Vous êtes sur la page 1sur 12

Ecoulement Graduellement Varié

CHAP II - Ecoulement Graduellement Varié

L’écoulement graduellement varié est un phénomène hydraulique qui se manifeste au niveau


des ouvrages hydrauliques à savoir : les barrages, les vannes, les canaux etc.
L’étude de ce genre d’écoulement dans les canaux prismatiques s’avère d’une très grande
utilité afin de le mettre en évidence pour entamer d’autres problèmes qui sont étroitement liés
à ce type d’écoulement.

En régime uniforme, les caractéristiques géométriques et hydrauliques à savoir : la pente, la


profondeur d’eau, la section, la rugosité et le débit sont constants. Nous avons dis que
l’écoulement permanent peut être uniforme ou non uniforme et nous avons mentionné aussi
que l’écoulement permanent non uniforme est scindé aussi en deux types d’écoulement qui
sont :

• L’écoulement graduellement (progressivement) varié


• L’écoulement rapidement (brusquement) varié.
Dans ce qui suit, nous traiterons l’écoulement graduellement varié.

2.1 Définition de l’E.G.V


On dit qu’un écoulement est graduellement varié lorsque les caractéristiques hydrauliques à
savoir : la profondeur d’eau et la vitesse moyenne ainsi que les autres paramètres ne changent
que très lentement d’une section à une autre.

Exemple : la présence d’une singularité (rétrécissement, élargissement discontinuité du seuil


…) dans un canal provoque une modification de la surface libre. L’écoulement dans ce cas,
n’est plus uniforme mais varié.

2.2 Equation différentiel de base

Soit un écoulement graduellement varié :

On a vu que sur un tronçon court la variation de charge totale est égale à la perte de charge
due aux frottements.
dE = − i.ds
Ecoulement Graduellement Varié

En régime uniforme, la perte de charge i, par unité de poids écoulé et par longueur de canal,
peut être exprimée, comme on l’a vu précédemment, par des formules du type Chézy ou
Manning-Strickler.
En régime graduellement varié, la perte de charge unitaire est donnée par :

C’est l’expression différentielle fondamentale des écoulements graduellement variés.

Les formes des lignes d’eau en écoulement graduellement varié sont appelés courbes de
remous, elles peuvent prendre plusieurs formes suivant les conditions d’écoulement.

2.3 Types des Courbes de remous


La classification des courbes de remous se fait en fonction de la pente et de la profondeur du
tirant d’eau, elle se subdivisent en cinq (5) familles (M,S,C,H et A) qui se distinguent en
comparant la pente du canal à la pente critique de l’écoulement.
Ces famille se subdivsent a leurs tour en trois (3) clase au maximum (1,2 et 3), qui se
distinguent en comparant le tirant d’eau de l’écoulement à la profondeur normale et à la
profondeur cirque.
Classe de pente Notation de pente Classe de tirant d’eau Courbes de remous
i0 > ic Raide (Steep) hc > hn S1, S2, S3
i0 = ic Critique (Critical) hc = hn C1, C3
i0 < ic Modérée (Mild) hc < hn M1, M2, M3
i0 = 0 Horizontale hn = ∞ H2, H3
i0 < 0 Pente négative (adverse) hn = Imaginaire A2, A3

Sous forme graphique on peut avoir les figures suivantes :


i0 est la pente du canal et ic la pente critique dans les schémas.
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié

2.4 Section de contrôle

L’intégration de l’équation de la surface libre est nécessaire pour procéder aux calculs et à la
construction des formes de la surface. Quelle que soit la méthode adoptée, le résultat ne
donnera que la ligne d’eau à une constante près. Il est évident que la position de cette ligne
d’eau n’est pas arbitraire. Pour la situer, il faut connaître la section de contrôle à partir des
propriétés hydrauliques d’une singularité qui est à l’origine d’un écoulement graduellement
varié.

Pour intégrer l’équation de la courbe de remous, il faut définir les conditions aux limites. Il
faut donc connaître les caractéristiques de l’écoulement dans une section de contrôle ou de
référence.
Cette section de contrôle est localisée à l’aval pour les écoulements fluviaux du type M1, S1,
C1, M2, H2, A2. Dans ce cas, la courbe de remous doit être calculée de l’aval vers l’amont.
Cette section de contrôle est localisée à l’amont pour les écoulements torrentiels du type S2,
S3, M3, C3, A3, H3. Dans ce cas, la courbe de remous doit être calculée de l’amont vers l’aval.

2.5 Solution de l’équation différentielle de l’écoulement graduellement varié

Pour obtenir l’équation de calcul de l’écoulement graduellement varié, l’équation


différentielle de base doit être soumise à l’intégration.
Ecoulement Graduellement Varié
Ecoulement Graduellement Varié

a. Pour une pente positive (i>0), l’équation (2.2) devient :

b. Pour une pente négative (i<0), l’équation (2.2) devient :


Ecoulement Graduellement Varié

c. Pour une pente nulle (i=0):

2.6 Calcul des courbes de remous et de décrue dans les canaux prismatiques
Les équations (2.5), (2.6) et (2.7) permettent de résoudre les différents problèmes sur le calcul
des courbes de remous et de décrue dans les canaux prismatiques
Il faut dire que pour le calcul on doit avoir : le débit d’eau Q, les paramètres de la section
transversale du canal (b, m), la pente longitudinale du fond du canal et la rugosité n.

Il existe trois principaux problèmes relatifs à l’écoulement graduellement varié dans les
canaux prismatiques qui sont :

- Problème du premier type : on donne les profondeurs h1 et h2 à l’origine et à


l’extrémité du tronçon. Déterminer la longueur du tronçon x.
- Problème du deuxième type : la profondeur h2 d’extrémité du tronçon et la longueur x
du tronçon sont données. Déterminer la profondeur h1 à l’origine.
- Problème du troisième type : la profondeur d’origine h1 et la longueur du tronçon x
sont données. Déterminer la profondeur h2 d’extrémité.

2.7 Modélisation numérique


Dans notre travail, nous avons opté pour le procédé développé par Pavlovski pour résoudre
l’équation différentielle de l’écoulement graduellement varié. L’objectif de cette modélisation
est de résoudre les trois principaux types de problèmes relatifs à l’écoulement graduellement
varié dans les canaux prismatiques.
Ecoulement Graduellement Varié

Les équations utilisées pour ce calcul sont obtenues par intégration de l’équation différentielle
de l’écoulement graduellement varié dans les canaux prismatiques.
Les calculs du problème donné s’effectuent selon l’organigramme suivant :

2.8 Conclusion
Dans cette partie des écoulements, l’équation différentielle de l’écoulement graduellement
varié a été démontrée et résolue par le procédé de Pavlovski d’une part et d’autre part les
formes de la surface libre dans les canaux prismatiques aux pentes positive, nulle et négative
ont été représentées et pour clore ce chapitre, le calcul des courbes de remous et de décrues
ainsi que la modélisation de cet écoulement ont été la dernière étape de notre travaille.

Vous aimerez peut-être aussi