Vous êtes sur la page 1sur 5

A.N.A.E.

, 2014; 130; 000-000 L’échelle non verbale d’intelligence (WNV)

L’échelle non verbale d’intelligence


(WNV)
K. TERRIOT
Conseillère d’orientation-psychologue, chargée d’enseignement et de recherche, INETOP-CNAM, 41, rue Gay-Lussac,
75005 Paris, France. Email : katia.terriot@cnam.fr

RÉSUMÉ : L’échelle non verbale d’intelligence (WNV)


L’échelle non verbale d’intelligence (WNV ; Wechsler, Naglieri, 2009), dernière-née des échelles
de Wechsler, évalue l’aptitude générale cognitive des sujets âgés de 4 à 21,11 ans en utilisant des
tâches non verbales aux formats et contenus variés. Son usage est particulièrement adapté à un
public d’enfants/adolescents présentant des capacités linguistiques limitées, des troubles de l’audi-
tion, du langage et/ou de la parole ou encore de sujets allophones. La WNV existe en deux versions
distinctes selon l’âge (4-7,11 ans et 8-21,11 ans) et peut être proposée en version longue (quatre
subtests) ou courte (deux subtests).
Mots clés : Échelle – Intelligence – Non verbale.
SUMMARY: Nonverbal Scale of Ability (WNV)
The Wechsler Nonverbal Scale of Ability (WNV; Wechsler, Naglieri, 2009), the latest Wechsler
scales assesses general cognitive ability of subjects aged 4 to 21 years 11 months using non-verbal
tasks with varied contents and formats. It is particularly efficient assessing children / teenagers
who have limited knowledge in French, limited language skills, hearing disorders. The WNV exists
in two different versions according to the age (4 to 7 years and 11 months and 8 to 21 years and
11 months) and can also be offered in a long (four subtests) or short version (two subtests).
Key words: Scale – Intelligence – Non verbal.
RESUMEN: Escala No Verbal de Aptitud Intelectual (WNV)
La Escala No Verbal de Aptitud Intelectual (WNV; Wechsler, Naglieri, 2009), la más moderna
de las escalas de Wechsler, valora la aptitud general cognitiva de los sujetos con edades entre
4 años y 21:11* años utilizando tareas no verbales con formatos y contenidos variados. Su uso está
especialmente adaptado a un público de niños/adolescentes que presenta capacidades lingüísticas
limitadas, trastornos auditivos, del lenguaje y/o del habla, e incluso a sujetos alófonos. La WNV
existe en dos versiones según la edad (4-7:11 años y 8-21:11 años) y puede presentarse en versión
larga (cuatro tests) o reducida (dos tests).
Palabras clave: Escala – Aptitud intelectual – No verbal.

A.N.A.E. N° 130 – septembre 2014 1


© copyright Anae
K. TERRIOT

INTRODUCTION reconnaissance pour la version longue ; Matrices et Recon-


naissance pour la version courte.
Les échelles de Wechsler sont actuellement les plus - La version pour les enfants et adolescents de 8 ans à
utilisées dans les services de consultation psycholo- 21 ans 11 mois comprend Matrices, Code, Mémoire
gique ou d’orientation scolaire et professionnelle (Gré- spatiale et Arrangement d’images (version longue) ;
goire, 2009 ; Kieng, Rossier, Favez & Lecerf, 2013). Matrices et Mémoire spatiale (version courte).
Quatre versions existent en France. Trois d’entre elles Le choix entre la version courte et la version longue revient
sont des instruments cliniques d’évaluation de l’intel- au praticien en fonction des objectifs qu’il se donne. Il est
ligence dévolus à une période de développement en évident que la version longue permet d’obtenir davantage
particulier : l’échelle d’intelligence de Wechsler pour la d’éléments cliniques, une évaluation plus complète des
période préscolaire et primaire, 4e édition (WPPSI-IV ; forces et faiblesses du sujet par rapport à lui-même (intra-
Wechsler, 2014), pour enfants et adolescents, 4e édition individuel) et par rapport aux autres (inter-individuel). La
(WISC-IV ; Wechsler, 2005), pour adultes, 4e édition version courte peut être privilégiée lorsqu’il s’agit d’avoir
(WAIS-IV ; Wechsler, 2011). rapidement une idée du niveau global des compétences
L’échelle non verbale d’intelligence (WNV ; Wechsler, cognitives du sujet.
Naglieri, 2009), dernière-née des échelles de Wechsler,
permet d’évaluer l’intelligence des sujets âgés de 4 à Matériel
21 ans 11 mois. Sa spécificité réside dans son admi-
nistration non verbale. En effet, les consignes sont non La WNV se présente dans une valise qui comprend
seulement disponibles en plusieurs langues (français, tous les stimuli visuels nécessaires à la passation (les
anglais, espagnol, allemand, danois et chinois), mais consignes en images et les items des subtests Matrices
peuvent également être présentées à l’aide d’images et Reconnaissance), le cahier de passation, le cahier de
accompagnées de gestes. Cette échelle apparaît donc réponses, les grilles de correction pour Code, les puzzles
particulièrement adaptée à des sujets présentant pour Assemblage d’objets, un plateau pour Mémoire
des capacités linguistiques limitées, des troubles de spatiale sur lequel sont disposés dix cubes et des cartes
l’audition, du langage et/ou de la parole, des enfants ou pour Arrangements d’images.
adolescents allophones.
Descriptif des subtests
PRÉSENTATION Dans l’épreuve de Matrices le sujet observe une matrice
figurée et doit sélectionner la partie manquante parmi
La WNV mesure l’aptitude générale cognitive de façon quatre ou cinq possibilités de réponses. Cette tâche non
non verbale en utilisant des tâches aux formats et conte- verbale de raisonnement adaptée du Test d’aptitude
nus variés. L’objectif de Naglieri (Brunnert, Naglieri, non verbale de Naglieri (NNAT ; Naglieri, 1998) fait
Hardy-Braz, 2009) était de créer un test pouvant être appel, dans le modèle Cattell, Horn, Carroll (CHC ;
utilisé à travers les cultures et les langues, et de longueur Newton, McGrew, 2010), à l’intelligence fluide1 dans sa
raisonnable. Cette échelle permet de mesurer la capacité dimension inductive et à l’intelligence visuospatiale2.
générale sans l’influence des connaissances verbales Elle mobilise également les capacités de perception
et quantitatives. Il paraît en effet évident aujourd’hui visuelle, de mémoire de travail, la flexibilité mentale et
que des compétences langagières limitées ou une faible l’attention.
connaissance de la langue du pays dans lequel le sujet Le subtest Code est adapté du WISC-IV : le sujet doit, le
vit interfèrent avec l’évaluation de sa capacité intellec- plus rapidement possible, copier des symboles appariés à
tuelle générale quand des tâches verbales sont utilisées des formes géométriques simples (pour les 4-7,11 ans) ou
(Naglieri, 2008). Les praticiens se réjouiront, à cette à des chiffres (8-21,11 ans) en utilisant le modèle. Cette
occasion, du retour de deux épreuves ne figurant plus épreuve évalue, dans le modèle CHC, la vitesse de traite-
dans les dernières versions du WISC ou de la WAIS : ment3 ainsi que la coordination visuomotrice et la mémoire
Assemblage d’objets et Arrangements d’images, deux visuelle à court terme.
subtests exigeant de la part du sujet des activités de
manipulation. Dans le subtest Assemblage d’objets, épreuve chrono-
métrée, l’enfant doit reconstituer un objet en assemblant
Structure des pièces de puzzles. Les praticiens reconnaîtront
La WNV comprend au total 6 subtests : Matrices,
Code, Assemblage d’objets, Reconnaissance, Mémoire 1 L’intelligence fluide se définit comme l’utilisation d’opérations
spatiale et Arrangements d’images décrites ci-dessous.
mentales délibérées et contrôlées pour résoudre de nouveaux
Elle se divise en deux versions distinctes selon l’âge
problèmes.
et chacune de ces versions peut être proposée en admi- 2 L’intelligence visuospatiale est la capacité à générer, percevoir,
nistration longue (quatre subtests) ou en administration
analyser, stocker, manipuler à transformer des stimuli visuels pour
courte (deux subtests seulement).
résoudre des problèmes.
- La version pour les enfants de 4 à 7 ans 11 mois com- 3 La vitesse de traitement est la capacité à réaliser rapidement et
prend les subtests Matrices, Code, Assemblage d’objets et
précisément des tâches automatiques en maintenant son attention.

2 A.N.A.E. N° 130 – septembre 2014


© copyright Anae
L’échelle non verbale d’intelligence (WNV)

les puzzles de la WPSSI-III et du WISC-III. Seul un Le praticien doit se familiariser avec le matériel et la
nouvel item a été ajouté. Cette tâche révèle bien l’apti- passation en s’entraînant au préalable afin de bien maî-
tude cognitive générale (Kaufman & Lichtenberger, triser, par exemple, la manière d’utiliser les consignes
2000 ; Wechsler, 1991 ; Wechsler & Naglieri, 2009). en images (le pointage, le balayage de la main…). Cela
Elle évalue également les capacités de globalisation, de est surtout vrai de la passation du subtest Mémoire
synthèse qui permettent de constituer l’ensemble à partir spatiale. En effet, le/la psychologue doit pointer chaque
de parties, d’exploration visuelle, d’organisation visuos- cube au rythme d’une seconde par cube afin d’être
patiale et de coordination visuomotrice. Elle implique fluide dans la passation et ne pas gêner le sujet dans
aussi le schéma corporel4 et l’image du corps5 (Bourgès, la mémorisation de la séquence : la moindre hési-
1981 ; Arbisio, 2003) ainsi que la motricité fine. tation dans la suite gestuelle peut nuire au sujet.
Comme pour tous les subtests des échelles de Wechsler,
L’épreuve Reconnaissance est nouvelle. L’enfant doit les items sont de complexité croissante. Il devient donc
regarder pendant trois secondes des figures géométriques difficile pour le praticien de mémoriser les séquences
dessinées (cercle, carré…) puis reconnaître celles obser- à partir de six ou sept cubes. Sans doute, un chevalet
vées parmi quatre ou cinq réponses possibles. La tâche comportant les séquences de chiffres à pointer que le/
fait appel aux capacités de discrimination visuelle et de la psychologue posera à côté pourrait apporter une
mémoire à partir de stimuli visuels. aide. On peut aussi mémoriser la suite en effectuant un
chunking6 ou bien encore en retenant verbalement et
Dans le subtest Mémoire spatiale, adapté de l’échelle visuellement (positionnement des cubes dans l’espace)
clinique de mémoire de Wechsler – 3e édition (MEM- la suite de chiffres (double encodage).
III ; Wechsler, 2001) et repris des cubes de Corsi (Corsi,
1972), le sujet doit reproduire la séquence réalisée par Cotation
le/la psychologue (qui pointe successivement des cubes)
dans l’ordre dans un premier temps, puis en ordre inverse Chaque subtest donne lieu à une note brute en effec-
dans un second temps. Cette épreuve permet d’apprécier tuant la somme des points obtenus à chaque item. Cette
la mémoire de travail à partir de stimuli visuels. note brute est transformée en note T (M=50, ET=10) et
la somme de chaque note T permet d’obtenir une note
Enfin dans l’épreuve Arrangement d’images, chronomé- d’Échelle totale (M=100, ET=15), et de calculer le rang
trée, le sujet doit reconstituer une histoire en remettant percentile ainsi que l’intervalle de confiance. Par rapport
les images dans le bon ordre. Elle a été adaptée de la aux autres échelles de Wechsler pour lesquelles la note
WAIS-III et de la version expérimentale du WISC-IV. standard obtenue à chaque subtest s’échelonne de 1 à
Ce subtest évalue la capacité à comprendre et à saisir 19, avec la note T à la WNV, la sensibilité est plus forte
une situation dans son ensemble, à se situer dans le puisque les scores vont, dans la plupart des cas, de 10 à
temps et l’espace, à anticiper, à planifier, à faire la syn- 90 (pour certaines tranches d’âge et certains subtests, les
thèse des diverses informations fournies par les images notes T plafonnent à 70-80). Les résultats obtenus sont
et d’organisation spatiale. Il faut également que l’enfant/ donc plus précis.
adolescent fasse preuve de flexibilité mentale en envi-
sageant différentes solutions pour parvenir à la bonne
solution. C’est enfin une épreuve de manipulation, très PROPRIÉTES MÉTRIQUES
riche de renseignements sur les capacités praxiques du
sujet. Le test a été étalonné aux états-Unis et au Canada.
L’édition française utilise l’étalonnage canadien. Un
Passation recueil de validation auprès d’un échantillon français
a été effectué en trois études qui montrent des corréla-
La passation est individuelle et dure de 10 à 30 minutes tions entre la version française de la WNV et les autres
pour la version courte et de 30 minutes à 1 heure pour échelles de Wechsler (WPPSI-III, WISC-IV et WAIS-
la version longue. III) identiques à celles observées dans les études amé-
La nouveauté par rapport aux autres échelles de Wechsler ricaines, ce qui démontre l’ajustement des étalonnages
réside dans le fait que tous les subtests comportent des canadiens à la population française.
items de démonstration puis d’exemples qui permettent Les études psychométriques ont été effectuées sur un
de s’assurer que le sujet comprend bien les consignes. Si échantillon de 875 sujets, âgés de 4 à 21 ans 11 mois. La
malgré cela, l’enfant ou l’adolescent ne comprend pas la consistance interne7 a été évaluée par la méthode pair-
tâche, le/la psychologue peut fournir des aides supplémen- impair pour tous les groupes d’âge de l’échantillon. Les
taires (gestes, mimes…) pour s’assurer qu’elle est bien coefficients de fidélité moyens sont globalement bons
comprise. (0,90 pour la note d’Échelle totale de la batterie longue).
La stabilité test-retest, étudiée pour les deux versions, est
4 Le schéma corporel renvoie à la représentation schématique du
corps réel, fondée sur de multiples données sensorielles. 6 Cela consiste à regrouper les chiffres en paquet formant une entité
5 L’image du corps est la représentation du corps imaginaire. Sa unique comme par exemple 78 955 au lieu de 7-8-9-5-5.
construction s’appuie sur les émotions issues des expériences 7 Seuls quelques exemples sont repris. Pour plus de détails, le lecteur

affectives et relationnelles. se référera au manuel.

A.N.A.E. N° 130 – septembre 2014 3


© copyright Anae
K. TERRIOT

correcte. Les coefficients, pour la note d’échelle totale de intéressant de proposer le subtest Mémoire spatiale de
la batterie à quatre subtests, sont de 0,86 chez les 8-21, la WNV pour examiner la mémoire sur support visuel et
11 ans. L’analyse de la structure interne a été étudiée à comparer les deux.
travers les intercorrélations entre les notes d’Échelles De même, le praticien pourra proposer Arrangement
totales (0,88 pour le groupe des 8-21,11 ans). Des analyses d’images ou Assemblage d’objets, disparus des dernières
factorielles confirmatoires montrent qu’un modèle en fac- versions des échelles de Wechsler s’il souhaite obtenir des
teur unique ne s’ajuste pas correctement au groupe des 8-21, informations complémentaires sur les capacités praxiques
11 ans (x2=26,15, ddl=2, p≤0,01, AGFI=0,89, CFI=0,91, par exemple.
RMSEA=0,141).
Les relations entre la WNV et des tests d’évaluation Limites
cognitive (WPPSI-III, WISC-IV, WAIS-III et NNAT-I)
ont été étudiées et montrent des corrélations modérées, à Le praticien regrettera sans doute l’absence dans
titre d’exemple, entre les Matrices de la WNV et celles le manuel de propositions quant à la communication
du WISC-IV (r=0,51), entre l’Indice de raisonnement per- des résultats, pourtant fondamentale dans le bilan
ceptif (IRP) du WISC-IV et la note d’Échelle totale de la psychologique.
WNV (r=0,66 pour la batterie de quatre subtests). Bien que les études psychométriques soient solides, le
Enfin, des études de groupes spécifiques (précocité modèle en un facteur unique ne s’ajuste pas correctement
intellectuelle ; retard mental léger ; retard mental modéré ; pour les 8-21,11 mois, ce qui conduit à interpréter avec
trouble de la lecture et de l’expression écrite ; trouble du prudence (principalement à cause du subtest Code qui
langage ; apprentissage de l’anglais ; sourds, malenten- contribue peu au facteur g) la note d’Échelle totale comme
dants) ont été recueillies et montrent que la WNV peut une capacité générale cognitive.
apporter des estimations valides de l’aptitude cognitive
générale de ces sujets.
CONCLUSION

INTÉRÊTS ET LIMITES La WNV apparaît donc comme une échelle riche pou-
vant être proposée à un public diversifié. Elle se com-
Intérêts pose d’épreuves variées procurant au praticien, outre
les résultats chiffrés, des éléments d’observation sur les
Les praticiens ne peuvent que se réjouir de l’arrivée de stratégies privilégiées par le sujet, ses styles cognitifs,
cet outil qui manquait pour évaluer des sujets présen- ses états émotionnels (gestion du stress, réaction face à
tant des capacités linguistiques limitées, des troubles de la difficulté par exemple). Elle doit néanmoins s’inté-
l’audition, du langage et/ou de la parole, ou des enfants/ grer dans une démarche d’évaluation plus complète.
adolescents allophones. Cette échelle peut également être Les données qui en sont issues ne sont qu’une source
proposée à des personnes ayant des troubles moteurs. Le d’information parmi d’autres (Wechsler, 1991). En
praticien utilisera, alors, la batterie de deux subtests ou conséquence, le praticien devra croiser les informations
ne retiendra pas l’épreuve Code (il est, dans ce cas, pos- obtenues lors de la passation (observations cliniques,
sible de faire un prorata de la batterie de quatre subtests). résultats chiffrés) avec celles recueillies lors des entre-
Son avantage, par rapport à d’autres tests utilisant des tiens avec le sujet, sa famille, les partenaires éducatifs et
épreuves non verbales comme le NNAT (Naglieri, 1998) sociaux (enseignants, professionnels de rééducation…)
ou les Progressive Matrices de Raven (PM ; Raven, et confronter ces données avec les résultats du sujet à
1998), est clair. En effet, elle propose plusieurs tâches d’autres épreuves, telles des évaluations scolaires, des
aux formats et contenus variés, des consignes en image et dessins ou encore des épreuves projectives (comme
en plusieurs langues, des items d’exemples et de démons- le test de socialisation de l’enfant et de l’adolescent,
tration qui permettent de faciliter la compréhension des TSEA ; Matar-Touma, Virole, 2004).
personnes évaluées.
Les qualités psychométriques de cet outil sont indéniables
et en font un outil fiable pour le praticien.
âge/niveau scolaire : 4 à 21 ans 11 mois
Enfin, cette échelle peut être utilisée chez des sujets dits étalonnage : 875 enfants (étalonnage canadien, validation
tout-venants en complément d’une évaluation réalisée avec française)
d’autres tests (par exemple, le WISC-IV, la WPPSI-IV ou Domaines évalués : aptitude générale cognitive, mémoire spatiale,
la WAIS-IV) pour vérifier certaines hypothèses ou affiner intelligence fluide, intelligence visuospatiale, vitesse de traitement
le profil cognitif. Durée de passation : de 10 à 30 minutes pour la version courte et
de 30 minutes à une heure pour la version longue.
à titre d’exemple, si une difficulté en mémoire de travail
Durée de cotation : 30 minutes environ
auditivo-verbale8 a été repérée au WISC-IV, il peut être Passation individuelle
Public : psychologues
8
Points forts : matériel attractif, ludique ; consignes en images et
La mémoire de travail est la capacité de retenir des informations à en plusieurs langues ; tâches non verbales variées ; études
court terme pour réaliser des opérations cognitives sur ces informa- psychométriques solides
tions. Elle est dite auditivo-verbale lorsque l’information à retenir Prix/accès : 759,60 € TTC (matériel complet), ECPA, 15, rue
est donnée oralement (entrée) et que la réponse attendue est verbale Henri-Rol-Tanguy, 93100 Montreuil, www.ecpa.fr
(sortie).

4 A.N.A.E. N° 130 – septembre 2014


© copyright Anae
L’échelle non verbale d’intelligence (WNV)

RÉFÉRENCES NAGLIERI, J.A. (2008). Traditional IQ: 100 years of misconception


and its relationship to minority representation in gifted programs. In J.
ARBISIO, C. (2003). Le Bilan psychologique avec l’enfant. Paris : VanTassel-Baska (Ed.). Critical issues in equity and excellence in gifted
Dunod.
education series alternative assessment of gifted learners (pp. 67-88).
BOURGÈS, S. (1981). Approche génétique et psychanalytique de l’en- Waco, TX: Prufrock Press.
fant. Lausanne : Delachaux et Niestlé. NEWTON, J.H. & MCGREW, K.S. (2010). Introduction to the special
BRUNNERT, K.A., NAGLIERI, J.A. & HARDY-BRAZ, S.T. (2009). issue: Current research in Cattell-Horn-Carroll based assessment. Psycho-
Essentials of WNV Assessment. John Wiley & Sons. logy in the Schools, 47 (7), 621-634.
CHARTIER, P. & LOARER, E. (2008). évaluer l’intelligence logique. RAVEN, J. (1998). Progressives Matrices de Raven. Paris : ECPA.
Paris : Dunod.
WECHSLER, D. (2014). WPSSI-IV : échelle d’intelligence de Wechsler
CORSI, P.M. (1972). Human memory and the medial temporal region of pour la période préscolaire et primaire, quatrième édition. Paris : ECPA.
the brain. McGill University.
WECHSLER, D. (2011). WAIS-IV : échelle d’intelligence de Wechsler
GRÉGOIRE, J. (2009). L’Examen clinique de l’intelligence de l’enfant : pour adultes, quatrième édition. Paris : ECPA.
fondements et pratique du WISC-IV. éditions Mardaga.
WECHSLER, D. & NAGLIERI, J.A. (2009). WNV : échelle non verbale
KAUFMAN, A.S. & LICHTENBERGER, E.O. (2000). Essentials of d’intelligence. Paris : ECPA.
WISC-III and WPPSI-R assessment. New York: Wiley.
WECHSLER, D. (2005). WISC–IV : échelle d’Intelligence de Wechsler
KIENG, S., ROSSIER, J., FAVEZ, N. & LECERF, T. (2013). Étude pour enfants, quatrième édition. Paris : ECPA.
exploratoire de la stabilité à long terme des indices standard du WISC-IV.
Pratiques psychologiques, 19 (3), 163-178. WECHSLER, D. (2001). MEM III : échelle clinique de mémoire de
Wechsler pour adultes, troisième édition. Paris : ECPA.
MATAR-TOUMA, V. & VIROLE, B. (2004). TSEA : test de socialisation
de l’enfant et de l’adolescent. Paris : ECPA. WECHSLER, D. (1991). The Wechsler intelligence scale for children,
Third edition. San Antonio, TX: The Psychological Corporation.
NAGLIERI, J.A. (1998). NNAT : test d’aptitude non verbale de Naglieri.
Paris : ECPA.

A.N.A.E. N° 130 – septembre 2014 5


© copyright Anae

Vous aimerez peut-être aussi