Vous êtes sur la page 1sur 40

DISTRIBUTION ET

TRANSPORT D’ÉNERGIE
ÉLECTRIQUE ET SES
CARACTÉRISTIQUES
Cours d’électricité et d’électrotechnique
LP - MIEURE
Introduction

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 2


A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 3
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 4
Production d’énergie électrique:

Les sources d’énergie électrique sont:


 Énergie hydroélectrique : Barrage ou la mer
 Énergie nucléaire : Centrale nucléaire
 Énergie thermique : Centrale au charbon, au fioul ou au gaz
 Énergie éolienne : Éolienne

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 5


A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 6
Transmission d’énergie électrique
La ligne de transmission d’énergie électrique est la ligne qui assure le
transport de cette énergie de la production jusqu’à consommation.
Le transport d’énergie électrique se fait en haute tension électrique,
pour minimiser les pertes (actives & reactives) sur la ligne.
Les pertes sur la ligne dépendend directement de la valeur de courant
électrique. Pour transporter la même quantité d'énergie sous le
minimum de pertes pour une longue distance une augmentation de
tension est nécessaire. La puissance fournie par la ligne est donnée par:

P=3VI

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 7


A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 8
Distribution d’énergie électrique

La distribution se fait généralement à moyenne tension pour alimenter


directement l’industrie, ainsi que, les bâtiments des habitants a travers
les transformateurs MT/BT. La ligne MT permet donc de distribuer
l’électricité au niveau local. La ligne BT permet la distribution au niveau
des habitants pour alimenter en général les appareils ménagers.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 9


Classification des réseaux électrique

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 10


Tableau générale de distribution basse tension (TGBT)

Le Tableau Général Basse


Tension (TGBT) constitue le
point central de la
distribution électrique d’un
local. C'est le lien entre
l’arrivée de la puissance
électrique et sa distribution
sur toutes les parties de
l’usine en assurant également
leurs protections (matérielles
ou personnelles).
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 11
Caractéristiques d’exploitation d’une installation de
distribution
L’étude , l’analyse et la réalisation d’une installation électrique de
distribution doivent avoir comme objectif la sûreté de
fonctionnement de toutes les composantes de cette installation. Pour
se faire, l’installation réalisée doit assurer les fonctions suivantes :
• La continuité de l’énergie électrique (alimentation de secours).
• La qualité de l’énergie électrique.
• La protection de l’appareillage utilisé dans l’installation.
• La protection des personnes qui utilisent cette installation.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 12


• La continuité et la qualité de l'énergie électrique :
La continuité de l'énergie électrique s'obtient par la division des installations et l'utilisation de plusieurs
sources, la mise en place d'alimentations de secours, la subdivision des circuits, le choix des liaisons à la
terre et la sélectivité des protections.

 La division des Installations et


l'utilisation de plusieurs sources.
 La mise en place d'alimentations
de secours.
 La subdivision des circuits.
 Le choix adapté des schémas des
liaisons à la terre.
 La sélectivité des protections.

exemple d’association d’alimentation de secours et de


subdivision des circuits

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 13


• Protection des matériels et des personnes
La protection d’une installation électrique ou les personnes qui
l’utilisent se base premièrement sur la détection et l’identification
des défauts aux instants d’apparition. Deuxièmement, l’isolation
(par coupure de courant) de la partie en défaut en cas de priorité.
Finalement, la maintenance en cas de nécessité.
Avant d’installer les différents dispositifs de protection il faut
prendre en considération deux types de protection:

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 14


Protection des matériels (appareils, câbles, …)
 Indice de protection d’un appareil : IP (IPxy) indique que l’appareil et protéger contre les
contraintes de type solide (x=0,1,2,3,4,5,6) et contraintes de type liquide ou contraintes
mécaniques (y=0,1,2,3,4,5,6,7,8,).
Indice 1er chiffre (x): Protection contre les solides. 2e chiffre (y) : Protection contre l'intrusion d’un liquide.
0 Aucune protection. Aucune protection
1 Protégé contre les corps solides supérieurs à 50 mm Protégé contre les chutes verticales de gouttes d'eau
2 Protégé contre les corps solides supérieurs à 12,5 mm Protégé contre les chutes de gouttes d'eau jusqu'à 15° de la verticale
3 Protégé contre les corps solides supérieurs à 2,5 mm Protégé contre l'eau en pluie jusqu'à 60° de la verticale
4 Protégé contre les corps solides supérieurs à 1 mm Protégé contre les projections d'eau de toutes directions
Protégé contre les poussières et autres résidus Protégé contre les jets d'eau de toutes directions à la lance (buse de 6,3 mm, distance 2,5 à
5
microscopiques 3 m, débit 12,5 l/min ±5 %)
Protégé contre les forts jets d'eau de toutes directions à la lance (buse de 12,5 mm, distance
6 Totalement protégé contre les poussières
2,5 m à 3 m, débit 100 l/min ±5 %)
Protégé contre les effets de l'immersion temporaire4 (jusqu'à 1 m) et pendant 30 minutes5.La pénétration
7 d'eau en quantité nuisible ne sera pas possible lorsque l'équipement est immergé dans l'eau dans des
conditions définies de pression et de temps (jusqu'à 1 m de submersion)

Matériel submersible dans des conditions spécifiées en durée et en pression (immersion prolongée)4 au-delà
de 1 m. Normalement, cela signifie que l'équipement est hermétiquement fermé, cependant, avec certains
8
types de matériel, cela peut signifier que l'eau peut pénétrer, mais sans produire d'effets nuisibles.
Protection contre la submersion

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 15


Les défauts dans les installations électriques:
surcharge
 Surcharge: se produit par une appellation de courant
très important et par conséquence l’échauffement des
fils.
 Les surtensions: une augmentation de tension souvent
d’origine inductif (bobine) ou les foudres.
 Les baisses de tension: souvent à cause de
déséquilibre dans les réseaux triphasés, qui entraine
un mauvais fonctionnement des charges.
 Les courts-circuits: mise en contact de deux
conducteurs avec des potentiels différents (deux
phases en triphasé, la phase avec le neutre,…)
surtension
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 16
Les dispositifs de détection et de protection:
 A effet thermique: protection contre les surcharges.
 A effet magnétique: protection contre les surintensités.
 Grandeurs caractéristiques des appareils électriques:
- Courant nominal: le courant qui traverse l’appareil en fonctionnement normal.
- Tension nominal: la tension au bornes de l’appareil au fonctionnement normal.
- Pouvoir de coupure: courant maximal peut être coupé sous tension nominale.
- Tension d’isolement: tension qui peut être supportée sans détérioration des
isolants.
- Durée de vie: nombre de cycles (ou durée) de fonctionnement normal d’un
dispositif électrique.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 17


Fusible: Le fusible est un appareil de connexion permettant d'ouvrir un circuit par
fusion d’un élément calibré.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 18


Relais thermique: c’est un dispositif de protection contre les surcharges
(élévation anormale du courant consommé par la charge).

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 19


Relais magnétique: est un dispositif électromécanique permet l'ouverture et la
fermeture d'un circuit électrique par un second circuit.

Symbole

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 20


Dispositif Différentiel Résiduel (DDR) :
I1+I2+I3+In=0 (cas sans défaut)

I1+I2+I3+In=Id (en cas défaut)


Pour eviter l’effet de buit sur
le circuit on fixe un seuil Id
si Id>Is (déclenchement)
si Id<Is (pas de déclenchement)

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 21


Protection des personnes.
Les effets physiologiques du courant électrique sur le corps humain:
Le courant agit sur le corps humain de trois façons différentes :
 Par blocage des muscles
 Par brûlures
 Par action sur le cœur
Les Paramètres à prendre en compte pour l’évaluation des risques
• Ic: courant qui circule dans le corps humain,
• Uc: tension appliquée au corps,
• R: résistance du corps,
• t : temps de passage du courant dans le corps.
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 22
La protection des personnes contre les risques de
chocs électriques:
 Protection contre les contacts directs se fait par :
Eloignement, Isolation et Obstacles
 Protection contre des contacts indirects (exp:
masse métallique): sans coupure de l’alimentation,
en employant du matériel de classe II (double
isolation), avec coupure automatique de
l’alimentation en utilisant les régimes de neutre et
les SLT (schéma de liaison à la terre).

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 23


La norme NF C 15-100
La norme française NF C15-100 réglemente les Installations électriques en
basse tension. Elle porte plus précisément sur la protection de l'installation
électrique et des personnes, ainsi que sur le confort de gestion, d'usage et
l'évolutivité de l'installation. Elle traite de la conception, de la réalisation,
de la vérification et de l'entretien des installations électriques alimentées
sous une tension électrique au plus égale à 1000 volts (valeur efficace) en
courant alternatif et à 1500 volts en courant continu.

Elle est régulièrement remise à jour pour prendre en compte les évolutions
des technologies et techniques ainsi que des évolutions en matière de
sécurité des installations en question.
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 24
Différentes composantes électrique d’une
installation industrielle
• Compteur électrique: est un appareil qui sert à
quantifier l'énergie électrique consommée dans un
endroit singulier. Cette énergie est mesurée en kilowatt
par heure (kWh) et se calcule en fonction de la Symbole d’un
compteur électrique,
puissance instantanée et du temps d’utilisation. On s'en
sert pour estimer et facturer ladite consommation
d’énergie de chaque foyer ou chaque lieu.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 25


A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 26
• Sectionneur : C’est un appareil qui permet
de séparer (isoler) une partie sous tension
en amont d’une partie en aval d’un circuit
électrique d’une manière visible (existe
deux type sans/avec fusibles).

Les critères de choix d’un sectionneur sont:


- calibre et aille.
- tension.
- nombre de pôles.

Sectionneur triphasé

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 27


• CONTACTEUR : C'est un appareil de commande mono stable (coupure
et fermeture à distance d'un circuit en service normal) capable
d'assurer un nombre de manœuvres élevé. Il ne possède qu'une
position stable

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 28


• Fusible: assure la protection contre les courts-circuits et on distingue
3 types:
Fusible aM(accompagnement Moteur): Ils sont utilisés pour assurer la
protection thermique des moteurs.
Fusible gG: usage général (sectionneur, compteur,…)
Fusible UR(Ultra Rapide): assure la protection des parties très sensibles
comme les semiconducteurs, les microprocesseurs, … etc.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 29


• DISJONCTEUR : Un disjoncteur est un dispositif
électromécanique, voire électronique, de protection
dont la fonction est d'interrompre le courant
électrique en cas d'incident sur un circuit électrique.
Il est capable d'interrompre un courant de
surcharge ou un courant de court-circuit dans une
installation. Suivant sa conception, il peut surveiller
un ou plusieurs paramètres d'une ligne électrique.
Sa principale caractéristique par rapport au fusible
est qu'il est réarmable.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 30


Caractéristiques et fonctionnement d’un
disjoncteur
 Caractéristiques fondamentales d'un disjoncteur
Les caractéristiques fondamentales d'un disjoncteur sont :
la tension assignée d'emploi (Ue):la tension pour laquelle le disjoncteur a été
conçu pour fonctionner dans des conditions normales de performances.
 le courant assigné d'emploi (In): la valeur maximale du courant ininterrompu que
peut supporter un disjoncteur équipé d'un déclencheur à une température ambiante
précisée par le constructeur, en respectant les limites d'échauffement prescrites.
les courants de réglage des déclencheurs protection contre les courants de
surcharge (Ir ou Irth) et de court-circuit (Im ou Isd et Ii)
le pouvoir de coupure industriel ou domestique (Icu ou Icn):la plus grande
intensité qu'un disjoncteur peut interrompre sous une tension donnée.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 31


Exemple
Un disjoncteur (boîtier) de courant assigné In = 125 A est prévu pour conduire
indéfiniment un courant de 125 A à une température ambiante de 40°C avec un
déclencheur de protection contre les surintensité réglé à 125 A.
Ce même disjoncteur peut cependant être utilisé à une valeur plus élevée de
température ambiante s’il est correctement "déclassé". Ainsi ce disjoncteur peut
conduire indéfiniment 117 A à une température ambiante de 50°C, ou de même 109 A
à 60°C, tout en respectant les limites de température spécifiées.
Les disjoncteurs équipés de déclencheur électronique peuvent supporter des
températures ambiantes plus élevées jusqu'à 60°C (ou même 70°C).

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 32


Taille d'un disjoncteur: Lorsqu'un disjoncteur peut être équipé de plusieurs
déclencheurs de courants assignés différents, la taille du disjoncteur
correspond au courant assigné le plus élevé des déclencheurs qui peuvent
l'équiper.
Exemple: Un disjoncteur Compact NSX630 (taille 630 A) peut recevoir plusieurs
types de déclencheurs électroniques Micrologic 5.3 de calibre (courant assigné)
400 A ou 630 A et ainsi couvrir la plage de 160 A à 630 A.
Les disjoncteurs industriels doivent être conformes aux normes CEI 60947-1 et
60947-2. Les disjoncteurs domestiques doivent être conformes aux normes CEI
60898.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 33


 Courant de réglage (Irth ou Ir) des déclencheurs de surcharge: Les disjoncteurs
modulaires de type domestiques (de faibles calibres) sont très facilement
interchangeables, et ont des déclencheurs intégrés. Les disjoncteurs de type
industriel sont équipés de déclencheurs interchangeables. De plus, afin d’adapter un
disjoncteur aux caractéristiques du circuit qu’il protège, et d’éviter le
surdimensionnement des conducteurs, le déclencheur est généralement réglable.

ABB 470086 Disjoncteur


modulaire phase plus
neutre 10 A
DECLENCHEUR TM200D 4P4D POUR DISJONCTEUR NSX250

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 34


 Courant de fonctionnement (Im ou Isd) des déclencheurs de court-circuit:
Le rôle des déclencheurs de court-circuit (magnétique ou Court retard) est de
provoquer l'ouverture rapide du disjoncteur pour les fortes surintensités.

Exemple d’un disjoncteur Compact NSX 630N équipé d’un déclencheur Micrologic 6.3 E réglé à 0,9 soit Ir = 360 A

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 35


Ir : Courant de réglage de la
protection contre les courants
de surcharge (protection
thermique ou Long retard)
Isd : Courant de réglage de la
protection contre les courants
de court-circuit (protection
magnétique ou Court retard)
Ii : Courant de réglage de la
protection contre les courants
de court-circuit Instantané
Icu : pouvoir de coupure

Courbe de fonctionnement type d'un Courbe de fonctionnement type


disjoncteur magnétothermique d'un disjoncteur électronique

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 36


Courbes de déclenchement B, C, D, Z:
Un disjoncteur peut inclure ou non une détection thermique ; de ce fait il existe deux types
principaux de disjoncteurs
avec déclencheur thermique :
o courbe B : seuil de déclenchement du magnétique entre 3 et 5 ou 3,2 et 4,8 fois l'intensité
nominale ;
o courbe C : seuil de déclenchement du magnétique entre 5 et 10 ou 7 et 10 fois l'intensité
nominale ;
o courbe D : seuil de déclenchement du magnétique entre 10 et 14 fois l'intensité nominale;
o courbe K : seuil de déclenchement du magnétique entre 10 et 14 fois l'intensité nominale;
o courbe Z : seuil de déclenchement du magnétique entre 2,4 et 3,6 fois l'intensité nominale.
sans déclencheur thermique :
o courbe MA : seuil de déclenchement du magnétique à 12 (± 20 %) fois l'intensité nominale.

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 37


A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 38
A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 39
1:Variante du disjoncteur suivant le
pouvoir de coupure 1
2:Courbe de déclenchement
3:Calibre du disjoncteur (courant assigné) 2

4:tension d ’emploi Ue 3

5:Pouvoir de coupure suivant la norme 4


« domestique et analogue » NFC 61-410 5
6:Pouvoir de coupure suivant la norme
« industrielle » NFC 63-120 6

7:Référence commerciale 7
8:Symbole électrique suivant le nombre
8
de pôles

A. BEN BRAIM Cours d'électricité et d'électrotechnique – LP-MIEURE-S6 40

Vous aimerez peut-être aussi