Vous êtes sur la page 1sur 23

BMCE MONTHLY

Le Magazine Economique de BMCE Bank

EDITORIAL SOMMAIRE

Le paysage bancaire marocain est en évolution Modalités de pénétration du marché


constante depuis ces quinze dernières années. du micro-crédit par les banques commerciales 2
L’introduction de nouvelles législations, la
restructuration des ex organismes de Produits "alternatifs" au sein d'une banque
financement, les mouvements de fusions et commerciale 9
acquisitions, l’introduction d’une gamme variée
de produits sont autant d’éléments contribuant à Télécoms, un secteur en pleine mutation 15
la dynamique du secteur bancaire.
Sélection Documentaire 22
De nouveaux défis attendent celui-ci dans les
années à venir : amélioration du taux de
bancarisation, meilleur soutien qualitatif aux
entreprises, participation au Plan Emergence...
Mais dans les prochains mois, l’ensemble de CAPITAL HUMAIN & TECHNOLOGIES
l’attention des opérateurs sera attirée par deux
DIRECTION DES AFFAIRES GENERALES
gammes phares : les produits "alternatifs" et les
financements des TPE. DEPARTEMENT DES ETUDES ET DE LA

DOCUMENTATION
Pour la première, l'introduction d'un modèle
"hallal" est à l'ordre du jour dans la majorité des
banques commerciales. Ce lancement sera Responsable de département
facilité par l'existence, dans de nombreux pays,
de produits éprouvés et facilement adaptables. Mamoun TAHRI JOUTEI, mtjoutei@bmcebank.co.ma
En effet, nous retrouvons de très fortes similarités Chargés d’études
entre la banque islamique et la banque classique,
la différence majeure se situant dans la gestion du Safaa EL FAHLI, selfahli@bmcebank.co.ma
risque. La banque islamique est partenaire du
débiteur et assume la même part de risque tandis Brahim EL KADIRI, belkadiri@bmcebank.co.ma
que la banque commerciale est un simple prêteur.
Cellule de veille stratégique
La forte demande de la population marocaine
laisse présager d'un beau succès pour les produits
Yassmina Berrada, yberrada@bmcebank.co.ma
"alternatifs".
Pour sa part, le financement des TPE a été mis à Fatima Zohra Alaoui, fzalaoui@bmcebank.co.ma
l'honneur avec le programme Moukawalati. Plus
qu'un exercice, ce plan doit être une véritable Documentalistes
stratégie pour éduquer les porteurs de projet et
Said HIDANE, shidane@bmcebank.co.ma
leur ouvrir les portes des banques.
Dans le même temps, ces dernières doivent Khalid ZOUHOU, kzouhou@bmcebank.co.ma
s'engager dans la création de structures, internes
ou externes, dédiées au micro crédit. Celui-ci Préparation des données
représente un vrai rempart dans la pauvreté et
s'inscrit de plein pied dans l'initiative nationale et Karima AÏT ELHAJ, kaitelhaj@bmcebank.co.ma
royale de développement humain.
Maquettistes

L’équipe rédactionnelle du Mohamed NOREDDINE, mnoreddine@bmcebank.co.ma


Département des Etudes et de
la Documentation Mohammed EL ALLAM, melallam@bmcebank.co.ma

1
MODALITÉS DE PÉNÉTRATION DU MARCHÉ
DU MICRO-CRÉDIT PAR LES BANQUES
COMMERCIALES

L’offre de produits financiers aux clients à COMMENT PÉNÉTRER CE MARCHÉ ?


faibles revenus est un marché à fort potentiel au
Maroc, estimé par les opérateurs à près de 3,2 Les différentes études menées auprès des
millions de bénéficiaires éventuels. Jusque là banques opérant dans le secteur de la
servi exclusivement par les Associations de microfinance à travers le monde suggèrent qu'il
Micro Crédit (AMC), ce segment arrive n’existe pas une méthode unique pour pénétrer
aujourd'hui à un stade où, à l'image des ce marché. En effet, l'approche adoptée par les
expériences internationales, l'implication des banques dépendra autant de la réglementation
banques commerciales devient inévitable. en vigueur que des objectifs commerciaux, la
clé étant de trouver un type d'organisation
En effet, disposant d'atouts comparatifs certains minimisant les coûts tout en s'adaptant aux
comme un accès facilité au capital, une spécificités des micro-entrepreneurs.
infrastructure matérielle et humaine bien
établie, une structure de coûts peu élevée, ou Deux types d’approches peuvent être
encore un label reconnaissable par les identifiées :
consommateurs, les banques commerciales
offrent au secteur de la microfinance des - l'approche directe, via (i) une unité de
avantages dont sont dépourvues les AMC. microfinance interne, (ii) une institution
financière spécialisée ou (iii) une société de
Au Maroc, aucun établissement de crédit services de microfinance ;
contrôlé par Bank Al-Maghrib ne cible, à ce
- l'approche indirecte, à travers des
jour, la très petite entreprise (TPE). La réticence
prestataires existants, (i) en sous-traitant les
des banques marocaines à financer ce segment
opérations de détail, (ii) en accordant des prêts
était, jusqu'à présent, motivée par de nombreux
commerciaux aux AMC ou (iii) en fournissant
facteurs, incluant notamment une faible
l'infrastructure et les services aux AMC.
connaissance du marché et de la clientèle, des
contraintes d'ordre légal liées au plafonnement Chacune de ces approches est liée à une série de
des taux d'intérêt, des risques importants en facteurs (profil de risque, spécifiques...) qui
raison de l'absence de garanties, une culture détermineront le choix d'une approche au
bancaire encore très conservatrice et des détriment d'une autre.
ressources humaines souvent peu familiarisées
avec cette catégorie de clients. PRESTATION DIRECTE DE SERVICES
Cependant, l'érosion des marges liée à la Unité de microfinance interne
concurrence croissante au sein du secteur
bancaire amènera de plus en plus d’opérateurs à Les banques commerciales optant pour ce
s'intéresser à ce marché, offrant des modèle fournissent des services de
perspectives de profit et de croissance durables microfinance via une unité dédiée, hébergée en
et assurant des taux de remboursement interne. Cette structure, qui n'a pas d'entité
excédant les 98%. juridique distincte, est souvent rattachée au
département de la banque chargé des opérations
de détail ou du crédit à la clientèle.

2
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

La création d’une entité interne permet de 5 millions de dirhams et devra se plier au taux
bénéficier des services des autres départements d'intérêt plafonné (TEG) tel que publié
de la banque et d'éviter le recours à des frais semestriellement par BAM, sachant que ce taux
généraux distincts. Elle nécessite le recrutement est très inférieur à celui appliqué par les AMC
et/ou la formation d'un nombre limité de (en moyenne légèrement supérieur à 30%).
personnel dédié à cette activité.
Bien qu'elle permette d'éviter les principaux
Cette approche présente néanmoins un problème inconvénients liés à l'unité intégrée, la création
de taille. Parce qu'elle est intégrée à la banque, d'une filiale spécialisée n'est pas pour autant
l'unité de microfinance est soumise aux décisions exempte de difficultés. En effet, l'expérience
stratégiques de banquiers peu au contact avec les internationale a montré qu'il est généralement
spécificités du micro crédit. nécessaire pour les institutions financières
spécialisées en microfinance d'appliquer des taux
L'expérience internationale indique que la
d'intérêts élevés pour pouvoir rentabiliser les coûts
création d'une unité de microfinance interne
de gestion et de risque, plus importants dans le cas
reste l'alternative la moins coûteuse pour les
du financement des TPE. Cela impliquerait pour
banques commerciales désirant se lancer sur ce
les banques marocaines choisissant cette
créneau. Cependant, son taux de réussite s'avère
alternative de négocier avec les autorités de tutelle
limité. Les success stories souvent citées sont
la possibilité d'instaurer un TEG plus élevé,
celles de la BRI en Indonésie et de Banco do
Nordeste au Brésil, qui partagent la spécificité spécifique aux micro-prêts. Mais appliquer des
d'être deux importantes banques d'Etat. taux supérieurs à ces prêts pourrait avoir une
incidence négative sur l'image de la banque mère
Institution financière spécialisée qui serait alors perçue comme une entité faisant
payer des taux d'intérêt supérieure à la moyenne à
Au lieu de mettre en place une unité intégrée, la frange la plus démunie de sa clientèle.
les banques commerciales marocaines peuvent
opter pour la création d'une institution Plusieurs institutions spécialisées ont vu le jour
financière spécialisée (IFS) en microfinance à travers le monde ces dernières années.
qu'elles doteraient d'une entité juridique et de Celles-ci opèrent en tant que filiale de banques
systèmes distincts, ainsi que d'une équipe de avec un réseau d'agences spécifiques et un
direction et de ressources humaines modèle opérationnel indépendant de celui de la
indépendantes de la banque mère. Cette filiale, banque. C'est notamment le cas de FINADEV,
pouvant également prendre la forme de joint adossée à Financial Bank Bénin, ou encore
venture avec des investisseurs nationaux ou AHLI Microfinancing Company de Jordan
internationaux pour un meilleur partage des National Bank et Financiera Solucion de Banco
risques, devra être agréée par les autorités de Credito au Pérou.
compétentes et répondre aux conditions
d'exercices dictées par la législation en vigueur. Société de services en microfinance

Dans le cas du Maroc, la réglementation des Cette approche s'articule autour de la création
systèmes financiers offre la possibilité aux d'une société de services servant d'intermédiaire
banques désireuses d'adopter cette approche de au financement des TPE. Cette entité, pouvant
créer un organisme de financement dans la être, sur le modèle de l'IFS décrite précédemment,
catégorie des sociétés de financement de crédit à une filiale appartenant en propre à la banque mère
la consommation moyennant quelques ou une joint venture, fournira des services de
ajustements mineurs à la loi en vigueur. Cette promotion, de montage de dossiers et de suivi de
IFS devra être dotée d'un capital minimum de recouvrement, contre rémunération.

3
L'octroi de financement restera néanmoins du Fondations à but non lucratif
ressort de la banque mère puisque seuls les
établissements de crédits sont habilités à allouerAu Maroc, une quatrième approche directe a été
des prêts au Maroc. Le choix de cette approche adoptée par le Groupe Banques Populaires et le
pourra s'inspirer du modèle de gestion des Crédit Agricole. En effet, ces deux banques ont
mis en place, au milieu des années 90, pour la
courtiers d'assurance, bien que le cadre légal d'une
telle activité devra encore être défini. première et en 2002 pour la seconde, des
fondations d'intérêt économique et social à but non
Ce modèle, considéré comme une variante de la lucratif visant à faciliter aux TPE l'accès
société de financement, présente l'avantage au financement et à encourager les femmes rurales
d'être moins couteux et plus facile à mettre en à une plus grande participation au développement.
place que l'IFS parce qu'il ne nécessite pas de
capital minimum élevé ni de demande Ces fondations, bien qu'elles entretiennent des
d'agrément. liens opérationnels assez limités avec leur
banque mère, jouissent d'un soutien financier
Cette alternative est un modèle récent, testé par
conséquent, avoisinant les 190 millions de
ACCION, une des organisations privées à but
dirhams en subventions et lignes de crédit
non lucratif pionnières dans le microcrédit. Il a
bonifiées pour la Fondation Banque Populaire.
aussi été adopté par SOGEBANK, l'une des
Cette dernière comptait 90 branches, 2 milliards
plus grande banques commerciales d'Haïti, qui
de dirhams distribués et un encours de
a créé une société de services sous le nom de
300 millions de dirhams à fin 2005. Cependant,
SOGESOL. L'accord de prestation établi entre
il ne semble pas y avoir à ce jour de politique
la banque haïtienne et sa filiale confie à
officielle visant à transférer la clientèle de cette
SOGESOL l'instruction des dossiers de prêts et
fondation vers la banque mère.
la gestion du portefeuille clients moyennant une
commission équivalente à la différence entre le
total des revenus au titre des intérêts et
commissions sur les prêts qu'elle instruit et le
total des coûts et risques encourus au titre du
portefeuille qu'elle gère. Après trois ans
d'activité, SOGESOL affichait un taux de
rentabilité financière moyen supérieur à 30%.

4
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Tableau 1: Les approches directes de pénétration de marché


Stratégie de pénétration Avantages Inconvénients

Evite les frais associés au démarrage Nécessite une adaptation des systèmes
Unité de microfinance d'une nouvelle activité ; et procédures de la banque aux besoins de
interne : mise en place la nouvelle activité de microfinance ;
Permet une économie sur les frais
d'une unité interne à la
généraux en bénéficiant des services des Risque d'incompatibilité entre les
banque dédiée aux activités
autres départements de la banque ; orientations stratégiques prises par un
de microfinance.
comité de direction composé de banquiers
Nécessite le recrutement et la formation peu familiers avec la microfinance et les
d'un nombre limité de personnel. intérêts de l'unité interne.

Gouvernance distincte permettant une Coûts de démarrage importants ;


grande autonomie dans les prises de
décisions et une plus grande flexibilité pour Négociation avec les autorités de tutelle
Institution financière la gestion des activités de microcrédit ; de la possibilité d'appliquer un TEG plus
spécialisée : création d'une élevé en raison des coûts de gestion et de
filiale de la banque mère Risque minimisé pour la banque mère qui risque plus importants ;
spécialisée en microfinance externalise l'activité de microfinance à une
et dotée d'une entité entité indépendante ; Risque d'incidence négative sur l'image
juridique et de ressources de la banque mère qui pourrait être perçue
distinctes. Inclusion de partenaires stratégiques comme une entité faisant payer des taux
permet de capitaliser sur les compétences d'intérêt plus élevés à la frange la plus
de ces partenaires et favorise le partage des démunie de sa clientèle.
risques.

Gouvernance distincte permettant une Contrôle faible des activités de la


grande autonomie dans les prises de société de services ;
Société de services : décisions ;
création d'une société de Nécessité la mise en place d’un système
services servant Exemption des contraintes de la de rémunération motivant pour garantir la
d'intermédiaire au réglementation du système financier en performance de la filiale.
financement des TPE. vigueur ;

Ne nécessite pas un capital initial élevé.

RECOURS À DES PRESTATAIRES DE La banque marocaine optant pour cette


SERVICES EXISTANTS
alternative pourra choisir d'associer son nom
aux services de microfinance dispensés par
Sous-traitance des opérations de détail l'AMC et pourra, de même, exiger l'exclusivité
de ce service en interdisant à cette dernière de
Selon cette approche, la banque délègue à une servir d'autres banques.
AMC bien établie sur le marché les décisions
de crédit, la distribution des micro-prêts et Afin de garantir le succès d'une telle
l'administration des portefeuilles, moyennant association, il est nécessaire pour les deux
un pourcentage des revenus tirés des intérêts et parties de partager les risques et les incitations
commissions. Ces prêts seront consignés sur les à conserver un portefeuille de qualité. La
registres comptables de la banque. banque pourra, par exemple, demander à

5
l'AMC partenaire de contribuer au financement - une communication des informations
des prêts ou d'accepter de supporter une part financières ;
importante des pertes sur le portefeuille des
prêts en souffrance. - une bonne gouvernance de la Direction
Générale, soucieuse de rentabilité et
Ce modèle a été mis en pratique avec succès par d'efficacité ;
ICICI Bank, la deuxième banque commerciale
indienne, qui a choisi depuis quelques années - un portefeuille de prêts de qualité et des
de sous-traiter les opérations de détails liées à procédures de recouvrement adaptées ;
son activité de microfinance à plusieurs AMC - un système d'information adéquat avec les
du pays. Les institutions de microfinance perspectives de l'institution ;
partenaires accompagnent les emprunteurs dans
les procédures administratives liées à leurs - de bonnes perspectives de croissance.
prêts, décaissent les fonds, assurent le
recouvrement et font le suivi des prêts jusqu'à
leur terme. A l'image de l'expérience étrangère, ce mode de
financement est le plus répandu au Maroc. A
titre d'exemple, la Société Générale Marocaine
Dans le contexte marocain, l'accord de sous-
traitance ne pourra cependant pas inclure de Banques (SGMB) a récemment affiché son
l'octroi des fonds ni le recouvrement étant intention d'accompagner le développement du
donné que ces activités sont réservées aux seuls marché national du microcrédit en accordant,
organismes de crédit. en novembre dernier, un prêt de 373 millions de
dirhams à quatre AMC marocaines. Ce prêt a
Afin de se prémunir contre le risque de crédit, été réparti comme suit :
la banque qui choisira de sous-traiter ses
- 220 millions de dirhams ont été alloués à
activités de microcrédit pourra, à la lumière de
Al Amana, l'AMC leader sur le marché ;
ce qui se fait en Inde, demander à l'AMC
partenaire d'effectuer un dépôt à terme auprès - 118,5 millions de dirhams ont été octroyés
d'elle. L'établissement de crédit pourra ainsi
à la Fondation Zakoura ;
prélever, à partir des fonds déposés, le montant
correspondant aux impayés majoré d'un taux - la Fondep et Al Karama ont bénéficié de
d'intérêt négocié préalablement en cas de non- prêts à hauteur, respectivement, de 33
recouvrement des créances par l'institution de millions de dirhams et 1,5 millions de
microcrédit. dirhams.
Prêts commerciaux aux AMC
La CDG a, pour sa part, lancé en décembre
Ce modèle est l'un des plus pratiqués par les 2006 un fonds d'investissement dénommé
banques commerciales au niveau mondial. "Jaida" en partenariat avec la banque allemande
Celles-ci accordent un prêt ou une ligne de KFW, la Caisse des Dépôts et Consignations
crédit à une AMC pour financer son fonds de française et l'Agence Française de
roulement ou son fonds de crédit. Les banques Développement. Ce fonds, doté du statut de
exigent que les AMC remplissent un certain société de financement agréée par BAM, vise à
nombre de critères dont : faciliter aux AMC l'accès au financement.

6
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Fourniture d'infrastructure et de Plusieurs établissements ont opté pour ce modèle


services aux AMC dans le monde. Il s'agit de Garanti Bankansi avec
Maya en Turquie. Maya, petite société de micro-
En adoptant ce modèle, la banque met à la finance, a pu bénéficier depuis 2001 du réseau
disposition de l'AMC son infrastructure d'agences et des services électroniques de Garanti
d'agences, de GAB, de systèmes informatiques et Bankansi par lesquels les clients de Maya ont
de fonctions de support en contre-partie de accès aux services bancaires de base. D'autres
commissions et de frais périodiques versés au exemples sont à mentionner : Banamex et Banco
profit de la banque. Le traitement des transactions Bital avec Compartamos au Mexique, Alta Bank
est la formule la plus utilisée et la moins risquée avec FINCA Tomsk en Russie et Procredit Bank
pour les deux parties. avec Constanta Foundation en Géorgie.

Tableau 2: Les approches indirectes de pénétration de marché


Stratégie de pénétration Avantages Inconvénients

Mise en valeur de l'expertise de Besoin de mise en place d’un


Sous-traitance des opérations de l'AMC partenaire dans un marché mécanisme d'incitations vis-à-vis de
détail : délégation de la gestion nouveau pour la banque ; l'AMC partenaire visant à garantir le
des dossiers de micro-prêts à une maintien d'un portefeuille de qualité.
AMC bien établie sur le marché. Partage des coûts et des risques
opérationnels et de crédit.

Similitude avec les activités Rentabilité moins importante que pour


traditionnelles de la banque mère ; les autres approches.
Prêts commerciaux aux AMC :
octroi de prêts ou de lignes de
Limitation des risques pour la banque
crédit à une AMC pour financer
qui s'engage auprès d'un client
son fonds de roulement ou son
globalement solvable (taux de
fonds de crédit.
recouvrement des AMC au Maroc
avoisinant les 98%).

Création de revenus supplémentaires Rentabilité limitée par rapport aux


Fourniture d'infrastructure et pour la banque à travers les frais et autres alternatives.
de services aux AMC : mise à la commissions prélevés à l'AMC ;
disposition de l'AMC par la
banque mère de son infrastructure Possibilité de cross-selling de produits
et de ses fonctions de support. bancaires et de bancassurance non
proposés par l'AMC ;

Risques très limités.

7
C ONCLUSION L'approche indirecte, quant à elle, a l'avantage de
présenter moins de risques pour les banques
Le financement des TPE est un marché à très fort commerciales qui ne sont pas en contact direct avec
potentiel de croissance jusque là peu exploité par la réalité du terrain. L'activité de microfinance peut
les banques commerciales marocaines. Les être conduite en sous-traitant les opérations de
établissements de crédit désireux de profiter des services à une AMC bien établie sur le marché
opportunités offertes par cette niche doivent marocain contre commissions et intérêts, sur le
prendre en considération un certain nombre de modèle d'ICICI Bank en Inde. Celle-ci a conclu, il y
facteurs qui détermineront le choix de l'approche à a quelques années, des contrats de sous-traitance
adopter. En fonction des objectifs de la banque avec des AMC locales pour instruire en sa faveur les
commerciale en question, celle-ci pourra servir dossiers de microcrédit et assurer le suivi de ces
cette clientèle, soit par une approche directe, soit prêts. En l'espace d'une année, l'une des AMC
par l’intermédiaire d’un prestataire externe. partenaires avait déboursé près de 3 millions de
dollars de prêts à plus de 20 000 clients dans le cadre
L'approche directe peut se concrétiser par la création de ce partenariat.
d'une unité interne dédiée aux activités de
microfinance qui reste une solution relativement peu Une autre approche indirecte consiste à accorder des
coûteuse pour la banque commerciale. Elle prêts commerciaux aux AMC locales présentant un
comporte cependant, un risque majeur pouvant taux de recouvrement satisfaisant, une alternative bien
résulter d'une incompatibilité entre les réalités du usitée au Maroc. Enfin, les banques commerciales
terrain et les orientations stratégiques. Cette peuvent choisir de fournir à des AMC une
approche nécessite donc, une réelle implication des infrastructure, sous forme d'accès au réseau d'agences
instances dirigeantes et l'allocation de ressources et de GAB, ainsi que des services, qu'ils soient
suffisantes pour le bon fonctionnement de cette informatiques ou de traitement de transactions.
unité. Les principales success stories internationales,
telles la BRI en Indonésie, Banco do Nordeste au Quelle que soit l'approche adoptée pour se positionner
Brésil ou encore la Banque Agricole de Mongolie, sur le marché de la microfinance, le succès d'une telle
ont la particularité d'être ou d'avoir été des entités entreprise n'est pas garanti. L'expérience
étatiques, s'accompagnant ainsi d'une réelle volonté internationale est riche en exemples de banques qui se
de promotion des activités de microcrédit dans leurs sont hasardées sur ce créneau et qui ont échoué. De ce
pays respectifs. fait, il est recommandé pour les établissements
bancaires marocains intéressés par ce secteur de
Pour pallier aux contraintes liées à la mise en place mettre en place des stratégies soutenues par une vision
d'une unité interne, les banques commerciales claire et un engagement durable des instances
marocaines peuvent opter pour la création, soit dirigeantes afin de garantir la disponibilité des moyens
d'une institution financière spécialisée, soit d'une humains et financiers, indispensables à la rentabilité
société de services en microfinance moyennant de l'activité de microfinance.
quelques ajustements à la réglementation en
vigueur. Ces alternatives ne sont pas exemptes de Réalisée par
difficultés pour autant, bien que la scène Fatima Zohra ALAOUI et Brahim EL KADIRI
internationale regorge d'expériences fructueuses
SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
dont celle de l'institution FINADEV au Bénin. Cette
- "Les banques commerciales : de nouveaux acteurs
dernière comptait à fin 2003 quelques 14 000 clients
dans le monde de la microfinance", CGAP, 1998.
et un portefeuille de prêts de 9,8 millions de dollars.
- "Banques commerciales et microfinance : des
Après deux ans d'activité, l'IFS béninoise exemples d'adaptation réussie", CGAP, 2006.
enregistrait un taux de rentabilité de fonds propres - "Les banques commerciales en microfinance", Karin
de 5,2%, tout en maintenant un portefeuille de Barlet, 2003.
bonne qualité avec seulement 1,05% des - "Etat des lieux du secteur de la microfinance au
financements considéré à risque. Maroc", Antoine Pallud, 2005.
- "UNDP microfinance assessment report for Morocco",
UNDP, 1997.

8
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

PRODUITS ALTERNATIFS
AU SEIN D'UNE BANQUE COMMERCIALE

Les banques islamiques sont apparues dans les Par ailleurs, elles encourent un risque moindre
années 70 pour servir une niche, qui, jusque là, en matière de solvabilité et de défaut de
n'avait jamais bénéficié de produits répondant à liquidité.
ses besoins. Ce segment en développement
présente des perspectives aguichantes et une La finance alternative représente aujourd'hui
source de profits non négligeable pour les près de 300 Md$, 300 institutions dans plus de
banques commerciales marocaines. Il serait 75 pays et un taux de croissance du secteur de
alors judicieux d'étoffer les gammes de produits 15% par an au cours de ces 10 dernières années.
existants par des offres alternatives.
Ce dynamisme s'explique essentiellement par le
FINANCEMENT ALTERNATIF, UN rapatriement des fonds moyen-orientaux vers
SECTEUR EN FORTE CROISSANCE les pays d'origine ainsi que par l'essor
économique et la croissance boursière qu'à
connue la région du Moyen-Orient. A titre
Depuis quelques années, la demande pour des
d'exemple, la part des produits alternatifs dans
financements alternatifs est de plus en plus forte.
le système bancaire des pays du Conseil de
Contrairement aux banques traditionnelles, les
banques islamiques offrent une couverture Coopération du Golfe (CCG) constitue 17% des
religieuse adaptée aux besoins des particuliers actifs totaux. Ils représentent 28% des actifs
mais aussi des PME et des micro entreprises. financiers alternatifs dans le monde. Le marché
des fonds d'investissement islamiques, au
En effet, elles financent la totalité des projets, nombre de 100 actuellement, connaît également
sont moins regardantes en matière de garanties une forte progression, avec un total des actifs
et accompagnent les entreprises dans leur excédant les 5 Md$.
développement.
La rentabilité du secteur n'est pas étrangère à
TAILLE DU MARCHÉ DE LA FINANCE son succès. La banque islamique perçoit, en
ALTERNATIVE (MD$) moyenne, un pourcentage de 2,5% de la somme
prêtée, destinée à couvrir les frais
350
administratifs.
300

250
DES PRODUITS MÛRS
200

150
Le financement alternatif propose une gamme
100
facile à commercialiser et commun à toutes les
50
banques.
0
1983 1985 1987 1989 1991 1993 1995 1997 1999 2001 2003 2005

Source : Rapport moral sur l'argent dans le monde (2005),


Association d'Economie Financière

9
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

L iste des diffé re nt s produit s alt e r nat if s


Produits Equivalent banque Descriptif
traditionnelle

Murabaha Intermediation ou micro L'institution financière joue le rôle d'un intermédiaire commercial,
crédit achetant des marchandises au profit de ses clients et les leur
revendant en différé moyennant profit.

Contrat entre une institution financière et une entreprise, la première


Mudharaba Commandite agissant comme bailleur de fond et la seconde comme manager. La
perte financière est à la charge du bailleur de fonds uniquement.

Partenariat entre une institution financière et une entreprise sur la


base duquel l'institution financière comme l'entreprise investissent
Musharaka Association dans le projet. L'institution financière et son partenaire partagent les
profits et les pertes selon des proportions prédéfinies (négociations
au préalable).

Musharaka Association
L'entreprise consent à racheter la part de l'institution financière après
décroissante une période donnée.

Contrat d'achat dans lequel une institution financière achète un


Ijara Crédit-bail
équipement ou une propriété et le loue en crédit-bail à une entreprise.

Ijara-wa-Iqtina Crédit bail avec promesse Contrat similaire à celui de l'Ijara mais incluant une promesse d'achat
d'achat du bien de la part du client à la fin du contrat.

Ijara avec Contrat utilisé pour un achat immobilier et dont la part de l'institution
Musharaka financière dans le bien loué diminue avec les paiements de capital
décroissante que le client effectue. L'objectif étant, à terme, le transfert de la
propriété du bien au client.

C'est un contrat d'agence incluant des frais d'expertise et utilisé


souvent pour les grands comptes de dépôt. Le client possède les
Wakala Agence
capitaux investis, nomme une banque islamique comme agent et
paye une commission d'expertise pour rémunérer le travail de
gestion des fonds par la banque.

Accord utilisé pour le financement des marchandises. A court terme,


Salam Forward ou vente à terme l'institution financière verse, d'avance, les montants correspondants à
la livraison future d'une quantité définie de marchandises.

Contrat d'entreprise en vertu duquel une partie (Moustasni'i)


demande à une autre (Sani'i) de lui fabriquer ou construire un
ouvrage contre une rémunération payable d'avance, de manière
Istina'a Contrat de traitance
fractionnée ou à terme. Il s'agit d'une variante qui s'apparente au
contrat Salam à la différence près que l'objet de la transaction porte
sur la livraison, non pas de marchandises achetées en l'état, mais de
produits finis ayant subi un processus de transformation.

Source : Vernimmen

10
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

La Murabaha est considérée comme étant le des produits de placement financier. Le


produit financier alternatif le plus proche de risque de ceux-ci réside dans la possibilité de
ceux offerts par les banques commerciales. perdre une partie ou la totalité de l'épargne ;
Classé produit de l'année en 2005, la Murabaha
a été commercialisée à hauteur de 59%. des comptes courants ou comptes d'épargne
non rémunérés ;
RÉPARTITION DE L'ACTIVITÉ MONDIALE
PAR TYPE DE PRODUIT (2005) des produits obligataires alternatifs "Sukuk"
correspondant dans les banques traditionnelles à
Divers la titrisation des prêts. Ce produit est caractérisé
Istisna’a Murabah
2%
13% par une échéance fixée d'avance et est adossé à
59%
un actif rémunérant le placement et contournant
Ijara
9% le principe de l'intérêt. Les Sukuk permettent
aux détenteurs de percevoir une part du profit et
non un intérêt. Le marché des Sukuk dépasse les
Mudharaba/ 10 Md$.
Musharaka
17%
EMISSION DE SUKUK DANS LA RÉGION
DU GOLFE (EN M$)
Source : Rapport moral sur l'argent dans le monde (2005),
Association d'Economie Financière
5485

En complément des gains générés par les


produits classiques, les banques islamiques
réalisent des profits considérables par des 2147
opérations telles que : 1712

122
la Zakat, fond collecté conformément à la
2003 2004 2005 2006 *
loi islamique ;
*(premier semestre) 2006
Source : Troxers & Hamlins / Financial Times
les services bancaires, identiques à ceux
proposés par les banques classiques, tels les
opérations de change, l'encaissement, la DES BANQUES OCCIDENTALES
certification des chèques, l'aval de caution,
INVESTISSANT PROGRESSIVEMENT LE
l'achat et la revente de chèques de voyages,
l'ouverture ou la confirmation de crédits MARCHÉ DE LA FINANCE
documentaires... ALTERNATIVE

L'essor qu'a connu le marché de la banque


DE NOUVEAUX PRODUITS ALTERNATIFS d'investissement islamique fait que les grandes
EN MEILLEURE ADÉQUATION AVEC LES banques internationales s'intéressent à ce
BESOINS DE LA CLIENTÈLE segment, à l'image de HSBC et de la Société
Générale. Dans ce sens et afin de mieux se
Hormis les produits classiques, les banques positionner sur ce marché, certaines de ces
islamiques commercialisent une gamme de banques ont enrichi leurs offres par des produits
financement dédiée à l'investissement : compatibles avec la loi islamique.

11
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Produits Banque Descriptif

Lloyds TSB Créé depuis le 15 février 2005, ce compte est non rémunéré, gratuit,
Compte courant sans exigence de solde minimum et conforme à la charia. Par ailleurs,
la banque délivre une carte de paiement et aucune autorisation de
découvert.
HSBC Depuis juillet 2003, des crédits immobiliers, des cartes de crédit et des
Crédit immobilier
comptes courants sont proposés par cette banque. Bientôt des fonds de
et compte courant
pension et des assurances alternatives seront offerts par HSBC.

Société Générale Les premiers fonds alternatifs compatibles avec la Charia ont été
lancés grâce à un système élaboré par la Société Générale permettant
Fonds alternatifs
de reproduire les effets d'une vente à découvert sans enfreindre la loi
islamique.

Sources : Sites Institutionnels

Certains établissements ont préféré créer des bancarisation, ces produits correspondent au
départements spécialisés au sein de la banque profil d'une large catégorie de la population.
mère, tel est le cas de HSBC, ABN AMRO et
Lyoyds TSB. Autre alternative, des banques Outre ce segment, les entreprises marocaines et
100% islamiques ont été mises en place dans étrangères sollicitent des produits purement
des pays à forte communauté musulmane afin alternatifs. En effet, les investissements promis
de répondre essentiellement à une demande au Maroc en 2006 par les Emirats Arabes Unis
domestique croissante (Islamic Bank of Britain et le Koweït, près de 150 milliards de dirhams,
et European Islamic Investment Bank). font que les banques du Golfe cherchent à
accompagner leurs entreprises dans la région.
Outre ces deux options et compte tenu de Cette volonté est renforcée par les liquidités
l'importance des fonds investis au Moyen considérables dont disposent ces institutions.
Orient, certaines banques occidentales ont
ouvert des succursales dans les pays du Golfe. Ainsi, les banques islamiques et occidentales
La Citibank en est le parfait exemple. Elle a été cherchent à investir au Maroc de manière ciblée et
autorisée, à la mi-septembre 2006, à ouvrir une dans des projets structurants tels l'électrification, le
succursale au Koweït. développement rural, les réseaux routiers, les
barrages… Par ailleurs, certaines entreprises, à capital
Ces stratégies pourraient permettre une étranger, ont d'ores et déjà fait appel à des institutions
meilleure intégration de la finance islamique au financières islamiques, à l'image de la "Samir".
monde occidental.
La réticence de Bank Al-Maghrib à l'implantation
FINANCEMENT ALTERNATIF, UN de banques islamiques au Maroc est liée à la non
TERRAIN D'AVENIR POUR LES
conformité de ces institutions aux règles
prudentielles en matière de couverture des risques.
BANQUES MAROCAINES
Afin de contourner cet obstacle juridique, certaines
L'existence d'une demande domestique constitue banques étrangères souhaitent développer des
une véritable opportunité pour les banques partenariats avec des institutions locales, cette
commerciales marocaines. En raison du refus de coopération prendrait la forme de guichets
paiement des intérêts et du faible taux de islamiques.

12
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Face à cette menace et tenant compte de la tombée financement assure la pérennité des micro
du bouclier de protection bancaire en 2010, les entreprises, le renouvellement des crédits et
banques commerciales doivent se préparer à cette la croissance des revenus bancaire.
concurrence. Les professionnels du secteur estiment la
demande pour ce produit, à forte connotation
sociale, à près de 3,2 millions de bénéficiaires ;
LA FINANCE ALTERNATIVE, UNE OFFRE
À DÉVELOPPER POUR LES BANQUES des packs PME dédiés au financement de
DOMESTIQUES projets. La banque aiderait ainsi l'entreprise à
acquérir du matériel mobilier et immobilier
Le lancement de produits alternatifs, non pas sous forme d'Ijara Wa Iktina ;
par le biais d'un organisme indépendant, mais
par l'intermédiaire de guichets alternatifs des crédits immobiliers dédiés aux MRE.
intégrés au sein d'une banque commerciale, Les banques sont amenées à profiter de leur
serait un moyen pertinent pour dégager des présence dans les pays à forte communauté
profits et améliorer le taux de bancarisation. En musulmane pour y commercialiser des
effet, les banques commerciales pourraient produits alternatifs. La demande pour le crédit
bénéficier de leur notoriété, de leur réseau de immobilier connaît une forte progression et les
distribution régional et international et du banques occidentales proposent déjà des
savoir faire des ressources disponibles pour produits dans ce sens.
commercialiser des produits alternatifs
spécifiques et ciblés comme : Bank Al-Maghrib a annoncé au milieu du mois
de mars 2007 les produits dont la
des crédits immobiliers aux particuliers. commercialisation est permise sur le marché
Avec la baisse des taux sur le marché et l'essor marocain. Cette autorisation concerne la
du secteur immobilier au Maroc, l'Ijara Mourabaha, la Mousharaka et l'Ijara.
correspondrait tout à fait aux attentes d'une
population, désireuse d’acquérir des Les banques commerciales définiront, par la
logements sociaux ; suite, les clauses relatives aux marges
bénéficiaires, ristournes, convention…
des offres pour le micro crédit. Ce segment
représente un marché à fort potentiel de
croissance au Maroc avec une demande en
hausse pour le financement des micro projets.
Les prêts à court terme constituent moins de Réalisée par
risques pour les banques. Ce mode de Safaa EL FAHLI et Yassmina BERRADA

G lossaire ( Princ ipaux Produits)


Appellations Caractéristiques Correspondance avec des
instruments occidentaux
Financement d'un projet par la banque avec
Mudaraba Capital-investissement
partage des pertes et profits selon un ratio préétabli

Ijara Achat d'un actif par la banque puis location à son


Crédit-bail
client avec promesse de vente à terme

Murabaha Prêt sans intérêt à court terme avec marge


Micro-crédit
bancaire préétablie
Emprunt obligataire adossé à un contrat de
Sukuk Emprunt obligataire
crédit-bail

13
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

ANNEXE :

Classement des banques islamiques par total bilan, 2005, (en millier de dollars)

Classement Banques commerciales Pays Total Bilan


1 Al Rajhi Bank Arabie Saoudite 25 344 543
2 ABC Islamic Bank Bahraïn 17 588 000
3 Kuwait Finance House Koweït 16 112 894
4 Dubai Islamic Bank EAU 11 709 612
5 Albaraka Banking Group Bahrain 6 276 343
6 Abu Dhabi Islamic Bank EAU 6 042 784
7 Bank Islam Malaysia Malaisie 4 171 314
8 Bank Al Jazira Arabie Saoudite 3 778 503
9 Bank Muamalat Malaysia Malaisie 2 714 949
10 Qatar Islamic Bank Qatar 2 624 991
11 Shamil Bank Bahraïn 1 526 438
12 Sharjah Islamic Bank EAU 1 442 713
13 Bank Muamalat Indonesia Indonésie 756 073
14 Meezan Bank Pakistan 513 306
15 Al Amin Bank Bahrain 327 885

Classement Banques commerciales Pays Total Bilan


1 Investment Dar Koweït 2 304 931
2 Arcapita Bahraïn 1 865 221
3 Gulf Finance House Bahraïn 1 099 767
4 The International Investor Koweït 369 375
5 Gulf Investment House Koweït 286 344
6 Unicorn Investment Bank Bahraïn 149 389
Sources : IFIS

SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
- "La finance islamique", La lettre Vernimmen.net, - "Défis au système bancaire islamique", Banque
octobre 2006 ; Islamique de Développement ;

- "La finance islamique est en marche", Finances et - "Industrie Bancaire Islamique : Principes, Bilan et
Développement , décembre 2005 ; Avenir", Industrie Bancaire Islamique, 2006 ;

- "La gouvernance de la banque islamique", C.ZIED & - Institut des Banques Islamiques et Assurance, Londres ;
J.J PLUCHART, février 2006 ;
- Islamic Finance Information Service,
- "Banques islamiques et sociétés islamiques www.securities.com/ifis ;
d'investissement", EINAS Ahmed ;
- www.Euromoney.com
- "PME et institutions financières islamiques", Services
Financiers et Allégement de la Pauvreté ;

14
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

NOTE DE SYNTHÈSE : TÉLÉCOMS, UN SECTEUR EN


PLEINE MUTATION

ANALYSE SWOT

Forces Faiblesses

Fort engagement de l'état pour soutenir le Services coûteux par rapport au pouvoir
secteur ; d'achat de la population ;

Main d'œuvre qualifiée à faible coût ; Quasi-absence de la recherche et


Campagnes de communication agressives ; développement.

Ouverture progressive du secteur permettant


la restriction du monopole de l'opérateur
historique ;

Lancement de plusieurs appels d'offres


(Troisième génération, nouvelle génération et
fixe).

Opportunités Menaces

Entrée en vigueur d’un nouveau contrat-plan ; Marché marocain restreint ne permettant


pas la co-existence de trois opérateurs
Libéralisation du secteur permettant globaux ou plus.
l'entrée de nouveaux acteurs ;

Déploiement du réseau Internet


(ADSL domestique) au Maroc constituant une
avancée considérable ;

Développement de l'offshoring au Maroc.

15
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

TÉLÉCOMS EN AFRIQUE DU NORD : L'Egypte : une faible télé densité


UN MARCHÉ EN FORTE CROISSANCE
malgré une croissance soutenue

L'Egypte a progressivement pris conscience de


Contrairement aux pays de l'Union Européenne
la nécessité de libéraliser le secteur des télécoms
ayant affiché un ralentissement de l'évolution
afin de donner un nouveau souffle à l'économie
du marché des télécoms en 2002 et 2003, les
pays d'Afrique du Nord ont enregistré unenationale. Dès lors, en 1999, l'Etat Egyptien a
créé le Ministère des Communications et
croissance soutenue depuis quelques années.
Technologies de l'Information (MCTI) et mis en
Les télécoms en Tunisie, un secteur œuvre une politique de libéralisation et de
porteur en dépit du faible nombre de régulation effective. C'est ainsi que le secteur a
consommateurs été doté d'infrastructures destinées à soutenir son
développement.
Le secteur des télécoms en Tunisie connaît une
expansion considérable. En 2005, il a contribué à Au cours des cinq dernières années, le secteur a
hauteur de 24% à la croissance totale du pays. La fortement évolué. Les lignes fixes ont augmenté
télé densité du parc abonné est très élevée, de 68% tandis que les lignes mobiles ont été
atteignant près de 70%. En dépit de cette multiplié par 4,7 et continuent de croître à un
évolution, le marché tunisien demeure étroit et rythme soutenu. En dépit de cette évolution, la
peu concurrentiel. Dans ce sens, la Tunisie télé densité des abonnés demeure faible
poursuit depuis plusieurs années la modernisation comparée aux autres pays de la région.
du secteur et a ouvert le marché à la concurrence.
TÉLÉ DENSITÉ FIXE ET MOBILE
Le régulateur tunisien prépare actuellement un DANS L'AFRIQUE DU NORD

appel d'offre pour la libéralisation du fixe, une


étape qui vient généralement après la privatisation Télédensité fixe
Télédensité mobile
de l'opérateur historique. Cette étape serait suivie 58%

par l'introduction en bourse de Tunisie Télécom, à 41% 41%

l'image de ce qui s'est passé au Maroc.


18%

Des opportunités à saisir en Algérie 12%


8%
13%
5%

Depuis 2004, les télécoms connaîssent un Tunisie Algérie Maroc Egypte

développement remarquable suite à la vente de


Source : l'ANRT
la deuxième licence privée de téléphonie
mobile. Dans le même temps et afin de
dynamiser le segment du fixe, les autorités
publiques ont opté pour la privatisation de
l'opérateur historique tout en créant un
environnement de concurrence saine.

L'ouverture du capital d'Algérie Télécom,


dernière phase du processus de libéralisation, est
entamée. De l’ensemble des pays de la région,
l’Algérie présente la proportion d’abonnées la
plus élevée : 30% pour le fixe et 22% pour le
mobile.

16
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

TÉLÉCOMS AU MAROC: UN SECTEUR En conséquence, le taux de pénétration global


CONTRIBUANT AU DYNAMISME DE
du téléphone, fixe et mobile, a atteint 45,8% en
2005. De même, le chiffre d'affaires des
L'ÉCONOMIE opérateurs télécoms a atteint 25 Md. Dhs,
contribuant à hauteur de 5,4% au PIB.
La création de l'ANRT (Agence Nationale de
Réglementation des Télécommunications) et la TAUX DE PÉNÉTRATION DE LA TÉLÉPHONIE
libéralisation du marché ont, non seulement, (NOMBRE DE LIGNES POUR 100 HABITANTS)
contribué au dynamisme des télécoms au
Maroc mais également, à l'arrivée de nouveaux 55
Fixe
opérateurs sur le marché et à l'attribution de 50 Mobile
Fixe +mobile
plusieurs licences GSM de troisième 40

30
génération.
20

10
En effet, le secteur des télécommunications au
0
Maroc a connu une évolution notable depuis 1995 1996 1999 2000 2001 2002 2003 20004 2005 2006
2000, aussi bien en terme de modernité des
Source : ANRT
infrastructures qu'en terme d'augmentation du
parc abonnés et du chiffre d'affaires.

Maroc Télécom : créée en 1997, suite à la La stratégie de développement de Maroc


scission de l'Office National des Postes et Télécom repose essentiellement sur :
Télécommunications, Maroc télécom a
longtemps bénéficié d'une position la stimulation de la croissance du marché
monopolistique jusqu'à l'arrivée de Méditélécom mobile par le développement de la pénétration
en 1999. En janvier 2001, l’état cède 35% du et de l'usage des services de télécommunication
capital de la société à (VIVENDI UNIVERSAL), mobile et par l'introduction de nouveaux
pour un montant de 2,3 Md de dollars. En services ;
novembre 2004, VIVENDI UNIVERSAL
le renforcement de la compétitivité sur le
procède au rachat de 16% supplémentaire du
fixe pour faire face à l'arrivée de nouveaux
capital de Ittisalat Al Maghrib. L’entreprise
concurrents sur ce segment ;
devient l'actionnaire majoritaire de Maroc
Télécom, possédant 51% du capital. Quelques le renforcement de son rôle de principal
mois plus tard, l'Etat cède au public 14,9% du acteur du développement de l'Internet au
capital, soit 130,9 millions d'actions. Maroc ;
En 2006, le gouvernement a autorisé la vente l'appui sur une infrastructure réseau
suplémentaire de 4% du capital à VIVENDI conforme aux standards technologiques les
UNIVERSAL. plus récents ;
Premier opérateur de téléphonie fixe et le maintien d'une gestion financière
mobile, l'entreprise a réalisé, en 2005, un rigoureuse et une structure financière solide.
chiffre d'affaires de 21 Md. Dh.

17
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Hormis la hausse du chiffre d'affaires et du parc EVOLUTION DU NOMBRE D'ABONNÉS


abonnés, les investissements directs étrangers AU SERVICE FIXE
ont fortement contribué à la dynamique du Parc fixe
Taux de pénitration du fixe
secteur. 2001 demeure l'année record pour le
secteur avec des investissements atteignant 1510
1472 1341
1308
7,19 Md. Dhs, suite à la privatisation de Maroc 1140
1219 1226
1127
Télécom.

Des efforts considérables pour


améliorer le parc abonnés fixe
1999 2000 2001 2002 2003 20004 2005 2006
Entre 2000 et 2006, le nombre d’abonnés au
téléphone fixe a connu une baisse marquée, Source : ANRT
passant de 1,5 à 1,3 million de personnes. En
conséquence, le taux de pénétration de la
téléphonie fixe s’est replié à 4,24% en 2006 Dans le même temps, l'ANRT s’est engagée
contre 5% en 2000. Cette mauvaise performance dans la libéralisation de la téléphonie fixe.
s’explique par la forte concurrence exercée par laAprès un premier échec en 2002 lié (i) à la
téléphone mobile. lourdeur des investissements nécessaires pour
la mise en service d'une ligne fixe et (ii) à la
De ce fait et afin de redynamiser le marché du restriction du périmètre de la licence, l'ANRT a
fixe, l'opérateur historique, Maroc Telecom, a lancé un second appel d'offres courant 2005.
été dans l'obligation de changer de stratégie et
de mener une politique commerciale plus Dans le but d’éviter toute contrainte entravant
agressive en termes d'offre et de prix. Dès lors, le déroulement de l’opération, cette licence a
Maroc Télécom a introduit des offres été morcelée. L'obligation de couverture
promotionnelles telles que les packs fixes El régionale et l'usage d'une technologie
Manzil pour les particuliers et les offres spécifique ont été supprimés du cahier des
spéciales entreprises. charges.

Méditelecom : deuxième opérateur de téléphonie 6 Md. Dhs en infrastructures et a fait appel au


mobile, l’entreprise est conduite par Téléfonica, marché financier marocain pour lever 2
associé à (Portugal TELECOM, BMCE Bank et Md.Dh. Cette demande d'emprunt doit
au Groupe Afriquia), Méditel a remporté, en permettre de procéder à la restructuration de sa
1999, l'appel d'offre pour l'acquisition de la dette et de réduire sa dépendance aux
deuxième licence de téléphonie mobile, pour un fluctuations des changes.
montant de 10,84 Md. Dh.
Depuis l'obtention de la licence du fixe en
En 2001, Méditelecom a procédé à une 2006, l'entreprise a commencé à servir ce
augmentation de capital de 6,5 Md. Dh à marché. Durant la même année, l'entreprise a
9 Md. Dh. Afin de mener à bien sa stratégie de obtenu une licence de téléphonie mobile de
développement, elle a investi près de troisième génération.

18
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Parmi les trois sociétés soumissionnaires ÉVOLUTION DU NOMBRE D'ABONNÉS


(Maroc Connect, Méditel et Orascom), Méditel DU SERVICE MOBILE
a été déclarée attributaire d'une licence nouvelle
Parc mobile (en milliers)
génération pour l'établissement et l'exploitation Taux de pénétration du mobile
d'un réseau de boucle locale, d'un réseau de
16 005
transport interurbain et d'un réseau 12 358
international. Quant à Maroc Connect, celle-ci 9337
7333
a bénéficie des mêmes avantages avec,
6198
cependant, un lot supplémentaire : les services 4776
de mobilité restreinte au sein de cercles de 30 364
2852

km de diamètre.
1999 2000 2001 2002 2003 20004 2005 2006

La téléphonie mobile en forte Source : ANRT


croissance
Maroc Télécom est toujours leader sur le
Contrairement à la téléphonie fixe, la segment du mobile avec 10 707 000 abonnés,
téléphonie mobile est en fort essor depuis 1999. soit 67% de parts de marché. Méditel, quant à
Le nombre d'abonnés est passé de elle, sert 33% du marché mobile.
364 000 en 1999 à 16 millions d'abonnés en
2006, soit une progression annuelle moyenne La répartition des clients par type d'abonnement
de 72%. De même, le chiffre d'affaires global montre clairement que la carte prépayée
du segment a enregistré une importante domine toujours le marché avec 96% des
progression durant les sept dernières années, consommateurs contre seulement 4% de clients
passant de 141 millions d'Euro en 1999 à 1,5 pour le post payé. Cette répartition est justifiée
milliard d'Euros en 2005.
par la nature des classes socio professionnelles
au Maroc, la majorité des marocains n'ayant pas
Cet accroissement est dû essentiellement à
de garantie de revenus.
l'arrivée de Méditel en 1999. L'entrée d'un second
opérateur sur le marché des télécommunications
a eu pour effet une baisse des prix et un fort
développement du nombre d'abonnés.

Maroc Connect (WANA) : entreprise de services Maroc Connect, devenu un opérateur global en
Internet et de solutions télécoms à l’origine, 2006, a procédé, début 2007 au lancement de
Maroc Connect a évolué dans son domaine ses avtivités fixe et mobile. Le succès apparent
d'activité pour devenir un opérateur télécom, de ces premières offres commerciales reste à
concurrençant Maroc télécom et Méditel. Créée confirmer.
en 1999, l'entreprise réalise, aujourd’hui, un
chiffre d'affaires estimé à quelque centaine de
millions de dirhams et emploie près de 300
personnes.

19
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

Internet, un service développement TÉLÉCOMS : DES PERSPECTIVES


PROMETTEUSES
Entre décembre 2003 et décembre 2006, le parc
total des abonnés Internet a plus que quadruplé. Un secteur soutenu par l'engagement
Cette progression spectaculaire est due en grande de l'Etat
partie à la forte augmentation du parc abonnés
ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line). La libéralisation des télécoms, entamée en 1997,
s'est poursuivie par la signature, en septembre
RÉPARTITION DES ABONNÉS INTERNET PAR TYPE 2006, du contrat progrès entre le gouvernement et
D'ABONNEMENT (DÉC. 2005)
le secteur privé, représenté par l'APEBI
(Association des Professionnels de Technologies
Classiques
Internet sans
abonnement
de l'Information). Ce contrat définit une vision
Forfaits 0,9% 0,6%
0,4% stratégique quant au développement du secteur
LL Internet
0,3% des NTIC.

Pour accompagner l'APEBI dans l'application du


contrat progrès, la Société Financière
Internationale (SFI) s'est engagée à assister
ADSL
97,8% l'association dans la structuration de son centre
Source : ANRT de services et à l'accompagner dans la phase de
lancement du plan de développement à travers
En 2006, l'ADSL représentait 98% du parc total un financement dédié. L'application de ces
contre 61% en 2004. En dépit de cette forte mesures permettrait l'évolution du chiffre
croissance, cette technologie reste encore sous d'affaires, la création de nouveaux emplois et une
utilisée au Maroc du fait d'un faible taux forte pénétration des TIC aussi bien au niveau
d'équipement en ordinateurs personnels des des entreprises qu’au niveau des particuliers.
ménages et de la faiblesse de la télé densité du fixe.
L'objectif de ce partenariat consiste ainsi, à
accroître les perspectives de croissance des
Par ailleurs, le nombre de Fournisseurs de membres de l'APEBI, tout en consolidant la mise
Service Internet (ISP) a sensiblement diminué en place et le renforcement des services à forte
ces dernières années, résultant en une situation valeur ajoutée pour le compte de ces derniers.
de quasi duopole entre les deux principaux
intervenants : Des opportunités de taille à saisir

Le marché des télécommunications offre un


- Menara, la marque commerciale Internet
potentiel de développement important, en
de l'opérateur historique Maroc Télécom ;
raison notamment de la hausse soutenue du
- Maroc Connect Wanadoo, ex filiale de PIB, de l'entrée en vigueur des accords de libre
France Télécom rachetée par l'ONA. échange avec de nouveaux pays et du
lancement de plusieurs projets de
Menara demeure leader sur ce segment avec développement d'infrastructures.
une part de marché de 88%.
D'après les estimations du contrat progrès, les
télécoms domestiques des télécoms au Maroc
générerait un chiffre d'affaires de près de 60
Md. Dh en 2012, soit un potentiel moyen de
hausse annuelle de l'ordre de 18%.

20
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

De plus, il est prévu un accroissement de la Portabilité des numéros, opportunité


pénétration des TIC aussi bien pour le pour les consommateurs
développement de la compétitivité de l'entreprise
(près de 50 000 entreprises d'ici 2012) que pour La portabilité des numéros sera effective dès
l’équipement des citoyens (1,8 millions 2007. Cette technique permettra aux abonnés
d'abonnés d'ici 2012). du fixe et du mobile de changer d'opérateurs
sans changer de numéro. Elle se traduira par
En plus de ces facteurs, le lancement du projet une baisse des prix et une amélioration de la
Casashore offre à lui seul une opportunité de qualité des services.
taille pour le développement du secteur. En
effet, ce projet nécessite un partenaire télécom Dégroupage, pour une utilisation
pour la réalisation des infrastructures et maximale de la boucle locale
l'exploitation des services télécoms. Par ailleurs,
il contribuera à la création de 35 000 emplois Le dégroupage permet l'ouverture du réseau
directs et de 30 000 indirects. CasaShore Park téléphonique local à la concurrence. Cette
sera le premier business park dédié aux activités technique offre la possibilité aux opérateurs
Business Process Outsourcing (BPO). L'objectif tiers d'accéder à la boucle locale, permettant
de Casashore est également d'attirer des ainsi de faire banificier leurs clients d’un accés
entreprises multinationales délocalisant des à haut débit à moindre coût.
services à forte valeur ajoutée (ingénierie, R&D,
back office bancaire et assurance, etc.). Selon Dans ce sens, l'ANRT a constitué une
les prévisions, ceux-ci vont créer plus de 100 commission technique chargée d'assurer le
000 emplois à l'horizon 2013. suivi opérationnel de la mise en œuvre du
dégroupage de la boucle locale du réseau fixe
Vers une technologie de troisième d'IAM. Cette commission sera chargée
génération et l'introduction du WIMAX d'accompagner les opérateurs dans le traitement
des difficultés techniques et opérationnelles
Le marché du mobile connaît un qu'ils pourraient rencontrer lors de cette période
développement important et devrait continuer à de transition.
croître de façon significative. Le taux de
pénétration des mobiles pourrait doubler d'ici Un calendrier a été communiqué aux différents
une dizaine d'années. De plus, le démarrage des opérateurs sur le dégroupage :
services de troisième génération en 2007
devrait enrichir l'offre mobile et donner un - dégroupage partiel opérationnel à mi 2008 ;
nouveau souffle au marché des
- dégroupage total opérationnel en début
télécommunications au Maroc.
2010.
De même, 2008 connaîtra l'introduction de la
technologie Wimax, permettant la connexion à
haut débit par voie Hertzienne. Le Wimax, dans
sa version actuelle déployée, permet d'offrir des
Réalisée par Safaa EL FAHLI
services de télécommunication fixe. Cette
technologie est utilisée par Méditel. SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES
Néanmoins, elle pose encore quelques - Rapport annuel de Maroc Télécom, 2005
problèmes de maturité. La future version du - Sites internet :
Wimax permettra aussi d'offrir des services de - Agence Nationale de Réglementation des
mobilité à haut et très haut débit, appelés Télécommunications : www.anrt.ma
services de quatrième génération. - Missions économiques : www.missioneco.org

21
BMCE MONTHLY
Le Magazine Economique de BMCE Bank

SÉLECTION DOCUMENTAIRE

Banque de réseau : Adapter les agences aux RÉFORME BÂLE II : Vers une réallocation des
besoins des clients ressources ?
In : Banque Stratégie n°236, pp. 18-20 In : Revue Banque n°680, pp. 43-45
Résumé : Alors que la compétition entre Résumé : La contrainte de fonds propres, issue de la
établissements financiers sur un marché saturé est réforme Bâle II pour certaines activités bancaires
attisée, la stratégie de distribution est un facteur clé comme la gestion d'actifs ou les services aux
investisseurs, va renforcer l'interrogation des
à maîtriser pour apporter et valoriser un service
banques sur leur stratégie dans ces domaines :
bancaire au client. Trois grandes stratégies peuvent doivent-elles investir pour atteindre la taille critique
être envisagées. en se positionnant comme "services provider" ou
externaliser ?

BANQUE DE DÉTAIL : Les professionnels,


futur eldorado des banquiers ? Étude marketing : L'évolution des canaux dans
la banque et l'assurance
In : Revue Banque n°680, pp. 69-71
Résumé : Coincés entre particuliers et entreprises, In : Banque Stratégie n°236, pp. 16-29
les "pros" restent assez insatisfaits de leurs relations Résumé : Cincom, en collaboration avec les
bancaires. La qualité des prestations plus que leurs universités de Pau et de Hanovre, a mené, en France,
coûts, un besoin de réactivité et la prise en compte de en Angleterre, en Allemagne et en Belgique, une
leurs spécificités sont leurs trois points d'attente étude quantitative sur les stratégies concurrentielles
majeurs. actuelles et futures des établissements bancaires.
Trois principales conclusions émergent : les stratégies
concurrentielles sont nettement distinctes, chacune
FINANCEMENT DES PME : L'apport des s'appuyant sur un élément particulier de
facteurs non financiers pour la prévision du différenciation ; une tendance générale se dégage
défaut cependant : créer de la valeur pour le client ; enfin,
une association nette apparaît entre les stratégies
In : Revue Banque n°682, pp. 50-53 concurrentielles et les politiques de distribution et de
Résumé : Pour évaluer la qualité de crédit des gestion de clientèle.
PME, les banques doivent agréger des données
quantitatives, mais aussi des éléments non aisément
quantifiables recueillis sur le terrain par les chargés Khalid ZOUHOU
de clientèle. Une démarche de collecte a ainsi été kzouhou@bmcebank.co.ma
conçue au sein du Groupe Caisse d'Épargne.

CRÉDIT SOCIAL : "Le microcrédit doit entrer


dans la gamme de produits des banques"
In : Revue Banque n°681, pp. 55-57
Résumé : Depuis le 5 avril 2005, la Caisse des
Dépôts est en charge de la gestion du Fonds de
cohésion sociale, doté par l'État de 73 millions d'euros
sur cinq ans pour favoriser l'essor du microcrédit en
France par l'octroi de garanties. Sa mission est
double : développer le microcrédit professionnel et
inventer le microcrédit social.

22