Vous êtes sur la page 1sur 5

L’audit comptable et financier

La gestion des entreprise a nos jours dépend du bon contrô le et


aussi le bon audit qui vas vérifier et met la lumière sur les erreurs
commues pour cela il est très important de procédé un audit
comptable et financier dans l’entreprise. C’est quoi un audit
comptable et financier ? Qu’ils son ses types ? Qu’il est son
objective et ses normes ? Est ce qu’il a des risques ? Et comment
ont doit l’élaborer ?

L’audit comptable et financier est un contrô le qui permet de


surveiller, inspecter et vérifier si les exigences réglementaires sont
bien appliquées au niveau financier, comptable, administratives.
Afin de constater les anomalies et les erreurs commis par les
responsables comptable et financier pour valide (valider)
l’information financière dans le cadre que cette dernière soit
transparence (transparente), crédible, fiable régulière, sincère et
une image fidele ce travail ce (qui est) fait par un auditeur qui ce
(se) caractérise par sa compétence, Objectivité, Confidentialité,
indépendance et son étendue de sa mission. Cette mission peut être
d'un audit financier contractuel, réalisé à la demande d'une entité
ou d'un individu, pour des fins qui sont définies dans la convention
avec l'auditeur il n’est pas impose (imposé) par la loi. Cette
mission représente un type d’audit financière et nous avons (On
n’utilise jamais le ‘Je’ et le ‘Nous’ et leurs dérives dans une
dissertation) la mission réalise (réalisée) par le commissaire au
compte dénommée par mission d'audit légal qui est imposer par la
loi c’est une mission d’audit financier externe qui se base sur des
obligations précis (précises) que le commissaire au compte et
responsable de faire la distinction entre les informations et les
règlements légales.
L’expression d’une opinion implique toujours la référence à des
critères de qualité qui sont La régularité, La sincérité et l’image
fidele. (fidèle)

Pour la régularité ou bien l’audit de conformité c’est la


conformité par rapport à la réglementation par exemple les
normes comptable (comptables) la loi et Droit.

Pour la sincérité ou la fidélité c’est l’objectivité et la bonne foi


dans l’application des règles et procédures.

La dernière qualité c’est l’image fidele de l’entreprise se qui


signifie l’efficacité qui doit répond (répondre) au 3E l’économie,
l’efficacité et l’efficience.

Tout au long de la mission, l’auditeur doit s’assurer que les


transactions et les éléments qui constituent les comptes répondent
à un ou plusieurs assertions d’audit qui ce (se)résume en sept
objectifs le premier c’est Intégralité (Exhaustivité) qui vérifié si
tous (toutes) les opérations sont enregistre (enregistrées) le
deuxième c’est Exactitude L’objectif d’exactitude signifie que
toutes les opérations réalisées par l’entreprise doivent être
enregistrées dans les comptes pour leurs montants exacts. Le
troisième c’est Existence ou bien la réalité si les opérations
enregistre (enregistrées) son (sont) réelle (réelles) exemple si
les éléments matériels (immobilisations stocks…) une réalité ou
existence physique. Le quatrième c’est Evaluation exprime que
tous (toutes) les opérations comptabilisées doivent être évaluées
conformément aux principes et méthodes d’évaluation
généralement admis. Le cinquième c’est Séparation des exercices
c’est le fait de comptabilisé (comptabiliser) a la bonne période. Le
sixième c’est Droits et obligations Les actifs ou les dettes se
rapportent à l’entité à une date donnée. Le dernier c’est
Présentation et information signifie que les opérations sont
présentées dans les comptes conformément aux règles comptables
généralement admises.

L’audit financier se base sur des normes généralement sur trois


normes.

Les normes générales qui dépendent à la qualité de l’auditeur son


Intégralité, objectivité, indépendance, compétence professionnelle,
soin et diligence, confidentialité, professionnalisme et le respect
des normes techniques et professionnelles.

Les normes de travail c’est que le travail d’audit soit organisée,


planifier et la tenue correcte des dossiers et papiers de travail en
tant que moyens de preuve des conclusions d’audit.

Les normes de rapport le rapport présente si la mission d’audit


est réussite (réussie) pour cela il faut qu’il contient (contienne)
l’opinion de l’auditeur base (basée) sur des informations fiable
(fiables) verifie (vérifiées) et correcte.(correctes)

La mission d’audit contiens (contient) plusieurs risques le premier


risque c’est le risque inhérent ce risque est liée (lié) a l’entreprise
son activité et a ses information tel que information
(informations) financières et comptables. Le deuxième risque
c’est le risque lie (lié) au contrôle c’est le risque que le système
de contrô le interne n'assure pas la prévention ou la correction des
erreurs. Le dernier risque c’est le risque de non détection c’est la
ou l’auditeur ou bien le commissaire au compte n’arrive pas à
détecter les anomalies significative (significatives) de l’entreprise.

L’auditeur peut certifier trois opinions soit une opinion sans


réserve qui conclue que la situation financière et le résultat de
l’entreprise, conformément (sont conformes) à un référentiel
comptable identifié. Soit une opinion avec réserve c’est le cas ou
l’auditeur (est) face à l’impossibilité d’exprimer une
opinion car il n’a pas suffisamment d’informations. Soit il refuse la
certification c’est la dernière opinion là ou l’auditeur est
confronter aux fraudes. (ou bien plusieurs anomalies
significatives)

Il existe un seuil très important pour l’auditeur c’est le seuil de


matérialité ou bien le seuil de signification il est réfère (Il réfère)
au degré d’information que l’auditeur doit obtenir pour atteindre
un certain niveau de confiance lié au fait que les états financiers ne
contiennent pas d’erreurs importantes c’est la mesure que peut
faire l'auditeur du montant à partir duquel une erreur, une
inexactitude ou une commission peut affecter la régularité et la
sincérité des comptes annuels.
L’auditeur doit suivre une démarche pendant sa mission
généralement il ya quatre phases. Premièrement l’auditeur doit
connaitre l’entreprise et son environnement par la collecte de tous
(toutes) les informations nécessaires pour sa mission c’est le cas
ou l’auditeur diagnostique l’entreprise et définir (définie) le seuil
de signification qui vas lui servir dans sa mission. Deuxièmement
évaluation du contrô le interne et de risque de contrô le c’est la
définition de la stratégie d’audit est la phase clé de la démarche.
Dans cette phase l’auditeur apprécie tout le dispositif
de contrô le interne dans le but d’évaluer le risque de contrô le et
de déterminer le niveau adéquat de contrô les de validation à
exécuter. Troisièmement c’est l’étape avant dernière qui se base
sur la vérification des comptes qui compare les chiffres des
comptes annuels avec divers justificatifs qui vont servir de
preuves. Et finalement la dernière étape c’est la rédaction du
rapport général a ou la mission atteindra sa fin l’auditeur rédige
son rapport avec soin il exprime son opinion sur la régularité et la
sincérité des états financiers et comptables de l’entreprise.

Pour conclure, l’audit est une expertise professionnelle effectuée


par un agent indépendant, et compétent qui suit une démarche
planifier pour exprimer un opinion sur les états financiers, le
contrô le, l'organisation, la procédure, ou une opération quelconque
d'une entité on respectent les règlements et les normes pour
limiter les erreurs et les fraudes d’entreprise .

Travail réalisé par : Echkem Sahar

Vous aimerez peut-être aussi