Vous êtes sur la page 1sur 7

République Tunisienne

Ministère de l’Enseignement Supérieur et


de la Recherche Scientifique ‫ﻣﺟ‬
Université de Sfax ‫ﺑ‬
Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax

________________ __________________
Sfaxde

Abdelmonem MASMOUDI

Version D’IngénieursNationale
TP l’Ecolede

Année universitaire 2012/2013


ème
4 version
Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil

Les essais mécaniques

7- Essai d’usure (micro Deval


8- Essai de dureté (Los Angeles

TP de matériaux de construction 2 Masmoudi -A


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil

PREFACE

Ce document présente la description de quelques travaux pratiques de


matériaux de construction destiné aux étudiants ingénieurs dans le domaine de
génie civil. Le point a été fait sur la réalité tunisienne avec l’analyse des caractéristiues
des granulats dans deux grands domaines du génie civil : les structures du bâtiment et les
travaux publics avec leur prolongement d’ouvrages d’art et infrastructures routières.

Ce document s’articule autour de trois séries de manipulations, touchant


principalement les granulats , les liants et le béton. Les essais que l’on fait en laboratoire
portent nécessairement sur des quantités réduites de matériaux, des « échantillons ». Par
exemple, nous prenons 5 kg de gravillon pour une analyse granulométrique, 120 g de
sable pour un équivalent de sable et 50 g de ciment pour une masse volumique absolue, ,
etc.… Mais il faut que les résultats obtenus à partir de ces quantités réduites représentent
réellement les caractéristiques de l’ensemble du matériau dans lequel on a fait le
prélèvement. On dit qu’il faut que l’échantillon soit représentatif. Le développement
des matériaux de construction qui s’est accéléré durant le siècle dernier, vient suite à une
demande pressante des besoins des consommateurs. L’existence d’entreprises qui
cherchent à diversifier et mettre sur le marché de nouveaux matériaux a également
contribué à ce développement.

Ce document que j’espère enrichir la bibliothèque de l’ENIS ; est utile pour les
élèves ingénieurs en génie civil des Ecoles Nationales d’Ingénieurs pour remettre en
mémoire quelques notions d’identifications et de contrôle, élémentaires et indispensables
dans le domaine de matériaux de construction.

Abdelmonem MASMOUDI
Maitre assistant
Département de Génie Civil

TP de matériaux de construction 3 Masmoudi -A


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil

Série 1 Essai d’usure : Micro-Deval


NF EN 1097-1 (1996)

Objectif de l’essai
Détermination du coefficient d’usure par attrition (frottements mutuels) des granulats en présence d’eau
à l’aide de l’appareil MICRO DEVAL.
Equipement nécessaire
- L’appareil Micro deval.
- Balance – tamis de 1.6 mm ; 8 mm ; 10 mm ; 12.5 mm et 14 mm
-Charge abrasive :billes sphériques de diamètre 10 mm±0.5 mm.

Conduite de l’essai
1-Prendre une masse minimale de 2 Kg pour les granulats de la classe entre 10 mm et 14 mm de
facon que 60% à 70% des granulats passent au travers le tamis de 12.5 mm .
2- Tamiser l’échantillon sur les tamis de 10 mm ; 12.5 mm et 14 mm pour constituer des fractions
distinctes comprises entre 10 mm ; 12.5 mm et entre 12.5 mm et 14 mm , laver les fractions séparément à
l’étuve jusqu’à masse constante.
3- Laisser refroidir puis mélanger les deux fractions afin d’obtenir un échantillon de laboratoire modifé
d’une granularité comprise entre 10 mm et 14 mm
4- faire l’essai sur deux épouvettes chacune contenat une masse de granulats M =500g , une charge de
5000 g avec 2.5 litres d’eau
5-Mettre la machine en marche pendant 12000tr (environ 2 h à vitesse de 100tr/mn)
6- Recueillir le granulat et la charge abrasive dans un bac.
7-- Tamiser le matériau sur le tamis 1,6 mm, la Charge abrasive sera retenue sur un tamis de 8 mm.
8- Laver l’ensemble sous un jet d’eau et retirer la charge abrasive .
9- Sécher le refus à 1.6 mm à l'étuve à 105 °C , puis le peser soit m
500 − m
MDE = 100 x
500

Avec : - MDE : Micro Deval en présence d’eau.


- m : Refus au tamis 1.6 mm.

TP de matériaux de construction 4 Masmoudi -A


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil
10- Faire le calcul nécessaire noter les résultats sur la feuille d’essai et interpréter les résulats.
FEUILLE D’ESSAI
Essai d’usure : Micro-Deval Laboratoire :
NF EN 1097-1 (1996)
Identification de l’échantillon : Date :
Classe granulaire: Opérateur :
Echantillon 1 Echantillon2
Masse sèche de l’échantillon M g g
Charge abrasive g g
Refus au tamis 1.6 mm m g g
Coefficient Micro-Deval MDE = 100 x 500 − m
500
Coefficient Micro-Deval moyen ………….±………

A lire et exploiter…
Le coefficient Micro Deval MDE en présence d’eau intéresse surtout les granulats pour les techniques
routières et les bétons hydrauliques.

Spécifications pour bétons hydrauliques :

Catégorie Valeur spécifique supérieur


A 25
B et C 30
D 40

Spécification pour les techniques routières :

Trafic (essieux de 13 t) Spécification Couche de liaison Couche de


roulement
T4( <25/j ) MDE 25 20
T3( 25 à 150/j ) MDE 20 15
T2( 150 à 300/j ) MDE 20 15
T1( 300 à 750/j ) MDE 20 15
T0( >750/j ) MDE 20 15

Justification des essais LOS ANGELES ET MICRO DEVAL

Une fois en service, les granulats seront liés entre eux, soit par un liant hydraulique dans le cas des
bétons, soit un liant hydrocarboné dans le cas des bétons bitumineux, soit par des forces de frottement
dues à la compaction dans le cas des granulats routiers.
Les différents phénomènes d’usure par abrasion, attrition et de frottement lors de leur manutention et de
leur mise en place, produisent des particules fines modifiant la granulométrie du matériau et certaines de
ses propriétés qui en dépendent directement. C’est sûrement dans le cas des granulats routiers que la
détermination de cette résistance à l’usure se justifie le plus, en effet dans les assises de chaussée non
traitées avec un ciment ou un liant bitumineux, les différentes particules ne sont que faiblement liées les
uns aux autres par les forces de frottement, par conséquent elles peuvent subir une certaine usure due aux
sollicitations répétées de la circulation. Les phénomènes d’usures sont toujours amplifiés par la présence
d’eau, qui diminue les forces de frottements entre les particules et augmente ainsi leur mobilité relative
les unes vis à vis des autres, cela explique l’intérêt de l’essai micro Deval en présence d’eau.

TP de matériaux de construction 5 Masmoudi -A


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil

Série 1 Essai de résistance à l’abrasion : Los Angeles


NT 21-21 (1990) NF EN 1097-2(1998)

Objectif de l’essai
Déterminer la résistance à l’abrasion (fragmentation par chocs plus usure par frottements
réciproques) des granulats.

Equipement nécessaire
- L’appareil Los Angeles.
- Un bac –balance - tamis.
- Des boulets sphériques de 47 mm ± 1 mm de diamètre et pesant 420 à 445 g.

Conduite de l’essai
1-Prendre une masse minimale de 15 Kg pour les granulats de la classe entre 10 mm et 14 mm de
façon que 60% à 70% des granulats passent au travers le tamis de 12.5 mm .
2- Tamiser l’échantillon sur la classe granulaire choisie

Classe granulaire ( mm ) Nombre de boulets Masse de la charge


de boulets g
4-8 8 3450 à 3540
6,3 - 10 9 3840 à 3980
8- 12.5 10 4260 à 4420
10-14 11 4700 à 4860
12.5-16 12 5120 à 5300

3- laver le matériau tamisé et le sécher à l’étuve et prendre une masse 5000 g ± 5g.
4 -Introduire la charge de boulets correspondant à la classe granulaire de l'échantillon.
5- Mettre la machine en marche durant le nombre 500 rotations à une vitesse de 30à 33tr/min
6- Recueillir le granulat dans un bac placé sous l’appareil.
7- Tamiser le matériau contenu dans le bac sur le tamis 1,6 mm, Laver le refus au tamis, égoutter et sécher
à l'étuve à 105 °C , puis le peser, Soit m' le résultat de la pesée.

Le coefficient Los Angeles LA est déterminé par la formule suivante :


m
LA = 100
x
500
Avec : m = 5000 - m' .

TP de matériaux de construction 6 Masmoudi -A


Ecole Nationale d’Ingénieurs de Sfax Département de Génie Civil

FEUILLE D’ESSAI

Essai de résistance à l’abrasion : Los Angeles Laboratoire :


NT 21-21 (1990) NF EN 1097-2(1998)
Identification de l’échantillon : Date :
Classe granulaire: Opérateur :
Nombre de boulets
Masse sèche de l’échantillon M g
Refus au tamis 1.6 mm m’ g
Tamisat au tamis 1.6 mm m=M-m’ g
Coefficient Los AngelesLA = 100 x m
………….±………
500

A lire et exploiter…
Specifications LA pour bétons hydrauliques :

Catégorie Valeur spécifique supérieur


A 30
B et C 40
D 50
Spécification pour les techniques routières :

Trafic Spécification Couche de liaison Couche de


(essieux de 13 t) roulement
T4 ( <25/j ) LA 30 25
T3 ( 25 à 150/j ) LA 25 20
T2 ( 150 à300/j ) LA 25 20
T1 ( 300à 750/j ) LA 25 20
T0 ( >750/j ) LA 25 20

Remarque
En cas de non disponibilité de la machine los angeles on peut procéder à l’essai de fragmentation
dynamique comme suit ;
Classe granulaire (mm) Nombre de coup
4 - 6.3 16
6.3 - 10 22
10 - 14 28

Le coefficient de fragmentation dynamique FD est déterminé par la formule suivante :


m
FD = 100
x
350
Avec : m = 350 - m' .

TP de matériaux de construction 7 Masmoudi -A

Vous aimerez peut-être aussi