie plane : L  A où A est l’aire

 Taille (volume / masse ; conditionne choix capacité machine)

critère V  At

 Forme générale : élancement (rapport de la plus petite cote à la plus grande)


 Valeur de la plus petite dimension cotée
 Valeur absolue de la tolérance exigée sur la cote la plus précise
 Les valeurs de rugosités sur les surfaces fonctionnelles.
 Le type de série.
2.2. Synthèse

De l’utilité des bases de données comme outils d’aide à la sélection


2.3. Classement en fonction du coût des procédés

Outillage Temps(€ / h) Energie Espace


Coût c  matériaux    
taille  série production/ j production/ j production/ j
Coût d’outillage
prédominant

Coût matériaux
et main d’œuvre
prédominants
Exemple : injection moulage Comparaison
3. Exemple CES Granta Design
 Rugosité et rugosité de surface (niveau de qualité subjectif)
4. Une étude de cas

Exemple : le ventilateur
4.1. Exigences liées au design
 Fonction Refroidissement par mouvement air

 Objectif Vitesse angulaire maximale sans rupture

 Contraintes (1) Rayon de la pâle (dépend du débit souhaité et de la place


disponible) ;

(2) Faible coût et simple à mettre en forme

4.2. Indice de performance


Pâle : section moyenne A
longueur (α est l’angle de la pâle) αA
volume αRA
accélération angulaire ω²R

Force centrifuge : F = ρ(αRA)ω²R


Contrainte à la base de la pâle σ = ρ(αR)ω²R = α ρ R² ω²

Rupture :   f
1/2
1  f 
  
R   

ω est maximisé quand (σ/ρ) est grand


[unité : kJ/kg]

 f 
   1
  
Contraintes matériaux

k g  m2
J[ ]
s2
kg
Pa[ ]
m  s2
(1) Métal : moulage sous pression
Contraintes procédés Coût :
(2) Polymère : Injection
 f 
   1
  
4.3. Procédé
4.3. Procédé
4.3. Procédé
4.3. Procédé
4.4. Diagrammes section pièces / procédé primaire
4.4. Diagrammes tolérance / classe de forme de pièce
4.4. Diagrammes rugosité / procédé
IV – PROPRIETES MATERIAUX
1. Propriétés mécaniques
1.1. Ductilité

 Capacité de déformation plastique sans se rompre

(a)Fragile
(b)Ductile
(c)Fortement ductile

Ductility
https://www.youtube.com/watch?v=c382ziUpbbc

http://core.materials.ac.uk/repository/alumatter/metallurgy/mecha
nical_properties/tcp-ductilitymeasurement.swf
1.2. Dureté

 Capacité du matériau à résister à un marquage (empreintes, rayures…)

 Empreinte d’un poinçon : essais Brinell (bille), Vickers (pyramide) ou Rockwell (cône ou bille)
 Hauteur de rebondissement : essai Shore

 Grandeur caractéristique : dureté H en N.mm-2 ou Mpa (HB, HV ou HR)

 Ordre de grandeur :
Plomb : HB = 50 N.mm-2,
Verre : HB = 1500 N.mm-2,
Aciers : 500 < HB < 2300 N.mm-2,
Diamant : HB = 100000 N.mm-2
1.3. Elasticité / rigidité

wikipedia
 Résistance du matériau à une déformation élastique sous contrainte

 Rapport de la contrainte sur la déformation dans le domaine élastique.

Contrainte de traction

L
Déformation 1 
L
 Grandeur caractéristique : module de traction ou d’Young, module de flexion…

EPFL : ressorts, rigidité , module d’élasticité


Contrainte de cisaillement https://www.youtube.com/watch?v=JnIULtocqSg
La contrainte est la mesure de la quantité de force qui agit sur la
coupe transversale imaginaire d’une structure.

Contrainte imposée…
40kPa

Existence de déformations induites par les contraintes.

ε = 0,0017
Ou
compression de 0,17%

la contrainte décrit la quantité de force agissant sur une structure


la déformation décrit la quantité d’effet que la contrainte appliquée produit sur la structure.

Mesurables expérimentalement
Dans le cas de petites déformations

 La déformation en traction et compression est proportionnelle à la contrainte de


traction appliquée.

  E.
 La déformation en cisaillement est proportionnelle à la contrainte de cisaillement
appliquée.

  G.
 L’opposée de la dilatation est proportionnelle à la pression.

p  K.
E est appelé le Module d’Young
G est appelé le Module de cisaillement
K est le Module de compressibilité.

Les 4 constantes élastiques usuelles : ν, E, G, K.


 Détermination expérimentale
Mesure des champs de déformation
Allongement de la zone utile

Extensométrie

jauge de déformation

Corrélation d’images

Extensométrie : mesure du
déplacement relatif de 2 points

Champs de contraintes
 Remarque sur les paramètres influençant (éventuellement) les modules d’élasticité

La température

Le temps
 Ordres de grandeur

GPa

MPa

Origine d’une telle dispersion?


1.4. Résilience

 Capacité à absorber les chocs et l’énergie d’impact sans se rompre.

 Grandeur caractéristique :
énergie de rupture K en Joules (KU entaille en U, KV entaille en V)
résilience KCU ou KCV en J.cm2.
1.5. Fluage

 Capacité à se déformer lentement au cours du temps lorsqu’il est soumis à une contrainte
mécanique constante.

 Grandeur caractéristique : complaisance de fluage en Pa-1

 Vitesse de déformation en fluage fortement liée au rapport de la température à la température


de fusion
Céramique Métaux Polymère Composites
2. Propriétés thermiques 5000 K
2.1. Conductivité thermique
 aptitude d'un corps à conduire de la chaleur. Elle
représente la quantité de chaleur transférée par unité de
surface et par unité de temps sous l'action d'une différence
de température entre les deux extrémités. 4000 K

Température, K
2.2. Température de fusion

 température à laquelle un élément pur ou un composé


chimique passe de l'état solide à l'état liquide.
1000 K

0K
Ashby
3. Propriétés électriques

 Aptitude à conduire plus ou moins le courant électrique.

 Grandeur caractéristique : résistivité électrique ρ en Ω.m


Si ρ < 10-6 Ω.m, le matériau est conducteur
Si ρ > 1010 Ω.m, le matériau est isolant

 Ordres de grandeur
Cuivre ρ = 17.10-9 Ω.m
Carbone ρ = 40.10-6 Ω.m
Fer ρ = 100.10-9 Ω.m
Verre ρ = 1017 Ω.m

 La conductivité électrique est l’inverse de la résistivité (S.m-1)