Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 1: Economie d’énergie

I. Généralités sur l’économie d’énergie


Effet de serre: Les études scientifiques ont prouvé que l’atmosphère terrestre évolue en
raison des émissions des gaz à effets de serre (CO2, fréons, NH3, SOx, NOx..) emprisonnant
les rayons autour de globe terrestre et entrainant des grands changements climatiques:
Les températures augmenteront dans l’atmosphère de la planète entrainant la fusion des
glaces polaires et l’élévation des niveaux des mers et des océans…
Des écarts extrêmes de Ts provoquent des grandes précipitations perturbant les activités
agricoles et induisant des érosions…

Epuisement des sources des énergies fossiles: La surconsommation et l’utilisation non


consciente des énergies fossiles a augmenté trop les prix de pétrole et ces dérivés, en plus
elle accélère très rapidement leur épuisement (réserve restante estimé à 40 ans pour le
pétrole, 70 ans pour le gaz naturel et 200 ans pour le charbon).
La Tunisie jusqu’à 1994 était un pays producteur (même exportateur), entre 1994 et 2000
est une période d’équilibre énergétique et depuis 2000 elle est devenue déficitaire de point
de vue énergétique : Les ressources restes stagnantes et la consommation est accrue.
1
 L’économie d’énergie dans le secteur industriel
L’isolation industrielle: L’isolation thermique de l’équipement de production et
de tuyauterie est utile pour plusieurs raisons:
•Prévention des pertes et des gains de chaleur;
•Maintien d’une température de procédé constante;
•Protection des employeurs contre les brulures;
•Prévention de la formation de condensation sur les surfaces froides des
équipements
•Maintien d’un milieu de travail confortable proche d'équipements de production
de chaleur ou de froid

Recueils des chaleurs contenues dans les purges des chaudières.


Récupération des chaleurs des eaux tièdes après échange
 Recyclage des eaux après traitement

Possibilité d’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque pour


l’éclairage, pour le pompage, pour la régulation…
2
II. Etude des procédés industriels
II.1.Evaporation: Elle concentre une solution(suspension) de composés non volatils
par ébullition du solvant. Le produit concentré en sortie de l'opération reste liquide
Dans l'industrie le solvant le plus courant est l'eau:
•Elle réduit les volumes & poids diminuant les coûts d'emballage, stockage &transport.
•Elle a un rôle de conservation diminuant l'activité de l'eau du produit (sirop de
sucre..)
•C’est une étape intermédiaire précédant d'autres opérations (cristallisation, séchage)
La concentration par évaporation, nécessite de considérer les effets thermiques
sur les produits(prise de coloration pour les jus sucrés, goût de cuit pour le lait,
le brunissement du lait, destruction des vitamines pour les agrumes…).
Les quantités d'eau à évaporer sont très importantes si les produits de départ sont très
dilués. La LV de l'eau est élevée (2260 kJ/kg à 100°C), (l’évaporation nécessite beaucoup
d’énergie). Des systèmes d'économie d'énergie existent: multiple effets & compression
mécanique de vapeur…
D’autres procédés, établis ou en voie de développement existent comme la concentration à
l'aide des membranes (ultrafiltration, osmose inverse),
3
Evaporateur à simple effet : Ces installations sont constituées des mêmes éléments de
base: un échangeur de chaleur, un séparateur liquide concentré- vapeur d'eau émise.
Des nombreux liquides alimentaires supportent mal les T élevées. Quelle est la solution
pour éviter l'altération du produit à concentrer?
Pour protéger ces liquides, on opère à T basse (<100°C), c‘-à-d sous vide (P<1atm).
La vapeur émise sous vide est condensée afin de l'extraire dans un condenseur .
Ef: Entrée eau froide
Ve1: Vapeur émise

L0: Produit
entrant

V0: Vapeur Et: Sortie eau tiède


de chauffage

C1: Condensat Sortie


de V0 condensat Ve1

L1:Sortie de produit
concentré 4
   
Bilan matière total : m L 0  m L1  mVe1 (1) (m : Débit massique)
 
Bilan de matière sèche : m L 0  xL 0  m L1 xL1 (2) ( x : titre massique)
En négligeant les pertes thermiques de caisse d' évaporation, le bilan enthalpique :
    
m L 0  H L 0  mV 0  H v 0  mVe1 H Ve1  m L1 H L1  mC1 H C1 (3) ( H : Enthapie )

Le flux thermiqu e échangé dans la caisse d' évaporation : Q  h0  A   (4)
 : Différence entre T de vapeur de chauffe se condensant et celle du liq en ébullition .
h 0 : Coefficien t global d' échange (W * m -2 * °C-1 ) et A : Surface d' échange (m 2 ).
La vap eur de chauffe entre à l' état de vap eur saturée, en libérant son énergie
se condense et sort de l' échangeur comme condensât (la chaleur latente de
vap orisation " H V " est échangée) : H V  H V 0  H C1
  
m L 0  m L1  mVe1 Si on remp lace (1) dans (3), on aura :
      
m L 0  H L 0  mV 0  H v 0  mVe1  HVe1  m L1  H L1  mC 1  H C1 (3) Or mV 0  m C1
     
 ( m L1  mVe1 )  H L 0  mV 0  H v 0  mVe1  HVe1  m L1  H L1  mV 0  H C 1
    
 mV 0  ( HV 0  H C1 )  ( m L1  mVe1 )  H L 0  mVe1  HVe1  m L1  H L1
  
 mV 0  HV  m L1  ( H L1  H L 0 )  mVe1  ( HVe1  H L 0 ) ( 6)

Le therme à droite correspond au flux thermique Q 5
Propriétés thermodynamiques des solutions: L'enthalpie massique d'une solution
dépend de T et de sa composition: Solution aqueuse (sucres + sels + protéines + lipides)
l'enthalpie massique du mélange sera (relation de RAHMAN):
H L  Cpeau  [(0.34  xsucre  0.2  xsel  0.37  x proteines  0.4  xlipide  xeau ]  
Pour un jus de fruit (eau +sucres) HL=(1-0.66*Xsucre)*He avec He: Enthalpie de
l'eau & Cp la capacité massique (J*kg-1K-1)
Economie d’E: La consommation de vapeur est un facteur économique décisif dans
l'investissement d'une installation d’évaporation. Le coût d'usage d'un évaporateur est
déterminé par sa consommation en vapeur de chauffe: 
Masse d ' eau évaporée mVe1
Economie d ' énergie   
Masse de vapeur de chauffe mV 0
Pour minimiser la consommation d’E dans un évaporateur, les dispositifs valorisent la
vapeur émise comme source de chaleur dans l’évaporation à multiple effet.
Tableau12: Economie d'énergie pour  configurations d'évaporateur
Evaporateur Economie d'énergie
Simple effet <1
Multiple effet >1
2 effets 1.7-1.9
3 effets 2.4-2.8
4 effets 3.2-3.6
6
Ve1: Vapeur émise Ve2
(2)
(1)
L0: Produit
entrant
V0: Vapeur de
chauffage C2
C1
L2
L1
Figure20: Schéma de principe d'un évaporateur à double effet

7
 er   

1 effet : m  m  m     
Bilan matière total    m L 0  m Ve1  m L 2  m Ve 2
L0 L1 Ve1

  
2eme effet : m L1  m L 2  m Ve 2 


 er  

1 effet : x  m  x  m   
  xL 0  m L 0  xL 2  m L 2
L0 L1
Bilan matière sèche 
L0 L1

 
2eme effet : xL1  m L1  xL 2  m L 2 



    

1er effet : Bilan enthalpiqu e : m L 0 H L 0  m V 0 HV 0  m Ve1 HVe1  m L1 H L1  m C1 H C1


 Débit thermique échangé dans d' évaporation N°1: Q1  h01  A1  1



    

2ème effet : Bilan enthalpiqu e : m L1 H L1  m Ve1 HVe1  m Ve 2 HVe 2  m L 2 H L 2  m C 2 H C 2


 Débit thermique échangé dans d' évaporation N°2 : Q2  h02  A2   2

 
mVe1  mVe 2 masse d ' eau evaporée
Economie d ' énergie  

mV 0 masse d ' eau de chauffe
8