Vous êtes sur la page 1sur 48

Ministère de l'Enseignement Supérieur

Et de la Recherche Scientifique Université de Tunis

Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Tunis


Département de Génie Mécanique

Rapport de Stage-Technicien

Réalisé par :
JOUINI ACHREF

Filière :
2ème Année Génie mécanique

Stage effectué au sein de l’Entreprise


IMFP
Adresse : TECHNOPOLE BORJ – CEDRIA

Période du stage : 15/08/2020 – 18/09/2020


Remerciements

Au terme de ce stage réalisé au sein du L’IMFP, je tiens à exprimer mes profondes gratitudes et
vifs remerciements à tous ceux qui de loin ou de prêt m’ont aidé à effectuer mon stage dans des
bonnes conditions
C’était un agréable plaisir pour moi de travailler sous les précieuses directives de mon encadrant
Mr. Saber Mahmoud qui m’a accordé son intérêt et son temps.
J’adresse également mes remerciements à tous le cadre professoral et administratif de
L’ENSIT.

Enfin, toutes mes gratitudes aux membres de jury qui ont pris la peine d’évaluer mon travail avec
attention et m’avoir accordé le privilège de juger ce modeste travail.
Veuillez trouver, dans ce travail, l’expression de mes profonds respects.
I. Chapitre 1 : Présentation de l’entreprise........................................................................................8
I.1. Présentation de L’IMFP :..........................................................................................................8
I.2. Organigramme de la société :..................................................................................................8
I.3. Les partenaires :.....................................................................................................................10
I.4. Les activités de l’entreprise :.................................................................................................10
I.4.1. DES PROCESS DE TESTS SOLIDES...............................................................10
a. Test Fonctionne.......................................................................................................11
b. Test IN-SITU...........................................................................................................11
c. SOLUTION ROBOTISER......................................................................................12
I.4.2. FABRICATION MÉCANIQUE..........................................................................12
I.4.3. Profilés & transitique...........................................................................................13
I.4.4. CONSTRUCTION MÉTALLIQUE....................................................................13
II. Chapitre 2 : Atelier Mécanique.....................................................................................................14
II.1. Présentation de l'atelier de fabrication mécanique...............................................................14
II.1.1. Fraiseuse à commande numérique.......................................................................14
a. Mise en œuvre de la machine-outil à commande numérique..................................15
b. Les origines..............................................................................................................16
II.2. TOUR PARALLÈLE...................................................................................................................27
II.3. Center D’usinage vertical.......................................................................................................28
II.4. Table CNC...............................................................................................................................29
II.5. Etude de chemise de référence ‘4575’..................................................................................31
II.5.1. Mise en plan.........................................................................................................31
II.5.2. Etude de gamme d’usinage de pièce....................................................................31
a. Graphe des cotes......................................................................................................31
b. Tableau des opérations............................................................................................32
c. Tableau de niveau....................................................................................................33
d. Groupement en phase..............................................................................................35
II.5.3. Liste d’outils........................................................................................................36
II.5.4. Gamme d’usinage................................................................................................37
II.5.5. Choix de l’outillage..............................................................................................40
II.5.6. Simulation............................................................................................................41
III. Chapitre 3 : Bureau d’Etude..........................................................................................................44
III.1. Problématique.......................................................................................................................44
III.2. Enoncer de projet..................................................................................................................44
III.3. Cahier de charge....................................................................................................................44
III.4. Type de matériaux de la table................................................................................................45
III.4.1. CRITÈRES DE QUALITÉ DES MATÉRIAUX.............................................45
III.4.2. Conditionnement..............................................................................................45
III.5. Conception.............................................................................................................................46
Liste des tableaux
Tableau 1 : Mode d’utilisation des MOCN...................................................................................................9

Tableau 2: Les opérations élémentaires de la pièce 4575.........................................................................26

Tableau 3: matrice des niveaux de la pièce 4575......................................................................................28

Tableau 4: Groupement en phase de la pièce 4575..................................................................................29

Tableau 5: liste les outils d'usinage de la pièce 4575.................................................................................30

Tableau 6 : Gamme d'usinage de la pièce 4575.........................................................................................33

Tableau 7 : Les types de centrage..............................................................................................................34

Tableau 8 : Simulation de la pièce 4575 phase 20-1..................................................................................35

Tableau 9: Simulation de la pièce 4575 phase 20-2...................................................................................36

Tableau 10: Simulation de la pièce 4575 phase 20-3.................................................................................37


Liste des figures
Figure 1: Symbole de la société...................................................................................................................5

Figure 2: Corail partenaire..........................................................................................................................7

Figure 3: Test fonctionnel............................................................................................................................8

Figure 4 : Test IN-SITU.................................................................................................................................8

Figure 5 : SOLUTION ROBOTISER.................................................................................................................9

Figure 6 : FABRICATION MÉCANIQUE........................................................................................................10

Figure 7 : Profilés & transitique.................................................................................................................10

Figure 8: Structure d’une fraiseuse à commande numérique...................................................................11

Figure 9: Mode d’utilisation des MOCN.....................................................................................................12

Figure 10: Structure d’une TOUR PARALLÈLE............................................................................................25

Figure 11 : Center d’usinage Vertical.........................................................................................................26

Figure 12 : Table CNC.................................................................................................................................27

Figure 13 : Graphe des cotes de pièce 4575..............................................................................................28

Figure 14: Montage de Phase 2.................................................................................................................37


Introduction générale

L’ingénieur mécanicien a besoin de connaître la conception et la fabrication des pièces


mécaniques utilisant divers logiciels.
Dans une première étape le rapport contiendra une présentation du l’IMFP ET Corail
technologie, puis il y aura une présentation de quelques machines qui le trouvent dans l’atelier
mécaniques. Ensuite il y aura une présentation des quelques pièces dont lesquelles je les réaliser
avec le SolidWorks au cours du stage et le rapport se clôturera bien évidement par une
conclusion.

1
I. Chapitre 1 : Présentation de l’entreprise

I.1. Présentation de L’IMFP :


IMFP est une société de service et d’ingénierie électromécanique Crée en 2018, fabrication
d’outillages et logiciels de test, tracé le chemin d’une nouvelle forme de support pour l’industrie.
Nous la voulons plus créative, plus aboutie et s’aventurant toujours vers de nouveaux territoires.
Elle fait en sorte que ces réalisations techniques puissent devenir ces ambassadrices pour refléter
la qualité de ces services auprès de ces clients.
Ces collaborateurs sont au cœur de l’activité de Corail Technologie et ces les impliquons
personnellement dans le développement de la société pour laquelle ils donnent le meilleur d’eux-
mêmes.

Figure 1: Symbole de la société

I.2. Organigramme de la société :


L'organigramme de la société TAIMET est présenté comme suit :

2
3
Figure 2 : Organigramme de la société 

I.3. Les partenaires :

Figure 2: Corail partenaire

I.4. Les activités de l’entreprise :


L’entreprise corail a plusieurs activités comme suivant :

I.4.1. DES PROCESS DE TESTS SOLIDES

4
Les méthodes de production sont essentielles pour la bonne industrialisation d’un produit.
Les procès de tests des produits sont une part essentielle du métier d’industriel. Il est vital de
s’assurer que chaque produit est conforme aux attentes du client. Sur les chaines de montage de
ces sites, les produits sont contrôlés de manière unitaire pour valider qu’ils remplissent
l’ensemble des critères d’acceptation fixés ensemble avec le client

a. Test Fonctionne
Etude du design d’interface de test et la fourniture Conception
Fabrication mécanique complète selon standard client
Etude et développement de programmes
Câblage et réalisation des éléments électroniques

Figure 3: Test fonctionnel

b. Test IN-SITU 
Étude et développement des programmes de test
Écriture de modèles de test pour composants spécifiques (ASIC, FPGA …)
Mise au point des programmes de test dans nos locaux ou sur votre site.
Livraisons et recettes sur site

Figure 4 : Test IN-SITU

5
c. SOLUTION ROBOTISER
L’IMFP intégratrice de solutions robotisées industrielles (classiques et collaboratives), peut
répondre à tous types d’applications.
Ces proposé des prestations clés en main :
– Les études et simulation des trajectoires
–La programmation des robots
–Le câblage des equipment électrique
–La réalisation des trajectories
–Mise en service et essais sur site client
–Assistance technique

Figure 5 : SOLUTION ROBOTISER

I.4.2. FABRICATION MÉCANIQUE


S’est spécialisée dans la réalisation des produits usinés comme la fabrication des pièces
mécanique.
L’IMFP équipe d’un parc machine conséquent et récent alliant les technologies d’usinage du
tournage et du fraisage, du conventionnel au numérique permettant de réaliser des pièces
complexes du prototype à la série. La diversité de ces équipements, assistés d’un personnel
expérimenté, qualifié et attaché à l’entreprise offre à ces clients la garantie d’une réponse rapide
et sur mesure pour la réalisation des Pieces mécanique et d’un travail à la hauteur de leurs
exigences en termes de qualité, de délai et coût.

6
Figure 6 : FABRICATION MÉCANIQUE

I.4.3. Profilés & transitique 


L’IMFP réalisons dans ces ateliers vos besoins en postes de travail sur mesure, convoyeurs
manuels ou motorisés, carters, enceintes de protection et tout autre mobilier technique
spécifique.

Figure 7 : Profilés & transitique

I.4.4. CONSTRUCTION MÉTALLIQUE 


L’IMFP moyens vous permettent en effet de vous offrir un haut niveau de précision, une grande
flexibilité, et de répondre à vos demandes dans de très brefs délais. Les composants
indispensables à la réalisation de vos ensembles mécano-soudés sont issus de ces procès de
découpe-emboutissage, de formage, d’usinage et de parachèvement de profilés marchands.

7
II. Chapitre 2 : Atelier Mécanique

II.1. Présentation de l'atelier de fabrication mécanique


L’IMFP dispose d'un atelier de fabrication mécanique où sont exécutés différents types
déterminés de travail à savoir tournage (chariotage, alésage, filetage des axes, arbres et vérins,
réalisation des vis et écrous), fraisage (surfaçage, réalisation des cannelures, des pignons),
perçage, pressage et montage/démontage (à l'aide d'une presse hydraulique) de différentes pièces
mécaniques.
Présentation des différentes machines de l'atelier :

II.1.1. Fraiseuse à commande numérique


Une fraiseuse à commande numérique permet de réaliser des pièces par enlèvement de matière,
on peut l’utiliser pour le métal, le bois et le plastique. Différents outils sont adaptables : forêts,
pointe etc. pour obtenir des coupes et des finitions différentes. Un logiciel, associé à la machine,
permet d’assister le procédé du dessin à la fabrication. La CFAO, conception et fabrication
assistées par ordinateur, permet de dessiner la pièce, et d’optimiser les trajectoires de sa découpe.
Enfin, on pourra lancer une simulation avant l’usinage ou éditer un prototype avant de lancer la
production.

8
Figure 8: Structure d’une fraiseuse à commande numérique

a. Mise en œuvre de la machine-outil à commande numérique


Mode d’utilisation des MOCN

9
Mode Utilisation
MANUEL Réglage (déplacement des axes en manuel)
POM Prise d’Origine Mesure
PREF Prise de référence
IMD Introduction Manuel des Données
MODIF Modification des Programmes
CHARGEMENT Chargement des Programmes
DECHARGEMENT Déchargement des Programmes
REGOUT Réglage Automatique d’Outils
RNS Recherche de Numéro de Séquences
CONT Usinage en mode automatique
SEQ Usinage en mode séquentiel

Tableau 1 : Mode d’utilisation des MOCN

Figure 9: Mode d’utilisation des MOCN

b. Les origines 

10
Origine Machine (OM) :  
L'origine machine coïncide avec la position du point piloté (point courant ou point référence R)
au moment où tous les axes de la machine sont en butée d'initialisation. L'origine machine n'a
aucune influence sur le réglage ou la programmation de la machine, en effet elle dépend
essentiellement de la technologie de mesure adoptée (mesure incrémental ou mesure absolue).
Origine Mesure (Om) :
C'est un point préférentiel défini sur chaque axe qui est l'origine absolue de la mesure. Les
coordonnées de ce point peuvent être introduites voire modifiées par paramètres machines
spécifiques.
Origine pièce (Op) :
 Indépendante du système de mesure, cette origine est définie par l’intersection des plans qui
contiennent les appuis de l’isostatisme.
Origine porte pièce (Opp) :
 Indépendante du système de mesure, cette origine est définie par un point de la pièce sur lequel
on est capable de se positionner. Elle est déterminée par rapport à l'origine mesure par le
paramètre PREF.
Origine programme (OP) :
Indépendante du système de mesure, c'est l'origine du trièdre de référence qui a servi à établir le
programme. Elle est définie par rapport à l'origine pièce par le décalage DEC1 (ou DEC3 cas
particulier : usiner sur centre d'usinage).
Point courant (PC) ou Point de Référence (PR) :
C'est un point de référence outil et appartient à la machine. Ce point est défini comme
l'intersection de l'axe de l'alésage de logement de l'outil, avec la face de la tourelle dans le cas
d'un tour ou, avec le plan de jauge de logement outil dans la broche de centre d'usinage. Dans des
cas particuliers le plan de jauge est confondu avec la face de la broche.
Point Programmé (Pp) :
C’est un point qui appartient à l’outil et qui va parcourir le trajet d’usinage sur la pièce.

Comment mettre la machine sous tension

11
Comment initialiser la machine (POM)

12
13
Comment introduire un PREF ou un DEC1 connu

14
Comment monter un outil

15
Comment introduire une jauge outil connue

16
Comment charger un programme

17
Comment tester un programme

18
Comment exécuter un programme

19
20
Comment modifier une jauge outil

21
Comment afficher une page écran

II.2. TOUR PARALLÈLE


Le tour parallèle a un axe généralement horizontal ; pour les pièces de très grandes dimensions
(plusieurs mètres de diamètre), il existe des tours à axe vertical. Le tour fait tourner une pièce
afin d'obtenir une pièce finie cylindrique (si usinée longitudinalement). Sinon, il est possible de
dresser une pièce (usiner le bout de la pièce) pour atteindre un meilleur degré de précision ou un
meilleur fini.

22
Figure 10: Structure d’une TOUR PARALLÈLE

II.3. Center D’usinage vertical


Le centre d’usinage est connu pour son très haut rendement et sa précision lors de production de
pièces en quantités importantes. Également appelé machine-outil, cette machine à commande
numérique est très utilisée dans le secteur industriel dans les domaines du funéraire, décoration,
voirie, béton architectonique, construction etc. Très appréciée dans les techniques de fabrication,
cette machine convient parfaitement aux produits de grandes dimensions. Il est capable d’usiner
toutes sortes de produits finis et de matériaux. Il est possible de le personnaliser avec différents
outils (tête AR-3 à 3 segments oscillants, MODULO : renvoi d’angle 3 fonctions avec
changement automatique des outils, …), pour les adapter à tous les projets. La société THIBAUT
est connue et reconnue comme constructeur de machines CNC (computer numerical control ou
commande numérique par calculateur) et de solutions adaptées ultra performantes.

23
Figure 11 : Center d’usinage Vertical

Il offre une plus grande stabilité aux produits finis lourds et imposantes et peut être classé en
sous-famille :

– le 5 Axes
– le pendulaire 3 et 4 Axes à table fixe
– le pendulaire 3 et 4 Axes à table mobile

Les axes X, Y et Z sont des axes de translation de la pièce, les axes en plus la basculent par
rapport à l’extrémité de la broche. Le centre d’usinage 5 Axes peut usiner quasiment toutes les
surfaces avec une vitesse de coupe optimale.

II.4. Table CNC 


L’usinage CNC utilise les dernières techniques de commande numérique par calculateur. Les
fraiseuses utilisées sont donc automatisées et contrôlées par ordinateur pour usiner un bloc de
matière afin d’obtenir une pièce. L’absence de moule engendre une réduction du coût et du délai,
et permet d’obtenir des pièces identiques et dans la bonne matière. Cela en fait une méthode de
choix pour les productions unitaires, par exemple pour des tests visuels et fonctionnels.

24
Avec l’usinage CNC plastique, la fonction d’usinage est déterminée par un programme, qui
commande les déplacements des outils sur la masse à usiner. Il définit l’axe de rotation de la
fraise en fraisage, et l’axe de rotation de la pièce en tournage. La machine, une fraiseuse à trois
ou cinq axes, est entièrement automatisée et contrôlée par ordinateur.

Figure 12 : Table CNC

25
II.5. Etude de chemise de référence ‘4575’

II.5.1. Mise en plan

II.5.2. Etude de gamme d’usinage de pièce

a. Graphe des cotes

Figure 13 : Graphe des cotes de pièce 4575

26
b. Tableau des opérations
Surface Cotes de liaison aux Specifications Opérations Symbole
surfaces élémentaires
Usinées Brutes Ra I.T Géométriques
1   0.8  0.2   E+F 1E 1F
2 [A] ∅26 0.8  0.2 6 ⌾ 0.1 E+F 2E 2F
3 [1] 2 0.8  0.2   E+F 3E 3F
4 [A] ∅28 0.8  0.2   E+F 4E 4F
5 −0.1
[1] 14−0.3 0.8  0.2   E+F 5E 5F
6 +0.11
[A] ∅ 25−0.15 0.8 0.04   1 1
E+ F+F 6E 6 ( )F
2 2
6F
7 [5] 3 −0.1
−0.3
0.8  0.2   E+F 7E 7F
8 [A] ∅24 0.8  0.2   E+F 8E 8F

Tableau 2: Les opérations élémentaires de la pièce 4575

Figure 18 : Les opérations élémentaires de la pièce 4575

27
c. Tableau de niveau

TOTA NIVEAUX
L
A 1 1 2 2 3 3 4 4 5 5 6 1 6 7 7 8 8 0 1 2 3 4 5
6(
E F E F E F E F E F E 2 F E F E F
)F
A 0
1E 0
1F 1 1 0
2E 1 1 2 1 1 1 0
2F 1 1 1 3 2 2 2 1 0
3E 1 1 1 0
3F 1 1 2 2 1 0
4E 1 1 0
4F 1 1 2 1 0
5E 1 1 1 0
5F 1 1 2 2 1 0
6E 1 1 0
1 1 1 2 1 0
6(
2
)F
6F 1 1 1 3 2 1 0
7E 1 1 1 1 1 0
7F 1 1 2 2 2 2 1 0
8E 1 1 0
8F 1 1 2 1 0

28
A 1 3E 3 2 2
F F E F
1E 4 4F 5 7 7
E F E F
6 5E 6
E F
8 1
6(
E 2
)F
8F
Tableau 3: matrice des niveaux de la pièce 4575

29
Groupement des phases

Opérations Niveaux

1E
0
1F 4E 6E 8E
1
1
3E 4F 5E 6( ) F 8F 2
2
3F 5F 6F
3
2E 7E
4

Résume de la gamme

Phase Désignation

Ph 10 Contrôle de brut

Ph 20 Tournage

1
(1E 1F 4E 6E 8E 3E 4F 5E 6( ) F 8F 3F 5F 6F 2E 7E)
2

Ph 30 Contrôle

d. Groupement en phase

Tableau 4: Groupement en phase de la pièce 4575

30
II.5.3. Liste d’outils
Nom de l’outil Référence porte Référence outil Rayon de Ø Foret /
outil plaquette Fraise ou
Taraud
Outil à aléser à SCLCL 2020K CCGT 09T302 0.2
plaquette (I20) 09
Outil à aléser- B105.0016.01 L105.1833.3.6 0.15
dresser en carbure (HORN) Ti25 (HORN)
(I13)
Outil pelle MSS-E20L00- GX16- 0.2
(D1) 2020J + MSS- 1E2.00N0.20-27P
E20L12 GX16-1 H216T
(CERATIZIT) (CERATIZIT)
Outil a tronçonné MSS-E20L00- GX16- 0.2
(D3) 2020J + MSS- 1E2.00N0.20-27P
E20L12 GX16-1 H216T
(CERATIZIT)
Tableau 5: liste les outils d'usinage de la pièce 4575

31
II.5.4. Gamme d’usinage
Feuille d’analyse d’usinage
N° Désignation des phases Machine Outillages Croquis de la pièce dans la phase d’usinage
Phases Sous phases et opérations s
10 Contrôle de brut Poste de réception des bruts
20 Tournage : Tour Mandrin 3 mors
B
1

Une pièce en montage référentiel CNC ET-30

de départ défini par : (DMG


B

- Centrage long sur (B1) par MORI 2

4N (1,2,3,4) SEIKI
- Appuie ponctuelle sur (B2) CTX 310
par 1N (5) ECOLIN
E)
Opérations :
DRESSAGE-ALESAGE
201 a- dresser et aléser (4), (3), (2) et Outil à aléser à
(1) simultanément en ébauche plaquette
Cm1’= à définir (simulation)
Cm4’= à définir (simulation)
Cm5’= à définir (simulation)
Cm7’= à définir (simulation)

b- dresser et aléser (4), (3), (2) et

32
(1) simultanément en finition
+0.1
Cm1=∅ 28−0.1
+0.1
Cm4=∅ 26−0.1
Cm5=14−0.1
−0.3

Cm7= à définir (simulation)

DRESSAGE-ALESAGE
Outil à aléser-
a- dresser et aléser (6) , (7) et (8)
dresser en
simultanément en ébauche
202 carbure
Cm2'= à définir (simulation)
Cm3'= à définir (simulation)
Cm6'= à définir (simulation)

b-dresser et aléser (6), (7) et (8)


simultanément en finition
Cm2=∅ 24+0.1
−0.1

+0.11
Cm3=∅ 25−0.15
Cm6=3−0.1
−0.3

TRONCONNAGE
tronçonner (5) en finition

33
Outil a
203 tronçonné

30 CONTROLE FINAL :
301 Dimensions Poste Les appareils
302 Spécifications De des contrôles
303 Etats des surfaces contrôle nécessaires

Tableau 6 : Gamme d'usinage de la pièce 4575

Figure 22 : Gamme d'usinage de la pièce 4575

34
II.5.5. Choix de l’outillage
Centrage Long Centrage Court

Il faut réaliser une concentricité entre les deux Il faut réaliser une perpendicularité entre la
cylindres, on prend donc la pièce en mors doux : face et le cylindre usiné, on choisira donc un
centrage long appui plan sur la face et un centrage court.

Le brut de chemise 4575 est une barre creuse de ∅ ext =30 mm et∅∫ ¿=20 mm¿ , donc le
maintien de brute sur la machine s’effectue avec un centrage long.

Tableau 7 : Les types de centrage

Figure 14: Montage de Phase 2

35
II.5.6. Simulation
 Phase 10

Rep IT Observation

1 2 3 4
C1 13.8 14 0.2 Conditions
BE
Cpm1 0.5 Conditions
Cpm2 1 BM
Cf1 Cotes à
Cf2 calculer
B1
C1 13.8 0.2 1ére chaine
Cf1 13.8 0.2
Cpm1 0.5 0.5 2éme chaine
Cf1 13.9 0.2
Cf2 14.4 0.3
Cpm2 1 1 3éme chaine
Cf2 14.7 0.3 "*Intervalle de
14.8 * tolérance dépend du
procédé de brute"
Tableau 8 : Simulation de la pièce 4575 phase 20-1

36
Rep IT Observation

1 2 3
4 5
C1 13.8 14 0. Conditions
2 BE
C2 1.9 2.1 0.
2
Cpm1 0.5 Conditions
BM
Cpm2 1
Cf1 Cotes à
calculer
Cf2
B1
C1 13.8 0. 1ére chaine
2
C2 2.1 0.
2
Cf1 11.7 0.
4
Cpm1 0.5 0. 2éme chaine
5
Cf1 11.5 0.
4
Cf2 12 0.
1
Cpm2 1 1 3éme chaine
"*Intervalle de
Cf2 12.1 0. tolérance dépend
1 du procédé de
brute"
B1 13.1 *
Tableau 9: Simulation de la pièce 4575 phase 20-2

37
Rep IT Observation

1 2 3 4
C1 2.7 2.9 0.2 Conditions
BE
Cpm1 0.5 Conditions
BM
Cpm2 1
Cf1 Cotes à
calculer
Cf2
B1
C1 2.7 0.2 1ére chaine
Cf1 2.7 0.2
Cpm1 0.5 0.5 2éme chaine
Cf1 2.8 0.2
Cf2 3.3 0.3
Cpm2 1 1 3éme chaine
Cf2 3.6 0.3 "*Intervalle de
tolérance dépend
4.6 * du procédé de
brute"
Tableau 10: Simulation de la pièce 4575 phase 20-3

38
III.Chapitre 3 : Bureau d’Etude

III.1. Problématique
Dans un atelier d’usinage mécanique ce n’est pas une chose facile pour contrôler les pièces
fabriquées sur les machines d’usinage en termes de confort, de sécurité et de gain de temps.
Il devient donc difficile de trouver un espace libre pour le contrôle.
Donc chaque fois qu’on termine la fabrication de la pièce on doit chercher un lieu dans
l’atelier où on peut contrôler notre pièce alèsement.
Le problème est normal, mais il faut trouver des solutions pour une bonne production de
l’atelier.

Pour cella on a pensé de fabriquer une table de contrôle.

III.2. Enoncer de projet


Si vous avez terminé l’usinage de la pièce vous pouvez la contrôler sur la table de contrôle
où en trouve tous les équipements nécessaire (Pieds à coulisse, Jauge de profondeur,
Palmer, micromètre, Alésomètre…).

Le projet qui doit faire c’est une table de contrôle dont le fonctionnement principal
est un espace spécifier pour le contrôle des pièces.

La fabrication de ce projet doit respecter des règles et des critères selon le cahier de charge.

III.3. Cahier de charge

 Une table de dimension convenable avec un espace libre de l’atelier

 En déplacement : Une table facile de changer son positionnement dans l’atelier

 Matériaux qui permettent de conserver la table sans des effets sur le sante de
l’utilisateur

 La légèreté : La table doit avoir une masse bien déterminer.

 Taille convenable

 L’isostatisme

39
III.4. Type de matériaux de la table

III.4.1. CRITÈRES DE QUALITÉ DES MATÉRIAUX


 Résistance physique suffisante.
 Peu encombrant que possible.
 Support des pièces de masse important.
 Bons rigoristes.
 L’aptitude à se prêter aux divers traitements industriels.
 Le prix de revient doit être relativement bas.

III.4.2. Conditionnement
²
a. Conditionnement primaire

Élément en contact direct avec la démentions de l’atelier


b. Conditionnement secondaire

 Elément contenant le conditionnement primaire.


 Sans contact direct avec la démentions de l’atelier.
 Le plus souvent constitué d’une table en acier.

c. Rôle

 Protéger la table de contrôle contre :


 Les agressions extérieures :
 Humidité,
 Lumière,
 Air,
 Dommages physiques
 Contrefaçons
 Faciliter l’utilisation et le déplacement.
 La légèreté de masse
 Intervenir dans son efficacité :
 Occupé un espace bien déterminer.
 Augmenter la sécurité de son utilisation.

40
III.5. Conception

41
Réalisation quelques autres pièces mécaniques :
- AXE IVECO FR
- AXE IVECO FRN 2
- AXE VR
- Bague en bronze 100x80x80 pour rameBZS100_2_1-11
- Base plate BZS100_2_1-09
- Base slide plate BZS100_2_1-02
- BRIDE SUP IVECO FRN

42