Vous êtes sur la page 1sur 2

Coran falsifié ?

“Bismillah al-Rehman al-Rahim” (Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très


Miséricordieux) fait-il partie du Coran ?

Note d'Antishubohat le savon de l'islam (sommaire)

Que le Coran est falsifié est certifié par les savants musulmans :

“Bismillah al-Rehman al-Rahim” (Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux) fait-il
partie du Coran ?

Nous lisons dans le Tafsir d'Ibn Kathir : "D'un autre côté, Malik, Abou Hanifah et leurs disciples ont dit
que Bismillah n'est pas une Ayah dans Al-Fatiha ou dans toute autre sourate."

Nous lisons dans le Tafsir de Khazin : "L'imam Abou Hanifa, l'Imam Malik et l'imam Auzai ont attesté que
"Bismillah" ne fait pas partie de la sourate Fatiha, ni d'aucune autre sourate du Coran".

Si, selon l'imam Abou Hanifa "Bismillah al-Rehman al-Rahim" (Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le
Très Miséricordieux) ne fait partie d'aucune sourate coranique, alors tous les oulémas musulmans l'ont
ajouté eux-mêmes au Coran quand ils ont écrit "Bismillah" 114 fois dans le Coran. Si faire un ajout ou
une suppression de mots dans le Coran rend mécréant alors soit Abu Hanifa est kafir ou les musulmans
d'aujourd'hui le sont.

Nous lisons dans le Tafsir de Kabeer :

‫ بسم الله ليس بآية منها‬: ‫وأما أبو حنيفة رحمه الله تعالى فإنه قال‬
"Bien que Abu Hanifa la miséricorde d'Allah soient sur lui ait dit : «Bismillah n'est pas un verset de celui-
ci»

Nous lisons dans Noor Al Anwar :

«Celui qui rejette le fait que "Bismillah" est une partie du Coran ne doit pas être considérée comme un
mécréant lorsque ce refus est à dû au doute. Il y a désaccord sur cette question selon l'avis de l'imam
Malik, comme il n'a pas jugé qu'il s'agissait d'une partie du Coran "

Imam Fakhruddin Razi écrit dans le Tafsir Kabeer, Volume 1 page 151 :
‫ إنه ليس من القرآن إال في‬: ‫وقال مالك واألوزاعي رضي الله تعالى عنهما‬
‫ وال جهرا ً إال في قيام شهر رمضان‬، ً ‫ وال يقرأ ال سرا‬، ‫سورة النمل‬

"Imam Malik etAuzai qu'Allah soit satisfait d'eux a dit :« Cela (Bismillah) n'est pas une partie du Coran
sauf dans la Sourate Naml et que d'autres que a part pendant le Ramadan, cela ne devrait pas être
récité, ni dans les coeurs, ni à haute voix "

Celui qui rejette une seule lettre ou verset du Coran est mécréant. "Bismillah" étant une partie du Coran
a été prouvé par l'imam Shafiyee. En conséquence, l'imam Abou Hanifa et l'Imam Malik ont rejeté 114
versets coraniques et sont mécréants, ou bien les musulmans actuels le sont.

IV- Les oulémas d'Ahle Sunna ont estimé que la seule raison pour laquelle "Bismillah" a été écrit dans le
Coran était de faire une distance entre les textes et de gagner une bénédiction

Nous lisons dans le Tafsir de Kashaf :

«Les juristes et les Qura de Medine, Bassorah et Sham ont estimé que "Bismillah Al-Rahman Al-Rahim"
ne faisait pas partie de la sourate al-Fatiha, ni du Coran. Il a été écrit dans le Coran de façon à maintenir
une distance entre les sourates (chapitres) et de gagner des bénédictions en commençant par elle,
comme c'est le cas lorsque l'on engage une action. [La position]

Estimant que ce n'est pas une partie du Coran a été le madhab de l'imam Abou Hanifa et ses disciples et
pour cela il n'est pas récité a haute voix par eux lors de la prière. "

Source : Tafseer Kashaf, Volume 1 page 1

L'Imam Abou Hanifa et ses adhérents rejettent "Bismillah Al-Rahman Al-Rahim» comme étant une partie
du Coran, alors qu'il est une partie du Coran selon l'Imam Shafiyee ce qui démontre que l'imam Shafiyee
croyait que 114 versets ont été ajoutés au Coran tandis que Abu Hanifa a supprimé 114 versets de son
exemplaire du Coran.

Maintenant, le musulman authentique peut-il nous dire qui avait raison et qui avait tort, puisque seul un
des 2 peut être dans la vérité ?

Vous aimerez peut-être aussi