Vous êtes sur la page 1sur 2

Master 2 PAM – Orsay 2014-15 – cours EREE - Vincent Bourdin 01/10/2014

TD n°1 : Comportement et consommation. Energie solaire : position du


soleil, rayonnement incident sur une surface.
1. Préparation d’un café
On dispose de 2 moyens pour chauffer l’eau du café : une cuisinière à gaz naturel (PCI = 36 MJ/N.m3)
avec un rendement global de 60%, un four à micro-ondes. Pour quatre bols, on doit porter de 16°C à
100°C, 1,2 L d’eau (cp = 4185 J/kg.K). Pour ce chauffage, le four consomme 1550W pendant 9,5 mn.

a. Que vaut le rendement du four ?


b. En 2013, le rendement global de la filière électricité française était 30,6% : quelle
énergie primaire a été consommée au niveau des centrales pour chauffer l’eau ?
c. Que vaut dans ces conditions le rendement global du chauffage des aliments par four
micro-ondes ?
d. La production électrique française est faiblement carbonée (~9% d’électricité issue
de centrales thermiques classiques) si bien que la production directe de CO2 est
seulement 82 g/kWhé vers le milieu de journée, et 116 g/kWhé en période d’éclairage
(la production ACV est plus élevée de 2 à 14%). Calculez la production de CO2 dans
ces 2 cas.
e. Quelle énergie gaz est consommée et quelle quantité de CO2 est produite si on
chauffe l’eau avec le brûleur à gaz ?
f. Commentez.

2. Conduite en zone péri-urbaine et consommation.


Pour nous rendre compte de l’influence des choix personnels sur la consommation automobile, nous
allons comparer deux conducteurs sur le même trajet.
Le conducteur A possède un 4X4 haut de gamme, le conducteur B une voiture « citadine ». Les
propriétés importantes pour calculer la force de propulsion sont indiquées ci-dessous. Nous
évaluerons la consommation à partir d’un cycle typique d’un km de distance entre 2 feux tricolores.
Pour simplifier à l’extrême le problème nous considérons une trajectoire horizontale linéaire. La
force de résistance au roulement, Fr , est supposée constante est d’intensité égale à 1% du poids.
L’intensité de la force de traînée aérodynamique est donnée par :

𝜌𝑎𝑖𝑟 ∙ 𝐴 ∙ 𝑈 2
𝐹𝑎 =
4

Propriétés des 4X4 compacte La conduite du conducteur A est qualifiées de


véhicules « sportive » il démarre du feu pour atteindre
masse à vide/kg 2250 800 en 5 s la vitesse, U, de 93 km/h, il maintient
masse chargée /kg 2415 915 cette vitesse jusqu’à 60m du feu suivant et
hauteur /m 1.775 1.46 freine pour s’arrêter. On fera l’hypothèse que
largeur /m 1.938 1.615 le freinage a lieu à accélération constante. Le
Aire du maître- 3.440 2.358 conducteur B a une conduite « souple » ou
couple : A /m² « économique », il arrive au premier feu

01/10/2013 1
Master 2 PAM – Orsay 2014-15 – cours EREE - Vincent Bourdin 01/10/2014

lorsque celui-ci est vert et le franchit à 40 km/h, il ré-accélère jusqu’à 90 km/h en 10 s, puis maintient
sa vitesse jusqu’à 150m du feu suivant et ralenti pour arriver au feu vert à 40 km/h.

a. Calculer l’énergie dissipée dans les deux cas par les frottements de roulement, par la
dissipation aérodynamique, et lors du freinage, l’énergie totale dissipée.
b. Le rendement des moteurs est égal à 35% dans les deux cas, l’essence à un PCI égal à
44,2 MJ/kg. Que valent la consommation massique et la production de CO2 par km dans
les deux cas ?
c. Que vaut la vitesse moyenne dans les deux cas ?

3. Ombrage sur des panneaux solaires.


Le croquis ci-dessous schématise les positions relatives d’un pavillon et d’un arbre susceptible de
faire de l’ombre sur le toit solaire installé sur ce pavillon. L’arbre est un conifère de forme pointue :
on l’assimilera à un cône dont la position du sommet est indiquée sur le schéma.
Le pavillon est situé à λ = 48,65°N et φ= 2,26°E.

a. Quelle zone du capteur (rectangle de 6 x 3 m en projection sur un plan horizontal) est la plus
susceptible de recevoir l’ombre portée de l’arbre ?
b. Plutôt à quelle saison ?
c. Sachant que le 22 juillet 2013 à 20h39 temps local les rayons du soleil étaient en incidence
parfaitement rasante sur la façade sud (angle d’incidence θ = 90°) en déduire précisément
l’azimut local du capteur. L’inclinaison, s, de ce capteur vaut 19,1°
d. Entre quelles dates le conifère porte-t-il une ombre sur les panneaux solaires ?
e. A quel instant dans l’année le rayonnement solaire direct arrive-t-il sous l’incidence minimale
sur les panneaux ?
f. En supposant qu’à cette date la transmission du rayonnement direct soit τb=0,65 et que la
transmission du rayonnement diffus soit τd=0,17. On suppose, pour simplifier les calculs, que
le sol visible depuis la surface du capteur est parfaitement horizontal et que son coefficient
de réflexion moyen est égal à 0,15. Calculez l’éclairement global de la surface du capteur.
g. La puissance électrique produite à cet instant vaut Pé = 2800 W, que vaut le rendement
global des capteurs ?
h. Au solstice d’hiver à midi vrai, l’éclairement global au sol G vaut 280 W/m² et la densité de
flux direct au sol B vaut 600 W/m².
i. La puissance
électrique produite à cet
instant vaut Pé = 1670 W, que
vaut le rendement global des
capteurs ?

01/10/2013 2

Vous aimerez peut-être aussi