Vous êtes sur la page 1sur 13

ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

ENONCE
On considèrera la poutre suivante, modélisant le tablier d’un pont routier.
Le module d’Young E et l’inertie I sont constants sur toute la structure.

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5

1) Déterminer le degré d’hyperstatisme de la structure.

2) Déterminer les coefficients de souplesse ai, bi, ci.

3) Calculer les rapports focaux de gauche ϕ i et les rapports focaux de droite ϕ i . Positionner sur la
'

'
poutre les foyers de gauche Fi et les foyers de droite Fi .

4) On applique une charge répartie d’intensité p sur la poutre, correspondant au poids propre du tablier.
Déterminer à l’aide de la méthode des foyers les moments sur appuis M0, M1, M2, M3, M4 et M5.
Tracer l’allure du moment fléchissant et de l’effort tranchant dans la poutre.

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5

5) Un véhicule, assimilable à une charge ponctuelle Q, roule sur la deuxième travée. Soit a l’abscisse
de la charge Q sur la deuxième travée. On pose a = αL.

Q
a=αL

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5

Déterminer à l’aide de la méthode des foyers les moments sur appuis M0, M1, M2, M3, M4 et M5 en
fonction de Q, α et L (sans tenir compte de la charge répartie p). Tracer la courbe de M1 en fonction
de α. Pour quelle valeur de α le moment M1 est-il minimum ?

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 1 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Question 1
Le nombre de réactions d’appui est :
- 2 en A0,
- 1 en A1, A2, A3, A4 et A5.

Le Principe Fondamental de la Statique nous donne 3 équations.

Le degré d’hyperstatisme h est donc égal à h = (2+1+1+1+1+1) - 3 = 4.

Question 2
Coefficients de souplesse de la poutre

L L
a1 = c1 = , b1 =
6 EI 12EI
L L
a2 = c2 = a3 = c3 = a4 = c4 = a5 = c5 = , b2 = b3 = b4 = b5 =
3 EI 6 EI

Question 3
Rapports focaux de gauche

M0
ϕ1 = − = 0 car M0 =0
M1
M b2 1/ 6 1
ϕ2 = − 1 = = =
M 2 a2 + c1 − b1ϕ1 1 / 3 + 1 / 6 − 1 / 12 × 0 3
M b3 1/ 6 3
ϕ3 = − 2 = = =
M 3 a3 + c2 − b2ϕ 2 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 1 / 3 11
M b4 1/ 6 11
ϕ4 = − 3 = = =
M 4 a4 + c3 − b3ϕ3 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 3 / 11 41
M b5 1/ 6 41
ϕ5 = − 4 = = =
M 5 a5 + c4 − b4ϕ 4 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 11 / 41 153

Position des foyers de gauche

A0 F1
ϕ1 = = 0 ⇒ A0 F1 = 0
F1 A1

A1 F2 1 L
ϕ2 = = et A1 F2 + F2 A2 = L ⇒ A1 F2 = = 0,25L
F2 A2 3 4

A2 F3 3 3L
ϕ3 = = et A2 F3 + F3 A3 = L ⇒ A2 F3 = ≈ 0,214L
F3 A3 11 14

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 2 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

A3 F4 11 11L
ϕ4 = = et A3 F4 + F4 A4 = L ⇒ A3 F4 = ≈ 0,211L
F4 A4 41 52

A4 F5 41 41L
ϕ5 = = et A4 F5 + F5 A5 = L ⇒ A4 F5 = ≈ 0,211L
F5 A5 153 194

F1 F2 F3 F4 F5

A0 A1 A2 A3 A4 A5

Rapports focaux de droite

M5
ϕ’5 = − =0
M4
M b4 1/ 6 1
ϕ’4 = − 4 = = =
M 3 c 4 + a 5 − b5ϕ 5 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 0 4
'

M b3 1/ 6 4
ϕ’3 = − 3 = = =
M 2 c 3 + a 4 − b4ϕ 4 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 1 / 4 15
'

M b2 1/ 6 15
ϕ’2 = − 2 = = =
M 1 c 2 + a 3 − b3ϕ 3 1 / 3 + 1 / 3 − 1 / 6 × 4 / 15 56
'

M b1 1 / 12 28
ϕ’1 = − 1 = = =
M 0 c1 + a 2 − b2ϕ 2 1 / 6 + 1 / 3 − 1 / 6 ×15 / 56 153
'

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 3 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Position des foyers de droite

F '1 A1 28 153L
ϕ '1 = = et A0 F '1 + F '1 A1 = 0,5L ⇒ A0 F '1 = ≈ 0,380L
A0 F '1 153 403
F ' 2 A2 15 56 L
ϕ '2 = = et A1 F ' 2 + F ' 2 A2 = L ⇒ A1 F ' 2 = ≈ 0,789L
A1 F ' 2 56 71
F ' 3 A3 4 15L
ϕ '3 = = et A2 F ' 3 + F ' 3 A3 = L ⇒ A2 F ' 3 = ≈ 0,789L
A2 F ' 3 15 19
F ' 4 A4 1 4L
ϕ '4 = = et A3 F ' 4 + F ' 4 A4 = L ⇒ A3 F ' 4 = = 0,80L
A3 F ' 4 4 5
F ' 5 A5
ϕ '5 = = 0 ⇒ F ' 5 A5 = 0
A4 F ' 5

F’1 F’2 F’3 F’4 F’5

A0 A1 A2 A3 A4 A5

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 4 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Question 4
Calcul des moments fléchissants sous l’effet de la charge p appliquée en première travée seule

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5

Pour une poutre isostatique de portée L soumise à une charge répartie p, la rotation sur appuis vaut :

p (0,5 L )
3
ω '1 = −ω ' '1 = −
24 EI
ϕ1' 28 12 EI p (0,5 L) 3
Alors (M 1 ) 1 = −
7
ω1" = − × × =− pL2
b1 153 L 24 EI 612
On en déduit alors :
(M 2 )1 = −ϕ 2' (M 1 )1 = 15 ×7
pL² =
5
pL²
56 612 1632
(M 3 )1 = −ϕ3' (M 2 )1 = − 4 × 5 pL² = − 1 pL²
15 1632 1224
(M 4 )1 = −ϕ 4' (M 3 )1 = 1 × 1 pL² = 1 pL²
4 1224 4896
(M 0 )1 = (M 5 )1 = 0

Calcul des moments fléchissants sous l’effet de la charge p appliquée en deuxième travée seule

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5
pL3
ω ' 2 = −ω ' ' 2 = −
24 EI

Le système qui régit les moments sur appuis A1 et A2 est :


 b2
 ϕ (M 1 ) 2 + b 2 (M 2 ) 2 = ω 2
'

 2

b (M ) + b2 (M ) = −ω "
 2 1 2 ϕ 2' 2 2 2

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 5 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Le système précédent s’écrit alors :

1 / 6 pL2 
 ( M )
1 2 +
1
( M )
2 2 = − ( M
 1 2 ) +
1
( M )
2 2 = −
pL2
1/ 3 6 24 3 12
 2
⇔ 2
 1 (M ) + 1 / 6 (M ) = − pL  1 (M ) + 28 (M ) = − pL
 6 1 2 15 / 56 2 2 24  6 1 2
45
2 2
24

On résout le système, on trouve alors :


 41 pL2
( M
 1 2 ) = −
612
 2
(M ) = − 5 pL
 2 2 102
(M 3 )2 = −ϕ3' (M 2 )2 = 4
×
5
pL² =
2
pL²
15 102 153
(M 4 )2 = −ϕ 4' (M 3 )2 =− ×
1 2
pL² = −
1
pL²
4 153 306
(M 0 )2 = (M 5 )2 = 0

Calcul des moments fléchissants sous l’effet de la charge p appliquée en troisième travée seule

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5
pL3
ω ' 3 = −ω ' ' 3 = −
24 EI

Le système qui régit les moments sur appuis A2 et A3 est :


 b3
ϕ (M 2 )3 + b3 (M 3 )3 = ω 3
'

 3

b (M ) + b3 (M ) = −ω "
 3 2 3 ϕ 3' 3 3 3

Le système précédent s’écrit alors :

 1/ 6 pLé 11
 (M 2 )3 + (M 3 )3 = −
1
 ( M )
2 3 +
1
( M )
3 3 = −
pL2
3 / 11 6 24 18 6 24
 2
⇔ 2
 1 (M ) + 1 / 6 (M ) = − pL  1 (M ) + 5 (M ) = − pL
 6 2 3 4 / 15 3 3 24  6 2 3
8
3 3
24

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 6 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

On résout le système, on trouve alors :


 11 pL2
( M
 2 3 ) = −
204
 2
(M ) = − 8 pL
 3 3 153
(M 4 )3 = −ϕ 4' (M 3 )3 = 1 × 8
pL² =
2
pL²
4 153 153
(M 1 )3 = −ϕ 2 (M 2 )3 1 11
= × pL² =
11
pL²
3 204 612
(M 0 )3 = (M 5 )3 = 0

Calcul des moments fléchissants sous l’effet de la charge p appliquée en quatrième travée seule

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5
pL3
ω ' 4 = −ω ' ' 4 = −
24 EI

Le système qui régit les moments sur appuis A3 et A4 est :


 b4
ϕ (M 3 )4 + b4 (M 4 )4 = ω 4
'

 4

b (M ) + b4 (M ) = −ω "
 4 3 4 ϕ 4' 4 4 4

Le système précédent s’écrit alors :

 1/ 6 pL2  41
 ( M )
3 4 +
1
( M )
4 4 = −  (M )
3 4 +
1
( M )
4 4 = −
pL2
11/ 41 6 24 66 6 24
 2
⇔ 2
 1 (M ) + 1 / 6 (M ) = − pL  1 (M ) + 2 (M ) = − pL
 6 3 4 1/ 4 4 4 24  6 3 4
3
4 4
24

On résout le système, on trouve alors :


 11 pL2
( M
 3 4 ) = −
204
 2
(M ) = − 5 pL
 4 4 102

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 7 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

(M 2 )4 = −ϕ3 (M 3 )4 = 3 11
× pL² =
1
pL²
11 204 68
(M 1 )4 = −ϕ 2 (M 2 )4 1 1
=− × pL² = −
1
pL²
3 68 204
(M 0 )4 = (M 5 )4 = 0

Calcul des moments fléchissants sous l’effet de la charge p appliquée en dernière travée seule

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5

Pour une poutre isostatique de portée L soumise à une charge répartie p, la rotation sur appuis vaut :

pL3
ω ' 5 = −ω ' ' 5 = −
24 EI
ϕ5 41 6 EI pL3
Alors (M 4 )5 = −
41
ω '5 = − × × =− pL2
b5 153 L 24 EI 612
On en déduit alors :
(M 3 )5 = −ϕ 4 (M 4 )5 = 11 × 41
pL² =
11
pL²
41 612 612
(M 2 )5 = −ϕ 3 (M 3 )5 = − 3 × 11 pL² = − 1 pL²
11 612 204
(M 1 )5 = −ϕ 2 (M 2 )5 = ×
1 1
pL² =
1
pL²
3 204 612
(M 0 )5 = (M 5 )5 = 0

Calcul des moments fléchissants sur appuis sous l’effet du chargement total.

Par superposition, on déduit :


M0 = M5 = 0
 7 41 11 1 1  13
M1 = − − + − +  pL ² = − pL ²
 612 612 612 204 612  204
 5 5 11 1 1  49
M2 = − − + −  pL ² = − pL ²
 1632 102 204 68 204  544
 1 2 8 11 11  31
M3 = − + − − +  pL ² = − pL ²
 1224 153 153 204 612  408
 1 1 2 5 41  173
M4 = − + − −  pL ² = − pL ²
 4896 306 153 102 612  1632

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 8 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Moment fléchissant et effort tranchant

Le moment fléchissant dans la travée i a pour expression :


 x x
M ( x) = µ ( x) + M i −1 1 −  + M i
 Li  Li
où µ (x) est le moment dû au chargement extérieur dans la travée i rendue isostatique.
px  L 
µ ( x) =  − x  pour la travée 1
2 2 
µ ( x) =
px
(L − x ) pour les travées 2 à 5
2

On déduit également l’expression de l’effort tranchant dans la travée i en dérivant le moment


fléchissant :

dµ ( x) M i − M i −1
T ( x) = +
dx Li
dµ ( x ) L 
= p  − x  pour la travée 1
dx 4 
dµ ( x ) L 
= p − x  pour les travées 2 à 5
dx 2 

Moment fléchissant

13 49 31 173
0 − pL ² − pL² − pL ² − pL ² 0
204 544 408 1632

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 9 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Effort tranchant

77 859 793 865 643


− pL − pL − pL − pL − pL
204 1632 1632 1632 1632

25 773 839 767 989


pL pL pL pL pL
204 1632 1632 1632 1632

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 10 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

Question 5
Q
a=αL

0,5L L L L L
A0 A1 A2 A3 A4 A5
On détermine les rotations ω' 2 et ω ' ' 2 dans la travée A1A2 rendue isostatique soumise à la charge
ponctuelle Q au point d’abscisse a.

On utilise pour cela les équations de Bertrand de Fontviolant.

Calcul de M(x)

M ( x) = Qx(1 − α ) pour x ≤ αL
M ( x) = Qα (L − x) pour x ≥ αL

Calcul de ω’2

Application d’un couple unitaire en A1 dans le sens trigonométrique.

L
A1 A2
x
M * ( x) = −1 +
L

M ( x) M * (x ) 1  x 
L a L
 x 
ω'2 = ∫ dx = − 
∫ Qx (1 − α )  1 −  dx + ∫ Q α ( L − x )  1 −  dx 
0
EI EI 0  L  a  L  

α (α − 2)(α − 1)L2 Q
ω'2 = −
6 EI

Calcul de ω’’2

Application d’un couple unitaire en A2 dans le sens trigonométrique.

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 11 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

L
A1 A2
x
M ** ( x) =
L

M ( x) M * *( x ) a 
L L
 ∫ Qx (1 − α ) dx + ∫ Qα ( L − x ) dx 
1 x x
ω' '2 = ∫ dx = 
0
EI EI 0 L a  L  

α (α 2 − 1)L2 Q
ω' '2 = −
6 EI

Application de la méthode des foyers

Le système qui régit les moments sur appuis A1 et A2 est :


 b2
ϕ M 1 + b2 M 2 = ω 2
'

 2

b M + b2 M = −ω "
 2 1 ϕ 2' 2 2

Le système précédent s’écrit alors :

1 / 6 1 α (α − 2 )(α − 1)LQ  1 α (α − 2 )(α − 1)LQ


1 / 3 M 1 + 6 M 2 = − 6  M 1 + 3 M 2 = − 3
⇔

 1 M + 1 / 6 M = α α − 1 LQ
2
( ) (
 1 M + 28 M = α α − 1 LQ
2
)
 6 1 15 / 56 2 6  6 1 45 2 6

On résout le système, on trouve alors :


M = −
(
α 71α 2 − 168α + 97 QL )
 1
153

(
M = 5α 4α − 3α − 1 QL
2
)
 2 51
4 5α (4α 2 − 3α − 1)QL 4α (4α 2 − 3α − 1)QL
M 3 = −ϕ 3' M 2 = − × =
15 51 153

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 12 sur 13


ESTP – RDM TP2 – Année 2013-2014 APPLICATION 3: METHODE DES FOYERS

(
1 4α 4α 2 − 3α − 1 QL
M 4 = −ϕ 4' M 3 = − × =−
)
α 4α 2 − 3α − 1 QL ( )
4 153 153
M0 = M5 = 0

Tracé de M1(α)

Le tracé est donné pour QL = 1.

M1 en fonction de alpha
0
0

0,1

0,2

0,3

0,4

0,5

0,6

0,7

0,8

0,9

1
0,05

0,15

0,25

0,35

0,45

0,55

0,65

0,75

0,85

0,95
-0,02
-0,04
-0,06
-0,08
-0,1 M1
-0,12
-0,14
-0,16
-0,18
-0,2

dM 1
=−
(
213α 2 − 336α + 97 QL )
dα 153
dM 1
= 0 pour α = 0,38 (l’autre valeur étant supérieure à 1)

M 1 (α = 0,38) = −0,108QL

Corrigé disponible sur https://sites.google.com/site/rdmestp/ page 13 sur 13

Vous aimerez peut-être aussi