Vous êtes sur la page 1sur 2

Exercice1 

:
Un moteur asynchrone triphasé à rotor à cage possède les caractéristiques suivantes :
  p=2, PuN =37 KW , 230/400 V , 50 Hz , les enroulements du stator sont couplés en étoile.
On néglige les pertes statoriques , les pertes fer rotoriques et les pertes mécaniques.
Le schéma équivalent d’une phase du stator de la machine asynchrone est représenté dans la figure1.
On donne les valeurs des paramètres suivants : X μ=25 Ω  , l=2.37 mH , R'2=212 mH
R μ permet de représenter les pertes dans le fer, X μ est la réactance magnétisante du stator.
La tension V s ( t) est fournie par un onduleur, cette tension est considérée comme sinusoïdale de valeur
efficace V ❑=215 V et de fréquence f =47 HZ .❑
La machine fonctionne en moteur, sa vitesse de rotation est constante et vaut N=1366 tr /mn, elle délivre
une puissance Pu=19.7 KW et les pertes dans le fer sont égales à Pf =462 W .
1-Calculer la vitesse de synchronisme N s en tr /mn., en déduire le glissement g ,
2-Exprimer les pertes joule rotoriques en fonction de g et de la puissance transmise au rotor Ptr . -
P
3-Calculer la puissance transmise au rotor, la puissance absorbée a et le rendement ŋ de la machine.
4-Déterminer la valeur de la résistance R μ.
5-A partir du schéma équivalent monophasé de la figure précédente, exprimer la valeur efficace I 2 du
' R '2 '
courant i 2 en f ( V s ,lω , R2 et g ) . Si lω est très inferieure à, exprimer I 2 en f ( V s , R 2 , g ), en
g
'
déduire l’expression de la puissance transmise au rotor en f ( V s , R 2 , g ) . Montrer que le couple
électromagnétique C e s’exprime par :
3 p2 V 2
Ce=K ( N ¿¿ s−N ) ¿ avec K=
120. π R'2 f ( )
, vérifier que K=3.14 N . m .mn/tr

6-La caractéristique du moteur C u=f ( N ) est une droite dans sa partie utile. Tracer cette caractéristique
Pour ¿) (Echelle :1 cm pour 10 Nm et 1 cm pour 100tr /mn ). 7-Le moteur entraîne une charge
lui opposant un couple résistant C r=100 Nm. Quel est le point de
fonctionnement de l’ensemble (moteur charge). Avec le même couple résistant de la charge, On désire
que l’ensemble tourne avec une vitesse de rotation N=1000 tr /mn, quelle doit être la tension de
V
sortie de l’onduleur et sa fréquence. On rappelle que le fonctionnement du moteur est à =constant et
f
que les caractéristiques C u=f ( N ) sont parallèles.

Exercice2
Un moteur synchrone à aimants permanents possède 08 pôles (2 p=8). Les enroulements du stator sont
couplés en étoile. L’intensité efficace nominale du courant dans une phase est I n=155 A . On néglige la
résistance de la phase du stator. Le schéma équivalent par phase de la machine est représenté à la figure2.
On suppose que les tensions et les courants sont sinusoïdaux et de pulsation ω=2 πf . Dans un essai à
vide, la machine, entraînée à la vitesse de 1500 tr /mn par un moteur auxillaire,donne aux bornes d’une
phase une tension de 37 V .
1-Déterminez la fréquence des tensions statoriques quand N=1500 tr /mn.
2-On pose E=KΩavec Ω(rad /s) et K est une constante à déterminer.
3-Représentez le diagramme vectoriel relatif à une phase de l’induit pour ¿ d’un
angleφ ) tel que (0< φ< π /2) .
4-Déterminer l’expression de la puissance absorbée par la machine en fonction de V , I et φ puis en
fonction de E , I et ᴪ . En déduire que l’expression du couple est donnée par C e =3 KIcosᴪ
(On rappelle que les pertes joule,fer et mécaniques sont négligées).
5-Etude d’un point de fonctionnement à ᴪ =0. Pour I =I n=155 A , N =1500 tr /mn et L=0.21mH
-que vaut le moment du couple développé par la machine.
6-Tracer le diagramme vectoriel représentatif de ce fonctionnement (il ne sera pas utile de le faire à
l’échelle). Déterminer V et φ par le calcul.
7-Etude d’un point de fonctionnement à ᴪ ≠ 0
Pour N=5000 tr /mn, ᴪ =−59 ° et I =I n=155 A , déterminer la valeur du moment du coupleC e .
Sachant que pour N=1500 tr /mn on a f =100 Hz, déterminer f puis ω pour N =5000tr /mn, en
déduire E et LωI . Tracer le diagramme vectoriel représentant ce point de fonctionnement. L’échelle
sera de 1 cm pour 10V . Déterminer graphiquement et par calcul la valeur de V et celle de φ .
.

Fig1 Fig2

Vous aimerez peut-être aussi