Vous êtes sur la page 1sur 38

Petrofac Training

ISG PHASE-1
Système de Commande de La
Tête de Puits
Petrofac Training
Table des matières
1.0 ABRÉVIATION................................................................... 3
2.0 RESULTAT D’APPRENTISSAGE............................................... 4
3.0 LES PUITS DU PÉTROLE & GAZ.............................................. 5
3.1 Généralité ................................................................... 5
3.1.1 Tête de puits: ......................................................... 7
3.1.2 Tête de Tubing: ....................................................... 9
3.1.3 L’arbre de noël:....................................................... 9
3.2 Sécurité du puits ..........................................................11
3.2.1 La pression annulaire: ..............................................11
3.2.2 Pression annulaire: ..................................................12
3.2.3 Détermination de la MAASP........................................14
3.2.4 Intégrité du puits: ...................................................15
4.0 ISG - SYSTEME DE PUITS 13 ................................................18
4.1 Système de puits de Krechba ...........................................18
4.2 Conditions de champ de Krechba ......................................18
5.0 SYSTEME DE COMMANDE DE LA TETE DE PUITS DE LA PHASE-1 ....23
5.1 Panneau de commande de la tête de puits et unité de contrôle
de la vanne pneumatique WSSV. ...............................................23
5.2 Commande de la tête de puits :........................................24
6.0 SCHEMA GLOBAL DE LA COMMANDE ......................................27
6.1 Généralité ..................................................................27
6.2 Système 013 – Gaz de Production & puits d’Injection de CO2 : .27
7.0 QUESTIONS: ...................................................................38

ISG Project Phase–1 la commande de la tête du puits


Page 2 of 38
Rev.0
Petrofac Training

1.0 ABRÉVIATION
ACQ Actual Contractual Quantity /Quantité Contractuelle Actuelle

bcm Billion cubic metres /« Milliard de mètres cubes » (@ 15.56ºC, 1.01325 bara

C&E Cause & Effet

CCR Central Control Room / Salle de contrôle centrale

CNDG Centre Nationale de Distribution du Gaz

CPF Central Processing Facility / (Unité de Traitement


Condition and Performance Monitoring Systems / système de surveillance de
CPMS
conditions et performance
CRA Corrosion Resistance Allowance / (Tolérance de résistance à la corrosion)

DBB Double block and bleed valve / double blocage et vanne de purge

DCS Distributed Control System /Système de distribution et de contrôle

ESD Emergency Shutdown /Arrêt d’urgence


Engineering, Procurement & Construction /Etude, approvisionnement et
EPC
construction
F&G Fire & Gas /Système feux et gaz

WHCP Well Head Control Panel /Panneau de commande de la tête de puits

High Integrity Pressure Protecting System /système de Protection de pression


HIPPS
à haute intégrité
IPF Instrumented protective Function/Fonction protectrice instrumentalisée

LER Local Equipment Room / Salle locale des équipements

LTCS Low Temperature Carbon Steel /Acier au Carbone à basse température

MHR Maximum Hourly Rate /Taux horaire Maximum


Million Standard Cubic Feet per day / (@ 15.56ºC, 1.01325 bara) (Million de
MMsfcd
Standard Pieds Cubes par Jour

PCS Process Control System /Système de commande du process


PVI Process Variable Indicator/ indicateur de variable process

IMCS Intelligent Motor Control System / Système de contrôle à moteur intelligent

WSSV Wing Surface Safety valve /Vanne latérale de sécurité de surface

WHSIP Wellhead Shut-In Pressure /Pression statique de la tête de puits


WHSIT Wellhead Shut-In Temperature/Température statique de la tête de puits

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 3 of 38
Rev.0
Petrofac Training

2.0 RESULTAT D’APPRENTISSAGE

Quand vous aurez assimilé ce module, vous serez capable de :…

Discuter du puits, de ses composants, de ses concepts de design et de ses


principales opérations de commandes.

Objectifs d’assimilation:

Voici ce dont vous seriez capable de faire quand vous aurez concrétisé
l’aboutissement de chacun des objectifs.

Décrire les puits de Pétrole et de Gaz avec leurs différents tubages et leurs
variables fonctionnalités.

1. Décrire le puits du pétrole/gaz notamment en ce qui concerne ses


différents tubing et leurs fonctions
2. Décrire les composants spécifiques du puits.
3. détailler les commandes des opérations principales et l’instrumentation
installée qui permettent d’assurer un fonctionnement normal et
d’empêcher les déversements et les défaillances indésirables.
4. décrire le système de control d’une tête de puits de KBA.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 4 of 38
Rev.0
Petrofac Training

3.0 LES PUITS DU PÉTROLE & GAZ


3.1 Généralité
Un puits de pétrole et de gaz est un terme qui désigne n'importe quelle perforation
réalisée sur la surface de la terre conçue pour rechercher et produire
éventuellement des hydrocarbures de pétrole et/ou du gaz.

Le sous-sol à de diverses profondeurs, les réservoirs ou les pièges qui contiennent


des hydrocarbures sous forme de gaz ou liquéfiés et ou mixtes, s'appellent
communément des structures. Elles sont également connues sous les noms de
réservoirs ou pièges et/ou simplement sable. La structure de gisement de pétrole
peut contenir plusieurs zones superposées et celle qui contient réellement les
hydrocarbures avec une quantité commerciale est connue comme zone productrice
où structure productrice.

Normalement le puits est créé en forant un trou de 5 à 36 pouces (127.0


millimètres à 914.4 millimètres) de diamètre dans la terre avec une plate-forme de
forage qui tourne un train de forage. Après le forage du trou, des sections de
tubage en acier connues sous le nom de casing dont le diamètre est légèrement
plus petit que celui du trou de forage afin de pourvoir à l’emplacement d’un
annulaire de cimentation dans le trou de forage. Le casing fournit une intégrité
structurale au puits nouvellement foré et en plus d'isoler les zones à haute
pression potentiellement dangereuses, l'une de l'autre et de la surface.

Avec ces zones isolées sans risque et la formation étant protégée par le casing, le
puits peut être foré plus profondément (dans des formations potentiellement plus
instables et violentes) avec légèrement un plus petit casing, et également renforcé
avec un autre casing de plus petite taille. Les puits modernes ont souvent 2-5
ensembles de trous de plus petits diamètres forés l’un dans l’autre, chacun des
trous cimentés avec le casing.

Après avoir foré et renforcé le puits, il doit 'être terminé'. L’achèvement du forage
est le processus par lequel le puits est capable de produire du pétrole et/ou du
gaz.

Une tête de puits est une composition d'équipements qui sont arrangés sur le
dessus du puits. Elle se compose généralement de vannes, de garnitures, de
tuyauterie, d’instrument de mesures et de brides. La tête de puits est l'équipement

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 5 of 38
Rev.0
Petrofac Training

utilisé pour contrôler le puits extérieurement. Elle forme un s pour empêcher les
fluides du puits de se propager en surface.
Normalement, la tête du puits se compose de:
ƒ Tête de puits
ƒ Tubages
ƒ Arbre de noël.

Le rôle principal de la tête de puits est de tenir et supporter le tubage et le tubing


de production. Sur le haut de la tête de puits se trouve le dispositif de suspension
du tubing en lequel le tubing de production est suspendu. L’arbre de noël est fixé
sur le haut du dispositif de la suspension du tubing, le dispositif de suspension de
tubage serve à tenir les différents tubages.

La première et la plus importante fonction de la tête du puits est:

ƒ Commander le fonctionnement du puits soit localement ou à partir d’un


endroit distant tel que la salle de contrôle.
ƒ Mesurer le débit des divers fluides de production à l’aide des instruments de
mesure multi -phases ou des orifices d’écoulement.
ƒ Durant les cas de conditions anormales des installations de production, de
protéger le puits et les pipelines d’écoulement contre la rupture grâce à un
système de protection de process.
ƒ Faciliter la dépressurisation du système pour des raisons d’entretien.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 6 of 38
Rev.0
Petrofac Training

CHRISTMAS TREE

TUBING HEAD

CASING HEAD

Tête de Puits

3.1.1 Tête de puits:

Généralement, un puits contient plusieurs espaces d’intervalles casings, où chacun


est successivement placé dans la course du casing qui le précède. L’intervalle de
casing typiquement utilisé dans un puits du pétrole ou du gaz est le suivant:
ƒ Conducteur de casing ou pipe de conduction
ƒ Tubage de Surface.
ƒ Tubage intermédiaire (option)
ƒ Tubage de Production ou Oil String
ƒ Tubing de Production
Ils sont tous fixés sur la tête de puits en surface et ils sont cimentés sur place en
remplissant les espaces entre les tubages et les murs. Tous les tubages autres que
le tubage de surface et le tubage de production sont désignés comme tubages
intermédiaires. Aussi chaque tubage ne s’adapte pas exactement dans celui qui le
suit mais il existe un espace qui est désigné sous le nom de “Annulaire”. Le pipe

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 7 of 38
Rev.0
Petrofac Training

conducteur et le tubage de surface commencent de la surface et s’étendent sur


une certaine longueur mais bien au dessus de la zone de production réelle.
Le tubage de surface empêche l’effondrement du puits là où les murs sont mous et
susceptible de s’effondre et également d’éviter que l’eau s’écoule à travers le
tubing de production. De plus, il fournit la base de fixation du Bloc obturateur de
puits (BOP) ou à la vanne d’éruption durant le forage et aussi au raccordement des
autres tubages qui suivront plus tard.
Les principales fonctions du tubage sont:
ƒ Prévention d’effondrement du puits.
ƒ Prévention de contamination des couches supérieures d’eau douce.
ƒ Confinement de la production dans le tubing de production du puits.
ƒ Faciliter l’installation des équipements souterrains.

Tête de Tubage

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 8 of 38
Rev.0
Petrofac Training

3.1.2 Tête de Tubing:

La tête du tubing est relativement plus


petite que celle du tubage mais de
conception similaire et elle est située au
dessus de ce dernier. Elle sert de support
à l’ensemble de tubing de dessous et
isole séparément les pressions existantes
entre le tubage et le tubing.

3.1.3 L’arbre de noël:

L’arbre de Noël est un assemblage de vannes manuelles et hydrauliques


installées en dessus du tubing de tète. Le surnom d’arbre de Noël a été donné
parce que l’ensemble des composants de la tête de puits ressemble typiquement à
celui d’un arbre de Noël. Sa taille, sa forme et sa configuration dépendent des
paramètres de production. La fonction de l’arbre de Noël est d’éviter le
déversement du pétrole ou du gaz dans l’environnement et aussi de diriger, de
contrôler l’écoulement des fluides à partir de la formation vers les installations de
surface.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 9 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Arbre de Noël typique

Un arbre de Noël typique se compose essentiellement d’un ensemble de vannes et


accessoires qui servent à contrôler l’écoulement des fluides de puits. Les deux
vannes inferieures sont appelées comme vanne maîtresse inférieure et supérieure
car elles se trouvent sur le passage d’écoulement de fluides venant du fond de
puits à la surface. Les vannes maîtresses inférieure et supérieure sont
normalement manuelles, mais dans quelques cas la vanne supérieure est actionnée
hydrauliquement.
La vanne de haut est appelée “swab valve” (la vanne de sas) et est utilisée pour les
opérations d’interventions au puits tels le « wire line » et le « coiled tubing ».
Pour des telles opérations un tube de prolongement est callé sur le haut de
l’arbre de Noël. Le train wireline est descendu grâce au câble bobiné sur treuil à
travers le tube de prolongement pour passer ensuite par la vanne “swab valve” et
aller jusqu’à l’intérieur du puits. Cette vanne est manuelle.
La vanne sur le coté latéral de l’arbre de Noël est appelée vanne latérale
d’écoulement ou vanne latérale de production ou vanne latérale intérieure et elle
est située en amont de la vanne de système à haute intégrité de protection de
pression ou la vanne de fonction protective instrumentalisée (HIPPS/IPF). La vanne
latérale de sécurité sur l’autre coté du bras est appelée « kill wing valve », elle est
utilisée exclusivement pour tuer le puits et comme point d’injection de fluides tels

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 10 of 38
Rev.0
Petrofac Training

que les inhibiteur de corrosion ou le méthanol pour éviter la formation d’hydrate.


Les deux vannes latérales pourraient êtres manuelles.
La vanne d’étranglement (Choke valve) est située en avale de la vanne HIPPS/IPF.
La vanne d’étranglement contrôle la pression, la température et le débit de fluide.
L’arbre de Noël permet l’exécution de certaines opérations y incluant :

ƒ L’écoulement du pétrole / gaz durant la production normale.


ƒ L’injection du gaz à travers l’annulaire pour alléger et soulever le brut (Gas
lift).
ƒ L’injection de la vapeur, gaz, liquides ou le dioxyde de carbone sous
pression dans le réservoir afin de stimuler la production.
ƒ Le pompage d’injection de substances telles que la boue, la solution de
saumure, l’eau ou le brut pour tuer le puits.
ƒ L’étude et la surveillance du puits.

3.2 Sécurité du puits

3.2.1 La pression annulaire:

L’annulaire du puits de gaz ou du pétrole se réfère à n’importe quel vide (Cavité)


existant entre le tubage et le tubing qui l’entoure immédiatement. Un puits normal
à plusieurs supports de tubage dans cet intervalle.
Dans un puits opérationnel, il peut y avoir plusieurs annulaires. « Annulaire
intérieur » ce qui veut dire l’espace entre le tubing de production et le tubage de
production. « Annulaire extérieur » est l’espace entre le tubage de production et le
tubage de surface.
L’annulaire peut servir à de nombreuses tâches cruciales comme le processus du
« Gas lift ». Un puits normal aura en intermédiaire différents tubages. Ces
annulaires n’ont normalement aucun raccordement avec le fluide de production
mais le maintien de pression entre eux est important afin d’assurer l’intégrité de
train de tubage et celui de la structure de formation de la roche environnante.
Dans les conditions normales, on s’attend à ce que tous les annulaires réalisés sur
un puits soient isolés du tubing de production. Mais parfois l’écoulement entre eux
pourrait se produire soit suite à une usure normale, à un effondrement de tubage
ou bien aux fissures dans les formations.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 11 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Les tubages sont conçus de manière à ce que la pression dans la zone des
annulaires soit ajustée grâce au remplissage de liquide approprié.
Cette pression est appliquée sur ses parois de telle façon à éviter l’effondrement
de la structure des annulaires.
Sur l’ensemble de la tête de puits, les annulaires sont équipés d’indicateurs de
pressions appropriés. L’opérateur doit quotidiennement surveiller chaque puits
pour vérifier et suivre les pressions en tête de puits. Normalement lorsque la
mesure a une déviation de valeur de +/- 45% de la valeur normale, celle-ci est
jugée alarmante et des mesures adéquates devront êtres prises en conséquence.

3.2.2 Pression annulaire:


Normalement ces annulaires n'ont aucun raccordement aux fluides du puits, mais le
maintien de pression entre eux est important pour assurer l'intégrité des tubages.
La préservation de l'intégrité du puits est une tâche quasiment essentielle pour les
opérateurs. Ceci permet de démontrer que l'assurance d’intégrité des annulaires
demeure intacte. La surpression dans l'annulaire est une menace principale à
l'intégrité du puits, qui pourrait conduire à l’éclatement ou à l’effondrement du
casing ou bien encore des dommages à la formation en dessous.

Mode de défaillance à travers MAASP Mode de défaillance à travers MAASP

Ceci se produira d'abord à la base de l'espace annulaire parce que la pression sera
naturellement plus haute avec le poids de la colonne de la saumure. Cependant,
les annulaires ont habituellement des indicateurs de pression seulement à la tête

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 12 of 38
Rev.0
Petrofac Training

de puits. Par conséquent, une pression de surface maximale permissible dans


l'espace annuaire, MAASP est calculée de telle façon à fournir une pression de
surface (en tête), qui correspondra à la pression limite au niveau de la base de
l’espace annulaire.

Les termes suivants doivent être compris pour assurer le suivi de l'intégrité du
puits.

1. MAASP - Pression Maximale admissible d'espace annulaire

MAASP est une limite supérieure absolue pour la pression dans l'espace annulaire
d’un puits du gaz ou du pétrole en tant que valeur mesurée en tête de puits.

2. Annulaire intérieur: est l’espace existant entre le tubing et le casing de


production.

3. Annulaire Extérieur: est l’espace existant entre le casing de production et le


casing de la surface

4. Pression soutenue (Sustained pressure) : est la pression que (a) est


mesurable au casing de la tête d’un espace annulaire, (b) n'est pas provoquée
seulement par des fluctuations de la température, et (c) n'est pas une pression
qui a été appliquée intentionnellement.

5. Min AP - La Pression Annulaire Minimale : est défini comme la pression


minimum de l’espace annulaire au-dessus de laquelle la pression annulaire doit
être maintenue pour empêcher le risque d'effondrement du casing.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 13 of 38
Rev.0
Petrofac Training

6. Min DAP - Pression Annulaire Minimale Souhaitée: En général c’est la pression


minimum qui devrait être lue sur l'espace annulaire en son mode de
fonctionnement normal. C'est également la pression minimale qu’un puits
devrait présenter, si la lecture initiale est égale à zéro. Ce qui permet
l’évaluation de l'intégrité puits.

3.2.3 Détermination de la MAASP

Il y a quatre genres de conséquences qui peuvent se produire lors de surpression


sur un annulaire:
• Effondrement du casing extérieur.
• Effondrement du casing intérieur.
• Rupture de la formation à la base.
• Surpression de l'équipement extérieur.
Chacun de ces derniers produit sa propre pression limite à la base. Le MAASP est
pris comme valeur de mesure limite pour ces derniers en question.

1. La compagnie doit effectuer et documenter un essai de pression des


équipements tubulaires et de complétion dans chaque puits de développement
lors de l'installation ou du remplacement de ces équipements qui doit être
suffisant pour démontrer que les opérations prévues sur le puits n'auront pas de

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 14 of 38
Rev.0
Petrofac Training

conséquence sur l'intégrité du puits tels qu’un déversement incontrôlé du


fluide ou de pression et ou une menace à la sûreté humaine.

2. La compagnie doit surveiller chaque journal de puits de développement pour


vérifier la pression soutenue, à moins qu’un empêchement dù à des conditions
atmosphériques extrêmes, des situations d’urgence, ou des circonstances
similaires et inévitables. Les résultats de surveillance seront rendus disponibles
aux ingénieurs de puits pour inspection.
3. Si la compagnie doit identifier la pression soutenue dans l'annulaire intérieur
d'un puits de développement qui excède 45% de l'estimation de pression
d'effondrement de casing de production du puits. La pression annulaire
intérieure ou la pression soutenue dans l'annulaire externe qui excède 45% de
l'estimation de la pression d'effondrement de casing de surface du puits pour la
pression d'annulaire externe, la compagnie doit informer immédiatement
l'autorité compétente et prendre les actions correctives.

Déclenchements & Pression de fonctionnement

3.2.4 Intégrité du puits:


Investigation de l’annulaire: celle-ci est recommandée quand l’annulaire à besoin
d’être purgé régulièrement. Ces investigations sont recommandées pour évaluer:
1. La source de fuites : soit de l’annulaire soit de la formation.
2. La sévérité de fuites : au dessous ou au dessus du taux de fuite
acceptable.
Ceci est fait selon un programme détaillé et établit par les ingénieurs de puits en

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 15 of 38
Rev.0
Petrofac Training

employant le processus d'élimination afin de déterminer si le puits est sûr pour


continuer à fonctionner et quelles sont les actions requises à suivre pour le
maintenir dans les normes standard requises.
Design du Casing: le dimensionnement du Casing devrait être conçu à partir du
fond jusqu’au en haut du puits pour adapter le diamètre optimum du train de
complétion.
Effondrement et éclatement: Conçu pour prévenir l'effondrement et l'éclatement
par rapport aux pressions de l’espaces annulaire. Les casings sont conçus et la
pression dans l’espace annulaire est ajustée en le remplissant avec un liquide
approprié, la pression est appliquée sur la surface de telle manière que les casings
ne s'effondreront pas ou n’éclateront pendant le fonctionnement du puits.

Température : Comme toute autre tubulaire, le casing est soumis à la dilatation et


à la contraction thermique. Une fois que le casing est suspendu et cimenté à sa
place il n'a aucune liberté de mouvement, ainsi il est soumis à de grandes
contraintes axiales. Le choix du matériau devra tenir compte de ces considérations
afin de maintenir les paramètres de sollicitations dans les limites de pression de
fonctionnement.
La surveillance de routine de l'annulaire est un outil très important pour maintenir
l'intégrité du puits selon les standards de fonctionnement. La lecture de pression
de tous les annulaires (A, B, C) doit être prise chaque jour et enregistrée dans le
système de sorte que les données soient disponibles pour les ingénieurs pour
déterminer l'intégrité du puits. La purge n’est pas la solution ultime en cas ou une
augmentation de pression de l’annulaire est observée.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 16 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Schéma de Design Casing

Monitoring d’annulaire– défauts d’intégrité

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 17 of 38
Rev.0
Petrofac Training

4.0 ISG - SYSTEME DE PUITS 13


4.1 Système de puits de Krechba
Le champ de Krechba produit par l’intermédiaire de 4 puits horizontaux. Le CO2
produit lors du processus de traitement d'amine sera comprimé et réinjecté dans
les trois puits horizontaux dans la couche aquifère du réservoir carbonifère de
Krechba.

4.2 Conditions de champ de Krechba


Le réseau de conduites de surface des puits “C” de Krechba, est conçu pour les
débits et les conditions résumés dans le tableau ci dessous:

Conditions de design de puits “C” de KRECHBA

Particularités Unités Valeur

Taux de Production Total du Champ Cm3/h (MMscfd) 324,939 (270)


No. du premiers puits de gaz Nos 4
Production moyenne par puits Cm3/h (MMscfd) 81,235 (67.5)
Pic de production par puits Cm3/h (MMscfd) 120,348 (100)
Pression du Réservoir Barg 173
o
Température du Réservoir C 102
Pression statique du puits (WHSIP) Barg 152
o
Température Statique du puits (WHSIT) C 102
Pression d’écoulement Initiale du puits Barg 107.7 (min)
(FWHP)
o
Température d’écoulement de puits C 88
(FWHT)
Conditions de design de la tuyauterie
de surface
En amont du Choke Valve
Pression de Design Barg 152
o
Température de Design C 102
En Aval du Choke Valve
Pression de Design Barg 147
o
Température de Design C 102

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 18 of 38
Rev.0
Petrofac Training

En raison de la présence d’eau et du CO2 libres, aux températures élevées, un


matériau résistant à la corrosion (alliage de duplex a 22% de chrome) est choisi
pour la tuyauterie du puits.

Composition des fluides :

Les premiers gaz de mise en production de champ de Krechba sont basées sur la
production à partir du réservoir « C » de Krechba seulement. Au moins de douze
mois, la production de Krechba « C » commence à diminuer et sera complétée par
la production à partir de champ de Krechba « D ». Tous les équipements et les
installations de champ de Krechba sont conçus pour la composition des fluides de
puits, comme indiquer dans le tableau ci-dessous.

Composition et températures de design de fluide de puits de Krechba

KRECHBA Carbonifère Devonian


Temp. de fonctionnement
83°C 1260C (a)
de fluide de puits
Component [mol%] dry [mol%] dry
Hydrogen 0.07 0.00
Helium 0.02 0.00
Nitrogen 0.22 0.458
CO2 0.98 9.770
Methane 91.20 89.193
Ethane 4.48 0.540
Propane 1.87 0.021
i-Butane 0.19 0.001
n-Butane 0.41 0.002
i-Pentane 0.10 0.003
n-Pentane 0.10 0.00
n-Hexane 0.09 0.001
N-C7 0.08 0.002
N-C8 0.08 0.008
N-C9 0.04 0.001
N-C10 0.03 0.00
N-C11 0.02 0.00
N-C12 0.01 0.00
N-C13 0.01 0.00
H2S 0.0003 0.0015
Mercaptans < 1 ppmv < 1 ppmv
3
Mercure Organique 6 μg/Sm 6 μg/Sm3

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 19 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Mercure Inorganique 30 μg/Sm3 30 μg/Sm3


Total 100 100
Le fluide de puits est saturé à l'eau dans les conditions de pression et de
température de réservoir indiquées. En plus de sa saturation en eau, le réservoir
« dévonien » de Krechba contient également « de l'eau diluée avec l'eau de
formation». Comparé au réservoir carbonifère, le dévonien est considérablement
plus salin. L'analyse de l'eau de formation de Krechba est montrée dans la table ci-
dessous. Dans la phase -1, l’hypothèse de fonctionner avec la présence du sable
libre dans le fluide du puits a été accepté.Aucune information n’est venue
contredire cette hypothèse pendant le projet. Cependant, dù à l’impact
important du sable à la vitesse maximal admissible (problème d’érosion), un
dispositif spécifique de détection de sable a été ajouté sur le collecteur de
production.

L’analyse d’eau du Dévonien de Krechba

Species Quantity Units


Hydroxides (OH) 0.0 mg/l
Carbonates (CO2 3-) 0 mg/l
Bi-Carbonates (HCO3-) 890.6 mg/l
Calcium (Ca++) 36522.9 mg/l
Magnesium(Mg ++) 1617.28 mg/l
Fer (Fe) 712.65 mg/l
Chlorides (Cl-) 104952.72 mg/l
Sodium (Na+) 21950.00 mg/l
Potassium (K+) 2450.00 mg/l
Sulphates (SO4 2-) 0 mg/l
Barium(Ba) 5 mg/l
Strontium(Sr) 1400 mg/l
Chrome(Cr) 4.08 mg/l
Zinc (Zn) 50 mg/l
Nickel(Ni) 2.82 mg/l
Cuivre (Cu) 0.5 mg/l
Plomb (Pb) 4.2 mg/l
Solides totalement dissous 180.7 g/l
Densité a 17°C 1.118
Salinité 173.17 g/l
pH 5.65

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 20 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Le gisement du gaz de Krechba comprend un total de quatre puits de gaz


horizontaux. Ceux-ci, sont appelés également puits directionnels. Sur chaque
plate-forme de puits est monté un arbre de noël. Cet ensemble d’éléments de la
tête de puits se compose de la vanne de sécurité de fond et la vanne latérale de
Sécurité de Surface (WSSV) qui est commandé par un système pneumatique de gaz.
En ce qui concerne les puits dévoniens, la commande hydraulique est utilisée pour
WSSV pour des raisons évidentes. Chaque puits, inclut également une vanne
d’étranglement qui commande la pression, la température et le débit du fluide du
puits vers les installations de traitement. La ligne d’écoulement de fluide du puits
comprend un dispositif de porte orifice dans lequel est logé un orifice calibré
d’écoulement, un clapet anti-retour et un clapet (DBB). A partir de et en aval du
transmetteur, il existe une ligne conduisant vers la fosse de torchage (bourbier).
Cette ligne est utilisée pour torcher les gaz lors de l'essai de la vanne de sécurité
de fond (SSSV). La limite de la plateforme du puits se trouvant à 50 mètre plus loin
de cette ligne d’évent.

Sur les puits de champ de Krechba « D » (Kb-2) une PSV est installée en aval de la
vanne d’étranglement. Cette PSV est étalonnée à la pression de 143 barg et prend
en considération la protection contre la surpression des lignes de puits en cas de
blocage (obstruction d’écoulement). L'échappement de la PSV est relié à la ligne
d’évent de la fosse de torchage pour une disposition sûre. En cas d’une pression
très haute (HH) dans la ligne de puits en raison d’un blocage en aval, le système de
protection ferme la vanne latérale de Sécurité de Surface. La vanne latérale de
Sécurité de Surface se déclenche et se ferme également en cas d’une pression
trop basse (LL) en raison de la perte de confinement (déclaration de fuites).

Les puits de champ de Krechba « C » les (CB & CC) ont une vanne d’étranglement à
commande électro-hydraulique tandis que les autres puits (CA et CE) sont équipés
de vannes d’étranglement manuelles. Les vannes d’étranglement commandées
peuvent être actionnées à partir de la salle de contrôle en mode automatique où
peuvent être ajustées par l'opérateur lors de fonctionnement normal ou durant le
démarrage. Pour le cas de vannes manuelles, la pression est contrôlée en
actionnant manuellement les vannes d’étranglement sur site. En ce qui concerne le
gisement de Krechba, les pressions de gaz sont contrôlées et ajustées de manière
que les fluides arrivent au séparateur de production d'entrée, VA-020001 sous une
pression approximative de 84.5 bara. Cette pression est suffisante pour permettre
l'écoulement spontané à travers la canalisation inter-champ jusqu’à Hassi R'Mel.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 21 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Les vannes commandées sont électro-hydrauliques et reçoivent l'impulsion de PCS


via le panneau de commande de la tête du puits. L'impulsion de PCS est reçue au
panneau de commande de la tête du puits via l'unité de transmission à distance
(RTU). La puissance nécessaire pour le fonctionnement du panneau de commande
du puits est assurée par les batteries du panneau solaire. Les transmetteurs de
débit, de température et de pression sont installés sur la ligne de gaz en aval de la
vanne d’étranglement. Ils permettent d’assurer la surveillance de la ligne de la
tête de puits par des mesures de pression, de température et de débit. La
totalisation de débit est basée sur le débit mesuré et compensé pour la pression et
la température réelle calculé dans le PCS.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 22 of 38
Rev.0
Petrofac Training

5.0 SYSTEME DE COMMANDE DE LA TETE DE PUITS DE LA PHASE-1


5.1 Panneau de commande de la tête de puits et unité de contrôle de la
vanne pneumatique WSSV.
Dans chacune des têtes de puits, un panneau de commande alimenté par des
panneaux solaires et une unité de contrôle pneumatique sont installés pour faire
fonctionner les vannes WSSV. Ce panneau de commande connecte également
l’instrumentation de la conduite d'écoulement et assure l'interface entre le PCS et
les équipements de télécommunication. Le panneau de commande de la tête de
puits fournit les équipements nécessaires pour le fonctionnement local et inclut un
RTU relié par fibres optique au PCS du CPF approprié. Ce système de fibres
optiques permet la télésurveillance et le contrôle de chaque puits à partir du PCS.
Il fournit également l’équipement pour le fonctionnement à distance et l'arrêt des
puits commandés.

Étant donné que l’alimentation des commandes et des communications est assurée
par des panneaux solaires, l'équipement est conçu pour une consommation
minimale d’énergie. La pression pneumatique pour le fonctionnement de la vanne
WSSV est obtenue en extrayant le gaz de la tête du puits à partir de la ligne
d'écoulement (pour les puits dévoniens, un système hydraulique est utilisé). Le
panneau de commande de tête de puits est placé dans une zone sûre afin d’éviter
l’utilisation d’un boîtier antidéflagrant et pour assurer un éventuel abri du RTU.

Fermeture des puits:


La fermeture des puits est obtenue par:
• Fermeture manuelle et à distance du WSSV par l'opérateur de CCR/CR,
• Le CPF,
• Système ESD par un arrêt niveau 1 ou 2 (l’ensemble des niveaux pour les
vannes d’étranglement commandées)

• Localement à partir des pressostats haute/basse pression, fusible de boucle


ou le bouton poussoir.

L’actuateur de la vanne latérale de sécurité de surface WSSV est de type sûr en cas
de défaillance (Fail safe) et (un ressort de rappel assure la fermeture de la vanne)
en cas de la perte de pression hydraulique ou du gaz. L’arrêt local pour le cas de
Très basse (LL) pression ou de très haute (HH) pression sur la ligne d’écoulement
est obtenue par l’intermédiaire de la vanne pilote à trois voies qui dépressurise le

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 23 of 38
Rev.0
Petrofac Training

système de pression pilote hydraulique/gaz du process et ferme ainsi la vanne


WSSV quand le point de consigne est atteint.
D’une façon similaire, l’arrêt local pour la protection anti-incendie est obtenue en
utilisant une vanne coupe circuit à 3 voies qui déclenche et décharge le gaz de
process (pilote) une fois le fusible fendu par la combustion du feu, sous ces
conditions d’incendie la vanne WSSV est fermée.
Les arrêts par pression très basse (LL), pression très haute (HH) et anti-incendie
sont complétés par un bouton poussoir manuel local situé sur le tableau de
commande du puits.

5.2 Commande de la tête de puits :

ISG - Krechba commande de la tête de puits

Le séparateur d'entrée de production de champ de Krechba est maintenu à une


pression d’environ 84.5 bara par le contrôleur 020 PIC-002 qui détecte la valeur de
process de pression (PV) sur la sortie du séparateur d'entrée et donne en
conséquence le signal de sortie pour permettre à toutes les vannes d’étranglement
commandées de répondre simultanément. Le contrôleur 020 PIC-002 est configuré
comme un contrôleur de bloc de fonction de PID standard avec une sortie
temporaire renversée et il peut être actionné en mode automatique ou manuel.
Les 013HV-002/202 sont des chargeurs manuels pour les puits ayant des vannes
d’étranglement manuelles qui permettent à l'opérateur de régler manuellement

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 24 of 38
Rev.0
Petrofac Training

chaque vanne pendant le démarrage et la mise en production. Les chargeurs


manuels sont toujours en mode manuel et l'opérateur de CR introduit la valeur de
consignes appropriée afin d’éviter l'ouverture involontaire des vannes
d’étranglement en cas de basse pression sur le contrôleur 020 PIC-002.
Le commutateur de sélection bas 013HY012, est incorporé dans la logique de
commande respective du puits (équipés par des vannes à commande électro
hydraulique) et chacun reçoit un signal de sortie de contrôleur manuel respectif et
un signal commun du contrôleur 020 PIC-002. Le commutateur de sélections bas
selecte la valeur de sortie la plus petite des deux signaux et par l’intermédiaire du
tableau de commande de la tête de puits, ajuste l’ouverture de la vanne
d’étranglement. La vanne d’étranglement automatique a une unité de commande
électro-hydraulique située sur la vanne et commandée à partir du tableau de
commande de la tête de puits. La vanne d’étranglement commandée
(automatique) se ferme par haute pression dans le séparateur d’entrée assurant de
ce fait une protection contre la surpression au CPF.
Normalement le signal de sortie vers le tableau de commande de la tête de puits
est la sortie des chargeurs manuels 013HIC-002, réglés par l’opérateur en se basant
sur le débit de production demandé. Sous des conditions anormales ou la valeur
mesurée (Exemple valeur de process PV) au contrôleur de pression 020PIC-002
augmente au dessus de son point de consigne, son signal de sortie diminuera et
ainsi le contrôleur de pression neutralisera la sortie des chargeurs manuels.
Les commutateurs de sélections bas pour chaque puits reçoivent également le
signal du système ESD et à n'importe quel état du système ESD, il fermera les
vannes d’étranglement commandées.

En cas d’une pression très haute (HH) dans la ligne de puits due à un blocage en
aval, le système protection ferme la vanne latérale de sécurité de surface. La
vanne latérale de sécurité de surface pourrait être également déclenchée en
position fermée par une pression très basse (LL) dans la ligne du puits due à une
perte de confinement.

Un commutateur manuel est fourni sur chaque affichage (display) de tête de puits
sur le PCS pour permettre à l'opérateur de fermer la vanne WSSV à distance du CPF
mais ne peut pas l’ouvrir à distance. La vanne WSSV peut être ouverte à partir du
panneau local à l'aide du commutateur manuel de WSSVP. L'indication d’état de la
vanne ouvert/fermé du WSSV est disponible sur le PCS et le panneau de tête de
puits. Chaque tête de puits est équipée par des signaux d'arrêt provenant du

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 25 of 38
Rev.0
Petrofac Training

système ESD de Krechba CPF. La vanne WSSV et la vanne d’étranglement électro


hydraulique se fermeront dans les conditions d' ESD se produisant à Krechba CPF.
Les transmetteurs de pression sont installés sur la tête de puits pour surveiller la
pression intérieure de l’espace annulaire et la pression dans le puits. Les deux
indications de pression sont disponibles sur PCS. Des indicateurs de pression locale
sont fournis sur la tête du puits pour surveiller d'autres pressions annulaires.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 26 of 38
Rev.0
Petrofac Training

6.0 SCHEMA GLOBAL DE LA COMMANDE


6.1 Généralité
La production de la phase 1, a des pressions de gaz relativement hautes en tête de
puits. Le débit et la pression de pipe du champ de Krechba sont contrôlés par
l'utilisation des vannes d’étranglement de production à chaque puits. La pression
du gaz est contrôlée de manière à ce que les fluides arrivent au séparateur
d'entrée avec une pression approximative de 84.5 bara.

Le système existant fonctionne dans « un mode d’écoulement libre ». Avec la


nouvelle installation des équipements de compression : l’installation entière de
traitement du gaz peut fonctionner soit en mode « d’écoulement libre » ou en
mode « compression » par le commutateur de sélection 023HS072. Lors du
fonctionnement en mode « compression », la pression du système de collecte sera
abaissé par le contrôleur 023 PIC066B via la vanne d’étranglement pour obtenir
environ 25-50 barg (pendant année 2011-2016) et 20 barg (pendant année 2016+) à
l'aspiration du compresseur.

6.2 Système 013 – Gaz de Production & puits d’Injection de CO2 :


La conception de l’ensemble de commande de la tête de puits pour les puits des
gaz diffèrent des puits du 1ers de gaz, tels que les commandes de la tête de puits
qui facilitent la mise en action hydraulique locale des trois vannes de la tête de
puits (SSSV, WSSV et HV), le fonctionnement à distance de WSSV, la HV et le
fonctionnement local et à distance du skid d'injection chimique ensemble
pompe/moteur. La mise en action hydraulique du SSSV, du WSSV et de la HV est
nécessaire pour les puits de champs dévoniens. L'utilisation du gaz des champs
dévoniens comme gaz pilote pour actionner les vannes de tête de puits n'est pas
possible, car il est humide et poserait des problèmes de formation des hydrates.
Des têtes de puits équipées par des ensembles de commande hydrauliques de tête
de puits sont désignés sous le nom " puits hydrauliquement commandés".

020PIC002/013HIC0**/013HY0** Commande de pression de la tête de puits:

Un contrôleur PID commun (020PIC002), une station de chargement manuel


(013HIC0**) et un sélecteur de signal bas (le 013HY0**) pour puits commandé sont
fournis dans les PCS.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 27 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Le 020PIC002 est configuré comme un bloc de fonction d’un contrôleur PID


standard avec une action de signal de sortie inversé qui peut être commuté de
l'automatique au mode manuel et vice versa par l'opérateur.

Le contrôleur manuel 013HIC0** est un chargeur manuel et permet à l'opérateur de


régler manuellement chaque vanne d’étranglement commandée pendant le
démarrage et la production.

La station manuelle de chargement est configurée en utilisant un bloc de fonction


standard MLD. Le réglage du point de consigne dans le bloc de fonction est
directement relié au signal de sortie du bloc de fonction. Le bloc de fonction est
toujours en mode manuel.

Le sélecteur bas 013HY0** est configuré comme bloc de fonction standard SS-L.
Le sélecteur bas permet l’augmentation de la pression dans le séparateur d'entrée
admission mesurée par le 020PIC002 pour neutraliser l'action du 013HIC0** en
choisissant le plus petit des deux signaux comme signal de sortie du panneau de
commande de la tête de puits via le RTU.

Normalement, le signal de sortie vers le panneau de commande de la tête de puits


est le signal de sortie de 013HIC0** réglé par l'opérateur basé sur le débit demandé
indiqué par le débitmètre sur la ligne d'écoulement (013FI/FQI0 **).

Tout dépend si la tête de puits est équipée d'une vanne d’étranglement manuelle
ou d’une vanne commandée, la WSSV est fermée par le signal du PCS 013SDWSSV0**
ou la WSSV et la 013HV0** par le 013SDWSSV0 ** et la 013SD0** selon l'ESD du
C&E.

013FQI/FI/PI/TI*** La surveillance de la line d’écoulement de la tête du puits:

La surveillance de la line d'écoulement de la tête de puits fournit à l'opérateur la


pression, la température, la mesure brute de débit et la valeur compensée /
calculée du débit.

Celles-ci sont configurées comme entrées analogiques dans les PCS. Chacun d’eux
utilise une entrée d'indication d’un bloc de fonction standard PVI et qui est
toujours en mode automatique.

La totalisation du débit est basée sur le débit brut compensé se rapportant à une
pression et une température donnée et calculée dans les PCS. Le temps du
totaliseur peut être en heures, minutes ou secondes selon le cas désiré.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 28 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Le calcul du débit compensé est :

Fcmp = SQRT (((P+1.013) / (Pb+1.013)) * ((Tb+273.15) / (T+273.15))) * F.

Ou :

Pb = 1 bara, est la pression atmosphérique

Tb = 15 deg C, est la température au débit mètre.

Pour les puits hydrauliquement commandés avec injection chimique, la mesure non
corrigée du débit 013FIT*** est également utilisée dans le RTU pour arrêter les
pompes d'injection chimiques, telles que le débit < 5% de 013FIT*** échelle calibrée
alors que les pompes seront arrêtées.

013HS0** Ouverte/Fermée de la vanne WSSV à partir du CPF:

Un commutateur manuel (013HS ***) est fourni sur chaque affichage (display) de
tête de puits sur le PCS pour permettre à l'opérateur de fermer à distance le WSSV
a partir du CPF.

Les commandes hydrauliques de la tête de puits permettent la réouverture à


distance du WSSV :

Une logique “d’enclenchement de la vanne latérale et d’étranglement” est


exécutée dans le RTU, de telle façon que l’instruction de l’ouverture du WSSV
(013HS ***) est neutralisée dans le RTU et la WSSV ne sera pas commandée pour
s'ouvrir à moins que le feedback de la position de la vanne soit au-dessous de la
valeur limite de fermeture fixée dans le RTU.

Pour les puits du 1er gaz (début de mise en production), il n'y a aucun équipement
conçu pour la réouverture à distance de la WSSV.

La WSSV peut être ouverte localement en utilisant le commutateur manuel


013HS*** de la WSSV qui fonctionne directement sur le circuit de commande
interne de WSSV. L'opérateur est doté d'indication de l’état de la WSSV
ouvert/fermer (013ZIL/ZIH ***) sur le PCS.

Pour les puits du 1er gaz, une indication de l’état de la vanne est également
fournie localement au panneau de commande de tête de puits.

La WSSV est configuré comme un bloc de fonction standard SIO-21 toujours en


mode manuel. Les signaux d’entrée/sortie sont :

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 29 of 38
Rev.0
Petrofac Training

• Une entrée série numérique de RTU de la tête de puits vers le PCS pour la
position d’ouverture (ouverte = ` 1 ', fermée = ` 0').
• Une entrée série numérique de RTU de la tête de puits vers le PCS pour
l'indication de fermeture (fermé = ` 1 ', pas fermé = ` 0').
• Pour les puits du 1er gaz, une sortie série numérique de PCS vers le RTU de
la tête de puits pour fermer la WSSV (ouvert = ` 1 ', fermé = ` 0')
• Pour les puits hydrauliquement commandés, la sélection de fermer
13WSSV*** donnera une sortie série numérique temporisée de 5 seconde de
PCS vers le RTU de la tête de puits pour l’instruction de fermer la vanne
WSSV (13WSSY***B). instruction fermé ='1 ', Normal='0 '.
• Pour les puits hydrauliquement commandés, la sélection d'ouvrir sur le
13WSSV*** donnera une sortie série numérique temporisée de 5 seconde de
PCS vers le RTU de la tête de puits pour l’instruction d’ouvrir la WSSV
(13WSSY***A). Instruction Ouvert='1 ', Normal='0 '.
• Une alarme de déclenchement est générée dans le bloc de fonction de la
vanne. La vanne est actionnée à partir des PCS seulement, c.-à-d., le RTU
est utilisé seulement comme interface I/O.

Pour les puits hydrauliquement commandés, une alarme “ d’enclenchement de la


vanne latérale et d’étranglement ” est générée sur l'affichage de la tête de puits
quand la logique “ d’enclenchement de la vanne latérale et d’étranglement ” est
en activité dans le RTU. Il ne sera pas possible d'ouvrir la WSSV tant que “
d’enclenchement de la vanne latérale et d’étranglement ” est activé.

013WSSV***/013HV*** ESD from CPF:

Chaque tête de puits est équipée de signaux d'arrêt qui proviennent du système
ESD de Krechba CPF.

Les vannes de WSSV et les vannes d’étranglement se fermeront sous les conditions
d’ESD, se produisant au Krechba CPF comme décrit sur les diagrammes de C&E.

Suite au signal d’entrée de déclenchement approprié au système ESD de CPF, les


deux signaux de sorties numériques 013SDWSSV*** et 013HY*** seront générés de
l'ESD aux PCS par l'intermédiaire d’un lien de série.

Pour les puits du 1er gaz, le signal d'arrêt de WSSV est retransmis de PCS au RTU
pour faciliter la fermeture de la vanne latérale de sécurité.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 30 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Pour les puits hydrauliquement commandés, le signal d'arrêt de WSSV est


retransmis de PCS au RTU pour faciliter la fermeture de la vanne latérale de
sécurité par l'intermédiaire du solénoïde 13WSSY***B.

Instruction fermeture='1 fermé ', Normal='0 '.

Pour les puits du 1er gaz et les puits hydrauliquement commandés, le signal d'arrêt
HY met la commande de la duse en mode manuel et donne le signal de position
de la duse à 0% pour conclure la fermeture de la vanne d’étranglement. La
demande de position de la duse est un signal série de sortie analogique de PCS au
RTU.

013SSSV*** Surveillance:

Les puits hydrauliquement commandés, l’ensemble tubing, y compris la vanne de


sécurité de fond. La SSSV peut seulement être ouverte et fermée localement par
l'intermédiaire des moyens mécaniques dans le HCP. Un pressostat est monté sur la
ligne de commande de la SSSV pour détecter la pression hydraulique d'alimentation
du positionneur de la SSSV et nous déduirons la position de SSSV dans le RTU.
L'opérateur est doté d'indication de l’état de la SSSV Ouvert/fermé (013ZI ***) au
PCS. Un signal de sortie de série numérique est envoyé du RTU au PCS pour la
position de la vanne : ouvert (haute pression) =` 1 ' et fermé (basse pression) = `
0')

013PI**2/3 Surveillance du fond de puits et la pression annulaire:

013PI**2/3 sont configurés comme des signaux analogiques par l'intermédiaire d’un
bloc de fonction PVI standard qui sont toujours en mode automatique.

Le signal entrée/sortie est une entrée de série analogique (comptage brut 0-10000)
par l'intermédiaire du RTU au PCS pour la valeur de process PV.

XR-013*** Surveillance du skid d’injection chimique:

Pour les puits hydrauliquement commandés avec un skid d'injection chimique, le


skid facilite l'injection de l'inhibiteur de corrosion dans la ligne d’écoulement de la
tête de puits. Le skid est fourni avec 2 x 100% pompes de dosage, de réservoir de
produit chimique, de commutateur niveau bas de réservoir et un transmetteur de
niveau du réservoir, panneau de commande local et commandes d'opérateur.

013PAM**0/**1 Pompe d’injection Chimique:

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 31 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Un feedback de Marche/Arrêt est reçue pour chaque pompe comme une entrée de
série numérique du RTU (Marche=`1', arrêté=`0').

Un signal de feedback correct/en défaut est reçue pour chaque pompe comme une
entrée de série numérique du RTU (correct =`1', défaut=`0').

013LIT*** Surveillance du niveau du réservoir des produit chimique:

Le niveau du réservoir de stockage des produits chimiques est retransmis comme


un signal de sortie de série analogique de le RTU vers le PCS et affiché sur la page
d’affichage de la tête de puits. Une alarme est configurée dans le RTU pour un
niveau bas dans le réservoir et transmise au PCS comme une entrée de série
numérique du RTU (Alarme = ‘1’, Normal = ‘0’).

013PAM** Marche/Arrêt des pompes d’Injection des produits Chimiques :

Pour les puits hydrauliquement commandés avec un skid d'injection des produits
chimiques, un commutateur manuel dans le CCR (013XI***) équipe chaque moteur
de pompe sur chaque page d’affichage de tête de puits de PCS pour permettre à
l'opérateur de mettre en marche et arrêter à distance chaque pompe d'injection de
produit chimique. Le contrôle à distance des pompes est seulement possible quand
le sélecteur de panneau de commande local de pompe d'injection est positionné en
mode `à distance'. Un signal de sortie série numérique est maintenu pour chaque
pompe est envoyé de PCS au RTU (Instruction Marche=`1', Instruction d'arrêt=`0').
Il n'y a aucune logique dans le PCS pour le réglage automatique de l’instruction
« Marche ».

Un feedback de Marche/Arrêt est reçue pour chaque pompe comme entrée de série
numérique de RTU (Marche=`1', arrêt=`0').

013PAM** Anomalie de l’état de Marche de la pompe d’injection:

Un signal d’anomalie de l’état de marche sera généré dans le PCS. L'alarme


d'anomalie de l’état de marche est générée si le débit du gaz non corrigé 013FIT***
est de > 5% de son échelle calibrée, la vanne WSSV est ouverte et les deux pompes
d'injection chimiques ne fonctionnent pas pendant > 2 minutes.

Un état de défaut est reçu pour chaque pompe comme une entrée de série
numérique du RTU au PCS (défaut ='1', correct ='0 '). Si l’état de défaut est généré,
alors l’instruction d'arrêt de pompe est automatiquement lancée pour arrêter la
pompe (013XI***='0'). L'alarme d'anomalie de l’état de marche est de nouveau
générée si une pompe n'est pas remise en marche dans un délai de 2 minutes.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 32 of 38
Rev.0
Petrofac Training

013PAM*** ESD du CPF:

Chaque tête de puits est équipée de signaux d'arrêt provenant du système d’ESD
Krechba CPF.

Pour les puits hydrauliquement commandés avec l'injection de produits chimiques,


les pompes d'injection s'arrêteront dans les conditions d'ESD se produisant au
Krechba CPF comme montré dans les diagrammes de C&E. Le contrôle à distance
des pompes est seulement possible quand le sélecteur de panneau de commande
local de la pompe d'injection est placé en mode `à distance'.

Suite au signal d’entrée de déclenchement approprié au système ESD de CPF, les


deux signaux de sorties numériques 013SDWSSV*** et 013SD*** seront générés de
l'ESD au PCS par l'intermédiaire d’un lien de série.

Un signal de sortie série numérique maintenu pour chaque pompe est envoyé de
PCS au RTU (Instruction Marche=`1', Instruction d'arrêt=`0').

A la réception du signal d'ESD du système d'ESD au PCS, les sorties de série


numériques de PCS au RTU sont réglées pour arrêter les pompes d'injection de
produits chimiques (Instruction d'arrêt = '0').

IB-013** Panneau de commande Hydraulique:

Pour les puits hydrauliquement commandés, un panneau de commande hydraulique


remplace le panneau pneumatique de WSSV et le positionneur hydraulique
autonome employés pour les puits du 1er gaz. Le panneau hydraulique fournit
également le contrôle et la pression de commande pour l’ensemble du tubing de la
vanne de sécurité de fond qui n'est pas installée sur les puits du1er gaz.

013PAM*** Pompe /Moteur Hydraulique:

Un ensemble de système de pression hydraulique simple (pompe/moteur) fournit


un fluide hydraulique pressurisé pour les circuits de contrôle et de commande dans
le HCP. Le cycle opératoire normal de la pompe est contrôlé par une logique dans
le RTU.

013PIT***/ 013LSL*** Surveillance du HCP:

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 33 of 38
Rev.0
Petrofac Training

La pression hydraulique du collecteur est reportée comme une sorties de série


analogique du RTU au PCS et visualisée sur la page d'affichage de tête de puits.
Une alarme est configurée dans le PCS pour la basse pression hydraulique dans le
collecteur, réglée à 295 barg et visualisée sur la page d'affichage de la tête de
puits.

Le HCP est fourni avec un réservoir de 50 litres d'huile hydraulique. Un


commutateur de niveau bas est monté sur le réservoir hydraulique. La détection
d'un niveau bas empêchera le fonctionnement de la pompe de HCP par
l'intermédiaire d’une logique dans le RTU. L’état du niveau bas est envoyé comme
une sortie de série numérique du RTU au PCS (niveau bas= `1', niveau correct =`0').
Une alarme du niveau trop bas de PCS est configurée et indiquée sur la page
d'affichage de tête de puits.

013PAM*** Surveillance de la Pompe/Moteur Hydraulique:

Un feedback Marche/Arrêt est reçue pour la pompe hydraulique comme une sortie
de série numérique du RTU au PCS (Marche=`1', arrêt=`0') et visualisée sur la page
d'affichage de la tête de puits.

Le RTU surveille la pression hydraulique du collecteur pendant les intervalles de


marche de la pompe. Une logique de défaut de pressurisation est implémentée
dans le RTU; si la pompe est démarrée et la pression du collecteur n'augmente pas
dans les 15 secondes alors une alarme de défaut de pressurisation sera générée et
la pompe sera arrêtée.

Au cas où la pompe serait arrêtée par une alarme de défaut de pressurisation ou


défaut d’alarme, alors la pompe nécessitera une remise à zéro à partir de PCS par
l'intermédiaire d'une action lancée par l’opérateur. L'action de remise à zéro sera
exécutée par un signal de sortie de série numérique de PCS au RTU qui sera
temporisé à `1' pour une durée 5 seconde (013PAM*** START).

013HS5** Fermeture de WSSV de la tête de puits de Réinjection du C02 du CPF:


Il existe trois puits injecteurs de CO2, désignés comme CL, CO et CP. Un pipeline
enterré de 8" véhicule le CO2 aux puits.
Une vanne d’étranglement manuelle est installée sur chaque puits pour permettre
un écoulement partagé entre les puits injecteurs.

Un commutateur manuel (013HS5**) est fourni sur chaque page d’affichage de tête
de puits sur le PCS pour permettre à l'opérateur de fermer à distance la vanne
WSSV à partir du CPF, mais de ne pas la ré-ouvrir à distance. La WSSV peut être

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 34 of 38
Rev.0
Petrofac Training

ouverte localement en utilisant le commutateur manuel 013HS5** de WSSVP qui


fonctionne directement sur le circuit pneumatique interne de WSSVP.
L'opérateur est doté d'indication (013ZIL/ZIH5**) de l’état de WSSV Ouvert/Fermer
au PCS et au panneau local de la tête de puits.

Le WSSV est configuré comme un bloc de fonction standard SIO-21 toujours en


mode manuel. Les signaux d’entrée /sortie sont :
• Une entrée de série numérique de la RTU de la tête de puits au PCS pour la
position d'ouverture (ouverte =`1', pas ouverte=`0').
• Une entrée de série numérique de la RTU de la tête de puits au PCS pour
l'indication de fermeture (Fermer =`1', non fermer=`0').
• Une sortie de série numérique du PCS au RTU de la tête de puits pour
Fermer (ouvert=`1', Fermer=`0') la vanne WSSV.
• Une alarme de déclenchement est générée dans le bloc de fonction de la
vanne. La vanne est actionnée à partir du PCS seulement, c.-à-d., le RTU
est seulement utilisé comme interface I/O.

IB-013** L’ensemble des Panneaux Solaire du panneau de contrôle de la tête de


puits:

Pour les puits hydrauliquement commandés, l’ensemble de WHCP et de HCP sont


actionnés par un panneau solaire autonome. La tension de l’ensemble batteries
013EI**1 et le courant de l’ensemble de batteries 013II**0 sont retransmis comme
une sortie de série analogiques périodiques du RTU au PCS et visualisées sur la page
d'affichage de la tête de puits. L'alarme de haute tension 013XA***A des batteries
de panneau de solaires est retransmise comme sortie de série numérique du RTU
au DCS. Une alarme est configurée dans le PCS pour un haut voltage de batterie et
visualisée sur l'affichage de la tête de puits.

L’alarme de basse tension 013XA***B des batteries de panneau solaires est répétée
comme sortie de série numérique du RTU au DCS. Une alarme est configurée dans
le PCS pour un bas voltage de batterie et visualisée sur l'affichage de la tête de
puits.

L'alarme de coupure de charge du chargeur solaire 013XA***C est répétée comme


sortie de série numérique du RTU au DCS. Une alarme est configurée dans les PCS
pour la coupure de charge du chargeur solaire et visualisée sur l'affichage de la
tête de puits.

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 35 of 38
Rev.0
Petrofac Training

XR-013** Panneau Solaire pour L’ensemble d’Injection de Produit Chimique:

Pour les puits hydrauliquement commandés avec injection de produits chimiques,


l’ensemble d'injection chimique est actionné par un panneau solaire autonome. La
tension de batterie 013EI**3 et le courant de batterie 013II**2 sont répétés comme
sorties de série analogiques du RTU au PCS et visualisées sur l'affichage de la tête
de puits.

L’état d'alarme commun 013XA***D du panneau solaire est répété comme sortie de
série numérique du RTU au DCS. Une alarme est configurée dans le PCS pour l’état
de charge de batterie et visualisée sur l'affichage de la tête de puits.

Références

P & IDs:

• P&ID 013-0001 to 0007, 0009,

• P&ID 013-0012, 0014

• P&ID 020-0001

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 36 of 38
Rev.0
Petrofac Training

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 37 of 38
Rev.0
Petrofac Training

7.0 QUESTIONS:

Learning Module: Self-Test


[Print Self-Test ]

1. Qu’est ce qu’une tête de puits ? décrivez ses composants.


2. Spécifier les fonctions principales d’une tête de puits de gaz.
3. Quelles sont les pressions et les températures de design pour les puits de
Krechba?
4. Décrivez en détail le système de puits de Krechba.
5. Qu’est-ce qu’un arbre de Noël? Décrivez sur ses composants.

Learning Module: se referrer au schema si necessaire

1. Vanne de sécurité de fond (Storm valve)


2. Vanne latérale de sécurité de surface (WSSV).
3. Espace Annulaire

Learning Module: Mission


[Print Assignment ]

1. Dessiner le schéma de process d’ISG phase-1, Installation et control.


2. Expliquer le système de commande des puits.

-----------------------------------------------

Projet d’ISG Phase–1 Commande de la tête de puits


Page 38 of 38
Rev.0

Vous aimerez peut-être aussi