Vous êtes sur la page 1sur 53

Basket-ball's Tears

Chapitre 1 : La mort d'une future légende

Chapitre 1 : La mort d'une future légende


Par aleclcraft

Publié sur Fanfictions.fr.


Voir les autres chapitres.

Chapitre 01 : La mort d'une future légende

~~~~~~~~~~

« Le basket-ball n'a pas été inventé par accident. Il s'est développé pour répondre au besoin. »

— James Naismith, créateur du basket-ball

~~~~~~~~~~

Le basket-ball est un des deux sports par excellence en Amérique du Nord après le football, il a
été inventé en décembre 1981 par James Naismith au Springfield College, dans le
Massachusetts. En effet lors d'une journée pluvieuse, ce professeur d'éducation physique tente
d'assurer malgré tout son cours de sport et développe un sport d'intérieur pour maintenir la
condition physique des sportifs pendant les longs hivers et éviter des blessures. Le basket-ball
féminin, lui, se met à exister dès l'année suivante avec l'adaptation des règles par Senda
Berenson Abbott, professeur d'éducation physique également. Les règles s'adaptèrent au fil du
temps rendant ce sport de plus en plus nerveux. Il existe aujourd'hui deux règlements distincts:
celui de la NBA ( National Basket-ball Association) et la FIBA ( Fédération Internationale de
Basket-ball Associatif) ainsi qu'un règlement universitaire disctinct.

Beaucoup de gens ont entendu parler du basket-ball et de ses cents millions de licenciés
professionnels. Ce sport largement dominé par les américains a même vu naître une équipe de
légende constituée pour les jeux olympiques de Barcelone : La Dream Team par excellence.
Elle était constituée des plus grandes stars de l'époque: Michael Jordan, Magic Johnson,
Charles Barkley et Scottie Pippen. Cette équipe a même remporté la compétition avec un écart
moyen de quarante-deux points sur ses adversaires.

Beaucoup de jeunes rêves de devenir un jour les égaux de ces légendes comme les héros de
cette histoire. Grace Perkins, elle, a vu son rêve exploser en plein vol.

~~~~~~~~~~

Ce jour fatidique, Grace Perkins, une jeune fille de seize ans aux longs cheveux bruns et
mesurant près d'un mètre soixante-dix, s'en souviendra malheureusement toute sa vie. C'était
le rêve de sa vie qui avait volé en éclats. Voler, c'était ce qu'elle faisait, elle volait littéralement

1 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

sur le parquet. Elle, qui occupait le poste de meneuse dans son équipe de basket-ball féminine
de son collège, était douée. Elle organisait totalement le jeu de son équipe et distribuait les
balles avec génie, ses dribbles étaient sublimes, ses interceptions étaient magistralement
précises. Elle maîtrisait même totalement la technique du lay-up glissant sous le panier avant
de l'envoyer taper dans le panneau pour qu'il retombe tout net dans le panier accordant chaque
fois deux points de plus. Elle venait encore d'en faire un ce jour là, en pleine finale du tournoi
inter-écoles, avant de taper dans les mains de ses équipières qui partageait sa passion. Elle
était tellement passionnée qu'elle portait sur son maillot le numéro qu'elle estimait être celui de
la plus grande légende du basket-ball : le numéro vingt-trois, celui de Michael Jordan, celui qui
a été retiré chez les Chicago Bulls, lui l'homme volant, la tour de contrôle. Elle n'occupait pas du
tout le poste d'arrière mais c'était le niveau qu'elle désirait atteindre. La ligue professionnelle, un
rêve que ses doigts étaient en train d'effleurer. Elle le savait, elle avait été prévenue ce jour là, il
y avait un recruteur du Lycée Saint-James, un lycée privé qui dominait le basket-ball pour cette
tranche d'âge, leurs équipes masculines et féminines dominaient totalement les tournois
lycéens. Si elle était suffisamment impressionnante, elle deviendrait élève boursière de ce lycée
et s'ouvrirait sans doute la porte des ligues universitaires et professionnelles. C'était presque
fait. Elle était tellement éblouissante, ayant déjà marqué vingt-neuf points en deux quart-temps,
ce qui était plutôt pas mal. Et en plus elle savait que sa détente sèche allait intéresser Saint-
James, elle était de quatre-vingt-dix centimètres, dix-sept de moins que le légendaire Spud
Webb qui pouvait dunker comme les plus grands joueurs. C'était un peu son cas également
même si elle se servait surtout de sa détente pour les rebonds offensifs, lorsque le ballon n'est
pas rentré après un tir et retombe.

- Tu es géniale aujourd'hui, lui avait dit Miranda sa meilleure amie et arrière de l'équipe.

- Merci... mais c'est grâce à tout le monde, avait rétorqué Grace qui avait un véritable esprit
d'équipe.

- On viendra t'encourager à Saint-James, lui avait dit Carole, la pivot de l'équipe.

Elle était réellement la vedette, une meneuse prometteuse, mais la malchance allait frapper
comme la foudre. C'était lors du troisième quart-temps, après avoir mis quatorze point de plus,
lors d'un rebond offensif. Miranda venait de tenter un tir à trois points, qui percuta sèchement
l'anneau. Grace avait le parfait timing et le parfait élan, s'élança et sauta touchant le ballon et le
renvoyant vers Carole, dans un magnifique geste répété cent fois à l'entraînement. Cependant,
la pivot adverse qui était à côté d'elle et dont la fonction aurait voulu qu'elle saute également,
était restée les pieds au sol, préférant faire faute, une faute grave et dangereuse surtout dans
cette situation. Grace était en très grande extension, ses jambes étant bien au niveau des
épaules de l'adversaire, et elle percuta l'épaule droite de la pivot. Elle fut entraînée par son
propre poids basculant en arrivant vers le parquet. Son réflexe avait été de protéger sa tête de
ses bras. Cependant ce fut son genou droit qui percuta sèchement le parquet en premier. Deux
choses craquèrent alors, la première fut le parquet et la seconde fut sa rotule qui explosa
comme son rêve sur le choc.

- Aaaaaaaaaaaaaaaah, avait elle hurlé dans un cri déchirant.

2 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

Toute la salle s'était levée ce jour-là, inquiète et paniquée de la blessure de la jeune


adolescente qui fut évacuée sous les yeux du sélectionneur de Saint-James. Allongée sur la
civière, elle vit le regard inquiet de sa mère Amy, la peur dans les yeux de Ben son père et
l'effroi dans les yeux de Gary, son frère de deux ans son aîné, qui ne pouvait détacher son
regard du genou de sa petite sœur. Grace hurlait de douleur et savait que ce ne serait pas bon.

Quelques heures plus tard, au service des urgences, le verdict couperet tomba, elle devait être
opérée, le genou avait explosé dans un puzzle incroyable. Une plaque métallique du être posée
avec des vis. Sa carrière était terminée avant même d'avoir réellement commencé. Elle ne
pourrait plus jamais jouer, déjà courir lui était devenu très compliqué et très douloureux.

Qu'importe sa famille ou ses équipières, personnes ne pouvait lui remonter le moral, seule ses
médicaments la calmait, elle en prenait même beaucoup plus que prescrit pour oublier sa
peine.

Sa vie allait aussi changer quand ses parents déménagèrent dans la petite ville de Gryffin dans
le Massachusetts, pas loin d'une base militaire et à moins d'une heure de Boston, pour vivre
avec sa grand-mère paternelle, Debbie, qui avait perdu son mari des années avant sa
naissance et qui avait fait une mauvaise chute, l'empêchant de vivre seule. Ben Perkins étant le
seul membre de sa famille et dentiste de profession, il put ouvrir un cabinet dans la ville.
Désormais elle s'apprêtait à faire sa rentrée à Gryffin High, plus réputé pour ses équipes de
volley-ball avec l'intention de s'intégrer dans une nouvelle vie même si le basket-ball avait
toujours sa place dans son cœur.

~~~~~~~~~~

Le matin de la rentrée, Grace se trouvait dans la salle de bain à l'étage de la maison de sa


grand-mère Debbie, elle s'était déjà douchée et presque totalement habillée. Elle essayait de
tendre intégralement sa jambe, chose qu'elle n'arrivait plus à faire depuis l'accident, et malgré
les médicaments pris une nouvelle fois en surdose, elle n'y arrivait pas, à la tendre, tant la
douleur était forte. Elle en pleurait presque et reprit un antalgique pour réessayer ensuite. Elle
entendit frapper à la porte.

- Grace, magne... On est deux à aller au lycée.

- Je m'habille putain, deux secondes.

Elle ouvrit la porte découvrant son frère aîné vêtu seulement d'un short. Il s'apprêtait à faire sa
dernière année de lycée.

- Salut frangine.

- Salut...

- Toujours pas?

3 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Non.

- Ça reviendra tu le sais...

- Tu parles pour ce que ça va changer.

Son frère l'embrassa sur le front avant de la virer du chemin en riant sous le regard vexé de sa
sœur. Malgré la rééducation, elle ne pourrait jamais rejouer même en amateur, il lui était
impossible de pousser suffisamment sur sa jambe pour courir, à peine pouvait-elle trotter un
peu. Au niveau de la marche, c'était presque normal même si quelqu'un d'attentif pouvait
remarquer une légère claudication. Elle descendit lentement les escaliers, un par un, ramenant
à chaque fois sa jambe droite lentement. Elle avait d'énormes difficultés pour les escaliers, cela
lui prenait énormément de temps même si depuis quelques temps elle ne montait plus, ou ne
descendait plus non plus d'ailleurs, en sautillant comme une idiote. Elle souffla alors une fois
arrivée en bas des marches.

- Putains de marches, marmonna-t-elle avant de filer dans le salon.

La maison de sa grand-mère possédait bien une chambre au rez-de-chaussée, mais la chute


de sa grand-mère lui valant désormais une prothèse de hanche, c'était naturellement elle qui en
profitait. D'ailleurs sa grand-mère, qui ne faisait pour l'instant que des allers-retours entre sa
chambre et le canapé, s'y trouvait justement. Elle lui fit la bise.

- Ça va Grand-mère?

- Bien, et toi ? Prête pour la rentrée ?

- Ça va, je suis prête et motivée.

- Et ton genou ma puce ?

- Comme d'habitude, je mets une plombe à descendre les marches mais à part ça, ça peut
aller.

- Ta mère est dans la cuisine, pancakes de rentrée.

- Ha la grande tradition familiale.

- Je l'ai mise en place moi-même.

- Tu veux que je te les ramènes ?

- Je ne veux pas abuser.

- Pfff si je te le propose.

4 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

Grace marcha jusque dans la cuisine.

- Première levée ma chérie.

- Bonjour Maman, Gary est sous la douche, il va arriver.

- Ton père t'embrasse.

- Il est parti tôt ?

- Une demi-heure à peu près, il doit enlever toutes les dents du bas à une patiente.

- Ouch... ça doit faire un mal de chien.

- Pancakes de rentrée.

- Je prends ceux de Grand-mère, on va manger dans le salon.

- Embarque la confiture ma puce, celle de framboise pour ta grand-mère.

Elle prit les deux assiettes et le pot de confiture tout en percutant l'îlot central, à force de
prendre trop de médicaments, elle était bien moins alerte.

- Tu t'es fait mal?

- Non!

- Grace, ta façon de parler! Je suis ta mère, pas une copine.

- Je sais mes copines sont à New York.

- Grace...

- C'est rien, c'est pour Grand-mère, alors ça ne me gêne pas, et puis mes copines étaient dans
l'équipe, c'est pas plus mal. Ça m'évite de me dire que j'étais à leurs côtés.

- Tu sais, tu peux faire autre chose de ta vie.

- Quoi? Je ne m'intéressais qu'au basket.

- Une carrière en rapport? Journaliste sportive par exemple.

- On ne prend que rarement les femmes au sérieux.

- Coach ?

5 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Je sais qu'il y a des centres de formations universitaires mais il faut passer des concours. Ce
n'est pas simple. Et puis... non.

- Quoi non?

- Ça me ferait bizarre d'accroître le talent des autres.

- Je trouve cela bien intéressant moi. Aider les autres à accomplir leur rêve. Tu pourrais devenir
la plus grande coach de l'histoire... tu t'y connais presque autant qu'une encyclopédie.

- Tu essayes de me convaincre par la flatterie. Bien essayé. Bon mes pancakes m'attendent.

Elle prit la route du salon pour discuter avec sa grand-mère. Elle l'adorait réellement, elles
étaient devenues très proches en à peine un mois que maintenant c'était fusionnel.

- Les miens étaient meilleurs.

- Tout se discute, je peux pas comparer.

- Dès que ma fichue hanche me permettra de rester debout tu auras une preuve. Mais patience,
toujours avoir de la patience. Ou alors je te donnerai les instructions pour la recette et tu la
feras.

- Grand-mère, je suis nulle mais archi nulle en cuisine. Une vrai catastrophe.

- C'est encore mieux si tu es nulle.

- Quoi? fit Grace amusée.

- Et bien oui, si tu es très mauvaise, même si tu deviens moyenne, ce sera un énorme progrès.

- C'est sur que vu comme ça...

- Mais quand tu dis nulle? Tu veux dire nulle ou nulle nulle?

- La dernière fois que j'ai fait une tarte, j'ai confondu le sucre et le sel...

- D'accord... nous commencerons dans les livres alors... ho bonjour Gary.

- Bonjour Grand-mère, désolé je suis à la bourre, dorénavant Grace passera après moi.

- Et pourquoi ?

- Parce que tu traînes petite sœur. Allez en route... Lycée, grouille.

- Oui oui deux secondes.

6 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Avant de partir tu peux me donner mes anti-douleurs.

- Bien sûr, c'est combien ?

- Un seul. À mon âge...

Grace s'approcha du tube d'analgésiques, et en sortit un pour sa grand-mère, tout en en


prenant un pour elle-même, c'était beaucoup ce matin, mais elle ne voulait pas que les gens
aient pitié d'elle dans son nouveau lycée. Elle donna alors son anti-douleur à da grand-mère
avant de l'embrasser et d'aller faire de même avec sa mère. Ensuite, afin de se rendre au lycée,
elle monta dans la voiture de son frère, celle de la grand-mère en réalité mais qui dorénavant
ne conduirait plus. Il s'agissait d'une petite citadine noire de marque Volkswagen, passe partout,
maniable et facile à garer. Par chance, elle pouvait discuter avec son frère aîné.

- Tu vas faire les essais de foot?

- Ouais, c'est toujours pas mal.

Son frère aussi avait du talent dans le sport, il était receveur dans l'équipe de foot de son
précédent lycée et était très doué, ce qui lui avait attribué un certain succès avec les filles, pour
sa gêne à elle d'ailleurs. Elle avait arrêté de compter le nombre de ses copines qui faisaient du
rentre dedans à son frère.

- Tu vas encore draguer toutes les filles ?

- Peut-être. J'ai du choix.

- Prétentieux.

- Réaliste.

- Imagine que j'ai un jour un mec comme toi.

- Ha non parle pas de malheur. Toi tu prends un mec bien et c'est tout.

- Pfff c'est que tu t'en rends compte en plus.

- Ouais... tu vas t'inscrire dans quelque chose ?

- Et ben... j'en sais trop rien. Je voulais voir si je pouvais être utile dans un club sportif, mais en
féminin il n'y a que volleyball et hockey sur gazon. Pas très joyeux, j'aime pas trop ces sports.

- Y a pas de basket ?

- Juste les garçons. Et je suis pas sûre de vouloir passer mon temps à regarder les autres faire
ce que je ne peux plus faire.

7 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Prends un club de pharmacie.

- Quoi ?

- Combien tu prends de pilules par jour?

- Je sais pas... six ou sept.

- Tu fais quatre jours avec un flacon de cinquante.

- Quoi? Comment tu...

- Je suis allé t'en racheter tu te souviens, et quatre jours après Papa m'a dit que tu n'avais plus
de pilules.

- Merde...

- Tu vas te bousiller encore plus.

- Je veux remarcher normalement.

- Ça t'aidera pas.

- Si ça masque mes douleurs, au moins les physiques.

- Grace, je suis vraiment désolé que tu aies eu cet accident mais je veux pas te retrouver un
matin en train de baver à cause d'une overdose. Essaye de diminuer.

" Et encore si tu savais que j'en pique à Grand-mère, c'est encore plus." pensa-t-elle alors.

- Tu t'inquiètes pour moi?

- Bien sûr, je t'ai supportée seize ans, je me suis attaché à force.

- Je suis pas ton chien.

- Non mais une putain de chieuse.

- Je t'emmerde.

- Moi aussi je t'aime petite sœur.

Les deux membres de la même fratrie ne purent s'empêcher de rire ensemble. Gary avait été
son meilleur soutien après sa blessure. Un jour, alors que de rage, elle déchirait ses magazines
de basket-ball, son frère était entré dans sa chambre et lui avait tendu le reste de ses
magazines en la regardant droit dans les yeux comme si il la mettait au défi de jeter aux ordures

8 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

toute passion. Sa crise de rage avait passé, c'était un fait, Gary pouvait la calmer d'un seul
regard. Un don, qu'il revendiquait comme celui d'un dresseur animalier. La petite ville était
assez sympa, elle l'avait un peu découverte avec son frère, après une virée shopping même si
elle n'était pas la fille la plus féminine d'Amérique du Nord. Quand ils arrivèrent devant le lycée,
Grace remarqua qu'il était pas très grand mais propre, un énorme bâtiment carré tout
simplement.

- Tu commences par quoi? demanda Gary.

- J'ai biologie, histoire et sport.

- Tu as pris ton dossier médical alors?

- Mouais, c'est nul, je peux plus rien faire.

- Je suis désolé. Tu t'en sortiras pour trouver ta classe ?

- Bah au pire je demanderai.

- Au besoin envoie moi un message.

- Promis.

Elle descendit lentement de la voiture et arpenta sans s'éterniser le parking avant de passer les
portes de l'établissement. Elle remercia silencieusement le personnel car les numéros de casier
étaient parfaitement indiqués. Elle déposa son dossier scolaire, son dossier médical et
quelques unes de ses affaires dont sa veste pour s'alléger et se mit en route pour trouver sa
classe. Passant dans le hall en regardant les différents panneaux, elle tomba nez à nez avec le
mur des récompenses. Elle s'arrêta par curiosité. Elle découvrit quelques coupes de hockey sur
gazon, quelques prix en football américain masculin et une montagne de récompense en volley-
ball, cette école avait visiblement un sacré effectif dans ce domaine, cela faisait quelques
années qu'ils semblaient dominer les compétitions inter-écoles collèges et lycées. Mais elle ne
voyait aucune récompense en basket-ball.

" Bon c'est pas trop le truc ici visiblement..."

Elle regarda alors les photos de l'équipe de volley-ball et on les voyait aussi unies que son
ancienne équipe de basket-ball.

- Tu aimes le volley-ball ?

- Hein? fit elle en sursautant et se retournant.

Elle découvrit une jeune fille d'à peu près son âge, grande et blonde mais portant quelques
mèches vertes, à sa plus grande surprise.

9 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Désolée, je t'ai fait peur?

- Tu m'as suprise... et je suis pas trop volley-ball mais ici c'est le sport roi visiblement.

- Ici? Tu es nouvelle ?

- Dans la ville oui.

- Emily Stevens.

- Grace Perkins... Stevens, fit elle en regardant les photos et les noms.

- Capitaine de l'équipe de volley-ball. Si c'est ça que tu cherches.

- Félicitations pour votre victoire de l'année dernière alors.

- Merci tu es gentille.

- De rien.

- Tu pratiques quoi comme sport?

- Je faisais du basket-ball avant mais j'ai arrêté.

- Pas de chance, ici tu en as bien une, les Owls, mais que masculine.

- Il n'y a pas beaucoup de prix?

- Aucun, ils sont nuls à chier.

- Ha ok...

- Tu as quoi comme horaire ?

- Tiens regarde, fit elle en lui tendant son horaire justement.

- Bio... Histoire... Bah on a le même. Tant mieux, tu veux que je te guide?

- Ce serait sympa.

- Pas toujours facile d'être nouvelle.

Tandis qu'elles marchaient côte à côte, Grace découvrit qu'Emily était nouvelle dans cette école
l'année précédente, fille d'un père militaire, celui-ci était souvent muté d'une ville à l'autre. Ses
derniers arrêts étaient au Nouveau Mexique et à Washington. Elle lui parla de sa passion et de
son rêve d'un jour incorporer une équipe olympique. Le même genre de rêve qu'elle

10 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

auparavant. Assise dans la classe côte à côte, elle entendit le professeur faire l'appel. Son nom
était passé et Emily signala sa présence.

- Stevens, Wyatt.

- Présent.

Grace tourna la tête voyant un garçon grand et brun. Mais elle tiqua sur le nom de famille.

- Stevens?

- Ouais, Wyatt est mon frère, on est jumeaux. Mais je suis la lumière et il est l'ombre. Il est
taciturne mais sympa.

- D'accord, moi aussi j'ai un frère, Gary, il est en dernière année.

- C'est chiant les frères hein? Le mien est surprotecteur.

- J'ai pas à me plaindre. Je peux te poser une question bête ?

- Sur les jumeaux je présume.

- On doit te poser la question souvent.

- Ça va, j'ai l'habitude.

- Vous ressentez vraiment ce que l'autre ressent?

- Oui, ça arrive, j'ai eu ma crise d'appendicite, il avait mal en même temps que moi. En fait il a
fait aussi la sienne.

- C'est vrai?

- Ouais par contre bizarrement il ne souffre pas quand j'ai mes règles. Désolée, c'est pas drôle.

En fait, Grace trouva cela extrêmement drôle, tellement qu'elle rit avant de se faire remonter les
bretelles par le professeur et de s'excuser.

- Merde...

- On est déjà engueulée dès le premier jour, fit Emily.

- On risque de virer copines de retenue.

- En tout cas bienvenue quand même.

11 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

~~~~~~~~~~

La journée passa simplement, Grace sympathisant aisément avec Emily qui avait une
personnalité assez intéressante mais ce fut les deux heures de sport qui allaient mettre un coup
au moral de Grace. Elle le savait bien sûr, c'était une évidence. Mais la professeur, Madame
Robinson, qui lisait son dossier médical, était assez gentille et compréhensive.

- Je suis désolée pour toi.

- Merci Madame.

- Je vois que tu as eu plusieurs blessures aux mains et aux chevilles, légères la plupart. Tu
pratiquais un sport?

- Basket-ball, j'étais meneuse.

- En club?

- De mon collège oui.

- Je suis encore plus désolée alors.

- Merci.

- Tu peux encore courir ?

- Juste trotter un peu et pas très longtemps, une demi-heure tout au plus.

- La première heure, j'allais voir les capacités de chacunes. Mais si tu veux, tu peux faire des
tours de gymnase à ton rythme, les autres les feront normalement. Sauf si cela te gêne ?

- Pas du tout.

- Après tu pourras t'asseoir. J'essayerai de trouver des activités que tu peux faire. Tu dois éviter
les contacts je présume ?

- Oui, au maximum, comme les chutes sur mes jambes. Même si la gauche va bien.

- Et bien rejoins les autres et fais doucement. Au fait tu prends des antalgiques je vois, tu as
des effets secondaires ?

- Un peu de désorientation de temps en temps. À cause des douleurs.

- D'accord ainsi je le sais. Vas y.

Grace se mit à trotter en faisant le tour du gymnase, chaque percussion de sa cheville droit lui

12 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

brûlait le genou, la forçant à grimacer à chaque fois. Elle put remarquer qu'elle était la seule en
pantalon de sport, sachant que les cicatrices de son genou étaient horribles. Plusieurs fois, les
autres filles la dépassèrent.

- Ça va? fit la voix d'Emily qui se mit à sa hauteur.

- Difficilement.

- Vu ta façon de courir, il a dû t'arriver un truc.

- Accident de basket, mon genou droit a dû être opéré, j'ai des vis.

- Merde, désolée pour toi. Donc tu ne peux plus jouer? C'est chiant... Si ça ne va pas fais moi
signe, je viendrai te voir.

- C'est gentil.

- De rien, bon... je vais reprendre un rythme élevé avant d'être engueulée par la coach.

- Madame Robinson est ta coach de volley-ball ?

- Ouais, faudra que tu viennes me voir jouer, j'ai un smash incroyable.

- Promis, fit Grace amusée.

Emily reprit son rythme habituel semant Grace. Celle-ci tenta d'accélérer un peu et passa près
de la prof en grimaçant.

- Ne te force pas, tu peux marcher aussi. Et t'arrêter au besoin. Tu ne seras pas punie, dit elle
avec un sourire.

- Merci Madame.

Grace ne se fit pas prier et se mit à marcher essoufflée, c'était consternant, elle tenait pourtant
un match entier avant. Les douleurs étaient bien trop fortes cependant. Elle s'appuya contre le
mur et releva la jambe de son pantalon pour se masser discrètement le genou.

- Putain... saloperie de blessure à la con, fit elle en remettant la jambe du pantalon.

Grace choisit de faire une pause près du panneau d'affichage du gymnase, il y avait des
annonces des clubs sportifs, même d'un club de balle aux prisonniers. C'était vrai qu'en ce jour
de rentrée énormément de clubs sportifs faisaient passer des tests, elle se demandait déjà si
son frère serait reçu en voyant l'affiche de football américain. Puis son regard tomba sur
l'affiche des Owls de Gryffin High. Elle faisait presque pitié en réalité. Ils cherchaient des
nouveaux membres et semblaient supplier qu'on les rejoignent. Mais une partie de l'affiche
l'interessa alors: " Nous recherchons également des membres pour le Staff technique :

13 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

stratégie, club de supporters et le secrétariat". Secrétaire signifiait en général s'occuper de


l'intendance, gérer les entraînements et leur calendrier, organiser des rencontres,... Mais l'idée
d'aider un club était tentante. Et aider à la création de stratégies aussi. Elle espérait peut être
que des garçons ne seraient pas gênés de sa présence. Elle nota bien le plan dans sa tête pour
trouver le gymnase.

~~~~~~~~~~

Après ses cours, sachant que de toute façon son frère passait ses essais de foot et que sa
nouvelle amie fraîchement rencontrée n'était pas disponible, tenue elle par ses entraînements
de volley-ball, Grace avait cherché le gymnase du club de basket-ball. Elle l'avait trouvé là tout
au bout des classes de mécaniques destinées aux options. Le bâtiment ne payait pas de mine,
presque délabré, sans doute dû au manque de fonds, un club sportif sans résultat n'était pas
prioritaire après tout. Heureusement leurs matchs avaient lieu dans le grand gymnase comme
pour les autres sports d'intérieurs.

Grace avança vers la porte surprise de n'y voir personne mais absolument personne, elle se
demandait même si il n'y avait pas une date sur l'affiche. Mais sur la porte, il y avait bien une
plaque: Inscriptions Ouvertes. Non, c'était le bon jour.

- Y a pas vraiment de succès...

Elle inspira et frappa à la porte avant de l'ouvrir.

- Bonjour, y a quelqu'un....ahhh.

Elle avait sursauté et paniqué, à peine avait elle jeté un coup d'œil que deux garçons lui avaient
sauté dessus, l'un, un grand afro-américain tenait un plateau de jus de fruits, l'autre aux origines
asiatiques, tenait un plateau de cookies.

- Bonjour, bienvenue... t'es une fille?

- Bravo Sherlock.

Elle était étonnée par l'état du club, le parquet n'était pas très droit, les filets troués, les
panneaux des paniers avaient été remplacés par des plaques de bois. C'était délabré comme
l'extérieur en réalité.

- Doucement les mecs, fit un garçon au loin, plus grand et visiblement plus âgé. Désolé. Moi
c'est Zach, Andrews. Je suis le capitaine. Lui c'est Donnie, fit il en montrant l'asiatique, et lui
Deacon, fit il en montrant l'afro-américain.

- Bonjour, Grace Perkins.

- Tu t'es perdue ?

14 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

- Non, je pensais peut-être à vous aider comme secrétaire ou une autre fonction si elle est déjà
prise.

- Et tu t'y connais au moins?

- J'ai fait des compétitions au collège.

- Ha d'accord, bon ici il n'y a pas d'équipe féminine.

- J'ai vu ça.

- Bon tu te doutes qu'on est pas au complet là. Les deux autres arpentent les couloirs pour
trouver des membres.

- Bien sûr... deux autres ? Vous n'êtes que cinq dans l'équipe ?

- Oui, fit il gêné, pour l'instant... j'espère. Mais on est habitué, on tient le match... presque.

" Ho la la, c'est pire que ce que je pensais."

Elle regardait les deux garçons qui l'avait acceuillie prendre un balon et faire quelque panier. À
leur façon de bouger, elle comprit leurs postes.

- Donc Donnie est l'arrière et Deacon est l'ailier fort?

- Tu vois ça à leur façon de bouger? Sacré niveau.

- Merci. Et toi vu ta taille tu es le pivot non?

- Et capitaine également, observatrice. Tu étais quoi?

- Meneuse. J'avais un bon niveau.

- Bon en fait tu as dû comprendre que le club est pas génial.

- Oui... Je dois demander à votre coach pour m'essayer aux stratégies ? D'ailleurs pourquoi
votre arrière ne fait pas des demi-courses pour s'entraîner ? C'est plus efficace que des tirs
fixes non ?

Elle tourna la tête vers le capitaine de l'équipe et vit sa gêne, c'était flagrant qu'il cachait
quelque chose.

- En fait... on a même pas de coach. On fait des entraînements qu'on trouve sur Youtube et on
essaye de faire la même chose.

- Ha... je vais peut-être y aller non? fit elle inquiète.

15 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

Elle se dirigea vers la sortie, prête à prendre ses jambes à son cou. Mais Zach passa
rapidement devant elle, dans un style assez efficace qu'il devait appliquer sur le terrain.

- Attends, dans ton collège c'était un vrai coach ou un prof de sport ?

- Vrai coach... Pourquoi?

- Tu avais donc des vrais entraînements, des vrais conseils stratégiques et tout ? Et tu as
encore ces donnés ?

- Oui et oui... Je vois pas où tu veux en venir.

- Ben... au cas où tu le saurais pas tu es peut-être dans cette pièce la seule personne à avoir
eu une expérience semi-professionnelle.

- Je crois l'avoir cerné.

- Si tu veux, tu peux t'occuper de nos stratégies et peut-être...

- Peut-être ?

- Euh... nous coacher, surtout eux, je suis en dernière année et j'aimerais qu'ils continuent tu
vois...

- Tu veux que je vous donne des conseils ?

- T'as eu un vrai coach... et puis tu pourras nous montrer d'autres mouvements.

- Je ne peux plus jouer... blessure à la rotule.

- Ho... mais le reste c'est oui?

- Ça ne gêne pas une équipe de garçons d'être coaché par une fille?

- Franchement, moi non, mais bon... ça te tente?

- Pourquoi pas...

Sans le savoir à cet instant, Grace venait de lier son destin à celui des Owls de Gryffin pour le
meilleur et surtout le pire. Ce dernier allait arriver cependant beaucoup plus vite.

~~~~~~~~~~

Publié sur Fanfictions.fr.

16 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 1 : La mort d'une future légende

Voir les autres chapitres.

Les univers et personnages des différentes oeuvres sont la propriété de leurs créateurset producteurs respectifs.
Ils sont utilisés ici uniquement à des fins de divertissement etles auteurs des fanfictions n'en retirent aucun profit.
2020 © Fanfiction.fr - Tous droits réservés

17 / 17

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit


Par aleclcraft

Publié sur Fanfictions.fr.


Voir les autres chapitres.

Chapitre 02 : L'équipe la plus mal classée du circuit

~~~~~~~~~~

Grace était étonnée d'avoir été parachutée coach, un peu de force il faut bien le reconnaître.
Mais elle n'était pas très rassurée, même si elle avait fréquenté une véritable équipe cela ne
faisait nullement d'elle une experte. D'autant plus que cette équipe ne semblait pas très forte,
surtout que l'équipe ne comptait en plus que cinq joueurs, pas le droit à l'erreur quand on a
aucun remplaçant...

C'était pour ça que dès son retour à la maison après que son frère aie passé ses essais pour
lesquels il s'était d'ailleurs qualifié aisément, elle avait demandé à sa mère si elle avait encore
ses affaires de l'équipe des Sirens, son équipe du collège à New York. Sa mère avait été
surprise et avait demandé à Gary de tout descendre du grenier de la grand-mère. Elle avait fait
un grand tri, conservant tous les documents liés aux entraînements, ses guides stratégiques
imprimés en gros dossiers reliés, un pour les tactiques défensives et un autre pour les tactiques
offensives, elle espérait que cela pourrait servir à l'équipe des Owls. Elle téléchargea également
sur son téléphone des guides de basket-ball et d'entraînement pour mieux s'en inspirer au
niveau du coaching. Elle était impatiente de rencontrer les deux autres membres de l'équipe et
aussi de demander son avis à Emily, étant également dans un club et devant sans doute avoir
des guides d'entraînement également.

Le lendemain matin, Gary ayant pris sa douche le premier, elle retenta à nouveau de tendre sa
jambe en vain, prenant cependant les doses recommandées d'antalgiques. Elle devait garder
les idées claires pour l'équipe sachant qu'en fin de journée, ils s'entraîneraient en sa compagnie
pendant au moins une heure. Elle descendit et trouva son père finissant son café, sa mère
étant partie au kinésithérapeute avec sa grand-mère à Boston.

- Bonjour Papa.

- Bonjour Grace, t'as la pêche ce matin.

- Je suis inquiète au sujet de l'équipe.

- En quoi ?

- Tu crois que des garçons vont accepter mes ordres et mes recommandations ?

1 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- C'est leur capitaine qui t'a proposé le poste à la base, je pense qu'ils sont motivés.

- Heureusement qu'ils le sont.

- Pour?

- J'ai... vérifié sur internet dans les classements de tournois inter-écoles, ils sont bon dernier.

- Ha oui?

- Ouais, ils n'ont pas gagné un match de l'année dernière.

- Ho la la c'est pas génial.

- Au moins je peux pas faire pire mais y a quelque chose qui me fout dans une merde pas
possible.

- Langage!

- Pardon... c'est vrai quoi.

- Qu'est-ce qui est si compliqué ?

- Ben ils sont que cinq pour l'instant.

- Cinq? Pas de remplaçants?

- Non... personne ne veut les rejoindre.

- Je suis pas sûr que ce soit une bonne idée au final.

- Peut-être qu'on aura d'autres membres... j'espère en tout cas.

- Surtout si il y a un blessé... enfin je veux dire...

- J'ai compris Papa. Même un petite blessure risque de tout compliquer. J'ai trouvé un guide
pour soigner les blessures légères liées au sport mais il nous faudrait des gens compétents.

- Un dentiste ne peut pas trop t'aider. Je suis désolé.

- C'est pas grave.

- Prête pour le premier briefing d'une carrière de coach?

- Je suis en flippe.

2 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Gary! fit son père. Charge les caisses dans ta voiture.

~~~~~~~~~~

Son frère l'avait prévenue qu'elle allait devoir se débrouiller pour transporter ses caisses, il
devait filer au vestiaire de football pour recevoir son maillot.

- Ho regarde c'est Emily, fit elle en sortant de la voiture. Emily!

- Salut Grace ça va?

- Oui très bien, dis moi tu saurais m'aider ?

- À quoi?

- À transporter mes caisses pour le club de basket-ball.

- Club de basket-ball ?

- Je... euh... suis leur coach.

- Putain t'as du courage ou t'es tarée.

- Un peu des deux en fait je pense.

- Bon je vais t'aider, t'as beaucoup à prendre ?

- Trois caisses.

- Trois caisses ? Deux secondes WYATT !!!

Grace vit alors le frère de Grace s'approcher, très grand aux cheveux noirs mi-longs.

- Tiens Wyatt je te présente Grace, Grace mon frère.

- Salut, fit celui-ci.

- Salut, désolée de te demander de l'aide.

- Pas de problème, faut en faire quoi?

- Les emmener au club de basket-ball.

Grace se retrouva gênée car Emily en prit une et Wyatt les deux dernières. Ils avançaient vers
le club guidé par elle. Wyatt avait fini par demander tout de même la raison.

3 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Les Owls avaient besoin d'une coach.

- Une coach? Sérieusement ?

- Ça te choque ?

- Ils ont surtout besoin d'apprendre à jouer.

- C'est si nul que ça ?

- Nul? Le mot est faible.

- Au fait tu t'y connais en basket-ball ?

- Il s'y connait un peu je trouve, fit Emily amusée.

- On va dire ça.

- Ton joueur préféré ? Et s'il-te-plaît pas LeBron James comme ceux qui ne s'y connaissent pas
trop.

- Boris Diaw, il est capable de jouer à tous les postes.

- Excellent choix, moi ma préférence va toujours au plus grand.

- Jordan?

- Toi aussi ?

- C'est clair que lui c'était une légende.

Ils arrivèrent enfin au club et déposèrent les cartons, Grace choisit d'ignorer le commentaire de
Wyatt sur l'état du gymnase.

~~~~~~~~~~

La journée de Grace passa lentement à son goût mais la fin de la journée lui permit d'établir à
quoi ressemblait l'équipe.

Zach Andrews, le capitaine qui n'avait nullement hésité à faire d'elle leur coach avait donc dix-
huit ans et occupait le poste de pivot qui est en général le joueur le plus grand et le plus fort
physiquement. Il est surtout placé en defense pour protéger la raquette en utilisant sa taile pour
contrer les adversaires. Elle a aussi appris aussi qu'il adorait dunker, c'est-à-dire claquer le
ballon dans le panier. C'était le poste du célèbre Shaquille O'Neill et de Witt Chamberlain,
l'homme qui marqua un jour plus de cent points en un match. Il était très gentil et poli.

4 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

Donnie Chan, le garçon asiatique de la veille occupait le poste d'arrière et était âgé de seize
ans. Il occupait le poste qu'on laissait en général aux joueurs rapides, agiles et souvent
endurant. Son but premier est surtout et marquer des tirs à trois points et de marquer les
attaquants adverses. Les plus doués effectuent également des entrées dans la raquette pour
des lay-ups. C'était le poste qu'occupait Michael Jordan à la grande époque ainsi que Kobe
Bryant, décédé récemment dans un crash aérien. Donnie était aussi un grand fan de musique
qui visiblement adorait s'entraîner avec du hard rock en fond sonore.

Deacon Ford, l'afro-américain de la veille, avait lui, dix-sept ans et était donc l'ailier fort. Il doit
empêcher les attaquants adverses d'approcher du panier, capter des rebonds défensifs et
contrer les tirs des adversaires. Son rôle est essentiellement défensif mais comme il est
souvent plus petit que le pivot, il monte plus loin sur le terrain. Parmis les légendes de ce poste
figurent Tim Duncan et Karl Malone. Il était un grand fan de comics visiblement et
particulièrement des X-Men.

Elle avait également rencontré les deux derniers membres de l'équipe, Kyle Morris et Glenn
Archer. Kyle Morris était un grand blond très mignon de dix-sept ans et occupait le poste de
meneur. C'était son poste à elle avant, celui de distribution de la balle et d'organisation de
l'attaque. Le meneur doit être excellent dribbleur et avoir une bonne vision du jeu. Souvent
assez petits, ils s'infiltrent dans la raquette adverse pour les interceptions. Tony Parker, Magic
Johnson et Stephen Curry sont parmis les plus célèbres. Kyle était visiblement assez séducteur
et avait déjà commencé à s'intéresser à elle. Elle en fut assez flattée, les garçons ne
s'intéressant pas trop à elle en général. Le fait qu'il soit mignon n'était pas en trop mais il
semblait quand même assez idiot dans son genre.

Le dernier, Glenn Archer, avait seize ans et était brun, passionné de gros romans desquels il ne
décollait que pour jouer au basket-ball. Il occupait le dernier poste: ailier. L'ailier est un peu
l'homme à tout faire sur un terrain, capable de jouer dans la raquette comme de faire des tirs à
trois points. Agile comme un meneur, grand comme un pivot, parfait mélange de défense et
d'attaque. Kevin Durant et le fameux LeBron James occupent ce poste en ligue professionnelle.

- Alors coach, l'équipe te plaît ? fit Zach.

- Je suis contente de tous vous rencontrer, donc moi c'est Grace Perkins, j'ai seize ans et dans
mon ancienne équipe, je tenais le poste de meneuse.

- Un point commun entre nous, fit Kyle avec un sourire ravageur.

- Calmos Casanova, fit Deacon. T'as pensé à quoi?

- Je voulais tester votre endurance d'abord parce que...

- Tu aimes les garçons endurant...

- La ferme Kyle, fit le reste de l'équipe.

5 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

" Je sens que ça ne va pas être des plus simples... il est beau mec mais con comme une
planche."

- Vous n'êtes que cinq alors je dois vérifier que vous pouvez tenir un match. D'ailleurs ils sont
quand vos premiers matchs?

- Demain et deux jours plus tard. Puis deux semaines après premier match du tournoi.

- Demain?

- Oui, fit Zach, j'avais accepté comme ça c'était fait.

- Contre qui? demanda Grace inquiète.

- Saint-James.

- Hein? Pourquoi t'as accepté ?

- Pour l'expérience.

" Ça va être un massacre, les plus nuls contre les meilleurs..."

- Bon on va faire un essai d'endurance. Vous allez parcourir le terrain extérieur pour vous
tester, on force pas trop pour le match de demain. Durer le plus longtemps est essentiel.

Grace fut rassurée parce que l'équipe suivit ses instructions même si il y eut un petit raté. Kyle
repassa en premier devant elle et s'arrêta en levant les bras.

- J'ai gagné, alors Grace, je t'impressionne?

Grace vit passer Glenn et Donnie qui continuèrent leurs courses forcément surprenant un peu
Kyle.

- Kyle, j'aurai été impressionnée si c'était une course de vitesse...

- Merde... Attendez moi ho!!!!

" Il est vraiment très con..."

Naturellement l'entraînement ne fut au final pas trop forcé, Grace préférant établir une tactique
défensive pour le lendemain.

~~~~~~~~~~

Le lendemain fût sans aucun doute le pire jour de la vie de Grace, un jour à marquer d'une
pierre, mais d'une pierre tombale. Elle le savait, affronter Saint-James allait virer à la correction.

6 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

C'était une chose qu'elle n'avait jamais apprécié, que les grandes équipes affrontent des
équipes faibles pour se mettre en bonne condition, sachant le niveau des Owls. Le pire était le
nom de l'équipe du lycée privé : The Emperors, les filles portant le nom de The Empress. Ils le
méritaient bien cependant, ils dominaient le basket-ball scolaire du collège et du lycée voir
même universitaire. Lorsqu'elle avait failli être recrutée, Grace avait même fait longuement des
recherches sur ce qu'elle pensait être ses futurs amis. Il existait un détail qui avait même figuré
dans les magazines spécialisés : Saint-James s'était découvert ce que l'on appelle une
génération dorée durant le collège, des joueurs surdoués dont les surnoms étaient assez
équivoques pour cinq d'entre eux. Parmis ces surnoms figuraient "le Sniper", pour ses réussites
plus qu'exceptionnelles en tirs à trois points, plus de quatre-vingts-quinze pourcents de
réussites ; ou encore le "Chessmaster" le meneur de l'équipe qui organisait son équipe
parfaitement même si il n'était pas sur le terrain, un véritable horloger. Il y avait aussi "Fox", un
ailier de génie qui rivalisait d'ingéniosité sur le terrain, ou encore "Jail", le pivot capable de vous
enfermer et vous empêtrer dans sa défense et même aussi "Mad Block" l'ailier fort capable de
stopper en vol des joueurs le dépassant d'une tête. Cette équipe, selon elle, était littéralement
constituée de prodiges. Elle avait aussi appris dans ses magazines, que l'année précédente, ils
n'étaient plus que quatre, Fox ayant quitté l'équipe pour une raison inconnue. Même leur
entraîneur, le Coach Armstrong, était une légende, ex-star de NBA et, depuis qu'il était aux
manettes, avait rendu l'équipe lycéenne invincible.

Savoir qu'il manquait un des joueurs de la génération prodigieusement douée de l'équipe du


lycée Saint-James de Washington n'était nullement une bonne nouvelle en soi car même leurs
remplaçants étaient excellents. Ils avaient un effectif dont la plupart pouvait clairement viser la
NBA plus tard. C'était presque l'antichambre des professionnels.

Quand elle s'était retrouvée dans le gymnase pour le match, juste après les vestiaires où elle
n'entrait pas, elle fut surprise pour deux choses. Premièrement la fameuse génération dorée
n'était même pas venue jusqu'ici, ils ne s'abaisseraient pas à jouer comme une équipe comme
la leur. La seconde chose qui l'étonna le plus, ce fut la foule de spectateurs : une quinzaine de
personnes tout au plus. Les familles des joueurs de Gryffin High, sa mère car son père restait
avec sa grand-mère et son frère avait entraînement, quelques élèves moqueurs... Il y avait
aussi Emily qui était venu pour encourager la coach et s'était installée juste derrière le banc des
joueurs et qui avait forcé son frère Wyatt à venir. D'ailleurs celui-ci gardait son sweat et sa
capuche sur la tête comme pour faire la sieste et s'était même pris un magazine sur le cinéma
pour s'occuper.

- Tu vas être géniale, fit Emily.

- Tu parles, ça sent le sapin.

- C'est sûr, fit Wyatt, je sais même pas pourquoi elle m'a trainé ici.

- Tu peux partir hein? fit Grace méchamment.

- Cool, fit il en se levant.

7 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Wyatt! Assis! On encourage l'équipe et Grace.

- Si tu veux.

- Merci du soutien, fit Grace mesquine.

Son équipe était installée sur les chaises et semblait nerveuse à l'idée de prendre sa correction.
Elle devait faire son premier discours de coach mais savait comme eux ce qu'il allait se passer.

- Bon, les garçons, écoutez moi. Je sais que ce n'est même plus une différence de niveau à un
point pareil. Mais je ne vous demande pas de gagner.

- Il y a peu de chance, fit Zach.

- Désolée d'avance, mais on va tester nos tactiques défensives, ou leurs placements au moins.
Je vous demande surtout une chose.

- Laquelle ? fit Descon

- Ouvrez le yeux et apprenez tout ce que vous pouvez, et surtout essayez de vous amuser.

- S'amuser ? T'es sérieuse ? fit Kyle.

- Je sais... au pire tachez d'éviter de vous blesser.

- Bon, les gars on y va, fit Zach.

- Euh...

- Quoi?

- Vous n'avez pas de cri de guerre?

- Pas vraiment... même si...

L'équipe à l'effectif assez riquiqui fit alors son cri de guerre: "Les yeux sur la proie". Ils se
dirigèrent ensuite sur le terrain.

- Ça risque d'être eux les proies, fit Wyatt derrière elle.

- Je leur fais confiance.

- Tu le dis pour toi-même ?

- Wyatt, fit Emily, ferme la.

8 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

Grace remercia intérieurement Emily, elle se passerait bien des commentaires même si ils
allaient s'avérer fondés. À peine une minute après le début du match, ils étaient menés sept à
zéro. Grace tentait de donner ses directives aux joueurs.

- Kyle, plus rapide tes passes. Zach resserre ta défense !

Malgré les encouragements de leurs familles, les cinq méritaient d'être rangés dans la catégorie
nuls, même si ils y mettaient de la volonté. Mais l'équipe en face ne rigolait pas du tout.

- Donnie, quand t'as l'espace tire à trois point. Deacon plus réactif aux rebonds.

Le score était de plus en plus effrayant, ils arrivaient tout de même à marquer mais l'équipe de
Saint-James était tellement supérieure... À la mi-temps, le score était de quatre-vingt pour Saint-
James et seulement dix-sept pour Gryffin.

- Mais bordel, qu'est-ce que vous foutez?

- Calme toi Grace, fit Zach.

- Que je me calme? Mais putain réagissez quand même!!!

- Grace, fit Deacon, on est obligé de jouer comme ça, si on augmente le régime, on tient pas un
match.

- Faut recruter... Bon bloquez la défense, limitez les dégâts, fit elle dépitée en les renvoyant sur
le terrain après la pause.

- Grace... fit Zach, je suis navré de t'infliger ce spectacle.

- Zach... faîtes de votre mieux, le but ce sera le tournoi, ce match et le suivant sont juste pour
moi vous analyser.

- T'es sûre ? Tu vas nous assassiner?

- Je verrai file.

C'était de pire en pire, ils étaient épuisés et l'autre équipe déroulait son jeu comme à la parade.
Emily vint s'installer près d'elle.

- C'est dingue... ces mecs sont des surdoués.

- Et nous loin de là.

Elle observait chaque mouvement de l'adversaire, c'était impressionnant de précision et


pourtant ils ne lui semblaient pas si supérieur au final. L'épuisement des Owls n'aidait nullement
à remonter la pente. Mais elle avait une drôle d'impression.

9 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Débordement à droite et passe à l'ailier, fit Wyatt derrière elle.

- Quoi? fit elle en se retournant.

- Le spectacle est devant.

Elle regarda et vit Zach se faire déborder par la droite et l'adversaire passer à son ailier.

- Merde! Comment t'as deviné?

- Regarde et tu vas comprendre.

" Comment il a pu deviner? C'est plus de l'instinct, il est médium ou quoi? Mais... mais oui!"

- Ils créent leurs automatismes. C'est comme ça que t'as deviné ?

- C'est tellement répétitif... si tes potes étaient pas en train de crever debout ils comprendraient.

- Kyle gaffe à ta droite, PENSE À TA DROITE PUTAIN!!!

Elle s'excitait un peu trop sans doute, au point d'entendre sa mère lui dire de se calmer. Même
le Coach Armstrong l'avait regardé avec surprise. Le match était de plus en plus plié, même ses
directives maintenant qu'elle avait cerné les méthodes de Saint-James ne servaient à rien. Le
match était à sens unique finissant sur un score de cent cinquante-deux à quarante-huit. Un
massacre sans autre mot. Elle jeta sa plaque de tactique au sol tandis que son équipe
s'effondrait au sol épuisé. Elle les tuerait presque si ils n'avaient pas fait de leurs mieux. Mais
une voix la sortit de son état énervé.

- Mademoiselle ? fit le Coach Armstrong.

- Oui Monsieur?

- Malgré le sens unique de ce match, j'ai remarqué votre talent pour renforcer le jeu, très beau
sens tactique. Vous mériteriez de bien meilleurs effectifs que ces... joueurs, à défaut d'autres
mots.

Grace n'appréciait pas cela et elle savait que ses joueurs l'entendaient dire cela, c'était abject.
Et elle allait le faire savoir.

- Je vous remercie pour vos compliments mais sachez une chose Monsieur Armstrong, ceux qui
ont fait le plus beau match ne sont pas vos joueurs mais les miens. Certes ils ont pris une
branlée mais il l'ont fait en faisant de leurs mieux avec les moyens qu'on a. Vous, vos joueurs
ont joué avec très peu d'envies, trop peu d'imagination pour offrir un jeu digne de son rang. Mes
joueurs ont mis leur coeurs à l'ouvrage et j'en suis fière même si je m'énerve. Suis-je claire?

Le coach Armstrong fut surpris et s'en alla avec ses hommes. Elle entendit alors Wyatt

10 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

commenter.

- Et ben, faut pas te les briser à toi.

- Tu m'étonnes, fit Emily, quelle rage.

- Merci.

- On va te laisser débriefer avec eux. Salut.

Grace les vit partir ainsi que les parents de ses joueurs qui firent signes à leurs enfants. Elle
s'approcha de son équipe et les vit légèrement honteux, les visages fermés et les têtes
baissées.

- Pourquoi baissez vous la tête ?

- On s'est fait défoncer, justifia Glenn.

- On est à chier, confirma Donnie.

- Sûrement pas.

- Quoi? fit Zach.

- Vous étiez appliqués, quand je donnais un conseil vous le suiviez, vous faisiez de votre mieux.

- Mais ils avaient même pas amené la génération miracle, ajouta Deacon.

- Peut-être mais cela n'a pas été inutile, j'ai bien cerné nos deux plus grosses faiblesses.

- Et c'est quoi? demanda Kyle.

- Le manque de confiance en vous, mais vu les résultats c'est normal et surtout le manque
d'effectif. Je peux pas faire tourner les joueurs... Oui, Kyle, j'aime quand ça tourne, fit elle avec
humour.

- J'allais rien dire.

- Bon allez vous doucher. On se voit demain pour l'entraînement. Et ne vous en voulez pas. Ce
que j'ai dit à ce connard je le pensais.

Les garçons partirent vers les douches sauf Zach.

- Il y a quelques choses ?

- Ouais... Merci.

11 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- De quoi?

- De nous faire confiance malgré nos résultats plus que nuls.

- Vous ne l'êtes pas. Vous avez les capacités mais vous ne pouvez les exploiter. On va
s'entraîner.

- Tu as des idées ?

- La meilleure chose à faire est de parfaire les bases. Plus les bases sont maîtrisées meilleurs
on sera.

- Bon je file à la douche... tu ne viens pas je suppose ?

- J'ai déjà Kyle à supporter, tu ne vas pas t'y mettre.

- Non, moi c'était de l'humour. Rappelle moi de ne pas te contrarier.

~~~~~~~~~~

Grace ne savait plus trop comment préparer cette équipe si peu efficace. Les bases étaient les
meilleures choses à réapprendre dès le départ. Le jeu de passe surtout qui avait énormément
de lacunes surtout, en plus elle pouvait aisément participer, sachant qu'elle avait en plus
imaginé une astuce pour la précision, ils étaient assis sur des chaises et se passait la balle.
Cela pourrait sembler assez basique en réalité mais il y avait une subtilité, chaque chaise était
surélevée sur deux pieds. Ce simple détail changeait toute la donne, une passe mal dosée et
l'équipier volait en arrière. Il avait fallu deux bonnes heures de pratique de cet exercice pour
doser les puissances de passes. L'exercice était intéressant, Grace espérait avoir d'autres
bonnes idées du genre. Elle en avait bien une, réservée à Kyle et Morris: dribbler les pieds
attachés à une courte distance l'un de l'autre pour les obliger à apprendre à tourner rapidement
sans prendre d'enjambée gigantesque, c'était peine perdue malgré sa démonstration avec sa
jambe gauche. Elle ménageait au maximum la droite, malgré les pillules. Elle en prenait un peu
moins qu'avant, à peine moins en réalité, c'était surtout parce qu'elle était occupée. Elle avait pu
assister aussi à un match d'Emily qui était impressionnante de talent. Celle-ci passait
également beaucoup dans à aider Grace dans ses idées.

Grace, qui n'avait en réalité pas eu énormément de temps pour préparer le deuxième match
était dans le gymnase avec beaucoup d'appréhension pour affronter une équipe de la ville de
Boston, pas forcément très bien classée, un peu en milieu de tableau, ce qui faisait toujours un
demi-tableau de différence avec eux. Mais cette fois son équipe était réellement prête à faire
des étincelles. Enfin elle l'imaginait au départ.

- Forcez pas les dribbles en échauffement les gars.

- Salut ma grande, fit Emily. Vous êtes prêts ?

12 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Ouais, mais on est toujours pas assez, je voudrai avoir des remplaçants bon sang.

- Bah si vous avez des résultats... hey.

- Quoi?

- Et si je vous filmais?

- Pourquoi faire ?

- Diffuser en live sur le site du lycée. Ça peut attirer du monde.

- Ou... nous attirer des ennuis.

- Tu me laisses filmer?

- Bon ok, mais si ça foire comme face à Saint-James, tu arrêtes.

- Tu as honte?

- Non mais ils sont capables du pire comme du meilleur. Tiens ton frère fait encore la tête ?

- Ouais il voulait pas venir.

- Fallait pas le forcer.

- Il m'adore, il peut rien me refuser.

- N'importe quoi...

- Et puis t'as besoin de soutien, là il était motivé, fit elle avec un clin d'œil.

- Quoi? T'es folle?

- Non sérieusement, il voulait voir les résultats après la défaite de l'autre jour.

- Il vient se foutre de notre gueule en fait.

- Non, les résultats de ton coaching. Te vexe pas.

- Mouais... vu le genre je me méfie...

- Ah putain!!!

Grace se retourna quand elle entendit la voix de Glenn qui hurlait. Il était assis par terre.

13 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Qu'est-ce qu'il y a? fit elle inquiète.

- Je... je me suis tordu la cheville...

- Tu déconnes là...

- Je suis désolé mais j'arrive pas à poser mon pied.

Zach aida Grace à délacer la chaussure puis à examiner le pieds, Glenn avait dû se fouler le
pied, légèrement car il n'était pas très gonflé mais trop pour le laisser jouer.

- Merde..., fit Kyle. Putain Glenn t'abuses.

- Tu fais chier même, fit Donnie.

- Stop... arrêtez un peu, c'est pas le moment.

- Excusez-moi ? fit l'arbitre. Faudrait peut-être vous préparer pour le début du match.

- Je suis blessé, ça se voit pas, fit Glenn.

- Navré alors, il faut le remplacer sinon disqualifié d'office.

- On a un autre joueur mais il est en train d'arriver.

- D'accord mais mettez vous sur le côté, je vous accorde dix minutes maximum.

- Merci.

- On a un autre joueur ? demanda Zach. Tu as recruté ?

- Non, on... on va improviser.

Elle déposa alors Glenn sur sa chaise et se mit à chercher quelqu'un sur les gradins, même
parmis les jeunes venus se moquer d'eux.

- L'un de vous saurez-t-il jouer au basket?

- Pour se faire exploser? Non merci...

Malheureusement, il n'y avait pas beaucoup de monde, même moins qu'au précédent. Elle
regardait avec hâte les gradins s'imaginant se couper les cheveux vitesse grand v et monter sur
le terrain comme dans un manga japonais, sauf qu'avec son genou... c'était impossible. Il y
avait bien encore quelqu'un mais il avait un caractère de merde et ne pouvait pas la voir en
peinture. Elle s'approcha d'Emily préférant qu'elle intercède en sa faveur mais elle s'interromput
quand elle entendit sa voix. Il s'était rapproché pendant qu'elle arpentait les gradins.

14 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- La coach est dans la merde?

- Ça te fait bien marrer je suis sûre...

- Je me marre pas d'une blessure. Mais un bon coach recrute aussi parfois.

- Fais pas chier Wyatt.

- Bon sérieusement... c'est grave?

- Il pourra pas jouer.

- Bon... file un uniforme.

- Quoi?

- Je vais prendre sa place... grouille.

Elle redescendit avec lui en lui donna la clef du vestiaire, il y avait des maillots neufs à
l'intérieur, avec quelques numéros célèbres dont le vingt-trois par exemple, sachant qu'il
pourrait être demandé. D'autres numéro également.

- Alors? fit Zach. T'as eu une idée?

- Oui mais j'en suis pas sûre.

- Et c'est quoi?

- Dîtes... le temps passe, fit l'arbitre.

- Il arrive, il est au vestiaire.

- Au vestiaire ? De qui tu parles? fit Emily.

- Ben...

Elle entendit des pas à un rythme de course. Il était sorti des vestiaires revêtus de la tenue
beige de l'équipe des Owls, il avait choisi le double zéro comme numéro, choix étrange mais
chacun ses goûts. Les autres joueurs des Owls étaient déjà sur le parquet poussés par l'arbitre.
Elle s'approcha de Wyatt pour vite lui expliquer certaines choses tout en croisant le regard
surpris d'Emily.

- Ça ira? T'es pas échauffé.

- Ça ira.

15 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Sûr?

- Oui, bon j'y vais...

" Il se fout de ma gueule, il m'écoute même pas, bon sang il me gonfle."

- Wyatt mais attends... et les stratégies de défense, mémorise en au moins une rapidement ! dit
elle avec dépit parce qu'il l'ignorait.

- Je joue pas en défense.

Grace grommela, elle lui aurait bien écrasé son dossier de stratégies sur la tête.

- T'as convaincu Wyatt? fit Emily.

- Non, il s'est proposé.

- Sérieux?

- Ouais mais il me gonfle déjà, il écoute pas et il fait le mariole et en plus il est pas échauffé.

Elle était passablement énervée de son comportement désinvolte, d'accord il ne faisait pas
partie de l'équipe mais quand-même, pour eux, c'était important. Et elle se rendit compte de
quelque chose.

- Désolé mon frère a sale caractère mais il aime rendre service.

- Rendre service ? C'est drôle mais je t'avoue que je sais même pas ce qu'il vaut. Il sait jouer au
basket au moins?

- Wyatt? Si il sait jouer au basket ?

Et Emily partit dans un fou rire nerveux qui ne rassura nullement Grace. C'était pas le moment.

- Merde... Emily.

- Désolée, pardon mais c'était drôle.

- Putain... on va encore se faire laminer.

- Mais non c'est pas ça.

- Hein?

- Wyatt sait il jouer au basket ? C'est comme si je te demandais si tu savais respirer...

16 / 17
Basket-ball's Tears
Chapitre 2 : L'équipe la plus mal classée du circuit

- Comme si je...

~~~~~~~~~~

Publié sur Fanfictions.fr.


Voir les autres chapitres.

Les univers et personnages des différentes oeuvres sont la propriété de leurs créateurset producteurs respectifs.
Ils sont utilisés ici uniquement à des fins de divertissement etles auteurs des fanfictions n'en retirent aucun profit.
2020 © Fanfiction.fr - Tous droits réservés

17 / 17

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)


Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

Chapitre 3 : Un renard sur le parquet


Par aleclcraft

Publié sur Fanfictions.fr.


Voir les autres chapitres.

Chapitre 03 : Un renard sur le parquet

~~~~~~~~~~

Grace n'était pas tellement sûre de ce qu'Emily venait de lui dire, son frère savait soi-disant
aussi bien jouer qu'elle savait respirer. Elle espérait intérieurement que sa nouvelle amie ne se
faisait pas d'idée sur le niveau de son frère jumeaux.

- Ne t'inquiète pas Grace, il sait ce qu'il fait.

- J'espère... je vais pouvoir me faire une idée rapidement, il vient de demander le ballon.

Effectivement, Kyle venait de lui lancer le ballon, le nouveau joueur arborant le double zéro
dans le dos fit quelques dribbles sur place puis à un pas léger. Elle croisait les doigts en
l'observant avec attention.

- Désolé coach, fit Glenn près d'elle.

- C'est pas grave, ils vont se débrouiller.

Juste avant que le match ne commence réellement, Grace le vit faire trois pas à vive allure et
sauter dans une détente magnifique, un cas d'école. D'un mouvement ample, il lança le ballon
depuis l'extérieur de la raquette.

" À quoi il joue?"

Le ballon décrivit alors une parabole net et tomba pile dans le panier sans même toucher
l'arceau. En match, il aurait mis trois points directement.

- Pas mal...

- Je te l'avais dit.

Elle le vit récupérer le ballon, elle pensait qu'il ferait autre chose mais il apporta le ballon en
avançant de manière assez détendue à l'arbitre. Il dit quelque chose à l'arbitre et au joueur
adverse à côté en se frottant la tête.

1 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Attends... il s'échauffe pas plus ?

- Il va chauffer en route. Allez hop, fit elle en sortant son smartphone et se préparant à filmer.

" Pourvu qu'il assure... si il assure, je fais brûler un putain de cierge."

Zach Andrews, capitaine et pivot s'avança alors pour la mise en jeu. En tant que joueur le plus
grand et ayant théoriquement la meilleure allonge, il devait s'en charger. L'arbitre siffla et lança
la balle en l'air, Zach et son homologue de l'équipe adverse bondirent alors pour le récupérer et
malheureusement, le timing de Zach n'était pas parfait et ce fut l'adversaire qui le récupéra.

- Bordel...

- Attends.

Les joueurs adverses se passèrent rapidement la balle et elle vit Wyatt leur faire signe de
s'approcher avec sa main droite.

" Putain les provoque pas..."

Le joueur face à Wyatt l'effaça alors aisément sans que celui ne bouge.

- Mais qu'est-ce-qu'il fout?

Le joueur adverse prit alors appui sur ses jambes et sauta, propulsant le ballon pour un tir à
trois points.

" Ça c'est stupide... j'aurais pénétré à l'intérieur de la raquette moi ".

Le ballon percuta alors l'anneau, elle espérait un magnifique rebond défensif. À sa surprise,
Wyatt avait pénétré la raquette et sauté, il avait une sacrée allonge et une belle détente. Plutôt
que d'envoyer le ballon, il s'en saisit au vol et retomba sur le parquet, il devait avoir une sacrée
force de préhension et de grandes mains pour réussir cela.

- Pas mal au rebond, fit Grace en notant un trait sur sa feuille.

- Attends c'est pas fini.

Wyatt partit en dribble effaçant un premier, un second puis un troisième joueur adverse, son
dribble était très fluide mais il frôlait à chaque fois l'adversaire.

" C'est un enfoiré sur un terrain, le premier qui le touche fait obligatoirement faute."

Il entra dans la raquette adverse et sauta, effectuant un lay-up bien exécuté.

- On mène !!! fit Glenn.

2 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Sacré mouvement hein? fit Emily fière de son jumeau.

- Pas mal ouais.

" Au moins on mène, mais c'est l'adversaire le plus surpris."

Effectivement, vu la réputation des Owls, ils ne devaient pas s'attendre à se faire mener. Elle
même n'y avait pas réellement songé. Par contre Wyatt ne se replaçait pas en défense.

- Wyatt, en défense bon sang!!! Redescends!

La deuxième surprise arriva, juste après la remise en jeu, d'un mouvement fluide, il intercepta la
passe et fonça dans la raquette pour un second lay-up.

- Quatre à zéro, fit Glenn.

- Il assure hein? Hein?

- Oui bon il se débrouille mais c'est que le début.

L'adversaire fit plus attention dans ses passes mais Deacon intercepta cependant une des
passes qui était bien trop téléphonée. Wyatt partit en sprint en ligne droite

- Passe, fit il à Deacon.

- Non c'est encore plus téléphoné.

- Ouais mais là c'est le coup au moral.

- Le coup au moral ?

Grace observa alors Wyatt réceptionner une passe parfaitement millimètrée, Grace avait eu une
bonne idée avec son entraînement sur les chaises, ce serait même à refaire. Il était sur la ligne
de lancer franc.

- Shoote bordel de merde...

Il ne tira pas mais aggripa le ballon à deux mains, sauta en tournant sur lui-même et dunka le
ballon en s'accrochant au panier. Il venait de réaliser un free thrown line dunk, le coup
popularisé par Michael Jordan lui-même et aussi Julius Irving ou Nate Robinson.

- Wouah!!!! fit Glenn à côté.

- La vache quelle détente, fit Grace.

- T'es le meilleur Frangin!!! Alors il assure hein?

3 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Ouais.

- C'est le grand retour du renard des parquets.

Grace comprit le tir à trois points qui lui servit d'échauffement, une provocation sans doute. Il
s'était imposé dans la raquette en défense, avait effacé trois joueurs et maintenant ça. Un vrai
coup au moral en effet. Il était rusé...

" Une seconde..."

- T'as dit quoi? demanda Grace, détournant son attention du match.

- Qu'il est le meilleur.

- Non après.

- Le retour du renard des parquets ?

- Attends une seconde, vous étiez au Nouveau Mexique et après à Washington ?

- Euh... ouais.

- Il appris à jouer où ?

- Au Nouveau Mexique mais dans la rue. Après au collège de Washington.

- Putain Emily!

- Quoi?

- Vous étiez élèves à Saint-James?

- Ouais.

- WYATT ET FOX SONT LA MÊME PERSONNE ?????

- Ouais. Cool hein?

Il y avait un certain silence dans le gymnase, tout le monde s'était retourné vers elle surpris.
Même les joueurs adverses à vrai dire. Et les Owls regardaient bêtement Wyatt qui souriait
sadiquement.

" Fox était à Gryffin? Mais pourquoi il s'est pas manifesté avant ? Ok ils sont nuls mais bon...
quand-même."

Le pire? Wyatt avait un dernier coup vicieux dans la manche, juste au moment où il pénétra

4 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

dans la raquette, il fit un pas en arrière et tira, trois points de plus au compteur. Wyatt était un
scoreur né. Mais il était bon ailleurs, il faisait des passes précises aux autres qui semblaient
enthousiastes de dominer le match, eux même marquaient aisément. La pression mise sur
l'adversaire de Boston était efficace. Zach, Deacon, Donnie et Kyle marquèrent aussi une à
deux fois. Au point qu'à la fin du premier quart temps ils menaient vingt-et-un à dix. Elle avait
deux minutes pour donner ses directives.

- Tu cachais ton jeu, fit Zach à Wyatt.

- Elles sont parfaites vos passes. Franchement je suis surpris.

- C'est grâce à la coach, fit Kyle.

- Stop arrêtez de discuter, on a que deux minutes. Vous êtes géniaux, vous assurez. Wyatt
continue comme ça, ta sœur filme. Zach tu as le bon rythme au rebond. Mais ne misez pas
uniquement sur Wyatt, vos passes vont devenir prévisible.

- Surtout que j'ai pas fini de m'échauffer.

- Wyatt ne fais pas le mariole, on discutera à la mi-temps. Filez leur mettre une branlée.

La seconde période était magistrale, la plupart des ballons rentraient, Donnie assurait aux trois
points et le jeu de passe était magistral, elle remarquait quand-même que Wyatt se faisait un
devoir de récupérer quelques erreurs, faisant parfois un pas en arrière pour récupérer une
passe imprécise, et il continuait de scorer en plus.

" Bon sang... c'est un ailier de génie, c'est clair qu'il est de la génération dorée de Saint-James.
Il allie défense et attaque sans réel problème ou presque."

- ALLEZ LES OWLS, rugirent des voix derrière elle.

Grace se retourna, les gradins se remplissaient peu à peu, les gens venaient les encourager.
Elle tourna la tête vers Emily qui avait arrêté de filmer.

- Tu filmes plus?

- Non, le bouche à oreille fonctionne. L'équipe domine le match.

- Je peux te poser une question ?

- Vas y.

- Pourquoi il n'est pas resté à Saint-James? Vous avez déménagé mais ils ont un internat
incroyable.

Elle était bien au courant, elle comptait y dormir et savait que le confort était exceptionnel ainsi

5 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

que les dispositions.

- Il a préféré suivre, j'allais lui manquer.

- Emily...

- Bon sérieusement, il s'ennuyait.

- Comment il pouvait s'ennuyer? fit elle se désintéressant totalement du match.

- Le sommet n'est intéressant que quand on essaye de l'atteindre.

- C'est n'importe quoi.

- Et la génération dorée devenait trop prétentieuse. Comme contre nous. Ils ne se sont pas
déplacés. Ils sont hautains.

Grace reporta son attention sur le match car la mi-temps arrivait.

- Emily, Glenn, vous m'aidez pour la mi-temps ?

- Ouais, fit Glenn.

- Préparez serviettes et eaux. Emily tu sais faire des massages musculaires ?

- Ouais mais c'est des mecs... Ça risque d'être gênant.

- Glenn s'occupera de Kyle.

" Disons que c'est plus sur".

À la pause, ils menaient cinquante-huit à vingt-sept.

~~~~~~~~~~

La mi-temps au basket-ball dure quinze minutes avant de changer de côté. Normalement, avec
un véritable effectif, elle changerait de joueurs, mais ils n'étaient que cinq, c'est pour ça qu'elle
gardait ses temps morts. Elle n'avait pas utilisé ses deux temps morts de la première moitié du
match, ils étaient trop sur leurs lancées pour les interrompre. Les trois de la seconde lui
permettraient de leur offrir au total trois minutes de pauses, ils en auraient six si Boston utilisait
les siens. Les joueurs vinrent s'asseoir et elle vit Wyatt s'asseoir le plus loin possible des
joueurs de Boston, Zach s'asseyant à côté de lui. Elle laissa Donnie et Deacon à Emily.

- Pourquoi tu ne m'as pas dit que t'étais Fox?

- Pour pas que tu me harcèles.

6 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- T'imagines la force de frappe que tu pourrais amener? fit Zach.

- Ouais justement.

- On aurait eu besoin de toi au match précédent, fit Grace.

- Je voulais voir de quoi vous étiez capable.

- Tu te la pètes trop, fit Grace.

- Je crois que je comprends, fit Zach. On s'est battus à fond, mais si il aurait joué, eux auraient
joué à fond également et là c'était un massacre.

Grace réalisa alors que désormais, ils avaient un avantage sur leurs adversaires, le coup de la
surprise. Mais elle savait surtout qu'il y avait un problème, elle saisit deux packs de glaces dans
la glacière.

- Relève ton short, Wyatt.

- Quoi?

- Fais ce que je dis.

Wyatt releva le short avec gêne et elle vit qu'elle avait eu raison, ses muscles bandés étaient
totalement tétanisés, il jouait en sur-régime, récupérant les éventuelles erreurs et il subissait le
contrecoup. Elle plaqua les pains de glace sur les jambes de Wyatt, Zach savait s'occuper de
lui.

- Merde, fit Grace.

- Quoi?

- T'as vu tes cuisses?

- Je sais. Désolé coach.

- Coach? Tu t'habitues vite. Tu sais que tes jambes sont précieuses au moins?

Il n'avait eu aucun respect pour lui-même, l'intention était louable certes mais il devait se
contenir. Zach aida à s'occuper des autres tandis qu'elle essayait de détendre ses muscles.

- Merci, fit Wyatt tout bas.

- Pourquoi ?

- C'est gênant pour toi non?

7 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- C'est pour aider, au cas où on a personne pour aider.

- Je parlais d'être à genoux.

" Non mais c'est pas vrai... il est comme Kyle."

- Va pas t'imaginer des choses.

- Parce que tu n'as rien au genou ?

- Comment tu... Emily?

- Non, tu claudiques légèrement, c'est presque imperceptible mais je suis observateur.

- T'occupe pas de ça. Pour l'instant ce sont tes jambes la priorité.

- Le petit hommage à Jordan t'a plu?

- Pas mal, mais il est meilleur.

- Je sais... Pfiou... je suis crevé...

- T'es à vingt-huit.

- Seulement... et merde.

- T'es un scoreur?

- Non, je voulais mettre un maximum avant de saturer, tu n'as pas de remplaçant et à Saint-
James on joue pas le match entier.

- Fox a des faiblesses.

- M'appelle pas comme ça.

- Pour? Je suis pas assez talentueuse ou Gryffin n'est pas assez bien ?

- C'est une idée à la con de Stephen.

- Qui?

- Chessmaster. C'était son idée les surnoms, ça claque soi-disant.

- Disons que ça en impose.

Il posa ses mains sur les pains de glace la surprenant.

8 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Assieds-toi sur la chaise.

- Pour? Tu t'inquiètes ?

- Non, faut que tu me fasses craquer le cou.

- Hein? T'es dingue? Je pourrais faire une connerie.

- Fais le je te dis.

Elle s'assit alors et posa ses mains sur la tête de Wyatt, il était vraiment en sueurs. C'était
effrayant.

" Pas de bêtises... doucement"

Elle entendit alors un craquement sinistre qui provoqua un regard angoissé de l'équipe. Et un
râle étrange de Wyatt.

- Ça va? demanda Grace inquiète.

- Ho ouais... merci. T'as des doigts de fée...

" Ho putain le lourd..."

- Bon vu que t'es en état de dire des conneries. Bon... rassemblement!

Elle devait expliquer des stratégies et étonnamment, elle vit que Glenn était un sacré
statisticien.

- Vous devriez vous en sortir, il marque en deuxième période environ soixante-cinq pourcent du
score de la première, vous pouvez baisser de régime.

- Glenn...

- J'adore comparer les chiffres..., dit-il gêné.

- C'est super utile même. Bon jouez défensif, même toi Wyatt.

- Je vais essayer.

- Fais pas chier, fais ce que je dis.

- Ok... quel caractère, je vous plains.

- Bon, les passes en triangle, ça vous va? Évitez les tirs à trois points. Inutile de gâcher des
ballons. Assurez les tirs, évitez de dunker à tort et à travers, et surtout amusez vous. C'est

9 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

toujours l'essentiel.

L'équipe se leva et Wyatt posa sa main sur son épaule.

- Merci pour mes jambes mini-coach.

- C'est quoi ce surnom à la con?

- Ton surnom.

Elle l'aurait tué, quel imbécile, même si il était plus grand qu'elle c'était mesquin. Et déplacé
aussi. Heureusement, le reste du match eut lieu avec beaucoup de tranquilité, ils marquaient
énormément et suffisamment pour les tenir à distance. Quand elle les vit fatiguer, elle prit son
premier temps mort. Après, l'adversaire commençait à enchaîner les fautes et une eu lieu sur
Wyatt qui avait moins de puissance désormais dans les jambes.

- Super, ça va nous faire deux points de plus.

- Pas sûr, fit Emily.

- Hein?

- Un sur cinquante dans les bons jours.

- C'est quoi?

- Sa statistique aux lancers francs.

- C'est une blague ? C'est à chier.

- Ouais si il est pas dans un mouvement il est incapable de marquer, c'est pour ça que pour le
tir à trois points, il marchait avant.

- Non... à son niveau?

- La perfection a ses limites.

- On va voir.

Et effectivement, elle vit. Il était incapable de toucher l'anneau, un vrai fiasco. C'était la première
fois qu'elle voyait un joueur qu'elle devait reconnaître assez complet être aussi mauvais.

- C'est à cause du streetball, au Nouveau Mexique.

- Pour?

10 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Il y a pas réellement de fautes dans le jeu de rue, on joue toujours en mouvement.

- Et voilà le résultat...

- Mouais navrée pour toi

- Bon au moins, il se débrouille pour le reste.

Mais ce qui étonnait largement plus Grace que le reste était l'étrange faculté qu'il avait de se
mettre au niveau des autres, même si ils étaient moins bon que lui, il ne baissait pas réellement
le sien mais comme si il savait deviner ce qu'ils allaient faire. Quand Kyle partit dans un dribble
un peu hasardeux, il se glissa dans le peu d'espace présent pour recevoir une passe. Il servit
par trois fois Zach pour un alley-oop, dunkant tout en recevant une passe en l'air. Mais la vrai
différence était son dribble, il était différent, même si certains joueurs en NBA possédaient le
même, il utilisait souvent le cross-over, une technique de changement de mains très rapide qui
lui permettait de changer en un clin d'œil de direction et provoquait même des ankle breakers,
des pertes d'équilibre, chez l'adversaire qui tentait de le suivre. Elle regardait la NBA depuis
toujours, et elle comprit sa préférence pour Boris Diaw, il pouvait également se dépêtrer de
toutes les situations. C'était trop.

" J'arrive pas à le croire... c'est ça la génération dorée du collège Saint-James ? Cinq mecs
comme lui... ils sont invincibles... Et les quatres autres jouent ensemble... C'était quoi leur
niveau ? "

Elle était inquiète du niveau masculin semblant oublier qu'elle même jouait à un très bon niveau
à ce moment là sachant que le recruteur était venu la voir. Elle aussi aurait joué de cette
manière après être passée par Saint-James. Étonnamment, l'équipe semblait de moins en
moins se fatiguer, sans doute grisée par la victoire et ils marquaient de plus en plus.

À la fin du match c'était quatre-vingt-dix-huit à quarante-deux.

~~~~~~~~~~

Après le match et une petite célébration des spectateurs qui n'étaient clairement que des
supporters de la victoire, ils s'étaient tous réunis dans le club de basket-ball.

- Je tiens à vous dire que vous avez magnifique joué tous les cinq, fit Grace.

- Tu peux dire Wyatt, fit Donnie.

- Non, vous cinq franchement le jeu d'équipe était effarant.

- Ils passent tous bien en même temps, fit Wyatt.

- C'est Grâce, elle nous a trouvé une petite astuce marrante tu verras.

11 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Je suis impatient de voir vos progrès.

Emily arriva avec une caisse sous le bras.

- Hey dites, j'ai une petite surprise, fit elle en sortant une bouteille d'alcool. Tadam!

Grace n'approuvait pas énormément l'idée, bien au contraire, surtout qu'elle prenait des
médicaments.

- Alors un petit toast, à vous six, sept avec la coach. Et aux futurs équipiers.

- Pourquoi tu comptes six? fit Wyatt.

Grace le regarda surpris et elle n'était pas la seule, sa sœur désireuse de porter un toast s'était
figée.

- Tu déconnes là... Wyatt !

- J'ai dit que je filais un coup de main. Pas que je rejoignait la troupe du spectacle.

" Le sale enfoiré, et il trouvait ses équipiers prétentieux, le connard!!!"

- Wyatt, c'est pas drôle là, fit Zach.

- C'est même lourd, fit Kyle.

- C'est vous qui comprenez pas, vous avez pas gagné un match la saison dernière.

- Avec toi on peut, fit Glenn.

Grace comprit que c'était le problème, il ne voulait pas être le mec qui fait tout.

- Comment te convaincre ? fit Grace.

- Un petit pari...

Il se déplaça dans le gymnase et ramassa un ballon qu'il se mit à faire rebondir.

- Si l'un de vous me le prends, je viens avec vous.

- Wyatt! fit sa sœur.

- Toi tu te tais. Je pose mes conditions, ça s'appelle la négociation de contrat.

Kyle tenta de le prendre par surprise et finit au sol en moins d'une seconde.

12 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Bon l'idiot du village est déjà éliminé. Suivant.

Deacon s'avança tentant de le prendre de vitesse mais Wyatt était bien plus rapide. Donnie
suivit et tenta surtout de le bloquer le maximum possible pour lui prendre la balle mais échoua.

- Ça te fait marrer hein? fit Zach. Te foutre royalement de notre gueule. T'as pas envie d'en
venir aux poings plutôt?

Grace s'approcha et attrapa le bras de Zach, comme pour le supplier d'arrêter.

- Stop, ça sert à rien de se battre.

- Écoute mini-coach.

- Putain, fit Zach. Je vais t'apprendre.

Ce fut le duel le plus rapide, en mouvement, mais le plus long en durée, c'était effrayant, Zach
arrivait à suivre tous ses pas jusqu'à qu'il fasse rebondir la balle en la passant entre ses propres
jambes, tout en la saisissant dans un mouvement rotatif, effaçant Zach.

- Merde, fit celui-ci à genoux.

- Pas mal. J'ai apprécié. Vous faites pitié à foncer bêtement devant. Heureusement il vous reste
une chance.

- Je suis blessé, fit Glenn.

- Je parlais pas de toi, grosse tête, fit il en regardant Grace. Alors mini-coach...

" Il est sérieux ? Moi? Il sait que je suis blessée le salopard."

Ce fut Emily qui se plaça entre eux. Elle était remontée comme un coucou suisse envers son
frère.

- Maintenant t'arrête de te la péter, elle peut pas.

- Ha ouais ? Mauvaise période du mois?

- Pauvre con, elle a des vis au genou, si tu la blesses ça peut être grave!!! Arrête d'agir en gros
con.

L'équipe regardait la dispute avec un peu de surprise. Ils savaient tous pour elle désormais
mais visiblement Wyatt s'en moquait royalement.

- Pousse toi Emily, fit Wyatt.

13 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Il a raison, fit Grace.

" J'ai cerné son dribble, trois rebonds de la main gauche puis deux de la droite, il est mécanique
dans son rythme. Je peux le récupérer. Je dois juste éviter l'ankle breaker, si je tords mon
genou il est foutu."

- Arrête coach, fit Zach, il aura aucune pitié.

- Je la laisse aux faibles.

- Mais ferme ta gueule, dit Zach.

- Je peux lui prendre la balle, fit Grace, il est pas si doué.

- T'es sûre ?

- Ouais.

- Wyatt, fit Zach. Si tu blesses Grace, je réponds plus de rien.

" Quoi? C'est gentil de s'inquiéter pour moi... c'est touchant."

- Écoute moi bien Wyatt, fit Grace. Je vais récupérer cette balle, mais si tu rejoints l'équipe
t'auras intérêt d'obéir.

- Faudrait que tu le récupères, sans te blesser bien sûr, au pire on appellera une ambulance.

" Espèce d'enfoiré."

- Ferme la maintenant. Cette équipe j'y tiens, je veux pas juste gagner quelques matchs, on va
se faire le tournoi et on le gagnera. On éliminera toutes les équipes, les unes après les autres,
les Owls seront respectés et même tes potes de Saint-James s'inclineront.

- Vous avez pas le niveau.

- On l'aura, tu obéiras et on deviendra meilleur. Et là même si je dois bousiller mon genou


encore plus qu'il ne l'est pour récupérer ce ballon, je le ferai. J'ai pas le choix, ton jeu aidera
l'équipe. Alors tant pis mais même sur une jambe je te prendrais cette putain de balle. C'est
clair?

Tout le monde était surpris de la rage avec laquelle elle avait prononcé ces mots. Elle se mit en
position, sentant déjà la douleur dans son genou. Wyatt était confiant et cela allait le perdre.
Elle connaissait son rythme et arriverait à lui prendre le ballon. C'était une question de seconde.
Il tourna la main pour faire rebondir le ballon et celui-ci toucha le pied de Wyatt roulant
lentement vers elle, qui le ramassa. C'était volontaire.

14 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- On dirait que j'ai perdu...

- Tu...

L'équipe éclata de joie, et les célébrations reprirent, comme si ils avaient tous cru que c'était
accidentel.

" Il l'a fait exprès."

La fête dura encore un peu et comme ils n'avaient pas de secrétaire et d'assistant, elle décida
de rester un peu pour ranger. Elle avait vu Donnie et Emily se rapprocher sans que ça n'aie l'air
bien innocent.

- Allez y je vais aider mini-coach à ranger, fit Wyatt.

Zach semblait demander son avis à Grace et elle acquiesça pour le rassurer. Wyatt portait ce
qui était lourd.

- Pourquoi t'as fait exprès de perdre?

- Parce que tu as fait un beau discours.

- Quoi?

- Oui, ils ne voyaient que la victoire dans les matchs, toi tu vises le titre.

- Ça t'a motivé ?

- Et rabattre le caquet à Saint-James.

- Je vois, un égo surdimensionné.

- Ouais... mais je voulais pas que tu te blesses plus encore. Je suis pas un monstre.

- Mouais... mais je te l'aurais pris.

- Bien sûr...

- T'y crois pas? Parce que je suis une fille ?

- Oui, mais quand tu iras vraiment mieux, tu pourras le tenter.

- Pff t'es un connard.

- Il faut bien.

15 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Je te l'aurais pris tu sais.

- Ha oui? Et comment mini-coach?

- Tu vas me faire chier avec ce surnom longtemps ?

- Ouais... va falloir qu'ils l'utilisent aussi.

- Merde... non!

- Désolé. Au fait comment tu l'aurais pris ?

- Tu n'es pas ausi supérieur que tu le crois, tu sais.

- Non je suis encore meilleur.

- Pff va falloir bosser sur ça aussi. Ton dribble est impressionnant mais tu as un problème
précis, qui m'aurait permis de le récupérer. Je suis pleine de surprise tu sais.

- Trois de la main gauche, deux de la droite.

- Quoi? Tu le sais?

- Je l'ai montré aux quatre, aucun n'a remarqué.

- C'était volontaire alors ?

- Bien sûr, qu'est-ce que tu crois ? Que je suis prévisible ?

- Alors pourquoi ?

- Pour que tu t'imposes, tu viens de les faire rêver d'un titre et franchement c'était pas mal.

- Tu...

- Faut motiver les troupes. Et t'en es capable. Ça me motive également. Et j'aime bien le côté
hargneuse.

- Pff crétin.

" Il a tout fait exprès ? Sa provocation, son comportement, me pousser à lui dire ses vérités...
C'est un manipulateur, je comprends le surnom de Fox, à un point pareil c'est même plus de la
ruse."

- Maintenant, faut les préparer pour Saint-James même si je n'aiderai pas beaucoup.

16 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Bien sûr que tu le peux, t'as joué avec eux.

- Il y a plus d'un an Grace, tu crois qu'ils ne se sont pas améliorés?

- C'est vrai...

- Maintenant tu vas devoir corriger les problèmes de ton équipe.

- Je sais. Et il y en a: mauvais timing, imprécisions, et lancers francs.

- Le dernier c'est pour moi je suppose.

- T'es pas un génie complet, un sur cinquante selon ta sœur.

- Je me suis amélioré.

- Ha oui?

- Deux sur cinquante, fit il en riant.

- Beaucoup mieux... Tu crois que c'est possible de vaincre Saint-James ?

- Tu sais pourquoi ils sont meilleurs ?

- Talentueux et un jeu d'équipe parfait.

- Faux.

- Hein?

- Les individualités. Chacun de nous aurait pû hisser n'importe quelle équipe au sommet.

- Vous êtes meilleur seuls?

- Ouais. Sniper peut atteindre le panier depuis la raquette de son camp, Jail peut gérer seul sa
défense, Mad Block peut atteindre une allonge effrayante. Le pire est Stephen.

- Pourquoi ?

- Avant même que tu ne penses à une stratégie, il l'a imaginé et contré. Ce mec est le diable.

- Et toi tu étais la ruse et la psychologie, fit elle en ramassant le dernier ballon à ranger.

- Non...

- Ha bon?

17 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

- Fox, le renard est rusé certes mais c'est surtout pour la vitesse à laquelle il se faufile dans un
poulailler sans être vu.

- C'est très imagé. Mais c'est vrai que tu es rapide.

- Il y a une chose que je n'ai montré à personne... même à Saint-James, ils n'ont pas vu la
version finalisée.

Elle le vit alors s'arc-bouter légèrement et avant même de cligner des yeux, elle l'avait perdu de
vue sentant un courant d'air dans ses cheveux. Elle entendit un panier claquer et se retourna, il
venait de dunker à une vitesse prodigieuse. Mais le pire, c'était qu'il avait utilisé le ballon qui
était dans ses propres mains. Il l'avait pris sans qu'elle ne le remarque.

- Nom d'un chien... c'était quoi ça ?

- La surprise pour le tournoi. Un petit tour de magie.

- C'est génial...

- Ça n'égalera pas les surprises de Saint-James.

- Quoi? Ils font des trucs bizarres aussi?

- Bizarre ? On va dire ça.

- Tu crois qu'on peut trouver une astuce comme ça à chacun?

- Les bases c'est l'idéal mais l'effet de surprise est une arme. Saint-James maîtrise depuis le
collège.

- Tu m'aideras?

- Si ça t'éclate mini-coach.

- Tu vas vraiment m'appeler comme ça ?

- Tu préfères canard boiteux ?

- Connard.

- Mais toi aussi faudra te préparer, et aiguiser tes yeux.

- Mes yeux?

- Tu as repéré le rythme et ça c'est utile pour le coaching. Ce sera toi l'arme secrète...

18 / 19
Basket-ball's Tears
Chapitre 3 : Un renard sur le parquet

~~~~~~~~~~

Publié sur Fanfictions.fr.


Voir les autres chapitres.

Les univers et personnages des différentes oeuvres sont la propriété de leurs créateurset producteurs respectifs.
Ils sont utilisés ici uniquement à des fins de divertissement etles auteurs des fanfictions n'en retirent aucun profit.
2020 © Fanfiction.fr - Tous droits réservés

19 / 19

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)